• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une étude du FBI dévoile le premier facteur de radicalisation terroriste : (...)

Une étude du FBI dévoile le premier facteur de radicalisation terroriste : de la nécessité de viser le terrorisme dans ses racines

A) Introduction : 185

185. A quoi correspond ce nombre ?

C'est le bilan de la "guerre contre le terrorisme" qui a débuté en 2001, après la chute de 2 avions puis de 3 immeubles à New York. Pourquoi 185 ?

C'est assez simple : les Américains ont utilisé la guerre contre le terrorisme débutée en 2001 pour envahir l'Irak et renverser son gouvernement en 2003, sous un prétexte qui s'est révélé inventé (tout comme en 1991 avec l'affaire des couveuses), le tout malgré un veto de l'ONU.

Le bilan de cette guerre, 185, correspond à la multiplication du nombre d'attaques terroristes Irakiennes annuelles sur la période 2003-2015 en comparaison avec la période 1980-2002, qui était déjà mouvementée (guerre avec l'Iran, 1ére guerre du Golfe, embargo Irakien, terroristes Kurdes, etc...).

Mais pourquoi commencer en parlant de l'Irak ?

Parce que ce billet parle de la prolifération du terrorisme, et de ses racines. Parce que notre ennemi "officiel", l'Etat Islamique, est né dans les ruines de l'Irak en 2006. Parce qu'on ne peut éteindre le feu du terrorisme en l'arrosant d'essence, alors il est urgent de reconnaître ce qui fait office d'essence.

Pour prendre un peu de recul et ne pas foncer dans un mur, regardons ensemble à travers les faits comment nous en sommes arrivés là.

 

A) Facteurs de radicalisation : Etude du FBI et cas concrets

 

Récemment, le journal d'investigation "The Intercept", fondé par Glenn Greenwald (célèbre journaliste qui a révélé Edward Snowden), s’intéressait aux facteurs de radicalisation des terroristes.

The Intercept a eu accès à une étude de 2012 du FBI qui analysait 200 cas de terrorisme islamique aux Etats-Unis. L'étude visait à mieux cibler les personnes à risque de radicalisation, et à voir quels facteurs étaient en cause dans ce processus. [*1]

La conclusion du FBI était que les profils terroristes étaient extrêmement variés, mais qu'on pouvait mettre en évidence un facteur de radicalisation principal : la colère liée aux opérations militaires extérieures menées au Moyen-Orient.

 

En écho à cette étude bien peu discutée, on peut simplement d'écouter ce que disent les terroristes fanatisés en France et Outre-Atlantique, pour évoquer ce rôle dans certaines des radicalisations terroristes :

-------------------------------------------------
En 2015 au Bataclan à Paris, transcription de BFM des paroles d’un terroriste [*2]  :

-"Vous allez payer pour la Syrie et l'Irak"

-"C'est pour nos frères d'Irak et de Syrie, vous avez fait du mal à nos frères, vous avez bombardé la Syrie (…) On fait ce que vous faites en Syrie (….) Nous on n'est pas en Syrie, mais on agit ici. Vous nous faites ça, on vous fait ça".

-------------------------------------------------

Comparons maintenant avec le pire attentat de l'année 2016 aux États-Unis, la tuerie de 49 personnes à Orlando par un terroriste nommé Omar Mateen qui déclarait à la police : [*3]

-------------------------------------------------

Omar Mateen :"Parce que vous devez dire à l'Amérique d'arrêter de bombarder la Syrie et l'Irak. Ils sont en train de tuer plein de gens innocents". [...]

"Le bombardement qui a tué Abu Wahid la semaine dernière, c'est ce qui a déclenché ça, okay. Ils n'auraient pas dû bombarder et tuer Abu Wahid." [...]

"Vous devez dire au gouvernement US qu'ils doivent arrêter de bombarder. Ils sont en train de tuer trop d'enfants, ils sont en train de tuer trop de femmes, okay ?"

-------------------------------------------------

Ces deux cas particuliers peuvent déjà sembler frappants, mais ce n'est rien comparé à la vision que prend l'ensemble avec un peu de recul. D'où vient la majoration du terrorisme ? Et d'où vient l'Etat Islamique ?

Outre le rôle trouble des pétromonarchies dans la diffusion de l'idéologie fondamentaliste, nous pouvons voir ici qu'un des carburants essentiel du terrorisme, c'est tout simplement le sentiment d'injustice.

 

Lorsqu'un Yankee invente des pretextes pour venir vous bombarder au nom du pétrole, qu'il pend avec une corde votre cher dictateur, qu'il se prend pour un parangon de vertu, lorsque vous faites partie des soldats qu'il a mis au chômage et que vous avez perdu quelques uns de vos camarades au cours de la guerre qu'il a déclenché, alors vous risquez d'être plus perméable à une idéologie extrêmiste prônant la guerre.

 

B) Guerre contre le terrorisme : explosion du terrorisme Afghan et Irakien de 2001 à 2011, puis flambée générale après 2011

 

Le site Global Terrorism Database [*4], un projet universitaire Américain qui recense les 150.000 attaques terroristes commises depuis 1970, nous donne un accès libre à de très précieuses statistiques, qui ne sont pourtant jamais commentées.

On peut par exemple y voir à quel point en Irak, dont a émergé l'Etat Islamique en 2006, tout a basculé en 2003 avec l'invasion Américaine :

-178 attaques terroristes sont recensées entre 1980 et 2002, soit 7.7 par an sous la dictature laïque de Saddam Hussein, en partie par des opposants Kurdes.

-18586 attaques terroristes recensées entre 2003 et 2015, soit 1429 par an (+18558%...), malgré une disparition totale des attaques Kurdes dans cette période.

 

Afin de compléter ce bilan, rappelons au sujet de l’Irak :

-Que l’Irak n’a aucun lien avéré avec les attentats du 11 Septembre 2001. (Contrairement à l'Arabie Saoudite, pays qui hébergeait 15 des 19 terroristes du 11 Septembre, qui a aidé au moins 2 pirates de l'air sur le sol Américain selon un document récemment déclassifié de 28 pages, et qui mériterait un article complet en raison de son soutien aux groupes fondamentalistes aux côtés du Qatar)

-Que l'Irak était laïque sous la dictature de Saddam Hussein.

-Que le nombre de civils Irakiens décédés de manière violente rien qu’entre 2003 et 2006 est estimé entre 100.000 et 1.100.000 (650.000 selon le célèbre journal Britannique The Lancet).

-Que les Américains ont disloqué l’armée Irakienne et limogé ses soldats, ce qui a constitué un terreau idéal pour la prolifération des groupes terroristes islamiques.

-Qu'aucun Américain n'a été accusé ni jugé pour la production des fausses preuves sur la présence d’armes de destruction massive, ni pour les centaines de milliers de morts civils ayant résulté du conflit, ce qui a pu renforcer le sentiment d'injustice.

-Que le coût de la guerre en Irak est estimé autour de 3000 milliards de dollars US.

 

Ce bilan effroyable souligne le caractère inefficace (et, on peut le dire, criminel) de la « guerre contre le terrorisme », ou « guerre pour le pétrole et pour renverser les régimes non affiliés », menée par les Etats-Unis depuis 2001.

 

Pourtant, la position légitime défendue par la France en 2003 n’a pas fait d’émules. C’est l’inverse qui s’est passé : la France, dont le milieu politique et journalistique est fortement influencé, est progressivement rentrée dans le rang des fidèles de l’Oncle Sam et de son « Soft Power », puis s'est remise dans l'OTAN à cause des deux présidents les plus Américanophiles de son histoire : Sarkozy l'Américain puis Hollande le caniche de la French American Foundation. [*Annexe1]

 

Mais il n'y a pas qu'en Irak où des leçons sont à tirer. Ou peut aussi voir qu'en Afghanistan, les attaques ont progressivement augmenté à partir de l'invasion de 2001.

Mais le plus spectaculaire, c'est la flambée à partir de 2011 dans tous les pays instables d'Afrique et d'Orient. Il faut souligner que cette flambée a pu profiter à la fois du Printemps Arabe, et du carburant au terrorisme offert sous deux formes :

-Diffusion d'armes lors de la dislocation de la Libye et du soutien aux rebelles "modérés" Libyens (soutien signifiant formation au combat et livraisons d'armes, en violation claire avec l'esprit de la résolution 1973 de l'ONU qui autorisait seulement une zone d'exclusion aérienne et la protection des civils).

-Bombardements illégitimes pendant 6 mois en Libye. Il y avait une autorisation pour protéger les civils, pas pour renverser un gouvernement par tous les moyens disponibles. 

Cet épisode Libyen explique d'ailleurs pourquoi depuis 2011 la Russie refuse toute demande de "No Fly Zone" à l'ONU.

 

En effet, il n'y a pas de mystère. Les rebelles soutenus en Libye (formés et armés), étaient tout à fait modérés.

Tellement modérs et civilisés que lorsqu'ils ont capturé Kadhafi, on peut les voir le lyncher en hurlant Allahu Ackbar, puis Human Right Watch nous apprend que pendant son lynchage, Kadhafi a reçu des "coups de baïonnette aux fesses" et qu'au moins 17 de ses accompagnateurs ont été exécutés après leur capture.

 

Inutile de rappeler que malgré la dictature Libyenne, la Libye avait avant 2011 l'indice de developpement humain le plus élevé d'Afrique, et que c'est de ce pays transformé en chaos que les premières vagues migratoires vers l'Europe se sont manifestées.

 

C) Preuves que les "rebelles modérés" sont minoritaires dés le début du soulèvement Syrien

 

De la même façon, en Syrie, il est triste de constater que la France de Hollande a participé à la prolongation du conflit en étant un des premiers à soutenir activement les "rebelles modérés" (soutien diplomatique, logistique, et par des livraisons d’armes [*5]), en contradiction frontale avec le principe fondamental de l'ONU qui est la non ingérence dans les affaires intérieures d'un pays souverain en cas d'absence de consensus (on s'étonne ensuite que le droit internationnal ne fonctionne plus).

 

En Syrie, ce sont ces mêmes rebelles modérés qui se sont, selon une jolie fable reprise dans nos jornaux, transformés en "islamistes sans modération".

Si je parle de fable, c’est parce que les rebelles modérés sont un mythe de nos médias : l'exemple le plus frappant est que même la DIA (Defence Intelligence Agency, une agence de renseignement militaire Américaine) alertait l'administration Obama sur la prépondérance des salafiste dans l'insurrection dans un rapport de 2012 (la date est importante, car à cette époque Fabius soutenait encore le Front Al Nosra). Ce rapport a été obtenu grâce à l'ONG Judicial Watch :

-------------------------------------------------

Extraits officiels du rapport de la Defense Intelligence Agency sur la Syrie en 2012, partiellement déclassifié : [*6]

-"Al Qaida en Irak (=AQI) soutenait l'insurrection depuis le commencement"

-"Les salafistes, les frères musulmans, et Al Qaida en Irak sont les forces principales qui mènent l'insurrection en Syrie."

-"Les pays occidentaux, du golfe, et la Turquie soutiennent l'opposition".

-"Si la situation se dénoue, il y a la possibilité que s'établisse une principauté salafiste dans l'Est de la Syrie, et c'est exactement ce que les puissances supportant l'opposition veulent, afin d'isoler le régime Syrien".


Ce rapport de la DIA, qui confirme la prépondérance des djihadistes dès le début de l’insurrection et contredit ainsi la narrative officielle, n’a honteusement fait l’objet d’aucune reprise médiatique. D’ailleurs, la plupart des éléments contredisant la narrative officielle ont été passé sous silence [*Annexe2].

Le pire, c’est que ce rapport s'est révélé tristement exact puisqu'en 2013 cette "principauté salafiste" prévue par les analystes du renseignement de la DIA, et que nous soutenions avec des pays du golfe (Arabie Saoudite et Qatar en premier rang) s'officialise sous le nom de Daech en regroupant les djihadistes d’Irak et de Syrie. (Daech=Etat Islamique d'Irak et du Levant=EIIL=ISIS).

 

Le général Michael Flynn, directeur de la DIA à cette époque, a essayé de témoigner à ce sujet, en expliquant que l’administration Obama avait sciemment ignoré ses rapports.

Preuve s'il en est de la vigueur de la liberté d'expression en Occident, seul un média Russe implanté aux Etats-Unis a accepté de recevoir ce général Flynn en 2015 afin qu'il parle du caractère prévisible de l’émergence de Daech dès lors que l’on soutenait l’insurrection Syrienne.

 

Cette myopie au sujet de Daech était aussi soulignée devant le sénat Français en 2014 par le général Vincent Desportes, qui rappelait sans ambiguïté l’origine Américaine de Daech : [*7]

-------------------------------------------------
Quel est le docteur Frankenstein qui a créé ce monstre [Daech] ? Affirmons-le clairement, parce que cela a des conséquences : ce sont les Etats-Unis. Par intérêt politique à court terme, d'autres acteurs - dont certains s'affichent en amis de l'Occident - d'autres acteurs donc, par complaisance ou par volonté délibérée, ont contribué à cette construction et à son renforcement. Mais les premiers responsables sont les Etats-Unis.


Alors que faire pour que nos gouvernants ne soutiennent plus les attitudes qui font flamber le terrorisme dans le monde ? On peut regarder un peu en arrière, et souligner qu'il existe un candidat pour la présidentielle de 2017 qui condamnait dès 2011 les interventions en Libye et en Afghanistan, et appelait à la retenue. En 2012, il condamnait à plusieurs reprises l'attitude adoptée en Syrie.

François Asselineau, candidat de l’UPR, n’a cessé de défendre la primauté d'un droit international sous pression depuis l’invasion Iraquienne : il défend constamment le droit de non-ingérence en absence de mandat de l'ONU, et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. On peut citer F. Asselineau entre autres dans un article du 26 Juin 2011 : [*8] [*9][*10]

-------------------------------------------------

28 Juin 2011, F. Asselineau :

"Cette doctrine, qui constitue le soubassement idéologique de la construction dite « européenne » et des interventions militaires occidentales en Afghanistan ou en Libye, est extrêmement nocive pour la paix du monde. Elle doit être dénoncée comme contraire au droit international, contraire à la vocation émancipatrice des idéaux de la Révolution française et de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et contraire aux principes universels posés par la Charte de l’Organisation des Nations Unies.


 

CONCLUSION

Pour conclure ce texte et revenir au sujet initial, rappelons que s’il existe quelques "loups solitaires" du terrorisme contre lesquels il est difficile de lutter, on peut agir contre le terrorisme en amont, en arrêtant :

- Les interventions armées sur des pays souverains sans mandat clair de l’ONU

- Le soutien illégal à des rebelles, avec la dissémination d’armes et de désordre qui s’ensuit.

- Le double-standard permanent, qui donne des armes idéologiques aux terroristes [*Annexe3]

- La bienveillance à l'égard de la propagation d'idéologies déstabilisantes par des puissances financières du Golfe.

Il est à ce titre urgent de retrouver une politique étrangère indépendante, conforme aux intérêts des Français. Actuellement, nul n'est parfait, mais il semble n'y avoir qu’un homme politique ayant le courage et la vision nécessaire pour redonner à la France son indépendance, son rôle de diplomatie et d’équilibre, et cet homme politique est le président de l’UPR, François Asselineau.

Alors si vous pensez que ce texte vaut au moins le coup d'en débattre ou d'en discuter, je vous invite à le partager pour permettre à d'autres de le lire, car si personne ne bouge le petit doigt, nous ne pourrons que nous plaindre d'avoir à subir les décisions irresponsables de nos "élites".

 

J.F. Revel :

"La civilisation démocratique est entièrement fondée sur l'exactitude de l'information. Si le citoyen n'est pas correctement informé, le vote ne veut rien dire."

A. Einstein :

"La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent".

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire".

 

 

A. Laurenceau

 

[*1] : https://theintercept.com/2016/10/11/us-military-operations-are-biggest-motivation-for-homegrown-terrorists-fbi-study-finds/

[*2] : http://www.bfmtv.com/societe/je-veux-que-vous-partiez-de-syrie-les-negociations-entre-les-terroristes-et-la-police-au-bataclan-939740.html

[*3]  : https://info.publicintelligence.net/FL-OmarMateenTranscripts.pdf

[*4] : https://www.start.umd.edu/gtd/search/Results.aspx?chart=overtime&search=iraq

[*5] : http://www.leparisien.fr/international/syrie-francois-hollande-confirme-la-livraison-d-armes-aux-rebelles-21-08-2014-4077389.php

[*6] : https://www.judicialwatch.org/wp-content/uploads/2015/05/Pg.-291-Pgs.-287-293-JW-v-DOD-and-State-14-812-DOD-Release-2015-04-10-final-version11.pdf

[*7] : http://www.senat.fr/rap/r14-200/r14-2004.html

[*8] : Communiqué de l’UPR sur l’annonce du début de retrait des troupes françaises d’Afghanistan

[*9] : https://www.upr.fr/actualite/monde/le-gouvernement-affirme-navoir-plus-dargent-pour-larmee-francaise-mais-en-trouve-pour-armer-les-rebelles-syriens

[*10] : https://www.upr.fr/actualite-facebook/syrie-le-point-de-vue-chinois

[*11] : http://www.thedailybeast.com/articles/2016/07/19/u-s-backed-moderate-rebels-behead-a-child-near-aleppo.html

[*12] : https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/syrie-des-horreurs-commises-par-des-groupes-armes

[*13] : https://www.youtube.com/watch?v=DpYX3QywnDM Lorsque Roland Dumas nous confirme que l’insurrection Syrienne était travaillée en amont.

[*Annexe 1] :

Alors que « Sarkozy l’Américain » faisait revenir la France dans l’OTAN, cette posture à été confirmée par Hollande, se comportant systématiquement comme un vassal. On peut rappeler certains de ses actes :

-Annuler la vente des Mistrals à la demande des USA.

- Dérouter l’avion du président Bolivien au cas où Snowden se trouverait dedans (et se faire jeter des pierres sur l'ambassade Française en Bolivie en récompense)

- Accepter les sanctions antirusses (dont les contre-sanctions ont laminé des agriculteurs Français)

- Accepter sans broncher le droit extraterritorial Américain et les amendes monstrueuses sur les entreprises Françaises (9 milliards pour la BNP, entre autres)

- Accepter que General Motors et les Etats-unis fassent pression pour éjecter Peugeot de l'Iran au nom des sanctions, juste avant que General Motors y signe des contrats.

- Accepter de se faire espionner (et que les entreprises du pays le soient) sans aucune réaction concrète. Accepter qu'une station d'écoute Américaine se trouve à Paris (sur le sommet de leur ambassade) sans protester comme il se doit.

- Passer sous Windows tous les ordinateurs de la défense nationale, sans étudier la possibilité de continuer avec des logiciels libres qui ne contiennent pas de « portes dérobées » ou backdoor.

- Calquer sa politique étrangère sur les Etats-Unis et sur les régimes rétrogrades du Golfe, au mépris des intérêts fondamentaux de la France avec d'autres pays.

 

[*Annexe 2] :

Si l’on entend depuis 2011 que le régime d’Assad est dictatorial et dur (ce qui est vrai), nos médias ont activement soutenu les « rebelles modérés » depuis le départ, quitte à oublier de dire que la plupart étaient des groupes islamistes extrémistes.

Exemple parmi d'autres, les rebelles modérés du groupe Nour al Dine Zinki (officiellement soutenu par les Américains avec dollars et armes jusqu'en 2016) se battant à Alep ont été assez barbares pour décapiter un enfant au couteau, et assez stupides pour filmer et publier ça sur internet [*11] [*12] (le lien *6 est dirigé vers un journal en Anglais car les journaux Français qui ont parlé de ce fait semblent avoir oublié qui soutenait ce groupe de rebelle... La vidéo contient des images très violentes, mais elle ne se lance pas automatiquement).

Cela aurait dû évidemment faire la une si nos médias étaient libres et proportionnés. De même, lorsque Roland Dumas (ministre des affaires étrangères en France pendant 10 ans) dénonce un complot contre le gouvernement Syrien dès 2010, ça devrait clairement faire la une… [*13]

Dans le même genre, je vous invite à taper « Syria Tow » sur Youtube, et vous pourrez voir un certain nombre de rebelles parfois habillés en civils utiliser des missiles TOW sophistiqués sur des tanks Syriens en criant Allahu Akbar…

 

[*Annexe3] : Pour quelques doubles standards humanitaires des plus flagrants :

 

-Si l’on veut renverser les dictatures rétrogrades et lutter pour les droits de l’homme, on peut regarder du côté des monarchies du golfe, souligner qu’en Arabie saoudite l’apostasie est passible de peine de mort et que les prisons du régime sont pleines d'opposants.

 

-Si l’on veut protéger des civils, on peut regarder du côté du Yemen, où 1/3 des bombardements ciblent des civils selon The Guardian, dont 150 morts et 500 blessés lors d’un enterrement à Sanaa par exemple. L'indulgence fait partie des caractères dont la géométrie est facilement variable...

 

-Si l’on veut condamner le bombardement des civils par les Russes et les Syriens, il faut comparer de manière proportionnelle. La réalité est qu'en Syrie, même selon Le Monde qui relaie les messages des rebelles Syriens depuis 2011, il y a eu plus de militaires Syriens tués que de civils.

On peut donc comparer avec les « bavures » Américaines en Afghanistan (qui avaient récemment bombardé l'hôpital MSF de Kunduz, et s'étaient déjà illustrés sur des civils, des enfants, et pourquoi pas un mariage…), ou les « bavures » Israéliennes (3 écoles de l’ONU bombardées à Gaza lors de la dernière « opération », il faut expliquer la différence avec la Syrie, mis à part qu'on y donne la parole aux bombardés et aux rebelles).

 

JPEG - 155.2 ko
Global Terrorism Database
L’irak et l’Afghanistan sont les foyers les plus actifs du terrorisme depuis les interventions dans ces pays. La flambée s’est généralisée en 2011 après l’opération en Libye et le Printemps Arabe.


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 décembre 2016 10:51

    Il n’est pas inintéressant d’apprendre que l’énorme budget du FBI lui permette de confirmer que l’eau bout à 100° et gèle à 0°, surtout quand l’état qui le finance met en doute cette réalité.


    • Jeekes Jeekes 24 décembre 2016 16:17

      @Jeussey de Sourcesûre
       

      Et moi j’ai été surpris d’apprendre que, pour le FBI il y aurait « nécessité de viser le terrorisme dans ses racines ».

      Merde alors !
      Le FBI veut bombarder la CIA, washington, londres, berlin, paris, ankara, tel-aviv ? 

      Waouh, quel programme !!! 

    • Massada Massada 24 décembre 2016 10:56

      les « bavures » Israéliennes (3 écoles de l’ONU bombardées à Gaza lors de la dernière « opération »

       
      Ce n’était pas une bavure, les islamiste utilisent les écoles, les ambulances, les hôpitaux, les mosquées à des fins militaires.
       
      Tsahal est la seule armée au monde qui alerte les civils, par téléphone, SMS, largage de tracts et “missiles d’avertissement”, pour leur permettre de s’enfuir. 
       
      Le Hamas lui met délibérément en danger des civils palestiniens. Le Hamas cache ses armes et ses lance-roquettes dans des zones très peuplées. Au lieu de mettre sa population civile à l’abri, le Hamas encourage et même force les Gazaouis à se joindre à sa résistance violente à Israël. Il envoie délibérément des hommes, des femmes et des enfants sur les lignes de tir, où ils servent de bouclier humain à des terroristes.



      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 24 décembre 2016 11:12

        @Massada
        Tiens !

        Quelqu’un a fait du bruit ? 
        Ca vous a réveillé ?
        C’est votre alarme qui est réparée ?

      • Ben Schott 24 décembre 2016 11:19

        @Massada
         
        Les « missiles d’avertissement » ! Oups !!!
         


      • Shawford Shawford 24 décembre 2016 11:22

        @Ben Schott/Massada

         smiley smiley smiley smiley smiley smiley

        -

        -

        -

         smiley


      • covadonga*722 covadonga*722 24 décembre 2016 11:27

        @Massada

        yep que vous souhaiter ?sinon des dirigeants un peu moins cinglés..

        pour vous hag hanouka sameah !

        asinus /covadonga




      • Massada Massada 24 décembre 2016 11:35

        @covadonga*722
         

        Je vous souhaite la meme chose 

        Joyeux Noel

      • Shawford Shawford 24 décembre 2016 11:36

        @Massada

        Et à moi, tu dis rien ?


      • Shawford Shawford 24 décembre 2016 11:38

        @Shawford

        Tu vois mec, une seconde avant de revenir au clavier, j’étais prêt à repartir pour un tour complet de compteur.

        Et puis, je me suis dis, donne lui une chance cette fois-ci

        -----------------------------------------------------------------------------

        You see my point of view ?


      • Alren Alren 24 décembre 2016 17:29

        @Massada

        Il faut être d’une parfaite mauvaise foi pour nier qu’avant même l’invasion de l’Irak, un fort sentiment d’injustice régnait chez les peuples « arabes » (même si les vrais arabes d’Arabie sont minoritaires dans cette appellation) du fait des crimes et exactions que l’État d’Israël a fait subir aux Palestiniens.

        Ne dites pas qu’à Gaza vos ennemis se cachaient parmi les civils : il y a là-bas si peu d’espace que forcément les gens sont très près les uns des autres. Vous devriez être d’ailleurs un peu plus discret sur les « civils »  ! Car ce sont des civils y compris des adolescents et même des enfants que vous matraquez et emprisonnez arbitrairement, sans jugement et sans aucun respect pour la Charte des nations Unies sur les Droits de la Personne humaine, assassinant systématiquement tous les auteurs d’attentats mêmes ceux qui ont échoué.

        Le conseil de Sécurité de l’ONU vient de condamner une nouvelle fois cette colonie agressive du XXe siècle (la seule à avoir été instituée à cette époque en profitant de la culpabilité des démocrates après la shoah) pour poursuivre son but illégal et vénéneux de Grand Israël, en piétinant et chassant grâce à la violence militaire, les habitants installés précédemment.

        Mais son dirigeant a déclaré aussitôt qu’il ne tiendrait aucun compte de cette résolution.

        Il faudrait donc que l’ONU prononce des sanctions politiques et économiques contre cet état-voyou qui le défie et le méprise. On a bien su le faire contre la pauvre Serbie par exemple. C’est ce qui se passerait dans un monde juste ...


      • baleti baleti 24 décembre 2016 18:42

        @Massada



        Tsahal est la seule armée au monde qui alerte les civils, par téléphone, SMS, largage de tracts et “missiles d’avertissement”, pour leur permettre de s’enfuir. 

        Même les israéliens commence a douter de cet démocratie.


        La stratégie de tsahal, a Gaza, est de bombarder les civils, pour les pousser a se révolter contre leur dirigent.En voyant que sa avais l’effet inverse sur les population de gaza, et surtout que la communauté international, a commencer a leur taper sur les doigt. Se qui a commencer a provoquer des campagne d’embargo contre Israël.

        La totalité des membres de L’onu, on voté contre la politique d’Israël, mais seul les israélien, continue de croire qu’il sont dans leur droit.
        Israel va t’elle comprendre que l’abstention américaine, est un « conseil d’amie ».de vite changer de stratégie.
        En tous cas, la bourse mondial, a compris que le twit de Trump, étais pour ne pas affoler les marché.


      • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 20:22

        @Alren
        Vous vous ridiculisez par ces sortes de discours.
        Ban Ki Moon, récemment, avant de quitter son poste à l’ONU, reconnaissait enfin, ce brave crétin, que l’institution qu’il avait pourtant dirigée s’était montrée odieusement partiale vis-à-vis d’Israël.
        Sous la seule présidence de ce sinistre pantin, il n’y aura pas eu moins de 320 résolutions votées contre Israël. Je répète en toutes lettres : trois cent vingt, pour qu’on ne puisse pas penser à un zéro ajouté à cause d’une faute de frappe.
        Combien de résolutions contre le régime de Bachar el Assad durant la même période ?
        Zéro.
        Combien de morts dans des guerres TOUTES imposées à Israël par ses voisins ? Et combien en Syrie, dans sa propre population, depuis le commencement de la présidence de Bachar el Assad ? Je n’ai pas les chiffres en tête, mais faites donc l’effort de nous les chercher, et venez nous les communiquer.

        Tout cela se passe d’un plus long commentaire. Les vomissures antisémites dont vous êtes coutumier sur ce site vous déshonorent et ne peuvent inspirer que du dégoût à tous ceux qui sont munis d’un encéphale encore capable de rendre quelques services.


      • Massada Massada 25 décembre 2016 16:38

        @baleti
         

        « Même les israéliens commence a douter de cet démocratie. »
         
        combien ? j’en ai jamais rencontré

         


      • Massada Massada 25 décembre 2016 16:40

        @Alren
         

        « Le conseil de Sécurité de l’ONU vient de condamner une nouvelle fois cette colonie agressive du XXe siècle »
         
        Nous n’avons que faire de la mafia onusienne.
        Autre chose ?


      • baleti baleti 25 décembre 2016 19:03

        @Massada


        Tu en voie tous les jours.

        La liste des collons, officier de tsahal, qui a fini dans les main des palestiniens 

        tu va nous dire que se sont des traitres. 

        Quand les colons, seront rechercher par interpole, et qu’ils pourront plus bouger d’Israël,, tu pourra cracher sur l’Onu 

        Israel est le plus grand camping du monde.

      • Massada Massada 25 décembre 2016 19:09

        @baleti
         

        « La liste des collons, officier de tsahal, qui a fini dans les main des palestiniens 
        tu va nous dire que se sont des traitres. »
         
         ??????
         
        « Quand les colons, seront rechercher par interpole, et qu’ils pourront plus bouger d’Israël,, tu pourra cracher sur l’Onu »
         
        Nous allons étendre les constructions en Judée-Samarie et à Jérusalem Est.

      • baleti baleti 25 décembre 2016 21:36

        @Massada

        Une association israélienne, a donner une liste, d’officier de tsahal, entre autre, qui ont construit illégalement, sur les territoire palestinien.

        Avec le vote a l’Onu de ses jours, les chose vont s’accélérer, une demande va être faite a l’Onu, pour condamner les colons, qui ne respecterai pas les résolution de l’Onu.
        Les premiers toucher, vont être les membres du gouvernement et les militaires.Qui ne pourront plus circuler librement, dans le monde.
        Il va être aussi demander, que ses gens, soit juger, par un tribunal international.

         t’auras plus de faciliter que moi, a avoir les détail.


        Nous allons étendre les constructions en Judée-Samarie et à Jérusalem Est.
        Que de la bouche, c’est pour ne pas semer la panique, dans les colonie, existante.

        Je te rappellerai cette phase, dans quelque mois.

      • Massada Massada 26 décembre 2016 09:09

        @baleti
         

        Les résolutions comme celle qui vient d’être adoptée ne sont pas juridiquement contraignantes, mais sont plutôt l’expression d’une opinion de l’ONU, qui est à peine quelque chose que nous savions déjà. 
         
        Le Conseil de sécurité n’est pas un tribunal et ne fixe pas le droit international. En 1980, une résolution similaire à celle-ci a été adoptée. Cela n’a pas empêché Israël de construire et d’étendre des implantations avec des centaines de milliers de Juifs au cœur du pays.

      • baleti baleti 26 décembre 2016 10:44

        @Massada

        Je te parle de la résistance des israélien, contre cette politique, et pas de l’ONU, qui va rester juste un outil, a ses courageux artisans.

        Tous sa pour te dire, que de t’entêter a nous faire croire que seul « des terroriste » sont contre votre politique, tombe a l’eau.



      • Doume65 26 décembre 2016 11:08

        @Massada
        « Je vous souhaite la meme chose Joyeux Noel »
        Doit-on le prendre comme une menace lorsqu’on sait ce qu’il advint de Jésus ?


      • baldis30 24 décembre 2016 11:08

        Article lucide en particulier cette phrase

        « Outre le rôle trouble des pétromonarchies dans la diffusion de l’idéologie fondamentaliste, nous pouvons voir ici qu’un des carburants essentiel du terrorisme, c’est tout simplement le sentiment d’injustice. »

        Une catastrophe, en l’occurrence l’attentat, ou la guerre, mais dans bien d’autres domaines comme la médecine, n’arrive jamais de façon linéaire, i.e. dépendant d’un seul facteur mais toujours par la conjonction de plusieurs. On peut appeler cela « franchissement des barrières de protection, abaissement de la vigilance, ... ». or dans cette phrase mise en exergue deux facteurs essentiels sont parfaitement liés.

        Les pétromonarchies ont parfaitement compris l’ascension du fascisme en Europe après la première guerre mondiale et ont su en profiter. Pour adolf, là c’est clair, mais aussi pour benito avec l’intervention « bénévole de son troupeau dans une chose qui bouleversa l’Italie bien avant le Vajont : » la diga del Gleno".... 

        On se place comme dénonciateur de l’injustice dans des cas évidents pour amplifier l’information sur son propre sort..... et valider ses propres intérêts .....


        • baldis30 24 décembre 2016 11:09

          @baldis30
          mille excuses : j’ai omis de mettre la phrase extraite en italique , elle est simplement entre guillemets .


        • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 13:46

          « Outre le rôle trouble des pétromonarchies dans la diffusion de l’idéologie fondamentaliste, nous pouvons voir ici qu’un des carburants essentiel du terrorisme, c’est tout simplement le sentiment d’injustice. »
          --------------------------------------------------------------------------

          @baldis30

          Il a bon dos, le « sentiment d’injustice », et vous devriez avoir honte d’approuver de pareilles âneries. J’étais professeur, et j’ai été témoin aux premières loges de la destruction du système d’instruction publique à partir du milieu des années 80. La quantité de travail des profs de lettres a quasiment doublé pendant que les traitements se réduisaient comme peau de chagrin. On s’épuisait à des tâches qui n’avaient plus aucun sens puisque les élèves arrivaient illettrés au niveau du bac et vous répondaient, quand on leur faisait remarquer qu’ils écrivaient n’importe quoi : « Mais, M’sieur, je m’comprends, moi ! ». Nous étions victimes, et pas seulement nous : toutes les jeunes générations, d’une injustice particulièrement odieuse. L’idée de me munir d’une quelconque pétoire pour aller refroidir au Ministère de l’Education nationale quelques responsables de cette gabegie ne m’aura cependant jamais traversé la tête.

          Il y a un pourcentage non négligeable de Français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Ca fait plusieurs millions de citoyens. Les plus déshérités d’entre eux sont les SDF, qui sont dans une situation bien pire (allez les voir dans le métro) que bien des aspirants jihadistes partis pour l’Etat coranique. Ils peuvent être un peu emmerdants quand ils ont vidé leur litron, mais on peut passer à côté d’eux sans avoir à craindre d’être poignardé, fusillé ou décapité.

          Sans même vous en rendre compte probablement, vous êtes en train de justifier les pires exactions dont nous sommes les témoins en Europe depuis quelques années. De tels propos donnent la nausée.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 décembre 2016 14:09

          @Christian Labrune

          Par contre vos propos pacifiques, qui préconisent d’attaquer l’Iran après avoir avoir démoli l’Irak et la Libye, et de continuer, bien sûr, à ménager l’Arabie séoudite, ils sentent vraiment la rose.

          Aussi je vous suggère de mettre vos propos en application, de vous munir d’une pétoire et d’aller faire, seul, votre croisade .


        • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 18:42

          @Olivier Perriet
          Remarque consternante. Ai-je jamais dit que j’étais pacifiste ? On ne peut se permettre d’être pacifiste qu’avec les peuples civilisés. Dieu sait que j’ai toujours eu horreur du communisme, mais les Russes à l’époque de l’URSS , tout comme les Américains, étaient suffisamment rationnels et intelligents pour poser clairement qu’ils ne seraient jamais les premiers à recourir à l’arme nucléaire. Aussi la dissuasion aura-t-elle très bien fonctionné, et la « guerre » sera restée très froide.
          Il n’en avait pas été de même avec l’Allemagne du IIIe Reich qui prétendait, comme l’Iran actuel, à une domination universelle. La conférence de Münich aura « sauvé la paix », comme disaient les imbéciles, mais pas pour bien longtemps. Les récents accords avec les Iraniens, lesquels claironnent partout - ce que les nazis n’avaient même pas osé faire - leurs intentions génocidaires, sont du même tonneau que ce qui a résulté de la conférence de Münich. Si rien n’est fait, ces islamofascistes imposeront sans tarder leur hégémonie sur tout leur croissant vert qui va déjà du Liban à l’Afghanistan et au Pakistan. Et ils ont même très bien commencé à déstabiliser le Yémen. Ces cons sont désormais une très sérieuse menace pour l’Europe elle-même. Si vous ne l’avez pas encore compris, vous feriez mieux de vous dispenser de remarques aussi naïves. Cela dit, un 24 décembre, on peut bien croire au Père Noël.


        • Antares- 24 décembre 2016 18:50

          @Christian Labrune

          Je dis dans le texte que l’injustice est un des carburants, pas l’unique carburant , et vous pouvez voir qu’il existe un certain nombre d’arguments pour soutenir cette affirmation.


          Les causes dans la multiplication du terrorisme de djihad sont multifactorielles, j’apporte simplement de nouveaux arguments pour montrer que les opérations militaires de renversement de régimes (en premier lieu l’Irak) ont spectaculairement majoré l’instabilité et le terrorisme, et qu’il est urgent d’arrêter de soutenir les terroristes Syriens (le traitement mediatique d’Alep est un Scandale à sens unique). C’est bien plus facile de proliférer dans le chaos que dans l’ordre.



        • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 20:08

          Je dis dans le texte que l’injustice est un des carburants, pas l’unique carburant

          @Antares-
          C’est parler pour ne rien dire. C’est comme si vous nous expliquiez que la cause des horreurs commises par le IIIe Reich, c’était le traité de Versailles où les alliés avaient imposé des clauses assez léonines.
          Mais pourquoi la guerre de 14 ? N’y avait-il pas eu, déjà, celle de 1870, et l’annexion par l’Allemagne de l’Alsace et de la Lorraine ? La cause de l’injustice de Versailles, c’était peut-être bien le désastre de Sedan salement infligé par l’armée allemande.
          Oui, dira-t-on, mais les armées de Louis XIV n’avaient-elles pas sauvagement saccagé le Palatinat, en 1689, et de la manière la plus délibérée et cynique ? La cause profonde des exactions du IIIe Reich, ne serait-ce donc pas, plutôt que le désir de revanche et le ressentiment bien compréhensibles d’un pauvre Adolf Hitler, la volonté de puissance de notre roi-soleil ?

          Rien n’empêche de remonter par ce procédé jusqu’au déluge et vous voyez bien que cela ne tient pas debout.
          Que les Américains aient fait la connerie de soutenir les islamistes afghans pour imposer aux soviétiques une espèce de Vietnam, c’est un fait, mais maintenant que le communisme est mort, nous pouvons aisément faire bon marché de la menace qu’il représentait encore pour l’ensemble du monde libre avant 89.

          Les peuples, à un moment donné de l’histoire, sont entièrement responsables de ce qu’ils entreprennent, comme un gouvernement est responsable de sa politique et ne peut guère se défausser à l’Assemblée - mais on voit ça constamment !- sur les erreurs du précédent.
          Tout se passe comme si vous regardiez les populations de l’islam au Moyen-Orient en guerre les unes contre les autres aussi bien que contre l’Occident, comme des ensembles de pantins dépourvus de liberté dont on tirerait de loin les ficelles. C’est une vision typiquement néo-coloniale  : ce serait l’Occident qui serait le seul moteur de l’histoire et il n’y aurait partout que des automates programmables répondant servilement et d’une manière strictement déterministe à des conditions qui leur seraient imposées de Washington ou de Moscou.

          Or, les hommes, partout, sont libres et responsables. Quand un djihadiste décapite l’une de ses victimes du côté de Mossoul ou de Raqqa, ce n’est pas au président Américain qu’il obéit. L’abjection où il a choisi de s’enfoncer, c’est bien lui qui l’a choisie, et très librement.


        • Shawford Shawford 24 décembre 2016 20:11

          @Christian Labrune

          Et ils ne seraient susceptibles d’aucune forme de contrainte, c’est une plaisanterie ? C’est justement ce qui « nous » ferait les contraindre par la force brute.

          Et là, réponse exigée sans verbiage inutile, ou bien toute forme de pour parler devient caduque.


        • Shawford Shawford 24 décembre 2016 20:16

          @Christian Labrune

          #whoreallycareforbana ?


        • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 20:31

          @Shawford
          Auriez-vous l’obligeance de formuler ça plus clairement ? Votre question est tout à fait incompréhensible. Vous faites probablement allusion à l’une quelconque de mes interventions, mais à laquelle ? Où aurais-je parlé de « contrainte » ?


        • Shawford Shawford 24 décembre 2016 20:40

          @Christian Labrune

          C’est vous qui voyez !

          GL et HF quand même smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 décembre 2016 09:11

          @Christian Labrune
          « Il n’en avait pas été de même avec l’Allemagne du IIIe Reich qui prétendait, comme l’Iran actuel, à une domination universelle. »

          Mon pauvre, je n’avais pas vu que les chiites, qui sont une minorité elle même très morcelée, au sein du monde musulman, aspirent à « la domination universelle ».

          Quelle bonne blague, cela dit chez ceux qui n’ont aucune référence, ça peut passer.

          Par contre rien sur les monarchies wahabites qui financent à tour de bras les pires ?

          PS : vous pourriez nous expliquer pourquoi même du temps du shah, l’Iran voulait avoir la bombe nucléaire ? Cet allié des USA aspirait, lui aussi, « à la domination mondiale » ?


        • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 12:50

          à l’auteur

          Il faut n’avoir pas une bien sérieuse connaissance de l’histoire pour faire remonter la vague actuelle d’attentats au conflit irakien.
          Les Frères musulmans apparaissent à la fin des années 20. La confrérie est créée par un certain Hassan el Banna en 1929 ; elle est immédiatement très bien soutenue financièrement par le troisième Reich. Le matériel idéologique dont se servent nos actuels terroristes est déjà tout à fait prêt, et il s’appuie sur des textes plus anciens encore : le texte coranique, qui autorise tout ce que nous venons de voir en France, sera définitivement figé deux ou trois siècles après le prophète de l’islam. Cela ne date pas d’hier !
           Un autre théoricien du jihad, encore plus féroce que Hassan el Banna, c’est Sayed Qotb, dont on trouvera aisément les textes à Paris dans n’importe quelle librairie spécialisée du côté du métro Couronnes. L’abominable eschatologie de ce fanatique, présuppose une victoire finale de l’islam sur toutes les religions et tous les systèmes politiques existants de la planète. Tout ce qui révèle un état du monde antérieur à l’islam (jahiliya) doit être détruit. C’est au nom de ce principe qu’ont été dynamités les grands Bouddhas de Bamiyan, les ruines de Palmyre et de Ninive et qu’ont été fusillés les Français occupés à écouter de la musique ou à boire de l’alcool aux terrasses voisines du Bataclan. Les théories de cet imbécile avaient paru si dangereuses au régime de Nasser que Qotb aura été pendu en 1966. Il me semble que c’est quand même bien antérieur aux interventions en Irak.

          Dans les textes que vous citez, ces allusions à des conflits récents sont de purs prétextes. Si j’étais un Frère musulman ou un salafiste, je me frotterais les mains à lire votre article. Je dirais : ça marche comme sur des roulettes. On les massacre, ces Français, et au lieu de réagir comme n’importe quel peuple à qui on déclare la guerre, voilà qu’ils se pensent les premiers responsables de ce qu’on leur fait subir. Ces anciens colonialistes n’en finissent pas de se frapper la poitrine et ils imaginent encore qu’il ne peut rien se passer dans le monde dont ils ne soient les responsables. Ils n’ont plus de colonies, mais cela ne fait rien, ils croient qu’ils sont encore le seul moteur de l’histoire. Nous autres musulmans sommes un peu plus conséquents : à l’époque des premiers Abbassides, les conquêtes coloniales de l’islam s’étendaient de la Narbonnaise jusqu’aux rives de l’Indus en passant par toute l’Afrique du Nord, remontant au nord vers le Caucase. Nous n’avons jamais renoncé, nous autres musulmans, à ces conquêtes.
          Ces sales koufar sont des cons et il est très facile de retourner contre eux leurs idéologies démocratiques. Ils veulent la liberté ? Eh bien, il faudra qu’ils tolèrent le foulard, et même le burkini, et s’habituent à bouffer halal ! On pourrait penser qu’ils verront le piège, eh bien non : la plupart ne le voient pas et tombent dedans à pieds joints. Ils veulent que nous soyons parfaitement libres, nous autres terroristes de l’islam, de les asservir et même de les assassiner au besoin. Nos idiots utiles, les Joffrin, les Plenel et toute l’extrême gauche, trouveront toujours un moyen d’expliquer que c’est l’Occident qui est responsable de tout. On finira bien par les exterminer comme les autres, ces crétins, mais pour l’instant, ils nous servent la soupe et il convient de les ménager un peu.


          • Massada Massada 24 décembre 2016 13:29

            @Christian Labrune
             

            « On les massacre, ces Français, et au lieu de réagir comme n’importe quel peuple à qui on déclare la guerre, voilà qu’ils se pensent les premiers responsables de ce qu’on leur fait subir. »
             
            les temps difficiles donnent des homme forts
            les hommes forts apportent la paix
            la paix donnent des hommes faibles
            les hommes faibles apportent des temps difficiles.....

          • Rik.D Rik.D 24 décembre 2016 16:40

            @Christian Labrune

            Bonjour,

             « Si j’étais un Frère musulman ou un salafiste, je me frotterais les mains à lire votre article. Je dirais : ça marche comme sur des roulettes. On les massacre, ces Français, et au lieu de réagir comme n’importe quel peuple à qui on déclare la guerre, voilà qu’ils se pensent les premiers responsables de ce qu’on leur fait subir »

            Et moi salafiste, c’est la lecture de votre prose qui me plairait le plus.
            Cela validerait la théorie selon laquelle un tout petit nombre de gars motivés, qq kalachs, des couteaux, et deux camions, on peut faire surréagir une parti de notre population.

            Sûr les peureux, le terrorisme est d’une efficience remarquable.

          • baleti baleti 24 décembre 2016 19:02

            @Massada


            la paix donnent des hommes faibles

            et êtres fort, c’est se battre a dix contre un ?

          • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 19:07

            Sûr les peureux, le terrorisme est d’une efficience remarquable.

            @Rik.D
            Il y avait une banderole, sur le monument de la République entouré de fleurs et de bougies après le massacre du Bataclan, sur laquelle on lisait «  »Même pas peur !« . Quelques temps plus tard, sur cette place qui était devenue le lieu de rendez-vous de tous ceux que l’attentat avait plongés dans la consternation, quelque abrutis, par jeu, firent exploser des pétards. Selon les dires des témoins, la débandade de ceux qui n’avaient »même pas peur" fut immédiate et générale, et il n’y a pas de quoi jeter la pierre à tant de matamores, si courageux quand le danger est lointain : c’était la réaction assez naturelle de ceux qui se font des illusions sur eux-mêmes. Par conséquent il est très clair que toute manifestation de nature terroriste fera surréagir, comme vous dites, n’importe quelle frange de la population, et vous ne nous apprenez rien que nous ne sachions déjà : le terrorisme, c’est précisément ça, et rien d’autre.
            Les peureux sont précisément ceux qui croient pouvoir se tirer d’affaire par le recours à la superstition : allumer des bougies, déposer des fleurs, je n’ai rien contre, mais ce n’est assurément pas cela qui fera reculer le terrorisme.
            Les mesures à prendre sont exclusivement policières et militaires, et on ne sort victorieux d’un conflit où la violence s’est installée que par une violence supérieure. C’est le principe même de la guerre.
            Mais dans tous les pays en guerre, il y a des traîtres qui ont tellement la trouille de l’ennemi qu’ils préfèrent jusfifier publiquement ses exactions et pactiser avec lui, comme si par ce moyen ils espéraient pouvoir l’amadouer. Illusion lamentable. C’est à ceux-là qu’il convient plus que jamais de répéter la phrase célèbre de Churchill qui dit à peu près : vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez quand même la guerre.

          • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 19:22

            @baleti
            Quand on a affaire à des terroristes, c’est-à-dire à ce que l’espèce humaine peut produire de plus lâche et de plus répugnant, ce n’est pas seulement qu’on ait le droit de s’y mettre à dix contre un, c’est même un devoir tout à fait impérieux de rassembler toutes les forces disponibles (cent mille contre un au besoin !) pour éradiquer ceux qui se sont retranchés eux-mêmes de l’humanité.

            Le droit de la guerre est l’un des plus anciens, on le connaît trop peu. Un article très instructif lui est consacré dans Wikipedia. Je ne saurais trop vous conseiller de le consulter.


          • Christian Labrune Christian Labrune 24 décembre 2016 19:31

            les hommes faibles apportent des temps difficiles.....

            @Massada

            Si après deux années d’attentats et plus de deux cents victimes du terrorisme en France, on continue encore longtemps à entendre les discours obscènes des islamo-gauchistes venant nous expliquer que tout cela n’est pas si grave (deux cents morts, qu’est-ce que c’est , surtout quand c’est les autres qu’on fusille ou qu’on décapite !), je crains fort que nous ne soyons pas sortis de l’auberge !

            La faiblesse de l’esprit qui induit celle du caractère, est assurément la mère de tous les maux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Antares-


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès