• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Valls, Macron… La « gauche » française à l’assaut de Davos ! Ah (...)

Valls, Macron… La « gauche » française à l’assaut de Davos ! Ah mais…

La petite station alpine des Grisons suisses, bourrée de flics, transformée en camp retranché, reçoit cette année encore le « Parasite-club » mondial. D’autres les appellent les « grands décideurs » ou encore les « maitres du monde ».

2.500 participants dont 1.500 chefs d'entreprise, plus de 50 chefs d'Etat y compris des pays émergents (Chine, Russie, Brésil, Mexique, etc.). Tout ce beau monde représenté par des ministres des finances, du travail ou de l'environnement. Mais aussi les patrons de Google, Facebook, Microsoft, Alibaba, Baidu, Uber et Airbnb, mais encore les représentants des principales ONG mondiales, sans oublier des universitaires, 300 journalistes et quelques guignols du chaubiz... La France est représentée par Manuel Valls et Emmanuel Macron. C’est la « gauche » française à l’assaut de Davos ! On va voir ce qu’on va voir…

Avec toutes ces grosses têtes, on pourrait s’attendre à ce que toutes les crises soient anticipées et réglées au mieux. Tè ! Fumes… Ils n’ont jamais rien vu venir. Ni la crise financière, ni les « printemps » arabes, ni Daech, ni la crise migratoire. A quoi servent-ils alors ? A rien. Enfin si, à échanger entre gros rapaces des cartes de visites utiles ! Á oui, j’oubliais : ils vont œuvrer à la « stabilité mondiale » !

Ce qu’ils appellent « stabilité mondiale », c’est le maintien sans trop de problèmes de leur mainmise sur l’économie du monde. Que les pauvres s’appauvrissent un peu plus, ils s’en branlent complètement. Mais ils ne sont pas tranquilles, comme s’il y avait des cailloux dans leur caviar. Ces cailloux, ce sont la crise des matières premières, l’effondrement du prix du pétrole, la poudrière du Moyen-Orient, le terrorisme islamique, les ratés du moteur chinois, le déferlement des migranvahisseurs, la montée de la dictaturocratie en Europe, sans oublier le bordel généré par le changement climatique. etc.

Parait qu’ils n’on pas le moral les davosistes. Voilà-t-il pas qu’ils fientent dans leurs calbars. Seraient ce parce qu’ils sentent et redoutent la rugosité du chanvre de la corde les « maitres du monde » ! 1 % des personnes les plus riches du monde possèdent autant que le reste de la population du monde ! Finalement, ça ne fait pas beaucoup de monde à éliminer…

Et ça coûte des thunes ce raout ! Beaucoup de thunes. A moins de 5 milliards de chiffre d’affaire, une entreprise ne peut prétendre à ce que son patron fasse partie du sérail. Puis il y a la cotise annuelle. C’est plus cher qu’au club bouliste de l’Estaque : 40.000 euros de cotisation annuelle versée à la Fondation Davos basée à Genève, ce qui donne droit à une entrée au Forum. Il faut encore casquer des frais d'organisation : 16.000 euros hors frais d'hébergement et de transport. Ainsi, envoyer entre deux et cinq représentants pour les quatre jours de conférence coûte de 200.000 à 400.000 euros, selon le niveau de notoriété. Mais c’est de l’investissement productif ça, Coco ! Ça permet de se claquer les salsifis directement avec les « maitres du monde » !

Le thème cette année, c’est « la quatrième révolution industrielle », c'est à dire ce qu’on appelle la révolution numérique Cette mutation se caractérise par sa vitesse, le changement radical des façons de travailler, l’évolution des systèmes économiques. Avec un impact sur toute l'humanité, la façon dont elle consomme, produit, échange, aime, vit… et survit pour la plus grande partie de la population mondiale. Avec évidemment des expositions sur les robots et le rapport de l'homme et de la machine qui est en train de le remplacer…

Mais qui sont-ils ces auto-proclamés « maitres du monde » pour prétendre à cet extraordinaire pouvoir ? Qui les a élus ? Qui représentent-ils ? Devant qui sont-ils responsables ? Ils sont les représentants de quelques centaines d’officines financières et de compagnies multinationales qui mettent la terre en coupe réglée, qui réduisent au quasi esclavage l’essentiel de l’humanité, au profit de quelques milliers, allez, soyons large, quelques dizaines de milliers de parasites. Elus par personne évidemment si ce n’est par ces cercles mafieux qui se camouflent sous le nom de « conseils d’administrations ».

Ils sont les « apôtres » de la mondialisation, de la dérégulation sans freins, de la croissance à tout crin. Résultat de l’action de ces nuisibles : la planète dévastée, le climat déréglé, la clochardisation généralisée des populations laborieuses, l’accaparement des richesses mondiales au profit d’une poignée d’escrocs cupides et veules, la défaite des démocraties, le règne des dictatures, l’abrutissement des foules par l’obscurantisme religieux. Quant aux « politiques » qui se montrent à ce bal des sorcières, ils ne sont que les marionnettes de ces crapules.

Tiens ! Et s’il y avait une énorme avalanche à Davos ? On peut toujours rêver…

 Illustration : merci à Fred


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 21 janvier 2016 11:52

    Le vrai visage des dominants de ce pauvre monde...

    Un peu hors sujet , mais pas tant que ça, il s’agit tout de même de « saloperies » !

    Et pendant ce temps , en parallèle , Hollande continu la forfaiture, discrètement....
    Ni vu, ni connu : Hollande veut achever le retour de la France dans l’Otan

    « Selon le Canard enchaîné, le Conseil des ministres a donné le 4 janvier son accord sur un projet de loi »autorisant l’accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l’Atlantique Nord« , projet déposé dans la foulée à la Présidence du Sénat.

    De fait, indique le Canard enchainé dans son édition publiée cette semaine, la France, sous l’impulsion de l’actuel locataire de l’Élysée, s’apprête à réintégrer l’ensemble des instances militaires de l’Alliance.

    La démarche viendrait donc compléter la décision annoncée en 2007 par le président Nicolas Sarkozy d’assurer le retour de la France dans le commandement intégré de l’Otan, décision devenue effective en avril 2009.

    La discrétion de l’actuel président français est compréhensible : fin 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du Parti socialiste, avait défendu bec et ongles une motion de censure portée par le groupe socialiste contre le retour de la France dans la commandement intégré de l’Otan. »

    « Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays », lançait M. Hollande à la tribune de l’Assemblée Nationale fin 2008.

    Oui mais ça s’était « avant »....


    • JBL1960 JBL1960 21 janvier 2016 13:38

      @colere48 Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire, et pour être franche, j’ai eu l’impression de me lire en vous lisant ; Je m’explique, j’ai rédigé, hier un billet de blog qui s’intitule « OTANT suspend ton Voldemort » ici ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/20/otan-suspend-ton-voldemort/
      Je me permets de vous coller mon dernier billet, je pense qu’il vous interpellera ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/21/laisse-aller-cest-une-valls/ N’hésitez pas à commenter JBL1960 ;-/


    • julius 1ER 21 janvier 2016 16:18
      Oui mais ça s’était « avant »....

      @colere48

      pour ceux qui n’ont pas compris où en sont nos glorieux Hollande et Valls ce genre de fait doit les faire réfléchir encore que ????

      le mur de l’argent que dénonçait Blum, Hollande ne va pas le déconstruire !!!!

       ce personnage ne restera pas dans l’histoire, il restera comme quelqu’un d’insignifiant tout comme ses sbires d’ailleurs mais est-ce tout de sa faute ???? 

      le peuple français qui sacrifie tout pour une soi-disant sécurité qui reste d’ailleurs très mythique n’est-il pas le premier coupable ????? et en remettant en place toujours les mêmes dès les premiers tours des élections ou en s’abstenant ne les confortent -ti-ils pas ???

    • lloreen 21 janvier 2016 12:09

      Que ces exemplaires mafieux puissent se réunir en conseils ou autres rassemblements n’ est pas le principal souci mais pourrait-être carrément accessoire si l’ espèce humaine avait l’ intention de régler ses problèmes.
      Avant de vouloir régler un problème encore faut-il remarquer qu’ il existe et après s’ en être persuadé, encore faut-il être disposé à agir pour le résoudre.
      Or, tout est fait pour que la grande masse ne puisse jamais l’ identifier. Qui est-ce qui sait ce qui suit ?

      Saviez-vous que pratiquement tous les gouvernements du monde opèrent dans un état de faillite ?

      Saviez-vous également que la plupart des gouvernements du monde sont des sociétés enregistrées au registre du commerce et qu’elles font du commerce pour le profit ?

      Aucune monnaie en circulation aujourd’hui (y compris le dollar et l’euro) n’est indexée sur une valeur quelconque et ne vaut donc que le papier sur lequel elle est imprimée (et encore !).

      Savez-vous qu’il n’en a pas toujours été ainsi ?

      Il fut un temps où vous pouviez aller à la banque et échanger vos Billets contre un montant égal en or ou en argent. (C’est de là que vient le nom, par exemple, de la Livre Sterling qui était autrefois liée à l’argent Sterling, en anglais Sterling silver).

      Saviez-vous que toute monnaie qui est mise en circulation dans un pays est créée par emprunt du gouvernement ? Et comme il s’agit d’un prêt, des intérêts sont naturellement ajoutés au capital initial. Donc, si tout l’argent (les billets de dette) est crée par emprunt avec les intérêts en sus, comment pouvons-nous obtenir l’argent pour rembourser le prêt quand l’argent des intérêts n’existe même pas (parce qu’il n’a pas encore été créé) ? En fait, la seule façon de rembourser les intérêts est d’emprunter encore plus d’argent.

      Voyez-vous comment cela mène à l’endettement perpétuel, aux saisies, à la faillite personnelle, à la récession, à la dépression, à la ruine et à la souffrance  ? Ces facteurs font partie intégrante du système et ne peuvent être évités. Une petite recherche personnelle vous démontrera qu’en fait c’est de cette manière que fonctionne le système financier. N’est-on donc pas sidéré de constater que cela continue ? Comment peut-on payer une dette avec une autre dette ? Un enfant pourrait tout à fait se rendre compte que les comptes ne s’équilibrent pas ! Il n’y aucune raison pour que cela perdure…

      Savez-vous ce que les gouvernements utilisent comme nantissement pour obtenir ces prêts de la Réserve Fédérale, du FMI ou de la Banque Centrale Européenne ?

      Il ne reste aux gouvernements qu’une seule ressource à offrir comme nantissement et, ça, c’est NOUS ! les hommes et les femmes vivant sur le territoire. Nous sommes réduits à l’état de Ressources Humaines pour acheter, vendre, faire de l’argent et payer les taxes. Nous sommes considérés comme des “marchandises”.

      Savez-vous que (dans la plupart des pays) les tribunaux opèrent sous la juridiction du Droit Maritime qui signifie littéralement “le Droit de la Mer” ou “Droit des Affaires” ?

      Savez-vous que des Statuts ne s’appliquent à vous que si vous y consentez ?

      Savez-vous que “Comprenez-vous les accusations portées contre vous ?” signifie “Vous soumettez-vous aux accusations portées contre vous ?” Ceci signifie que si vous tentez de reconnaître ce que vous dit le juge, cela veut dire que vous lui donnez inconsciemment juridiction sur vous ; et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des ruses utilisées contre vous pour obtenir votre consentement. (N’oubliez pas : vous avez le Droit d’être Libre !)

      Source :http://bibicabaya.com/2015/09/16/le-guide-de-letre-souverain-premiere-partie-2/



      • petit gibus 21 janvier 2016 12:14
        Hélas Victor
        La clanité « gauloise sans filtre » est entrain de disparaître
        principale cause :
        n’avoir pas assez baisé pour procréer smiley



        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 janvier 2016 12:34

          Rien n’oblige un pays à accepter la mondialisation, sinon sa soumission aux Traités européens qui nous ont mis de force dans la mondialisation et sans le dire aux citoyens .... !
          La Suisse qui n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro, a des frontières, des taxes sur les produits importés et la santé de son économie est florissante.


          Les divers Traités ont été signés tantôt par la Gôôche, tantôt par la Drouate,, alors que la mondialisation était parfaitement évitable. Tout ce qui a été dérégulé peut être remis en place.

          Il faut pour cela retrouver la souveraineté, se rassembler au delà de nos divergences pour sortir des Traités européens, de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50. Seule l’ UPR le propose.

          • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 12:44

            @Fifi Brind_acier
            L’économie mondialisé crée du désordre, mais a quand même permis à 1.5 milliards de personnes habitant les pays en voix de développement de sortir de la misère. Ils en pensent quoi de cela à l’UPR ?


          • lloreen 21 janvier 2016 13:25

            @Fifi Brind_acier
            « Rien n’oblige un pays »
            Rien n’ oblige non plus un être humain sain d’ esprit de se soumettre à des statuts qui ne le concernent pas et qui sont contre son intérêt.
            Inutile de dire que tous ceux qui ne seront jamais d’ accord avec ce syndicat du crime sont organisés depuis belle lurette et vivent une existence sans souci.


          • Petit Lait 21 janvier 2016 14:08

            @Fifi Brind_acier


            L’économie de la Suisse est florissante, grâce aux accords qu’elle à su développer avec l’UE, ceux-ci réduisant les taxes à l’importation et à l’exportation. Par ailleurs, la Suisse est membre de Schengen... 

            Tant qu’à faire de tenir des théories, autant savoir de quoi l’on parle avant !

          • julius 1ER 21 janvier 2016 16:04
            L’économie mondialisé crée du désordre, mais a quand même permis à 1.5 milliards de personnes habitant les pays en voix de développement de sortir de la misère. Ils en pensent quoi de cela à l’UPR ?

            @Trelawney

            c’est l’histoire de la poutre inversée ou de la parabole du lampadaire ??????

            1,5 milliards de personnes qui vivotent .... qu’est-ce que c’est en regard des 30/40 000 milliards
            ou billions que l’oligarchie a entreposé dans les paradis fiscaux en quelques décennies ?????

            tes 1, 5 milliards de pauvres c’est finalement l’arbre qui cache la forêt !!!!

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2016 06:59

            @Petit Lait
            Schengen concerne la circulation des personnes dans l’espace européen.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2016 07:18

            @julius 1ER
            Voilà la Gôôoche néos cons en soutien du libre échange de l’impérialisme américain, félicitations !


            Une économie a d’abord pour vocation de répondre aux besoins de sa population, pas de transformer sa population en esclaves des délocalisations. Ce qui est mauvais aussi bien pour les esclaves que pour les pays qui délocalisent. Une économie délocalisée n’est pas une économie, les USA vont s’en rendre compte de plus en plus.

            La Charte de la Havane, rédigée par 53 pays en 1948 voulait promouvoir une économie liant développement et emploi. Les USA ont refusé de la signer pour imposer le libre échange dont on voit aujourd’hui les dégâts.

            Libre à vous de considérer les 2,47 dollars par jour en Birmanie comme un grand progrès social.

          • Petit Lait 22 janvier 2016 10:13

            @Fifi Brind_acier
            « Schengen concerne la circulation des personnes dans l’espace européen. » Et alors ? Vous savez, je vis en Suisse, et j’en connais donc fort bien la situation de ses frontières, sa situation économique, sa relation avec l’UE etc etc, qui sont assez éloignés de tous les clichés auquels vous semblez croire. La seule chose vraie que vous avez dit sur la Suisse est que son économie n’y est certes pas « florissante » mais en bien meilleure état que celle de la France. Mais les raisons n’en sont pas son isolement, mais plutôt son ouverture sur le monde en général et l’UE en particulier, tout en gardant son indépendance, il est vrai. Une autre raison est également un véritable « libéralisme » d’avant que ce terme ne devienne un gros mot pour certains, qui fait appel à la responsabilité tant individuelle que collective des acteurs économiques et sociaux. Ainsi qu’un « code du travail » qui laisse les entreprises vivre tout en garantissant un minimum de protection au employés. 


            Il n’y a aucun « miracle isolationniste » dans la réussite suisse, bien au contraire. C’est plutôt le bon sens, le secret de cette réussite. 

          • Trelawney Trelawney 22 janvier 2016 17:47

            @Fifi Brind_acier
            Une économie a d’abord pour vocation de répondre aux besoins de sa population, pas de transformer sa population en esclaves des délocalisations.

            Vous pouvez expliquer, parce que si vous faites un tour au Chili, à Singapour, En Thaïlande, au Brésil et ailleurs, vous y verrez des personnes qui ont tous vu leur niveau de vie augmenté grâce au commerce avec les autres pays.

            Par contre si vous faites un tour dans les Emirats qui sont opposés à toute ouverture avec le monde extérieur, vous y verrez effectivement des esclaves. Et si vous faites un tour en Europe du Nord France compris, vous y verrez se développer de jolis bidonvilles avec des réfugiés « esclaves » qui ne sont pas représentatif de la population locale, mais qui sont cependant venus nous rendre visite parce que leurs pays d’origine c’est refusé par principe à toutes relations avec les pays étrangers. Maintenant si vous considérez le « libre échange » comme un cancer, permettez moi de vous dire que je ne suis pas du tout de votre avis et je ne pense pas être le seul


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 2016 06:47

            @Petit Lait
            Mais le bon sens, comme vous dites, est totalement absent des Traités européens.
            La Suisse peut décider de ses politiques, contrairement aux pays de l’ UE.
            Ils ne sont plus autorisés à concevoir des politiques intérieures nationales, mais uniquement les politiques définies par l’UE.


            C’est Viviane Reding qui est venue l’expliquer aux Députés français qui visiblement n’avaient pas bien compris qu’ils ne servaient plus à grand chose.

          • Yvance77 Yvance77 21 janvier 2016 12:38

            Si Daesh avait un cerveau ... c’est là où il faudrait faire tout exploser !!!!


            • scorpion scorpion 21 janvier 2016 17:03

              @Yvance77
              Oui mais non, ils ne vont pas faire sauter ceux qui les financent. 


            • Trelawney Trelawney 21 janvier 2016 12:42

              Davos n’est rien d’autre qu’un cimetière des éléphants où les anciens politiques et les PDG à la retraite se réunissent pour parler de la pluie et du beau temps et du sexe des anges. Et pendant que les médias en font leurs choux gras, les ministres en manque de notoriété s’y pressent pour espérer se donner une quelconque importance.

              Mais ça a son utilité, puisque grâce à ce raout où jamais rien de probant en est sorti, les communistes de tout poil peuvent encore justifier l’existence de « la lutte des classes »

              Ah oui 62 personnes les plus riche du monde possèdent autant que 3.5 milliards d’habitants les plus pauvre, et ces 62 personnes ne vont jamais à Davos. Et pendant que les uns disent que « le patron est plus à plaindre que le salarié » et que les autres disent « qu’il y en a marre que ces salops de patrons nous tondent la laine sur le dos de l’ouvrier », ces 62 pensent que d’ici 5 ans ils ne seront plus que 40 mais qui posséderont autant que 5 milliards de terriens. Ainsi va le monde


              • lsga lsga 21 janvier 2016 19:17

                Rappelons que l’auteur ne veut pas se débarrasser de la bourgeoise, il ne veut pas mettre fin à la propriété privée des moyens de production, non, il veut juste que les patrons des entreprises françaises soit français. Bref, il veut retourner au début du 20ème siècle.

                 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 janvier 2016 07:05

                  @lsga
                  Au début du 20 e siècle, il y avait déjà une forte intégration des capitaux, avec des investissements croisés entre les grandes entreprises françaises et allemandes.
                  L’Europe des banksters fonctionnait déjà avant 1914.
                  « Aux origines de l’ Europe » par Annie Lacroix Riz.
                   


                • lsga lsga 23 janvier 2016 13:23

                  Fifi, les origines du marché européen, c’est l’empire Romain.


                • agent ananas agent ananas 21 janvier 2016 19:28

                  Euh... et l’année prochaine cela sera au tour de DAESH/ISIS d’aller à l’assaut de Davos ? La révolution islamiste pour éliminer ceux mis au rebut par les machines ?


                  • Le421 Le421 22 janvier 2016 20:40

                    La gauche française...

                    Faut arrêter la branlette, ça rends aveugle après la surdité...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès