• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manifeste de l’homme résolu. Pour changer le monde, changez-vous et (...)

Manifeste de l’homme résolu. Pour changer le monde, changez-vous et proclamez-le !

Le temps du soulèvement des hommes résolus et pacifiques est arrivé. Ce n’est pas la révolution mais la Résolution Pacifique ! L’heure n’est plus à la démonstration que l’idéologie dominante, le néolibéralisme, le capitalisme, est un système fondamentalement nocif pour l’humanité et son habitat : la planète Terre. Persuadé de cette vérité depuis une vingtaine d’années, j’écris pour proposer des solutions alternatives. L’idée ici est de rassembler propositions d’actions et liens vers des documents subversifs. Bref, un mémento pour l’homme (et la femme) Résolu et Pacifique du 21e siècle.

 La lutte politique de Gandhi est l’exemple par excellence comme quoi la non-violence active (ahimsa) est la forme la plus subversive et la plus efficace de contestation et de transformation. La non-participation à la société de consommation (une limitation au nécessaire) et le refus de tout travail néfaste sont les deux jambes pour aller vers une nouvelle civilisation. Comme dit le dalaï-lama : si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre.

 

1/ Consommons et travaillons autrement.

100 sites pour consommer sans posséder : http://www.terraeco.net/100-sites-pour-consommer-sans,39894.html

Refuser tout travail non véritablement utile aux autres ( publicité, marketing, etc ).

Les actes les plus subversifs : consommer un minimum, n’acheter aucun produit présenté à la TV, éviter d’acheter de presse écrite afin d’éviter de se faire laver le cerveau, ne faire aucune demande de prêt, ne conserver en banque que le minimum pour les paiements courant, acheter local … bref le changement c’est chaque jour dans chaque acte de chacun. Vivez, prospérez, consommez : http://www.dailymotion.com/video/xdvxwi_vivez-prosperez-consommez-1-3_news

 

2/ Informons-nous, découvrons et faisons connaître la vérité. Par exemple, allons sur : http://jaiundoute.com/ . Une sélection des meilleurs documentaires (en français) disponible sur la toile sur l’escroquerie monétaire, la dette, les banques, big pharma, Food inc, GasLand, Monsanto, Thrive, Collapse, Zeitgeiss, 11 septembre, etc.

 

3/ Occupons les espaces publics et pratiquons la non-violence. La non-violence c’est ce qui motive « The Revolution Is Love ( http://occupylove.org/videos/ ) » aux USA par exemple mais aussi le mouvement Colibris en France ainsi que des millions de citoyens à travers la planète. Ce mouvement est planétaire et il est bien au delà des clivages gauche/droite franco-français. Aujourd’hui, l’exemple efficace de cette révolution non-violente c’est Occupy Wall Street (OWS). http://occupywallst.org/. Occupons les espaces publics, chantons, dansons, discutons, mangeons, dormons devant les lieux du pouvoir (Assemblée Nationale, Sénat, préfectures, conseils généraux, sièges de banques). Depuis quelques années, une profonde remise en question du paradigme dominant est partagée par de plus en plus de citoyens à travers le monde. Awakening - 2012 - A Message of Hope : http://www.youtube.com/watch?v=6H7rk1rfp7c .

 

4/ Signons la pétition « Pour que l'argent serve au lieu d’asservir ! » : http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_que_largent_serve_au_lieu_dasservir

lettre n°1 du Mouvement pour une monnaie démocratique (France) : http://bit.ly/LuIURq

Page d’info relatif à cette campagne nationale de sensibilisation sur l’escroquerie monétaire : http://bit.ly/KmPGGI

Faisons connaître cette vérité à l’ensemble de nos concitoyens.

 

La Résolution Pacifique (petit manifeste de l’homme résolu) :

Nous choisissons de consommer un minimum.

Nous rejetons le bonheur artificiel vendu par la télévision – le bonheur n’est pas dans la consommation.

Nous avons compris l’immense escroquerie dont nous sommes victimes – le système monétaire à réserves fractionnaires.

Nous sommes conscient du potentiel de l’immense richesse de notre société technicienne et de la vulnérabilité de notre patrimoine naturel.

Nous refusons tout discours médiatique qui tenterait de nous faire croire à la nécessité de l’austérité et de la « croissance » pour sortir de la crise.

Nous refusons de nous faire manipuler par les dominants et de nous battre tous contre tous pour être esclaves.

Nous en avons assez d’être considéré par l’oligarchie – banquiers, technocrates et politiques – comme du bétail et des abrutis,

c’est pourquoi, à partir d’aujourd’hui, nous ne demandons plus, nous ne réclamons plus, nous ne crions plus, nous ne revendiquons plus,

mais « nous EXIGEONS » !

Nous EXIGEONS que la monnaie soit dorénavant émise par la nation et non plus par les banques privées.

Nous EXIGEONS un dividende sur la richesse nationale – un dividende citoyen.

Nous EXIGEONS que les transports en communs soient gratuits pour tous.

Nous EXIGEONS en impérieuse priorité un moratoire sur le commerce de l’armement.

Nous EXIGEONS qu'il n'y ait plus de revendications de la colère le poing levé, mais que nous fassions « TOUS » la fête en clamant nos EXIGENCES, le ventre plein, en riant, en dansant, en chantant avec nos casseroles, nos sifflets, nos ukulélés, nos guitares, nos flûtes et nos djembés, devant tous les palais présidentiels, les hauts commissariats de la planète ; et que nous refusions systématiquement de participer à tout conflit, à toute guerre conçue, développée, organisée, entretenue, imposée par nos politiques, nos banksters et leurs médias !

 

En totale priorité nous EXIGEONS que le travail (mot ayant pour origine torture) devienne partout et pour chaque intervenant une récréation, un plaisir, un moment privilégié et agréable pour tous, sans condition. Dans des environnements et des conditions valorisants de confort, de sécurité, sans rendements intempestifs, sans compétitions, sans pressions morales, physiques ou psychologiques. Et pourquoi ne pas remplacer définitivement ce mot travail, ne pas désormais effacer ce mot dégradant de notre vocabulaire à tout jamais en le remplaçant par « activité professionnelle ».

 

Plus vous prenez du recul et observez l'étendue de ce que nous pourrions techniquement fournir à la population humaine, de mettre fin aux guerres, d'éradiquer la famine, d'éradiquer la pauvreté, d'éradiquer 95 % des crimes qui, soit dit en passant, sont liés à l'argent, plus vous réalisez que nous pourrions adopter une approche entièrement nouvelle.

 

On reconnaît avant tout les véritables esclaves, non pas aux chaînes, mais à la force et l'énergie qu'ils procurent à protéger leurs maîtres. Le citoyen n'a depuis longtemps plus besoin de chaînes, entant qu’esclave n’ayant pas conscience de son état. L'occidental est un esclave qui s’ignore, qui ignore le moyen de contrôle qu'exerce l'argent sur lui et le monde et vit dans l’illusion qu’il est libre et protégé par des acquis et des droits.

 

Le temps du soulèvement des hommes résolus et pacifiques est arrivé. Ce n’est pas la révolution mais la Résolution Pacifique !

 

Partout sur Terre des millions d’humains imaginent le monde de demain. (exemples : http://sacred-economics.com/film/ ; http://www.ecophilosophy.org/new/history.html ; http://www.facebook.com/pages/Nouvelle-Civilisation-2012/142297609119607 ; … ). Une civilisation basée sur la vérité et la non-violence. Imaginons ce monde pour définir plus concrètement ce que nous voulons. Réforme monétaire, réforme de la démocratie, réforme de l’éducation et de la santé, réforme de l’agriculture, ... construisons ensemble la civilisation qui va immanquablement remplacer la civilisation de la marchandise.

 

D'abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, puis vous gagnez. … … La civilisation, au vrai sens du terme, ne consiste pas à multiplier les besoins, mais à les limiter volontairement. C'est le seul moyen pour connaître le vrai bonheur et nous rendre plus disponible aux autres [...] Il faut un minimum de bien-être et de confort ; mais, passé cette limite, ce qui devait nous aider devient une source de gêne. Vouloir créer un nombre illimité de besoins pour avoir ensuite à les satisfaire n'est que poursuivre du vent. Ce faux idéal n'est qu'un traquenard. … … There is no God higher than truth. Gandhi

 

5/ Partageons ! la base même de l’efficacité c’est le partage, alors si vous êtes d’accord avec ce texte, copiez-le, modifiez-le (rajoutez votre grain de sel si vous voulez), mais faites circuler l’information ! sinon, continuez à aller bosser pour con sommer les saloperies que l’on vous vend à la TV ! Bien à vous. Marc JUTIER - Vidéos . Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. A. Einstein


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • kéké02360 30 juillet 2012 10:36

    action :

    http://www.permacultureandco.be/la-petite-foire-a-libramont/

    festivals en Aout

    verts solidaires à St Gobain 02

    Cabaret vert Charleville 08


    • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 30 juillet 2012 10:42

      Pensée juste, action juste, moyens d’existence justes... tiens, ça me rappelle quelque chose smiley

      Merci pour cet article et notamment les liens qu’il comporte.


      • Marc JUTIER Marc JUTIER 30 juillet 2012 10:52

        Article légèrement modifié et corrigé sur mon blog : http://bit.ly/NQpBFf


        • Gabriel Gabriel 30 juillet 2012 10:58

          Bonjour Marc,

          Le problème majeur, c’est que ce système capitaliste profondément nocif que vous combattez, certaines personnes sont persuadées que c’est le meilleur pour elles. Je dis bien pour elles, car le concept de communauté, n’effleure même pas leur petit ego. Vos idées sont bonnes mais des petits malins ont bien verrouillé le système par des lois et par un lavage de cerveau médiatique intense. Evidement j’adhère mais, sans une remise en cause individuelle globale, j’ai bien peur qu’un mouvement de désobéissance civile, si il voit le jour, ne finisse dans un bain de sang orchestré par les esclavagistes qui nous dirigent et, croyez moi, ils ont déjà prévu cette éventualité.


          • Marc JUTIER Marc JUTIER 30 juillet 2012 11:21

            Je vous trouve bien pessimiste ! 

            Le concept de communauté, comme vous dites, n’est pas un concept mais une réalité pour toutes les cultures en dehors du paradigme occidental, de plus l’ego est un mot nouveau en occident et le bouddhisme, dont nous vient ce mot, est en train de transformer profondément et durablement notre civilisation.
            Le « lavage de cerveau médiatique » est de moins en moins efficace et
            Le pouvoir ne peut rien contre la non-violence active !

          • Henri Francillon Henri Francillon 5 août 2012 14:16

            Il suffit d’une minorité pour changer les choses, la révolution américaine n’a pas vu plus de 5% du peuple s’engager.
            La masse molle suivant le courant, ce n’est en effet pas à elle qu’il faut s’adresser mais à une poignée d’hommes et de femmes de bonne volonté.
            Donc pas à vous, mon cher schweizer, ;), mais très certainement l’auteur est dans le vrai et je ne peux que l’encourager à continuer son combat.


          • lulupipistrelle 6 août 2012 04:16

            @schw...

            Dans un pays qui a une croissance à 1-1, 5 %... 1-1,5 % de consommateurs récalcitrants (surtout s’ils ont les moyens financiers), ça devrait faire son effet...
            Et oui, c’est à la marge qu’on peut avoir le maximum de nuisance dans notre modèle économico-socio-culturel... Alors pourquoi se gêner ?

            Il ne vient à l’idée de personne que depuis quelques temps déjà, des mécanismes sont à l’oeuvre ? je vous rappelle que tant qu’on est dans la marge d’erreur, on n’est pas identifiable... mais les effets eux sont perceptibles.

            La révolution  ? pour quoi faire ? parce que là vous avez toute sorte d’options, aucune ne dégageant une majorité... ceci nous met à l’abri du bain de sang, envisagé par Gabriel... parce que nul ne peut prédire quelle est la tendance lourde qui l’emportera.


          • lulupipistrelle 9 août 2012 00:23

            Erreur, les chiffres tombent : on n’a même pas de croissance, et on va entrer en récession... Alors vous vous rendez compte du poids de la marge ?


          • Jean-Louis CHARPAL 30 juillet 2012 12:23

            Ce que vous proposez va dans le bon sens et tout ce qui contrarie l’ultra libéralisme et la dictature des marchés qui détruisent la planète, mais aussi ne l’oublions pas, clochardisent et esclavagisent l’humanité, est bon à prendre.

            Il est bon que nos « maîtres » sachent que de plus en plus de gens n’acceptent plus le monde comme il est et comme ils nous l’ont imposé.

            Mais je crois que les actions à la base, cette « Révolution miniature », ne suffiront pas, si utiles qu’elles puissent être.

            On ne peut non plus, à mon sens, faire l’économie de la macro économie et de la macro politique.

            L’organisation du monde, ou plutôt le « désordre établi », repose sur un dogme : la dictature des spéculateurs, des banksters, des multinationales.

            Cette oligarchie dirige l’économie du monde, dirige nos vies et massacre la planète.

            Ce pouvoir totalitaire qui est entre leurs mains, il ne l’ont pas pris. ce sont les politiciens de tous les pays qui le leur ont donné.

            Ce que des hommes ont fait d’autres hommes doivent le défaire. Des décisions politiques au sens élévé et général du terme doivent être prises.

            A côté des luttes de terrain de toutes sortes, par les ONG, associations, comportements individuels subversifs (qui peuvent être constructifs) il est à mon avis nécessaire que soit proposée une « offre politique » par des partis réellement progressistes.

            Autant le dire, les gauches molles d’Europe, ultra libérales et l’écologie politicienne, ralliée au dogme ultra libéral elle aussi , ne sont pas qualifiées pour ce job. 


            • Marc JUTIER Marc JUTIER 30 juillet 2012 12:40
              « il est nécessaire que soit proposée une »offre politique« par des partis réellement progressistes » 
               Je suis entièrement d’accord avec ces propos. Le problème c’est comment constituer une force politique qui puisse vraiment concurrencer l’UMPS et le FN ? cela fait des années que j’essaye et que je cherche la solution ... sans succès !

            • non667 30 juillet 2012 13:44

              à marc
              Le problème c’est comment constituer une force politique qui puisse vraiment concurrencer l’UMPS et le FN ?

              concurrencer le FN ?
              ces mots vous rangent parmi les gogos utiles du N.O.M. et ses valets umpseelvmodem +fdg (libye )


            • dom y loulou dom y loulou 30 juillet 2012 15:22

              vous attendiez que vos politicards vous DONNENT la démocrati directe


              ...

              et s’il s’agissait simplement de la mettre en pratique et ainsi de l’imposer dans les moeurs des politicards, sans rien leur demander ?

            • nicolas_d nicolas_d 30 juillet 2012 18:05

              « il est nécessaire que soit proposée une »offre politique« par des partis réellement progressistes »

              Non, je ne pense pas.

              Il faut un changement, un vrai, dans tout.
              Avec un nouveau parti, les craintes, les suspicions du peuple, les batailles d’égos dans le parti etc... rien ne change, on ajoute juste un ingrédient à une mécanique bien huilée de soit disante démocratie représentative.

              Il faut un mouvement citoyen, une constituante par le peuple pour le peuple. Que chacun puisse se sentir investi, responsable. Vers une vraie démocratie, et vers des avenirs plus colorés.


            • Henri Francillon Henri Francillon 5 août 2012 14:33

              D’accord avec vous nicolas, il ne s’agit pas d’avoir un parti de plus mais d’en finir avec les partis.


            • robin 30 juillet 2012 13:16

              Tout ceci est bel et bon et rempli de bons sentiments mais pèche par excès de naiveté, regardez ce qua donné le mouvement des indignés et surtout en France et vous verrez le problème.

              Et quand bien même ça prendrait bien , le système se dépècherait comme partout ailleurs d’infiltrer le mouvement pour le rendre nocif aux yeux des moutons.

               

               

               


              • Patrick Brousse de Laborde 30 juillet 2012 13:58

                Bonjour Robin,

                Merci Marc d’avoir évoqué la Résolution Pacifique, qui va dans le sens du mouvement des indignés et bien entendu de la voie pacifique et résolue de Gandhi. Voici le lien originel : 

                http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-resolution-pacifique-120274

                C’est en étant résolus que nous transformerons la réalité, une poignée d’homme résolus feront toute la différence, c’est cela tout l’enseignement de Gandhi être résolus, c’est à dire être sans concession pour nos élites dominatrices qui nous tiennent en esclavage tout au long de notre vie pour leur seul profit.

                La Résolution Pacifique c’est avant tout refuser la docilité, la servilité des urnes qui nous impose nos dictateurs.

                Cordialement,

                Patrick Brousse de Laborde


              • Lea Andersteen Lea Andersteen 30 juillet 2012 18:06

                Il y a un élément qui est oublié : il y a de nombreuses actions de citoyens qui vont dans le bon sens, tout autour de nous. Simplement, la majorité des gens en ignore l’existence. Des choses changent, mais cela reste hors de notre regard, tout distrait par les médias.

                On a par exemple beaucoup entendu parler des grecs ne payant pas leurs impôts (ce qui est faux, prélèvement à la source) mais bien peu de la révolution des patates, par exemple...


              • lulupipistrelle 6 août 2012 04:21

                Le bon sens ? lequel ? moi je suis une militante , pas trop active mais pratiquante quand même, de la Liberté de l’Instruction... il doit bien y avoir sur agoravox une majorité contre... mais j’estime moi aller dans le bon sens. et personne ne peut m’en empêcher.


              • herbe herbe 30 juillet 2012 14:49

                Merci auteur pour cet article.

                Votre résolution je l’ai faite mienne et sans besoin d’ailleurs de votre top, c’est venu de l’intérieur.

                amha le succès du changement collectif dépend de la volonté de changement d’abord intérieur de beaucoup(*), c’est ce que vous dites, mais vous avez senti la réserve de plusieurs commentateurs, en la définissant de pessimiste.
                Effectivement sans concomitance de changements individuels massif point de changement collectif...
                Et selon moi il serait illusoire de vouloir jouer le chef d’orchestre (je comprends tout de même votre initiative), et même non productif puisque vous risquez la coercition, donc ce qui va suivre ne sera pas spontané donc pschitt...
                Donc c’est l’injonction comme d’ailleurs celle d’« indignez vous ! » qui pose problème, elle serait paradoxale même au sens de l’école de Palo alto, parce que certains verraient de la contrainte si ils ne sont pas mûr intérieurement et vous le reprocheraient...

                Je reconnais que l’injonction semble séduisante, comme la coercition d’ailleurs quand on veut presser les choses et gagner du temps mais n’est ce pas justement l’une des causes de grandes souffrances passées et actuelles : toute idée aussi magnifique soit-elle ne devrait pas être imposée, mais faire l’objet dune adhésion (le système actuel l’a compris au moins en partie sous sa forme séduction, le système meilleur qui suivra ne peut y déroger sinon il naîtrait totalitaire...)

                Bon je reconnais que concomitance et spontanéité, c’est pas gagné, ça tient peut-être du miracle ! mais il parait qu’il s’en est déjà produit smiley

                (*)Je remets ici une vidéo intéressante :
                Surtout pour voir la thèse du « 100ème singe », c’est vers 1h16mn pour ceux qui ont peu de temps...

                Pour finir reçu 5/5 votre 5, et encore merci pour ce partage...

                • dom y loulou dom y loulou 30 juillet 2012 15:08

                  édicter des commandements et des ordres de marche et demander ENCORE aux valets de rothschild de cesser d’être des esclaves ?


                  on a déjà donné sur le registre et onze ans après on sait comme « on » nous écoute


                  je ne vois pas en quoi il serait encore utile d’aller manifester devant des voleurs et des assassins et de se faire tirer dessus par des soladtas de plus en plus lourdement armés pour protéger palais et banquets festifs

                  il faut se mobiliser dans les campagnes si vous voulez survivre à cette tyranie et cesser de mendier des années qu’on vous le dit

                  c’est pour AVANCER que la méthode gandhi est propice

                  pas pour revendiquer, il n’y a rien à revendiquer, il y a une société à récupérer

                  sachez aussi l’obolix, le nettoyeur atmosphérique

                  ou on prend les choses en main sans rien demander à personne

                  ou elles resteront indéfiniment dans les mains des banksters valets des lords Rottenschild


                  les villes sont surpeuplées et faites pour nous emprisonner dans la machinerie à consommer et nous aliéner définitivement ?

                  les campagnes se sont vidées et les villages désertés ?

                  et bien il faut retourner dans les campagnes si vous voulez rester maîtres de la production alimentaire

                  pierre angulaire de la liberté ou de la servitude

                  et il y a un beau mouvement déjà commencé dont vous ne parlez pas

                  cherchez sous « incredible eadible »



                  • dom y loulou dom y loulou 30 juillet 2012 15:17

                    un nouveau film pour mieux comprendre que pour les plus grands fléaux parfois les plus simples remèdes existent


                    encore faut-il les empoigner soi-même et cesser d’attendre que ces politicards OU QUI QUE CE SOIT change à notre place, comme vous le dites en fait au début de votre article

                    alors cessons cette servitude et de croire qu’un beau jour ces messieurs-dames les colons vont changer

                    ils ne sont pas payés pour cela mais pour tous nous tuer avec leur système eugéniste et l’agenda de dépopulation qui rage autour de nous

                    • Leo Le Sage 30 juillet 2012 15:49

                      @AUTEUR/Marc JUTIER
                      Vous dites :
                      « Nous EXIGEONS que la monnaie soit dorénavant émise par la nation et non plus par les banques privées »
                      Précisez ce que nation veut dire.
                      Je suis pour la création monétaire par une banque centrale totalement indépendante.

                      Vous dites : « Nous EXIGEONS que les transports en communs soient gratuits pour tous. »
                      Pour l’avion ce n’est pas une bonne idée...

                      Vous dites : « Nous EXIGEONS en impérieuse priorité un moratoire sur le commerce de l’armement. »
                      +1

                      Vous dites : "En totale priorité nous EXIGEONS que le travail (mot ayant pour origine torture) devienne partout et pour chaque intervenant une récréation, un plaisir, un moment privilégié et agréable pour tous, sans condition"
                      Le mot torture me fera toujours rire... smiley smiley

                      Vous dites : « Ce n’est pas la révolution mais la Résolution Pacifique ! »
                      C’est quand même une révolution ce que vous demandez ...

                      Vous dites : « la base même de l’efficacité c’est le partage, alors si vous êtes d’accord avec ce texte, copiez-le, modifiez-le »
                      L’avenir c’est le partage ai-je dit...

                      D’accord avec Einstein... sur CE point.

                      Mon avis
                      Votre idée se résume à « Pour changer le monde, changez-vous et proclamez-le ! »
                      Pas de critique sur cette idée...
                      Je suis donc contraint par votre force de proposition de me plier...

                       
                      Cordialement

                      Leo Le Sage
                      (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                      • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2012 20:57

                        @ Leo Le Sage


                        « Je suis pour la création monétaire par une banque centrale totalement indépendante »

                        Sacrée manie d’ employer des attributs exigeant un complément, mais de ne pas le dire.

                        Indépendant de quoi ? Du capital ou du pouvoir du peuple ?

                      • Leo Le Sage 31 juillet 2012 00:02

                        @Par Michel Maugis (xxx.xxx.xxx.116) 30 juillet 20:57
                        Vous dites : « Indépendant de quoi ? Du capital ou du pouvoir du peuple ? »
                        Indépendante des trois...
                        >Le capital car il est en général corrompu.
                        >Le peuple parce qu’il est trop inconstant [au moindre problème le peuple veut virer tout le monde sans discernement].
                        >Le pouvoir : souvent c’est le parti qui prend des décisions, pas l’Etat, et même l’Etat n’est pas fiable...

                         
                        Cordialement

                        Leo Le Sage
                        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                      • Michel Maugis Michel Maugis 31 juillet 2012 01:49

                        @ Leo Le Sage

                        Votre réponse c’ est du n’importe quoi.


                      • Leo Le Sage 31 juillet 2012 02:21

                        @Par Michel Maugis (xxx.xxx.xxx.116) 31 juillet 01:49
                        Vous dites : « Votre réponse c’ est du n’importe quoi »
                        1/ Donnez nous votre vision des choses alors...
                        2/ Je ne vois pas en quoi c’est du n’importe quoi.
                        3/ Vous voulez qu’une de ces entités corrompues à divers nuveaux contrôlent la banque ?
                        Ah non, moi je ne veux pas !

                         

                        Cordialement


                        Leo Le Sage

                        (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                      • Marc JUTIER Marc JUTIER 30 juillet 2012 16:39

                        Je suis allé voir « incredible-edible » … intéressant !

                        http://www.incredible-edible-freland.fr/

                        Oui, tous les citoyens du monde qui s’engagent dans le processus des « Incroyables Comestibles » ont compris que l’abondance est le fruit du partage.

                        http://www.incredible-edible.info/

                        http://www.incredible-edible-todmorden.co.uk/

                        La sève monte. Avec l’expérience des incroyables comestibles de Todmorden, nous assistons à un mouvement mondial sans précédent. De proche en proche, des femmes et des hommes de tous les continents ont décidé de changer de regard. Ils ont entrepris de quitter la peur du manque et de vivre l’expérience de l’abondance par la co-création joyeuse du partage. Une nouvelle civilisation émerge !

                        Incredible Edible Todmorden - Reportage (VO-ST / Français)

                        http://www.youtube.com/watch?v=KGwrcVWI6bw


                        • Hervé Hum Hervé Hum 30 juillet 2012 19:25

                          Je vis de cette manière depuis 7 ans maintenant.

                          La réalité qui même ici n’apparaît pas est qu’il n y a pas de crise économique, financière et alimentaire. Il n y a en vérité qu’une crise de conscience...


                          • Hervé Hum Hervé Hum 30 juillet 2012 19:35

                            J’oubliai de le répéter encore une fois,

                            Tout impérialisme fonde sa conquête et son maintien sur l’application de deux maximes

                            L’union fait la force et diviser pour mieux régner.

                            On ne peut changer d’impérialisme quand le remplacant par un autre. Seule sa nature change.

                            Mais ce qui ne change pas ce sont les deux maximes à appliquer

                            Diviser son ennemi et s"unir à ses amis. Tant que tout ces mouvements seront séparés et divisés l ’ennemi sera le plus fort parce qu’il est lui organisé et uni. L’enjeu lui reste le même, le partage de l’abondance. Car nous vivons bien dans un monde d’abondance économique.

                            CQFD


                            • lulupipistrelle 6 août 2012 04:27

                              Tant qu’on n’est pas identifiable, tant qu’on est insaisissable, on peut agir... c’est pourquoi lorsqu’on a des convictions, il faut les appliquer dans l’anonymat, en sachant qu’on n’est sûrement pas tout seul... à agir de la sorte. C’est une action individuelle qui est le contraire de l’individualisme.

                              Tout mouvement déclaré est aussi tôt infiltré et neutralisé.


                            • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 30 juillet 2012 19:48

                              @ Jutier,

                              "On reconnaît avant tout les véritables esclaves, non pas aux chaînes, mais à la force et l’énergie qu’ils procurent à protéger leurs maîtres. Le citoyen n’a depuis longtemps plus besoin de chaînes, entant qu’esclave n’ayant pas conscience de son état."

                              Pour cette phrase, j’ai voté pour votre article, même si vous êtes, vous aussi, complètement soumis à la propagande étatiste.

                              *** Si les hommes sont imparfaits, il ne faut pas concentrer trop de pouvoir dans les mains d’un petit nombre : Votez Libéral ! ***


                              • Michel Maugis Michel Maugis 30 juillet 2012 20:45
                                @Marc JUTIER

                                L’ auteur est très ambigüe dans son chapeau.

                                Il est « persuadé de cette vérité depuis une vingtaine d’ années »

                                De quelle vérité ? Que l’ heure n’ est plus à la démonstration (que le capitalisme est nocif) ? Ou que le capitalisme est nocif ?


                                « La lutte politique de Gandhi est l’exemple par excellence comme quoi la non-violence active (ahimsa) est la forme la plus subversive et la plus efficace de contestation et de transformation. »

                                Cela est totalement faux. c’ est un mythe transmis par ceux qui ne veulent pas transformer la société.

                                La lutte politique de Ghandi, par la non violence, n’ a jamais été pour changer la société d’ exploitation, qui est toujours une des formes les plus cruelles qui soient en Inde, mais pour obtenir l’ indépendance de l’ Inde.

                                 Et cela fut fait par l’ énorme avantage stratégique obtenu par une Angleterre exangue de la 2GM et de la victoire de l’URSS sur celle-ci, de la décolonisation et de la chute de l’ empire Britannique déjà largement amorcée.

                                De telle sorte que c’ est absolument faux de mettre cette victoire au crédit du pacifisme qui serrait à élever au niveau d’ un principe révolutionnaire. C’ est parce que Ghandi a perçu ces réalités qu’ il en a déduit sa stratégie politique de ne pas utiliser la violence qui n’était plus nécessaire.

                                C’ est oublier que les révolutionnaires sont pacifiques par principe, car ils rejettent l’ oppresseur justement par leur violence physique et économique sur les oppressés. La violence n’ est jamais enclenchée par les révolutionnaires mais par les contre révolutionnaires. Le pacifisme dépend d’ eux fondamentalement. Ne pas répondre à la violence contre révolutionnaire, c’ est repousser les changements révolutionnaires jusque’ à des moments encore plus violents. Ce qui ne signifie qu’ il faille systématiquement répondre par une violence à la violence de l’ adversaire. Tout est une question de degré et de rapport des forces.

                                Si de l’ Inde, l’ auteur en fait une preuve, alors il y a bien plus de preuve dans l’ histoire qui démontrent que la violence fut nécessaire puisqu’imposée, et non le pacifisme.

                                Les propositions de l’ auteur sont de l’ enfumage bourgeois pour maintenir le système d’ exploitation de l’ homme au profit d’ une minorité qui ne cesse de pondre des nouvelles méthodes de luttent sans jamais mettre en cause la fameuse forme de la propriété qui est justement le critère fondamentale qui détermine les rapports de production, et donc la société actuelle.

                                « Ce n’ est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’ est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. »

                                Donc, vous n’ arriverez jamais à convaincre de vos propositions « révolutionnaires ».
                                C’ est bien plus simples de convaincre à voter pour des révolutionnaires qui proposeraient de changer les rapports de propriétés par des lois révolutionnaires. 

                                Cela est possible par la démocratie même bourgeoise. Si la bourgeoisie répond par la violence, alors il faudra utiliser la violence des lois contre cette violence. 

                                • Hervé Hum Hervé Hum 31 juillet 2012 01:01

                                  La propriété, voilà bien ce dont il s’agit depuis que comme disait JJ Rousseau, l humain à posé des barbelés et dit « ça, c’est ma terre, ma propriété privé ». Conséquemment naissait le privé de propriété !


                                  Il n y à de révolution que par la remise en cause de la forme de la propriété privé. Les grandes révolutions ne furent que cela. De même que presque toutes les guerres passés et présente.

                                  La révolution ne consiste pas à limiter la propriété privé mais à l’abolir pour la remplacer par la responsabilité individuelle et collective des peuples autour d’une même conscience d’appartenir à la même planète.

                                  Ceci est le préambule.

                                  Aussi, quand je lis une proposition pour changer de modèle économique, la seule chose que je regarde c’est si ce fameux nouveau modèle propose l’abolition de la propriété privé. S’il prétend pouvoir la conserver, même à minima, alors c’est un faux.

                                  « Ce n’ est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’ est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. »

                                  Je vous répondrait que :

                                  L’exception est un principe de la vie qui permet à celle ci d’évoluer. 

                                • tf1Goupie 30 juillet 2012 21:13

                                  « consommer un minimum » ??

                                  c’est quoi votre minimum à vous ? Vous pensez que c’est le même que votre voisin ?

                                  Encore un article naïf, voire enfantin.


                                  • lulupipistrelle 6 août 2012 04:33

                                    Très juste... moi je proposerais plutôt « consommer comme il n’est pas prévu que vous le fassiez ». Autrement dit consommer en privilégiant la consommation qui aidera votre voisin à gagner sa vie, plutôt que de claquer votre fric comme la pub vous y invite.


                                  • Cosmicray 30 juillet 2012 21:24

                                    http://www.youtube.com/watch?v=f-mVhNwpxZo&feature=related
                                    Gandhi
                                    Dalai Lama
                                    des océans de sagesse oui oui oui a n’ en pas douter.


                                    • alinea Alinea 30 juillet 2012 23:08

                                      Ne rien exiger : agir.
                                      Exiger c’est « se placer sous », quémander ! ( oui parce que nous n’avons pas le pouvoir, seul le pouvoir exige !)
                                      Non, monde parallèle, économie parallèle, entre aide, soutient.. ;
                                      Éducation, instruction, prise de conscience, audace, courage
                                      frugalité...
                                      Fraternité citoyenne ?
                                      Qui vous empêche de faire la fête ?
                                      Pourquoi les transports seraient-ils gratuits ? Services publics, prix coutant ça serait déjà bien !......


                                      • lulupipistrelle 6 août 2012 04:36

                                        Assez bien raisonné...

                                        Un bémol : il y a des services publics qui sont une vente forcée, on peut parfaitement s’en passer.


                                      • Croa Croa 30 juillet 2012 23:42

                                        « Refuser tout travail non véritablement utile aux autres »

                                        Si un travail t’es proposé c’est qu’il est utile à quelqu’un ! Ceux que tu cites serait plutôt seulement utile aux escrocs qui le proposent mais le fait est smiley

                                        Marc, tu es un mauvais sujet... smiley

                                        et en plus tu entraînes les autres ! smiley


                                        • Sinbuck Sinbuck 31 juillet 2012 00:03

                                          Marc,
                                          de bonnes idées sont relayées par tes soins.
                                          Dans quelle discipline es-tu ingénieur ? Quel est ton métier ?
                                          Car il est difficile d’être ingénieur aujourd’hui et de rester intègre...

                                          Ensuite, il est IMPORTANT de distinguer un « citoyen du monde » et un « citoyen dans le monde » ; la différence est de taille !

                                          Sinon, il est essentiel que les individus changent d’abord en eux mêmes pour la société change par différentiation intrinsèque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires