• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Une offensive israélienne sur Internet

Une offensive israélienne sur Internet

Le conflit israélo-palestinien ne se joue pas seulement sur le terrain, il se joue aussi sur Internet. Deux organisations israéliennes cherchent à prendre la main dans les débats sur la toile en lançant un cours de formation à l’intention des sionistes qui écrivent sur Wikipedia.

Rachel Shabi et Jemima Kiss font d’intéressantes révélations dans le Guardian du 18 août.
Le Yesha Council, qui représente le mouvement des colons juifs, et le mouvement Israel Sheli (Mon Israël) ont tenu cette semaine à Jérusalem une première réunion de travail afin d’enseigner aux participants comment réécrire et réviser certaines pages de Wikipedia parmi celles qui sont le plus fortement discutées. « Nous ne voulons pas changer Wikipedia, ou en faire une arme de propagande, » dit Naftali Bennett, le directeur du Yesha Council. « Nous voulons seulement montrer l’autre face. On pense généralement que les Israéliens sont des gens méchants qui tous les jours ne pensent qu’à faire du mal aux Arabes. »
On notera que cette déclaration confond indistinctement tous les Israéliens, qu’ils soient habitants des colonies, citadins sans idées politiques, où militants des droits de l’homme. Il me semble que personne en France ne considère les Israéliens comme des gens méchants.
Wikipedia est l’un des sites Internet les plus populaires, et ses 16 millions d’entrées sont ouvertes à tout le monde pour éditer, réécrire ou même effacer. Le problème, selon madame Ayelet Shaked, porte-parole de Israel Sheli, c’est que sur Internet les activistes pro-israéliens sont largement minoritaires à côté des voix pro-palestiniennes. « Nous ne voulons pas donner cette arène à l’autre camp, » dit-elle. « Mais nous sommes si peu, et eux sont si nombreux. Aux Etats-Unis et en Europe, les gens n’eentendent jamais parler du côté d’Israël, avec tous les arguments corrects et les bonnes explications. »
Comme les autres militants impliqués dans ce projet, madame Ayelet Shaked estime que lorsque son gouvernement explique Israël au monde entier, « il ne fait pas du bon travail. » Elle pense qu’il y a beaucoup de travail à faire sur Wikipedia.
Pour commencer, prenons la page sur Israël. « La carte d’Israël est représentée sans les hauteurs du Golan, ou la Judée et la Samarie, » dit monsieur Bennett, faisant référence au territoire syrien annexé et aux territoires de la Cisjordanie occupés par Israël en 1967.
Un autre point de controverse est la référence à Jérusalem comme capitale d’Israël, dont le statut, à entendre monsieur Bennett, serait altéré sur Wikipedia.
D’autres pages qu’il demande de rééditer sont celle concernant les biens autorisés / interdits à l’importation pour Gaza, et celle concernant les territoires palestiniens.
Ensuite se pose le problème de ce qu’il faut appeler un certain voisinage. « Ariel est-elle une ville ou une colonie ? » demande madame Shaked au sujet de la zone habituellement décrite par Wikipedia comme « une colonie israélienne et une ville au centre de la Cisjordanie. » Cette question fait l’objet de plusieurs milliers de mots d’un débat très animé sur un fil de discussion de Wikipedia.
Madame Shaked et ses collègues disent que l’idée n’est pas d’entrer comme un ouragan, de mettre la pagaille et de se faire sortir à coups de pieds dans le derrière. La communauté des éditeurs de Wikipedia est sensible, basée sur le consensus, et il faut du temps pour bâtir la confiance.
« Nous avons appris ce qu’il ne faut pas faire : ne pas sauter immédiatement dans les eaux profondes, ne pas argumenter, réaliser que c’est une communauté semi-démocratique étrangère, savoir comment ne pas se faire interdire, » dit Yisrael Medad, l’un des participants à la formation, de Shiloh.
Shiloh est-elle en Cisjordanie occupée ? « Non, » soupire-t-il, patiemment. « C’est Shiloh dans la région de Benjamin, de l’autre côté de la ligne verte, ou dans des territoires qui pourraient être disputés. »
Un éditeur basé à Jérusalem, qui n’a pas voulu que son nom soit cité, a dit que le fait de rendre l’initiative publique n’est peut-être pas une si bonne idée. « Dans le passé, l’effet a été négatif, » dit-elle. « Nous sommes en guerre et malheureusement notre façon de combattre doit rester secrète. »
En 2008, des membres de l’organisation belliciste Watchdog Camera qui avaient secrètement prévu d’éditer sur Wikipedia ont été interdits du site par les administrateurs.
 
Cependant, Yesha constitue un groupe de travail pour engager la discussion avec de nouveaux médias en postant des informations à des sites tels que Facebook et YouTube. Ils disent qu’ils ont 12.000 membres actifs et que le nombre augmente de plus de cent chaque mois. « Il se trouve que les gens ont soif de cette activité, » dit monsieur Bennett. « Le public israélien est frustré de voir comment il est dépeint à l’étranger. »
Les organisateurs des cours de formation pour Wikipedia préparent déjà un concours du « meilleur éditeur sioniste », avec comme premier prix un voyage en montgolfière au dessus d’Israël.
Tensions sur Wikipedia
On voit souvent monter des tensions entre des éditeurs de Wikipedia qui se font concurrence. Il peut arriver que des articles soient édités pour piéger des journalistes. En 2005, le directeur de USA Today a découvert sur Wikipedia qu’il aurait été impliqué dans l’assassinat de JFK.
Les éditeurs peuvent rester anonymes, mais les conflits passent devant un comité d’arbitrage. La scientologie par exemple est régulièrement restée une source de conflits sur Wikipedia jusqu’à ce que le comité bloque ses écrits.
Au moins, grâce à Internet, nous voici prévenus.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • jako jako 20 août 2010 10:16

    Bonjour Leila, je me suis même laissé dire que certains passent ici de temps en temps. smiley


    • liberta 20 août 2010 10:21

      @ jacko

      j’avais remarqué la même chose !!!!!!!!!!!!!


      • AniKoreh AniKoreh 20 août 2010 10:42


        Ca ne vas plus traîner.. Mais qu’auront-ils à dire cette fois, pour le coup ? Info biaisée ?Intox ? Oseront-ils ?


        • LE CHAT LE CHAT 20 août 2010 10:56

          Tiens ,Jacob le bébé aux multiples identités est pas encore là ????????  smiley

          le temps de changer ses couches , il va pas tarder ...


          • Waldgänger 20 août 2010 11:02

            Evidemment, les discours sur la Hasbara fantasmée ne vont pas tarder à fuser, ils ont d’ailleurs déjà commencé, mais finalement, c’est le but de ce genre d’articles qui ne vise qu’à recycler les mêmes assimilations, les mêmes clichés, les mêmes anathèmes dans un mouvement qui n’a jamais de fin.


            • AniKoreh AniKoreh 20 août 2010 12:11


              La Hasbara fantasmée.. ?

              AHAHAH, comme argumenterait imparablement l’inénarrable titi/jules/jim/gillou/etc.

              (non, Gillou, pas « arabe ».. Inénarrable..)


            • birdy 20 août 2010 11:17

              Leïla,


              Vous avez bien raison, une palestine judenrein ce n’est pas suffisant, il faut aussi que internet soit judenrein.

              • COLRE COLRE 20 août 2010 11:17

                Il faut renvoyer à un site de traduction automatique plutôt que de donner l’impression, ici, de faire un article de journalisme. 

                Il n’y a pas de guillemets pour la quasi-totalité de l’article copie-conforme de celui du Guardian (J’en connais qui ont été exclus pour moins que ça). 
                Sauf, qu’il y a, mêlées, 2 différences amusantes que s’est permis cet auteur d’AV : 

                1- rajouter, sans que cela ne se voit, une phrase de son cru au milieu de l’article original : « On notera que cette déclaration confond indistinctement tous les Israéliens, qu’ils soient habitants des colonies, citadins sans idées politiques, où militants des droits de l’homme. Il me semble que personne en France ne considère les Israéliens comme des gens méchants. » 
                Pourquoi cette nuance toute personnelle et un rien bizarre que n’a pourtant pas eu le journaliste du Guardian ?

                2- enlever le dernier § qui nuance la portée de ce problème : « Critics cite the editing problems as proof of a flawed site that can be edited by almost anybody, but its defenders claim the issues are tiny compared with its scale. Wikipedia now has versions in 271 languages and 379 million users a month. » 
                Qu’est-ce qui a dérangé l’auteur d’AV dans cette conclusion au point de la censurer ? qu’il soit dit que wiki est un site vicié où « n’importe qui » peut éditer n’importe quoi ? ou qu’il soit dit que cette question est parfaitement « minuscule » dans la production de Wiki ? Etait-ce donc si grave pour l’auteur d’AV de censurer cette analyse de l’auteur original du Guardian ?


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 août 2010 11:26

                  Salut COLRE,

                  Bravo pour ce sain travail journalistique, pour le coup. Ce texte est donc un plagiat tronqué. Effectivement, d’aucuns ont vu leur compte censuré pour moins que ça, à la demande de Leïla d’ailleurs.

                  Il existe des règles en matière de droits d’auteur, de citation et de reproduction. J’espère qu’AV entretient de bonnes relations avec le Guardian.


                • COLRE COLRE 20 août 2010 11:37

                  Bonjour Cosmic smiley

                  Cela faisait longtemps que l’on ne s’était croisées ! Ce qui est drôle, quand on revient sur AV jeter un oeil, c’est d’y retrouver les mêmes bidonages, les mêmes délires des antisémites (désolée, maintenant j’appelle un chat un chat sans me préoccuper de leurs cris d’orfraie), le même n’importe quoi, la même désinformation…

                  On se demande comment certains peuvent y passer leur vie (pour pas un rond !)

                  A bientôt et porte toi bien smiley


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 août 2010 12:03

                  Chère COLRE,

                  Oui ça faisait longtemps.
                  Et encore bravo pour avoir démontré la malhonnêteté intellectuelle à l’œuvre.
                  Quant à l’aspect obsessionnel de leur « combat » en dit suffisamment long...
                  Amitié.


                • AniKoreh AniKoreh 20 août 2010 12:14


                  Comique, va..


                • vilistia 20 août 2010 13:15

                  Colre qui lève le petit doigt en prenant son café .
                  On se demande comment certains peuvent y passer leur vie (pour pas un rond !)

                  Nous avons même des stocks- options !


                • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 août 2010 13:37

                  C’est sûr que vous, question contenu...

                  La démonstration d’une manipulation, ça ne vous intéresse pas ? CQFD et bye.


                • brieli67 20 août 2010 13:47

                  Les fondateurs ont répondu présents à l’appel

                  CQFD

                  Pour information
                  Devenez fondateur de la Force de Défense d’Israël sur Internet
                  From :
                  Date : Tue, 27 Apr 2010 00:34:00 +0000

                  Lancement de la « Force de Défense d’Israël sur Internet »

                  Chalom, Parce que les antisémites veulent faire croire au monde que :

                  • La Shoah n’a pas existée ou elle a été créé par les juifs…
                  • L’armée israélienne « Tsahal » est une armée de violeurs inhumains…
                  • Les « sionistes » ont introduit le virus du Sida en Afrique…
                  • Les juifs contrôleraient les médias…

                  Et à la suite de….…. lance à l’occasion de Yom Haatsmaout (Jour de l’Indépendance de l’État d’Israël) la « Force de Défense d’Israël sur Internet » (F.D.I.I) qui a pour missions de veiller et combattre les informations antisémites et mensongères à propos d’Israël sur Internet. Cette Force est destinée à éliminer d’Internet tout contenu antisémite, mensonger et anti-israélien sur ce qui est devenu le premier vecteur de propagande.
                  Le danger réside dans le fait que des mensonges, des insinuations et des discours ambigus influencent des milliers de personnes non-avertis et sans opinions.
                  Cette « Force de Défense d’Israël sur Internet » se constitue d’outils informatiques israéliens à la pointe de la technologie Internet mais aussi des juristes et des informaticiens qui piloteront les opérations de nettoyage systématique. …
                  Le soutien de tous est essentiel. Par un don, faites parti dès aujourd’hui des fondateurs de la Force de Défense d’Israel sur Internet et recevez des bilans réguliers de nos actions sur le réseau :


                • sisyphe sisyphe 20 août 2010 18:14

                  Pas seulement inénarrables ; mais aussi censeures de la pire espèce ; voilà 2 de mes posts qui sont supprimés, alors qu’ils ne comportaient strictement aucune injure ; alors, je réitère ; 


                  la comique parle d’une « manipulation » ; je demande où voit-elle une machination ? 

                  Si c’est que l’auteure a reproduit des extraits d’un article d’un journal étranger (le Guardian, en l’occurence) , où y a-t-il « manipulation » ?? 

                  La seule question légitime que l’on puisse poser est ; les informations transmises dans cet article sont-elles VRAIES ou non ? 
                  Si oui, c’est plié, et basta. 

                  Mais les deux péronelles (c’est de nature à faire supprimer mon post, ça ??????) sont des spécialistes , elles, de la désinformation, et de la manipulation, en venant systématiquement troller les articles, sans jamais parler du sujet, mais en faisant diversion, et en s’en prenant à d’autres intervenants, par le biais d’attaques ad hominem, qui, elles, sont totalement contraires à « la charte » et devraient entrainer le repliement obligatoire de leurs posts. 

                • globulos nilasse 20 août 2010 20:00

                  voir l’annulation de leurs comptes.


                • thaumaetopea 21 août 2010 07:34

                  Colre... si t"appelle un chat un chat... moi ma chatte je l’appelle Foufoune (mnémotechnie ?)


                • jean 22 août 2010 20:53

                  et voila, tout est dit merci Tel aviv Korp, tout est dit salutation à vos employeurs
                  60heures/semaines c ’est bien, j’espére qu’ils payent pour cela ?????
                  pauvres gens je vous plaind


                • Charles Martel Charles Martel 24 août 2010 23:01

                  on sent en sysyphe et nylasse les vrais défenseurs de la liberté d’expression

                  des mecs comme ça avec une once de pouvoir ça vous pose une démocratie...heureusement qu’ils restent des ombres scotchés sur les sites mis à leur disposition.

                  apparemment le gratteur de guitare qui essaye de se faire passer pour un intellectuel de gauche engagé n’a pas l’air d’apprécier les précisions données par Colre : repompe d’un article sans citer de sources, tronquage et ajout d’une phrase ; pourtant c’est une recherche intéressante qui montre une certaine orientation, un biais et une dissimulation.
                  Non il veut savoir si l’info ets vraie... la bonne blague, ce n’est pas sur agoravox qu’il le saura ! quand on repompe discrètement un artice, il ne faut pas s’attendre à ce que l’info ait été vérifiée !

                  demandez au Guardian hey ! au lieu de réclamer des têtes.

                  ahahah le journalisme citoyen quelle blague.

                  Pensez donc que Leila n’a aucune idée de savoir si l’info est vraie. Elle correspond juste à ce qu’elle veut entendre et faire savoir, ça suffit.


                • Vladimir KOMAROVSKY 22 août 2010 21:25

                  Leroy
                  Bonjour,

                  L’article que vous citez ne m’étonne pas car depuis 2 ou 3 ans, beaucoup de ses habitants s’interrogent sur : C’est quoi le sionisme ?

                  Ce n’est pas précisé dans l’article mais c’est surtout à Tel Aviv que cette réflexion revient souvent sur la table et bien sûr, la politique actuelle du gouvernement israélien est remis en cause.

                  Le peuple israélien commence sérieusement à se poser des questions.


                • brieli67 22 août 2010 22:09

                  ah Vlad le retour !!

                  kesako de l’association CLAIR INSTANT ?????

                  abonnées absentes ??

                  http://www.agoravox.fr/auteur/clea-59715

                  UNE BLAGUE SUISSE


                • Bulgroz 20 août 2010 11:25

                  Chaque jour ou presque cet auteur vient nous faire son petit prêche pro palestinien. Sans les musulmans que serait notre liberté d’expression chérie ?

                  La Palestine, c’est un peu loin, moi, ce que je cherche à comprendre c’est pourquoi on trouve en France des Imams qui viennent prêcher la haine de la France et de l’Occident.

                  Comme cet imam égyptien renvoyé une fois de plus dans son pays accusé de se livrer à des prêches "appelant à la lutte contre l’Occident, méprisant les valeurs de notre société et incitant à la violence", glorifiant notamment les jeunes « qui donnent leur sang ». "Ce prêcheur de haine avait, de manière répétée, tenu des propos violemment hostiles à l’égard du monde occidental et totalement contraires aux valeurs de notre société"

                  Je me demande si cet auteur est une victime des ces prêches de haine laborieusement distillés dans les mosquées de France ou si cette empathie pour les Palestiniens a été acquise dès la naissance, un peu comme Obelix qui serait tombé dans la marmite ?

                  En d’autres termes, n’est il pas surprenant qu’ un ressortissant, je suppose, Français, qui plus est, de confession musulmane, vienne quasiment chaque jour nous faire la leçon sur ce que nous devons penser sur des sujets pour lesquels le territoire Français n’est pas concerné.

                  En d’autres termes, quel est le but de la manœuvre  ? Cette question vaut aussi pour cet imam égyptien, qu’est il venu faire chez nous ?

                  http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/08/19/un-imam-de-pantin-a-nouveau-expulse-apres-son-retour-d-egypte_1400741_3224.html


                  • Png persona-nongrata 20 août 2010 16:15

                    Ca fait quoi d’avoir -15 ???

                  • thaumaetopea 21 août 2010 07:29

                    A propos de « cancer » est-ce que le traitement au phosphore blanc relève de la chimiothérapie ? et est-ce que l’uranium appauvri est « radiothérapeutique »  ?


                  • jean 22 août 2010 20:57

                    personna non grata tu pensais peux etre .....
                    merci à toi


                  • ELCHETORIX 20 août 2010 11:48

                    J’ai lu brièvement votre article , l’auteur et je vous remercie pour ces informations !
                    L’offensive de cet état s’accélère , et pour diaboliser l’ IRAN , comme avant l’invasion de l’IRAK , tout est permit .
                    La propagande des médias met en avant le retrait des troupes US de l’IRAK , sans mentionner les milices privées ( armée privée ) , et les 50000 GIs restants pour protéger le régime fantoche du « gouvernement irakien » , en citant le nombre de morts américains depuis 7 ans d’occupation , mais ne disant mots des victimes Irakiennes aussi bien des résistants que des civils ( je l’ai noté aux infos de la chaine A2 , aux ordres , bien sûr, donc pas du tout objective )
                    RA .


                    • vilistia 20 août 2010 13:07

                      Elchetorix

                      Hier sur France Cuture.... La majorité des Irakiens sont méfiants envers leur police et de plus, il savent pertinemment qu’il y a des armées privées USA.

                       


                    • AniKoreh AniKoreh 20 août 2010 11:56


                      En voici une première chiée.. smiley

                      Bon, alors : Info biaisée ? Intox ? C’est quoi le problème ?

                      http://www.hasbara.com/ 

                      http://www.hasbara.us/

                      http://www.israelactivism.com/



                      • ZEN ZEN 20 août 2010 12:07

                        La hasbara est « fantasmée » vous a-t-on dit plus haut !
                        M’enfin ! Faudrait suivre... smiley


                        • Waldgänger 20 août 2010 12:12

                          Vous avez même le droit de me nommer ZEN, j’étais sûr de vous retrouver ici à un moment où l’autre de la journée, je n’ai pas eu trop à attendre.


                        • AniKoreh AniKoreh 20 août 2010 12:17



                          AHAHAH

                          AHAHAH

                          Ca va comme arguments ??

                          AHAHAH


                        • ZEN ZEN 20 août 2010 12:35

                          Quelle prémonition, Wald ! smiley
                          Je suis aussi ici
                          Sinon, sur le fond ?... smiley


                        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 août 2010 12:39

                          Sur le fond, Zen ? COLRE a fait un très bon boulot.
                          Rien à dire ? smiley


                        • Waldgänger 20 août 2010 12:43

                          Sur le fond ZEN ? D’une, la charge de la preuve est à ceux qui accusent, surtout quand les soupçons ne sont basés sur pas grand chose, faire une relation entre une information générale et des comportements particuliers sans éléments fiables est ce que l’on appelle de la calomnie.

                          Deuxièmement, AV est à 40 000 visiteurs par jour selon les statistiques de google ad planner, ce qui fait quand même peu pour justifier l’entretien d’une armée de commentateurs rémunérés. D’ailleurs, regardez les chiffres de ce genre d’article en particulier, dans la rubrique « palmarès », ça ne tient pas au vu des audiences.

                          Mais ne vous prenant pas pour un idot, il est évident pour moi que vous le savez très bien et qu’il est au fond inutile de vous l’expliquer.


                        • Waldgänger 20 août 2010 13:04

                          Et d’ailleurs ZEN, où sont les preuves tangibles basées sur autre chose que de vagues suppositions ou l’identification d’un mode opératoire complètement bidon ? Il n’y a rien, les sources qui parlent de la Hasbara ne renvoient qu’à d’autres sources, c’est l’histoire de l’homme qui a vu l’ours, un article du post.fr renvoyant à un autre du Guardian, qui se base sur des suppositions ridicules, le tout tourant à vide à partir d’une information de départ fiable inexistante.

                          Un extrait de ce qui tient lieu de « preuve », paré de l’autorité magique du lien hypertexte, mais de qui se moque-t-on ZEN ? C’est ça la démonstration de l’existence de la « hasbara » ?

                          « By the way, I’ve even noticed the hasbaraniks in my own blog. You can see them a mile away because they’ve never published a comment before yet write something like : »I’ve enjoyed your blog for a long time, but anyone with a brain in their head knows that Hamas is out to destroy Israel blah, blah blah.« Pretty formulaic stuff. Also, you can Google a few phrases of the comment and if you find it appears elsewhere on the web you know you either have a hasbaranik or someone who has repetition compulsion. »


                        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 20 août 2010 13:20

                          Salut Wald

                          La hasbara (« explication » en hébreu) existe et rien n’est moins secret : il s’agit de la communication d’Etat. Israël en effet s’exprime en tant qu’Etat, comme tous les Etats du monde, à ceci près qu’il ne s’en cache pas. Le problème n’est donc pas là.
                          Le problème en général, c’est que ce simple mot est considéré comme la preuve par le verbe qu’Israël est un Etat abominable.

                          Et ici en particulier, le problème est que tous les contradicteurs des centaines de tracts et pseudo-papiers anti-israéliens sont insultés en permanence et renvoyés au silence au prétexte qu’ils seraient diligentés par Israël.

                          Quant à ce papier, COLRE a montré en quoi Leïla abuse des lecteurs : citer sans citer, traduire mais tronquer...

                          Evidemment, les obsédés de la « hasbara » n’y verront là aucune manipulation ni aucune propagande. Un grand classique.


                        • Waldgänger 20 août 2010 13:43

                          Salut Cos, smiley

                          En réalité, je sais très bien qu’Israël a une communication d’état, car qui n’a pas une telle officine de nos jours ? Les non preuves auxquelles je faisais allusion non pas à une communication officielle, élaborée, productrice de contenus développés, mais à ce tissu de rumeurs et de ragots qui parlent d’internautes rémunérés. Evidemment, cela veut dire qu’il y a une ambigüité sémantique sur le terme de « Hasbara », selon qui l’emploie ou dans quel but et renvoie à deux pratiques distinctes (les internautes anonymes ou la communication officielle), mais je me suis limité à l’acception du mot qui le voit dans son versant fantasmatique, car c’est celui-là qui intéresse nos « amis ».

                          Si je parlais à ZEN en utilisant ces présupposés, c’est parce que tous ces distingos, je pense qu’il les saisit très bien de lui-même et qu’il n’aura besoin de personne, la mauvaise foi jouant un plus grand rôle que l’absence de jugement. 

                          Et oui, c’est un beau lièvre qu’a levé COLRE, il faut la remercier. Bonne journée à toi, je ne sais pas si je reviendrai sur ce site aujourd’hui, ça dépend de qui il y a et si un bon article paraissait, alors je te souhaite une bonne après-midi.


                        • ZEN ZEN 20 août 2010 13:51

                          J’sais pas trop, moi...
                          ça, ça viendrait peut-être de Riyad ou de Damas...
                          Informez-moi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès