• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une guerre sino-japonaise est-elle envisageable ?

Une guerre sino-japonaise est-elle envisageable ?

Poser la question c’est y répondre partiellement et par l’affirmative, oui ! La Chine est en effet décidée à faire valoir ses droits sur les îlots disputés de Senkaku situés dans une zone lourde de promesses en hydrocarbures… et les États-Unis sont tout aussi déterminés à contenir par tous moyens l’expansion chinoise dans le Bassin Pacifique. La course à la Lune est d’ailleurs à présent engagée entre les deux superpuissances pour savoir qui, de la Chine ou des États-Unis, mettra le premier le pied sur le sol lunaire à l’horizon 2020/2030. Pékin vient d’administrer la preuve ce mois de décembre de ses avancées techniques : Chang’e 3 [Séléné] a déposé le 14 décembre 2013 sur notre satellite un impressionnant véhicule automatique baptisé Yutu. Les Japonais ne sont pas en reste qui envisagent l’installation d’une base robotisée dans moins de dix ans… Parce qu’en tout état de cause les matériaux qui offriraient aux humains une protection suffisante aux radiations au-delà des Ceintures de Van Allen, n’ont pas encore été mis au point 1.

Senkaku zone de confrontation planétaire

La colère chinoise et les protestations formosanes qui montent depuis septembre 2012 à propos des îles Senkaku – ou Diaoyu selon leur appellation chinoise - ont démarré avec l’achat par Tokyo à un homme d’affaires nippon, de trois des cinq îlots de l’archipel pour la somme de 2,05 milliards de yens [21 millions d’euros].

Intégré au domaine patrimonial japonais depuis la fin du XIXe siècle et l’ère Meiji, les îles Senkaku situées à quelque 200 milles nautiques des côtes de la Chine et du Japon, auront été en quelque sorte occupées par l’empire du Soleil Levant pendant presque un siècle. Or en 1945, lorsque les Chinois reprennent possession de Taïwan, ils ne demandent pas la restitution des îles qui sont alors placées sous administration américaine en même temps que l’île d’Okinawa. Alors que les Senkaku sont revenus dans le domaine national japonais à l’occasion de la rétrocession d’Okinawa par Washington en 1972, les revendications de Pékin et de Taipeh sur ces îlots remontent elles… à 1969. Après la découverte, dans le plancher maritime de cette zone insulaire d’importantes réserves d’hydrocarbures, gaz et huile lourde. Un rapport japonais de 1994 – cependant sujet à caution - évalue à 3,26 milliards de barils le potentiel des gisements situés dans la partie considérée comme nippone de la zone maritime en litige. Depuis les incidents se sont multipliés et sont allés crescendo toutes ces dernières années. Ajoutons que ces îles se trouveraient apparemment incluses dans le champ d’application du Traité de coopération et de sécurité mutuelle nippo-américain signé en 1951. Ce qui signifierait que toute attaque contre elles pourrait être considérée comme un casus belli par Washington !

Or en dépit d’une intrication croissante des économies sino-japonaises, Pékin et Tokyo semblent aujourd’hui engagées dans une fort dangereuse escalade. Spirale ascendante que le moindre indicent vient alimenter. Ainsi le Premier ministre nippon Shinzo Abe s’est-il rendu au sanctuaire mémorial de Yasukuni où se trouvent les cénotaphes de plusieurs criminels de guerre de “classe-A”. Il est à présumer que le risque d’une confrontation – a priori limitée ? – existe bel et bien : en Asie tout est possible sauf de perdre la face et de ce point de vue l’on ne voit pas comment aujourd’hui l’un et l’autre des super protagonistes pourrait reculer. Sauf éventuellement à ce que Tokyo dénationalise les îles et les confie, par exemple, à une fondation qui en ferait une réserve naturelle 2 ! Hélas les solutions les plus élégantes sont rarement celles qui sont finalement choisies… surtout quand de réels intérêts énergétiques, voire géostratégiques sont en jeu… car les îles sont pour la Chine sur le chemin d’accès aux grands espaces océaniques !

Alors ? Un arbitrage international paraît de prime abord exclus. Les Japonais refusent de reconnaître qu’il y a conflit de souveraineté, puisque par principe ces îles leur appartiennent 3. Resterait une renégociation/actualisation – improbable – des accords bilatéraux sino-japonais de septembre 2006, établissant des règles strictes destinées à éviter tout incident préjudiciable à la sécurité régionale. Ce qui constituerait un indéniable garde-fou au vu des démonstrations de forces aéronavales que prodiguent actuellement l’une et l’autre partie. Et la Chine tout particulièrement peu avare de postures agressives.

En tout cas chez nos alliés Yankees apparemment la question préoccupe beaucoup, à tel point que les hangars des bases américaines du Pacifique et de l’Océan Indien ont fait le plein de missiles de croisière, de drones Global Hawk, de missiles anti-surfaciers, et que les bombardiers stratégiques B-52 sont fin prêts au décollage.

LC 6 janvier 2014

Notes

(1) http://www.futura-sciences.com/maga... - « Un cosmonaute exposé, sans protection, aux radiations des ceintures de Van Allen subirait plusieurs millions de rads par heure, or 500 rads sont généralement mortels ». Les matériaux protecteurs n’existant pas à l’époque des missions Apollo chacun en déduira ce qu’il lui plaira.

(2) « How to Prevent a War Between China and Japan » [bloomberg.com/news29déc13].

(3) (lefigaro.fr/international27spt12) et http://www.dailymail.co.uk/news/art...

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Buddha Marcel. 15 janvier 2014 09:15

    Pourquoi serait ce seulement le pire qui soit envisageable ????????????

    A force que de ne réagir à la pseudo actualité , rien d’autre n’en ressort....que toujours la même actualité...celle du pire...

    quid d’une idée collective bonne, genre on arrête la compétition donc l business partout parce que elle est guerre ,massacre,torture  ???


    • soi même 15 janvier 2014 12:24

      « on arrête la compétition donc le business partout parce que elle est guerre ,massacre,torture ??? » 
       Vous êtes un idéaliste hors sol, vous avez une trop haute opinion de vous même.
      si y a conflit extérieur, c’est qu’il y a pas lutte en soi même, et cela n’a rien d’une attraction !


    • Citoyen85 15 janvier 2014 09:22

      Articulet venant de quelqu’un qui ne croit pas aux missions Apollo...
      Aucun risque de guerre.


      • bourrico6 15 janvier 2014 10:01

        Aucun risque de guerre.

        T’as raison.

        La Chine poursuit un programme d’armement assez impressionnant, son armée n’est plus celle des années 50, pas une semaine sans un exercice majeur, avec des dizaines de milliers d’hommes à chaque fois.
        La Chine se pose très clairement en Challenger des US dans la région, elle a des contentieux avec tous ses voisins, et si elle développe une aéronavale à marche forcée, ce n’est pas pour faire des ronds dans l’eau.

        Je ne parle même pas des rancoeurs et autres mauvais souvenirs mis en avant par les ultranationalistes de tous bords, je ne parlerai pas non plus de la proximité et du titillage entre les différentes forces armées de la région, et j’oublierai le fait qu’un simple incident peut vite débouler sur un conflit.

        Et je t’aurai bien vu dans les annes 30 en train de dire : « Aucun risque de guerre. » smiley


        • Scual 15 janvier 2014 12:36

          Et surtout la présence massive de la puissance la plus belliciste, belliqueuse et impérialiste du monde qui souhaite l’anéantissement de tout les autres pays à part eux : les USA qui viennent de passer près de 15 ans à tout faire pour les encercler et couper leur routes d’approvisionnement en énergie.

          De toute évidence, le Japon et la Chine ne sont pas les plus dangereux dans cette région, comme dans toutes les autres d’ailleurs.


        • wawa wawa 15 janvier 2014 10:12

          3.260 Mbarril, c’est 40j de consomation mondiale à 90Mb/jour, 1an de conso chinoise à 9 Mb/j.


          un tout petit machin. 326 millard de $ de chiffre d’affaire potentiel à 100$ le baril quand m^me

          va t’on faire une guerre pour si peu ? non, une vraie guerre coute trop cher, on roule des mécanique pour savoir qui a la plus grosse, on intimide, on fait pression, sans plus.

          • bourrico6 15 janvier 2014 11:42

            va t’on faire une guerre pour si peu ?

            Qu’est ce que tu sais des raisons qui poussent à faire la guerre ?


          • eric 15 janvier 2014 10:19

            Heureusement, il y a la démocratique et pacifique Amérique !

            1) L’armée américaine est présente directement ou indirectement sur la plupart des sites d’où la Chine importe son énergie
            2) Avec ses allies elle contrôle le commerce alimentaire. La Chine est sur une pente de dégradation continue de son autonomie dans ce domaine. http://www.centreasia.eu/publication/china-analysis-n43-schwoob-securite-alimentaire-chinoise. On se souvient que Reagan a fait semblant de faire un guerre des étoiles, mais a réussi surtout a faire monter les prix du grains, et c’est cela qui a mit l’URSS a genoux.
            3) Elle est très dépendante de ses exportations.
            4) Avec les plus grand mouvements de population interne que l’humanité ait connu, des dizaines de millions de paysans partant en ville, ses problèmes sociaux et politiques sont devant elle.
            5) Sans parler de l’autre problème démographique lie a un vieillissement accéléré.
            6)Le japon aussi est passe du moyen age a « ils vont dépasser les américains et dominer le monde » en un siècle". Et les russes sous Stolypine, connaissent la plus longue période de plus forte croissance qu’on ait vu. Ils ont finit par être rattrapes par le fait qu’ils sont des gens comme les autres, soumis aux même lois économiques et historiques. Paniquer devant les chinois, comme d’autre le firent devant les japonais, relève indubitablement d’une forme de racisme.

            Donc oui, les chinois vont continuer a la jouer gros bras, vraisemblablement d’abord pour des raisons de politique intérieure j’imagine, mais néanmoins, il me semble qu’il y a peut de risque qu’ils fassent l’erreur d’aller a une vraie confrontation a court termes.


            • soi même 15 janvier 2014 10:26

              Toute ses tensions que vous mettez en lumière entre la Chine et le Japon, m’est en réalité le reflet de l’affrontement à la présence agressive des Américains dans la Région. Je n’ai pas lue l’Art de la guerre de Sun Tzu. Il est évident que la Chine désir retrouver toute sa souveraineté territorial perdue. Ce n’est pas seulement ces Îlots de Diaoyu qui est concerner c’est aussi Taiwan et plus au Sud par la République populaire de Chine, la République de Chine, le Viêt Nam, les Philippines, la Malaisie et Brunei. Il s’agit des îles Spratleys, des îles Paracels, des îles Pratas, du récif de Scarborough et du banc Macclesfield.

              https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b0/South_China_Sea_cl aims.jpg/290px-South_China_Sea_claims.jpg

              Montre que l’on a affaire à un conflit majeur en préparation, et il a une escalade des tensions de part et autre qui ressemble à une partie de jeux de Go.

              D’un coté la Chine joue sur sa diaspora et sa zone d’influence économique et commerciale pour asseoir ses revendications Géostratégique sur la région de l’extrême Orient, et l’autre protagoniste dans cette affaire, c’est à dire les Américains joue le grand frère protecteur de la Corée du Sud du Japon et de Taiwain. Et parle fameux traité commerciale l’Accord de Partenariat Trans-Pacifique  ; il est évident que les États Unis cherche un affrontement avec la Chine par des pays tiers de la Région.

              Il suffit de faire une recherche, pour se rendre compte, qu’il y a pas un mois de l’année où il y a pas
              une provocation de part et d’autre.

              L’escale n’est pas nouveaux déjà en 2006,

              Un sous-marin chinois a suivi une escadre américaine sans être détecté
              « Qui a autorisé les préparatifs de guerre contre la Chine ? » : Deux ...

              Toute la question qui se pose que va faire la Russie dans ce cas là ?

              Car elle vie une situation similaire d’encerclement de la part des États-Unis, et si en extrême Orient il y a un clache Chino- Américains, les Russes resteront ils neutres dans cette affaire ?


              • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 10:26

                Bof...L’avenir de la Chine dépend uniquement de l’investissement étranger pour exporter...Le japon est innovant et producteur pour ses exportations...
                Si la Chine démarre la guerre elle se retrouvera en position défavorable sur son sol pour garder les industries venues de l’extérieur...la ruine très rapidement.. !


                • bourrico6 15 janvier 2014 11:44

                  Vous partez tous du postulat que l’économie empêche la guerre.

                  C’est totalement faux, jamais les échanges économiques n’ont empêchés la guerre, ça montre juste que vous n’appréhendez même pas les raisons qui mènent à une guerre.


                • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 12:33

                  Par bourrico6...Pourtant l’économie est la garantie de la paix il me semble..Un exemple concret...Nous et l’Allemagne...La guerre entre les grandes nations est devenue impossible grâce à l’économie...mais les guerres sont destinées maintenant a des luttes de pouvoir dans des pays comme en Afrique pour piller les richesses.. !


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 janvier 2014 12:50

                  C’est totalement faux, jamais les échanges économiques n’ont empêchés la guerre, ça montre juste que vous n’appréhendez même pas les raisons qui mènent à une guerre.


                  La structure de l’économie actuelle diffère grandement de celle des siècles passés.

                  Avant, chaque pays, chaque nation avait ses propres moyens de production et son propre marché intérieur. Cela engendrait une lutte pour l’acquisition des ressources minières entre Etats frontaliers. Et un conflit ne nuisait pas au commerce intérieur ni même extérieur car il y’a avait toujours d’autres pays avec qui commercer.

                  Mais ce n’est plus le cas désormais. Les économies se sont interconnectées à tous les niveaux. On raffine des minéraux venus d’autres pays et on exporte des céréales brutes pour que voisins fassent des corn flakes et du pain.

                  Un conflit entre voisins est devenu grandement contre-productif pour le commerce.

                  Même si le risque zéro n’existe pas, il est peu probable que la guerre éclate entre la Chine et le Japon. La Chine n’a aucun intérêt à perdre des centaines de milliards de dollars de biens à l’exportation en échange d’îlots rocheux, fussent-elles garnies de pétrole. Leur demande intérieure est bien trop faible pour absorber leur production. Cela provoquerait un chômage massif et le gouvernement n’a pas les moyens de s’offrir une crise sociale en plus.

                  Le japon, lui, ne peut pas se permettre de perdre son commerce extérieur non plus car le pays est loin d’être autosuffisant sur le plan alimentaire. Et le pays sait qu’il perdrait l’appui américain si d’aventure il lui venait l’idée idiote de tirer le premier.

                • Constant danslayreur 15 janvier 2014 12:29

                  Je ne prends jamais des bruits de bottes pour de la petite bibine, merci pour votre billet, puissiez-vous avoir tort.

                  Cela dit il faudrait peut-être dans un n°2, approfondir un peu parce que des phrases comme icelle, me laissent vraiment dubitatif :

                  "surtout quand de réels intérêts énergétiques, voire géostratégiques sont en jeu… car les îles sont pour la Chine sur le chemin d’accès aux grands espaces océaniques !"

                  La chine a 15 000 kilomètres de côte...


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 janvier 2014 12:42

                    Les matériaux protecteurs n’existant pas à l’époque des missions Apollo chacun en déduira ce qu’il lui plaira.


                    Sauf que les astronautes n’ont passé que quelques minutes au sein de ces ceintures de radiations, la trajectoire ayant été choisie afin de minimiser leur exposition.

                    • Stof Stof 15 janvier 2014 16:57

                      Disons que ce sera un prétexte de guerre éventuelle. Mais une guerre pour une autre raison, celle du Yuan contre le dollar. L’Empire voudra alors mater la Chine avant qu’elle ne devienne trop puissante et qu’elle prenne la place de leadership mondial.
                      Avant 2020...


                      • vachefolle vachefolle 15 janvier 2014 18:08

                        ca ressemble aux malouines....
                        Mais franchement est-ce qu’ils iraient se faire la guerre (donc quasi mondiale) pour un tas de caillou, le pire n’est pas certain mais est tout a fait possible dans ce cas.

                        Il faudra vraiment qu’une crise économique arrive en Chine pour que le PC chinois decide de se lancer dans une guerre de diversion de sa population.


                        • TSS 16 janvier 2014 00:22

                          1,5 milliards de chinois ,320 millions d’americains ,le calcul est simple... !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès