Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Violences policières : pour la Loi Travail la répression et la force comme (...)

Violences policières : pour la Loi Travail la répression et la force comme seul argument du gouvernement !

 Violences policières : Face à une mobilisation des travailleurs qui ne faiblit pas, le seul argument du gouvernement pour la loi travail c’est la répression et la force. Les coups de matraques, grenades et gaz font ainsi tomber le masque et apparaître la terrible brutalité et l’autoritarisme de ce gouvernement en service commandé pour la fascisante Union Européenne des patrons. Qui a ordonné la casse du travail pour répondre aux exigences de la classe capitaliste. Loi dont le gouvernement a annoncé qu’il l’imposerait par la force, y compris par usage du 49-3, et ce avant même que le projet de loi soit mis à l’ordre du jour du Parlement !

Violences policières : Et maintenant la matraque

Hier en de nombreux points du territoire et durant les manifestations anti-loi El Khomri des violences policières ont été signalées. Suffisamment pour ne pas croire à des débordements fortuits. Il s’agit de la volonté délibérée du pouvoir qui croit pouvoir casser le mouvement social.

Dans le Doubs c’est le responsable de l’UD CGT qui a été arrêté. A Paris c’est un lycéen qui a été matraqué délibérément par les policiers alors qu’il était à terre et qu’un flic le relevait de force (la vidéo de cette agression circule partout), dans presque toutes les villes où se déroulaient des manifs, des provocations et des violences policières ont eu lieu.

c’est ça « protéger et servir » ? pic.twitter.com/MZu7ZerzEl #Manif24mars #LoiTravail #loielkhomri @PNationale @BCazeneuve @manuelvalls

— lilimoon (@ODILEderaies) 24 mars 2016

 

Cazeneuve la matraque, Valls la grenade, Hollande l’Etat d’Urgence : gouvernement de fascisation

Cazeneuve-la-matraque, Valls, dont le modèle est Clémenceau (le « premier flic de France » qui s’est réjoui de l’assassinat de Jaurès et qui fit tailler en pièces les manifestants, grands mutilés de guerre, du 1er mai 1919), n’est qu’admiration pour le comportement de Tsahal à l’encontre des Palestiniens, Hollande qui ressemble de plus en plus à Ebert (président du Reich allemand en 1918, lors de la répression sanglante de la révolution spartakiste de Rosa Luxembourg et Karl Liebcknecht, assassinés) sont en train de tenter de casser le mouvement populaire d’auto-défense sociale contre un projet inique qui remplace la loi par le contrat : un projet qui détruit le fondement de la conception républicaine de la hiérarchie des normes où la loi primait, loi qui « protège le faible » alors que le contrat « favorise le fort », celui qui impose les termes du contrat, par exemple le patron face au salarié.

Et maintenant, ces gens qui viennent encore de démontrer combien la militarisation du pays, l’état d’urgence à perpète, le flicage d’internet sont inefficaces contre le terrorisme, n’ont rien d’autre à proposer que le flicage continental sous l’égide d’un FBI européen écrasant encore un peu plus la liberté des nations…

UE, MEDEF, PS, Exécutif, CFDT-la-jaune, toute la Sainte-Alliance des larbins de l’oligarchie se déchaînent et vont se déchaîner de plus en plus contre le mouvement social. Il n’est que d’écouter les médias du Capital qui hier justifiaient le tabassage d’un lycéen en raison de la dangerosité de jets … de farine. Dont rien ne dit d’ailleurs qu’il en soit l’auteur ! .

Tous ensemble et en même temps : riposte de masse !

La réponse du mouvement populaire ne peut être que la lutte de masse : plus nombreux nous serons, plus mobilisés nous serons, mieux nous paralyserons les violences et les provocations d’un pouvoir fascisant.

Le syndicat lycéen a d’ailleurs appelé dès hier et également ce matin à la manifestation devant le lycée Bergson contre ces violences et provocation policières commanditées par le pouvoir.

Tout pour la réussite des manifs du 31 mars. Et en perspective proposons partout une grande manif nationale contre l’ensemble de la politique de régression sociale et civilisationnelle, la politique de guerre tous azimuts de ce pouvoir anti-social et anti-patriotique en voie de fascisation et totalement servile envers l’UE, l’OTAN et le MEDEF !

Tous ensemble, en même temps pour bloquer leurs profits par la grève reconductible pendant qu’il en est temps, et déjà le 31 mars, pas un militant ou sympathisant franchement communiste valide absent des manifs du 31 !

source : www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/loi-travail-matraque/


 

Solidarité avec les lycéens et étudiants molestés, solidarité avec les camarades du Doubs. Tous ensemble exigeons la libération immédiate de nos camarades embastillés et la condamnation des policiers auteurs de violences et de provocations.

Violences policières, interpellations sauvages.

Les faits :

Jeudi 24 mars à 12h30, en fin de manifestation contre la réforme El Khomri, un de nos camarades, militant syndical à Solidaires étudiant-e-s, a été menacé d’interpellation immédiate. Il est accusé de ne pas s’être rendu à une convocation au commissariat. Après négociations, il est convenu qu’il se présente de lui-même dans l’après-midi, suite à l’assemblée générale qui prolongeait la manifestation.

Vers 17h00, en sortant d’AG, notre camarade prend la direction du commissariat, accompagné d’une délégation du comité. A 200 mètres du commissariat, trois policiers de la BAC en civils, sans brassards, l’ont violemment attrapé.

Abasourdies, les personnes ont dénoncé l’absurdité de cette méthode, consistant à arrêter un militant se rendant de son plein gré à une convocation. Face à l’indignation collective et malgré l’attitude pacifique des personnes présentes, la réponse fut martiale : quatre voitures de polices et une douzaine de policiers armés de flashballs et de gazeuses. Plusieurs personnes ont été violentées. Notre camarade, soulevé par les mains et les pieds, est emmené dans la confusion et la précipitation au commissariat par la BAC.

Pourquoi une telle interpellation ? Serait-ce pour inscrire au procès verbal qu’il ne s’est pas présenté de lui-même au commissariat ? Le comité de mobilisation contre la loi ‘travail’ exige la libération immédiate de notre camarade et l’arrêt des poursuites à son encontre. nous dénonçons le caractère politique de cette arrestation visant à intimider des militants syndicaux.
Leur but est clair : casser la mobilisation contre la loi ‘travail’.

Après un rassemblement pacifique de deux heures devant le commissariat, les forces de l’ordre sont soudainement sorties, une vingtaine d’agents nous ont forcé à reculer. Après avoir sommé l’ordre de nous dispersé, ces derniers nous ont chargé : militants gazés, matraqués, mis à terre, arrêtés. Tombés au sol, deux camarades dont le secrétaire général départemental de la CGT et un autre militant ont été arrêtés avec pour chef d’inculpation : « violence et rébellion »

A l’heure actuelle, trois militants sont donc en garde à vue au commissariat de Besançon en raison de leur engagement militant syndical. Ces violences policières soudaines et brutales sont injustifiées et nous les condamnons.

L’Etat d’urgence ne peut justifier une telle répression du mouvement social, cet événement fait ainsi échos aux arrestations et violences policières commis sur les manifestants dans tout le pays.

Le comité de mobilisation ne répondra pas à cette violente provocation par la violence, leurs armes ne sont pas les nôtres.

Nous appelons au rassemblement est prévu demain à 13h devant la préfecture, à l’appel de la CGT, FSU et Solidaires.

Le comité de mobilisation contre la loi « Travail », le 24/03/2016 à Besançon

Communiqué de la FIDL

La FIDL, le syndicat lycéen appelle au rassemblement ce vendredi 25 mars devant le lycée Bergson à Paris à partir de 8h00 pour soutenir le lycéen frappé par le policier ce jeudi 24 mars, dénoncer les violences et continuer à revendiquer le retrait du projet de loi travail du gouvernement.

L’organisation lycéenne rappelle que les jeunes veulent avant tout se mobiliser pour leur avenir et contre la précarité que veut imposer le gouvernement à tous les jeunes de France.

Pour le syndicat lycéen, il est inadmissible qu’un jeune de 15 ans soit frappé par des représentants de l’ordre public.

L’UNEF condamne les violences policières contre les manifestants

A l’occasion de la journée de mobilisation du 24 mars, les forces de l’ordre ont réagi plusieurs fois de façon disproportionnée ou injustifiée contre des lycéens et des étudiants qui manifestaient.

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux et montre un membre des forces de l’ordre frapper violemment un lycéen parisien pourtant déjà interpellé. Au-delà de ce cas particulièrement grave, les forces de l’ordre ont à plusieurs reprises chargé ou ciblé avec des flash-balls et des gaz lacrymogènes des cortèges de manifestants pacifiques.

L’UNEF a depuis le début de la mobilisation condamné les débordements à la marge des manifestations mais rappelle que la violence policière est intolérable. Elle vise des jeunes qui ne demandent qu’à se réunir, manifester et faire entendre leur voix.

L’UNEF demande que toute la lumière soit faite sur ces événements et que la répression policière prenne fin. Le gouvernement doit assumer ses responsabilités pour faire respecter le droit de réunion et de manifestation des jeunes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 mars 09:09

    Grands Prix 2016

    Les « nominés » sont :

    Prix Maurice Papon : François Hollande, Manuel Valls
    Prix Paul Aussaresses : Bernard Cazeneuve, heureux récipiendaire du titre en 2014 pour l’assassinat de Rémi Fraisse, nous n’avons pas jugé bon d’exiger son départ, il a donc récidivé...

    Il devient évident que la bête est revenue, à qui allons-nous passer la matraque en 2017 ???

    TOUS RESPONSABLES !!!


    • Anthrax 26 mars 19:28

      @Clocel

      La bête est revenue !!!!!!!! Au loup !!!!!!!!!!! Je te donnes rendez-vous sur le Larzac, tu verras des gens qui bossent de leurs mains. Et qui n’ont pas peur de leur ombre.

    • lermontov lermontov 26 mars 19:33

      @Anthrax

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Lutte_du_Larzac

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Larzac_2003

      nb : les pauvres employés du mcdo ont dû être terrorisés, dis donc.


    • Alpo47 Alpo47 26 mars 09:17

      C’est certain , la violence d’Etat s’installe et les agressions à l’encontre des citoyens se multiplient.
      « Servir et protéger » a été un temps le mot d’ordre de ceux qui s’engageaient dans la police, simplement cette expression ne dit pas QUI. Evidemment, servir et protéger l’ORDRE ETABLI.
      Les différentes polices sont au service de « l’élite ». On ne peut que le constater.
      Museler l’opposition, surveiller ... tout le monde, tabasser des gamins, répandre la peur, sanctionner le moindre contrevenant ... etc ... ont pour seul objectif d’installer la peur et d’inciter tout le monde à se replier sur lui même, renoncer à exprimer son opposition, ne jamais « traverser en dehors de clous ».
      Et ceux qui s’engagent dans la police pour protéger la population se trouvent très vite confrontés aux choix d’accepter cela et servir l’élite ou démissionner. Notons que certains, peut être confrontés à ce conflit de valeurs ... se suicident de plus en plus.


      • Etbendidon 26 mars 10:08

        Cazeneuve la matraque, Valls la grenade, Hollande l’Etat d’Urgence

        Ouahhh on se croirait dans un bar louche

        Manque dodo la saumure, rené la came, francis le belge, tony l’anguille ...

         smiley


        • César Castique César Castique 26 mars 10:24

          Parti comme c’est, il n’y a pas besoin d’attendre pour décerner l’Award du Bourre-pif de l’année 2016 !


          • colere48 colere48 26 mars 10:45

            Quel émoi pour un bourre-pif, certes regrettable , mais qui reste un « bourre-pif »

            Parlons donc de véritable répression délibérée par un pouvoir politique
            Dans la souffrance et l’indifférence la plus totale

            N’oublions jamais le 26 mars 1962 : CRIME D’ÉTAT


            • QAmonBra QAmonBra 26 mars 16:52

              L’Histoire, de nouveau, bégaie péniblement, nos actuels C.R.S. sont bien les dignes héritiers de leurs prédécesseurs, prétendus gardiens de la paix, massacrant sans retenue à coup de plaques d’égout, leurs concitoyens terrorisés à l’entrée (fermée) de la station Charonne.

              Compagnie Républicaine de Sécurité !?

              Mais « république », « sécurité » et « paix » pour QUI ? . . .

              Abbé Pierre, tes os ont blanchi depuis belle lurette mon frère, mais tes propos sont, hélas et plus que jamais, d’ actualité : . . . « Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides, disent avec une bonne figure, une bonne conscience, nous, qui avons tout, on est pour la paix ! Tu sais c’que je j’dois leur crier à ceux là ? Les premiers violents, les provocateurs de toute violence, c’est vous ! Et quand, le soir, dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos p’tits enfants, avec une bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d’inconscients que n’en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir » . . .


              • lloreen 26 mars 17:34

                @QAmonBra

                La république française est une corporation gouvernementale (société privée à but lucratif) enregistrée en tant que telle auprès de la SEC américaine (security & exchange commission) sous le contrôle et la direction de la City de Londres. C ’ est la conséquence de la loi Giscard Pompidou de 1973 qui a entièrement donné le pouvoir du contrôle et de l’ émission de la monnaie aux Rothschild.
                Monsieur Pompidouj, un ex-directeur de la banque Rothschild a été placé dans le fauteuil présidentiel de cette corporation gouvernementale en tant que leur agent. Tous les présidents de la république française (et non pas de la France) ont dans leurs gouvernements, des (ex ?) employés de la banque Rothschild.
                Tous les ministères, les tribunaux, le parlement sont des sociétés de droit privé sous le contrôle de la City de Londres sous la direction des Rothschild.C ’ est ce que les politiciens appellent la privatisation.Les populations sont spoliées, les services publics sont démantelés pour être vendus à des sociétés commerciales privées. La privatisation n’ est rien d’ autre que la spoliation des biens des nations. Cella n’ est pas propre à la France, c ’ est propre à toutes les républiques européennes qui font de fait partie des Etats-Unis. Ce ne sont pas les Etats-Unis d’ Amérique car l’ amalgame est fait à dessein pour tromper les gens. Il s’ agit de l’ ensemble de toutes les corporations gouvernementales comprenant Washington DC (District of Columbia), toutes les républiques, les ministères, les parlements, etc. sous le contrôle et la direction de l’ état privé Israel, fondé par lord Balfour , un ami des Rothschild.

                La république française est une corporation gouvernementale.
                La preuve :

                UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                Non-registered name or business unit
                LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                CountryFrance WCountry code241
                Post office box number

                Post office box town
                WTelephone number142928100
                Fax number

                Name primary executive
                WActivity (SIC)9199

                Le ministère de l’ intérieur est une corporation privée.

                UPIK® Record - L LRegistered company nameMINISTERE DE L’INTERIEUR
                Non-registered name or business unit
                LD-U-N-S© Number579004870 LRegistered addressPLACE BEAUVAU LPost code75008 LCityPARIS
                CountryFrance WCountry code241
                Post office box number
                WPost office box townPARIS LTelephone number140076060
                Fax number

                Name primary executive
                WActivity (SIC)9199
                Tout débuta en 1913 avec la création de la FED, une société privée fondée par les représentants des 13 familles satanistes qui veulent la domination mondiale. En 1914, ces banquiers privés firent entrer l’ Allemagne et la France en guerre et le traité de Versailles fit en sorte d’ exciter les rancoeurs de l’ Allemagne. Les banquiers de la City de Londres poussèrent ensuite l’ Allemagne à la guerre de façon à permettre l’ instauration du premier état privé : Israel.
                Depuis la création de cet état privé criminel, le monde n’ a plus connu la paix.
                C ’ est aussi la raison pour laquelle tous les dirigeants en lien avec la république française sont tous inféodés à Israel, la société mère de toutes les autres multinationales.

              • Anthrax 26 mars 19:27

                @lloreen

                Tu nous l’a déjà fait ailleurs, tes copeir-coller son ridicules. Allez, on prend ses pillules rorose et on va se coucher tanquillement.

              • lloreen 26 mars 17:06

                Depuis le 18 juin 2015, un conseil national de transition a été crée par des citoyens en France.
                Cet outil juridique est reconnu par l’ OTAN et l’ ONU.

                Le CNTF appelle a un rassemblement massif à Paris le 10 juin.
                http://www.conseilnational.fr/

                Appel aux français:armée, nation, peuple.
                Les français sont de plus en plus nombreux à considérer les forces de l’ ordre comme des voyous au service de malfrats.

                https://www.youtube.com/watch?v=oiBUWwfLB_k


                • Anthrax 26 mars 19:25

                  @lloreen

                  Par l’OTAN ! Oh putain, aux abris, le CNTF est dans la rue avec ses chars et ses mitrailleuses lourdes. J’attends avec impatience de savoir combien de divisions ce mouvement universel va rassembler. 
                  Le 10 juin, c’est bien choisi, c’est un vendredi, les branleurs pourront faire le pont.

                • Anthrax 26 mars 19:21

                  J’ai lu que ces « jeunes », sans doute au nom du peuple de gauche et de l’idéal du même métal (Jaurès, à moi !), tagadatsointsoin, ont mis à sac deux UNIPRIX dans les 19 eme et 20 eme arrondissement qui se trouvaient bêtement devant eux, ces représentants du grand capital. 

                  C’est vrai que la vendeuse de Franprix qui a eu la peur de sa vie quand une centaine de connards ont fait irruption dans sa vie est une responsable, en tant qu’affidée du MEDEF, du « malaise » des boutonneux. Enfin, justice est faite, Mme. Michu t’es foutu les crétins sont dans la rue.

                  • sampiero sampiero 26 mars 20:34

                    @Anthrax« J’ai lu que ces « jeunes », sans doute au nom du peuple de gauche ».....


                    Sans doute, donc « certainement » ?? Tu peut expliquer et donner tes sources en tant que « professionnel » de la Com ?

                    Toi qui t’annonce « Journaliste de la PQR, puis directeur de la communication de collectivités locales, »


                    et ton CV poursuit :

                     « Je milite pour les circuits courts, l’agriculture raisonné et j’apporte ma contribution à tout ce qui empêcher la grande distribution et l’industrie agroalimentaire de proliférer »

                    En faisant quoi ?

                  • Anthrax 27 mars 10:46

                    @sampiero

                    Commence par remplir ton profil, comme ça je saurais à qui je m’adresse. Et après on verra.
                    Quant au « sans doue » je me contente de lire les revendications de la manif : La source est donc directe et recoupée.

                  • Anthrax 27 mars 10:47

                    @lermontov

                    Et à part créer des liens inutiles sur Wiki tu sais exprimer un avis ?

                  • sampiero sampiero 27 mars 13:11

                    @Anthrax

                    S’agit pas de moi mon pote mais de ce que tu écrit. je connait la technique des jésuites , répondre à une question par une question ! 

                    Si c’est pour remplir un profil à ta manière, je peux même dire que je suis le pape, ce sera aussi crédible ! 

                    C’st assez minable pour donner des leçons.

                  • elpepe elpepe 26 mars 23:17

                    bordel finalement on va vous apprendre le libéralisme a coup de matraque et batte de base-ball
                    Il n’y a que comme ça que cela rentre ...


                    • elpepe elpepe 27 mars 09:33

                      Ceci dit si vous pouvez faire tomber ce gouvernement n hesitez pas


                    • Al djamaal 27 mars 09:21

                      Ce que l’auteur décrit, c’est ce qui se passe dans les républiques « bananières » francophones (anciennes colonies françaises) [par analogie]. La question est : est-ce que c’est l’ état actuel de La France ( ou l’ Etat français actuel pour mâter sa population) s’inspire de ces républiques (ou « ripoubliques ») bananières ou c’est une chose latente au pouvoir dans un système républicain français ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès