Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Vers la fin de la dictature européenne ?

Vers la fin de la dictature européenne ?

Alors que David Cameron a décidé d'organiser un référendum d'ici 2017 pour savoir si le Royaume-Uni se maintiendra dans l'UE ou non, Berlin, Bruxelles et Paris ont révélé leur vrai visage, celle d'une Europe anti-démocratique et qui méprise le choix des peuples.

"Ce sera un référendum sur une question claire : in/out (L'UE)" Cette phrase de David Cameron aura donc fait son effet puisque, sans doute inquiets à l'idée que le peuple puisse décider lui-même de son destin, Bruxelles, Paris et Berlin se sont empressés de monter au créneau pour dénoncer cette idée. Demander l'avis du peuple, et puis quoi encore ?

Cachez ce réferendum que je ne saurai voir

Nicolai Warmen, ministre des affaires étrangères du Danemark, a affirmé que si le Royaume-Uni décidait de quitter l'Union, il s'engagerait sans doute tout seul sur cette voie. Mais en est-il sur ? Le discours de Cameron aura, au contraire, permis d'ouvrir le débat sur l'UE partout en Europe. Même si on peut penser que ce discours était sans doute purement électoraliste afin de satisfaire les eurosceptiques, la question mérite au moins d'être posée et aura permis de mettre ce sujet sur la table, car imaginons une seconde Hollande ou Sarkozy qui diraient vouloir un réferendum sur la place de la France dans l'Europe, impossible, pas dans leurs intêret. Un autre politique qui n'appartiendrait ni à l'UMP ni au PS ? Impossible aussi, il se ferait diaboliser, traîter de "facho" et serait pris pour un fou. L'idée d'un réferendum fait frémir tout les technocrates de l'UE. Je pense que nous nous souvenons tous de ce que fait l'UE des referendum. Par exemple de l'Irlande et du referendum sur le traité de Lisbonne, ou après avoir voté non, les irlandais durent revoter, mais "bien" revoter cette fois, c'est à dire oui. Souvenons-nous aussi du cas du même traité en France, ou les français votèrent majoritairement non, avant que Sarkozy, à peine élu et faisant fi du choix des français, fit passer le traité devant le parlement.

local/cache-vignettes/L403xH374/ratification2205-b105e.jpg

Démocratie ? Beurk

La démocratie ? Très peu pour les technocrates non-élus de la commission de Bruxelles, tout ce qui est démocratique les irrite. Les referendums ? Très peu pour eux, quand Papandréou propose un referendum sur l'Europe, c'est la aussi la panique générale à bord et celui-ci est aussitôt remplacé par Papademos. Il ne faudrait pas que le peuple se rende compte de la dictature des banques, qui provoquent elles-mêmes les crises afin de justifier les cures d'austérité(http://www.lemonde.fr/economie/arti...) même si petit à petit le peuple ouvre heureusement les yeux (Le Monde : 61% des francais perçoivent la mondialisation comme une menace pour la France, 65% estiment qu'"il faut renforcer les pouvoirs de décision de notre pays même si cela doit conduire à limiter ceux de l'Europe").

 

Au final, les propos de Cameron auront permis de poser la question d'un referendum sur l'Europe, il faut maintenant que les peuples profitent de cette vague pour en demander un à leur tour car les espagnols, les portugais, les italiens, les français, accepteront-ils les mêmes sacrifices que les grecs ?

 

 

PS : Je voulais aussi m'excuser auprès de tout les UPR pour mon dernier article, je reconnais avoir êté malhonnête en ne citant pas mes sources.

 



Sur le même thème

David Cameron remanie le gouvernement britannique dans un sens encore plus favorable à la sortie de l'UE
Un printemps en Europe ?
Référendum sur l’indépendance : Londres menace l’Ecosse de rétorsions en cas de « oui »
Sortir de l'Union Européenne ?
La Pologne dans tous ses Etats


Les réactions les plus appréciées

  • Par Aldous (---.---.---.209) 25 janvier 2013 10:46
    Aldous

    Synthèse intéressante mais incomplète.

    La GB et les USA n’ont jamais voulu d’Europe politique mais une province à l’Empire.

    De Gaulle et Adenauer on pensé pouvoir les prendre à leur propre jeu en utilisant leur politique d’unification de ce qu’ils considèrent leur « colonie » européenne pour faire émerger une puissance franco-allemande.

    La réalité est que ce sont les anglo-saxons qui ont berné les Français (et les Européens qui les ont cru) en permettant juste les transferts de souveraineté des états nations vers l’UE mais sans donner de souveraineté ni de légitimité politique à l’UE.

    Cela a été obtenu en noyautant la bureaucratie européenne avec des cadres recrutés et formées par les USA :

    Manuel Barosso, leader étudiant maoiste en 1976, recruté par l’ambassadeur américain F. Carlucci, est formé à l’Université de Georgestown aux USA, un des centre de formation des cadres de la CIA.

    De retour au Portugal il a une carrière fulgurante dès son adhésion au PSD puis prend la tête du parti conservateur notamment grâce à une presse dithyrambique comparable à celle qui a fabriqué Sarkozy.

    Par ailleurs, chaque fois que les européens tentent soit de démocratiser l’UE soit de lui créer des poste régaliens on constate un échec cuisant :

    Le déficit démocratique n’a fait qu’augmenter de traité en traiter et les eurodéputés n’ont toujours pas le pouvoir législatif.

    Les nominations aux postes de président et de ministre des affaires étrangères se font par bénédiction des Bilderbergers, ce qui les prive de toute légitimitée.

    De plus les élites choisissent sciemment des politicards inconsistants sans charisme ni carrurepolitique comme Von Rompuy et la baronne Ashton, de sorte qu’il n’y ait aucun danger de voir émerger un batisseur d’empire à la Napoléon.

    Deux autres marqueurs montrent que les USA mènent une politique ne castration de l’Europe politique :

    Leur soutien à la candidature de la Turquie, qui deviendrait le pays le plus peuplé de l’UE, tout en étant le moins démocratique, le moins européen et le plus militariste (occupation de Chypre).

    L’attaque en règle des pays de l’Eurozone les plus faibles (Grèce et tête) afin que l’Euro plonge à la même vitesse que le dollar et ne puisse jouer le rôle de valeur refuge.

    Nos politiciens sont cons.

    S’ils voulaient une Europe politique il fallait jouer la carte de la légitimité populaire :

    Faire une assemblée constituante européenne et placer nos souverainetés entre ses mains.

    Ca aurait transfiguré le projet de l’UE.

    Au lieu de quoi Giscard a joué les Louis XVI, se prenant pour un monarque constitutionnel, le Washington de l’Europe, mais en réalité imbécile et impotent.

     

  • Par eau-du-robinet (---.---.---.197) 25 janvier 2013 11:37
    eau-du-robinet

    Ils sont près de 15 000 lobbyistes et 2 500 organisations à animer la vie institutionnelle européenne, selon le rapport Stubb du Comité Affaires constitutionnelles du Parlement européen. Ces chiffres font de Bruxelles la deuxième ville au monde à avoir une telle concentration de représentants d’intérêts, ou lobbyistes, juste derrière Washington DC.
    source : http://www.cafebabel.fr/article/259...

    Le rêve d’une meilleure Europe est devenu notre cauchemar, car il y des gens parait-il qui rêvent encore d’une meilleure Europe ! Hors nous n’avons plus d’influence sur la politique Européenne. Ce sont les lobbyistes que mènent la danse ! Soyons donc logique, il est temps de quitter le navire, quitter l’Europe, pourquoi pas avec les anglais qui nous annoncent un référendum d’ici 2017 sur la sortie de l’Europe du Royaume Uni ?

    Plus des services publics, plus de filets sociales mais toujours plus de liberté pour les multinationales et toujours plus de pression sur le travailleurs (surtout des chantages ... voire Renault en ce moment) et surtout toujours plus de chômeurs. Voila ce que nous ont apporté les traitées ultralibérales de Maastricht et de Lisbonne.

    Sortons de cette Europe cauchemardesque ... et vite !

  • Par Joko (---.---.---.101) 25 janvier 2013 09:39

    Très bonne synthèse.
    Le fait que l’Europe actuelle (et qui n’est certes pas celle que l’on nous faisait miroiter il y a 20 ans !) soit un bien ou un mal, doit être tranché par la population, et pas par une pseudo-élite attachée à ses avantages (souvent exorbitants !).
    Il n’y a rien de plus à dire, si l’on veut rester dans un contexte vraiment démocratique.

  • Par Felidae (---.---.---.213) 25 janvier 2013 09:40
    Felidae

    Le dogme européen est en effet comme un saint ministère. Il convient d’être pour, de le dire ou de se taire.

    Avec les années je trouve ce joug de plus en plus pesant et pire contraire à nos intérêts . L’administration européenne est comme le gui sur un arbre. Dommage que nous devions nous soumettre au bon vouloir de parasites.

Réactions à cet article

  • Par Joko (---.---.---.101) 25 janvier 2013 09:39

    Très bonne synthèse.
    Le fait que l’Europe actuelle (et qui n’est certes pas celle que l’on nous faisait miroiter il y a 20 ans !) soit un bien ou un mal, doit être tranché par la population, et pas par une pseudo-élite attachée à ses avantages (souvent exorbitants !).
    Il n’y a rien de plus à dire, si l’on veut rester dans un contexte vraiment démocratique.

  • Par Felidae (---.---.---.213) 25 janvier 2013 09:40
    Felidae

    Le dogme européen est en effet comme un saint ministère. Il convient d’être pour, de le dire ou de se taire.

    Avec les années je trouve ce joug de plus en plus pesant et pire contraire à nos intérêts . L’administration européenne est comme le gui sur un arbre. Dommage que nous devions nous soumettre au bon vouloir de parasites.
  • Par colza (---.---.---.31) 25 janvier 2013 10:07

    Evidemment que les Britanniques ne seront pas autorisés à exprimer leur opinion sur l’Union Européenne.

    Imaginez qu’ils la rejettent ! 
    Et que les autres peuples européens demandent à leur tour un référendum.
    Adieu veaux, vaches, cochons, couvées.
    L’oligarchie sur le flanc, les financiers remis à leur place, les lobbies au chômage...
  • Par Aldous (---.---.---.209) 25 janvier 2013 10:46
    Aldous

    Synthèse intéressante mais incomplète.

    La GB et les USA n’ont jamais voulu d’Europe politique mais une province à l’Empire.

    De Gaulle et Adenauer on pensé pouvoir les prendre à leur propre jeu en utilisant leur politique d’unification de ce qu’ils considèrent leur « colonie » européenne pour faire émerger une puissance franco-allemande.

    La réalité est que ce sont les anglo-saxons qui ont berné les Français (et les Européens qui les ont cru) en permettant juste les transferts de souveraineté des états nations vers l’UE mais sans donner de souveraineté ni de légitimité politique à l’UE.

    Cela a été obtenu en noyautant la bureaucratie européenne avec des cadres recrutés et formées par les USA :

    Manuel Barosso, leader étudiant maoiste en 1976, recruté par l’ambassadeur américain F. Carlucci, est formé à l’Université de Georgestown aux USA, un des centre de formation des cadres de la CIA.

    De retour au Portugal il a une carrière fulgurante dès son adhésion au PSD puis prend la tête du parti conservateur notamment grâce à une presse dithyrambique comparable à celle qui a fabriqué Sarkozy.

    Par ailleurs, chaque fois que les européens tentent soit de démocratiser l’UE soit de lui créer des poste régaliens on constate un échec cuisant :

    Le déficit démocratique n’a fait qu’augmenter de traité en traiter et les eurodéputés n’ont toujours pas le pouvoir législatif.

    Les nominations aux postes de président et de ministre des affaires étrangères se font par bénédiction des Bilderbergers, ce qui les prive de toute légitimitée.

    De plus les élites choisissent sciemment des politicards inconsistants sans charisme ni carrurepolitique comme Von Rompuy et la baronne Ashton, de sorte qu’il n’y ait aucun danger de voir émerger un batisseur d’empire à la Napoléon.

    Deux autres marqueurs montrent que les USA mènent une politique ne castration de l’Europe politique :

    Leur soutien à la candidature de la Turquie, qui deviendrait le pays le plus peuplé de l’UE, tout en étant le moins démocratique, le moins européen et le plus militariste (occupation de Chypre).

    L’attaque en règle des pays de l’Eurozone les plus faibles (Grèce et tête) afin que l’Euro plonge à la même vitesse que le dollar et ne puisse jouer le rôle de valeur refuge.

    Nos politiciens sont cons.

    S’ils voulaient une Europe politique il fallait jouer la carte de la légitimité populaire :

    Faire une assemblée constituante européenne et placer nos souverainetés entre ses mains.

    Ca aurait transfiguré le projet de l’UE.

    Au lieu de quoi Giscard a joué les Louis XVI, se prenant pour un monarque constitutionnel, le Washington de l’Europe, mais en réalité imbécile et impotent.

     

    • Par julius 1ER (---.---.---.18) 25 janvier 2013 13:42

      @aldous


       Nos politiciens sont cons.

      S’ils voulaient une Europe politique il fallait jouer la carte de la légitimité populaire :

      Faire une assemblée constituante européenne et placer nos souverainetés entre ses main

      NON les politiciens ne sont pas cons ils sont veules et ils sont lâches, ce qui fait une notable différence, et la plupart sont opportunistes, ne travaillant que pour leur réélection, l’exemple récent est le cas Kouchner qui se prétend de gauche et qui et prêt à bouffer à tous les râteliers !

      c’est sûr qu’avec des gens comme cela sans principe aucun il est très difficile de bâtir quoique ce soit , c’est pourquoi par principe je suis contre la sortie de l’UE, c’est l’UE qu’il faut réformer, mais comme pour notre propre pays, il faut des réformes réfléchies auxquels adhèrent la plupart de nos concitoyens, hors de cela point de salut !!!!!!!!!!!!!!

    • Par Unghmar Gunnarson (---.---.---.159) 25 janvier 2013 14:24
      Unghmar Gunnarson

      « Nos politiciens sont cons. »

      J’aimerais y croire, mais ce n’est pas possible. C’est un peu comme le 11 septembre où tout le monde a été incompétent, au bout d’un moment, on ne peut plus y croire. ( Dans votre liste d’ailleurs, vous auriez put ajouter les Young Leaders et Goldman Sachs. )

    • Par mortelune (---.---.---.83) 25 janvier 2013 14:38
      mortelune

      @Aldous

      « c’est l’UE qu’il faut réformer »
      Taratata ! trop tard pour la réformer. Les peuples qui composent les pays de l’europe n’ont pas les mêmes centres d’intérêts et il y en a trop pour trouver un point commun. De plus c’est une perte de temps inutile qui profite à la main mise de ceux qui nous tiennent. Le nombre de pays introduits a tué le projet auquel on pouvait croire. Les USA se frottent les mains à notre détriment et ça devient insupportable. 
      Il y a un temps où moi aussi je pensais comme vous, mais hélas le rêve (s’il pouvait y avoir un ) tenait en premier lieu de ma crédulité. 

    • Par Aldous (---.---.---.209) 25 janvier 2013 14:47
      Aldous

      Mon allusion à a connerie des politicien se refere a ceux qui ont cru pouvoir creer une europe federale relativement independante des anglosaxons (si si il y en a)


      Ca n’interdit oas que d’autres soint vendus et acheté.

      Ca n’interdit pas que certains soient à la fois corrompus et cons...

      Sinon, ce n’est pas moi qui dit qu’il faut reformer l’UE.

      Il ne faut pas en sortir non plus.

      Il faut la dissoudre.
    • Par Valas (---.---.---.137) 25 janvier 2013 15:05
      Valas

      Excellent commentaire.
      Néanmoins je porterai une nuance concernant les politiciens que l’ont peut considérer comme cons. En fait ils font tout simplement partie d’une haute sphère fermée et ils se connaissent tous dès leurs entrées à l’École Nationale d’Administration et entretiennent tous leurs relations quelle que soit la position de leurs sièges à l’assemblée générale. Celui d’entre eux qui ne suit pas le mouvement et donc ne fait pas de business avec les Riches Hommes d’Affaires, Grands Patrons etc... s’isole et ne fait pas un pli face à cette marée humaine polluante et nauséabonde.
      Les politiciens ne sont pas vraiment cons, ils sont des crapules et se comportent comme les jeunes de banlieues lorsqu’ils se retrouvent en « bandes » au détriment de ceux isolés qui se font finalement taper dessus. Ce sont des opportunistes qui se moquent éperdument de l’avenir de leur pays du moment que leur propre avenir et celle de leur entourage grimpe dans le monde du luxe.
      On retrouve aussi ce même genre de comportement dans les administrations locales n’importe où en France, dans les mairies etc... à partir du moment où les conflits d’intérêts sont possibles de manière locales. La justice est clairement touchée par ce fléau, le riche gagnera toujours et le pauvre perdra toujours plus.

      Pour conclure je pense que globalement la nature humaine n’est pas du tout saine et que les seuls personnes qui souhaitent vraiment se battre pour le bien de la « communauté » et contre l’injustice, la pollution et la corruption sont trop peu nombreuses aujourd’hui... Il faut souffrir et en estimer le besoin pour vouloir se battre contre ce système et généralement ceux qui souffrent démarrent en bas de la pyramide.

    • Par Le printemps arrive (---.---.---.131) 25 janvier 2013 21:02
      Le printemps arrive

      @mortelune "Les peuples qui composent les pays de l’europe n’ont pas les mêmes centres d’intérêts et il y en a trop pour trouver un point commun."

      Pour ma part, des centres d’intérêt communs aux peuples, j’en vois quelques-uns : paix, joie, amour altruiste, prospérité, santé, bien-être...
      Mais c’est la peur , les plaisirs compulsifs, la cupidité, la compétitivité entre peuples, la désinformation, l’ignorance, qui sont entretenus au grand bénéfice de ceux qui ont tout intérêt à entretenir cet état de fait.

      C’est au peuple de comprendre et ensuite de décider de son avenir par un processus réellement démocratique à définir (certains sont déjà bien avancés dans cette réflexion, adaptant ce qui s’est déjà fait à notre époque).

      L’Europe politique et économique que nous connaissons est une aberration : une chose est sûre, il faut la modifier radicalement notamment du point de vue de ses objectifs.
      S’il faut un temps se recroqueviller sur nos frontières pour refaire quelque-chose, pourquoi pas, mais ce n’est pas à un parti politique élu selon les règles actuelles et qui les perpétueraient d’en décider.

      Actuellement, nos quelques pouvoirs sont : notre porte-monnaie et l’utilisation que l’on en fait, la réflexion a partager avec ceux qui ne sont pas encore conscients (ce nombre semble diminuer à toute vitesse), ou la diffusion des idées latentes pour entretenir ou éveiller à un optimisme qui fait grandement défaut.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 27 janvier 2013 10:44
      Aldous

      notre porte monnaie est une aliénation pas un pouvoir.


      L’argent dette nous condamne à nous aplatir devant le cartel bancaire.




    • Par millesime (---.---.---.114) 27 janvier 2013 10:44

      très bonnes remarques de cette Europe manipulée par l’Empire qui a mis ses sbires aux commandes.
      L’Europe le vassale de l’ Empire.. !

      il est souhaitable que l’on puisse réformer le système monétaire international le plus rapidement possible (au grand damne des US... !).

      http://millesime.over-blog.com

    • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE sante social (---.---.---.168) 27 janvier 2013 17:12
      TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      OUI@aldous

      mais avec une vraie TAXE TOBIN DE 1% on aurait aider la grèce sans faire payer les allemands...les espagnols et les francais et portugais...

      et si les anglais ne veulent pas mettre l main a la poche digne comportement de la perfide albion...........

      IL FAUT LEUR FAIRE COMPRENDRE QUE LA CEE VIA LA TAXE TOBIN....NE LES AIDERA PAS QUAND ILS AURONT DECUPLE LA DETTE DE LEUR SYSTEME FINANCIER....
      mr cameron la ramènera...un peu moins

  • Par eau-du-robinet (---.---.---.197) 25 janvier 2013 11:37
    eau-du-robinet

    Ils sont près de 15 000 lobbyistes et 2 500 organisations à animer la vie institutionnelle européenne, selon le rapport Stubb du Comité Affaires constitutionnelles du Parlement européen. Ces chiffres font de Bruxelles la deuxième ville au monde à avoir une telle concentration de représentants d’intérêts, ou lobbyistes, juste derrière Washington DC.
    source : http://www.cafebabel.fr/article/259...

    Le rêve d’une meilleure Europe est devenu notre cauchemar, car il y des gens parait-il qui rêvent encore d’une meilleure Europe ! Hors nous n’avons plus d’influence sur la politique Européenne. Ce sont les lobbyistes que mènent la danse ! Soyons donc logique, il est temps de quitter le navire, quitter l’Europe, pourquoi pas avec les anglais qui nous annoncent un référendum d’ici 2017 sur la sortie de l’Europe du Royaume Uni ?

    Plus des services publics, plus de filets sociales mais toujours plus de liberté pour les multinationales et toujours plus de pression sur le travailleurs (surtout des chantages ... voire Renault en ce moment) et surtout toujours plus de chômeurs. Voila ce que nous ont apporté les traitées ultralibérales de Maastricht et de Lisbonne.

    Sortons de cette Europe cauchemardesque ... et vite !

  • Par miha (---.---.---.190) 25 janvier 2013 11:46

    Se faire traiter de facho quand on dit qu’il faut quitter l’UE, c’est vraiment un paradoxe :

     l’UE est responsable de la montée des nationalismes, car les populations, pressurées par la politique européenne imposée par la troïka, ne savent plus vers qui se tourner. (la Grèce en est le meilleur exemple).

    Sortir de l’UE, c’est couper l’herbe sous le pied des nationalistes.

    En France, le FN, seul parti « visible » à critiquer l’UE*, surfe sur le rejet bien compréhensible de l’UE... et ceux qui le suivent oublient que les Le Pen, père et fille, sont députés européens : ils profitent bien de la soupe dans laquelle ils font semblant de cracher.

    Ce n’est pas l’intérêt du FN que la France aille vers une sortie de l’UE : ils y perdraient des électeurs potentiels qui, soulagés, voteraient pour les autres partis ayant déclaré clairement la sortie de l’UE.

    * Il y a aussi, par exemple, le POI, pratiquement inaudible (Parti Ouvrier Indépendant).

  • Par HugoS (---.---.---.114) 25 janvier 2013 11:59
    HugoS

    Ne confondons pas tout : l’Angleterre ne quitterait pas l’UE pour échapper à la Troïka, vu que bon nombre des mesures libéralistes et de démentelement de l’état, elle se les applique à elle même toute seule.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 25 janvier 2013 13:03
      Aldous

      la GB quitte l’UE car quand on est la metropole on n’est pas la colonie.


      Et que l’UE est vouee a devenir d’ici 2015 un marché transatlantique.
    • Par Pilou Camomille (---.---.---.57) 25 janvier 2013 18:45
      Fifi Brind_acier

      HugoS,
       
      On peut même dire que le néolibéralisme européen est né en Angleterre, et expérimenté avec le succès qu’on connaît par Thatcher...
      A lire : « Les Évangélistes du marché » de Keith Dixon. Un petit bouquin de 100 pages qui complète pour l’ Europe le livre de Naomi Klein, « La stratégie du choc ».

  • Par Pilou Camomille (---.---.---.123) 25 janvier 2013 12:23
    Fifi Brind_acier

    Rassurez-vous, le referendum, c’est juste pour gagner des voix aux prochaines élections...
    Washington a dit non au referendum, Cameron en parle, juste pour faire plaisir aux eurosceptiques, pas pour de vrai. A Davos il vient de rencontrer Merkel.

    Le Figaro ce matin, titrait : « Merkel soutient Cameron pour une Europe plus libérale ».

    Une vraie lune de miel, ces deux là ! « Merkel est totalement d’accord avec Cameron sur sa conception de l’ Europe, priorité à la compétitivité et au libre échange. »

    C’est vrai, si l’UE et l’euro sont des échecs, c’est qu’il n’y a pas assez de libéralisme, il en faut encore une couche... !

    • Par efzed (---.---.---.10) 25 janvier 2013 14:02

      L’UE est un échec parce qu’il n’y a pas assez de libéralisme ?? On se fou de qui ??

      Alors oui vous avouez que le système est mauvais mais c’est parce qu’il en faudrait plus de ce système pourri ? incroyable ! Ca fait 40 ans que l’on nous dit qu’il faut « une autre Europe » et « plus de libéralisme » et pourtant on s’enfonce de plus en plus dans une crise énormissime !

      Pourquoi les pays hors UE qui ne sont pas plus libérale, s’en sortent beaucoup mieux ?

      Pourquoi devrait-on suivre votre modèle américain sans demander l’avis du peuple ?

      Que faites-vous de l’égalité et de la fraternité française ?

    • Par Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral (---.---.---.38) 25 janvier 2013 16:45
      Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral

      Les Etats Unis ont quitté le libéralisme il y a bien longtemps.

    • Par efzed (---.---.---.10) 25 janvier 2013 17:10

      Ils sont ultra libérale c’est vrai.

  • Par mortelune (---.---.---.83) 25 janvier 2013 13:08
    mortelune
    Le gouvernement actuel de la Grèce a été formé à la suite de la crise politique déclenchée, le 31 octobre 2011, par l’annonce, par le Premier ministre Geórgios Papandréou, d’un référendum sur le nouveau plan de sauvetage financier de la Grèce. Critiqué par les États membres de l’Union européenne et par son propre gouvernement, il décide de retirer son projet le 4 novembre, en vue de constituer un gouvernement d’union nationale. Il parvient à un accord de principe avec l’opposition deux jours plus tard et cède le pouvoir à Papadímos le 11 novembre, deux jours après avoir remis sa démission. Le gouvernement Papadímos succède au gouvernement Geórgios Papandréou
    Il est remplacé, le 17 mai 2012, par un gouvernement de technocrates (non élus) choisis par Bruxelles...

    Un référendum ! Ce mot terrible qui fait trembler le conseil européen...Verrons-nous l’histoire Grec se répéter au Royaume-Uni ou bien c’est un effet d’annonce préparé pour faire une démonstration de force des institutions européennes ?
    S’il faut attendre 2017 pour voir le sort qui sera réservé à Cameron il va falloir être patient. 
    Et pendant ce temps un commissaire européen est entrain de travailler sur un projet de loi qui voudrait interdir toutes pétitions dont l’objet serait une sortie de l’europe. 

    @L’auteur
    Merci pour votre article

    • Par julius 1ER (---.---.---.18) 25 janvier 2013 22:29

      @mortelune


      merci pour le lien je me suis tapé non-stop 4 heures d’exposé d’Asselineau sur l’UE, je dois dire que c’est une leçon d’histoire magistrale même si je ne suis pas d’accord avec lui sur tout, son exposé sur la genèse de l’UE et du rôle de Shumann et Monnet sont d’un grand intérêt, le chapitre François 1er est aussi très intéressant surtout sur les possibilités d’alliance à revers dont on pourrait s’inspirer pour bousculer l’UE et la faire changer, dernier espoir avant l’arrêt final car ce monstre dans sa configuration actuelle est voué à l’échec .
    • Par mortelune (---.---.---.83) 26 janvier 2013 13:40
      mortelune

      C’est clair que l’europe qui se construit malgré nous fait frémir. Sa conférence est marathonienne et les informations objectives ne manquent pas. Beaucoup ne la regarderont pas parce qu’ils n’apprécient pas l’homme c’est tant pis pour eux.

    • Par Aldous (---.---.---.209) 27 janvier 2013 19:36
      Aldous

      ca fait quelques référendums qu’elle se construit désormais en dépit ce nous et même contre pour ce qui est des Grecs, des iItaliens, Espagnols et Portugais.

  • Par julius 1ER (---.---.---.18) 25 janvier 2013 13:22

    Le paradoxe dans lequel on baigne, c’est que depuis de trop nombreuses années, les politiciens

    jouent sur la duplicité, il pratiquent l’anti-européanisme à l’intérieur des frontières et l’inverse à l’extérieur, Cameron n’échappe pas à cette règle, manifestement il pousse le bouchon trop loin car ce référendum va lui retourner en pleine tronche tel un boomerang car les anglais sont désinformés depuis de nombreuses années avec une presse ultra-libérale qui fait ses choux gras de cet état de fait, s’il y a référendum les anglais voteront pour la sortie de l’UE, simplement ils vont se suicider, car il y aura implosion du Royaume-Uni car ni les Ecossais, ni les Irlandais, et peut-être même les Gallois ne les suivront, et les Anglais se retrouveront totalement isolés, j’oserai dire que cela ne serait pas un mal, tellement ils s’emploient à semer la zizanie depuis des années à travers l’Europe, mais encore une fois c’est le peuple qui va trinquer, alors que la City espère se sanctuariser...........
    • Par efzed (---.---.---.10) 25 janvier 2013 14:11

      l’argument europésite qui consiste à dire « sortir de l’UE, c’est s’isoler » est totalement faux. Que faites vous des autres organisations internationales, par exemple l’onu ? le conseil de l’Europe ?

      La France n’est-elle pas seul au Mali ? Comment expliquer-vous les relations internationales de la France avec le Brésil par exemple ?

      Loin d’être ‘‘isolée’’ comme on nous en menace, elle verra au contraire affluer les offres de coopération venant de tous les pays du monde !

  • Par Jade (---.---.---.179) 25 janvier 2013 13:57
    Jade

    Avec tous ces « chevaux de Troie » (l’angleterre, la pologne, la république tcheque..), l’Europe est devenue une écurie.

    L’Angleterre fait ce qu’elle veut en Europe. Les anglais y sont, sans y etre mais tout en touchant les subventions (merci l’Europe de payer pour les dégâts de l’épizootie de fièvre aphteuse !! Sans vous, notre modèle économique tant vanté prenait l’eau....).
    Le fait que Cameron propose son référendum peut :
    1) soit être un bluff électoral surfant sur le sentiment anti-européiste des anglais
    2) soit être une véritable volonté politique de quitter une zone condamnée à tout point de vue
    3) soit un peu des deux, sachant que l’Europe aura peut être déjà disparue d’elle même d’ici 2017....

    A suivre
    • Par efzed (---.---.---.10) 25 janvier 2013 14:14

      L’angleterre fait partie d’un des rares pays à payer pour l’Europe (environ 6 milliards /an). Que les autres pays qui payent (la France, l’Allemagne..) s’y opposent, c’est justement parce qu’ils devront payer la différence.

  • Par loph (---.---.---.30) 25 janvier 2013 14:00
    loph

    À la dictature naturelle, on transpose souvent l’humaine, ou plutôt « civilisatrice »... C’est mieux pour les profits et leur pérennité.

    Merci à Bartolomey 63 de cette information mettant en lumière l’hypocrisie et le cynisme des décideurs. Quant à l’aveuglement des populations, prises dans les incohérences de systèmes censés assurés la sacro-sainte croissance, il vaudrait mieux revenir d’abord à une forme d’esprit critique sapée par le tout puissant consumérisme (esprit qui a toujours été en vigueur tant que la civilisation triomphante n’imposait pas ses dogmes, diktats, et cætera) puis à une forme d’organisation respectant les équilibres naturels, sortie des schémas de croissance espérés par les acteurs d’influence de nos systèmes : groupes financiers ou d’intérêt, industries surpuissantes canalisant les énergies à leurs profits, et cætera.

    Décideurs qui, heureusement, ne décident pas de la rotation terrestre. Pas plus que des règles physiques sur lesquelles s’appuie l’existence. Bien sûr, certains tentent de se les approprier (dépôt de brevet par monsanto par exemple), mais ces personnes là n’échappent pas plus que d’autres (dont moi) à la réalité...

    Seul le système collectif peut transcender plusieurs générations, mais comme la planète ne peut indéfiniment fournir le carburant à la civilisation le consommant à tort et à travers, mieux vaut se préparer aux restrictions, et pour ma part à ma disparition qui elle ressort de ce que j’appelle les diktats naturels, et plus inéluctable que les aléas civilisateurs...

    Bon vent à tous, et surtout, que la vie continue son cours sans tomber dans les pièges que lui tendent quelques énergumènes mal inspirés ! Bravo aussi à aldous pour son analyse.

    loph

  • Par dom y loulou (---.---.---.180) 25 janvier 2013 14:30
    dom y loulou

    d’ici 2017 ... ben voyons


    bien le temps de remplir son portefeuille et de ruiner toute l’Europe entretemps

    et bien sûr pour dire autre chose d’ici là

    vous ne voyez donc pas comme ces chevriers se FOUTENT DE VOTRE GUEULE ? 

    Ya tout le temps du monde pour l’évolution, par contre massacrer des populations appelées terroristes pour y amener des fous d’Afghanistan est alors là mis en marche dans la seconde, on déplace des armées entières à coups de centaines de milliards jetés par les fenêtres, tant que les rothschild BANQUEROUTE se goinfrent, c’est tout ce que l’Europe produit, tout ce que les nations séparées d’EUrope produisent également et toutes ainsi sclérosées envoyées à la ruine en se faisant traiter de PIGS en plus !!

    tenues TOUTES par les mêmes baillifs formatés de ce régime Habsbourg


    tout ce qui peut nous ruiner est par contre immédiatement adopté pour grossir les dettes

    mais demander sa parole aux peuples, alors là, ouh lala comme ils trainent la patte les bouffeurs de caviar, comme ils hurlent aux dangers du nouveau Napoléon les scientistes formatés !!

    oublié le droit d’initiative incomplet que la commission met sous le tapis en permanence ?


     Il ne faudrait surtout pas que trop d’européens sachent même que ce droit EXISTE aujourd’hui, perverti avant-même de vraiment éclore

    et bien sûr ce ne sont pas les merdias colons qui vont nous en parler n’est-ce pas, ces gens si charmants piétineurs des droits de l’aom qui tuent en souriant à leurs proies et en jouant leurs meilleurs amis et les plus saints et les plus gentils en ce monde !!



    et toute l’europe devrait L’UTILISER ce nouveau droit pour exiger sans cesse le DROIT DE VOTE SUR LES DECISIONS POLITIQUES et CONSTITUANTES

    mais ne l’employer à RIEN D’AUTRE avant d’avoir obtenu ce droit 

    et le faire jusqu’à ce qu’ils craquent


    c’est ce qu’ils veulent éviter à tout prix, que nous puissions décider de notre destin

    alors ils font des promesses qui n’engagent à rien, du vent et du flan et des mensonges et des rivières de sang par tonnes comme chaque jour qu’Amour fait et qu’ils pervertissent aussitôt


    et c’est ce qui est pourtant toujours possible et qui le restera toujours, inaliénable dans l’être, à moins de se laisser réduire à un troupeau de bétail

    nous ne sommes PAS votre bétail, colons indignes, et sans notre obéissance vous n’êtes rien


  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 25 janvier 2013 14:56
    LE CHAT

    Je pense que Cameron caresse juste les lecteurs dans le sens du poil avant les elections ,
    il y a les europoéennes à la proportionnelle en angleterre en 2014 et les eurosceptiques du parti de l’indépendance du Royaune uni risque fort de faire un carton !

  • Par aliante (---.---.---.76) 25 janvier 2013 14:58
    • Cameron menace ou gagne du temps sur la colère des Anglais qui ne sont pas des moutons comme ailleurs ,l’opinion publique étant mieux informée que nous
    • les Anglais se sont emportés contre la dernière coquilles de Bruxelles en Europe censuré la presse hostile à la ploutocratie élue par personne ,
    • les Anglais malgré ce qu’on leur reproche n’ont pas âmes à se laisser manipuler par les Vam serpillère qui a passer son entretiens à la reunion des Bilderberg ou autres Baroso ,pour la presse française c’est inutile on peut déjà leur créer la laisse d’or de l’année 2013
    • comme dit le leader du Sin Fen Irlandais Nous nous sommes pas battus 500 ans contre les Anglais pour finir à la botte de la ploutocratie elue par personne de Bruxelles sans nous rebiffer
    • Par Aldous (---.---.---.209) 25 janvier 2013 15:24
      Aldous

      Vous avez raison de parler du Sinn Fein Irlandais.

      Les bureaucrate non élus de Bruxelles ont commis une erreur politique majeure en humiliant les peuples qui ont voté non au referendums constitutionnels.

      Cette victoire à la Pyrrhus marque la fin de la confiance populaire envers le projet européen est représente une bombe a retardement dont ils n’ont pas pleinement réalisé d’importance future.

      Quand les trois pays bafoués (France, Irlande, Pays bas) seront atteints par les vagues de mesures d’austérité qui frappent actuellement Grecs et Portugais, il sera très difficile de les faire accepter aux peuples au prétexte de la cause commune.

      Car ne nous illusionnons pas. Tout ce qui fait accepter aux Grecs les mesures d’austérité inouïes, c’est l’illusion européenne.

      Ils pensent qu’ils doivent souffrir pour maintenir leur choix d’être membre de la famille européenne avec tous ses attributs (Euro etc)

      L’UE n’obtiendra jamais la même abnégation de peuples dont elle a usurpé l’assentiment.

      C’est pourquoi les politiciens (qui sont moins inconscient du fait populaire) nous ont préparé un arsenal de répréssion sans précédent :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

  • Par Valas (---.---.---.137) 25 janvier 2013 15:19
    Valas

    Cameron dit ça juste pour sa réélection, une fois qu’il le sera il trouvera un prétexte bidon pour ne pas l’appliquer tout simplement et il fera suivre la marche de l’Empire comme convenu. Et les moutons continueront à regarder bêtement la télévision et brouter dans des champs radioactifs imbibés de produits insecticides made in Monsanto comme si de rien n’était.
    Un président qui tient toutes les promesses énoncées lors de sa candidature ? Jamais vu...

  • Par Traroth (---.---.---.53) 25 janvier 2013 15:25
    Traroth

    « Sauver l’Europe de la tyrannie des référendums », un groupe de travail de la Trilatérale présidée par Elizabeth Guigou :


    « SESSION II CONTINUED
    Chair : Elisabeth Guigou, Member of the French National Assembly ; former Minister for European Affairs, Paris 
    EU INSTITUTIONS AND DEMOCRACY : »Saving Europe from the Tyranny of Referenda...« 
    Tøger Seidenfaden, Editor-in-Chief, Politiken, Denmark »

    • Par Pilou Camomille (---.---.---.57) 25 janvier 2013 19:00
      Fifi Brind_acier

      Traroth,
      Merci de rappeler les déclarations d’Élisabeth Guigou.
      Dans le livre « Circus politicus » on trouve la citation complète de la dame, à la réunion de la Trilatérale en novembre 2008 :
      « Il faut sauver l’ Europe de la tyrannie des referendum, car ils sont des mécanismes purement destructifs ».

      On trouve aussi cette déclaration de Mario Monti, nommé sans élection à la place de Berlusconi qui traînait les pieds pour appliquer les mesures d’austérité :
      « Il faut tenir l’ Europe éloignée des contraintes électorales ».

      Pour ceux qui ne comprennent toujours pas que nous sommes en dictature, regardez la vidéo de François Asselineau : « L’ Europe, une dictature se met en place » sur le site de l’ UPR.

  • Par Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral (---.---.---.38) 25 janvier 2013 16:36
    Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral

    toujours bon d’interroger les peuples. Le recours au référendul devrait etre plus systématique. 


    Par contre, peut-on parler de « dictature » Européenne ? 

    la seule dictature que l’on connait, en France, c’est celle de Bercy, du fisc et de l’ultra étatisme !
  • Par BA (---.---.---.142) 25 janvier 2013 16:45

    Mercredi 23 janvier 2013 : chiffres de la dette publique pour le troisième trimestre 2012.

     

    En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats atteint des sommes inimaginables.

     

    En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats est devenue hors de contrôle.

     

    Plus personne ne contrôle quoi que ce soit.

     

    Nous entrons dans une nouvelle époque : l’époque des défauts de paiement de plusieurs Etats européens.

     

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 301,193 milliards d’euros, soit 152,6 % du PIB. Tous les soi-disant « plans de sauvetage » de la Grèce ont échoué. Le premier défaut de paiement avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. La Grèce va de nouveau se déclarer en défaut de paiement.

     

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Mario Monti laisse derrière lui une dette publique de 1995,143 milliards d’euros, soit 127,3 % du PIB. Mario Monti a fait la preuve de sa nullité. Mario Monti a fait la preuve de son incompétence.

     

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 201,003 milliards d’euros, soit 120,3 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique du Portugal continue à augmenter. Le gouvernement portugais a annoncé que le Portugal était incapable de rembourser comme prévu les 78 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

     

    4- Dette publique de l’Irlande : 190,954 milliards d’euros, soit 117 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique de l’Irlande continue à augmenter. Le gouvernement irlandais a annoncé que l’Irlande était incapable de rembourser comme prévu les 85 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

     

    5- Dette publique de la Belgique : 380,923 milliards d’euros, soit 101,6 % du PIB.

     


    L’Irlande bénéficie depuis novembre 2010 d’un plan de sauvetage sur trois ans de l’Union européenne et du FMI. Le Portugal a quant à lui dû solliciter un plan de sauvetage sur trois ans en mai 2011.

     

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0ARB6520130122?pageNumber=3&virtualBrandChannel=0

    • Par mortelune (---.---.---.83) 25 janvier 2013 18:23
      mortelune

      Quand la dette sera vraiment énorme (elle l’est déjà) les états unis d’Amérique nous achèteront pour une bouchée de pain comme ils ont acheté l’Alaska, la Louisiane, la Floride, les îles Hawaï, les philippines et tout le reste... (la liste est très longue)

      - Do you speak english ? Not yet ? How much you want for europe ? 
      - I am leurning anglish at sckoul. If you give mi 1$ I give you Grece and Italie. For 100$ I give you France and for 150$ I give you all europe. If you want you can make people esclave it is not problem for them.

    • Par glattering (---.---.---.13) 25 janvier 2013 20:07

      Quelques rappels sur la dette.
      Elle est clairement illegitime et a ete cree de toutes pieces depuis pres de 40 ans.

      En effet, un etat souverain decide de ses prerogatives, et par l’impot finance ces prerogatives. C’est fondamentalement a l’equilibre. Si le cercle de ses attributions s’etend, entrainant une hausse de ses depenses, il en va de meme de ses recettes, qu’il ne manquera pas de trouver agin de maintenir l’equilibre et financer sainement ces nouvelles attributions.

      En partant de la, deux cas de figure se presentent dans le cas d’un endettement. Soit ses prerogatives (et donc ses depenses) augmentent mais ses recettes restent les memes, soit ses prerogatives sont constantes, mais ses recettes diminuent. Dans les deux cas, cela pose la question de la capacite de l’etat a lever l’impot.

      Mais alors que dans le premier cas, on peu imaginer que l’augmentation de l’impot soit mal vecue par la population, et ce meme si cela signifie plus de services rendus, on a plus de mal a concevoir, dans le 2e cas, qu’a depenses egales, la population souhaite voir diminuer les recettes de l’etat, au prix d’un endettement necessaire pour combler la difference, endettement qui sera forcement, in fine, paye par la population elle meme.

      Le 2e cas prend tout son sens lorsqu’on prend conscience de la corruption des dirigeants aux puissances de l’argent qui sont les pourvoyeuses de l’endettement, sous forme des prets accordes a l’etat. La population n’a donc aucun interet aux baisses d’impot qui vont endetter l’etat. Les marches financiers eux oui. Ils peuvent desormais preter avec interet et engranger des milliards. Et la dette sera payee par la population.

      C’est une immense pompe qui va des pauvres vers les riches (excusez moi pour l’archaisme des mots utilises...). Car la dette ne va pas ecraser les generation futures comme on nous le repete a l’envie. Enfin oui, mais une categorie de la population seulement. Car si les uns heritent de la dette, d’autres heritent des creances et du revenu genere par cette dette !

      Autre point, la croyance que la dette est insupportable a un ultime objectif : celui de reduire les depenses de l’etat, car on considere qu’il est hors de question d’augmenter l’impot (impot que l’on avait pourtant prealablement diminue afin de creer artificiellement un deficit, ensuite comble par de la dette.).
      Car diminuer les depenses, cela signifie quoi dans les faits ? Cela signifie diminue le cercle des prerogatives de l’etat tout simplement, et donc permettre aux acteurs prives recuperer la des secteurs autrefois hors d’atteinte, secteurs auxquels ces acteurs prives ne manqueront pas de faire cracher le profit qu’ils exigeront alors.

      Enfin, et ce sera mon dernier point, le niveau de la dette est il si eleve ou bien est ce repete pour pouvoir justifier ce que je decris dans le paragraphe precedent ? Faisons une rapide comparaison :

      PIB annuel de la France : environ 2000 milliards d’euros.
      Dette publique : environ 1600 milliards.
      Soit un ratio de 80%

      Imaginez que vous gagnez 30 000 euros par an (votre PIB)
      Et que vous achetiez une maison a 150 000 euros, donc une dette de 150 000 euros.
      Cela donne un ratio de 500%.

      Pourquoi on trouverait tout a fait normal le 2e cas, et pas le premier ? Ils sont fondamentalement similaires. A la difference qu’un etat ne fait en plus jamais faillite et decide de ses recettes, et est « immortel ». Alors franchement, je ne vois pas le probleme.

      My 2 cents.
      Bonne journee,

      /glattering

    • Par TSS (---.---.---.50) 25 janvier 2013 20:42

      La dette des EU est plus importante que celles de tous les etats européens et la majeure

       partie de leur monnaie n’a même pas la valeur du papier toilette !!

      Le géant USA est assis sur une branche qu’il scie comme un grand et quand il s’ecroulera

      on partira tous avec mais on continue à regarder cet escroc comme le messie... !!

    • Par eau-du-robinet (---.---.---.98) 25 janvier 2013 21:08
      eau-du-robinet

      Haut delà du problème de la dette publique il y le problème qui présente le dollar pour notre économie ... et nos vies.

      La mainmise sur les valeurs réelles au moyen d’une monnaie-fiction

      Si les participants au marché savaient que notre système monétaire repose finalement sur la monnaie privée qu’est le dollar et que cette monnaie dépend uniquement des souhaits de manipulation et d’abus de l’oligarchie financière, ils perdraient confiance dans la monnaie, ne considéreraient plus celle-ci comme moyen de conservation de la valeur, mais tenteraient d’échapper à la dévalorisation constante de la monnaie en se réfugiant dans les valeurs réelles.

      Or telle est l’action de ceux qui, cachés derrière la Fed, procèdent à la plus forte augmentation de la masse monétaire de tous les temps. Depuis des décennies, ils achètent avec une monnaie perdant de plus en plus de sa valeur toutes les valeurs réelles qu’ils trouvent : stocks de matières premières, complexes industriels, immeubles et presque chaque société financière étrangère à peu près intacte par une reprise amicale ou hostile, à presque n’importe quel prix. Non seulement la haute finance des États-Unis accumule les valeurs réelles mondiales, mais aussi l’État importe depuis des années, contre de la monnaie de papier au fond sans valeur, davantage de valeurs réelles du monde qu’il n’en peut payer et s’endette ainsi sans limite envers l’étranger – tant que les créanciers étrangers croient encore à la valeur du dollar ou peuvent être obligés, par chantage politique, de prendre comme réserves monétaires ces dollars pourris.

      fin de citation et source

      Comme le souligne Werner Weidenfeld : « Les données économiques parlent d’elles-mêmes. Plus de 50 % des revenus des compagnies américaines dérivent du marché européen.
      http://www.voltairenet.org/article1...

    • Par julius 1ER (---.---.---.18) 25 janvier 2013 22:10

      ce classement est faux puisqu’il est fait en rapport des capacités de remboursement des pays et de la confiance qu’ils inspirent, en fait en montant de dettes c’est l’allemagne la médaille d’or avec 2200 milliards de dettes

      médaille d’argent c’est la France 2000 milliards de dettes 
      l’italie c’est 1995 milliards comme indiqué ce qui est vertigineux c’est que si l’on additionne rien que ces trois pays c’est plus de 6000 milliards d’euros rapporté à la dette grecque de 300 milliards celle-ci représente peanuts , comme quoi il y a quelque chose qui sonne faux dans ce classement et que dire de la dette de l’Irlande ou de la Belgique, ridicules comparés à la dette du trio de tête, aussi quels enseignements tirer de ces chiffres, peut-être l’objet ’un autre débat ??? 
    • Par Aldous (---.---.---.209) 27 janvier 2013 10:48
      Aldous

      Merci pour ce classement BA.


      Il convient de l’oppose au cas Islandais.

      Les islandais ont refusé par referendum de payer.

      Ils ont obtenu une assemblée constituante populaire et change la constitution.

      Il nous montrent la porte de sortie de crise.
  • Par Pilou Camomille (---.---.---.57) 25 janvier 2013 18:38
    Fifi Brind_acier

    efzed,
    Quand j’écris que « l’ UE et l’euro sont des échecs, qu’il faut encore une couche de libéralisme », c’est de l’humour noir au second degré....

    J’aurais dû ajouter, comme en URSS, si ça ne marchait pas c’est qu’il n’y avait pas assez de communisme. La prochaine fois, j’écrirai LOL pour que vous ne vous accrochiez pas aux rideaux inutilement.....

  • Par Nord (---.---.---.155) 25 janvier 2013 19:02

    Salut Compagnon,

    Le Général nous disait « l’Europe des Patries » et « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural ». On voit où nous en sommes après ses successeurs. Il nous faudra revenir à ces principes du coeur et de la géographie stratégique bien compris. Les anglo-saxons ont toujours tout fait pour casser l’Europe, pour la mettre à leur main. Evadons-nous de cette tôle. Recouvrons notre liberté.
    Vive la France.
  • Par Pilou Camomille (---.---.---.57) 25 janvier 2013 19:27
    Fifi Brind_acier

    On ne peut comprendre la duplicité des gouvernements européens que lorsqu’on connaît la liste des domaines de compétences qui ont été transférés à Bruxelles ou aux banques privées, et sur lesquels ils n’ont plus la main...

    L’article 121 et 5 imposent aux Etats une mise en cause des acquis sociaux comme les retraites. C’est aussi l’ UE qui interdit d’interdire les délocalisations. Montebourg remue de l’air.
    Exemples de domaines qui relèvent de l’ UE :

    Douanes, politiques commerciales, agriculture, règles de concurrence des marchés, contrôle des capitaux, des marchandises, des hommes, privatisation des services publics, retraites, création de la monnaie, taux d’intérêts, règles budgétaires, croissance, niveau de vie, chômage, ressources de la mer, les ports, la pêche, les marchés intérieurs, le social, les OGM, l’ OTAN (politique européenne de sécurité), la protection du consommateur, l’énergie, la justice (mandat d’arrêt européen), l’immigration etc etc

    Que reste-t-il aux gouvernements ? la santé, l’industrie ( sans pouvoir interdire ni les importations, ni les délocalisations) , la culture, le tourisme, l’éducation, la formation professionnelle, le sport.
    Avec toujours moins de moyens financiers, puisqu’il faut rembourser la dette illégitime crée de toutes pièces par les banques, et que les budgets sont sous contrôle....

    Duplicité des gouvernements qui font croire qu’ils décident de tout.
    Duplicité de la Confédération européenne des Syndicats, financée par l’ UE, favorable aux restrictions budgétaires et au Traité de Lisbonne (voir site de la CES)
    Et duplicité de tous ceux qui s’en prennent au gouvernement plutôt qu’ à l’ UE, à l’euro et à l’ OTAN..... , donnant une légitimité à des marionnettes.

    • Par glattering (---.---.---.13) 25 janvier 2013 19:42

      Je cite « Duplicité des gouvernements qui font croire qu’ils décident de tout. »

      Je dirai meme, duplicité des gouvernements qui font croire qu’ils décident de tout, alors que ce n’est pas le cas, mais surtout, qu’ils ont renonce a detenir le pouvoir !

      Car la loi s’impose toujours. Si les gouvernements n’ont plus le pouvoir monetaire, economique etc, c’est bien parce qu’ils y ont renonce !! Et il leur serait aussi facile de le reprendre qu’ils l’ont abandonne ! Seulement, les financeurs de campagne electorales s’assurent que les candidats seront de bons pions reconnaissants qui continueront a ne pas reprendre le pouvoir.

  • Par glattering (---.---.---.13) 25 janvier 2013 19:35

    Un referendum d’ici 2017 ? Pourquoi si lointain ? Pour permettre de choisir le moment opportun pour faire un referendum et s’assurer du resultat ? Et permettre a la machine mediatique, forgeuse d’opinion publique, de se mettre en marche ?

  • Par eau-du-robinet (---.---.---.98) 25 janvier 2013 20:50
    eau-du-robinet

    Je reprend l’annonce faite par David Cameron qui nous à annoncé de vouloir organiser un référendum d’ici 2017 sur la sortie de l’Europe du Royaume Uni ( dans le cas d’être réélus ).

    Pourquoi se referendum doit t-il être réservé seulement aux anglais ?

    Je propose que tous les Européens, donc aussi les français, participeront à un référendum sur la légitimité de cette Europe !

    Organisons donc un référendum Européen, le premier référendum en Europe, sur le maintien de cette Europe ( technocratique contrôle par multinationales et les banques ).

    • Par mortelune (---.---.---.83) 26 janvier 2013 13:44
      mortelune

      Arrêtez de dire ça, le référendum va faire tomber l’europe et ils (nos maîtres) vont faire tirer dans la foule. Je plaisante qu’à moitié vous savez car s’ils ont dépensé autant d’argent (le notre) et autant de temps pour nous berner ils vont pas facilement laisser l’affaire leur glisser entre les mains. 

  • Par tf1Goupie (---.---.---.225) 25 janvier 2013 23:32

    Alors Cameron fait un beau coup de tactique politique et le citoyen il gobe.

    Finalement le citoyen aime bien le politique quand ce dernier lui dit ce qu’il veut entendre et ça ça ne changera jamais.
    Finalement Internet n’éclaire pas le citoyen, il semblerait que ce soit même le contraire.

    c’est la vie ...

    • Par loph (---.---.---.6) 28 janvier 2013 12:39
      loph

      « Finalement Internet n’éclaire pas le citoyen, il semblerait que ce soit même le contraire. »


      N’avez-vous pas remarqué ? On se donne tout un tas de moyens, financiers, énergétiques, bagnoles, industriels... Mais rarement nous donnons-nous les moyens à nous même, ou plutôt faisons-nous usage en premier lieu de nos capacités innées.

      Je m’explique. L’exemple type à mes yeux est l’usage que la plupart des automobilistes font du code de la route. Tous l’ont appris, mais combien se donnent les moyens de l’utiliser à bon escient ?

      Alors les moyens peuvent bien être mis à disposition, si à la base on ne mobilise pas ses propres capacités, le moyen quel qu’il soit sera mal utilisé...

      Je poursuivrais en constatant qu’à l’échelle collective, il devient de plus en plus dur de rester cohérent. Les situations allant en se compliquant (croissance, crises, perte des équilibres terrestres soumis à des pouvoirs humains : CEE, FMI, OCDE et autres détenteurs d’influences, dont Cameron, ou Hollande, ou Merkel, ou Arnault...), comment pourrait-on solutionner ou éclairer des situations qui par définition échappent à l’individu puisqu’elles sont collectives ? Encore un exemple, ce qui est produit localement est visible pour peu qu’on se donne la peine d’aller y jeter un coup d’œil. À contrario, les produits élaborés, allez, en Chine par exemple, ont-ils la même visibilité ? Eh non !

      Bref, à quoi bon avoir des moyens si de toute façon, on n’est pas capable de faire preuve d’un minimum d’esprit d’analyse ? En outre, bien malin celui (ou ceux) capable d’ordonner une civilisation par sa seule force de persuasion, tout homme fort, ou femme, qu’on est...

      Et vu l’état de nos civilisations après quelques siècles ou millénaires d’influence humaine, doit-on s’attendre à du mieux ? Alors que justement, la chape matérialiste, industrielle ou comme on voudra la nommer, joue dorénavant contre nous, remplaçant la détermination dont chacun peut se prévaloir en faisant usage de ses propres capacités. Difficile de croire que les choses vont aller en s’améliorant, alors que les potentats élus (ah ah ah, élus !) dirigent selon leur intérêt immédiat et sûrement pas celui sauvegardant les équilibres disons terrestres...

      Ainsi va la vie au moment où nous sommes... 

      Merci aussi à glattering pour son commentaire du 25 janvier, 20h07, édifiant !
  • Par tf1Goupie (---.---.---.225) 25 janvier 2013 23:34

    Mais c’est vrai que l’angleterre est de nouveau en récession ... la faute à l’Euro

  • Par mortelune (---.---.---.83) 26 janvier 2013 14:33
    mortelune

    Il me vient une affreuse pensée. Imaginons un instant qu’une branche secrète de la CIA relève l’IP de tous les intervenants ’contestataires’ sur le net, et ceci à l’échelle européenne. Imaginons encore que l’OTAN décide d’arrêter ceux qui l’ouvrent trop en suivant les recommandations de la CIA. Quelques millions de gens se retrouveraient dans les camps FEMA et tout rentrerait dans l’ordre. 

    Evidement ce n’est pas possible pas nous, pas comme ça. Pourtant il y a une poignée de décennies des millions de gens ont été déportées... hum ! je vais prendre un cachet ce soir pour mieux dormir.
  • Par Laulau (---.---.---.6) 27 janvier 2013 10:30
    Laulau

    Non mais vous y croyez vous ? Ce referendum aura lieu après que je sois réélu nous dit M. Cameron. Ben voyons, et pourquoi pas tout de suite ?
    Cette histoire n’est qu’une arnaque de Cameron pour essayer de ne pas perdre prochaines les élections.

  • Par millesime (---.---.---.114) 27 janvier 2013 10:37

    l’Europe est à la botte des US, voyez ce que l’on nous prépare pour entre USA et Europe en 2015... !

    • Par loph (---.---.---.6) 28 janvier 2013 17:32
      loph

      @ Chris De Bône


      Se faire mettre par Bruxelles est une chose, mais se faire mettre par sa propre horloge corporelle en est une autre bien moins aléatoire.

      Parfois, j’aimerai qu’on retrouve toute sa clairvoyance, pour qu’enfin les élites arrêtent de s’arroger des pouvoirs sans précédent dans l’histoire terrestre. Car que faisons-nous d’autre à part nous faire mettre depuis des générations ? Et ceci au nom de l’humanité ? Pfff...

      Elle a bon dos l’humanité, n’empêche que nous nous mettons nous même dans une belle merde à force de nous étendre, et d’étendre nos influences sur le globe terrestre. Celui là même dont nous sommes tributaire, et que nous grignotons à notre unique profit, ou plutôt au profit d’une civilisation qui laisse derrière elle toutes les saloperies possibles... et que nous ne pouvons ignorer !

      Alors oui, le parlement européen avec ses doctrines nous met dedans, comme tout pouvoir subjectif. En bref, celui que nous exerçons en tant qu’humanité pour notre propre profit, aussi bien en Chine, qu’en Europe, qu’aux États-Unis...

      En tout cas, il sera un jours trop tard pour chacun, c’est sûr. J’espère juste que ce ne le sera pas pour la Vie, et l’ensemble des générations à venir !
  • Par regul7 (---.---.---.146) 27 janvier 2013 18:20

    Savez-vous que dans l’assemblée tripartite Européenne Me Guigoud a demandé à ce que l’on supprime définitivement les référendums ????? il n’y a que la Suisse qui soit un Pays plus ou moins démocratique !!! Prenez exemple et faite en autant.

  • Par Gelezinis Vilkas (---.---.---.22) 27 janvier 2013 18:42
    Gelezinis Vilkas

    Moi je souhaiterais que ce soit la fin de la dictature de l’Etat français.

    En quoi le valet de Washington défend-il les intérêts de son peuple en dénonçant l’Union Européenne ? N’avez-vous donc pas compris que si l’UE est si mal conçue, c’est avant tout parce que les Etats-Unis font tout pour empêcher la mise en place d’une véritable Europe politique, une Europe qui défendrait certainement bien mieux les intérêts du peuple britannique qu’un Etat britannique soumis au diktat de la City et ouvrant ses portes en masse aux populations de son ancien empire colonial, au détriment de ses propres concitoyens.

    Ce n’est pas la fin de l’Union Européenne qu’il faut souhaiter, mais la fin des oligarchies « nationales » à la solde de l’idéologie mondialiste et des Etats-Unis d’Amérique, oligarchies dont on retrouve les valets à Bruxelles !

  • Par Alinea (---.---.---.68) 27 janvier 2013 20:52
    alinea

    Ce que j’ai entendu ce matin à France Culture au sujet de cette proposition de référendum de la part de Cameron, est, d’après eux, une grande farce ; en effet, disent-ils ( émission de Philippe Meyer à 11 heures), Cameron annonce qu’il va négocier ou exiger certaines « choses » de la part de l’Europe, et, s’il n’obtient pas gain de cause, il proposera ce référendum en 2017 ; Mais lui, votera « oui », et fera campagne « oui » !
    Je le crois volontiers ; sans être une spécialiste, je ne vois guère Cameron en « super démocrate » ! Arnaque d’élection comme dit un post plus haut !

  • Par kéké02360 (---.---.---.3) 27 janvier 2013 22:22

    C’est tellement mal parti l’europe avec la dette qui augmente en même temps que la récession ...............n’écartons donc pas l’hypothèse que Cameron place l’ Angleterre jouant sur deux tableaux comme d’habitude :

    soit le système tente de perdurer et le chantage Anglais est tout bénéfice pour eux !!!!

    soit le système s’écroule et les Anglais quittent démocratiquement le navire europe par référendum !!

    Dans les deux cas ils sont gagnants

    Les Allemands sont discrets le temps de leurs élections, mais après çà devrait plus être la même musique ....... à suivre .....

     

     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires