• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > WTC : Démolition contrôlée par A+B

WTC : Démolition contrôlée par A+B

Ceux qui soutiennent la version officielle veulent nous faire croire que les tours du World Trade Center se sont effondrées de façon naturelle. Cet article présente la démonstration de la démolition contrôlée du WTC 1 et 2.

Jusqu’à présent, les tours jumelles étaient réputées par les experts pour s’être effondrées avec une accélération égale à 70% de celle de la chute libre, qui permettait ainsi de réfuter l’hypothèse de démolition contrôlée. On connaissait les analyses démontrant la chute libre du WTC 7 (Chandler partie I, partie II), d’abord réfutée par la commission d’enquête du 11 Septembre 2001, et finalement avouée par le NIST.

Cet article se veut aussi bref que concis, et accessible à tout le monde. La version officielle ne tenait qu’à une brique, celle de l’obscurité des calculs mis en place par les experts d’autorité, croyant que personne n’irait venir les chercher sur leur propre terrain. C’est désormais chose faite. Puisque les experts font semblant d’ignorer les faits, nous nous attachons à démonter jusqu’à leur plus petite équation.

I - Démonstration de démolition contrôlée

a - Introduction

Nous nous contentons ici d’étudier l’effondrement de la tour Nord du WTC. Le modèle d’effondrement des tours Nord et Sud du WTC n’est en rien comparable avec l’effondrement du WTC 7. Pour prouver la démolition contrôlée des tours du World Trade Center, nous nous proposons de raisonner par l’absurde. Par les équations, nous prouvons, relevés vidéos à l’appui, comment le modèle du pancake ne peut être accepté, et en quoi il est incompatible avec le temps de chute des tours.

Jérôme Quirant, spécialisé dans le calcul de structures, que plus personne ne présente, fervent défenseur de la version officielle, explique sur son site Internet le modèle de l’effondrement en pancake du WTC.

"Suite à l’amorce de l’effondrement, la continuité de la descente de charge au travers des poteaux a été rompue. Partant de là, les étages qui ont chuté devaient reporter leur poids sur la structure inférieure..."

Dans l’effondrement du WTC 1, comme celui du WTC 2, nous distinguons deux phases d’effondrement. La première est appelée crush-up, et correspond à l’effondrement de la partie supérieure à l’impact de l’avion dans chaque tour. La seconde est appelée crush-down, et correspond à l’effondrement de la partie inférieure de l’impact de l’avion. Le modèle étant dit en pancake, nous appelons marteau la pile d’étages au-dessus du front d’effondrement, et qui entre en collision avec chaque étage.

b - Temps de chute minimal théorique



Suite à l’analyse des vidéos de l’effondrement de la tour Nord, un examen précis du crush-up montre qu’à t=3sec, la moitié des étages se sont déjà abattu sur le haut de l’étage 92, y constituant une pile au repos (crush-down n’a pas débuté), et l’autre moitié est en chute à 22m/s (étude de Szamboti et McQueen, ainsi que celle de Chandler) vers cette pile.
En faisant l’hypothèse que t=3s est l’instant où la pile au repos lâche et commence à tomber (si elle le fait plus tard ce sera encore pire pour la théorie du Pancake), la situation est équivalente à celle d’une unique pile de 18 étages qui tombe à 11m/s (application de la simple loi de conservation de quantité de mouvement).

Grâce à ce relevé de conditions initiales, nous pouvons calculer le temps minimal théorique du crush-down de la tour Nord. Ce temps est donné par la formule de conservation de quantité de mouvement, appliqué aux étages de la tour (supposés de même masse, et uniformément répartis sur toute sa hauteur) :

vi+1=(i/(i+1)).vi

Cette relation permet de déterminer la vitesse du marteau après impact, composé alors de i+1 étages. De plus, nous appliquons la formule de la chute libre entre chaque impact, ce qui fait que le marteau regagne de la vitesse entre chaque collision. Le terme i/(i+1) manifeste visiblement une limite que le pancake ne pourra dépasser, et qui est bien supérieure à la limite de la chute libre. La vitesse est indépendante de la masse des étages, mais est dépendante du nombre d’étages accumulés par le marteau.

Le crush-down théorique de la tour Nord est alors calculé à 10.209 sec. Ajoutant les 3 sec de crush-up observées sur les vidéos, nous pouvons établir la limite théorique minimale d’effondrement de la tour Nord à 13.209 sec. Cette limite est déjà supérieure aux limites jusqu’alors calculées. En aucun cas le temps d’effondrement de la tour Nord ne saurait être plus rapide que ce temps minimal.

c - Temps de chute minimal réaliste

Le temps de chute minimal théorique n’est en rien réaliste. Il ne prend absolument pas en compte les effets de pertes de masse du système, et néglige complètement la résistance de la structure elle-même. Nous nous contenterons dans cet article de présenter une borne minimale qui prenne en compte les effets de pertes de masse lors de l’effondrement. Une perte de masse signifie que le pancake perd de sa vitesse d’effondrement, car la masse dont il était censé être composé ne participe plus à la conservation de l’impulsion du mouvement.

Nous savons que moins de 25% de la masse totale du WTC a été retrouvée sur ses fondations. En réalité, ce chiffre est très certainement en deçà de 10%. Nous présentons deux formules qui permettent de prendre en compte la perte de masse.

La première, notée A, qui nous parait la plus réaliste au regard des observations vidéos, suppose qu’à chaque instant, au cours de l’effondrement, le marteau est composé de la même proportion de masse qu’il est censé avoir dans des conditions optimales, que le pourcentage de masse du WTC retrouvé sur sa base :

vi+1=(k*i/((k*i)+1)).vi

Il ne s’agit là que de la simple reformulation de la conservation de quantité de mouvement. Le temps de crush-down minimal monte alors à 16.338 sec si l’on considère une perte de masse de 75%. Le temps de chute minimal de la tour serait alors d’au moins 19.338 sec, en négligeant totalement la résistance de la tour.
Si on applique cette formule avec une perte de masse plus réaliste de 90% tout au long de l’effondrement, le temps de chute minimal de la tour serait d’au moins 26.944 sec. Si le temps total d’effondrement est difficile a évaluer sur les vidéos en raison du nuage de poussière, il est est certain qu’il est inférieur à 20 sec.

La deuxième formule que nous proposons, notée B, est une formule théorique qui permet de faire perdre un pourcentage de masse progressivement croissant au marteau tout au long de l’effondrement. Cette formule découle du modèle pancake lui-même, et introduit une perte d’énergie à chaque collision qui ne dépend pas de la masse de la pile mais seulement de sa vitesse au carré :

vi+1=(k*f(vi)*i/(k*f(vi)*i+1)).vi
f(v)=(vf^2+v0^2+vf.v0)/(vi^2+v0^2+vi.v0)

Le temps de chute minimal, pour une perte progressive de masse du pancake supposée de 28% à 75% serait alors de 17.397 sec (vf étant approximée par l’équation A).

Nous présentons donc ces 17.397 sec comme un temps de chute total minimal plus réaliste, étant donné la perte de masse du système au cours de son effondrement. Ce nombre est catégoriquement largement sous-estimé, étant donné qu’il prend en compte une perte de masse largement insuffisante, et qu’il ne prend absolument pas en compte la résistance de la tour.

d - Analyse de l’effondrement

Nous nous proposons, en plus d’apporter une borne minimale du temps de chute de la tour bien au-delà de tout ce qui a pu être présenté jusqu’alors, d’étudier l’effondrement avec précision par des relevés sur les vidéos.

Sur cette analyse en image, le marqueur vert représente le front d’effondrement réel et observable de la tour Nord (attention, il ne s’agit pas là de la hauteur de chute des débris, mais bien du front de destruction de la tour). Le marqueur rouge représente la hauteur du front d’effondrement dans le meilleur des cas, et le marqueur orange la hauteur du front d’effondrement d’un crush-down un peu plus réaliste que nous avons proposé au point c, mais que nous avons également qualifié de largement sous-estimé.

Nous observons qu’à t=3s, le front d’effondrement est calibré à 11m/s comme nous l’avons observé dans le point b, le marteau constituant alors une pile de 18 étages.

A t=7s, vu le front d’effondrement, le marteau est alors composé de 52 étages. Cependant, selon le crush-down minimal théorique calculé au point b, nous observons que le front d’effondrement est largement en avance sur un modèle en pancake optimal, que nous avons pourtant qualifié de surréaliste. Le front atteint le marqueur vert en 7 sec alors qu’il aurait du mettre au moins 8.13 sec pour arriver à cette hauteur, même dans les meilleures conditions d’optimalité.

A t=8.7s, le marteau est alors composé de 65 étages. Ainsi, nous pouvons observer que le front de destruction est encore bien en avance sur le front théorique minimal que l’on pourrait observer dans des conditions d’optimalité, et sur le front orange calculé au point c. Le front vert est atteint en 8.7 sec, alors que même l’effondrement optimal n’aurait pu l’atteindre qu’en 9.44 sec.

Tout au long de l’effondrement, nous pouvons observer que le front n’est pas réparti uniformément, et peut s’étaler sur plus de 13 étages. Nous observons également qu’après effondrement, il subsiste des colonnes d’une hauteur de plus de 270m.

Les calculs nous ont donc permis de montrer que le temps de chute du World Trade Center est tout simplement irréaliste selon le modèle en pancake. Nous avons également montré que sur certaines portions l’effondrement de la tour Nord s’est produit bien plus rapidement que l’effondrement en pancake théorique qui se réaliserait dans des conditions optimales.

e - Temps de chute attendu


Nous apportons un temps de chute minimal attendu. En nous appuyant sur le cas typique d’un effondrement en pancake, la chute de l’immeuble ABC Balzac, nous pouvons estimer que l’on était en droit d’attendre un temps de chute minimal selon ce modèle à plus de 40 sec pour la tour Nord.

Cependant, nous insistons sur le fait que nous ne soutenons absolument pas l’effondrement en pancake du WTC, et pensons qu’il a été inventé pour voiler la vérité. Selon le modèle ABC Balzac, il parait invraisemblable que les tours jumelles se soient effondrées complètement comme elles l’ont fait. On peut observer un basculement du marteau bien avant la fin du crush-down, ce qui laisse à penser que les tours du WTC auraient été à peine éventrées. Le basculement du marteau est présent dès le début de l’effondrement de la tour Sud, et le fait que l’effondrement se soit réalisé de manière symétrique par la suite reflète au plus haut point une anomalie de la physique si on accepte le modèle en pancake.

Egalement, nous pouvons observer d’autres anomalies, comme l’absence d’éjections de squibs, contrairement au WTC, et la hauteur des débris incomparable (20% contre 3%).

II - Manipulation de la version officielle

Etant donné nos résultats, nous pouvons affirmer sans détour que le modèle en pancake est un leurre, destiné à cacher la vérité. Au vu des temps de chute des tours que nous avons présenté, toutes les études jusqu’alors ont toujours proposé des résultats qui étaient inférieurs au temps de chute théorique minimal.

a - Etude de Bazant

L’étude de Bazant, soutenue par le NIST, est un article qui fait référence pour les tenants de la version officielle, pourtant, il est totalement incorrect. Comme nous l’avons vu, la phase de crush-up est amorcée avant la phase de crush-down. Pourtant, Bazant prétend le contraire.

Finalement, voici deux études, basées sur des relevés précis de la réalité, qui sont en total désaccord avec cette théorie, qui est donc un gros mensonge :
http://www.journalof911studies.com/volume/2008/TheMissingJolt7.pdf
http://zkt.blackfish.org.uk/119/Simple_CD_Models_WTC1.pdf

b - Etude de Greening


Cette étude calcule le temps minimal théorique du crush-down de la tour Nord à 11.6 sec. De plus, comme nous le fait remarquer Jérôme Quirant sur son site Internet : "Il arrive à une durée de chute de respectivement 12,6 et 11,5 secondes pour les tours 1 et 2". En clair, il oublie complètement la phase de crush-up.

Ce calcul de 11.6 sec est faux, tout simplement parce que la vitesse initiale du crush-down n’est pas nulle (11m/s), Greening devrait trouver 10.644 sec de crush-down, auxquelles s’ajoutent 3 sec de crush-up (facilement observable sur les vidéos), ce qui porterait un temps d’effondrement théorique minimal à environ 13.644 sec, temps supérieur à la borne théorique optimale que nous avons proposé, mais qui est obtenue si on considère le marteau initial comme une pile de 15 étages, ce qui est absolument absurde. Finalement, il n’est pas besoin de grands discours pour observer que ni la résistance de la tour, ni les effets dissipatifs de perte de masse réalistes ne sont pris en compte dans ce modèle.

c - Epilogue

Rien ne saurait aujourd’hui justifier un effondrement naturel des tours jumelles, dans la mesure où toutes les études présentées jusqu’alors ont toujours estimé le temps de chute de la tour Nord à 20% de plus que celui de la chute libre. Ces calculs étaient présentés volontairement faux ou totalement incomplets, pour masquer la démolition contrôlée, et s’approcher au mieux du temps d’effondrement réel de la tour. Des calculs obscurs, approuvant l’effondrement réel, donné par les relevés sismiques, et le caractère naturel de l’effondrement, donnait plus de crédit à la version officielle, et permettait de continuer de mentir sur la démolition contrôlée du WTC.

III - Conclusion

Nous avons présenté deux temps de chutes de l’effondrement de la tour Nord du WTC selon le modèle en pancake. Le premier, est le temps de chute minimal théorique que les experts de la version officielle auraient aussi dû trouver, il suffisait pour cela de regarder les vidéos où l’on voit le crush-up précéder le crush-down. Ce temps de 13.209 sec est obtenu sans prendre en compte la perte de masse du système, et en négligeant toute forme de résistance. Le second, un peu plus réaliste mais pourtant encore très sous-estimé, est de 17.797 sec. Il prend en compte une perte de masse du marteau au cours de l’effondrement, sans tenir compte de quelconque résistance de la tour.

Nous avons également apporté la preuve que le modèle en pancake est faux. En nous appuyant sur des relevés précis de la vidéo, nous avons montré que l’effondrement du WTC est en avance, sur certaines portions de la tour, sur le temps d’effondrement minimal théorique imposé par le modèle lui-même. De plus, cette avance serait tout simplement surréaliste si l’on prenait en compte des équations permettant d’être plus représentatives de la réalité, reflétant fidèlement perte de masse et résistance du système.

Nous avons également comparé l’effondrement du WTC à un autre effondrement en pancake. Celui-ci prouve de façon pertinente que l’effondrement du WTC ne conduit pas aux observations que l’on était en droit d’attendre s’il avait respecté ce modèle.

Les calculs et confrontations aux observations ayant abouti à cet article ont été effectués en collaboration étroite avec Frédéric Henry-Couannier. Nous tenons également à remercier Jérôme Quirant pour ses correspondances, dans lesquelles il a apporté nombre d’informations, fiches de calculs, sur lesquelles se basent leurs résultats. Par la vérification des calculs et des équations présentées, nous avons pu apporter la preuve que les études soutenues par la version officielle sont fausses.

Finalement, cet article se veut simplement faire l’écho qu’il n’est plus question pour personne d’avoir encore des doutes, il n’y a aujourd’hui plus que des certitudes. Certitude des mensonges de la version officielle, et il n’est plus question d’avoir encore quelconque confiance ou foi dans les personnes qui nous ont jusqu’alors certifié du contraire.
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (148 votes)




Réagissez à l'article

1550 réactions à cet article    


  • momo 21 novembre 2009 03:25

    Mais quelle aurait été la raison du gouvernement en place de tuer 3000 personnes ?


    • Echo Echo 21 novembre 2009 05:07

      La réponse pourrait bien tenir en quatre lettres :

      P.N.A.C.

      ou encore :

      P.N.A.C.

      Même si on ne peut pas parler d’un franc succès.


    • LeGus LeGus 21 novembre 2009 08:43

      @Echo,

      Et oui le PNAC, le PNAC mais aussi Zbigniew Brzeziński dans son livre « the great chessboard » :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Zbigniew_Brzezi%C5%84ski#Le_Grand_Echiquier_.281997.29
      On a là le MOBILE du crime, énoncé par des gens qui du fait de leur positions officielles avaient la capacité de le commettre.

      @manfred,

      Bel article, rigoureux et précis. Les curieux vous remercient.

      Bien cordialement.


    • morice morice 21 novembre 2009 10:41

      tout le monde aura noté ici qui vise ce nouveau pseudo.... on continue ici l’œuvre de sape habituelle...




    • non666 non666 21 novembre 2009 12:16

      Bien avant le PNAC, dès 1992 , les memes auteurs avaient écrit le defense planing guidance de 1992.

      Dans ce document, les etats unis affirmaient qu’ils etaient desormais la seule « hyperpuissance » et qu’ils devraient desormais tout faire pour eviter de se retrouver en situation de rivalité avec d’autres puissances.

      Etaient clairement visés l’Europe, qu’il fallait neutralisé a tout prix (c’est desormais fait grace au TCE/traité de lisbonne mis en place par Sarkozy/Kouchner/lagarde et les autres traitres au sommet de l’Etat) , la Chine et l’Inde et le retour previsible de la Russie.

      Ils affirmaient qu’ils devraient etre capable de faire « deux guerre d’Irak et demi » (et la quand on les voit echouer avec un seul Irak, on est mort de rire).
      La menace , ils la voyait bien .
      C’etait le fait qu’en l’absence de menace credible « en face » , les anciens vassaux europeens risquaient de jouer leur propre carte.
      C’est a CE moment que Al quaida a été inventé comme menace ultime et invisible.
      L’entité existait jusqu’a present qu’en tempos que false flag pour les attentats « islamistes »
      de couverture.
      Depuis , ils l’ont mediatisé pour toute les actions qui devaient les pousser a intervenir.
      L’idée geniale est d’associer a al quaida les vrais attentats islamistes , meme revendiqués , en definissant leurs auteurs comme la branche locale de notre fantomas islamiste. Et puis de temps en temps, on organise un 11 septembre, un 21 septembre, un tir de roquettes sur la Palestine occupée....


    • stephane 21 novembre 2009 13:44

      Le pic pétrolier imminent et la déplétion qui s’en suit justifient à eux seuls un tel acte. Le mode de vie américain ne peut se passer d’hydrocarbure bon marché, pas avant longtemps en tous cas.

      C’est ce qu’on lit aussi dans le pnac : les motivations sont notamment de sécuriser -voire d’accaparer- les régions productrices et les approvisionnements. Ne manquait plus qu’un bon prétexte, comme un nouveau Pearl Harbor...


    • Kipik 21 novembre 2009 13:56

      Cet article est une imposture, les lignes rouges tracées sur l’immeuble sont en-dessous du front de chute, ça saute aux yeux des gens de bonne foi.


    • appoline appoline 21 novembre 2009 14:20

      @ Non,

      On se doute bien à qui appartiennent les deux nains baptisés au sécateur, j’espère qu’un jour les méfaits commis par tous collaborateurs seront amenés au grand jour afin que les français comprennent à quel point ils ont été dupés. Il est grandement temps que cette mascarade du 911 soit dévoilée au grand jour mais ce jour là, justement ils pourraient bien numéroter leurs abattis, la masse n’aime pas la félonerie.


    • quid damned quid damned 21 novembre 2009 14:45

      Bonjour à tous.
      Ce n’est effectivement pas dit que ce soit le gouvernement en place à l’époque qui soit l’instigateur de ce drame, mais ce n’est pas impossible non plus. A qui profite le crime ? Souvenons-nous quand même que le gouvernement Bush a menti pour les armes de destruction massive en Irak. Avec l’appui de ce mensonge, des soldats ont été envoyés au casse-pipe, sans compter les centaines de milliers (proche du million semble-t-il) de civils irakiens innocents. ALORS pourquoi un tel blocage psychologique sur l’hypothèse alternative à la VO. Des centaines de milliers de morts sur le sol iraquien c’est moins grave que 3000 morts sur le sol américain ? Tout ça pour un mensonge prémédité. Ouais ce serait plus rassurant de savoir ceux qui nous gouvernent, droits, honnêtes, désintéressés, incorruptibles, humanistes (ouais là faut pas pousser) et aux papattes bien blanches. Encore une fois à qui profite le crime ? Quels intérêts sert-il ? Interêt pétrolier ? colonialiste en iraq ? liberticide (promulgation de lois exceptionnelles) ? militaires ou commerciaux (armes, fournitures), ou autres ?
      Je n’ai pas de réponse ni d’avis tranché, mais ce que me disent mes yeux, mon bon sens et ma conscience n’est pas en adéquation avec la VO. Ceci dit je respecte les avis opposés. Dès le début, lorsque j’ai commencé à parler de mes doutes à quelqu’un que je trouve très sensé et capable de mesurer tous les aspects d’un problèmes sans arrières-pensées, sa première réaction a été grosso modo : « dis pas ça tu me fais flipper ! », et ce n’est que depuis peu que cette personne envisage que l’on puisse douter de la VO. Et oui la TROUILLE pour répondre à votre question par une autre : Pourquoi est-il si difficile d’envisager qu’un gouvernement puisse être capable, sinon complice d’une telle horreur ?
      Pour mémoire : des propos qui me semblent mesurés et lucides : http://www.dailymotion.com/video/xaniyw_11-septembre-philippe-geluck-exprim_news
      Puisses-je être dans l’erreur.
      Salutations


    • goc goc 21 novembre 2009 16:13

      @ momo
      Mais quelle aurait été la raison du gouvernement en place de tuer 3000 personnes ?

      Bravo, vous faites un effort de travail personnel en vous posant la question, alors essayez encore un petit effort : prenez la carte du moyen orient (de la Turquie à l’Inde, y compris le sud de l’ex URSS), faites en 2 exemplaires

      sur le premier : mettez les puits de pétrole sous contrôle américain, ainsi que les bases militaires sous contrôle ou acceptant le séjours d’armées américaines, avant le 11/09

      Sur sur l’autre exemplaire : faites la même chose, mais à la date d’aujourd’hui, et vous entourez tous les nouveaux points qui sont issus directement des suites du 11/09 (guerre contre l’Irak et contre alquiada)

      et vous aurez la réponse

      Ces guerres ne sont que des guerres de contrôle de l’approvisionnement des énergies fossiles (Pétrole et Gaz), et seul un acte aussi fort que le 11/09 pouvait permettre de justifier de telles guerres totalement injustifiables autrement


    • non666 non666 21 novembre 2009 16:27

      Exact Gos, lecteur des atlas geopolitique je suppose ?

      Il est toujours etonnant de voir les memes nous crier « complotisme » en niant la possibilité d’un complot alors meme que le gouvernement de Bush en a produit 3, tous eventé , à la meme epoque :

      1) Attaque a l’anthrax islamo-irakienne qui s’est révélée etre une « attaque INTERNE » dont les souches etaient enregistrées dans les labos de recherche de l’armée US....
      2) Lien entre l’Irak et les attaques du 11/09
      3) Presence sure et certaine d’armes de destructions masive en Irak....


      Malgrès que ces 3 evenements soient aujourd’hui tous connus pour ce qu’ils sont, certains naifs (ou «  journaliste ») pretendent toujours que le « complotisme » soit une maladie mentale.


    • manusan 21 novembre 2009 05:26

      tout ça pour nous démontrer qu’un kilo de plomb tombe aussi vite qu’un kilo de plume.

      non mais sérieux, si c’était pas contrôlé, une bonne moitié de dessous serait reste en place. regarder un peu les images de la 2 eme guerre mondiale ou d’autres guerres, c’est pas parce que le toit s’effondre que l’immeuble s’écroule en entier.

      Pas besoin des équations de Galilée pour piger ça, juste un peu de bon sens.


      • Philou017 Philou017 21 novembre 2009 09:36

        Chantecler :

        Merci de mettre en évidence la problématique des pro-VO.
        Peu importe la qualité des démonstrations, la pertinence des questions, l’incohérence de la VO, toute remise en cause heurte le bon sens.
        Ou tout au moins la vision du bon sens que se font les pro-VO : le 11/9 ne peut PAS être autre chose qu’un complot islamique. A partir de là, toute démonstration allant à l’inverse ne peut être qu’une fantasmagorie basée sur l’illusion.

        Oui, mais si ce que vous appelez le bon sens n’était qu’une auto-illusion destinée à préserver vos convictions ?


      • Halman Halman 21 novembre 2009 10:10

        Tout à fait.

        Que l’effondrement soit provoqué par une explosion accidentelle ou provoquée ne change rien aux lois de la physique élémentaires.

        Ce n’est pas parce qu’il y aurait eu des explosifs dans la tour que la vitesse de chute augmente ou diminue, les lois de la physiques sont invariables.

        On peut bricoler des équations différentielles comme on veut, selon le résultat que l’on veut obtenir, cela ne change rien à la réalité des faits.


      • morice morice 21 novembre 2009 10:15

        non, les arguments de Manfred sont nécessaires, car ils décryptent la thèse officielle au regard de ce que vous pensez vous naturel : c’est cela l’importance de son post. Vous vivez comme si tout le monde était comme vous, Manusan. Souffrez qu"il existe d’autres opinions, et soyez aussi moins méprisants avec ceux qui prennent la peine de faire des articles, ce que vous ne faites pas.


      • morice morice 21 novembre 2009 10:17

        Ce n’est pas parce qu’il y aurait eu des explosifs dans la tour que la vitesse de chute augmente ou diminue, les lois de la physiques sont invariables.

        mais si enfin : les étages du dessous s’ils n’avaient pas été explosés auraient ralenti la chute dans la théorie de l’acier ramolli seulement et non détruit !

      • vergobret 21 novembre 2009 15:23

        "Ce n’est pas parce qu’il y aurait eu des explosifs dans la tour que la vitesse de chute augmente ou diminue, les lois de la physiques sont invariables.«  Si justement, un effondrement contrôlé est plus rapide. Beaucoup plus...

        Expl. contrôlée : cela revient à créer un vide sous chaque niveau. Vitesse d’un corps en chute libre (Galilée).
        Effondrement accidentel d’un immeuble : il n’y a pas de corps en chute libre.

        La loi des corps en chute libre ne s’applique qu’aux... corps en chute libre.

         Essayez de compter les secondes dans le 2ème cas, vous serez vite dépassé... si vous avez assez de patience pour le faire.
         »les lois de la physiques sont invariables " Hi hi.


      • manusan 21 novembre 2009 15:30

        a Chantecler

        Vous mettez 1 kilo de plomb et 1 kilo de plume dans des récipients de même volume et forme. vous lâchez de la tour de Pise elles arrivent en même temps au sol. Ceci est démontré au début du XVII siècle par Galilée. La masse ne rentre pas en compte dans l’accélération de l’objet en mouvement dans un révérenciel galileen. On l’apprend au lycée.

        Ça marche bien entendu dans le vide avec des récipients de forme différents puisqu’on évite tout frottement de l’air, mais je n’ais pas parler des contenants. N’importe qui comprendrait qu’un kilo de plume en forme de voile de 10 m carre tomberait moins vite qu’une boule de plomb du même poids.


      • manusan 21 novembre 2009 17:48

        je ne vois pas bien l’utilité d’expliquer de manière compliqué une évidence. Ou alors c’est pour donner du poids a la théorie pourtant deja approuve par le commun des mortels. Si le simple d’esprit ne voit pas que c’est une démolition contrôlé rien qu’avec des images, je suis pas certain qu’il comprennent beaucoup plus avec des équations.

        mais bon Morice nous dit que c’est des nano-bombes a neutron, alors c’est sur que la on va droit dans la mécanique quantique, ce qui va complique un peu les choses.


      • Manfred Manfred 21 novembre 2009 17:54

        Les experts font fie des évidences mon cher manusan.

        Faire cette étude permet d’affirmer de façon catégorique que la théorie du pancake va contre les lois de la physique elle-même.


      • vergobret 21 novembre 2009 18:22

        ce qui reviens à dire que 9 sec pour wtc, c’est trop rapide pour être un effondrement accidentel classique.
        Selon moi, bien sûr.


      • Manfred Manfred 21 novembre 2009 06:59

        Bonjour à tous.

        Nous tenons à apporter des précisions concernant cet article. Ceux qui se demandent d’où viennent les relevés du front d’effondrement de l’image (marqueur vert), il ne s’agit que d’observer attentivement la vidéo qui est donnée en lien dans l’article :
        http://www.youtube.com/watch?v=SYUx5zJ3yss

        Pour prouver que le marqueur vert est bien le front d’effondrement, voici une explication en image :
        http://citoyen.liveworld.fr/Images/_Article/1.jpg
        On le voit nettement, la partie des débris accolée à la façade progresse par saccades de façon irrégulière, contrairement au nuage de débris plus à droite, avec des expulsions horizontales violentes de la gauche vers la droite.

        Pour prouver que cette observation est tangible, nous vous invitons à regarder cette autre vidéo :
        http://www.youtube.com/watch?v=FgvjB1oWn5Y

        Vous pourrez y observer :

        A 0:06 de la vidéo, que le front d’effondrement mis en évidence sur la face latérale de l’immeuble de notre vidéo est également présent et observable dès le début crush-down de la tour !
        http://citoyen.liveworld.fr/Images/_Article/2.jpg

        A 01:08 de la vidéo, même si on ne peut pas trop juger directement de la hauteur du front d’effondrement à t=7sec, on peut regarder par rapport à la hauteur de l’immeuble devant le WTC, qu’on est à peu près à même hauteur sur notre schéma qu’on a présenté dans l’article, et également qu’on y retrouve bien le même front d’effondrement, avec l’éjection massive de masse de gauche vers la droite propulsée de façon très violente et irrégulière.
        Même vidéo 01:08 : http://citoyen.liveworld.fr/Images/_Article/3.jpg

        Pour ce qui est des relevés précis de la vidéo, j’ai travaillé avec l’image en grossissement x4, où chaque étage de la tour représente 6 pixels, et avec une précision de 0.08 sec. Et nous observons avec Frédéric Henry-Couannier sensiblement les mêmes relevés indépendamment l’un de l’autre.

        Je tiens à faire part des différentes interventions de Jérôme Quirant à propos de cet article, qui était déjà disponible avant agoravox sur différents supports.

        Il nous a d’abord accusé d’avoir des hallucinations, en commentaire à ce même article paru sur lepost :
        http://www.lepost.fr/article/2009/11/19/1800078_world-trade-center-demolition-controlee-par-a-b-etude-mettant-ko-le-site-bastison-et-j-quirant_0_3029283.html
        « Je ne parlerai même pas du positionnement du trait vert (soi-disant le front d’effondrement !!) qui démontre par A+B (titre du post) la déficience visuelle avancée des auteurs de cet ’article’.... ou leur malhonnêteté... C’est au choix ! »
        Tout le monde peut le voir, le trait vert n’est rien d’autre que l’emplacement exact du front d’effondrement observé sur la vidéo. Il nous a également donné un fichier qui répondait complètement à côté de la plaque, hors sujet par rapport à l’article, preuve s’il en est qu’il avait commenté sans même avoir esquissé un bout de lecture de l’article.

        Il s’est ensuite rendu coupable de diffamation publiquement sur le forum Hardware, où il nous a accusé d’avoir falsifié notre article après parution, et d’avoir trouvé des « images bidonnées ». Tout le monde pourra se rendre compte de sa diffamation ici :
        http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Actualite/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1564.htm#t20627550
        S’il a modifié son message entre temps, outre les impressions d’écran que nous avons enregistrées je vous transmet sa phrase telle quelle :
        « Mort de rire : les deux prix Nobel corrigent en temps réel leur papier merdique : ils ont sorti les images bidonnées où ils voulaient faire croire que la bande verte correspondait au front d’effondrement !! Heureusement, tout ça était sauvegardé !! »
        http://img262.imageshack.us/img262/797/reopenmoorea1.jpg
        http://img20.imageshack.us/img20/4504/reopenmoorea2.jpg

        Vous noterez par vous-mêmes l’élégance habituelle des propos de ce joyeux luron !

        Les images de cet article ont été uploadées sur imageshack.us, expliquez-moi comment je peux faire pour modifier une telle image une fois qu’elle est sur ce site ? Egalement, le lien de l’image correspond sur chaque article en tout point avec le lien de cet article, dont j’ai demandé la parution le 19 novembre, et dont Jérôme Quirant nous a accusé de falsification le 20 novembre, alors qu’une fois la demande de publication faite sur agoravox, personne ne peut modifier son article !

        Sa photo mise sur Hardware (vous remarquerez le titre : « image bidon »), il s’agit d’une image partielle :
        http://www.bastison.net/Graphique/Images0/Bidon.jpg
        et celle qu’il estime qu’elle a été modifié alors qu’elle est déjà en ligne depuis le 19 novembre sans avoir jamais subit de changement :
        http://img8.imageshack.us/img8/149/collapsec.jpg

        Dans un de ses commentaires, où il a l’habitude de parler avec lui-même pour éviter d’avoir des détracteurs qui le mettraient à mal, l’exercice dans lequel il excelle (cf émission 30 septembre 2009 sur France 2), il a avancé dans une conversation entre forums interposés que nos 11m/s de conditions initiales n’étaient pas justifiées :
        http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Actualite/attentats-septembre-pentagone-sujet_4281_1564.htm#t20627127
        « Dans leur ’article’, les deux prix Nobel ont écrit que le crush down n’est intervenu qu’après que huit étages soient déjà tombés sur le numéro 92...
        Du coup le vitesse est divisée par deux.. logique.... de 22, on passe à 11m/s »

        Monsieur Quirant montre encore qu’il réfléchit après avoir écrit, et qu’il lit après réfléchit. Dans notre article, dans la partie I-b, nous expliquons clairement pourquoi la vitesse doit être divisée par 2 :

        « Suite à l’analyse des vidéos de l’effondrement de la tour Nord, un examen précis du crush-up montre qu’à t=3sec, la moitié des étages se sont déjà abattu sur le haut de l’étage 92, y constituant une pile au repos (crush-down n’a pas débuté), et l’autre moitié est en chute à 22m/s (étude de Szamboti et McQueen, ainsi que celle de Chandler) vers cette pile. »

        Donc nous expliquons, qu’au vu des observations, la pile est bien au repos. Et c’est à lui de nous expliquer cette anomalie, tout comme l’anomalie d’avoir un front d’effondrement du modèle pancake étalé sur plus de 13 étages (ou plus de 50 mètres de haut !). La vitesse est bien sûr divisée par 2, parce que ce sont alors 9 étages qui en rencontrent 9 autres, la simple application de la conservation de quantité de mouvement permet de le démontrer.
        Si les 9 étages au repos ont subit une perte de masse pour conserver la vitesse, croyez que le temps de crush-down sera bien pire pour la théorie du pancake.
        Quand bien même, en admettant une pile de 18 étages qui lâchent à 22m/s, nous prouvons par le calcul qu’à t=7sec, la situation reste inchangée, le front d’effondrement observé est toujours en avance sur le temps de chute minimale théorique (I-b), mais juste de façon un peu moins flagrante (4 sec observées contre 4.43 sec calculées). Il faudra bien sûr expliquer comment on peut être en avance sur le meilleur des pancakes possibles, alors qu’on observe clairement que les conditions d’optimalité pour approcher ne serait-ce qu’un tout petit peu de ce temps théorique étaient très loin d’être réunies.

        Vous noterez que les discussions étaient engagées sur le site lepost, mais que monsieur Quirant à préféré fuir pour vaquer à ses occupations de désinformation sur d’autres forums. Ce désinformateur professionnel a l’habitude de fuir les débats, il préfère de loin combattre seul, au moins, il combat le seul adversaire qui lui permet de se croire à la hauteur et qui tremble devant son impressionnant CV d’autorité, le vide !


        • Philou017 Philou017 21 novembre 2009 09:29

          J’avoue que je suis moi-même surpris par le peu d’argumentation de Quirant. Quand je pense qu’on nous le présente comme une autorité scientifique. Mais des gens perdent tout sens de la mesure quand il s’agit de problématique qui concerne leurs opinions et leur repères.
          Sans parler de la vulgarité de la personne.

          Un Léon bis, à moins que ce ne soit l’inverse.

          En tout cas, bravo pour ce beau boulot.


        • moorea34 21 novembre 2009 11:29

          Manfred, je vous ai déjà dit que vous aviez des problèmes avec la compréhention du français (et même l’écriture : Nous tenons également à remercier Jérôme Quirant pour ses correspondances, dans lesquelles il a apporté nombre d’informations, fiches de calculs, sur lesquelles se basent LEURS (?) résultats) nous en avaons encore la démonstration éclatante...

          Je n’ai jamais remis en cause le passage de 22 à 11 m/s puisqu’il y a 9 planchers en mouvement qui en heurtent 9 autres... j’ ai même écrit LOGIQUE !!! Vous prenez vraiment vos désirs pour la réalité...
          Ce qui est parfatement idiot par contre, c’est de croire qu’un plancher est supposé reprendre 9 fois sa charge avant de s’effondrer...
          Encore une fois les gens qui ne sont pas spécialistes peuvent écrire des bêtises, mais là, juste un peu de logique vous aurait amené à éviter ce genre d’inepties... 


          Enfin, j’ai modifié mon post sur hardware où j’indiquais que vos images avaient disparu..
          Hélas (!) elles sont bien encore disponible ....


        • Manfred Manfred 21 novembre 2009 11:33

          Ah ben alors, si vous ne remettez pas en cause les 11m/s, tout va pour le mieux. Pardonnez ma méprise.

          Donc : est-on d’accord sur le point I-b ?
          Est-on d’accord sur le point I-c et que le temps d’effondrement est largement sous-estimé ?

          Pour les anomalies d’un étage qui supporte les autres. C’est simplement pour vous faire plaisir croyez le bien. Parce que si on est logique, cela implique tout simplement une perte de masse. Perte de masse qui se traduirait par un temps d’effondrement au-delà de l’observable... Et si anomalie il y a, c’est à vous qui soutenez le pancake de nous l’expliquer, comme je le répète le fait que le front d’effondrement s’étale sur plus de 13 étages...

          Pour le point I-d, je sais que vous n’avez pas envie d’en discuter. ^^


        • Jurassix Jurassix 21 novembre 2009 16:10

          Bon article, je vais me plonger dedans, mais j’ai une première remarque à propos de ce document , concernant la position des lignes rouge et vertes. A la vue de ce document, et vue la poussière générée par l’effondrement des étages supérieurs, leur situation me semble bien aléatoire. Si on regarde l’image 4, du côté droit de la tour, on voit toujours la structure en place bien au dessus de la ligne rouge qui elle se trouve au niveau de la poussière et des débris qui chutent eux à la vitesse de la chute libre.
          La différence est assez nette.

          Je regarde ça tranquillement ce soir et reviendrai.


        • Manfred Manfred 21 novembre 2009 16:14

          Je vous convie à consulter un de mes commentaires ici :
          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wtc-demolition-controlee-par-a-b-65285#forum2317550

          Il faut également noter que même si la façade n’est pas affectée, la face latérale droite de la tour elle est complètement éventrée, par des expulsions massives de tonnes de matière en progression, et que c’est donc bien la hauteur du front de destruction dans la théorie du pancake, sinon comment l’interpréter ? Cela aurait encore moins de sens de faire fie de ces observations.


        • yoann06 27 novembre 2009 18:43


          Bonjour et merci pour cet article,

          il confirme ce que beaucoup savent déjà, ou ceux qui avaient de sérieux doutes se voient confirmé encore plus..

          en effet la liste des incohérences dans le 11 septembre est assez longues pour remplir un bottin

          Pour ma part j’en retiendrais principalement 3 très faciles a vérifier pour peu qu’on s’en donne la peine.

          - Lors de la chute des WTC 1 et 2, le WTC 7 à été entièrement détruit , ceux qui ont été sur place savent que ce bâtiment n’était pas contigu aux 1 et 2 et donc n’aurais pas du être endommagé, et encore moins entièrement détruit jusqu’au sol.
          cette destruction a été passée sous silence, et pas plus évoquée par la commission d’enquête, peut être parce que des archives de la CIA datant de l’ère Bush père s’y trouvaient.

          - Lors de l’impact du deuxième avion sur le WTC, tout le monde a vu les video tournées par CNN (entre autre) avec des caméra professionnelles, 
          les images ont tourné en boucle des semaines, peu de gens ont helas vu que l’avion filmé n’avait pas la peinture de carlingue de United airways, et en regardant mieux , l’avion n’a même pas de hublots, c’est quand même étonnant pour un « avion de ligne »
           en se mettant a une distance équivalente d’un avion en vol , on constate que l’on reconnais parfaitement les peintures et les hublots, impossible de confondre un avion Air France , un easy jet ou un Bristish Airways, , j’ai fait l’expérience vous pouvez la faire aussi.

          en effet s’il existe très peu d’image de l’impact du vol AA11 sur la 1ere tour il y en a beaucoup sur le deuxième pour le soit disant vol UA175 , qui sont d’excellent qualité et sur plusieurs angles, et tout le monde y a accès en ligne . ce sont des sources diverse et non maitrisée par le gouvernement US.

          - dernier point facile a voir aussi, elles concernent les premières photos prises au pentagone avant que l’immeuble ne s’effondre suite a l’incendie.
          Ces photos prisent par les pompiers arrivés sur place en premier on été mise en ligne rapidement .
          on peut y voir quelque chose d’étonnant : un avion de 40 mètres de large et 12 mètres de haut pesant 100 tonnes s’est écrasé sur la façade d’un immeuble au niveau du RdC en laissant intact les vitres du 1 er étage juste au dessus et la pelouse juste au dessous !!
           ces vitres sont bien la , recouverte par la mousse projetée par les pompiers ... 
          j’avoue que c est c’est énormité qui m’a fait prendre conscience en premier lieu que tout cela ne pouvait être vrai .... 
          sans parler des réverbères et des pylônes de camera devant le bâtiment qui sont eux aussi intacts comme par miracle.

          après avoir cherché et réfléchi, j’ai compris l’impossibilité de cette succession d’évènements,   ce qu’on nous disais était complétement improbable

          Le coup de grâce a été porté dans mon esprit pas le témoignage vécu d’un client travaillant pour la société Accenture ( EX andersen consulting ) et qui a travaillé dans le WTC à NY
          il y avait des connaissances et des amis à cette époque.
          15 jours avant les « attentats » les WTC 1et 2 ont été entièrement fermés, l’ensemble des sociétés qui s’y trouvaient n’ayant plus l’autorisation d’y accéder, électricité entièrement coupée ( donc plus d’alarme ni de vidéo surveillance ) pendant deux journées et deux nuits,
          la totalité d’un weekend de fermeture complète des deux bâtiments, ce qui ne c’est jamais produit auparavant dans l’histoire de ces tours
           que c’est ’til passé pendant ce temps  ? sans doute quelque personnes savent, et peut être qu’un jour cela se saura ....

          ces points ne sont qu’une très faible partie des éléments qui sont évidement absolument impossibles à propos du 11/09 et qui pourtant nous ont été complaisamment bourré dans le crane

          Dernière chose qui serait absolument hilarante , si de tels évènement pouvaient l’être ,
          la veille, le 10 septembre 2001, Mr Donald Rumsfeld, a annoncé au congrès américain qu’il y allait avoir des attentats contre les US,
          et après le 1er impact du 1er avion, il a annoncé devant témoins, qu’ il y en aurait d’autres ( 9h02 Mr Rumsfeld est au pentagone et sort a l’extérieur, juste avant que le pentagone soit touché, coïncidence ? )
          ca serait encore plus incroyable que le père noël, sauf que la réalité de cela se trouve sur les minutes officielles du congrès US et partout sur le net pour peu qu’on sache chercher

          autre document a voir, depuis le 11 septembre , lors de l’ere Bush plus de 9000 milliards de dollars auraient disparus des réserves fédérales
          voir http://www.youtube.com/watch?v=ta6TSCPcnLs

          voir aussi le document :

          Le rapport de la « commission d’enquête » présidentielle passé au crible : 115 mensonges sur les attentats du 11 septembre
          par David Ray Griffin*

          Effondrement de la tour n°7 du World Trade Center

          La commission d’enquête n’a pas abordé le sujet. Ce bâtiment n’a été touché par aucun avion et son effondrement présente les caractéristiques d’une démolition contrôlée (cf. vidéo).

        • Philou017 Philou017 21 novembre 2009 09:23

          Ph Renève est impayable.

          « En plaçant des lignes où on veut sur des photos on peut démontrer n’importe quoi. »

          A défaut d’attaquer la démonstration, Renève donne dans l’attaque de diversion. Le truther place des lignes n’importe où !!!
          Peu importe que Renève ne donne aucun argument factuel, une bonne attaque de diversion, ca fait du bien

          « J. Quirant a clairement exposé sur son site que la chute des tours peut s’expliquer sans autre intervention que le crash des avions et les incendies qui en ont résulté. »

          Quirant l’a dit !!! Moi, ca me rappelle l’attitude des gens d’une secte. Le gourou l’a dit, c’est forcément vrai. Comment discuter avec des croyants ?

          « Il n’y a rien à ajouter. »
          Forcément.


        • Augustule pipo 21 novembre 2009 09:30

          Il n’y a rien à ajouter.

          La contre analyse n’est elle plus permise ?
          Pourquoi devrait on plus aller dans le sens de bastison quand dans celui de Manfred ?


        • morice morice 21 novembre 2009 10:17

          En plaçant des lignes où on veut sur des photos on peut démontrer n’importe quoi


          en postant des conneries on fait pareil

        • morice morice 21 novembre 2009 10:39


          J. Quirant a clairement exposé 
          sur son site que la chute des tours peut s’expliquer sans autre intervention que le crash des avions et les incendies qui en ont résulté. 


          les incendies de kérosène volatilisé dès l’impact ??? la boule de feu n’est pas assez grande ???


          J. Quirant a clairement exposé sur son site que la chute des tours peut s’expliquer sans autre intervention que le crash des avions et les incendies qui en ont résulté. 

          à droite, la fumée noire dense sort de où ?? du toit. C’est celle des réserves de fioul disposées en haut des tours. Une bonne idée..
          ça ne brûle pas des masses

          à ce point là d’ailleurs..

          mais bon, Renève va nous dire que c’est une photo, et que c’est comme les traits...

          à quoi s’amuse Quirant ?? à relier le 11 septembre à une prétendue théorie du complot juif, afin de dénigrer ses détracteurs : tout son travail consiste en ça...


          qui prend le relais juste après ??

          lui


          chez la droite extrême, il y bien déchirement sur le sujet...

          qui s’amuse à écrire sur la théorie ?? Redeker !! 


          sur quoi appuie-t-il sa théorie ? 
          Les Protocoles des sages de Sion – faux notoire – ne constituent ni accident ni une aberration dans l’histoire. Ils sont tout à la fois un résultat (aboutissement d’une histoire), un paradigme et une matrice. Un résultat d’abord : ils s’inscrivent dans un genre littéraire qui a pris une grande extension en réaction à la Révolution française, pour délégitimer celle-ci, l’écrit conspirationniste. Il s’agit d’un type d’écrit dénonçant une conspiration, inmanquablement imaginaire, s’accompagnant de la présentation de pseudo preuves. 

          tout le monde sait qu’il s’agit d"un faux grossier que Redeker fait semblant de découvrir !

          mais ça lui permet d’écrire ça :

           Les rumeurs attribuant aux Juifs l’attentat des Twin Towers de New-York ou bien la dénonciation rituelle d’une mainmise américano-sioniste sur les affaires de la planète sortent tout droit, après un léger lifting, des Protocoles. Un point commun se dégage de toute cette production culturelle : l’obsession du complot, de la conspiration, traduisant une vision paranoïaque de l’histoire

          donc on n’en parle pas, puisque grâce à cette belle entourloupe, en parler c’est être antisémite... 

          bien joué, les mecs : vous avez avec Redeker et consorts bloqué tout débat ! 

          la faute à Meyssan, avec ces prises de position d’extrême droite, il est vrai !

        • jp 21 novembre 2009 10:44

          completement faux
          cet article le démontre


        • Gollum Gollum 21 novembre 2009 11:15

          De plus, l’effondrement n’a aucune raison d’être vertical à ce degré ni se produire à cette vitesse, qui est la vitesse maximale de la chute libre à un moment totalement arbitraire puisque les tours ont pu résister des heures.


          Je me rappelle même avoir vu à la télé une démolition contrôlée qui visiblement devait avoir été mal calculée puisque la tour s’est penchée sérieusement de côté...

          Et là dans ce cas du 11/9 tout s’effondre nickel et sans bavure... Vraiment des pros ces islamistes de Ben Laden pour avoir su se faire effondrer trois tours comme celle-ci sans bavure aucune...

          Ou au contraire pas de chance car ils auraient peut-être préféré les voir se pencher de côté..
          Après tout cela aurait fait encore plus de dégâts..

        • goc goc 21 novembre 2009 16:28

          De plus, l’effondrement n’a aucune raison d’être vertical à ce degré ni se produire à cette vitesse

          c’est même pire que cela :
          il n’y a aucune raison pour que 3 tours, dont 2 seulement ont été frappées par un avion, et pas au même endroit, ni avec le même angle, s’effondrent exactement de la même façon : droite et à la même vitesse.

          C’est impossible, sauf si ces 3 effondrement sont fait de la même façon, et donc uniquement par une démolition contrôlée


        • kleuck kleuck 21 novembre 2009 16:32

          Un effondrement a au contraire toutes les raisons du monde (enfin une seule, mais suffisante : la gravité) de se produire verticalement.
          Dans le cas d’une vraie démolition contrôlée, la démolition commence justement par la base, et dans ce cas le moindre raté ou retard dans une déflagration peut faire pencher l’édifice.


        • Kévin 21 novembre 2009 21:14

          Je suis d’accord, j’ai rien à ajouter. Sinon que l’auteur de l’article doit - avec son arsenal mathématique et sa physique de salon - se sentir infiniment plus intelligent que la masse de gens qui ne croient qu’aux faits.


          Il ne suffit pas de démontrer la réalité pour qu’elle soit vraie. La réalité du monde dépasse ces spéculations. Je vous rappelle que les criminels qui ont commis les attentats seront jugés devant un tribunal judiciaire de New York, d’une part, mais que les faits ont d’ores et déjà été avoués en public.

          Mais si vous souhaitez délirer, allez-y. Faites des maths ! De toute façon, avec des maths, je suis sûr que vous arriveriez à démontrer que c’était dû à un séisme dû à une bombe atomique placée sous les tours par... des illuminati par exemple. Je sais pas :« 2²=4, donc c’est de la faute des illuminati ! »

        • goc goc 22 novembre 2009 12:04

          @ kleuk

          Un effondrement a au contraire toutes les raisons du monde (enfin une seule, mais suffisante : la gravité) de se produire verticalement.

          oui si les éléments qui cèdent sont reparti uniformément et horizontalement, or dans le cas du second avion, seule une zone latérale a été touchée par l’impact, et donc cette zone a été fragilisé bien plus rapidement et fortement que les autres zones, et donc la première partie à s« effondrer aurait du être justement cette zone latérale et donc la tour aurait du se »casser" à cet endroit et non descendre verticalement.


        • zephyx 24 novembre 2009 15:27

          @Kevin, ce n’est pas parce-que vous avez ne comprenez pas les maths en application dans cet article que cela vous donne le droit de fustiger l’auteur de l’article.
          Vous semblez ne pas comprendre ce qui y est expliqué, ce qui est concevable, tous le monde n’a pas le même niveau de connaissances mathématiques, mais apparament vous ne semblez pas comprendre grand chose aux faits non-plus oO...

          Le nombre de faits démontant la version officielle est tellement important et provient de tellement de sources (FBI, experts, membres de la commissions, sciences, monde de la finance, etc...) qu’il faut vraiment ne rien connaitre au 11 septembre pour sortir de telles énormités.

          Quant aux criminels qui ont commis ces attentats nous aimerions bien les connaitres sachant que même le FBI n’est pas capable de trouver suffisamment de preuves pour inculper Ben Laden.
          Pour infos, les seules preuves incriminant les personnes qui seront jugées bientôt à New York sont des aveux extorqués sous la torture pendant des années, ça c’est de la preuve !

          Donc oui, faisons des maths et de la physique, car ce sont là 2 des nombreux domaines démontant complètement la version officielle, mais ces domaines ayant l’avantage de reposer sur la science qui constitue une base difficilement attaquable par les croyants de la version officielle.

          Si vous ne comprenez pas les maths, essayez au moins de vous intéresser aux domaines à votre portée parmis les FAITS qui sont bien nombreux à contredire une version officielle devenue bien risible.


        • morice morice 21 novembre 2009 10:20

          De mon point de vue l’interprétation à fournir était l’inverse : en cas d’utilisation d’explosif , l’âme en béton aurait été détruite en premier ou simultanément...


          le centre a été volatilisé obligatoirement, Chantecler, et vous en avez vu avec moi les étranges vestiges tenir en l’air quelques secondes et partir en poussière !

          l’âme est en acier recouvert de béton, ce sont des PILIERS, ce n’est pas tout à fait comme la Tour Montparnasse, c’est ce que j’ai déjà expliqué !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès