Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Villepin blanchi, Joyeux anniversaire Nicolas !

Villepin blanchi, Joyeux anniversaire Nicolas !

Il paraît donc qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de Nicolas the first que la justice a décidé de fêter à sa manière. Alors que l’on pensait que Villepin n’irait pas se pavaner dans un prétoire, Marin avait eu ce curieux revirement après une réunion au château en début 2009 en demandant un complément d’enquête puis souhaitant un renvoi en justice du « coupable » selon son ami Sarkozy. Il avait même, chose encore plus étrange et assez peu éthique donné son avis sur la culpabilité de Villepin. Il en a été à inventer de nouveaux griefs judiciaires inconnus jusqu’à cette affaire Clearstream.

 Mon Dieu, la justice a voulu rester aveugle et sourde aux arguments peu juridiques et fallacieux de la clique du pouvoir. Villepin est donc relaxé. La justice a donc tranché malgré le « coupable » de Sarkozy, mot défendu tant par les ministres que l’Union des Menteurs Patentés. Elle a aussi appris à Marin que la complicité par l’inaction n’était pas inscrite dans le code pénale malgré les demandes des plus hautes instances du pouvoir. La justice a aussi renvoyé Zig et Puce à leurs études, eux qui sont passés tant à côté de protagonistes comme une certaine MAM. 
 
Ce jugement va avoir quelques dégâts collatéraux. Tiens j’utiliserais bien deux adages : tel est pris qui croyait prendre. Sarko a joué au martyr, a joué avec des allumettes et il vient de recevoir un retour de flamme. Et qui sème le vent récolte la tempête.
 
Aux adversaires déjà solides et nombreux du Kondukator, en voilà un sorti d’outre tombe, une sorte de spectre vengeur qui va tailler de belles croupières au champion en perdition de cette droite de l’argent et des privilèges. Déjà que ce Villepin avait envie de ferrailler, voilà du carburant pour lui. Ce jugement arrive après l’affaire Proglio, et va faire de Galouzeau, l’orgueilleux, un nouveau chevalier blanc pour ceux d’un camp qui n’en peuvent plus de l’Hyperactif Omniscient.
 
Il reste maintenant que la justice poursuive son cours et éclaircisse l’affaire des sous-marins de Karachi.
 
Dominique vient de se rappeler au bon souvenir de Nicolas auquel la justice vient de souhaiter un joyeux anniversaire.
 
 
PS : Denis Robert relaxé, les autres condamnés.
 
Vignette Wikipédia, Luca Giordano, la justice


Sur le même thème

N. Sarkozy n’a pas changé pour deux raisons et D. de Villepin s'est rallié pour une raison !
Faits et documents : Edwy Plenel à poil et à vapeur !
UMP : le scalpel tranchant de Bernard Debré
Gaza: le massacre des innocents et l'honneur perdu d'Israël
Le couple Hollande-Valls et la perspective de 2017


Les réactions les plus appréciées

  • Par K (---.---.---.131) 28 janvier 2010 16:18
    K

    retenons surtout l’acquittement du journaliste Denis Robert qui n’a fait que son travail, ce que reconnait le tribunal. La liberté de la presse était en jeu dans ce procès.

  • Par gdevie (---.---.---.6) 28 janvier 2010 16:10

    Que les pseudo journalistes procureurs du Monde, Libération, JDD etc.... les FOG, Laurent Valdiguié, Colombani et consorts ; donnent leur démission ou fassent leur mea-culpa.

    Bravo Imhotep et aussi Edwy Plenel de Médiapart d’avoir sauvé l’honneur des médias

  • Par Imhotep (---.---.---.213) 28 janvier 2010 16:37
    Imhotep

    Bien que la presse nous en a fait un supercompétent, l’Ignare Universel, bien qu’avocat, n’en rate pas une, voulant la jouer grand prince (Libé) : 

    Clearstream : la nouvelle gaffe de SarkozyLe président a annoncé qu’il ne ferait pas appel de la décision de relaxe de Dominique de Villepin... Une possibilité dont il était de toute façon privé. […] Mais, en tant que partie civile, Sarkozy ne peut pas faire appel de cette décision de relaxe. L’article 497 du code de procédure pénale précise que, en matière correctionnelle, seul le parquet et les personnes condamnées sont en droit de le faire. La partie civile peut faire appel « quant à ses intérêts civils seulement », dixit la loi. Et comme Villepin n’a pas été condamné à verser quoi que ce soit, cette phrase est sans objet. Une erreur surprenante de la part d’un président, dont la profession première est avocat...
  • Par Voris (---.---.---.178) 28 janvier 2010 16:27

    C’est une bonne nouvelle aussi pour Denis Robert. A travers lui, c’est encore les journalistes que Sarkozy voulait mettre au pas par la terreur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires