• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Vous n’êtes pas au courant (électrique) ? On va trembler cet hiver et (...)

Vous n’êtes pas au courant (électrique) ? On va trembler cet hiver et on va casquer !

Cet hiver, les ceusses d’entre nous qui se chauffent à l’électricité risquent fort de se geler les aliboffis ! Parce que l’électricité risque bien de manquer, du moins en période de pics de froid.

Dans notre beau pays de France, plus de 70 % du courant électrique est d’origine nucléaire. Or à l’heure actuelle, 21 réacteurs sur les 58 sont à l’arrêt, soit plus d’un sur trois. Sur ces 21 réacteurs, 15 sont en maintenance technique « planifiée », donc normale, mais 7 ont dû subir des tests sur leurs générateurs de vapeur, potentiellement défectueux. Suite à la détection d’anomalies sur les générateurs de vapeur, l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) a imposé à EDF des inspections poussées sur 18 réacteurs présentant des risques sur des équipements sous pression (cuves, générateurs de vapeur et tuyauteries du circuit primaire principal) ainsi que sur des emballages de transport de substances radioactives. Sur ces 18 réacteurs, 6 ont été autorisés à redémarrer, 7 sont en cours d’inspection et 5 devront être inspectés dans les semaines et mois qui viennent. Le PDG d’EDF, J-B Levy, reconnaît qu’il est possible que 12 réacteurs soient à l’arrêt cet hiver. Ce qui impliquera l’achat à l’étranger de la production manquante et fait la preuve de la fragilité de l’approvisionnement électrique en France et de la stupidité du choix du « tout nucléaire ». Notons au passage que chaque jour d’arrêt d’un réacteur nucléaire coûte un million d’euros à EDF. Aïe la facture !

On pourra importer de l’électricité polluante allemande produite pour l’essentiel au charbon… À des exorbitants. Mais ce n’est pas tout. Il y a beaucoup plus « savoureux » dans le degré de la konnerie : c’est la loi NOME.

Késaco la loi NOME ? Ça veut dire Nouvelle organisation du marché de l’électricité. Un truc particulièrement tordu. Un modèle d’arnaque à grande échelle. Il se trouve que la France – à travers les centrales EDF, payées et subies dans leur option nucléaire par les Français - produit l’électricité la moins chère d’Europe. Peut-on s’en plaindre ? On se farcit souvent contre notre gré les centrales nucléaires et les terribles dangers qu’elles recèlent, alors autant en tirer quelques bénéfices. Logique non ? Ben non ! Pas pour les tronches d’œufs de la Commissions européenne. Les opérateurs privés qui se sont lancés sur le marché (Poweo, Direct Energie, GDF-Suez) n’arrivent pas à s’aligner sur les tarifs d’EDF, entreprise publique, propriété des Français. Alors qu’est-ce qu’ils font ? Ben, ils en appellent à la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée », parangon de l’Europe ultralibérale que nous devons subir (merci Sarko qui s’est assis sur le « Non » du peuple).
Au nom donc de cette « concurrence libre et non faussée », la Commission européenne – à l’époque présidée par le désormais banksters Goldman-Sachs Barrosso – a fortement « suggéré » à la France de casser le monopole d’EDF. Et la clique des sarkotrafiquants de l’époque, sous la houlette de Premier ministre FILLON, a concocté ce monument de stupidité nommée « Loi NOME ». Cette loi scélérate contraint EDF à vendre le quart de sa production d’électricité d’origine nucléaire à ses concurrents à un tarif assez favorable – 42 euros le mégawattheure - pour qu’ils puissent tailler des croupières à l’entreprise publique ! Incroyable mais vrai !

Au début, les prix de gros de mWh étaient inférieurs à ce prix, donc pas de problèmes, mais ces derniers temps, par suite à la baisse de la production, le prix de l’électricité a sérieusement augmenté, atteignant actuellement autour de 80 euros le mWh, voire 90 euros en période de pointe, soit le double et plus du tarif auquel EDF est obligé de vendre le quart de sa production ! Au fou ! Ainsi, grâce à cette loi innommable, EDF va devoir racheter à 90 euros de l’électricité qu’elle aura vendu à la concurrence à 42 euros !

Et qui va devoir casquer ce supplément pour engraisser les entreprises privées ? Ben vous, moi, comme toujours le cochon de payant.

Mais pourquoi fallait-il changer un système qui marchait bien – celui d’EDF, entreprise nationale qui NOUS appartient – pour un système bien plus cher et qui ne marche pas ? Ben la concurrence pardi ! La « concurrence libre et non faussée »…

Bon. Moi, ce que j’en dis, eh… Je m’en fous : je chauffe avec un extraordinaire poêle à granulés ! Trois fois moins cher que lorsque je chauffais à l’électricité.

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

205 réactions à cet article    


  • Pimpin 24 novembre 2016 13:05

    « Bon. Moi, ce que j’en dis, eh… Je m’en fous : je chauffe avec un extraordinaire poêle à granulés ! »


    A condition que le poêle n’ait pas besoin d’électricité pour fonctionner !

    Ceci dit, vous avez raison pour EDF, j’y ai passé toute ma carrière et j’ai donc pu suivre en direct son évolution désastreuse à cause d’une idéologie imbécile.

    • Gasty Gasty 24 novembre 2016 17:24

      @Pimpin

      « à cause d’une idéologie imbécile »

      Que ne renierait pas Spartacus !... Mais ou est donc Spartacus ?


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 24 novembre 2016 17:55

      @Pimpin

      Bonsoir,

      Lorsque les agents EDF et les syndicats ont commencé à alerter l’opinion publique sur les dangers d’une privatisation annoncée depuis longtemps, fin des années quatre-vingt dix, et formalisée après le référendum de 2005, il me semble que les Français ont manifesté un je-m’en-foutisme frôlant l’inconscience. Idem pour la poste, idem pour la SNCF ! Il faut dire que les médias se sont bien employés à monter le public et semi-public contre le privé. Ce qu’ils continuent à faire et tout le monde au pas.
      EDF était un des fleurons du savoir-faire français.
       Il nous reste bien quelques vieilles lunes écologiques, comme des parcs éoliens en Bretagne, par exemple que les grandes multinationales se disputent pour dépecer la forêt et enlaidir le paysage.

      Fillon, cet idéologue ultra-libéral continuera s’il est élu comme ses comparses, à détruire la France.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:03

      @Pimpin
      Les poêles à granulés fonctionnent à l’électricité, les granulés brûlent sur une résistance électrique...


    • hunter hunter 24 novembre 2016 19:43

      @Fifi Brind_acier

      Non, à la limite l’électricité peut être utilisée pour l’allumage (pas sur tous modèles), mais en général, vous remplissez un réservoir de granulés et ça descend juste par gravité !

      A part pour la partie électronique (programmation), certains poêles peuvent fonctionner sans jus, c’est pourquoi faut éviter les modèles trop sophistiqués.

      Perso, cheminées classiques, insert, convection, des stères de bois d’avance, pas besoin d’EDF !

      Adishatz

      H/


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:48

      @Nicole Cheverney
      Il ne faut pas accabler les Français. Chaque matin ils se réveillent avec une tuile qui leur tombe sur la tête, avec des médias et des politiques qui font tout pour les désinformer...


      Quels médias expliquent les GOPé, élaborées par la Commission européenne, qui prévoient les privatisations des biens publics ??

      Voilà au contraire ce qu’on raconte aux Français à longueur de journée :
      « Tina, Tina, réformes structurelles ! »

    • pemile pemile 24 novembre 2016 19:55

      @hunter « certains poêles peuvent fonctionner sans jus »

      Des poêles à granulés ? J’en doute !


    • Xenozoid 24 novembre 2016 20:00

      @Fifi Brind_acier


      peut-être les gens avaient l’habitude de vivre conformément à ces lois et qu’ils avaient peur même d’envisager la possibilité que les lois n’existaient pas, pas plus que dieu en fait.
      Mais dieu avait changé son fusil d’épaule, il s’était converti en argent et inventé un nouveau mot.

      TINA.....

    • agent ananas agent ananas 25 novembre 2016 00:01

      @Nicole Cheverney
      Bonsoir
      ... il me semble que les Français ont manifesté un je-m’en-foutisme frôlant l’inconscience.
      Ils devaient être encore occupés par des sujets graves... Comme des histoires de chiffons ou de traditions alimentaires... Que sais-je ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 novembre 2016 08:37

      @Xenozoid
      12 millions de Français n’ont pas les moyens de se chauffer l’ hiver ....

      Vous ne vivez pas en France... Si vous utilisiez les médias français, vous sauriez qu’ils sont devenus, y compris ceux qui sont financés par nos impôts, une source continuelle de désinformation et de propagande .... Or, la démocratie commence d’abord par l’information honnête et pluraliste.


      L’argent existe depuis que le commerce existe, c’est à dire depuis la préhistoire ...
      C’est le partage capital / travail qui se fait toujours plus au détriment du travail, qui pose problème.

    • philippe baron-abrioux 25 novembre 2016 09:22

      @Nicole Cheverney

       il me semble que les Français ont manifesté un je-m’en-foutisme frôlant l’inconscience . Idem pour la SNCF !

       Bonjour ,

       les privatisations sont passées comme des « lettres à la poste » (expression bien étrange ) quand on sait comment tout se passe une fois que le privé s’accapare un ancien service public .

       voir Orange par exemple , une pure merveille !

       on leur a vendu de« potentielles économies » , des tarifs préférentiels et une concurrence qui allait leur donner « un large choix » .

      nous sommes presque tous tombés dedans et ce n’est pas Fillon qui « cassera cette baraque là » .

        je-m’en-foutisme frôlant l’inconscience , et rassurez vous maintenant qu’on s’y est peu ou prou habitués , la déferlante ne va pas ’s’arrêter en si bon chemin .

       il reste encore quelques bonnes affaires à faire et il n’y aura pas davantage de réactions .

       QUELQUES PROMESSES ET TOUT VA BIEN !

       bonne fin de journée !

       P.B.A

       


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 novembre 2016 09:48

      @Fifi Brind_acier

      Bonjour,

      Loin de moi l’intention d’accabler les Français, ni de disculper la mesquinerie ambiante ultra-libérale d’une frange de la population allergique à l’Etat Providence, et d’une économie Keynesienne que la Finance volatile et internationale a remplacé.

      Que quatre millions de votants soient allés voter pour Fillon qui je le répète continuera l’oeuvre de destruction entamée, il y a plus de 30 ans de notre pays, je trouve cela plus qu’inquiétant. Ces mêmes d’ailleurs qui hurlaient après les loups plus fort que les autres.

      Mais au fait, ce que nous racontent les médias a-t-il été vérifié dans les faits ?

      Quatre millions, ce chiffre me paraît bien excessif, d’autant que d’après mes sources, les bureaux de vote dans des circonscriptions acquises depuis longtemps à la droite et qui depuis des lustres font carton plein à chaque élection, pour la droite, comme Sarko ou Chirac, étaient quasiment vides. Quelques pékins tout au juste.

      Les médias nous enfument depuis assez longtemps pour ne pas prendre comme monnaie d’évangile ces chiffres plus que fantaisistes. Que l’on nous montre les files d’attente interminables des votants de primaires de la droite, dans les bureaux de vote Paris et Province, et là, oui je croirai aux vertus des chiffres annoncés. Il y a bien des vidéos qui doivent traîner par ci-, par là !

      Je m’interroge également sur la soudaine remontée de Fillon, dans un sondage pré-électoral le plaçant comme l’outsider providentiel. Juste après l’élection de Trump ! Bizarre, bizarre !

      Une seule chose me réjouit dans cette élection bidon-truquée des Bildelberg, l’élimination d’un Sarkozy ; les deux autres, deux incapables qui pataugent dans la panade ultra-libérale et globaliste, européiste ! Deux larbins de la Gauleiter Merkel et du grand Mamamouchi de Washington.

      Elections bidons, élections truquées, la loi Urvoas est passée par là.


    • howahkan 25 novembre 2016 10:40

      @Gasty

      où est spartacus ?? en tant que mondialiste parasitaire nomade il fait la gueule depuis l élection de D Trump..avec Soros et toute la bande..comme jil stein etc


    • Hector Hector 25 novembre 2016 10:49

      @Fifi Brind_acier
      12 millions dont je fais partie. L’année dernière facture de Janvier 185€, facture de mars 235€ !! et ce dans un appart de 35 m².
      Étant au RSA et contrats précaires, j’ai mis toute l’année à remonter la pente et croyez moi ce ne fut pas facile, alors cette année je ne chaufferai pas, je me couvrirai un peu plus. Pas d’autres solutions.
      Souffrant d’asthme et de bronchite asthmatiques, bonjour l’hiver et l’humidité.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 novembre 2016 13:11

      @philippe baron-abrioux

      Bonjour,

      Je me souviens de l’époque où devant la grande poste centrale de ma ville, les employés de la poste faisaient le pied de grue pour faire signer des pétitions pour empêcher le désastre annoncé. A part ceux qui en étaient conscients, le reste de la population, dans une grande proportion d’ailleurs, c’est regrettable, les regardaient narquoisement, soit les invectivaient : - bien fait, Na ! Avec la privatisation, on vous mettra enfin au travail !
      Ne faisant que répéter comme des perroquets ce que les médias insufflaient au grand public, une soit-disant « paresse » des agents de la poste. Moi, je leur tire mon chapeau à ces gens-là qui distribuent le courrier par tous les temps, et le faisaient du temps des PTT, à moindre coût pour le contribuable. Le service public méritait bien son nom : rendre service au public.
      Pareil à la SNCF, où les trains arrivaient à l’heure, bref, nostalgie, nostalgie...
      Pour tous les piliers de l’Etat.
      Idem pour EDF et les fameux agents de la distribution, un service gratuit, composés d’agents les plus exposés aux intempéries, réparaient à toute heure les installations électriques endommagées en cas d’intempérie grave ou autre cause, comme les incendies, etc...
      C’était un service gratuit « distribué », effectivement pour le bien commun.
      Il faut donc revenir aux fondamentaux. Virer l’équipe de bras cassés qui nous tient lieu de gouvernement, sortir de l’UE, etc... etc...

      Mais les rapaces veillent...

       


    • Layly Victor Layly Victor 27 novembre 2016 09:42

      @Nicole Cheverney

      Juste une anecdote qui m’avait beaucoup frappé, et qui m’avait fait me demander si on pourrait espérer un jour tirer les Français de leur bêtise et de leur inconscience.
      Il y avait eu un gros orage d’automne, c’était il y a quelques années, la nuit était tombée. Tout d’un coup, un gros claquement, puis plus rien, le noir total.
      En fait, un transformateur avait grillé, mais c’était tout le secteur val de Durance qui était touché.
      Donc, les agents d’EDF (qui existait encore sous sa forme ancienne) sont arrivés le lendemain vers 11 h. Ils avaient travaillé toute la nuit et ils étaient complètement trempés.
      Dès leur arrivée, les gens de ma rue sont sortis pour les invectiver : « bande de salopards, quand ce sera privé, vous arriverez plus vite ».
      J’étais le seul à être aimable avec eux. J’ai expliqué à mes voisins : « quand ce sera privé, comme nous sommes un petit village en bout de ligne, au lieu de venir dans les 24 h, ils viendront au bout d’une semaine ». Ils m’ont regardé avec mépris et incrédulité.
      La France est ainsi. Les gens répètent des slogans et des recettes toutes faites.
      Par exemple, toute la propagande gaucho-écolo, sans s’en rendre compte, assène inlassablement l’idéologie de la privatisation totale de la société et des solutions individuelles.
      Mais ils ne s’en rendent même pas compte, tellement ils sont dans le moule.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 27 novembre 2016 10:42

      @Layly Victor

      Bonjour,

      La France est ainsi. Les gens répètent des slogans et des recettes toutes faites.

      Les gens, désinformés en permanence par un trop plein d’informations horizontales ( où l’on mélange des thèmes qui n’ont rien à voir les uns des autres, à une allure effrénée, comme les forains devant leurs stand, par les journaleux présentateurs, répètent ce que les médias principaux leur soufflent en permanence.

      Que la privatisation c’est mieux, que la nationalisation des moyens de production, c’est moche, que ça les appauvrit, etc... etc... Qu’il y a un gros trou dans la sécurité sociale, et qu’il faut faire des économies, etc... ce QUI EST FAUX ! Il n’y a jamais eu de trou dans la Sécu ! Mais les rapaces du privé à l’affut ont depuis longtemps monté le scénario pour privatiser la sécurité sociale, au profit des multinationales, des grands laboratoires, et des mutuelles privées. Nous y sommes, et nous pleurons.
       
      Je me demande donc, comment avec un si gros trou, a-t-on fait pour faire soigner gratis l’Emir saoudien et sa clique, venus en France dans un hôpital réputé avec une facture qui se montait à 5 millions d’Euros que la Sécurité Sociale a réglée rubis sur l’ongle sur les ordres directs de la présidence de la république. Trou mais pas pour tout le monde !

       Depuis Mitterrand, une accélération du processus de formatage des esprits a été initiée et cela a commencé dans l’enseignement primaire, secondaire et les universités où développer « l’esprit critique » a été complètement écarté des méthodes d’apprentissage, et le plus grave ce sont les écoles de journalisme, où des élus avaient droit de cité, comme celle de Marseille où les socialards de l’époque, je parle des années 80/90 faisaient la pluie et le beau temps.

      D’autre part, la pensée française sur laquelle ont vomit tous les jours et qui pourtant a fait de notre pays un grand pays, est totalement éradiquée au profit d’un vide culturel intentionnel et criminel. La France a toujours été la visée des voyous internationaux, et ils ont réussi une belle OPA sur le peuple et le pays.

      Nous avons donc Fillon et Juppé, comme les deux emblèmes actuels de cette opération mortifère de notre pays. IL est intolérable que l’électorat français dans sa totalité, soit pris en otage par le principe des primaires, gauche et droite, ce qui un non-sens démocratique, puisqu’ils n’ont pas choisi ces gens-là, dans les urnes. On impose donc à un électorat de gauche, un gugusse qui n’a pas été choisi par la majorité des électeurs de gauche, un gugusse de droite qui n’a pas été choisi par des électeurs de droite.

      Peut-on appeler cela encore élections au suffrage direct ?

      Il ya aussi le problème de la Constitution qui est sans cesse remaniée, à la sauce des politiciens, comme cela les arrange.

      Est-ce normal qu’une Constitution une fois qu’elle est établie, puisse subir autant d’amendements . Tout est illégal depuis Maastricht.


    • pemile pemile 27 novembre 2016 10:49

      @Layly Victor "la propagande gaucho-écolo, sans s’en rendre compte, assène inlassablement l’idéologie de la privatisation totale de la société et des solutions individuelles"

      Faut vous soigner, votre obsession vous amène à un niveau de confusion inquiétant !


    • Perceval Perceval 24 novembre 2016 13:29

      Les Français ne paient pas assez cher leur courant. Les allemands consomment 2 fois moins d’électricité par habitant et ils ne meurent pas de froid (ils n’ont pourtant pas la douceur de la Méditerranée ou de l’Alalntique.
      Même chose pour les soins médicaux d’ailleurs : on dépense plus en France qu’en Allemagne ou qu’en GB et pourtant moins de pauvres renoncent à se soigner. CQFD


      • Sozenz 24 novembre 2016 14:39

        @Perceval
        Donnez nous votre nom et adresse , on va signaler que vous êtes volontaire pour payer plus votre électricité et vos soins médicaux ...( on fera toues les démarches pour vous , n ayez aucune inquiétude.)
        Personnellement cela ne me dérange pas que vous puissiez payer plus puisque cela vous ferait plaisir apparemment. c est bientôt Noêl on peut vous faire ce cadeau .


      • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 24 novembre 2016 17:58

        @Perceval

        La France s’étend de l’Atlantique aux Vosges, en passant par le Massif-Central, jusqu’aux Alpes, etc... je ne vous apprendrai la géographie française.

        Etes-vous allé dans les Ardennes ou les Vosges ou dans le haut-pays Cévenol, en plein hiver ?
        Quelle douceur de température !


      • Alren Alren 24 novembre 2016 18:16

        @Perceval

        Perceval, en bon réac ,s’attaque toujours aux gens.

        Il oublie de dire que le faible prix de l’électricité nucléaire a tellement bien profité aux entreprises françaises ou travaillant sur le sol français, que l’UE a soulevé un problème de "distorsion de concurrence". l

        Le renchérissement de l’électricité aux particuliers par la loi Nome et le compteur Linky qui permettra d’imposer un intermédiaire parasite entre le producteur d’électricité (EDF) et le consommateur final, s’appliquera aussi aux entreprises, surtout les petites et moyennes qui ne pourront pas négocier un vrai prix de gros.

        Il y aura donc un renchérissement des coûts de production en France qui bénéficieront à ses concurrents étrangers, au premier chef allemands ? 

        Il trouve ça bien Perceval ?


      • fatallah 24 novembre 2016 19:05

        @Sozenz
        ah j’ai accepté dernière de payer (un peu) plus cher Enercoop pour cesser de financer EDF. Ma façon à moi de refuser le nucléaire, de demander une sortie du nucléaire, de refuser les magouilles d’Etat. Et j’espère bien échapper à la surveillance de masse Linky !
        Donc, oui, on peut décider de ne plus contribuer au désastre ....


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:06

        @Perceval
        Cela tient au fait que l’électricité pas chère en France, a incité les constructeurs de logements à installer des chauffages électriques partout, et surtout dans les logements sociaux !
        Ils ne chauffent pas grand chose et coûtent un bras !


      • pemile pemile 24 novembre 2016 19:17

        @Fifi Brind_acier « électricité pas chère en France, a incité les constructeurs de logements à installer des chauffages électriques »

        Ce n’est pas l’électricité pas chère qui incite les constructeurs, c’est le cout dérisoires de ces « grilles pains », les locataires ont toujours douillés aux niveaux factures d’électricité !


      • pemile pemile 24 novembre 2016 19:19

        @fatallah « j’ai accepté de payer plus cher Enercoop »

        Et ça vous vaut direct un vote négatif sur AVox ??!!


      • baldis30 24 novembre 2016 20:39

        @fatallah


        bonsoir,

         et pour écrire votre texte vous avez utilisé 80% d’électrons sales produits par le nucléaire. Et qui plus est à l’aide du principe de Carnot qui selon certain parti ( aujourd’hui disparu probablement par cause d’irradiation) n’aurait plus cours ....

      • julius 1ER 25 novembre 2016 08:46

        @Alren


        au moins il y en a un qui perçoit la réalité du problème dans son entité !!!

        bien sûr qu’il est important de payer l’énergie le moins cher possible c’est le fondement même de la « croissance » avec une énergie chère pas ou peu de croissance, voir ce lien où Jeancovici fait le parallèle entre croissance et emploi, c’est une démonstration magistrale devant un parterre d’élus 
        qui ne comprennent rien comme d’hab !!!


      • Croa Croa 27 novembre 2016 19:21

        À pemile “« j’ai accepté de payer plus cher Enercoop »
        Et ça vous vaut direct un vote négatif sur AVox ?”

        Fatallah est con : Toute l’électricité produite est mélangée et on ne voit pas comment il serait possible de faire autrement ! Mais bon se donner bonne conscience vaut son prix, comme à d’autres époques les indulgences ! smiley

        Sinon on ne peut plus moinsser sur AgoraVox (À mon avis c’est dommage.)


      • pemile pemile 27 novembre 2016 19:54

        @Croa « Fatallah est con : Toute l’électricité produite est mélangée »

        Vous êtes bien plus con, que l’électricité passe dans les mêmes tuyaux ne change rien au fait de pouvoir tracer l’origine d’achat chez le producteur. Enercoop est de plus une vrai coopérative et pas juste une société commerciale qui se contente d’acheter des certificats verts (CV)


      • pemile pemile 24 novembre 2016 15:03

        @VICTOR « Je m’en fous : je chauffe avec un extraordinaire poêle à granulés »
        Les poêles à granulés sont au contraire l’unique chauffage bois ayant besoin d’électricité pour fonctionner, non ?


        • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 15:42

          @pemile

          Très peu, de l’ordre de 50 W de puissance au grand maximum en fonctionnement pour le ventilateur.
          Avec une batterie d’une centaine d’Ah et un onduleur, vous êtes tranquille pour 24 heures au moins.


        • pemile pemile 24 novembre 2016 16:00

          @amiaplacidus « Très peu, de l’ordre de 50 W de puissance au grand maximum »

          Oui, ce sera toujours mieux qu’un chauffage électrique, mais en cas de blackout de plusieurs jours mieux vaut privilégier les batteries pour le congélo et/ou l’éclairage, non ?


        • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 16:31

          @pemile
          Un générateur bas de gamme, suffit amplement pour recharger la batterie en cas de force majeure.
          J’en ai vu à moins de 200 € pour 1200 W de puissance.


        • pemile pemile 24 novembre 2016 16:56

          @amiaplacidus « Un générateur bas de gamme, suffit amplement pour recharger la batterie en cas de force majeure. »

          Oui, en fait je suis peut être jaloux de ceux qui se chauffent aux granulés alors que j’en suis resté aux bûches ? smiley

          PS : chaudière buches avec 10 radiateurs, en thermo-siphon cela fonctionne sans électricité, mais sans l’accélérateur pour réguler, les radiateurs sont à température maxi.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:16

          @pemile
          Ne soyez pas jaloux, les poêles à croquettes en bois, c’est pas écologique du tout ! Il faut des engins pour aller couper le bois en forêt, des camions pour le transporter, des machines, du fioul ou de l’électricité pour transformer les bois en pellets, un camion pour les transporter chez le client, et ça fonctionne à l’électricité.


          J’en ai un, c’est très bien, ça permet d’utiliser le bois des pins de ma région, la combustion est très bonne, mais c’est tout. Faites le bilan de l’arbre jusqu’au poêle, c’est tout un processus industriel, sans parler de la fabrication du poêle lui même...

        • pemile pemile 24 novembre 2016 19:22

          @Fifi Brind_acier « les poêles à croquettes en bois, c’est pas écologique du tout ! »

          Je sais. Je suis plus pour les chaudières à plaquettes forestières, mais qui concernent plus les entreprises ou les réseaux de chaleurs dans les communes.


        • julius 1ER 25 novembre 2016 08:48

          @Fifi Brind_acier


          t’as raison FIFI le chauffage à la bougie serait mieux mais encore .... il faut les importer les bougies !!

        • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2016 09:29

          @Fifi Brind_acier
          Les pellets sont fait à partir de déchets de scieries, cela valorise un déchet qui auparavant était détruit sans être utile.

          JAMAIS, au grand jamais, on n’utilise du bon bois pour faire des pellets.


        • flourens flourens 24 novembre 2016 15:31

          on se laisse faire, pourquoi ils se gêneraient 


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:54

            @flourens
            Parce que les médias racontent à longueur de temps : TINA, TINA ! Et qu’ils ignorent ce que sont des débats contradictoires où les citoyens pourraient entendre tous les points de vue, et particulièrement ceux des scientifiques en la matière....


            Les questions énergétiques sont de la compétence de la Commission européenne, tant que nous serons dans ce bousin, il sera impossible d’apporter des solutions satisfaisantes.
            Les lobbies veillent à ce que les citoyens soient désinformés au maximum.

          • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 15:39

            Bonjour Victor,

            Pardonnez-moi d’un peu parasiter votre article, encore que, nous restons dans le même sujet.
            .
            Mais j’aimerais répondre à un intervenant sur un autre article d’il y a 2-3 semaines. J’avais promis à cet intervenant de comparer prix de l’électricité en France et en Suisse (Genève), mais pour cela, je devais attendre que mon ami suisse rentre de vacances.
            .
            En France,
            Du 5 février 2016 au 26 septembre 2016, j’ai consommé 3091 kWh et j’ai payé un prix (y compris abonnement) TTC de 538,69 €, soit 0,174 € par kWh.
            Mon mixe (je n’ai pas le choix), est essentiellement nucléaire, à plus de 75 %.
            Et on nous annonce des hausses de prix.
            .
            En Suisse,
            Du 22 décembre 2015 au 30 septembre 2016 mon ami a consommé 2794 kWh et payé 607 CHF(552 €), soit un prix de 0,197 € par kWh. Pas d’abonnement : on paye ce que l’on consomme.
            Le mixe (le standard) est à 80 % renouvelable (hydraulique, solaire, éolien), 20 % gaz, pas de nucléaire.
            Mais il aurait pu aussi choisir 100 % renouvelable (sans gaz), moyennant un tarif plus élevé de 4 %. Il aurait pu aussi choisir du 100 % bio (solaire + éolien) moyennant un surcoût de 12 %.

            Pour l’année prochaine, son fournisseur (qui fournit tout Genève) va totalement supprimer le gaz et passer à 100 % renouvelable pour le mixe standard tout en annonçant une baisse de 3 % des tarifs.
            De grandes agglomérations suisses sont déjà en 100 % renouvelable, Bâle, Zurich, Berne, Plus de 2 millions d’habitants.
            .
            .
            Alors, le nuke français pas cher ? Pas vraiment, surtout si l’on ajoute les prochaines hausses de tarif. Le renouvelable suisse (hors nuke) sera moins cher.

            Le nuke pas cher ? Un mythe et un rêve, et le réveil va être pénible.


            • oncle archibald 24 novembre 2016 16:18

              Amiaplacidus nous prend pour des neu-neu (châtel !!!)

              N’auriez vous pas observé qu’en Suisse la topologie et le climat font que l’on peut faire des barrages à peu près n’importe ou et que l’électricité est d’origine hydraulique à 90 % ou peu s’en faut !

              Et on nous donne en exemple des Suisses bien propres sur eux qui refusent le nucléaire !!! Ils n’en ont pas besoin tout simplement , quoi que ...

              De temps à autres quand nos centrales nuc sont en surproduction ils nous « dépannent » en achetant à vil prix cette électricité dont nous ne savons que faire et qui leur sert à remonter l’eau qui a déjà été moulinée dans les barrages pour l’avoir à nouveau à disposition suivant les besoins.

              L’électricité hydraulique c’est absolument le must, mais hélas en France on a équipé à peu près tous les sites qui étaient exploitables, nous en sommes donc réduits à la produire autrement que les Suisses qui ne sont pas plus vertueux que les autres mais seulement plus chanceux.


            • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 16:22

              @oncle archibald
              .
              C’est vrai que la France est un pays plat, pas d’Alpes, pas de Pyrénées, pas de massif central, pas de Vosges ...
              .
              Et au surplus, c’est vrai que le climat suisse est tropical et qu’ils n’ont pas besoin de chauffer en hiver.


            • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 16:29

              @oncle archibald
              « ...mais hélas en France on a équipé à peu près tous les sites qui étaient exploitables,... ».

              Je pense que vous n’avez jamais mis les pieds en Haute-Savoie (c’est un exemple) pour dire des âneries pareilles.
              La vérité, c’est qu’en matière d’hydroélectricité, la France, n’a rien, mais absolument rien, fait depuis plus de 40 ans. Au contraire, on n’a pas entretenu ce qui existait et cela tombe en quenouille maintenant.

              Question à 100 balles : à qui la faute ?


            • oncle archibald 24 novembre 2016 16:36

              @amiaplacidus : si vous m’y obligez je vais vous administrer la preuve de votre manipulation.

              http://www.bfe.admin.ch/themen/00490/00491/index.html?lang=fr


            • pemile pemile 24 novembre 2016 16:37

              @oncle archibald « Amiaplacidus nous prend pour des neu-neu »

              Vous confirmez quand même que le nucléaire comme moyen le plus économique de produire de l’électricité est un mythe ?

              Que l’évolution des prix est à la baisse pour les renouvelables et à la hausse pour le nucléaire ?


            • pemile pemile 24 novembre 2016 16:41

              @oncle archibald « je vais vous administrer la preuve de votre manipulation. »

              Où serait dans ce document la preuve de manipulation ?


            • oncle archibald 24 novembre 2016 16:44

              @amiaplacidus : en France tous les sites exploitables pour produire de l’électricité dans des conditions économiques normales sont exploités depuis longtemps.

              Si on avait pu en faire d’autres au temps ou l’opinion n’était pas encore manipulée par le lobby vert on l’aurait fait, mais à ce jour même si c’était possible on trouverait toujours quelque défenseur forcené de la sauterelle à poil dur pour s’y opposer.

              Désormais on ne peut même plus faire un barrage collinaire qui serait salutaire pour les agriculteurs du coin sans attirer comme des mouches à merde sur le site tout ce que l’Europe compte de désœuvrés prêts à s’y opposer contre quelques bières et une barrette de shit.


            • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 16:49

              @oncle archibald

              Merci de votre lien, vous confirmez que la Suisse met le paquet dans l’hydraulique, alors que la France ne fait rien, au contraire, dans ce domaine.

              Avec une évolution des prix à la baisse en Suisse et à la hausse en France.

              Si maintenant les Suisses se sont fait des couilles en or (ce qui est le cas, au détriment, principalement de la France) avec la technique du pompage-turbinage, pourquoi la France ne l’a-t-elle pas fait, alors qu’il y a quantité de sites non exploités en France ?
              Les Suisses moins cons que les Français ? Je ne le pense pas (la connerie est une chose équitablement répandue), mais simplement que le lobby nuke n’a pas la même puissance en Suisse et, surtout, les Suisses n’ont pas besoin de matériaux fissibles, sous-produits du « nuke civil », pour fabriquer des bombes.


            • pemile pemile 24 novembre 2016 17:00

              @oncle archibald « Désormais on ne peut même plus faire un barrage collinaire »

              Eh, c’était un projet surdimensionné pour arroser des plantations de mais !!!


            • oncle archibald 24 novembre 2016 17:01

              @pemile la manip c’est de prendre l’exemple d’un pays de 8 millions d’habitants qui par sa configuration géographique et son climat peut produire toute l’électricité dont il a besoin à partir d’installations hydrauliques pour le comparer à la France qui a avec des besoins énormes du fait de son activité industrielle et de sa population de 66 millions d’habitants.


            • pemile pemile 24 novembre 2016 17:06

              @oncle archibald « peut produire toute l’électricité dont il a besoin à partir d’installations hydrauliques »

              Non, ils ont toujours 39% de production nucléaire, non ?

              Et on décidé un arrêt progressif du nucléaire et vont donc développer d’autres énergies renouvelables.


            • pemile pemile 24 novembre 2016 17:10

              @oncle archibald

              PS : vous n’avez toujours pas répondu sur le fond à l’analyse de prix d’amiaplacidus


            • pemile pemile 24 novembre 2016 17:15

              PS : pour info

              Deux de leurs centrales, Gösgen et de Leibstadt ont des réseaux de chaleur à distance qui alimentent des industries voisines.


            • amiaplacidus amiaplacidus 24 novembre 2016 17:17

              @oncle archibald

              Savez-vous que, proportionnellement, l’industrie suisse est plus importante que l’industrie française. Pas difficile, cette dernière a été détruite, elle n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été, par plus de trente ans de stupidités énarquiennes ?

              Et que, par exemple, alors que l’on veut fermer des usines en France, la Suisse vient de vendre pour plus de 550 millions de $ de trains aux USA.

              Savez-vous que le téléphérique urbain, inauguré récemment à Brest est de fabrication suisse ?

              Etc.

              Alors votre couplet sur l’industrie ...


            • oncle archibald 24 novembre 2016 17:36

              @amiaplacidus

              En 2012, la consommation globale d’énergie électrique en Suisse était de 63 458 GWh, soit en gros 63,5 TWh tandis qu’en France sur la même période elle était de 489 TWh, soit 425 TWh de plus à produire en France pour satisfaire aux besoins ...

              On n’aura pas assez de chômeurs dans les usines à faire tourner des dynamos des Vélibs pour produire tout ça .... Il va falloir ouvrir les vannes de l’immigration non ?



            • pemile pemile 24 novembre 2016 19:10

              @sarcastelle
              Dites donc, sarcastelle, vous pouvez nous préciser le potentiel hydroélectrique non exploité en France ?


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:21

              @amiaplacidus
              Je me permets de vous faire remarquer que le matériel pour le solaire et l’éolien, puis leur recyclage quand ils deviennent obsolètes, relèvent de processus industriels....
               


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:26

              @amiaplacidus
              Bien sûr que oui, la France a plein de barrages hydrauliques, que l’ UE est en train de nous obliger à privatiser, comme les aéroports de Nice, Lyon et Toulouse...


              La privatisations des biens publics, cela commence par laisser se dégrader volontairement les installations et les services, pour mieux justifier au yeux de l’ opinion de les vendre pour une poignée de figues.. On nous explique que nous n’avons plus les moyens....

            • pemile pemile 24 novembre 2016 19:26

              @Fifi Brind_acier

              Relisez les différents messages d’amiaplacidus il en est conscient, et a fait un investissement conséquent pour éviter l’alternative encore plus polluante dans son « recyclage », le nucléaire !


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:28

              @amiaplacidus
              La Suisse fait ce qu’elle veut, elle n’est pas dans l’ UE, ni dans l’euro !
              « L’Europe prépare un paquet énergétique plus fossile que renouvelable »


            • titi 25 novembre 2016 00:53

              @amiaplacidus

              En France pris de l’électricité à 4 composantes

              1. De l’electricité
              2. Des taxes locales
              3. Des taxes nationales
              4. La TVA sur les 3 points précédents

              Depuis 15 ans le poste 1 est stable...


            • baldis30 25 novembre 2016 07:46

              @amiaplacidus

               et vous oubliez que la Suisse a fait construire ses groupes nucléaires sur le territoire français ... !
               Pas de nucléaire en Suisse ... Ah que si .... !
              Ne racontez pas n’importe quoi ...que vous auriez de la peine à soutenir devant un tribunal 

            • baldis30 25 novembre 2016 07:48

              @amiaplacidus

               et la Suisse elle la prend où son eau en période d’hiver ? 


            • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2016 09:38

              @baldis30
              Dans les barrages d’altitude qui sont remplis en été par la fonte des neiges.
              Tout comme cela pourrait se faire en France dans les Alpes par exemple, mais qui ne s’est pas fait sous la pression des nucléocrates.


            • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2016 09:49

              @baldis30
              Un tribunal ?

              En tout cas, mes chiffres de coût sont incontestables, basés sur mes factures EDF et sur les factures des SIG (fournisseur de mon ami suisse).
              .
              Des centrales suisses en France ? Première nouvelle. Je savais que les Suisses achetaient la nuit de l’électricité nuke française à très bas coût pour faire remonter de l’eau dans les barrages, pour ensuite, la journée, turbiner cette eau et revendre cher l’électricité produite à la France, ils ont gagné passablement d’argent avec ce système. Mais maintenant, c’est fini, le kWh nuke est plus cher que le kWh du marché, alors, comme les Suisses n’aiment pas perdre de l’argent, ils laissent la France se démerder avec ses surplus d’électricité nuke nocturnes. Peut-être que l’arrêt simultané d’autant de centrales nuke n’est pas sans rapport avec une production de nuit dont on ne sait que faire (c’est une hypothèse, ne pas taper).


            • amiaplacidus amiaplacidus 25 novembre 2016 10:15

              @titi
              Selon la facture de mon ami, l’électricité à Genève a composants (pas d’abonnement) :
              1) prix de l’électricité, en baisse,
              2) Utilisation du réseau (en fonction du nombre de kWh effectivement acheminés) en hausse,
              3) Taxe de participation aux énergies renouvelables, 0,013 CHF / kWh (env. 0,012 € / kWh), en vigueur depuis 2-3 ans,
              4) TVA, stable.

              Au total, le prix de l’électricité est à la baisse.
              .

              En plus, dans sa dernière facture, mon copain a reçu un rabais d’environ 40 €, parce qu’il avait consommé 10 % de moins que l’année précédente. Les fournisseurs suisses soutiennent effectivement les économies d’énergie, EDF à part de mirobolantes déclarations ne fait strictement rien.

              Petite remarque sur les fournisseurs suisses. C’est totalement décentralisé (comme la plupart des choses en Suisse), il n’y a pas un fournisseur, mais plus de 100 (certains exploitent des micro-centrales hydrauliques, de l’ordre de la centaine de kW, équipant un ruisseau et alimentant un pâté de maison ou une petite industrie).
              Ces fournisseurs sont, la plupart du temps, sous une forme juridique appelée « société anonyme de droit public », c’est à dire que c’est une SA dont le capital appartient aux pouvoirs publics. Les dirigeant ont totale autonomie de gestion, les objectifs sont fixés par les pouvoirs public.
              La quasi totalité des fournisseurs suisses appartiennent aux collectivités locales (cantons, communes). La plupart de ces fournisseurs ont donc une logique de service public, ce qui peut expliquer qu’ils pratiquent une politique réelle d’économie d’énergie, c’est à dire, à terme, de réduire leurs ventes.


            • baldis30 25 novembre 2016 11:42

              @Fifi Brind_acier

              bonjour

              Une petite erreur : la Suisse fait ce qu’elle veut et installe ses centrales nucléaires ailleurs puis importe ....


            • slave1802 slave1802 25 novembre 2016 15:13

              @amiaplacidus

              Les Suisses ont pourtant eux aussi des centrales nucléaires...malgré le renouvelable. Aux dernières nouvelles 5 réacteurs en activité !


            • pemile pemile 25 novembre 2016 16:12

              @slave1802 « Aux dernières nouvelles 5 réacteurs en activité ! »

              Oui, qui assurent encore entre 39 et 45% de la production, et ils ont un plan d’arret progressif d’ici 2030, et ?


            • baldis30 26 novembre 2016 08:48

              @amiaplacidus

              Vous n’avez pas l’air de savoir ce qu’est l’hydrologie, ni l’hydraulique pas plus que l’électrotechnique et à quoi servent les barrages alpins en matière de placement d’énergie .... 

            • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 10:18

              @amiaplacidus
              La mauvaise foi totale

              1)Le prix du Kwh français est grevé par le poids écrasant de la CSPE, cette taxe qui sert à remplir les poches des gangsters de l’éolien, et qui va d’ailleurs être supprimée. La Suisse est un cas particulier, car elle a un potentiel hydraulique très fort par rapport à sa taille.
              Ensuite, la Suisse fait fabriquer une partie de son courant à l’extérieur dans les pays dits de l’Est, essentiellement par des centrales à charbon, via le réseau de la vertueuse Allemagne. C’est une totale hypocrisie. C’est pareil pour l’Autriche : vert officiellement, charbon en réalité (la COP21, c’est pour les gogos).
              D’autre part, vous n ’êtes pas sans savoir que l’hydraulique suisse est menacé d’ effondrement, sapé par les actions déloyales de l’Allemagne (encore) qui use et abuse de la complaisance de l’UE pour subventionner son charbon.
              Que les idéologues écolos continuent : nos amis Suisses risquent un jour de se fâcher et de créer, comme disent les journalistes, « une énorme surprise ».
              2)Si le nucléaire français était si cher, pourquoi l’Allemagne userait elle de tout son poids, via ses affidés écolos et ses avocats comme la nullasse Corine Lepage pour le torpiller ? Pourquoi l’Allemagne favoriserait elle, à travers les actions malveillantes dont il est question ici, tout ce qui peut faire monter le prix du Kwh français ?
              3) votre propagande sur les grandes agglomérations suisses qui sont 100% renouvelables, c’est honteux. Sauf si on admet que, dans votre jargon, renouvelable veut dire au moins 80% charbon, ce qui est la réalité. Je suis allé souvent en Suisse. Je n’ai jamais vu de champs d’éoliennes. J’ai vu des lignes à haute tension qui viennent d’Allemagne ou de France.
              4) Les Suisses ont un sens pratique de l’économie. C’est ce qui les a sauvés pendant des siècles. Chez les industriels, la colère gronde devant le sabotage mené par les idéologues écolos. Je suis certain que les Suisses vont réagir et se débarrasser de tous ces parasites.


            • baldis30 26 novembre 2016 17:59

              @Layly Victor
              bonsoir,

              La Suisse fait produire son électricité par des pays étrangers dont ... du nucléaire en France


            • Layly Victor Layly Victor 27 novembre 2016 09:59

              @baldis30

              Exact, dont une partie de la production de Fessenheim, qui appartient pour un tiers à la Suisse et pour un tiers à l’Allemagne.
              Les fanatiques écolos font semblant de ne pas connaître cette réalité.
              La Suisse et l’Allemagne n’accepteront jamais la fermeture de Fessenheim, qui leur appartient en partie, et qui est un pivot essentiel pour la production en base dans cette région.

              Oui, mais alors, pourquoi la Suisse et l’Allemagne essaient-elles d’attaquer cette centrale via leurs avocats véreux comme la nullissime Corine Leopage ? C’est la guerre économique : ils veulent garder Fessenheim, mais que ça nous coûte beaucoup plus cher, à cause de travaux de sûreté pharaoniques sur lesquels ils sont toujours plus exigeants, comme pour les réacteurs Belges.
              L’objectif stratégique est de faire monter le coût du KWh français (repris ici par les écolos, bien sûr)

            • baldis30 27 novembre 2016 17:06

              @Layly Victor
              bonsoir,

              Il n’y a pas que Fessenheim ....

              Et on peut se poser bien des questions sur l’origine du référendum en Alsace qui fut repoussé au grand dam des allemands ....


            • oncle archibald 24 novembre 2016 15:39

              Arrêtons de déconner et réglons d’un coup les menus problèmes d’EDF et THE méga-problème du chômage, tout en faisant plaisir aux écolos.

              Récupérons quelques unes de ces usines désaffectées qui pourrissent doucement en nous gâtant le paysage, récupérons de ci de la les vélibs abandonnés n’importe où par des parisiens sans scrupules.

              Équipons ces vélos de dynamos et installons les à poste fixe de manière à ce que la roue arrièrre seule soit mobile sur des rouleaux fixes.

              Offrons aux gentils chômeurs un emploi de producteur d’électricité pour ceux qui sont les plus musclés et un emploi de garde chiourme armé d’un sifflet et d’un fouet pour les autres.

              Relions toutes les dynamos entre elles et l’ensemble au réseau d’ERDF. Et le miracle s’accomplit : la lumière fût et le chômage disparût. Étonnant non ? Merci Madame Lauvergeon.

              C’était la minute nécessaire de Monsieur Cyclopède.


              • pemile pemile 24 novembre 2016 17:04

                @oncle archibald « Arrêtons de déconner »

                Merci de suivre vos conseils smiley


              • oncle archibald 24 novembre 2016 17:37

                @pemile : vous pouvez bien sûr vous éclairer à la bougie et il existe d’excellents frigos à gaz.


              • pemile pemile 24 novembre 2016 18:00

                @oncle archibald "vous pouvez bien sûr vous éclairer à la bougie et il existe d’excellents frigos à gaz. On n’aura pas assez de chômeurs dans les usines à faire tourner des dynamos des Vélibs pour produire tout ça .... Il va falloir ouvrir les vannes de l’immigration non ?"

                Super l’argumentation smiley

                On sent le mec objectif qui maitrise vraiment le sujet et ne cherche pas à le pourrir !


              • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 10:23

                @oncle archibald
                Comme dit un écolo sur ce site, de grandes agglomérations en Suisse et en Allemagne fonctionnent déjà sur ce principe. Étonnant non ?


              • JMBerniolles 24 novembre 2016 17:43
                Parmi les atteintes au service public concernant l’électricité, il y a un fait qui n’est pas connu des gens et pour cause.

                L’EDF dans le cadre de la concurrence et du réseau européen n’a plus la responsabilité d’assurer la fourniture de courant pour tous les français.

                Cette responsabilité est de fait transférée à ERDF et aux ministères. Notamment l’environnement, tutelle de l’ASN et qui l’incite sous de fallacieux prétextes de problèmes sur le corps de GV à bloquer le fonctionnement de réacteurs, en mettant de plus des siècles à se prononcer sur la question des couvercle et fond de cuve primaire de l’EPR de Flamanville

                L’écologie politique entre les mains d’irresponsables, qui a de plus la tutelle sur l’industrie, est la cause d’un vrai naufrage pour notre pays. Que les gens vont bientôt payer. Ils le font déjà lourdement avec les surcoûts des énergies dites renouvelables éolien et PV, plusieurs milliards par an. Et Linky qui ne présente aucun intérêt pour le consommateur mais permet son espionnage et les coupures de courant ciblées, va bientôt arriver : 300 euros. Au total 10 milliards d’euros.

                Juste une remarque, les chaudières et pompes à chaleur ont besoin d’électricité.
                Et le bois hors la récupération de chutes et copeaux, ne saurait être classé dans le renouvelable.
                Si on brûle massivement du bois cela conduit à la déforestation.

                • pemile pemile 24 novembre 2016 18:07

                  @JMBerniolles « fallacieux prétextes de problèmes, en mettant de plus des siècles à se prononcer sur la question des couvercle et fond de cuve primaire de l’EPR »

                  On sent de suite l’argumentation sincère et modérée !


                • JMBerniolles 24 novembre 2016 18:44
                  @pemile

                  Vous pouvez me citer une rupture d’un corps de GV pendant presque 40 ans de fonctionnement sur 56 REP les 57 et 58 ème à Civaux sont plus récents,, 91 tout de même  ?

                  Le véritable risque se situe au niveaux des tubes GV... la rupture de tubes GV et les relâchement de PF vers l’extérieur ont été étudiés. Et cela a montré que les rejets seraient très faibles.

                • pemile pemile 24 novembre 2016 19:06

                  @JMBerniolles « Vous pouvez me citer une rupture d’un corps de GV »

                  Vous pouvez reconnaitre que des documents ont été falsifiés pour cacher des non conformités aux spécifications demandées ?


                • JMBerniolles 24 novembre 2016 20:30
                  @pemile

                  Franchement si vous gobez tout ce que l’information officielle et ultra contrôlée vous dit, pour systématiquement reproduire ici ces arguments, y compris quand ils sont invraisemblables, je ne sais pas ce que vous cherchez ici sur AGVX.

                  Oui, il y a eu un problème disons d’assurance qualité, qui a été déclaré par Areva et non découvert par les membres de l’ASN qui suivent le site de production. Si les couvercle et fond de cuve primaire ont été transportés sur le site de Flamanville c’est qu’il y a eu une approbation de l’ASN.
                  De là à parler de falsifications. Je ne sais pas si vous connaissez un seul média qui ne dise pas du mal du nucléaire, donc ceux-ci ont forcé la dose vers documents trafiqués.

                  Il n’y a rien à trafiquer puisque les soi-disant problèmes relevés, résilience et légère déviance de la proportion carbone dans des ségrégations qui sont inévitables sur des grosses pièces forgées en acier ferritique, ne jouent pas sur la tenue mécanique de ces éléments. Les tests mécaniques déjà effectués sont positifs naturellement, mais l’ASN va étirer sur plus de deux ans le problème pour faire gonfler artificiellement la facture de l’EPR de Flamanville. Vraisemblablement les EPR de Taishan où ces éléments sont montés et déjà testés en essais froids, avant de l’être à chaud en 2017, démarreront avant Flamanville

                  Si l’ASN, où la mouvance anti nucléaire protégée par Ségolène Royal règne en maitre, continue à jouer le blocage des tous ces réacteurs, nous courrons vers le Black out brutal qui ne sera pas sans conséquences. D’une manière incroyable ces irresponsables en accuseront notre électronucléaire. Et je suis sûr que comme beaucoup de gens vous marcherez à fond.


                • pemile pemile 24 novembre 2016 22:35

                  @sarcastelle « Monsieur Pemile quant a lui eût fait un feu de joie sans doute avec l’appareil »

                  Non, non, j’ai plus de vies qu’un chat, je suis un trompe la mort, tant que je suis seul en danger !

                  Vos chipotages sur les marges de sécurité ou le fanatisme aveuglé de Berniolles n’expriment que vos dogmatismes et démontrent souvent votre mauvaise foi.


                • JMBerniolles 25 novembre 2016 09:58
                  @pemile

                  Vous êtes vraiment un cas.
                  Il y en a pas mal sur ce site, mais j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi imbibé par la propagande des médias.

                  Par exemple : L’ASN s’est bien gardée de faire allusion à des falsifications de documents. Ce qui serait un acte criminel. Ce sont les médias qui ont parler des problèmes d’assurance qualité en ces termes.

                  Il y a une escalade dans le propagande des médias, qui sont quasiment tous entre les mains du système financier de domination. Y compris les chaines publiques où exercent des journalistes et experts achetés.


                • pemile pemile 25 novembre 2016 11:00

                  @JMBerniolles « Il y en a pas mal sur ce site, mais j’ai rarement vu quelqu’un d’aussi imbibé par la propagande des médias. »

                  Vous niez l’info publiée le 25 mai par le Canard Enchainé concernant la note interne confidentielle d’Aréva concernant Bugey et Gravelines ?


                • JMBerniolles 25 novembre 2016 13:51
                  @pemile

                  C’est exactement cela.
                  Le canard enchainé, qui est grossièrement anti nucléaire, est dédié à la propagande à partir de fuites programmées.
                  Comme Médiapart.

                  Je pense que chez les gens en général il y a une prise de conscience de la déviance de notre information à des fins de propagande.

                  La manœuvre de l’ASN inspirée par sa tutelle j’imagine est un nouveau coup porté à notre pays. Elle va se traduire par le fait que les EPR chinois démarreront avant l’EPR de Flamanville . Comme la Chine veut s’implanter sur ce marché de haute technologie c’est un marche pied décisif.







                • pemile pemile 25 novembre 2016 16:07

                  @JMBerniolles « Le canard enchainé, qui est grossièrement anti nucléaire, est dédié à la propagande à partir de fuites programmées »

                  Ce document interne confidentiel d’Areva n’en reste pas moins réel et vrai, non ?

                  Vous devenez ridicule !


                • JMBerniolles 25 novembre 2016 18:57
                  @pemile

                  Je ne lis pas le canard enchainé, donc je ne connais pas cette note confidentielle.

                  J’ai travaillé une année à l’EDF au moment de l’installation du palier 900 MWe avec justement la responsabilité de traiter tous ces problèmes de fabrications dans les usines et d’autres comme la résistance aux séismes. J’ai connu des notes et des rapports internes, je n’ai jamais vu de note confidentielle, y compris sur des problèmes sensibles comme les fissures sous revêtement, des ratés de soudures sur des fonds de cuve primaire, des problèmes de perçage de plaque tubulaire GV ....

                  La commission de sûreté qui à l’époque dépendait du ministère de l’Industrie était sévère et crainte à l’EDF. Un de mes amis en avait la responsabilité, je peux vous qu’il était compétent et pas particulièrement accommodant. D’ailleurs en près de 40 ans de fonctionnement du parc des REP aucun accident n’a dépassé le niveau 2.

                  Si vous étiez capable de me donner le fond technique de cette note, cela me dirait mieux quel peut être l’impact des problèmes sur la sûreté notamment.



                • pemile pemile 25 novembre 2016 19:33

                  @JMBerniolles

                  Il ’agissait pour Gravelines, d’un test sur l’acier de la calotte inférieure du GV qui donnait une valeur inférieure de 50% aux normes, pour Bugey c’est un test sur la virole médiane du GV qui démontrait une fragilité aux changement brutaux de température.

                  Pour les curieux, la liste des irrégularités publiée par Areva NP, Areva TN et EDF le 22 septembre :

                  http://www.french-nuclear-safety.fr/Media/Files/Liste-des-irregularites-detectees-au-sein-de-Creusot-Forge-22-septembre-2016


                • baldis30 25 novembre 2016 20:25

                  @pemile

                  pour la sincérité et la modération vous êtes un fin connaisseur .

                  Connaissez vous au moins la théorie des fonds de cuve ? c’est un gros problème de RDM quelle que soit la cuve ....


                • pemile pemile 25 novembre 2016 20:35

                  @baldis30 « Connaissez vous au moins la théorie des fonds de cuve ? »

                  Eclairez nous ?


                • baldis30 25 novembre 2016 21:03

                  @pemile

                  vous prenez un bon ouvrage de RDM et vous lisez ... attention cela nécessité une connaissance de certaines formes de calcul ...


                • JMBerniolles 25 novembre 2016 21:05
                  @pemile

                  C’est toujours aussi mal maitrisé :

                  * quel test, quelle norme ?

                  * il n’y a pas de tests au choc thermique, on calcule les contraintes dues à un choc thermique et on se réfère à des limites du code de construction... Au départ pour les PWR c’était le code ASME, maintenant c’est le RCC-M 

                  Donc ce que vous dites est fumeux, on ne peut rien en tirer... 



                • pemile pemile 25 novembre 2016 23:09

                  @JMBerniolles « on ne peut rien en tirer »

                  Mais bien sur smiley

                  Vous n’avez donc strictement rien à dire sur la première liste d’irrégularités reconnues en septembre par Areva ?


                • JMBerniolles 26 novembre 2016 10:28
                  @pemile

                  J’ai déjà dit que c’était un problème d’assurance qualité qui a été reconnu par Areva et non pas mis en évidence par les agents de l’ASN. Ce qui en soit est un problème.

                  La question était de savoir si cela avait un impact sur la côté technique, la réponse est connue (bien évidemment vous ne verrez pas cela dans vos canards habituels) c’est non.

                  Et normalement on ne met pas des siècles à résoudre ce problème.

                  C’est une partie du problème pour l’ASN. Cette organisation doit maintenant prendre ses responsabilités. Il y a la solution du fanatisme comme vous dites, l’ASN bloque des réacteurs. Ils vont manquer et inévitablement la question technique viendra sur le tapis. Et ce dont vous n’avez pas conscience c’est que tous les techniciens concernés, Areva, EDF, CEA,... sont de l’avis que les problèmes soulevés ne remettent pas en cause la tenue des équipements. Donc à un moment il risque d’y avoir une mise en cause généralisée de l’ASN ou du moins de ses extrémistes.
                  C’est déjà le cas au niveau d’un groupe d’anciens qui pèsent de point de vue des connaissances et de l’expérience.

                  Nous allons voir au mois de décembre la tournure que prend cette affaire. Il ne faut jurer d=e rien mais je pense que cela va se résoudre pendant les fêtes.


                   

                • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 10:34

                  @pemile
                  Si vous pouvez donner les références de ces documents qui ont été falsifiés, vous aurez l’occasion d’étayer votre point de vue.

                  Monsieur Berniolles est un homme scrupuleusement honnête et un grand technicien.
                  Vous, pour l’instant, vous êtes un idéologue qui s’agite.
                  Ces soit disant documents falsifiés sont dénoncés par un syndicaliste CGT de Creusot-Loire affidé à la branche écolo majoritaire du PC, et son témoignage a été recueilli par les journaux scientifiques de haute volée que sont le Canard Enchaîné et Médiapart (ou l’Obs ou Libération ou L’Immonde, peu importe).
                  AREVA et Creusot-Loire ont nié que ces documents aient été falsifiés et en ont fourni la copie.
                  Peu importe pour l’ASN. Ce qui intéresse l’ASN, c’est de demander des tests supplémentaires pour continuer le blocage

                • pemile pemile 26 novembre 2016 10:36

                  @JMBerniolles « Et ce dont vous n’avez pas conscience c’est que tous les techniciens concernés, Areva, EDF, CEA,... sont de l’avis que les problèmes soulevés ne remettent pas en cause la tenue des équipements. »

                  Ben non justement, la note interne confidentielle d’Areva posait justement le risque de problème de sécurité.


                • pemile pemile 26 novembre 2016 10:43

                  @Layly Victor « AREVA et Creusot-Loire ont nié que ces documents aient été falsifiés et en ont fourni la copie. »

                  ben oui, et c’est bien là que tout le monde à pu constater les différences entre les documents fournis aux clients/autorités de controles et les documents barrés gardés sous le coude, c’est le principe d’une double comptabilité technique !


                • JMBerniolles 26 novembre 2016 14:30
                  @pemile

                  Il y a très peu d’intérêt à débattre avec vous puisque dans vos commentaires il n’y a aucun élément de réflexion personnelle. Je le fais par respect, sans vraiment un quelconque espoir de vous convaincre. Surtout pour vous faire sentir que les temps ont changé. la dictature des Corinne Lepage, Voynet, Mamère, Cochet quelqu’un qui avait une formation scientifique et qui s’est parjuré, et plus récemment des nuls, Duflot et Baupin, a fait son temps.

                  Tous ces journaux, cette muraille de papier derrière laquelle vous vous cachez, et qui rejette tous les droits de réponse que l’on peut faire, ne pourra pas toujours contrecarrer les réalités énergétiques et même financières. Qui sont liées en fait, encore une chose que vos lectures ne vous apprendront pas.



                • pemile pemile 26 novembre 2016 15:17

                  @JMBerniolles "Tous ces journaux, cette muraille de papier derrière laquelle vous vous cachez, et qui rejette tous les droits de réponse que l’on peut faire"

                  Quels droits de réponses refusés, sur quels sujets et par quels journaux, SVP ?


                • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 17:53

                  @pemile
                  blablabla, blablabla, blablabla

                  et pour finir, blablabla

                  « ce test donnait une valeur inférieure de 50% aux normes »

                  Une valeur de quoi ? Nous, les scientifiques, nous avons la fâcheuse habitude de bien définir les valeurs et ce qu’elles signifient avant d’en parler. Dans certains cas, la variation de 50% d’un paramètre n’a aucun effet. Autour de la norme, il y a la notion de tolérance, qui peut être plus ou moins grande suivant le cas.

                  Avez vous vu la « calotte inférieure d’un GV », comme vous dites. Regardez le dessein d’un GV et retrouvez moi cette « calotte inférieure ».

                  Ensuite, vous parlez d’un test qui montrait la « fragilité aux changements brutaux de température ». Connaissez vous, à part le légendaire nitrill, un métal qui ne soit pas fragilisé par les changements brutaux de température, et lesquels ? 
                  Ce qui importe, c’est la capacité du métal à encaisser ces chocs thermiques. Et à ce titre, les tests de résilience mécanique remis en cause par Chevet n’ont strictement rien à voir d’une part. Et d’autre part la migration d’un peu de carbone à un endroit pendant le forgeage pour passer de 0.19% à 0.22% en teneur ne change rien à la tenue mécanique. C’est ce que les Chinois ont répondu à Chevet. Mais nous sommes en France, et ce pourri a tous les droits à cause de la politique politicienne. Il a exigé 1600 nouveaux tests, ce qui prendra deux ans.

                  Je sais que vous avez fait vos études scientifiques au Canard Enchaîné et à Médiapart, mais je vous invite à les poursuivre car ce n’est pas suffisant.


                • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 24 novembre 2016 18:06


                  Un lien sur les ravages visuels et écologiques des parcs éoliens en Bretagne.

                  https://reporterre.net/Quand-une-multinationale-s-achete-une-foret-pour-en-faire-un-parc-eolien


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 18:10

                    @Nicole Cheverney

                    Tous les habitants du coin auraient bien évidement préféré une centrale nucléaire ?


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 18:22

                    @Nicole Cheverney

                    Pour info, c’est une forêt déjà bien exploitée en bois de chauffage (voir images satellites) et il s’agit de 11 hectares sur les 3800.


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 24 novembre 2016 18:52

                    @pemile

                    Bien sûr que personne n’aurait préféré une centrale nucléaire, il y en a assez comme cela. Mais déforester les merveilles végétales que sont les forêts bretonnes en l’occurence, mais aussi celles du reste de la France, montrent bien que les multinationales sont prêtes à tout pour faire du fric. Elles ne s’arrêtent pas en si bon chemin, à voir tous les grands travaux inutiles conduits par ces forcenées.


                  • alinea alinea 24 novembre 2016 18:59

                    @Nicole Cheverney
                    Surtout quand on abat ces forêts pour faire de l’électricité, avec un rendement de 30% ; hein Nicole, vous n’êtes pas loin d’EON si je ne me trompe !
                     smiley


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 18:59

                    @Nicole Cheverney « Mais déforester les merveilles végétales que sont les forêts bretonnes en l’occurence »

                    Regardez les images satellites de cette forêt, ce n’est pas une forêt sauvage, elle est déjà plus qu’exploitée.

                    Pour la production électrique, nous sommes toujours en déficit en bretagne, les projets éoliens sont nécessaires.


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 19:01

                    @alinea « Surtout quand on abat ces forêts pour faire de l’électricité »

                    Quelle exagération, cette forêt fait 3800 hectares d’un seul tenant et ce projet éolien ne concerne que 11 hectares.


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 19:03

                    @sarcastelle
                    Pas compris votre message, qui sont les cons dans cette histoire ?


                  • alinea alinea 24 novembre 2016 19:31

                    @pemile
                    Non, je parlais de la déforestation en Drôme et Gard et Lozère, pour l’usine EON près de Roussillon, qui fait de l’électricité « renouvelable », projet soutenu très fort par EELV !!


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 19:40

                    @alinea « l’usine EON qui fait de l’électricité « renouvelable » »

                    Ce n’est pas ma région et je ne connais pas ce projet, mais c’est renouvelable ou pas ?


                  • alinea alinea 24 novembre 2016 21:13

                    @pemile
                    oui si on pense reboiser ce que l’on a coupé !! mais les camions qui circulent et le peu de rentabilité, l’érosion des pentes en attendant, la pollution sur place !!!! mais c’était pour recycler une centrale thermique, alors...
                    http://www.actu-environnement.com/ae/news/centrale-biomasse-gardanne-approvisionnement-local-disponnibilite-18595.php4


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 22:27

                    @sarcastelle « Ce sont les vierges effarouchées par la présence d’une centrale nucléaire »

                    Vierge de ne pas avoir connu le grand frisson de l’accident nucléaire !


                  • pemile pemile 24 novembre 2016 23:55

                    @sarcastelle « dépourvus de chiffres »

                    J’aime les chiffres, je vous en demandais justement un à 19:10 !

                    Question chiffre, quelle est votre évaluation du coût d’un accident nucléaire majeur (7) en France ?


                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 25 novembre 2016 10:07

                    @ Alinéa,

                    Bonjour,

                    Personnellement je suis contre la biomasse qui est très vorace en déforestation. Où qu’elle se situent, ces exploitations néo-industrielles nous coûtent déjà une partie du parc forestier français, il est vrai qu’il est un des plus importants d’Europe. Mais tous les bois ne conviennent pas à la fabrication biomasse, l’idéal est paraît-il le bois de chêne ou de châtaignier c’est la raison pour laquelle les Cévennes commencent à être amputés de leur magnifique châtaigneraies, et toujours pas de reboisement en cours, après les coupes.

                    Quant à l’usine de Gardanne, cette petite ville minière a vu ses mines fermées sous la pression de l’UE, et les employés soit licenciés soit mis à la retraite d’office. Il fallait donc réutiliser les installations industrielles sur place, et non démontées, le choix de la bio-masse s’est fait également sous la pression des lobbies du « green business ».


                  • baldis30 25 novembre 2016 20:28

                    féré

                    @pemile

                     Bien sûr qu’ils auraient préféré ..... pour au moins créer les conditions d’une autonomie énergétique bien qu’il eut fallu démarrer les réacteurs en shaddock compte tenu d’autres paramètres


                  • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 10:50

                    @sarcastelle

                    Ce sont des chiffres complètement délirants qui avaient été fournis par un rapport bidon de l’IRSN.
                    Ces chiffres avaient pour but de permettre au satyre Denis Baupin de demander à l’assemblée d’exiger d’EDF le provisionnement de cette somme, tellement énorme que c’était la fin d’EDF.

                    C’était tellement gros que Monsieur François Repussard, le directeur de l’IRSN à l’époque, a immédiatement dénoncé ce « rapport » qui est parti aux chiottes. C’était l’oeuvre délirante de quelques fanatiques isolés qui travaillaient en sous main (avec l’argent de l’état) pour la secte Baupin. Ils étaient tellement cons qu’ils se sont fourvoyés dans les ordres de grandeur.

                    Cette affaire est classée depuis longtemps mais on continue à l’évoquer aux prières du soir dans les chaumières écolo.

                    Le potentiel hydroélectrique en France est à son maximum. Les idéologues fanatiques comme vous ne peuvent rien contre les lois de la nature. 

                  • pemile pemile 26 novembre 2016 13:07

                    @Layly Victor « Le potentiel hydroélectrique en France est à son maximum »

                    Pour l’UFE, des industriels, le potentiel non exploité serait de 10 à 12 TWh


                  • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 18:19

                    @pemile

                    Mais oui, c’est ça !

                    Donc, ça ferait à tout casser 5 jours de production électrique moyenne, si on se base sur une production moyenne de 60 GW (en période hivernale, il y a des pics à 100 GW).

                    Donc, les ayatollahs verts seraient prêts à couvrir les Alpes de barrages, à faire des injures aux paysages qui ne seront jamais acceptées par les populations, pour l’équivalent de cinq jours de production, alors que l’implantation au sol d’un réacteur nucléaire, c’est l’équivalent d’un centre commercial.

                    Les services de l’état sont pleins d’une masse d’ayatollahs parasites qui ne sont là que pour faire de la politique. Il est vrai que l’engouement actuel pour les barrages, c’est que c’est en voie de privatisation.

                  • pemile pemile 26 novembre 2016 18:33

                    @Layly Victor

                    Bouffon, 10TWh/an cela représente la consommation annuelle de plus de 2 millions de foyers !


                  • baldis30 27 novembre 2016 08:17

                    @pemile

                     dans quelles conditions hydrogéologiques ? ce qui me fait marrer c’est celui qui évoquait ici-même la Haute-Savoie comme inexploitée .... !

                    J’ai oublié de le renvoyer à un ouvrage célèbre de Mougin ..... le lirait-il qu’il fuirait !


                  • Layly Victor Layly Victor 27 novembre 2016 10:11

                    @Layly Victor
                    Désolé, je voulais dire : les idéologues fanatiques comme lui, en parlant de ce pauvre Pemile


                  • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 2016 10:11

                    @sarcastelle

                    J’ai écrit pour m’excuser. Je me suis, en voulant aller trop vite, fait des noeuds.
                    Mille excuses encore !

                  • fatallah 24 novembre 2016 19:21

                    Les réseaux électriques, production comprise, sont des investissements sur des temps longs. Peu compatibles avec les sautes d’humeurs des politiciens.
                    Mais ce temps long doit intégrer les innovations et plusieurs options sont possibles :
                    - multiplier les petites productions. Donc les éoliennes, les panneaux photovoltaïques, les petites centrales hydrauliques. Problème : la stabilité du réseau. Avantage : moins de pertes de transports (je fais vite)
                    - diminuer les consommations. Il est hallucinant de voir les magasins de bricolages actuellement, de voir l’offre en radiateurs électriques. Les luminaires à LED entrent enfin dans les maisons, mais si les radiateurs entrent en même temps ...

                    Et le risque d’incident / accident / pollution nucléaire augmente chaque jour, avec le nombre de centrale, avec le vieillissement des centrales, avec le développement de la sous-traitance pour la maintenance des centrales, avec la pression des actionnaires, ... ça va péter un jour !


                    • pemile pemile 24 novembre 2016 19:35

                      @fatallah

                      Bien d’accord avec vous pour ce qui est sous traitance, d’exploitation, mais aussi de construction, tel que constatée sur le chantier de l’EPR !

                      Le problème n’est pas de focaliser sur le risque que « ça pète », il est aussi et beaucoup sur le 100% nucléaire, le flou dans les coûts des démantèlements et de gestion des déchets, et dans le dénigrements du potentiel des énergies renouvelables.


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2016 19:35

                      @fatallah
                      Il faut d’abord investir dans l’isolation. L’énergie la plus écologique, et économique, c’est celle qu’on n’utilise pas... Mais le sujet n’était pas l’écologie, mais la privatisation des biens publics, il me semble ...


                    • pemile pemile 24 novembre 2016 19:47

                      @Fifi Brind_acier « le sujet n’était pas l’écologie, mais la privatisation des biens publics, il me semble »

                      Le sujet est plutôt le chauffage électrique, non ?

                      « Il faut d’abord investir dans l’isolation. »

                      100% dans le sujet smiley


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 novembre 2016 08:44

                      @sarcastelle
                      Merci de vos bons conseils, j’en parlerai à mon cheval, mais l’ UPR va très bien, mes condoléances ...


                    • Layly Victor Layly Victor 26 novembre 2016 18:23

                      @pemile

                      Vous êtes vraiment un âne bâté !
                      On vous a expliqué en long et en large les« problèmes de construction » de l’EPR, mais vous préférez répéter la parole de vos maîtres journalistes.

                    • pemile pemile 26 novembre 2016 18:36

                      @Layly Victor « Vous êtes vraiment un âne bâté ! »

                      Pour ce qui est de la construction béton EDF reconnait l’expertise chinoise et pour ce qui est de la concurrence chinoise sur le futur de l’EPR, on en reparle d’ici 7 ans ?


                    • Layly Victor Layly Victor 27 novembre 2016 10:21

                      @fatallah
                      mais oui, mais oui

                      le risque de décès par intoxication par les produits de combustion du charbon, la panacée de vos potes verts allemands, est lui avéré : selon l’OMS, c’est un million et demie de morts par an.

                      Le chauffage électrique est, sans aucune contestation possible, le plus écologique, avec les panneaux solaires. Le fuel, le bois, et le charbon : non.

                      Pour le reste, industrie (pardonnez ce gros mot), transports, l’énergie électrique est la plus écologique, et même la seule énergie écologique.

                      Je suis d’accord avec vous : il est vital de réduire à l’extrême le risque d’accidents nucléaires.
                      C’est pourquoi il est urgent de remplacer à l’ASN les fanatiques gauchos par des professionnels compétents.

                    • pemile pemile 27 novembre 2016 10:51

                      @Layly Victor « C’est pourquoi il est urgent de remplacer à l’ASN »

                      Casser le thermomètre fait tomber la fièvre smiley


                    • pemile pemile 27 novembre 2016 10:53

                      @Layly Victor

                      Par curiosité, vous avez suivi les problèmes de sécurité liés à la sous traitance dans le nucléaire belge ?


                    • Layly Victor Layly Victor 28 novembre 2016 10:56

                      @pemile
                      Non, et comme je n’ai pas suivi ces problèmes, je n’en parle pas, mais je suis d’accord avec vous à 100% sur le fait que le recours à la sous-traitance est un problème très préoccupant.

                      Pas que dans le nucléaire, il y a aussi le rail, les avions, etc

                      Le fait que l’appât du gain passe avant la sécurité est un problème général, mais ceci devrait être totalement proscrit dans le nucléaire.

                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 novembre 2016 19:42



                      Salut Victor,


                      Tu as du pot, il y a une quinzaine, j’ai proposé un article sur Agoravox, il a été refusé ( je me me plains pas , c’est assez rare pour ce qui me concerne )


                      E.D.F. cet hiver, risques de coupures, alors coupons le « jus «  aux khmers verts, et aux anciens dirigeants d ‘E.D.F. !


                      http://spagnolo.unblog.fr/2016/11/12/e-d-f-cet-hiver-risques-de-coupures-alors-coupons-le-jus-aux-khmers-verts-et-aux-anciens-dirigeants-d-e-d-f/


                      Bon ,...à part ça, tu marques : « Bon. Moi, ce que j’en dis, eh… Je m’en fous : je chauffe avec un extraordinaire poêle à granulés ! Trois fois moins cher que lorsque je chauffais à l’électricité. »


                      Dis à part un poêle dit « normal » le fonctionnement d’un poêle à granulé nécessite quand même du courant électrique pour le faire marcher notamment le ventilateur de convection et la suite

                      UN POÊLE À GRANULÉS, COMMENT ÇA MARCHE ?

                      Le combustible en granulés est acheminé automatiquement par une vis sans fin (1) qui est plongée dans la trémie de stockage (réservoir à granulés) (2).

                      Le feu est ensuite allumé automatiquement grâce à une résistance électrique (3). Le combustible en granulés est acheminé automatiquement par une vis sans fin (1) qui est plongée dans la trémie de stockage (réservoir à granulés) (2).

                      Le feu est ensuite allumé automatiquement grâce à une résistance électrique (3).
                      Une aspiration est créée par le ventilateur d’extraction (4) pour apporter l’air nécessaire à la 

                      Le combustible en granulés est acheminé automatiquement par une vis sans fin (1) qui est plongée dans la trémie de stockage (réservoir à granulés) (2).

                      Le feu est ensuite allumé automatiquement grâce à une résistance électrique (3). Le combustible en granulés est acheminé automatiquement par une vis sans fin (1) qui est plongée dans la trémie de stockage (réservoir à granulés) (2).

                      Le feu est ensuite allumé automatiquement grâce à une résistance électrique (3).
                      Une aspiration est créée par le ventilateur d’extraction (4) pour apporter l’air nécessaire à la combustion.





                       :.

                      J’ai habi

                      té quelques années en montagne à 1650 ms ( 2010/2013 ) , pour me chauffer, j’ai utilisé du bois, ( c’est bibi qui coupais, et le transportais ) ,.. mais j’ai surtout pas acheté un poêle à granulé pour les raisons que l’indique, il poêle à granulé est tributaire de électricité !


                      @+ P@py


                      PS, ..à moins que tu as un modèle spécial


                      • pemile pemile 24 novembre 2016 19:53

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py "coupons le « jus aux khmers verts"

                        Si, comme fatallah, ils ont pris un abonnement chez enercoop, ils devraient au contraire être les seuls à ne pas avoir de coupure, non ?

                        PS : pour le poêle à granulés il y déjà plusieurs réactions ci dessus sur leurs dépendances à une alimentation électrique.


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 24 novembre 2016 20:23

                        @pemile

                        Salut Permile,

                        PS : pour le poêle à granulés il y déjà plusieurs réactions ci dessus sur leurs dépendances à une alimentation électrique.


                        J’avais point vu !


                        Ensuite plus haut, 

                        Générateur, onduleur, ce n’est pas du baratin de vendeur d’poêles à granulés tout ça !!!


                        Mais marquer que l’on est tranquilos avec un poêle à granulés, je suis assez sceptique !


                        Pour bibi, le seul appareil qui ne dépend aucunement de l’électricité, c’est le poêle à bois classique, .. mais je le reconnais un poêle à granulés à néanmoins certains avantages, comme par exemple le principal pour moi, et qu’il fonctionne tout seul la journée sans que personne ne s ’occupe pour l’alimenter, pratique pour ceux qui bossent !


                        @+ P@py


                      • JMBerniolles 25 novembre 2016 16:09
                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        Oui justement, j’avais voté pour votre article, qui nous changeait aussi de la déferlante d’articles sur Trump, aujourd’hui c’est sur Fillon.
                        Il a du faire l’objet d’une mobilisation de « khmers verts » qui n’acceptent pas le débat.

                        Pourtant cette menace de Black out est un sujet qui concerne tous les français, y compris les gros naïfs qui ont un abonnement, pour un courant soi-disant issu totalement du renouvelable. 

                        Ce genre d’article gène la campagne anti nucléaire, récurrente mais qui connaît un pic d’hystérie actuel dans la mesure où le pouvoir en place réalise qu’il va devoir quitter la scène.

                        En réalité la responsabilité d’assurer en toutes circonstances la fourniture de courant aux français est celle d’ERDF où le PS a placé un incompétent à la tête et surtout celle du ministère de Ségolène Royal qui elle est au-delà de l’incompétence.

                        Donc il faut préparer ses arrières et mettre en cause le nucléaire.



                      • pemile pemile 25 novembre 2016 16:20

                        @Gatinais33

                        Il me semble que pour un moteur stirling il faut un différentiel de température, pour les chaudières DeDietrich le moteur stirling utilise le retour d’eau du système de chauffage comme source de « plus froid », avec un poêle à bois faudrait le coupler avec une entrée d’air de la vmc ? smiley


                      • pemile pemile 25 novembre 2016 16:46

                        @JMBerniolles « Ce genre d’article gène la campagne anti nucléaire .. Donc il faut préparer ses arrières et mettre en cause le nucléaire »

                        Y’a comme un problème logique dans votre argumentation.

                        Ce sont bien surtout les antinucléaires qui dénonce l’aberration du chauffage électrique et qui chaque hiver rigoureux parlent de blackout possible, non ?


                      • JMBerniolles 25 novembre 2016 18:36
                        @pemile

                        Je viens de regarder avec mon fils, la comparaison d’un investissement entre une chaudière à gaz et une installations avec pompes à chaleur dans le sol et un échangeur eau/eau pour une villa de l’ordre de 100 m2 habitable dans la région parisienne.

                        La comparaison est très favorable à la pompe à chaleur, qui est considérer comme un chauffage électrique. Pour le gaz il y a toujours des questions sur l’évolution du prix, puisque l’on refuse d’exploiter notre gaz de schistes. Il y a actuellement une guerre du gaz au Moyen Orient, l’approvisionnement par l’Ukraine est problématique et avec l’Algérie cela se passe par méthaniers...

                        Le prix du gaz peut ainsi bondir de 30% ce qui se répercute douloureusement sur la facture de chauffage. Derrière le gaz naturel il y a aussi des morts que l’on ne veut pas voir.

                        Donc le chauffage électrique sous cette forme PAC reste une bonne solution.

                        D’autre part il y a intérêt à électrifier les transports ; ferroutage, voitures, transports en commun.... cet un poste très lourd.


                      • pemile pemile 25 novembre 2016 18:52

                        @JMBerniolles « Donc le chauffage électrique sous cette forme PAC reste une bonne solution »

                        Pour les installations eau/eau je suis bien d’accord !


                      • Darks67 Darks67 24 novembre 2016 20:27

                        Moi ce que je pige pas, c’est qu’on a pas un excédent que l’on vend aux autres pays européen aux dernières nouvelle ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 novembre 2016 08:49

                          @Darks67
                          Je crois que c’est plus complexe que ça, le système est interconnecté, et les pays achètent et vendent de l’électricité suivant leur production, et les besoins suivant l’heure dans la journée...


                        • baldis30 25 novembre 2016 12:44

                          @sarcastelle

                           des noms, des noms, des noms .... ! Serait-ce un pays qui fournit des capitaux d’oriigine douteuse à d’autres pays pour qu’ils construisent chez eux des tranches nucléaires ? Je n’ose y croire : 

                        • Darks67 Darks67 24 novembre 2016 22:05

                          Et juste pour info en Ukraine pour mon t1 je payais 3 euros mensuel pour l’électricité abonnement compris et l’Ukraine est un pays loin d’être en excédent il me semble. Et pour l’abonnement internet très haut débit l’équivalent Français je payais 2 euros mensuel.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité