• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une contre-histoire de la construction européenne avec François (...)

Une contre-histoire de la construction européenne avec François Asselineau

 Conférence de François Asselineau sur la construction européenne : extrait - Vidéo de la conférence dans son intégralité (4 heures) à l'adresse suivante http://www.youtube.com/watch?v=V98JGcnlTOQ

 

 
 Révolution américaine – liberté du commerce, libre échange et domination -, contre Révolution française - liberté, égalité et fraternité -,...

Deux Révolutions, deux projets irréconciliables.. l'un devant s'effacer devant la détermination et la puissance de l'autre...

Monet, Robert Schuman, Margaret Thatcher (et son importation d'un Friedman étasunien dont le projet économique était un véritable projet de sape de la société européenne), et Tony Blair comme autant d’agents américains au service d’une non-Europe contrepoids des Etats-Unis et un Delors en imbécile utile d'un projet profondément anti-européen...

Etats-Unis maître d’ouvrage d'une Europe sans pouvoir et sans voix, Président après Président, de Eisenhower à Clinton, et ses agents maîtres d’œuvre d'une Europe inopérante : la vision française d'une Europe indépendante ne progressera plus après la chute de Gaulle.

Elargissement de l'Europe à 27 comme pour mieux la noyer, jusqu’à la tentative d’intégration de la Turquie (œuvre de Tony Blair - avec l’élargissement) pour finir de la voir sombrer corps et biens dans un grand-tout qui étouffera toutes velléités d’indépendance ou d’autonomie.

Enchaîner l’adversaire (La France en priorité) jusqu’à ce qu’il ne puisse plus se mouvoir, se défendre, contre-attaquer… C'est le stratagème des chaînes.

Une Europe en copropriété - 27 co-propriétaires - avec les Etats-Unis comme Syndic et sur laquelle on ne crachera jamais assez  !

 

 Merci à François Asselineau pour cette contre-histoire de la construction européenne. Et au passage on ne manquera pas de remarquer qu’il n'y a plus aujourd'hui que ces "gens-là", les "infréquentables" - et pour cause -, qui soient capables d'éclairer le mensonge d’où qu’il vienne….

Rien de surprenant à cela : les hommes brillants ne sont jamais aussi brillants que lorsqu’ils ne sont pas aux affaires… et plus encore quand ils n’ont pratiquement aucun espoir d'y parvenir.

Le bannissement aurait-il finalement du bon ?

 Mais alors, que celui qui n'a jamais été banni se taise à jamais ! C'est qu'il n'a jamais eu et n'aura jamais quelque chose d'important à nous dire sur le passé, le présent... pour l'avenir.

Et au passage, on ne remerciera jamais assez Internet, preuve irréfutable s’il en est une… parmi tant d’autres… que le système est capable aussi de se tirer une balle dans le pied avec cette possibilité donnée à tout un chacun d’éclairer le mensonge et de rétablir la vérité.

Mais alors… que toute la mémoire du monde qu’est Internet demeure à jamais accessible, et son danger sera plus grand encore et le mensonge plus vulnérable que jamais !

Car, une conférence comme celle d’Asselineau force la réflexion suivante : il est grand temps de se décider à sortir de l’ombre et de l’oubli tous ceux qui, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ont été banni de toutes les ressources et références textuelles et lexicales, black-listés par centaines, exclus de tous les podiums et dont la moindre évocation condamne à l’exil et à la ruine…

Mais alors... que la lumière soit !

Aussi.. rendons-nous sans plus attendre dans tous les cimetières ! Dans l'urgence, tels des feux follets, parcourons leurs allées ! Dès maintenant, ouvrons les tombeaux, fouillons les tombes et les cercueils ! Que l'on perquisitionne les bibliothèques.. du sol au plafond, et leur sous-sol aussi ! Investissons les vestiaires ! Affolés, faisons les poches des manteaux pour à coup sûr, y trouver des ouvrages vendus sous cape mais sans rire, avec le plus grand sérieux du monde donc, d’un murmure, d’un signe, d’un regard à la fois complice et anxieux, avide de vérités encore insoupçonnables…

Car l’ignorance et la falsification sont bel et bien les armes les plus efficace de toutes les tyrannies molles…

Et que ceux qui n’ont pas renoncer à faire face à tout ce qu’il ignore encore contribuent jour après jour à cette nouvelle exigence de réhabilitation fruit d’ une pensée qui ne reconnaît qu’un seul intérêt : celui de la vérité des faits et des stratégies qui se cachent derrière le mensonge qui a pour vitrine des hommes et des femmes dont la médiocrité des analyses et des exposés depuis plus d’un demi-siècle - médiocrité et lâcheté sans précédents dans l’Histoire -, n’a d’égale que la pauvreté de leur curriculum vitae et de leur existence.

 Car notre salut, et celui d'une époque résignée, c’est bien dans la haine que nous ne manquerons de susciter que nous le trouverons.

 

***

 

Rêve impossible, étoile inaccessible que cette quête  ? 

aigle_serre.gif

Pas si sûr ! La vérité est encore possible… une vérité qui viendra éclater le cul du réel avec ses oiseaux de malheur, rapaces du mensonge dont la vision la plus performante du monde animal et humain et les serres n’ont qu’une seule cible et qu’une seule proie : les faits.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • morice morice 2 avril 2013 11:42

    pour la énième fois, Asselineau n’a jamais été prof d’histoire et son extrémisme de droite est PATENT.


    • makibobet 2 avril 2013 14:00

      Et vous monsieur Morice, de quel bord êtes-vous ?


    • mortelune mortelune 3 avril 2013 05:46

      Avec ces propos extrémistes qui placent les véritables républicains du coté des extrêmes, Momo commence à faire suer son monde et surtout celui d’agora. Pour lui Cahuzac doit être un homme honnête.


    • lionel 3 avril 2013 09:12

      Allez donc étudier le journalisme et ...« qui gouverne vraiment le trafic de drogue » :



    • morice morice 2 avril 2013 12:21

      « liberté, égalité et fraternité » est un slogan maçonnique


      ah ah ah ah : « judéo quelque chose » aussi je parie : jeune, mais avec des idées de 1934 : c’est bien l’extrême droite dont je parte !

      le vieux complot franc-maçon qu’adore Jean-Marie et sa blondasse : MERCI de me PROUVER vos goûts politiques !! 

      ah ah ah impayable le « slogan maçonnique » !!! trop drôle !!! 

      • Christophe Certain Christophe Certain 3 avril 2013 09:55

        Comme d’habitude Morice, à part la diffamation vous n’avez pas beaucoup d’arguments à proposer. Eh bien évidemment vous inversez la charge de la preuve, ce n’est pas à François Asselineau de « prouver » quoi que ce soit, il use de son droit démocratique d’écrire des articles, et chacun en pense ce qu’il veut.

        Par contre si vous l’accusez d’être un homme politique d’extrême-droite, c’est à vous de le prouver Morice. J’attends le premier embryon d’argument, au vu de son programme politique j’entends, pas de vos fantasmes. Quelle est votre définition de l’extrême-droite d’ailleurs, j’aimerais bien la connaître ? Il me semble que cela réunit les gens qui ne pensent pas comme vous non ?
        Pour finir, et contrairement à vous, François Asselineau n’a pas honte de ses idées, puisqu’il les revendique en son nom propre, ce qui n’est pas votre cas. Calomnier les gens en se cachant derrière un avatar ne fait pas de vous un interlocuteur très crédible, et vous rapproche en cela des méthodes habituelles de l’extrême-droite que vous prétendez dénoncer. Qui est encore dupe de votre discours ?


      • Guy Mauve de Bancreune Guy Mauve de Bancreune 3 avril 2013 13:36



        Liberté, Egalité, Fraternité :

        Pour le franc-maçon, cette devise possède une force symbolique intrinsèque dont il prend la mesure lorsqu’il la prononce en loge après l’acclamation écossaise.


        Source : La bibliothèque maçonnique du net


      • Robert GIL ROBERT GIL 2 avril 2013 15:55

        Le processus de « construction  » européenne a été initié par les États-Unis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour faire face à la menace soviétique et affaiblir et diluer les partis communistes forts comme en France et en Italie. C’est un système mis en place par le capitalisme pour le capitalisme, l’Union Européenne est un des piliers de l’ordre néolibéral, au même titre que l’OTAN, le FMI, le Banque mondiale, l’OMC. Et traité après traité toute perspective autre que le système capitaliste et de ses avatars en est banni.........

        voir : ETRE INTERNATIONALISTE ET VOULOIR SORTIR DE L’EURO


        • Attilax Attilax 2 avril 2013 17:23

          L’analyse d’Asselineau est implacablement juste. En revanche, ses solutions et ses motivations me paraissent parfois troubles. Il manque de visibilité sur la société qu’il désire et son seul programme est de sortir de l’UE. C’est un bon premier pas, mais et après ? Ça manque de clarté et de vision, à tel point que je me demande ce que ça cache...


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 avril 2013 01:15

            Bonjour Attilax,

            Pour voire plus clair il suffit de visiter la page suivante ... (l’ancien programme présidentiel de l’UPR)

            http://www.scribd.com/doc/78973162/Programme-Presidentiel-2012-1-3

            Personnellement je ne partage pas toutes les points cité dans ce programme présidentiel de l’UPR !

            Par exemple :

            « Favoriser l’adoption d’un code de déontologie entre politique et journalisme. »

            C’est flou pour moi ... qui et comment seront défini le code de déontologie ? N’est pas une forme de censure qui se cache d’arrière ?

            « Lutter contre toutes les formes de terrorisme y compris le terrorisme régional. »

            Cela se fait déjà aujourd’hui ... pourquoi l’avoir cité dans le programme présidentiel ?

            « Interdire les activités de lobbying en France »

            On ne peut pas interdire le lobbying dans un état démocratique !!!... mais je suis pour un encadrement très strict du lobbying.

            Exemple : Les négociations entre les réprésentats (Lobbyistes) et les hommes politiques auront lieu dans un lieu public, en presence de médias ( plus de cachetéries !!!) .... L’intérêt public doit prévoir avant l’intérêt privé !

            A mon point de vue ils manquent des points importants dans ce programme présidentiel :

            (j’ai fait un copier/coler d’un précedent message que j’ai recemment publié.)

            7. Lancer un vaste chantier de transistion énergétique ... un projet qui est fortement créatrice d’emplois
            8. Reprendre le contrôle sur nos frontiers ... (pour limiter entre autres le trafic d’armes, ...)
            9. reduire le taux d’imposition des PME’s et augmenter celui des multinationales.
            10. Combatre la fraude fiscale des multinationales (l’estimation de la fraude s’élève à 50 milliards d’Euro / ans)
            11. reformer en profondeur l’administration française ... exemple faciliter la création d’entreprises ... reduire les délais d’enregistrements etc. .... Adapter les charges URSSAF à la réalité ... Une entreprise ne devra pas payer de charges à l’URSAF avant d’avoir été crée ... avant de trouver l’argent dans la caisse !!!!
            12. Trop de normes paralisent les entrepreneurs ... il faudrait donc aussi s’attaquer à ce frein ....
            13. revaloriser la recherche ... pour renverser la situation ... au lieu de fuire la France .... les chercheurs devront trouver un intérêt de rester en France ... ceci passe par une révalorisation des salaires.... Le montant de la recherche devrait passer d’un taux de 2.12% du PIB à 4% du PIB.

            J’aimerai aussi avoir un point dans une future nouvelle constitution, qui permet aux citoyens de devenir des acteurs de la politique (comme en Suisse) enfin intervenir dans la vie politique. 
            Des citoyens devront pouvoir faire la demande pour la tenu d’un référendum avec une pétition réunisent au moins 100.000 signatures au niveau national, et 10.000 signatures au niveau régional !

            N’oublions pas l’essentiel de la démocratie :

            Demos = le peuple et Kratos = le pouvoir

            Un partie qui se veut démocratique doit respecter ses valeurs ... Ce n’est malhereusement pas le cas des parties politiques qui dominent en France (UMP / PS) !

            Sortons de l’Europe .... et vite !


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 3 avril 2013 14:37

            Aujourd’hui, il ne faut se passer de l’intelligence de personne. D’om qu’elle vienne ! C’est une nécessité absolue face au mensonge qui a tout recouvert.


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 2 avril 2013 18:58

            Pour illustrer cette contre-histoire de la construction européenne, le rappel de l’action d’un de Gaulle aux commandes de la France.


            De Gaulle en 1962 : « Dans un monde où tout se ramène à la menace d’un conflit général, l’idée d’une Europe occidentale unie et qui aurait assez de force, assez de moyens et assez de cohésion pour exister par elle -même, cette idée - là apparaît tout naturellement. L’Europe occidentale - qu’il s’agisse de son action vis-à-vis des autres Peuples, ou de sa propre défense, ou de sa contribution au développement des régions qui en ont besoin, ou de son devoir d’équilibre et de détente internationale - doit se constituer politiquement. »

             

            Reconnaissance de la Chine de Mao, traité d’union avec l’Allemagne contre les USA, politique de détente avec l’URSS, retrait de la France de l’Otan en 1966…

             

            De Gaulle est condamné.

            Et c’est alors que Mai 68 arrive, celui des étudiants - faut-il y voir la main des Etat-Unis ? Coup de grâce qui mettra K.O en moins d’un an le Gaullisme.

             

             Le référendum sur « le projet de loi relatif à la création de régions et à la rénovation du Sénat » aura lieu un certain 27 avril 1969. La proposition est rejetée. Fidèle à sa promesse de Gaulle démissionne.

            Référendum-prétexte à sa démission ? De Gaulle avait-il tout simplement compris qu’il n’était pas de taille à livrer seul, sans majorité politique et sans soutien en Europe, cette bataille d’une France autonome dans une Europe indépendante ?

             


            • tesla_droid84 3 avril 2013 11:32

              Il faut que vous écoutiez les intervention de Mr Asselineau sur Africa N1. Il parle bien de la France Afrique, de la colonisation moderne que nous avons via le maintien du franc CFA, de la dette contracté par nos ancienne colonies via le Club de Paris etc... 


            • ctadirke 2 avril 2013 21:17

              Quoiqu’on puisse penser d’Asselineau , il y a toujours à prendre chez quelqu’un

              Ca fait pas mal de temps que j’ai appris que Monet et Shuman étaient, et le mot n’est pas trop fort effectivement, des agents des grosses fortunes usaméricaines contrôlant leur propre gouvernement de fantoches et je l’ai écrit dans des commentaires de médias, ce qui a évidemment choqué

              Mais nous devrions être bien plus nombreux à le répéter à la moindre occasion dans les commentaires des médias à temps et àv contre temps, car ces deux-là jouissent d’une bonne réputation usurpée. Même à supposer qu’ils étaient sincères en croyant que c’était mieux pour l’Occident

              Hélas, je dois personnellement remettre à plus tard le visionnement de la vidéo.


              • Eddy ROOS 2 avril 2013 22:08

                Les amoureux des questions judéo-sionisto-maçonniques pourraient-ils tenir leur débat ailleurs ?

                Ce n’est clairement pas le sujet ni de la vidéo, ni de l’article, ni de l’auteur, ni d’Asselineau, ni de l’UPR qui veut rassembler au dessus de tous les clivages, y compris et surtout ceux issus des raccourcis - repris parfois au mot près sans s’en rendre compte - des années 30.

                On parle économie et géopolitique mondiale du seul angle de vu des entité Étatique elles-mêmes, pas d’autre chose. Pas besoin de plus pour rassembler les Français sur des questions de principe, encore moins de désigner nominativement des cibles et ne conduire ainsi qu’à la division et aux éternelles bagarres de poisson pas frais entre gaulois. L’heure est grave, et les Français d’où qu’ils viennent doivent reprendre collectivement leur destin en main.

                Merci de votre compréhension.


                • Eddy ROOS 3 avril 2013 03:21

                  Non, ça n’est pas un motus de petit résistant frigide, c’est une réflexion de fond logique et pertinente.

                  Si l’on combat un principe dans son entier, dans son essence même, où est le besoin de viser exclusivement ou particulièrement ceux dont on suppose qu’ils en sont les porteurs ?

                  C’est une question de réalité et de nécessité urgente de rassemblement. Je vis cette tentative de fédérer les Français d’opinions radicalement opposées tous les jours à l’UPR, et je vois très bien ce qui rassemble et ce qui est contre-productif.

                  Les histoires de complot judéo-maçonnique si c’est votre cam’ grand bien vous fasse, personnellement je trouve que quand bien même on pourrait en débattre, il n’y a rien de plus stupide que de faire comme s’il n’y avait que ce seul et unique complot sur Terre, des complots il y en a partout à tous les niveaux et dans tous les types de groupement. Faire une fixette sur l’un d’eux qu’on supposerait le plus influent et obscur, c’est digne des schémas de pensées des ligues d’extrême-droite des années 1930, oui. Moi aussi j’ai longtemps cru à la caricature de la caricature avec ce genre de formule, puis je me suis intéressé en détail à ce qui caractérisait ces gens là à l’époque, et c’est typiquement le genre de refrain dans lequel vous tombez, alors que vous valez certainement mieux que ça.

                  Vous me parlez de faux résistants, je vous rappellerai simplement ceci : Les résistants, c’était ceux qui faisait une fixette sur les supposés marionnettistes du monde et tombant de fait dans les raccourcis, ou c’était ceux qui combattaient le fourvoiement de ces derniers et qui luttaient contre le Reich en construction ? La réalité c’est que là où je me situe personnellement, si on reprend votre parallèle avec aujourd’hui, c’est précisément de ce second côté contre le Reich en construction de notre temps. Et vous, où êtes vous ?


                • Serge ULESKI Serge ULESKI 3 avril 2013 14:33

                  Dans l’esprit, c’est tout à fait ça.


                • Serge ULESKI Serge ULESKI 3 avril 2013 14:35

                  Dans l’esprit, c’est tout à fait ça.
                  Merci à vous.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 2 avril 2013 23:44

                  François Asselineau à été BOYCOTTE aux derniers éléctions présidentielles 2012 par toutes les grands médias et même le CSA à donné raison à François Asselineau !

                  La CSA à d’ailleurs relevé l’irrégularité dans le traitement du Candidat François Asselineau par le médias, mais le CSA n’à aucun pouvoir (exécutif) pouvant contraindre les grands médias d’agir démocratiquement !

                  Pourtant François Asselineau n’est pas n’importe quel candidat ...

                  François ASSELINEAU , Haut Fonctionnaire , Diplômé d’HEC et sorti vice-major de l’ENA en 1985 , Inspecteur Général des Finances , nommé en 2005 Délégué Général à l’Intelligence Économique à Bercy.

                  La candidature de François Asselineau à l’élection présidentielle a été officiellement déclarée le 3 décembre 2011. Elle s’est accompagnée de la présentation d’un programme présidentiel, qui est généralement jugé par tous les esprits impartiaux et de bonne foi qui l’ont visionné, comme le plus cohérent, le plus précis, le plus pédagogique, le plus juridiquement irréfutable, le plus techniquement fiable, et le plus radicalement novateur de tous les autres programmes présentés aux Français.

                  POURQUOI LES JOURNALISTES POLITIQUES DES GRANDS MÉDIAS DU PAYS REFUSENT-ILS IMPUNÉMENT D’APPLIQUER LES INSTRUCTIONS DU CSA ?

                  Cette absence de couverture médiatique n’est pas seulement un déni de démocratie handicapant en soi pour mener campagne. Elle se transforme en obstacle redoutable dans la recherche des 500 parrainages car les élus hésitent à parrainer un candidat totalement absent des médias d’audience nationale.

                  Nous rappelons en effet qu’en dépit de nos sollicitations, et en dépit de ses nombreux déplacements en province, François Asselineau n’a jamais eu droit au moindre entretien sur la quasi-totalité des grands médias du pays :

                   ni sur TF1,
                   ni sur France 2,
                   ni sur France 3 (sauf quelques minutes une fois dans l’émission de Taddeï),
                   ni sur Canal+,
                   ni sur Arte,
                   ni sur LCI,
                   ni sur France Inter,
                   ni sur France Info (sauf une seule fois, pour un seul passage de 4’52’’ pendant la campagne présidentielle),
                   ni sur France Culture,
                   ni sur Europe 1,
                   ni sur RTL,
                   ni sur RMC,
                   ni dans Le Figaro,
                   ni dans Le Monde,
                   ni dans Le Parisien,
                   ni dans Ouest France,
                   ni dans Le Courrier de l’Ouest,
                   ni dans Le Maine libre,
                   ni dans Presse-Océan,
                   ni dans La Presse de la Manche,
                   ni dans Le Dauphiné libéré,
                   ni dans Le Progrès,
                   ni dans L’Est républicain,
                   ni dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace,
                   ni dans L’Alsace-Le Pays,
                   ni dans Le Journal de Saône et Loire,
                   ni dans Vosges Matin,
                   ni dans Le Journal de la Haute-Marne,
                   ni dans Le Midi libre,
                   ni dans L’Indépendant,
                   ni dans La Charente libre,
                   ni dans La République des Pyrénées,
                   ni dans Centre Presse,
                   ni dans L’Éclair,
                   ni dans La Dordogne libre,
                   ni dans La Provence,
                   ni dans Nice-Matin,
                   ni dans L’Union - L’Ardennais,
                   ni dans Var-Matin,
                   ni dans Paris-Normandie,
                   ni dans Corse-Matin,
                   ni dans L’Est-Éclair,
                   ni dans Le Havre libre,
                   ni dans Le Havre Presse - Le Progrès de Fécamp,
                   ni dans Libération Champagne,
                   ni dans La Voix du Nord,
                   ni dans Nord Littoral,
                   ni dans Le Courrier picard,
                   ni dans La Montagne,
                   ni dans Le Populaire du Centre,
                   ni dans Le Berry républicain
                   ni dans Le Journal du Centre,
                   ni dans L’Yonne républicaine,
                   ni dans L’Écho républicain,
                   ni dans La République du Centre,
                   ni dans La Nouvelle République du Centre-Ouest,
                   ni dans Centre Presse Poitiers,
                   ni dans La Dépêche du Midi
                   ni dans La Nouvelle République des Pyrénées
                   ni dans Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne
                   ni dans L’Éveil de la Haute-Loire
                   ni dans Le Télégramme
                   ni dans Le Républicain lorrain
                   ni dans L’Écho du Centre
                   ni dans La Marseillaise - L’Hérault du jour
                   ni dans Les Échos,
                   ni dans L’Express,
                   ni dans Le Point,
                   ni dans le Nouvel Observateur,
                   ni dans Marianne,
                   ni dans Paris-Match,
                   ni dans aucun magazine « people »,
                   ni dans les journaux gratuits (Métro, 20 minutes...)

                  ahhh si recemment l’UPR à eu droit à un article « modeste » au journal Sud OUEST ....

                  L’UPR comptait au 19 janvier 2013 , 2252 adhérents et des milliers de sympathisants.


                  • mortelune mortelune 3 avril 2013 05:52

                    S’il y a un homme qui parle clairement, un homme réfléchit dans ces propos, c’est bien Asselineau. Du reste sa non médiatisation est un gage de son honnêteté intellectuelle et cela la nomenckutura ne le suporte pas. Sans partager toutes ses idées il reste le seul homme politique français fiable. 


                    • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 3 avril 2013 10:02

                       Jacques Sapir vient renforcer les analyses de François Asselineau.

                      Dans un article du Monde du 1er avril, Sapir explique :
                      « En soutenant l’euro, les dirigeants et technocrates européens mènent en réalité une lutte des classes qui ne dit pas son nom, et qui conduit à sacrifier les salariés au profit des rentiers. »
                      « Il fait donc de la sortie de l’euro l’une des mesures indispensables de tout programme de gauche qui voudrait réellement changer la donne. »

                      Etienne Chouard ne dit pas autre chose dans une vidéo « Les 10 raisons de sortir de l’ UE » :
                      « Les institutions européennes nous condamnent au chômage de masse, car la mission de la BCE est de lutter contre l’inflation. »

                      « L’inflation ne gêne pas les salariés, si les salaires et les loyers sont indexés sur l’augmentation des prix, ils ne perdent rien.

                      Qui perd avec l’inflation ? Les rentiers, la toute petite minorité des plus riches qui ont du cash. L’inflation ronge leur bas de laine.
                      Faut-il favoriser cette minorité au détriment de l’intérêt général ? »


                      • Serge ULESKI Serge ULESKI 3 avril 2013 14:32

                        « Et que ceux qui n’ont pas renoncer à faire face à tout ce qu’il ignore encore contribuent »

                        Correction...

                        Et que ceux qui n’ont pas renoncé à faire face à tout ce qu’ils ignorent encore...

                        **
                        Mille excuses !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès