• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vélib’ : des PV exagérés !

Vélib’ : des PV exagérés !

Je tiens par ce court résumé à vous faire part de mon dépit, de ma colère et de mon incompréhension quant à la « justesse de la justice » française.

Vendredi, 20h00, après une dure semaine de travail, je pars en Velib’, accompagnée d’une amie pour rejoindre d’autres amis sur l’île Saint-Louis. A une heure où la circulation piétonne n’est pas importante, nous empruntons, à une allure très modérée et en l’absence de piste cyclable, le trottoir d’un pont, pour traverser la Seine.

Au bout du pont... Surprise ! :

« Stoppez les vélos s’il vous plaît. »

Nous tentons d’expliquer calmement aux agents, que nous sommes désolées, qu’en l’absence de piste cyclable nous avons il est vrai préféré circuler sur le trottoir, mais qu’ils devaient reconnaître que nous allions à la même allure que les rares piétons sur ce trottoir et que nous ne représentions aucun danger...

Les agents n’ont rien voulu savoir, ils sont donc partis dans leur véhicule rédiger nos procès-verbaux, nous patientons calmement, et lorsqu’ils ressortent de la voiture ils nous tendent à chacune un PV de 90 € ! Et nous demandent si nous reconnaissons l’infraction ! Sous l’effet de la surprise et surtout sous le choc des 90 €, les larmes me montent, je le regarde, il sourit...

Ma collègue demande à l’agent quelles seraient les conséquences si elle ne reconnaissait pas le PV :

« Je n’en sais rien » lui a-t-elle répondu.

« Comment ça vous n’en savez rien, vous êtes agent de police, et vous ne pouvez même pas répondre à une personne que vous verbalisez lorsqu’elle vous demande un renseignement de ce genre ! »

« Vous ne voulez pas reconnaître l’infraction ? »

« Je n’ai jamais dit que je ne voulais pas reconnaître l’infraction, je voudrais juste savoir quelles seraient le conséquence si je ne la reconnaissais pas ! »

Folle furieuse, l’agent se précipite dans sa voiture, commence à griffonner quelques mots sur une feuille. Mon amie se rend vers la voiture, et demande à l’agent de lui présenter le procès-verbal, qu’elle puisse le signer.

« C’est trop tard ! » lui répond-elle.

Complètement hallucinée par ce qui vient de se produire, je signe mon infraction, et demande à l’agent qui s’occupait de moi s’il se rendait bien compte qu’il venait de me mettre une amende de 90 € pour avoir circulé en vélo sur un trottoir... Il ne répond pas...

Avant de nous séparer, les agents nous précise que nous avons trois jours pour payer les contraventions sinon elles passeront à 135 €.

Nous nous séparons enfin, mon amie n’ayant pas eu le droit de reconnaître son infraction.

Pressée par les trois jours pour régler l’amende, j’ai payé mon dû, j’appelle mon amie pour savoir où elle en était, elle a aussi payé...

Voilà, l’histoire pourrait s’arrêter là, seulement je commence à en avoir marre de cette justice qui punit de façon totalement démesurée les très petites infractions d’un côté, et qui relâche de l’autre des pédophiles multirécidivistes dans la nature à tout bout de champ (pour ne citer que ces exemples révoltants).

Je suis aussi complètement dépassée par le ton avec lequel ces deux agents (et surtout elle) nous ont verbalisées, pendant une dizaine de minutes, nous n’étions plus des jeunes femmes, mais un moyen facile pour un agent de police de prouver sa supériorité, son autorité et son pouvoir d’intimidation et de domination...

Parfois je regrette vraiment d’être si faible et toujours coopérante, les personnes justes et honnêtes ne sont pas récompensées...

Parfois je me demande comment ces deux agents de police ont pu dormir cette nuit-là... moi en tout cas je n’ai pas dormi, je me suis repassée la scène des dizaines et des dizaines de fois en essayant de trouver un sens à leur geste...

Alors, oui, je reconnais avoir circulé en Velib’ sur un trottoir (en l’absence de piste cyclable), je reconnais « mon crime », mais je n’explique pas le comportement des agents de police, employés de la fonction publique ; je n’arrive pas à relativiser la dureté de la sanction (90 €) par rapport à mon infraction...

Expliquez-moi comment fonctionne la justice française s’il vous plaît, parce que personnellement, j’ai beaucoup de mal à lui trouver une cohérence.

Une citoyenne honnête et dépitée.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (159 votes)




Réagissez à l'article

157 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 31 août 2007 11:47

    Il est finit le temps de Chirac maire de Paris, où le fait de bénéficier d’une largesse de la mairie, vous permettez de bénéficier de passe droit au près de la marée chaussée.

    Sinon Notre de Dame de Paris, c’est rendue compte que son vélo gratuit entrainait de la part de ses utilisateurs des comportements dangereux, et il commence à avoir peur, qu’un vélocipédiste occasionnel se blessent et décide de poursuivre la mairie de Paris pour ne pas les avoir prévenus de la dangerosité d’un vélo.


    • Marcel Monteubeu Emmanuel Bourcet 3 septembre 2007 14:52

      Une info bien pratique : depuis le 1er septembre, vous pouvez demander au policier qui veut vous verbaliser, pour une infraction au code de la route en velo, d’effectuer un stage de prevention à la place. les commissaires d’arrondissement sont incités à appliquer cet aménagement. c’est moins cher et plus utile pour tous que l’amende !

      PS : par ailleurs, je trouve moi aussi que 90 € pour rouler sur un trottoir est disproportionné, surtout quand il n’a y pas d’autres moyen, et surtout quand on sait que plus cher payé que pour une voiture garée sur le même trottoir...

      PS 2 : cette jeune fille confond police et justice sous l’emotion, mais n’oublions pas pas que la police est au service de la justice...


    • tvargentine.com lerma 31 août 2007 11:52

      Nous avons tous constaté que des individus irresponsables grillent des feux rouges en vélo,roulent sur les trottoirs,remontent des sens-interdits......bref l’anarchie total et la mise en danger des personnes et des biens.

      La municipalité de Paris et les hezbollas veulent réécrire le code de la route pour permettre l’irresponsabilité des gens en vélo qui grillent les feux rouges,remontent les sens interdits,roulent en vélo sur les trottoirs...bref que des mises en danger

      C’est une bonne chose que la police républicaine dresse des PV contre tous ses anarchistes du vélo qui ne respectent pas (ou plus ?) le code de la route et que la loi de la république s’applique,sinon,nous aurons des morts dans les hopitaux uniquement par la bétise de politicien à la petite semaine qui savent expulser les sans abris pour faire des « paris-plage »

      Si les habitants d’Ile de France pouvaient voter pour l’élection du Maire de Paris,(le grand Paris) nous pourrions nous débarrasser de ces verts et du PS-BOBOS qui a contruit autour de Paris un nouveau mur de Berlin (en Argent !) pour empecher « la populasse » de banlieue de venir « polluer » l’air de Paris-Bobo

      Personnellement je filmerais avec mon camescope tous ses individus dangeureux qui grillent les feux rouges,grillent les sens interdits,roulent à contre-sens de la circulation,roulent sur les trottoirs...et je déposerais une plainte auprès du procureur de la République afin que la Mairie de Paris soit condamnnée pour ne pas avoir pris les précautions d’usages necessaires à la sécurité publique.

      D’ailleurs,les vélibs devraient avoir un casque de protection (comme les scooters & motos) pour chaque vélo loué


      • Briseur d’idoles 31 août 2007 14:52

        Terma, tu peux pas t’occuper de ta pampa, au lieu de nous faire chier avec tes conneries...

        Puisque t’es un « talent » maniaco-répressif, offre tes services à ton ami Sarko !


      • valentin1979 31 août 2007 14:20

        Dans ce cas-là que penser des zoophiles et gérontophiles ? Est-ce qu’il est question d’être l’ami des personnes âgées et des animaux ?


      • bozz bozz 31 août 2007 15:10

        puisque vous reprennez texto votre commentaire, je vais en faire de même avec ma réponse :

        par bozz (IP:xxx.x70.75.83) le 24 août 2007 à 10H41

        de toute manière ; le terme de pédophilie est accepté avec ce sens là, à tel point que les différents législateurs l’ont utilisé comme tel. Les « intellectuels » des années 70 qui l’ont utilisé dans le sens que vous indiquez n’avait tout simplement pas consultés les travaux de Richard von Krafft-Ebing de la fin du 19ème siècle, dans ceux-ci la sens du terme pédophilie correspond bien à notre acception moderne. Vous voulez jouer sur les mots, et bien étudiez les vraiment avant....

        et oui mon petit, c’est comme la dénomination des espèces en science, le premier usage scientifique fait foi !


      • Paul M 31 août 2007 16:12

        Aie ! Je suis 100% en phase avec Demian smiley ... C’est grave docteur ?


      • chams 31 août 2007 16:17

        hehehe moi aussi je suis d’accord avec toi Demian meme que ca me fait plaisir de constater qu’aussi diametralement oppose que nous soyons on peut tout de meme se trouver des points communs

        Du coup je me dis qu’il reste peut etre un espoir pour l’humanite :)


      • Kassandra Kassandra 1er septembre 2007 00:07

        @ DW

        DW vous n’arrêtez pas de vous enfoncer dans la plus parfaite inepte stupeur de vieux schtroumpf décati gâteux et réactionnaire. Je remarque aussi (comme toujours) un coté graveleux quand vous adressez à des jeunes filles, vous êtes donc en manque à ce point ?

        Ces jeunes filles ont raison, ces pandores abusent trop souvent de leur autorité usurpée à bon compte. Elles auraient du contester cette amende et ne pas se laisser intimider aussi facilement. Il s’agit d’un manifeste abus de pouvoir, les citoyens devraient pouvoir mieux se défendre contre une police haineuse et complexée par le mépris de la population lassée de leurs exactions.


      • Franz357 Franz357 8 septembre 2007 05:18

        @Kassandra  smiley Pfff... ouais, en fait dès qu’on se prend un PV on doit en faire toute une révolution selon vous ? Vous savez quoi ? Le mieux, c’est de l’ouvrir bien grand, SURTOUT quand on a tort !!! (ce qui est manifestement le cas ici) C’est bien un truc franco-français, ça ! smiley

        Vous conseillez donc à ces demoiselles de contester l’amende. Très bon réflexe ; seulement pour contester un PV, on le paye d’abord, et si le juge nous donne raison, le Trésor Public rembourse... C’est bien fait, non ? smiley En fait, en ne reconnaissant pas l’infraction (ce qui est donc arrivé à l’une de ces demoiselles bien malgré elle), cela signifie qu’on se réserve le droit de contester ensuite l’infraction ou la légitimité du PV devant le tribunal de police.

        Je vous cite : « Il s’agit d’un manifeste abus de pouvoir ». Hem, ah bon ? Imaginez que vous voyiez quelqu’un rouler en vélo sur un trottoir, passer devant un flic qui ne dit rien et percuter un peu plus loin un gamin. Je suis certain que vous seriez de ceux qui traiteraient le flic d’incompétent et de laxiste. Alors si tout ce que nous faisons, nous les flics, vous déplaît, autant que nous fassions les choses bien en appliquant STRICTEMENT la Loi.

        Cependant, il faut reconnaître trois choses à la décharge de ces demoiselles :

        1. Les flics auraient pu faire preuve de sympathie et juste faire un rappel à la Loi. (Cependant, pensez que eux aussi se font taper dessus par ce gentil maire de gauche quand ils ne mettent pas assez de PV ! Eh oui, vous adorez les Velibs et leur Papa Bertrand, mais vous n’aimez pas ses PVs dont lui se lave les mains, puisque c’est la Police qui les met et pas lui, du moins en apparence).

        2. La fliquette qui est incapable d’expliquer ce qui se passe si on ne reconnaît pas l’infraction, c’est une honte. Je sais pas comment elle a réussi à finir son année en école de police en ne sachant pas ça ! Même moi qui suis en PJ et qui n’ai pas mis de PV depuis 4 ans je le sais...

        3. 90€ pour rouler en vélo sur un trottoir, c’est TRES TRES cher !!! Mais ça c’est pas la police qui en décide.

        Je précise qu’évidemment, les agents ne perçoivent aucun pourcentage sur les PV. Ca paraît évident, mais certains y croient dur comme fer !

        Une avant-dernière chose. Je vous re-cite : « les citoyens devraient pouvoir mieux se défendre contre une police haineuse et complexée par le mépris de la population lassée de leurs exactions »

        1. les citoyens PEUVENT se défendre. On est dans un pays civilisé, pas dans une dictature ! La loi donne à TOUS la possibilité de contester et de se défendre. Usez donc de vos droits intelligemment (en commençant par CONNAITRE vos droits et devoirs, par exemple) au lieu d’aboyer ainsi !

        2. La police n’est ni haineuse, ni complexée (vous en revanche semblez bien haineuse à notre égard !). Si tel était le cas, nous ne nous défoulerions pas sur les quidams, mais nous ferions une révolution (contre le pouvoir, donc) ; nous le pourrions : c’est nous qui avons les plus gros stocks d’armes du pays !

        3. Mais de quelles exactions parlez vous ? La police française est l’une des plus déontologiquement « propres » ! Vous en connaissez beaucoup vous des gens qui ont été victimes « d’exactions » de la police ??? Allons donc, si vous cherchez un peu dans les Codes qui nous régissent, vous constaterez comme dans l’exemple qui nous occupe que les gens étaient réellement en infraction. C’est juste que ça fait du mal de l’admettre et de se faire tirer l’oreille...

        La dernière chose : Il est aussi con de dire que la police est haineuse et complexée que de dire que les Arabes sont des voleurs ou que les Noirs puent. Stigmatiser ainsi sur une tranche de la population en fonction de son métier, sa couleur, ses orientations sexuelles, politiques ou religieuses est un acte réellement haineux (pour le coup), ou démontre un réel manque de réflexion et d’intelligence. Etes vous haineuse ou bête ?

        Bonne continuation à vous très chère. Je ne vous salue point.


      • forum123 9 septembre 2007 09:02

        « La dernière chose : Il est aussi con de dire que la police est haineuse et complexée que de dire que les Arabes sont des voleurs ou que les Noirs puent. », parallèle malvenus étant donné votre profil !


      • Captain Cap 31 août 2007 12:15

        Les cyclistes se conduisent comme en terrain conquis. Le code de la route, ça n’est pas pour eux. Et que je te grille les feux rouges, et que je te traverse la rue en empruntant le passage piétons, et que je te roule sur le trottoir, et que je viens chiâler à l’innocence et beugler au crime quand je me chope un PV.

        L’article est intéressant, en ce qu’il démontre leur comportement asocial, de leur bouche même.

        Bravo !


        • jclespe 31 août 2007 12:48

          Je dois dire que je suis vraiment surpris des commentaire que l’on peut lire. Au lieu d’être constructif et d’essayer d’analyser un peu ce qui se passe, voir meme de comprendre ... on assiste à un « lynchage » (le terme est un peu fort, je vous l’accorde) des cyclistes, qui sont, à vos yeux, des anarchistes de la route.

          Je ne parlerai pas du non-aménagement bien souvent des voies pour permettre une cohabitation saine entre véhicules à moteur, et le vélo ... parce que meme si cela ne justifie pas les comportements des cyclistes ... celà peut les expliquer. Je ne ferai pas non plus la comparaison entre les dégats causés par les engins à moteurs et ceux à vélo quand il y a eu infraction au code de la route.

          Mais je pense que le plus important est le rapport à son moyen de déplacement. Prenons le cas d’un automobiliste lambda (qui commet lui aussi beaucoup d’infraction ... comme tout le monde quoi :D). Tiens un stop. Il faut donc s’arrêter. Son pied effectue une légère pression sur le frein afin de ralentir puis s’arrêter sans désagrément. Il s’arrête, regarde que la voie est libre. Repasse la première avec sa main droite embraye, et redémarre. La meme chose pour le vélo. Le freinage, idem. Par contre, la relance de l’engin, c’est quand meme autre chose, surtout pour un engin qu’il faut musculairement relancer à 20hm/h (quand c’est pas plus ... ). L’inertie, je pense que ca vous dit quelque chose ...

          Donc du coup, les feus, les stops ... bah on les appréhende différemment quand l’énergie à apporter, c’est le pétrole, où nos muscles. Et puis, je vois pour rentrer chez moi qui est une route à sens unique. De la gare où j’arrive, si je dois suivre la route prévue a cette effet, je dois faire un détour de plus de 500m avec une dénivélation importante ... « inutile ». Alors qu’en coupant par un rue en contresens, j’en ai pour 50m ... à plat.

          Essayons de cohabiter du mieux possible pendant qu’il reste de l’essence pour vos voitures ... et puis si vous vous mettez au vélo, vous comprendrez peut etre certains comportements ...


          • logan 31 août 2007 13:40

            Et moi je dois dire que je suis surpris par votre complaisance envers les utilisateurs de vélos en infraction.

            Le non-respect d’un stop par un vélo peut être léthal pour le vélocycliste, ou pour l’automobiliste qui en l’évitant se prend un arbre ou un piéton ou un scooter, etc. Et puis on commence par le faire en vélo, on y prend goût, et on finit par le faire aussi en voiture...

            Le vélo utilise la saine énergie musculaire au lieu du pétrole, et c’est bien là toute la valeur environementale de ce mode de transport. La sueur est le prix du label « Vert ».

            Une astuce pour votre rue à sens unique, ou pour le trottoir du pont des jeunes femmes de l’article : descendre de son vélo et le pousser en marchant à ses côtés permet de se mêler en toute sécurité et en toute légalité à la foule des piétons. Ca marche même pour les passages piétons, si, si ! Bien sûr, ca oblige à s’arrêter, puis à se relancer...

            Je comprends parfaitement le comportement de certains usagers à vélo, et il s’y retrouve les même travers que pour tous les usagers de la routes : souvent trop pressés, ils diminuent la dangerosité de leurs infractions volontaires, estiment qu’une exception peut bien être faite pour eux lorsqu’ils rencontrent les forces de l’ordres, et insultent généreusement quiconque fait la même chose qu’eux.

            Bref, les « Faites ce que je dis... » et autres « Moi, c’est pas pareil... » ne savent pas mieux se comporter au guidon d’un vélo qu’au volant d’une voiture : où l’on retrouve notament les faiblesses du système « auto-scolaire ».


          • iomej 31 août 2007 12:54

            Il n’y a malheureusement pas grand chose à faire quand on tombe sur des cons pareils.. sauf à connaître un commissaire ou un divisionnaire. C’est vrai aussi que lorsqu’on est honnête, salarié, identifiable on est juste bon à se faire rançonner par notre propre administration. Pendant ce temps là, il y a plein de gens qui sont au dessus des lois, surtout quand ils représentent un danger pour les flics !


            • wieeinstlilimarleen 31 août 2007 16:56

              Pensez-vous que les commissaires de police ignorent que les contrevenants ont la fâcheuse tendance, lorsqu’ils évoquent leur déboires, d’oublier certains bouts du film ?

              http://www.dailymotion.com/video/x23ag8_faut-me-croire-monsieur-lagent_fun


            • Pak 1er septembre 2007 00:18

              Haha excellent ! Quand on a commis une faute, il vaut mieux la reconnaître que de chercher qui a fait pire smiley Lorsqu’il est en 4x4, l’auteur roule sur les terre-pleins centraux parce qu’on ne lui a pas aménagé de petites collines de boue ?


            • haddock 31 août 2007 13:02

              90 euros pour rouler sur un trottoir , faut tomber sur un âne du Poitou pour faire ça . Au cours du jour ça nous fait en francs : 590,36 .

              Rien ne justifie qu’ un cycliste roule sur un trottoir .

              Si ça se trouve le flic marchait dans la rue réservée à la circulation automobile .

              Pourquoi cet idiot déguisé en flic ne lui a-t-il pas collé un PV à 120000000 euro , plus douze mois ferme et rééducation dans un centre pour handicapés ?

              Vous avez dit pédagogie ?


              • wieeinstlilimarleen 31 août 2007 16:57

                Si le code de la route vous défrise, vous devriez écrire à vos élus.


              • Franz357 Franz357 8 septembre 2007 05:30

                Si vous voulez, cher Haddock, vous n’avez qu’à ré-évaluer toutes les infractions possibles selon votre bon vouloir, les taper bien proprement et les imprimer avec VOS prix à vous, comme ça quand vous serez verbalisé, vous pourrez sortir votre petit papier et dire au flic : « alors, pour un stop, j’estime que je vous dois 25€, parce que le tarif légal je trouve que c’est du vol. Vous prenez la Carte Bleue, j’espère ??? ». smiley smiley smiley


              • haddock 23 septembre 2007 10:32

                Le code de la route me défrise , mais encore plus les mecs qui sont d’ accord avec le montant de cette amende pour un cycliste , alors que la capitale n’ en peut plus de ses odeurs nauséabondes de gaz d’ échappement . Les seuls qui ne polluent pas se font aligner par des neus-neus à casquette , alors que sous leur nez passent des bagnoles consommant jusqu’à 20 litres aux cent kilomètres heures . On devrait donner une médaille à tous les cyclistes du monde , qui eux ben oui , ont un genre de respect pour leurs enfants , petits-enfants etc , en ne gaspillant pas ce qui appartient à toute l’ humanité et non à quelques gogols qui pensent qu’on prend tout et on se casse . Vous êtes tarés avec vos 90 euro , scusez-moi , les gaz vous montent à la tête .


              • haddock 24 septembre 2007 12:11

                frantstzss,

                tu me fais rire avec ta carte de police .


              • logan 31 août 2007 13:48

                « Ce ne sont pas des bagnoles de 2 tonnes. »

                Ma bagnole de 2 tonnes, c’est pas non plus un PL de 35 tonnes.

                « D’ailleurs dans le code de la route ils sont considérés comme piétons. »

                Non. Ils sont assimilés à des piétons exclusivement lorsqu’ils poussent leur vélo à la main.


              • thomthom 31 août 2007 14:55

                plutot d’accord

                Certains enfreignent les lois car visiblement prendre des risques inconsidérés ne les dérange pas (ca, à la limite ca les regarde.. tant qu’ils ne demandent pas à la sécu de payer leurs soins quand ils ont un accident), mais faire prendre des risques aux autres non plus, ce qui est innacceptabe. Et c’est vrai en voiture comme en vélos

                Mais le problème, c’est que les autres, les gens « raisonnables et prudents », ne sont pas irréprochables pour autant : qui peut garantir qu’il ne commet jamais la moindre infraction ?

                Qu’est-ce qui pousse ces gens, pourtant prudents et respecteux des autres, à parfois commettre des infractions ? tout simplement l’absurdité de certains règlements...

                Si effectivement emprunter un sens unique à vélo permet d’économiser 450m (et une belle montée), comment se fait-il qu’une piste cyclable à contresens n’ait pas été aménagé dans la rue en question (ca se fait de plus en plus vers chez moi et ca se passe plutot bien) ? On peut comprendre que face à une des reglemements de voiries aussi restricitfs, les usagers « quotidiens » craquent.

                Pareil pour un feu rouge. Peut-on m’expliquer où est le mal d’arriver à un feu rouge en vélo, s’arreter, constater que vraiment on peut passer sans gener personne ni prendre le moindre risque (visibilité parfaite sur un vélo), et démarrer prudemment pour passer... au rouge, plutot que de perdre 2 minutes (tous les 50m) ?

                Il serait temps de réfléchir aux solutions, tant en terme d’aménagement qu’en termes de reglements qui permettraient de fluidifer la circulation sans augmenter le risque (je pense en particulier au concept que je pense avoir inventé de « stop prioritaire », qui permettrait de fluidifer le trafic en toute sécurité dans de nombreux cas).

                Au final, tout le monde y gagnerait, car les utilisateurs « raisonnables » auraient alors toutes les raisons de devenir irréprochables, tout en gagnant du temps (on en perd assez comme ca dans les transports à Paris) !

                Pour revenir au sujet :
                - le comportement de la fliquette qui s’énerve parce qu’on lui pose une simple question est scandaleux.
                - le montant de 90 euros pour une telle faute, surtout vu les circonstances (il semble que vous ayaez fait attention à ne pas gener les pietons... vous n’avez pas, d’apres vos dires, déboulé sur le trottoir à toute allure et manqué de renverser quelqu’un) est abusif
                - bref, les flics auraient du, d’apres moi, se montrer assez compréhensifs vu les circonstances... mais je pense qu’ils avaient des consignes à respecter.... donc ils les respectent, mais malheureusement, ce n’est pas avec ce genre de comportement que la population aura tendance à mieux respecter la police, au contraire, cela la rend méprisable.

                Bref, ce Vélib, et le développement des vélos à Paris, me semble une excellement chose, mais j’ai l’impression, au vu des commentaires des uns et des autres, en particulier sur Agoravox, qu’il va falloir du temps avant que tout cela ne se « rode » et que le progrès soit sensible pour tout le monde
                - progres dans la fiabilité du système Vélib et son utilisabilité (disponibilité de vélos ET de place libres à toute heure sur toutes les stations)
                - progres des vélibistes qui doivent aprendre à circuler en vélos en ville (on ne roule pas à deux de front, on ne slalomme pas entre les pietons...)
                - progres de voiturises qui devront bien accepter qu’ils ne sont pas les seuls maitres de la route, mais qu’elle appartient à tous, y compris aux fragiles vélibistes.
                - progrès des services de voiries ; qui vont devoir adapter les plans de circulation de la ville, en multipliant les pistes cyclables et les dérogations (pour éviter par exemple aux cycliste de devoir faire 500m pour joindre un point situé à 50m à vol d’oiseau... en voiture c’est pas trop genant, mais en vélos c’est très pénalisant... donc à partir du moment où la circulation de vélos devient importante, il faut prendre en compte ce genre de choses)

                Ca fait beaucoup de boulot pour un rodage... je sens que je vais attendre l’année prochaine pour prendre mon abonnement vélib, mais ca ne m’empeche pas d’etre totalement favrable à cette évolution et à la soutenir !

                j’ai cet été fait un saut à Amsterdam, grande capitale européenne, et bien je peux vos assurer qu’un centre vile quasiment sans voiture (juste des bus , des tram et des vélos), ben c’est top de chez top !!!


              • wieeinstlilimarleen 31 août 2007 16:59

                En somme, Actias, dans 75 % des cas, un policier se montre indulgent avec vous. Néanmoins, pour vous, les policiers sont des idiots. Doit-on comprendre qu’ils devraient ne jamais faire preuve d’indulgence ?


              • Vincent Frédéric Stéphane 31 août 2007 20:36

                J’aime bien Actias. Végétarien, pragmatique et tolérant envers nos amis les uniformés. J’ai un ami qui, arrivant à un barrage de flics vérifiant l’alcoolémie s’est mis à se curer le tarin avec l’index droit, ben ouais, l’a pas été vérifié ! A méditer.


              • Briseur d’idoles 31 août 2007 21:09

                Tiens, mon « défenseur des flics » préféré !

                Je suis admiratif de ton Q.I. comme celui de tes troupes d’ailleurs ! smiley


              • bulu 31 août 2007 13:46

                Payez votre contravention. Vous vous en foutez...

                De toute facon, vous recommencerez, grillerez des feux rouges, des stops, prendrez des rues a contre sens, emprunterez les trotoirs. C’est comme ca le velo et personne n’y pourra rien. Il y a des villes en France, ou tout le monde a enterine ces comportements, ca mettra un peu de temps a Paris.

                En tout cas, c’est un joyeux bordel Paris avec vlib. Les bus et les taxis ont toujours un velo dans leur voie reservee, les flics sont depasses par les evenements et les automobilstes apprennent le respect de la vie d’autrui. La rentree va etre drole... Mais quel plaisir en tant que touriste que de vadrouiller a Paris avec un vlib, d’aller de quartier en quartier aussi simplement.


                • logan 31 août 2007 13:52

                  « C’est comme ca le velo et personne n’y pourra rien. »

                  En des temps plus anciens, il a sûrement été dit la même chose de la voiture, du bateau et de l’avion.


                • maxim maxim 31 août 2007 13:56

                  primo,pour la ville de Paris ,il faut bien compenser le manque à gagner des pv infigés aux automobilistes en moins en les récupérant sur les cyclistes .... secundo ,quand l’hiver arrivera ,avec la flotte ,le froid, la neige ,ou les verglas ,les vélos auront été remisés depuis belle lurette ........


                  • jakback jakback 31 août 2007 13:59

                    je trouve que l’on devrait verbaliser tous les utilisateurs du vélib, le dernier jouets en date, des empêcheurs de circuler en rond. Vivement la froidure, ils rejoindront très vite le confort douillet de leurs autos. Verts, rebelles, bobos pour certains, mais frileux les casses c....... de l’été parisien


                    • moniroje moniroje 31 août 2007 14:01

                      Sûr que c’est râlant d’être verbalisé de 90€ pour une infraction.

                      Mais voilà, en vélo, on est censé rouler sur la route et non sur les trottoirs (à moins qu’ils soient délimités avec une voie cyclable) et si on est pris, tant pis pour nous !

                      Pas plus tard que ce matin, marchant sur mon trottoir, j’ai esquivé une mobylette de pizza qui roulait assez vite sur le trottoir pour dépasser des voitures à l’arrêt d’un feu rouge ; feu rouge que le livreur de pizza a franchi allègrement.

                      Le code de la route est clair : qu’on soit en vélo ou en mobylette, les trottoirs non aménagés pour eux sont le domaine des piétons. Qu’on enfreigne le code de la route (conçu pour la sécurité de chacun), même si c’est avec intelligence et prudence, c’est à nos risques et périls.


                      • jclespe 31 août 2007 14:11

                        Oui .. je pense qu’on peut quand meme faire un distingo entre le comportement des cyclistes en général, et celui des livreurs de pizza en scooter... pas la meme vitesse, ni le meme état d’esprit (JE NE PORTE PAS DE JUGEMENT !!! )


                      • Oui-Oui 31 août 2007 14:01

                        Désolé pour l’auteur de l’histoire triste qui aurait dû circuler son vélo à la main puisqu’elle allait à la vitesse des piétons.

                        Je pense que les policiers ont eu des consignes sévères vis à vis des cyclistes parce que le Velib marche super bien, trop bien. Du coup ils peuvent se permettre de dégouter les cyclistes qui ne respectent pas le code de la route.

                        C’est dommange. Une réaction meilleure face au succès de Velib aurait été de faire davantage pour les cyclistes (pistes cyclables, Vélib, stations, bornettes). Mais cela prend plus de temps et coûte de l’argent.

                        A Lyon, il se passe malheureusement la même chose avec le Velov qui existe pourtant depuis deux ans. J’espère que les responsables politiques iront davantage dans le sens du développement durable.

                        Oui Oui


                        • iliaval iliaval 31 août 2007 14:05

                          En tant que piétonne, je trouve que ça n’est que justice votre histoire. Les cyclistes ont les mêmes comportements anti-civiques que les automobilistes. Vous auriez dû rester sur la chaussée. Et arrêtez de jouer les victimes !


                          • IP115 31 août 2007 14:16

                            Je pense que certains mélangent un peu plusieurs aspects développés dans son article :

                            1) Le fait de prendre un PV. Quand on commet une infraction. Personnellement je trouve cela normal et il ne m’a pas semblé que ce soit de cela qu’elle se plaigne,

                            2) Le montant de l’amende. Certes ce n’est pas bien de rouler sur les trottoirs (même quand il n’y a personne). Mais 90 € ça fait un peu racket, il ne faut pas exagérer non plus, certains casseurs s’en sortent mieux et pour 0€, pourtant ils coûtent une fortune à la société,

                            3) L’attitude des policiers. Il y a des cons (et des connes) partout même dans la police. C’est un des gros défauts des jeunes recrues qui se sente dans leur uniforme au dessus des gens (alors qu’ils sont à leur service) et ne se comporte pas comme ils devraient.

                            Il me semble que c’est sur les points 2 et surtout 3 que notre auteur conteste, et je dois dire que je la comprends. Par contre je n’ai pas compris ce que Velib’ venait faire la dedant, avec n’importe quel vélo cela aurait été la même ...


                            • sofsky 31 août 2007 15:43

                              Merci d’avoir compris le sens de mon récit !


                            • wieeinstlilimarleen 31 août 2007 17:02

                              Concernant votre point 3, lorsque le policier constate une infraction, il n’est plus au service du contrevenant mais des autres. Le contrevenant est, de fait, en dessous du policier, vu que la loi donne au policier le pouvoir de le punir.


                            • Franz357 Franz357 8 septembre 2007 05:46

                              @IP115 : Je suis d’accord avec vous sur presque tout la ligne. Il y a juste une petite erreur : les jeunes flics sont tout le contraire de ce que vous dites. Je m’explique : généralement, ils sont terrorisés d’être observés par le supérieur hiérarchique présent et ont donc un comportement plutôt... timoré. De plus, ils ne se sentent pas très sûrs d’eux et ne sont donc généralement pas très chiants.

                              En revanche, l’ancien qui connait les ficèles du métier, qui est à trois ans de la retraite et qui a été aigri pendant 40 ans par d’une part le comportement dédaigneux de l’administration à son égard, lui simple sous-fifre, et d’autre part le comportement souvent haineux d’une population éternellement ronchonne et vindicative ; lui est généralement plus mauvais ! J’en parle d’expérience pour avoir été un jeune flic débutant et pour voir depuis plusieurs années ce phénomène...

                              Il est vrai que depuis quelques années, cette tendance s’inverse peu à peu, les jeunes flics arrivant de mieux en mieux formés, de plus en plus surs de d’eux, et les anciens s’en battant de plus en plus les c... (si vous me passez l’expression). smiley


                            • tchoo 31 août 2007 14:37

                              Vous confondez Justice et Police

                              la Police est l’instrument du Pouvoir et aussi de la Justice et La Fontaine n’est pas mort :

                              « selon que vous soyez puissant ou misérable............... »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès