• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Et si Cantona avait raison !

Et si Cantona avait raison !

La polémique naissante entre les dirigeants bancaires, leur plus fidèle avocate Christine Lagarde et Eric Cantona prouve bien que la menace de retirer des banques les dépôts des Français (le 7 décembre prochain) est la seule chose qui puisse faire peur au système financier.
 
Ce système insolent à l’égard des peuples, insensible à leur souffrance et désinvolte à l’égard des gouvernements, a démontré son incapacité à revenir à la raison après avoir été sauvé de la faillite par la puissance publique et l’argent des contribuables.
 
Le monde politique est quant à lui tellement faible (ou pire, soumis) qu’il a renoncé sur le champ à profiter de la déroute du système financier pour imposer les mesures élémentaires et nécessaires, au premier rang desquelles la séparation des banques commerciales et des banques d’investissement, la suppression des bonus extravagants, la fin des structures relais dans les paradis fiscaux que j’ai été le premier à exiger.
 
Tout l’enjeu est de remettre les banques au service de l’économie réelle, des entrepreneurs et des particuliers.
 
Les dépôts des Français doivent servir l’économie nationale et non pas à jouer au casino de la finance mondiale. Le racket organisé à travers les frais bancaires exorbitants, les frais de trésorerie excessifs pour les PME, doivent immédiatement cesser.
 
Ce n’est pas Eric Cantona qui doit être accusé car, par son initiative, il prouve simplement que les Français ont les moyens de forcer le système à changer.
 
Si Mme Lagarde est si mécontente, qu’elle réunisse en urgence les dirigeants bancaires, qu’elle supprime les bonus et les stock-options, qu’elle sépare les banques commerciales et les banques d’investissement, qu’elle contrôle réellement les frais bancaires.
 
En attendant, un premier coup de semonce en transférant de nombreux dépôts à la Banque postale permettrait sans aucun doute de faire douter de leur impunité certains banquiers ayant un peu vite oublié que sans les contribuables et l’argent public, ils auraient tout simplement mis la clé sous le paillasson.

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (124 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 5 décembre 2010 10:44

    La proposition de Cantona (que tous retirent leur argent des banques) est
    d’une consternante ineptie !
    Si un tel mouvement d’ensemble se produisait, certes les banques pourraient se
    retrouver au tapis.
    Mais, dans leur chute, elles emporteraient avec elles le patrimoine bancaire de Cantona
    et celui de tous ses crédules émules...

    Que Dupont-Aignan se rallie à une telle ineptie en dit long sur sa compétence politique et économique !


  • logan 5 décembre 2010 14:45

    Les dépots sont garantis à hauteur de 70000 euros par l’état. Donc la plupart des gens ( qui ne disposent pas de telles sommes ) n’ont pas à craindre de perdre leur argent.
    Ce qui est à craindre par contre si les banques s’effondrent, c’est le disfonctionnement des services bancaires qui sont indispensables à nos échanges.
    En espérant que ce disfonctionnement soit temporaire, ( de l’ordre de plusieurs jours ), le temps que les pouvoirs publiques prennent des mesures en urgence pour les rétablir, cela risque quand même d’être difficile pour une grande partie de la population qui n’aura peut être pas suffisament d’argent en liquide pour acheter ce dont elle a besoin ( nourriture par ex ). Cela risque donc de plonger le pays dans un chaos matériel assez violent.

    Au lieu de détruire les banques il vaudrait mieux les saisir et ainsi s’assurer de la continuité des services bancaires pendant que le système bancaire est transformé. Ce qui est proposé par Cantona n’est pas une solution, c’est juste une révolution sans savoir quoi faire après ni sans s’inquiéter des conséquences immédiates que cela peut avoir, il vaudrait mieux une solution politique. Au lieu d’aller retirer son argent des banques, il vaut mieux aller voter pour le parti de gauche par exemple.


  • Morpheus Morpheus 5 décembre 2010 19:03

    @ Logan

    Pourquoi l’état (c’est-à-dire les contribuables, encore une fois) devrait-il garantir les dépôts des clients de banques privées ? Réfléchissez : cela indique implicitement aux banques qu’elles peuvent jouer au dangereux jeux de la finance et qu’au cas où elle perdrait, les contribuables payeront pour ... sauver la mise des contribuables. Cherchez l’erreur.

    Comment l’état fait-il ce tour de passe-passe ? Il emprunte à des organisme privés (donc avec intérêt) l’argent nécessaire pour les garantie, lorsque la situation l’exige (comme en 2008). Et qui donc profite de ces emprunts ? Les mêmes banques qui ont joué et perdu l’argent des contribuables en le jouant en bourse.

    Donc, oui, N. Dupont-Aignan a raison lorsqu’il préconise une stricte séparation entre banques de dépôts (celles avec lesquelles nous avons affaire, nous citoyens) et les banques d’affaire.

    Plus encore, il faut nationaliser ces banques de dépôts. Et récupérer le contrôle de la monnaie.


  • epapel epapel 5 décembre 2010 19:30

    Vous en connaissez beaucoup, des politiques connus qui s’exposent sur Agoravox ?

    Moi pas et ce papier de NDA mérite respect ne serait-ce que pour ça, ou alors c’est dire qu’Agoravox ne vaut pas mieux que lui.


  • Augustule Augustule 5 décembre 2010 22:27

    Pour répondre à votre question : Mélenchon, Christine Boutin, NDA et François Asselineau.

    Par contre le seul à répondre aux commentaires personnellement, c’est Asselineau


  • epapel epapel 5 décembre 2010 22:33

    Certes, mais beaucoup ça ne commence pas à quatre.


  • Gollum Gollum 5 décembre 2010 09:57

    Bien sûr que Cantona a raison. Mais il est déjà trop tard. Nous avons créé un monde tellement interdépendant que la plus petite paille dans les engrenages du système ferait tout sauter.


    Si bien que je ne participerai pas au Bankrun du 7 décembre. Si ce Bankrun réussit, c’est d’autres Bankruns qui se mettront en place dans d’autres pays, avec des conséquences que je n’ose pas envisager : mesures exceptionnelles d’urgence, interventions de l’armée, etc..
    Et puis, merde, c’est au peuple américain d’organiser des banks runs sur JP Morgan, Goldman Sachs, etc.. Pourquoi nous ?

    Sinon d’accord avec NPA. La classe politique est au service des puissances d’argent, on s’en aperçoit un peu plus chaque jour. Rien à attendre d’une Christine Lagarde, complètement formatée par le système. Elle a du culot de parler de compétence d’ailleurs en ce qui concerne Cantona, car pas un français n’a oublié que la veille du 15 septembre 2008, elle claironnait haut et fort, que tout allait bien. Des gens compétents comme cela dans un monde normal seraient virés à grands coups de pieds dans le fion...

    Mais nous ne sommes pas dans un monde normal. Le monde politique n’est plus qu’un spectacle destiné à amuser la galerie, pendant que les brasseurs d’argent se frottent les mains..

    Je crois que de toute façon nous allons au devant de jours très sombres que l’initiative de Cantona fonctionne ou pas. C’est un monde en sursis dans lequel on vit.. Alors un peu plus tôt ou un peu plus tard..

    • robin01 5 décembre 2010 21:40

      le dilemme est :

      - soit crever à petit feu étouffés par les banques avec la complicité des pourris politiques
      et sans réagir et donc sans espoir,

      - soit prendre le risque de mourir plus vite mais en ayant essayé de se battre et malgré un faible espoir de s’en sortir

      soit la lâcheté, soit le courage, mais quoi qu’il en soit on sera dans la merde à un moment ou un autre












    • Epiménide 5 décembre 2010 10:02

      Le 7 décembre va durer plusieurs mois.


      • FrenchGreg 5 décembre 2010 10:26

        Cantona est surtout quelqu’un qui s’est enrichit en profitant du système libéral qu’il critique. En jouant au foot, en faisant des films, et surtout en ce moment en faisant des pubs.


        Je ne comprends pas comment les politiques tombent dans ce panneau (j’entendais O.Besancenot dire que Canto lui plaisait bien l’autre jour). Qu’un d’entre eux ait le courage de dire aux gens comme Canto de la fermer.

        Personnellement je suis de la France d’en bas, et j’en ai marre de la France du show bizz qui explique au bas peuple comment se comporter.

        • paul 5 décembre 2010 11:16

          Canto a juste lancé un pavé dans la mare glauque de la finance : action symbolique mais qui a
          de la résonance puisque même madame « Rilance » a été priée de réagir en disant « chacun son métier ». C’est à dire, dormez tranquilles, on s’occupe de vos tunes .

          On peut reprocher à un footeux d’avoir gagné beaucoup d’argent, mais les sportifs comme lui vivent tranquillement dans leur retraite dorée, alors que Canto utilise sa notoriété pour donner une voix à ceux d’en bas qu’on entend pas .
          Certains découvrent ainsi qui fabrique la fausse monnaie dans l’économie : le système bancaire


        • Philou017 Philou017 5 décembre 2010 11:24

          Votre mauvaise foi est d’autant plus patente que canto n’a rien demandé à personne. Il a simplement remarqué dans une interview que de retirer l« argent des banques serait plus efficace que de manifester. Cela a ensuite été le point de départ d’initiatives citoyennes indépendamment de Cantona.

          Du reste, c’est pas tous les jours qu’une vedette appelle à une révolution citoyenne pour moraliser le système. En général c’est »prend le fric et reste bien gentil« . Comme les »artistes" qui ont appelé à voter Sarkosy pour garantir leurs généreux revenus Moi je suis demandeur de telles initiatives, c’est tellement rare, venant des saltimbanques sans conscience. Merci, M Cantona.


        • stef stef 5 décembre 2010 11:59

          Il me semble que Monsieur Cantona dispose de ce que tout citoyen dispose : la liberté d’expression.


          Et, il a raison d’en user.

        • FrenchGreg 5 décembre 2010 12:52

          Ben sur qu’il a raison sur le fond.


          Cependant pour donner des lecons de morale, il faut être irreprochable. Que dirait-on si d’un coup, Jean-Marie Le Pen donnait des lecons d’antiracisme, Sarkozy se mettait à critiquer le système libéral ?

          Le show bizz (au sens large, i.e. en incluant le sport de haut niveau) est un monde qui brasse de grande sommes, que je trouve tout aussi immoral que le monde de la finance : il est financé en grande partie par la France d’en bas. Ca marche sur le principe de prendre aux pauvres pour donner aux riches.

          Donc vous avez le droit de marcher dans la combine, mais ce sera sans moi.

        • Louise Louise 5 décembre 2010 15:31
          « Personnellement je suis de la France d’en bas, et j’en ai marre de la France du show bizz qui explique au bas peuple comment se comporter. »


          -Il se trouve que cette idée de Cantona a au moins l’avantage de ne pas être immorale ! Quand la « France politique » sera plus honnête, on verra quelle confiance on peut avoir en elle. Pour le moment, je préfère Cantona !

        • epapel epapel 5 décembre 2010 20:16

          Cantona a surtout constaté que les manifestations et les grèves ça ne servait à rien.

          Je ne dis pas que sa boutade est une solution valable pour faire bouger le système par le bas, mais pour le moment il faut bien reconnaître que personne n’a encore rien trouvé d’efficace contre le capitalisme financier.

          Solution absurde comme le répètent en chœur les gens dit sérieux, mais à la portée du prolo du base et c’est là que ça coince : comment interdire aux gueux de disposer à leur guise de ce qui leur appartient ?

          Hé oui, une bande de croquants avec des fourches (ici la menace du retrait des dépôts) sera toujours plus impressionnante que des gens intelligents qui se payent de mots et de postures (Besancenot et Mélenchon par exemple).

          Seule la folie peut faire plier la raison totalitaire.


        • kéké02360 5 décembre 2010 20:33

          Cantona président , Cantona président , Cantona président !!!!!!! smiley


        • robin01 5 décembre 2010 21:42

          que proposez vous concrètement au lieu de critiquer ?


        • epapel epapel 5 décembre 2010 22:46

          Hé oui, critiquer c’est facile mais trouver un truc plus intelligent que ce qu’on trouve con, ça l’est beaucoup moins.

          Si les leçons de morale ne devaient être dispensées que par ceux qui sont irréprochables, je crois bien que tout le monde devrait se taire. Et ce qui compte avant tout n’est pas le messager mais le message.

          Cantona a beau être un people et avoir suggéré une idée à l’emporte pièce, il n’empêche que ça été suivi d’effet puisque une ministre est intervenue et qu’une émission et plusieurs débats ont été consacrés à ce buzz. Pas mal pour une idée absurde : elle a été prise au sérieux par ceux-là mêmes qui la dénigraient quand ils la dénigraient.


        • cubrad 5 décembre 2010 10:32

          sans oublier dans la catégorie privilèges ubuesques des banques :

          - le droit de création monétaire au travers du crédit (elles peuvent prêter de l’argent qu’elles ne possèdent pas)

          - l’obligation aux états de se financer dans des établissements privés (à taux élevé) alors que ces derniers peuvent se financer pour presque rien dans les banques centrales.

          Je ne comprends pas le silence médiatique autour de cette truanderie sordide, je ne comprend pas que nos dirigeants aient instauré de tels privilèges. Il me semble que ce sont des faits d’une gravité exceptionnelle, d’autant qu’ils expliquent le niveau d’endettement des pays européens et les conséquences qui en découlent pour leur peuples.


          • lagabe 5 décembre 2010 19:10

            je vais te répondre vite fait

            - le droit de création monétaire au travers du crédit (elles peuvent prêter de l’argent qu’elles ne possèdent pas)

            quand tu fais l’achat d’un terrain pour batir une maison , tu paies le prix du terrain plus celui de la maison , pareil pour un appartement , une voiture etc
            en clair si tu devais prêter ce que tu as en dépot tu ferais rien
            cf http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1305/ip1305.pdf

            - - l’obligation aux états de se financer dans des établissements privés (à taux élevé) alors que ces derniers peuvent se financer pour presque rien dans les banques centrales.

            a ton avis en France les taux longs sont à combien entre 2 et 3 % donc en clair , l’argent est pas cher
            et a ton avis qui emprunte a des organismes qui peuvent prêter a travers les BTF et BTAN , la BdF
            les banques vu les taux les file en obligation monétaire a leur client, rentabilité pas assez élevé


          • Croa Croa 5 décembre 2010 23:24

            « a ton avis en France les taux longs sont à combien entre 2 et 3 % donc en clair , l’argent est pas cher »

            Ha ? ça fait tout de même cher le courant d’air ! 

            T’es sorti major d’une école de commerce ? (Là vraiment t’es bon !)

            Vendre du vent pour récolter une tempête ce n’est pas forcément malin,

            tout ça finira mal, quoique... 


          • lagabe 6 décembre 2010 09:26

            je suis pas sorti d’une école de commerce et de plus : A fin Octobre 2010 l’inflation est de 1.6% par rapport à Octobre 2009, donc l’argent coute combien à ton avis :)


          • Croa Croa 6 décembre 2010 19:08

            Même à 2% ça laisse donc 0,4 %. Sur du vent en croissance exponentielle ça fait beaucoup de vol tout de même et cela suffit pour assécher les vrais richesses.


          • VivreDifferent VivreDifferent 5 décembre 2010 10:35

            Les banques créent leur argent par les crédits, pas en encaissant les dépôts. Certes il y a un ratio de fonds propres qu’elles doivent respecter, mais c’est pas en retirant son argent 1 jour que ça va changer quoi que ce soit. Au pire, si le mouvement est massif, cela créera quelques problèmes d’organisation et de manque de liquidités pour les banques, mais qui ne seront que des problèmes purement techniques, sans aucune influence sur leurs bilans financiers.

            La seule façon de lutter contre les banques, c’est de les court-circuiter : par le recours à des banques nationales (possédées par l’Etat), des banques vraiment mutuelles (dirigées par les épargnants), des systèmes d’échanges alternatifs (troc ou autres), ...Mais cela demande un engagement fort et sur la durée, avec suffisamment de personnes engagées pour que ce soit viable (à cause des économies d’échelles), donc peu de chances que cela survienne dans un futur proche.


            • Defrance Defrance 5 décembre 2010 21:05

              Vous avez raison,

               Mais il faut bien commencer quelque part ? Les Banques Nationales ? lesquelles, les voyous de la finance ont le pieds dans chaque porte, les mutuelles n’ont de mutuelles que le nom et derrière On A LES Mêmes ? Même les cooperatives sont minées par le système ?

               


            • bob 5 décembre 2010 10:40

              Autant vous avez raison sur l’aspect général de votre discours, autant l’attaque sur les banques me semble surréaliste. Dans un monde matérialiste ou la consommation est au premier chef, il m’apparait illogique de retirer la totalité de ses avoirs de la banque.

              - Les achats quotidiens ainsi que ceux inhérents à noël forceront le simple quidam à laisser ses avoirs à la banque. Allez dire à vos enfants que ce noël ne sera pas porteur de cadeaux et voyez la déception dans leurs yeux.
              - Les quelques picaillons laissés sur les différents comptes ne feront pas la différence. Les banques prennent un petit peu sur tout mais vivent essentiellement du système interbancaire et de la finance. Le pécule du simple quidam est très insuffisant pour laisser vivre une banque ( ce qui explique le décloisonnement entre banque d’affaire et banque de particulier)
              - Qui respectera le mot d’ordre : les riches qui ont tout à perdre et dont chacun s’accorde à dire qu’ils possèdent la majorité du patrimoine frnçais ou les pauvres avec leur rares clopinettes essentiellement dans le rouge durant l’année ?
              - combien de temps les personnes qui ont retiré leur argent de la banque le conserveront sous le matelas ? Qui sera le premier à le remettre à la banque et dans quel délai ?

              Mon avis est de restreindre la consommation à long terme : sans elle, les entreprises ( essentiellement étrangères grâce à une politique néfaste menée depuis 40 ans) devront soit diminuer les prix ( leurs marges) soit s’adapter aux desiderata de la nation. Je rappelle pour information que cette stratégie a fonctionné en Chine et en Corée du sud : regardez les prix et la qualité du bien vendu là-bas et surtout l’influence des particuliers sur les entreprises.

              Sur la politique, le changement dans une démocratie intervient par le vote. La prochaine fois que vous mettez votre bulletin dans l’urne, essayez de vous dire que UMP et PS ne sont pas les deux seuls alternatives. Dans le cas contraire, préparez-vous à subir une politique identique à celle mise en place pendant 40 ans avec les résultats que l’on connait tous.


              • Rough 5 décembre 2010 10:40

                NDA sur ce coup là se ridiculise complètement....Qu’un politique qui prône la rénovation de la politique politicienne soit obligé d’emprunter (rassurez-vous sans intérêt) les « idées » d’un footeux ça montre à quel point sa pensée politique est en panne....

                Et son argumentation est d’une mauvaise foi absolue...Remettre les banques au service de l’économie réelle...Mais elles le sont déjà ! Je ne sais pas pour vous mais moi lorsque j’ai eu besoin d’ emprunter je suis allé voir BNP et SG et d’autres...Tout comme des millions de français salariés, artisans, commerçants ou chefs d’entreprise...Aujourd’hui l’on emprunte à 3,7%...en 1975 c’était du 14% et personne de couinait comme maintenant...

                Les soubresauts actuels du système financier sont avant tout de la responsabilité des politiques dont NDA fait partie...Les banquiers ont été créatifs et audacieux mais personne( et surtout pas nos élus) ne leur a opposé le bon sens qui veut que que l’on n’accorde pas un crédit à quelqu’un dont on sait avec certitude qu’il ne pourra pas le rembourser...et ces mêmes emprunteurs subprime américains ils sont au moins aussi coupables que les banquiers...Qui peut réellement croire qu’avec 24000 USD de revenu il va pouvoir payer un crédit à taux variable de 1200 USD/mois pendant 20 ans avec en plus la quasi assurance que les taux vont monter...
                La cupidité, l’ignorance, la vanité des emprunteurs subprime sont au moins autant responsable de la crise que les banquiers qui ont titrisé ces prêts qui s’ils n’auraient jamais dû être accordés n’auraient non plus jamais dû être solliciter par des incultes qui voulaient vivre au-dessus de leur condition....


                • JL JL 5 décembre 2010 10:53

                  « Aujourd’hui l’on emprunte à 3,7%...en 1975 c’était du 14% et personne de couinait comme maintenant... » (rough)

                  A l’époque, il y avait uine inflation à deux chiffres, et une croissance à l’avenant. Les plus fûtés et les chanceux ont fait des affaires.

                  Aujourd’hui, ceux qui ont amassé un joli pécule craignent l’inflation comme la peste. Et c’est pour eux que « le pacte d’imbécillité est stable ». Dès que l’inflation pointe le bout du museau, les « marchés » poussent des cris d’orfraies.

                  « La cupidité, l’ignorance, la vanité ... » surtout visible ici est celle des gens qui rejettent la responsabilité des banquiers sur leurs clients. Combien de témoignages d’employés de banque, coincés dramatiquement entre l’obligation de vendre des produits financiers pourris et la peur de perdre leur job faudra-t-il pour que ces rough « n’osent plus tout » (merci Audiard) en la matière ?


                • Philou017 Philou017 5 décembre 2010 11:46

                  Rough : réflexions de niveau zéro.

                  « Et son argumentation est d’une mauvaise foi absolue...Remettre les banques au service de l’économie réelle...Mais elles le sont déjà ! Je ne sais pas pour vous mais moi lorsque j’ai eu besoin d’ emprunter je suis allé voir BNP et SG et d’autres »

                  Les banques ne font pas de cadeau aux PME. Les banques vous prêtent de l’argent ? c’est la moindre des choses, et elles touchent de confortables bénéfices. Qu’elles multiplient par les revenus de leurs actions, par la spéculation qu’elles pratiquent par l’intermédiaire de traders sans foi ni loi, par les multiples taxes sur les opérations bancaire parfaitement injustifiées, par des jeux de titrisation qui font passer Ponzi pour un aimable amateur, en prêtant de l’argent aux états interdits d’emprunt auprès des banques centrales, etc etc
                  Bref, les banques se sucrent partout où elles peuvent, sans le moindre souci de l’intérêt général.

                  « Aujourd’hui l’on emprunte à 3,7%...en 1975 c’était du 14% et personne de couinait comme maintenant. »
                  En 1975, il y avait une inflation consistante, ce qui fait que le crédit revenait moins cher à terme, même à 14%. Depuis, l’inflation est devenue la principale obsession de la politique monétaire, pour le plus grand intérêt de nos amis banquiers, en même temps usuriers, rentiers, boursicoteurs, profiteurs, spéculateurs...

                  « Les banquiers ont été créatifs et audacieux »
                  Un banquier audacieux ? oui, quand il y a de l’argent à gagner facilement sans prendre de risque. Aujourd’hui, les petits entrepreneurs sont obligés de passer par des organismes de micro-crédit, ils n’intéressent pas les banques. Des PME se sont vu refuser des facultés de trésorerie qu’ils avaient avant la crise, parce que les banques craignaient le moindre petit risque... Les banques ont toutes les audaces quand il s’agit de vous plumer.

                  « La cupidité, l’ignorance, la vanité des emprunteurs subprime sont au moins autant responsable de la crise que les banquiers »
                  Pardon... Le système vous incite constamment à emprunter pour consommer. C’est ca qui fait marcher encore l’économie, puisque les salaires sont étranglés depuis des années. Après, c’est aux banquiers de maitriser leur prêts, C’est eux les professionnels. Les pauvres ont envie de consommer, c’est humain. Ils ne maitrisent pas les arcanes des emprunts et de leurs remboursements, avec les clauses en petites lettres écrites en bas de la page, et les les subtilités des taux variables et autres variables d’ajustement.

                  Si les consommateurs ne sont pas matures, surtout aux USA, les accuser d’être en premier responsables d’avoir cédé au marketing de la consommation est une mauvaise plaisanterie.


                • JL JL 5 décembre 2010 12:30

                  Philou, je vois que nous sommes sur la même ligne.

                  Vous dites : « Le système vous incite constamment à emprunter pour consommer. »

                  Je dirai : oui, c’est exact, quand ce n’est pas la conjoncture qui oblige à emprunter. Et c’est précisément le cas pour les Etats.

                  Oh, je sais, personne n’est obligé d’emprunter. Personne n’est obligé de vivre, non plus, ni de faire vivre sa famille ! Et personne n’est obligé de se droguer. L’endettement est une drogue, et les prêteurs sont des pousses au crime.

                  Il y avait un proverbe qui disait : « On ne prête qu’aux riches », et on ajoutait : « Qui prête aux pauvres prête à rire ».

                  La cupidité des banquiers a fait table rase de cette sagesse ancestrale : aujourd’hui que le ridicule ne tue plus mais enrichit les tyrans, les banques prêtent aux pauvres : à un point tel qu’elles sont rhédibitoirement conduites, pour recouvrer leurs créances et en toute connaissance de cause, à pratiquer un véritable terrorisme institutionnel.

                  Les situations dans lesquelles les particuliers ou l’Etat sont conduits à emprunter sont l’autre face de Janus du système financier bancaire : le capitalisme de catastrophe est parfaitement illustré dans la dualité « crises / endettements ». Les crises exaspèrent ce double besoin de prêtrer pour les dominants, et d’emprunter pour les dominés. Avec la différence que les banques profitent de la crise et les dominés en patissent. Dans les dominés je mets aussi les Etats dominés par les Etats dominants.

                  J’affirme que les banques dans le système actuel ont autant besoin de prêter que leurs débiteurs d’emprunter. Mais cela ne peut pas durer, il faudra bien que ça casse un jour, quelque part. Et ce jour n’est probablement pas très loin.


                • JJ il muratore JJ il muratore 5 décembre 2010 10:42

                  @NDA. J’apprécie beaucoup le personnage Eric Cantona.
                  J’apprécie beaucoup votre texte.
                  Par contre je n’apprécie pas du tout le rôle que les banques s’attribuent, leur pouvoir exorbitant, ni l’arrogance insupportable que ce pouvoir leur autorise.
                  J’en viens à l’ « idée » d’Eric Cantonna que vous qualifiez être la seule chose capable de faire peur au système. Désolé mais j’en vois plein d’autres, dans le même ordre d’idées, tout aussi capables de « faire peur au système.
                  Par exemple nous décidons tous de ne plus prendre aucun moyen de transport, de ne plus faire le plein de carburant. Quelle claque pour le système non ?
                  Efficace ? Oui. Réaliste ? Non !
                  Ou de ne plus souscrire aucun crédit auprès de ces arrogantes banques.
                  Efficace ? Oui. réaliste ? Non !
                  L’idée d’Eric est plaisante mais absolument pas réalisable. Elle ne fait donc en rien peur au système tout simplement parceque seuls quelques milliers de gogos vont se mettre dans la m..... en essayant de la mettre en pratique.
                  Son seul intérêt, car cette »idée" a un intérêt, c’est celui de faire prendre conscience du rôle intolérable -mais incontournable- qui est celui du système bancaire tel qu’il existe aujourd’hui. Rôle pédagogique que d’ailleurs vous abordez au tarvers de vos propositions de réformes.


                  • Croa Croa 5 décembre 2010 23:35

                    « Ou de ne plus souscrire aucun crédit auprès de ces arrogantes banques.
                    Efficace ? Oui. réaliste ? Non !
                     »

                    Faux, on peut ! 
                    Je vis personnellement sans crédit. J’ai toujours été contre !

                    Bon, j’ai une vieille bagnole (2 en fait) mais je n’envie pas ceux qui sacrifient leur liberté aux apparences ! smiley smiley smiley


                  • JJ il muratore JJ il muratore 6 décembre 2010 09:26

                    @ CROA. Cher Croa, bravo pour votre cohérence, mais je crois que vous faites partie des très rares exceptions. C’est un peu la même logique que celle qui consiste à répondre à l’affirmation « nous ne pouvons pas courire le 100 mètres en moins de 10 secondes » et à laquelle affirmation vous répondriez « faux je coure le 100 mètres en 9s,9 »
                    Bravo donc pour votre record mais l’immense masse des autres humains ne le peut pas !
                    Cordialement.


                  • loadmaster 6 décembre 2010 16:37

                    quand j’ai l’argent j’achete, quand j’ai pas j’achete pas !!! c’est juste une histoire de controle de son budjet, quand j’ai des sous je vais en vacances quand j’en ai pas je n’y vais pas..
                    nous elevons nos enfants comme cà et ils ne sont pas plus malheureux que les autres... 

                    mais 95% des gens cedent aux sirenes du créer l’envie , créer le besoin.. 

                    pourquoi irions nous payer 20%de plus qu’un produit ne vaut ??? ridicule.

                    de plus quand tu payes cash généralement tu obtiens un peu de remise ( voir même des fois un peu beaucoup )


                  • Mad Max 5 décembre 2010 10:43

                    l’argent est virtuel depuis bien longtemps !

                    3737 Milliards d’€ de dépôt à vue pour la zone euro

                    mais seulement

                    746 Milliards d’€ de pièces et billets en circulation

                    il n’y en aura pas pour tout le monde !!!

                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Masse_mon%C3%A9taire

                    d’ailleurs
                    un bon pourcentage se trouve à l’étranger ou circule entre « agents de l’économie parallèle »

                    Il y aurait 550 millions de billets de 500 euros en circulation. Cela représente plus d’un tiers des euros en circulation. 20% de ces coupures de 500 euros sont détenues hors de la zone euros et servent de monnaie parallèle ou de réserve de valeurs. Mais les 80 % restants de ces grosses coupures ne circulent pas, ou pas assez, et c’est bien ça le problème.

                    http://www.rfi.fr/contenu/20091117-mauvaise-reputation-billet-500-euros

                    en cas de problème la BCE injectera massivement
                    (le mythe de la multiplication des pains devenu réalité)

                    rappel : en octobre 2008 la FED a injecté en moyenne + de 450 Milliards par JOUR pendant plusieurs semaines ... ce qui fait passer les récents 600 Mds pour un pourboire !

                    reste à voir l’effet d’une éventuelle panique !


                    • kitamissa kitamissa 5 décembre 2010 11:02

                      donc si j’ai bien tout compris ,Mardi des l’ouverture de mon agence bancaire,je viens avec mon sac ( un petit comme tout le monde smiley ...) retirer mes liquidités et mon Codévi .....


                      pendant que les malfrats bien informés attendront à la sortie tous les pékins censés avoir sur eux un paquet de biftons qu’ils vous soustrairont allègrement pour épargner votre dos ( pour les plus fortunés) et vous éviter de vous faire dépouiller plus loin par une autre bande de malandrins eux aussi au courant du trafic ...

                      et cet argent ainsi prélevé de manière un peu cavalière certes sera réinjecté dans un autre type d’économie ,vous aurez l’occasion de voir vos détrousseurs rouler au volant de la dernière Béhême qui fait vroumm aux feux rouges ,mais vous,même délesté heureux tout de même d’avoir joué un bon tour à votre banquier qui ne tardera pas à vous foutre l’huissier au cul quand les prélèvements se verront refusés faute d’actifs,et que vos chèques faute de provision vous reviendront avec l’injonction de régulariser votre situation sous huitaine sinon panpan cucul !.......

                      bravo Monsieur Dupont -Aignan ,si un jour vous parvenez à la Magistrature suprême,ne manquez pas de nommer Mr Cantona au poste de Ministre du Budget .....au point où nous en sommes actuellement ,nous nous demandons si finalement nous ne demanderons pas à Shirley et Dino de se présenter ,ça n’irai certes pas beaucoup mieux,mais au moins ce serait avec le sourire et dans la bonne humeur !

                      • Duke77 Duke77 5 décembre 2010 12:25

                        Visiblement, non, tu n’as pas tout compris.


                        1/ Si tu n’as pas d’argent de côté mais uniquement un compte courant et que tu as des prélèvements dessus, évidemment que non, tu ne peux pas retirer ton argent. (areuh areuh)
                        2/ Lorsque tu vas demander la fermeture d’un compte mardi 7, il y a un délai avant que la banque puisse te sortir le liquide, donc les voleurs qui attendront le 7 devant les agences n’auront pas grand chose de plus que d’habitude à voler dans les poches des passants. En outre, ce délai varie selon le montant et les capacités de l’agence. Les voleurs vont devoir camper devant la porte...

                        Renseigne-toi un peu avant de poster.

                        lol

                      • kitamissa kitamissa 5 décembre 2010 12:50

                        bon ,eh bien après ces précieux renseignements prodigués par Duke ....amis voleurs et malfrats,il va falloir attendre un peu plus longtemps que prévu ...


                        un conseil cependant,ne campez pas devant l’agence du Crédit Lyonnais ou de la Société Générale de ma ville,il y fait un froid de canard actuellement ,vous serez avertis en temps utile quand le pognon sera disponible ,n’oubliez pas ma commission de 25 % sur vos gains tel qu’il avait été convenu .

                      • Defrance Defrance 6 décembre 2010 19:03

                         Cet argument concernant les voleurs m’a été mis a la figure en 2007 quand j’ai commencé, tout seul a vider mon compte . J’ai repondu alors au banquier que la perte ou le vol , a la banque etait quasiment le même, le risque existe partout, a partir du moment ou il y a convoitise .

                         De plus, le 7, IL VA Y AVOIR TELLEMENT de voleurs que ceux la même ne vont plus savoir qui est le VOLEUR, ils vont se voler entre eux, voire même se flinguer pour 100 euros, un délice pour la justice et la police ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires