• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Création et Internet : où est l’urgence ?

Création et Internet : où est l’urgence ?

Alors que les chiffres du chômage explosent, alors que la Société Générale distribue 700 millions d’euros publics à ses actionnaires, alors que les délocalisations s’accélèrent, que l’outre-mer vit une situation insurrectionnelle…. Que les urgences fusent, donc… Le gouvernement fait passer au pas de charge le fameux texte « Création et Internet » sur lequel le Parlement délibérera et se prononcera en urgence - en vertu de la procédure du même nom.

Sur la forme : il est quand même assez singulier que ce genre de texte fasse systématiquement l’objet d’une procédure d’urgence. C’était, en effet, déjà le cas pour son ancêtre la loi DADVSI, en 2005 (La loi "Création et Internet" étant une sorte de DADVSI 2). Au point que certains réclament une commission d’enquête parlementaire afin de vérifier, à tout hasard, s’il n’existerait pas une pression de la part de divers lobbys pour faire adopter ce texte en suscitant le moins de débat possible…

A vrai dire, en douze ans de mandat parlementaire, ce n’est malheureusement pas le premier texte que je vois passer où on peut discerner plus ou moins distinctement l’empreinte des copains du Fouquet’s.

Si enquête parlementaire il doit y avoir c’est à propos du "lobbying" intensif, auprès des gouvernements (gauche et droite), qu’ont suscité de nombreux textes passés ces dernières années devant notre assemblée.

Sur le fond : ce projet de loi impose techniquement en l’état la surveillance généralisée de la connexion des 17 millions de foyers Français abonnées à l’ADSL, car pour détecter et identifier les téléchargements, illicites ou légaux, il n’y a pas d’autre méthode possible.

Un peu à l’image de radars routiers surveillant en permanence le trafic qui flasheraient tous les automobilistes, non pas pour relever les infractions mais juste pour savoir où ils sont passés.

C’est-à-dire que, sur le principe, chaque titulaire d’un abonnement Internet est considéré comme un délinquant potentiel. Sous les qualificatifs de « riposte graduée » et « proportionnalité de la sanction », inquiétants tant ils semblent tout droit sortis du service communication du Pentagone, se cache ainsi l’importation en France de l’internet à la chinoise, c’est-à-dire l’instauration pure et simple du Big Brother de Georges Orwell – avec la police politique et ses exactions en moins, il est vrai. Est-ce là une pratique digne de la France du XXIème siècle, de la France tout court ?

Ajoutons que le titulaire d’une connexion doit, dans le cadre de ce texte, se munir d’un dispositif technique permettant de filtrer sa connexion et, en cas de réclamation, doit être en mesure de prouver que ce dispositif est parfaitement fonctionnel. Si vous faites partie de la majorité de la population qui n’a pas « Bac+ 3 en informatique option réseau » malheur à vous !

Enfin, comment accepter que le contrôle et la décision de coupure des abonnements à internet soient effectués par une autorité administrative indépendante, juridiction d’exception, composée d’individus mus par la défense d’intérêts strictement privés, et non pas - a minima - par l’autorité judiciaire, seule fondée dans toute démocratie à s’immiscer dans la vie privée des citoyens et justiciables ?

Répétons-le, seule l’instauration d’une licence globale rémunérant à sa juste valeur le travail de création, pourra concilier la défense des intérêts des artistes et la liberté de l’internet. Car l’internet est constitué par nature d’échanges de données numériques qui, dans le cas de la musique et de la production cinématographique, induisent une véritable révolution des comportements comme l’imprimerie en son temps face à la copie manuelle. Il n’est ni possible ni souhaitable de la contrecarrer. Mais cela nécessite en retour l’invention d’un nouveau système de rémunération des créateurs (une taxe forfaitaire comme le prévoit la licence globale par exemple) à la fois juste, efficace et modérée - les contraintes matérielles et financières de la « riposte graduée » pouvant à cet égard se révéler bien plus lourdes et donc nuisibles au développement général de l’internet, qui demeure une nécessité.

Et puis, que feront nos petits Big Brothers lorsqu’ils se rendront compte que leur dispositif de surveillance est contourné, notamment par courriels ? Obtiendront-ils alors le privilège exorbitant d’ouvrir tous les courriers électroniques des particuliers qui contiennent des pièces jointes ? !

Seule la mobilisation des Français pourra, comme pour le travail dominical, faire en sorte que le gouvernement recule sur cette gravissime atteinte aux libertés individuelles.

De mon coté je vais prochainement adresser un courrier à l’ensemble de mes collègues pour les alerter sur ce texte, et leur signifier en termes clairs qu’en se prononçant pour son adoption ils se prononceraient pour la surveillance systématique et généralisée de leurs concitoyens, à commencer par leurs proches, familles et amis, par des vigiles aux ordres de l’industrie du divertissement.




Crédit image : Groz Bulles

Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (123 votes)




Réagissez à l'article

101 réactions à cet article    


  • Yannick J. Yannick J. 6 mars 2009 11:36

    Malheureusement, depuis que notre bon roi soleil est au pouvoir, c’est réformes sur réformes qui débouchent sur encore plus de "flicage", moins de liberté d’expression, plus de controle......

    ses amis doivent être vraiment content du boulot qu’ils ont fait en le plaçant à la tete de l’état.
    il faudra au moins deux mandat à son successeur pour défaire ses actes......
    le problème est qu’il aura laissé la france en piteux état.....


    • pierrot123 6 mars 2009 13:47

      Yannick : "il faudra au moins deux mandat à son successeur pour défaire ses actes......"

      Ouais, ben, pour défaire ce qui a été voté, en matière de lois... "Bonjour !", même longtemps après...
      D’autant plus que les lobbies seront ENCORE LA, pour "veiller au grain", qu’est-ce que tu crois ??? ....


    • Philippe95 6 mars 2009 20:05

      Un candidat d’opposition idéal pour 2012 dresserait, bien avant l’élection, la liste des lois imbéciles qu’il s’engagerait à révoquer d’un seul texte dès son élection, et pour le coup avec un 49.3. pour échapper à toute tentative de sauver des morceaux de ces lois.

      Celui qui promet cela est certain d’avoir ma voix, et je pense pas mal d’autres, mais jamais un politicien ne prendra un tel engagement.


    • Christoff_M Christoff_M 7 mars 2009 02:32

       cela fait vingt ans que nnous entendons parler de réformes notamment dans l’éducation et que localement loin des lycées parisiens ou des exemples donnés en patures aux journalistes béats...

      il y a des lycées en banlieue ou il y a des seaux dans les couloirs pour les fuites et ou les enseignants techniques se débrouillent avec des versions de logiciels obsolètes, cela concerne aussi bien les BTS que la formation continue, mais madame Pécresse bac+ .... a sans doute oublié les Bacs+2...

      il parait que nous manquons de dizaines de milliers de techniciens supérieurs !! il serait peut etre temps de les former ou de reconvertir des adultes dans des secteurs porteurs, web, appareils de mesures, controle qualité !!

      la France est une catastrophe par rapport aux pays nordiques...

      mais nos dirigeants issus de grandes écoles, de bac+5 à plus sont ils compétents pour gérer ces problèmes !! non bien sur que non ils ne savent pas ce que c’est qu’un BTS ou un DUT !! c’est bien le gros problème de nos ministres de l’éducation incompétents à gérer les filières techniques et les demandes des entreprises en techniciens et ingénieurs !! le pole emploi est une catastrophe aberrante à cet égard, les classifications ne correspondant pas aux métiers actuels en 2009 !!

      s’il y a bien une réforme en France à faire c’est le suivi des chercheurs d’emplois, et des gens qui veulent se former à plus de 35ans pour se reconvertir !!


    • Rage Rage 9 mars 2009 08:10

      Bonjour,

      Je partage totalement la position de cet article.

      Ce qui est certain, c’est que le gouvernement, ou plutôt la succession de gouvernements de droite ont toujours rampé face aux lobbies de l’industrie du disque. Ils n’ont toujours rien compris.

      Ce puissant lobby voit depuis bientôt 10 ans son oligopole s’effriter, ses marges se réduire. Après des années de gabegie (demandez les rémunérations des agents de la SACEM : vous comprendrez vite qu’à Universal cela doit être bien pire), ils en veulent encore !

      Des années qu’ils nous refont le coup : la cassette, la VHS, le CD, le DVD, le MP3... tout est bon pour répèter que les "pirates" sont des méchants contrevenants qui pillent les contenus...

      On omet par contre de dire que les "méchants pirates" sont d’avides consommateur d’internet, de lecteur MP3-ipod, de lecteur HD-DVD, de PC pentium 4 dual core etc... Le marché s’est juste déplacé du contenu au contenant en s’affranchissant des chemins balisés vers l’achat obligatoire de CD plein pot.

      Les artistes n’en vivent pas plus mal : comment justifier par exemple que pour un seul film, un acteur puisse gagner 26 millions d’euros rien que sur le passage au cinéma ? Et je ne parle pas des DVD...
      N’y a t’il pas une disproportion des rémunérations dans ce milieu ?
      Trop d’argent, trop facile (plus il y a de population, plus leur nombre fait qu’un succès devient une rente colossale), trop concentré : les "pirates" régulent d’eux-mêmes le marché en ne payant pas plusieurs fois ce qu’ils payent déjà à la conception (aides diverses de l’Etat ou du privé), à la diffusion (droit d’auteurs) et à la reproduction (n’oublions pas que les DVD vierges sont taxés...).

      L’urgence réside alors dans le fait d’octroyer encore du "pognon" au petit monde de l’industrie du disque et des riches artistes pour qu’ils conservent leur train de vie.Voir tant de téléchargements gratuits les rend fou : tant de pognon à se faire qui leur échappe !

      Allons donc couper les connections internet des familles, présumons l’utilisateur comme coupable d’utiliser les moyens qui sont mis à sa disposition, court-circuitons la liberté d’internet : la France est sur la voie direct vers la paupérisation de la création et le sécuritarisme à tous les étages... il ne me semble pas que cela soit propice à l’innovation et encore moins à une sortie par le haut du pays.

      Nous sommes gouvernés par des imbéciles : et nous allons le payer très cher au moins pour la décennie à venir.


    • boris boris 6 mars 2009 12:10

      Bien d’accord avec toi Yannick, faudrait pas non plus qu’il refasse un mandat, les moutons sont tellement bêlant.


      • La Bourrique La Bourrique 6 mars 2009 12:10

        Au sujet de la licence globale, j’aurais tendance à dire que ce n’est pas la meilleure solution possible, mais plutôt la moins mauvaise disponible, n’ayant pas mieux à proposer.
        Elle a surtout comme avantage d’être une base cohérente de discussion entre les consommateurs et les artistes, même si les majors (et je ne parle pas d’ayant-droits dans ce cas) et leurs actionnaires ne veulent pas en entendre parler.
        L’impression générale de cette $%*# de loi est de sauvegarder le portefeuille des gros, pas d’aider à la création et de sauver les vrais artistes. Pour ces derniers, les consommateurs sont prêts à payer, plusieurs sondages l’ont mis en évidence.


        • Trick Trick 6 mars 2009 13:58

          Je le pense aussi.

          Sans parler de la bataille sur le partage de cette licence globale, c’est la porte ouverte à tous ceux qui ne veulent pas "s’adapter".
          Le monde cinématographique, littéraire, des jeux video, des peintres, du porno...Chacun voudra sa part.



        • La Taverne des Poètes 6 mars 2009 12:11

          Joyeux anniversaire quand même !


          • John Lloyds John Lloyds 6 mars 2009 12:11

            Le projet est risible, surveiller 17 millions de connections, je leur souhaite bien du plaisir, il faudra multiplier les effectifs par 1000, envoyer 300 régiments tous les matins à 6h aux 4 coins de la France pour les perquisitions, que les internautes apprendront très vite à anticiper, sans pour autant modifier leurs attitudes.

            Beaucoup de bruit pour rien, je pense qu’ils utilisent ce projet bidon pour détourner l’attention, alors qu’une catastrophe mondiale est en gestation avancée. Tu penses qu’ils se soucient des téléchargements alors que l’édifice est sur le point de s’effondrer.


            • boris boris 6 mars 2009 12:29

              Je suis d’accord en partie avec toi John, sauf que la surveillance est boostée par les moyens informatiques mis en oeuvre, non seulement les moyens informatiques mais les moyens humains surtout, essaye de retirer ne serais ce que 2.000,00€ à un guichet de banque, tu vas être surpris, immédiatement le guichetier va te demander pourquoi tu retires une somme aussi "importante", pour ma part je leur réponds "vous faites pas tant de questions quand je viens vous en apporter".

              De plus ce nase va aller gratouiller sur un formulaire, j’ai demandé l’explication à mon cousin qui est directeur d’agences bancaires, il m’a répondu "c’est pour lutter contre le blanchiment d’argent", mais allons donc ! c’est pour nous fliquer à mort oui ! enfin entre autres.

              Tu sais bien qu’il y a suffisament de nases de bases smiley , pour collaborer. D’ailleurs c’est ce qui m’inquiétes le plus.

              Bien à toi.


            • John Lloyds John Lloyds 6 mars 2009 12:43

              2000€ ça fait longtemps que j’ai plus cette possibilité de retrait, je dois être un des mecs les plus endettés de France, moi aussi j’ai appris à jouer à leur jeu.

              Sinon tu as raison, Boris, mais même si le flicage est informatique, je vois mal comment ils vont poursuivre plusieurs millions de contrevenants, la plupart étant d’ailleurs de jeunes insolvables, sans mettre en place une infrastructure gigantesque, pour une moisson qui s’annonce risible, à l’image des razzias qu’ils avaient fait dans les banlieues pour "lutter contre l’économie souterraine", qui s’était soldées par quelques appareils electroménagers volés.


            • pirkiller pirkiller 6 mars 2009 14:22

              C’est excellent on a enfin trouvé une solution pour réambaucher toutes les personnes au chomage.
              Vive la stasi  smiley


            • L'enfoiré L’enfoiré 6 mars 2009 17:46

              John,

              Absolument d’accord. Le texte n’est plus rien. Il y a l’image et la vidéo en plus à vérifier. 
              Je suppose qu’on va débaucher beaucoup de "débauchés automatique" pour faire le travail d’expert.
              Parce qu’il ne faudra pas le dernier des "cons" pour faire ce genre de travail.
              Je supose qu’on va investir dans l’éducation pour y arriver.
              J’ai des idées idiotes, comme ça. Sorry. Je remballe. 


            • Alpo47 Alpo47 6 mars 2009 12:14

              Mais il n’y a AUCUNE urgence , si on considère objectivement les priorités, sociales et économiques..
              Sinon que pour un gouvernement qui n’agit QUE dans l’intérêt d’une petite minorité, il y a bien urgence à controler le dernier lieu d’expression encore libre.
              De mon point de vue, cet objectif, ajouté à l’action des lobbies, est bien une priorité pour ce gouvernement.

              Comme chacun sait, "Ce qui ne passe pas au 13h, n’existe pas...".


              • Trick Trick 6 mars 2009 13:46

                L’urgence est dans le débat qui s’engage sur ce sujet au niveau européen dans quelques semaines.
                Comme la majorité des députés européens n’y sont pas favorables...

                Une décision européenne contraire bloquerait le projet français qui devrait donc retranscrire le choix européen dans son texte.
                Alors qu’une fois imposé en France, on vivrait avec Hadopi pendant quelques années avant de devoir le modifier et l’eau a le temps de couler sous les ponts.


              • patroc 6 mars 2009 12:22

                 Bon article sur ce qu’il convient d’appeler la "future dictature numérique" à la chinoise !.. Ben oui, la licence globale était une belle idée à défendre et l’est toujours... En tout cas, merci de continuer le combat contre une société de plus en plus répressive, faussement paternaliste et sans réflexion autre que le gain et la protection des plus riches... A l’image de cette loi...


                • fredleborgne fredleborgne 6 mars 2009 12:37

                  A partir du moment ou les lobbys ont déclaré la guerre, il est hors de question de vouloir une licence globale.

                  Il existe aujourd’hui des auteurs libres, avec des licences CC ( et les attributs BY—NC-ND) optionnels qui font de la bonne musique et des écrits intéressants même s’ils ne sont pas toujours exempts de fautes d’orthographe.

                  Nous n’avons plus besoin de ceux qui iraient jusqu’à copyrighter leur propres excréments tellement qu’ils sont imbus de leur personne.

                  Alors, oui, luttons contre le piratage par l’éducation. Untel ne veut pas qu’on le copie. Ne le copions surtout pas. Ne l’achetons pas non plus. Pas vu, pas acheté. C’est fini, la pochette surprise avec des promesses et rien d’autre.

                  Copier quelqu’un, c’est le connaitre, le faire connaitre, contribuer à le faire acheter. C’est de la publicité virale. Pas un sou de donné. Et il devrait y avoir une licence globale en plus ?

                  J’écris des nouvelles. Piratez moi ! Copie d’écran, pdf touts prêts, lecture intégrale. Vous gênez pas. Y’a même pas de pub.
                  http://www.inlibroveritas.net/auteur2399.html

                  Parce que pour le contenu que je donne, moi et mes camarades, nous n’aurons rien de la licence globale que certains sont prêts à payer pour qu’on ne mette pas en place l’innomable. Qu’il le mette donc, qu’on se révolte une bonne fois pour toute


                  • pallas 6 mars 2009 12:39

                    Internet est le lieu de NOn droit. Piratage informatique, site sexuels auquel l’enfant peut acceder, il y a les predateurs sexuels circulant sur le reseau. Les reseaux pedophiles, xenophobes, sont tres nombreux et agissent sans impunités. Internet est le refuge de toute la racaille et la vermine qui pensent etre libre de toute justice. Il est normal que l’etat crée des mesures pour controler cela. Est ce que le piratage est normal ? c’est du vol qualifié d’oeuvres artistiques, le voleur est condamné a la prison et a une forte dans le monde réel, il est normal qu’il soit aussi sanctionné sur internet. Internet n’est pas un lieu qui dois etre resté tel qu’aujourd’hui ou la Delinquance y agi sans aucunes impunités.



                    • Kelsaltan Kelsaltan 6 mars 2009 12:55

                      Je me demandais ou Frédéric Lefebvre prenait son inspiration.

                      Ben voilà, c’est pallas !

                      A moins que ce ne soit l’inverse, allez savoir...


                    • LaEr LaEr 6 mars 2009 13:24

                      "Internet est le refuge de toute la racaille et la vermine qui pensent etre libre de toute justice."

                      Non, vous confondez Internet et Assemblée Nationnale (cela marche aussi avec l’Elysée).. :D

                      Et dites moi cher Pallas, j’espère que vous sortez couvert quand vous surfez... Ce n’est pas trop dure de taper avec des gants Mapa ?

                      Internet n’est que le reflet de nos sociétés, ni plus, ni moins...


                    • Yannick Harrel Yannick Harrel 6 mars 2009 12:55

                      Bonjour,

                      Plus que la procédure d’urgence employée c’est surtout le fait de ressortir des cartons un DADVSI "patché" en lui accolant la qualité de création qui m’abasourdit.

                      DADVSI a été une usine à gaz qui fut totalement inutile car en sus de la lenteur de sortie des décrets d’application, les DRM tant défendus à l’époque par les protagonistes du projet se sont révélés contre-productifs et ont été progressivement délaissés par les industries culturelles. Cependant non seulement le Ministère de la Culture n’a jamais fait amende honorable mais persiste derechef dans celle-ci en imposant au forceps un projet qui ne résoudra rien de la problématique soulevée mais fera de la France un pays pionnier en matière de répression numérique sans pour autant stimuler davantage la création (en revanche on pourrait surtout craindre un ressentiment de plus en plus affirmé entre les auteurs et leur public).

                      La licence globale, à défaut d’être parfaite, était la meilleure solution envisageable. Pour des raisons tenant plus à l’aveuglement idéologique et à l’incompréhension d’un phénomène les dépassant, les ayant-droits se sont refusés à appuyer cette proposition profitable à tous.

                      Quant à la question du lobbyisme, il est tellement patent que ça ne fait plus l’ombre d’un doute depuis bien longtemps hélas.

                      M. Dupont-Aignan je sais que vous comme moi sommes attristés de voir la République sombrer dans une mer des Sargasses avec toutes les valeurs qui lui ont apporté la notoriété à travers le globe. Merci en tout cas de votre appui envers ce texte qui techniquement comme juridiquement est totalement ubuesque et contraire aux intérêts de la croissance du numérique en France.

                      Cordialement


                      • Mougeon Mougeon 6 mars 2009 19:13

                        .
                        D’ailleurs même le rapporteur de la DADVSI Christian Vannestre est contre l’HADOPI.

                        c’est dire si c’est une grosse merde cet HADOPI...

                        http://www.numerama.com/magazine/12228-Christian-Vanneste-s-oppose-a-l-Hadopi-avait-il-compris-la-loi-DADVSI.html


                      • maharadh maharadh 6 mars 2009 13:02

                        Je pense que c’est du flicage sur un des derniers espaces de liberté dule peuple Français .

                        Il y tellement de moutons à tondre !

                        Ce laxisme des citoyens me met hors de moi, le formatage pratiqué par la pensée unique à t-il tellement bien marché dans ce pays que nous allons nous laisser mener à l’abattoir sans réagir ?

                        Ou sont les descendants de la révolution de 1793 ?


                        • maharadh maharadh 6 mars 2009 13:03

                          "du peuple" bien sûr " avec mes excuses pour cette coquille.


                          • simplementflo 6 mars 2009 13:18

                            C’est vrai que ça doit être sacrément urgent de légiférer là-dessus lorsqu’on est dans un tel contexte d’urgences tellement plus primordiales. En plus, ça fait doucement rigoler de voir pénaliser ces fameux pirates (des fraudes de petite envergure à l’échelle individuelle)quand dans le même sens tout est fait pour dépénaliser les plus gros fraudeurs : dépénalisation du droit des affaires, disparition du procureur... Toujours plus de cadeaux pour les plus riches et influents et plus de répression pour les autres ! Ou comment demander aux citoyens d’être vertueux quand les dirigeants ont droit à tous les excès dans ce qui parait de plus en plus ouvertement comme un état de non droit à leur niveau.


                            • LaEr LaEr 6 mars 2009 13:30

                              Quel argumentation, sac à puce.. Directement sortie de votre litière.

                              Votre manicheisme vous aveugle, tout n’est pas UMP ou PS...

                              Plus de 50% de la population ne se retrouve pas dans ces 2 partis, et M. Dupont-A. se rapproche certainement plus du Gaullisme que le nain à talonnette qui se réclame... de quoi déjà ??? Ha oui, de tout, cela dépend du vent...


                            • pierrot123 6 mars 2009 13:55

                              Calmos :
                              "Les neurones sont atteints d’une façon irréversible"...

                              Et t’en sais quelque chose, hein ?


                            • Philou017 Philou017 6 mars 2009 18:52

                              Pour lui, c’est trop tard ...


                            • phenig 6 mars 2009 23:47

                              Sampiero,
                              concernant mai 68 et dupont-aignan, vous serez sans doute étonné de ses propos :

                              http://www.youtube.com/watch?gl=FR&v=yT83LJT0UYk


                            • HELIOS HELIOS 8 mars 2009 15:03

                              Aux propos, je préfère les actes....

                              et les actes, je n’en vois pas venir !


                            • dohc 6 mars 2009 13:19

                              La pression des lobbies tombe à point nommé pour le pouvoir qui peut installer une première forme de filtrage des contenus sur internet.
                              Comme les prises d’ADN pour les manifestants, alors qu’à l’origine les cibles étaient les terroristes et les déliquants sexuels...


                              • Nathan Nathan 6 mars 2009 13:46

                                 Enfin ! C’est Jean Paul 12 MC Hammer qui va être content.


                                • Tristan Valmour 6 mars 2009 13:51

                                  Bonjour monsieur le député-maire

                                  Bravo pour votre intervention, vous vous ferez de nombreux amis ici comme sur Internet en général, et pourquoi pas, de nouvelles voix (excusez mon cynisme). Je rappelle cependant que vous votâtes contre DADVSI, vous fûtes donc le premier parlementaire conscient des enjeux du web en l’absence de période électorale, ce qui invalide la « pêche aux voix ». Vous êtes donc indubitablement sincère.

                                  Pouvez-vous nous parler du lobbying au Parlement, je pense que cela intéresserait tout le monde ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quelles pressions sont exercées, et de quelle manière ? Le citoyen a le droit de savoir comment fonctionnent les institutions de la République dans la réalité, pas seulement dans les livres de droit constitutionnel.

                                  Je ne placerai aucun troyen dans mes ordinateurs, quitte à être hors la loi. Et si je suis légaliste, je suis avant tout un républicain, or ce sont les principes républicains qui sont chaque jour davantage bafoués par Sarkozy et ses immondes séides. Ces hommes sont dangereux pour la France, pour la République, pour la démocratie. Liberté, Egalité, Fraternité ne sont pour eux que de vains mots à vocation ornementale sur le fronton de nos mairies.

                                  Deux services mails assez sécurisés : hushmail.com et lavabit.com

                                  Un ami m’a dit qu’il existait un site suédois lié au piratepartei qui assure un service de proxy sûr pour 5€ par mois. Seule leur adresse apparaît sur la toile.

                                  De toutes les façons, il existera des procédés de contournement mis à la disposition de tous, sans obligatoirement avoir un bac+3 en informatique. Les informaticiens sont d’excellents pédagogues et sauront proposer des outils accessibles.


                                  Allons mesdames et messieurs les élus de la République, c’est à dire de nous tous, défendez notre liberté et faites preuve d’un peu d’indépendance à l’instar de M. Dupont-Aignan. Ne soyez pas les joujoux de vos partis.


                                  • ottto 7 mars 2009 02:12

                                    Bonjour,
                                    Voici le lien vers "relakks"
                                    https://www.relakks.com/

                                    On obtient une IP suédoise + un cryptage des données.
                                    Ca marche tres bien.


                                  • pallas 6 mars 2009 13:52

                                    Si vous ne voulez pas de la loi c’est que vous avez des choses a vous repprochez. C’est simple vous ne voulez pas que l’etat lutte contre la delinquance sur le net et cela uniquement pour telecharger de la musique. Sa veut dire que vous etes pret a sacrifier des enfants a des reseaux pedophile car vous voulez ecouter de la musique qui est telecharger illegalement. Vous etes meprisable dans vos attitudes.

                                    Jusqu’ou vous seriez pret a laissé internet libre a toute la criminalité pour que vous telechargiez illegalement de la musique et des films ? je me pose la question sur votre santé mentale. Internet est la ou se trouve la grande delinquance, trafic divers et variés tous aussi condamnable, les uns que les autres et avec le haut du Panier, les reseaux terroristes et extremistes.

                                    Est ce que votre droit Auto Proclamé de telecharger illegalement des oeuvres artistiques supplante le droit des enfants qui sont exposer directement a des reseaux pedophile ? ou bien aux reseaux terroristes ?


                                    • LaEr LaEr 6 mars 2009 14:08

                                      "Si vous ne voulez pas de la loi c’est que vous avez des choses a vous repproche"
                                      Cet argumentaire est éculé depuis longtemps. "Allons, mon bon réac, je peux te mettre une caméra dans le slip ? Non ???? Pourquoi, tu as quelques chose à te repprocher ?"...
                                      Si je me souviens bien, déjà dans 1984, le pouvoir usait de cet arguement pour justifier la surveillance permanente des habitations...

                                      Plutôt que de vous préoccuper de la santé mentales des autres, pensez donc à vous occupez de la votre. Je ne vais pas vous apprendre la parabole : Évangile de Luc, 6, 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi !".

                                      Il n’est pas question du droit de télécharger gratuitement, ils est question du droit de surfer tranquillement sans avoir un oeil inquisiteur derrière l’écran. Vous voulez être contrôlé ? Grand bien vous fasse, mais foutez-moi la paix.
                                      Il est toujours question de contrôle, d’interdiction, de surveillance... Quand vous rendrez vous compte que vous êtes les premiers responsables de l’infantilisation de la population, et par là, de la plupart de ses déviances ? Les français ne se controllent plus par eux-même, ils attendent que la loi le fasse à leur place...





                                    • Forest Ent Forest Ent 6 mars 2009 13:54

                                      Le projet de loi "Création et internet" est illégal pour une raison simple : la loi DADVSI avait été effectivement votée en urgence et, pour "contrebalancer" cela, il avait été prévu d’en faire un bilan d’application au bout d’un an. C’est dans la loi actuelle. Or ce bilan n’a pas été fait.


                                      • fb 6 mars 2009 14:27

                                        En effet, c’est l’article 52 de DADVSI qui dispose que :
                                        « 

                                        Le Gouvernement présente au Parlement un rapport sur la mise en oeuvre de l’ensemble des dispositions de la présente loi dans les dix-huit mois suivant sa promulgation. Ce rapport comporte un chapitre spécifique sur les conditions de mise en place d’une plate-forme publique de téléchargement permettant à tout créateur vivant, qui se trouve absent de l’offre commerciale en ligne, de mettre ses oeuvres ou ses interprétations à la disposition du public et d’en obtenir une juste rémunération. »

                                        Ajoutons que le budget est manifestement insincère vu qu’il ne prend pas en considération l’obligation faite par la décision du Conseil constitutionnel n°  2000-441, considérant n° 41, que l’État rémunère les FAI des frais de recherche IP / coordonnées du titulaire de la ligne.

                                        Avec les amendements inventifs qui s’accumulent nous allons entrer dans le top 10 de RSF en matière de restriction de la liberté d’expression sur Internet, pas mal pour le pays des Lumières.

                                        Au passage Mme Lagarde au sujet des critiques envers ce texte a déclaré « Liberté, liberté, les gens n’ont que ce mot à la bouche ! » Il faudra peut être lui faire remarquer que ce mot figure sur le fronton des bâtiments publics...

                                      • La Luciole 6 mars 2009 14:02

                                        Moi j’aurais tellement aimé pouvoir disposer d’un "vigile" aux ordres de l’industrie du divertissement " qui se serait chargé de " la surveillance systématique et généralisée de ses concitoyens" et en particulier de la sécurité de ma propre personne ... . lorsque j’ai subi une grave mésaventure sur le Net, atteinte gravissime à ma vie privée et à ma liberté d’expression.

                                        Malheureusement à l’heure actuelle ce qui est à dénoncer ce n’est pas le soit-disant risque de sur- flicage du Net (qui n’existe que dans les cauchamars de paranos à la conscience pas très nette), mais bien au contraire l’incapacité notoire en informatique des bons fonctionnaires de la Police Nationale censés assurer notre sécurité de simple usager du Web. Ces fonctionnaires de police sont surtout, à n’en point douter, bien plus aptes à surveiller de près leur évolution de carrière et leur fiche paie, et attendre patiemment leur retraite à 55 ans, plutôt que s’interesser aux moindres faits et gestes de milliards de connexions d’internautes qui continuent de pouvoir mourir sans que personne ne s’en aperçoive... smiley


                                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès