• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > VIDÉO. Littérature : Comment sortir de l’Europe sans sortir de (...)

VIDÉO. Littérature : Comment sortir de l’Europe sans sortir de table

...Ou les 10 bonnes raisons de reprendre son destin en main.

C'est une dialectique de purification, la prose d'un entrepreneur, Jean-Luc Mordoh, qui a lu "les" traités européens avec les yeux d'un pragmatique, et qui a constaté que, finalement, rien de ce qui est écrit n'est appliqué. C'est donc un voyage mirifique, voire initiatique, entre abus et cynisme des acteurs, c'est un chapelet de contradictions que dévoile l'auteur, citoyen et européen convaincu qui fait le constat amer d'un paquebot, l'Europe, qui tangue. 

 

                                                    Jean-Luc Mordoh

Ayant choisi de décrypter 18 articles de la Constitution européenne, Jean-Luc Mordoh s'insurge contre l'amateurisme des institutions et donne envie aux uns et aux autres de saborder cette Europe-là, en réinventant un modèle plus fiable, dépourvu de la bureaucratie excessive qui mine et freine l'évolution de l'Europe en grippant sa machine.

Dans ce livre qu'il décline en pièce de théâtre en 11 actes qui nous plonge en apesanteur dans l’intimité de Ginette et Gérard, un couple passionné de politique et féru de bonnes tables, Jean-Luc Mordoh vise juste. Quand on se rend page 45 de cette Bible, le couperet tombe presque, dans une conversation entre un mensonge dévoilé, une manipulation subsidiaire aboutissant en un décryptage haut en couleurs :

"Article 39 : La politique commune a pour but : 1/accroître la productivité en développant le progrès technique, assurer le développement rationnel de la production ainsi qu'un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main d'oeuvre."

Ensuite, s'engage une conversation :

- Notamment de la main-d'oeuvre ? C'est écrit tel quel ?

- Tel quel. Suffit de télécharger le TFUE ( traité sur le fonctionnement de l'Union européenne) et tu as le règlement qui nous dirige au quotidien, qui nous soumet qu'on le veille ou non, nous inféode dans ses stratégies, nous réduit à l'état de serf, nous efface notre génie français, nous asservit aux lobbies, nous mate notre Démocratie, nous tyrannise notre futur, nous...

- Chéri ?

- Nous assujetit à la pensée dominante...

Bref, c'est autant de tableaux à la fois jouissif et triste, une floraison de couleurs, comme l'indique Jean-Lodans un langage décalé et fleuri de Ginette et Gérard. Le couple démontre dans une implacable logique de bon sens, que les réalités contractuelles de la Constitution européenne appliquent cliniquement le contraire de ce que nos gouvernants nous promettent.

Un essai apolitique où le peuple et sa vérité transgressive dénudent sans pudeur le langage formaté du politicien.

Un livre qui nous rappelle qu'être Français, c'est être libre d’aimer le camembert.

Pour en savoir plus :

Disponible en numérique chez AMAZON, APPLE STORE et FNAC

En format papier chez lulu.com

>>> Interview de Jean-Luc Mordoh par Jean-Louis Courleux

>>> Et les extraits sur tous les chapitres
 
AllainJules.Com

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Capone13000 Capone13000 4 janvier 2013 10:37

    Jean-Luc Mordoh fait du François Asselineau.
    Je vous recommande plutôt l’original c’est bien plus serieux : http://www.u-p-r.fr/


    • tf1Goupie 4 janvier 2013 10:45

      L’auteur avait déjà fait une campagne de Pub pour son bouquin sur Avox.

      C’était peut-être pas la peine d’en remettre une couche.


      • Robert GIL ROBERT GIL 4 janvier 2013 11:37

        Pratiquement à chaque problème d’actualité, on bute sur des évidences : on ne peut pas, l’Europe l’interdit...

        La solution semble pourtant évidente, surtout qu’il y a une clé pas très bien cachée : l’article 50 du traité de Maastricht, qui prévoit qu’un État peut décider de sortir de l’Union Européenne, et donc de ne plus être assujetti au diktat de ses traités...


        voir :SUPERCHERIES EUROPEENNES


        • Fred 4 janvier 2013 14:29

          A Capone.


          J’ai le livre et justement, c’est parce que ce n’est pas sérieux et drôle qu’il n’est pas Aselineau. Mr Mordo est un entrepreneur, pas un professionnel de la politique.

          Est-ce que Mr Aselineau a écrit un livre sur son sujet de prédilection ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès