• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Jean-François Lamour : « Que de bassesse, Monsieur Corbière ! (...)

Jean-François Lamour : « Que de bassesse, Monsieur Corbière ! »

Je suis un rustre. Une brute épaisse. Un australopithèque, sorte de chainon manquant entre le singe et l’homme, au front fuyant et à la visière osseuse. Bref, un type mal élevé. Et bien sûr, cela s’entend aussi quand je m’exprime. Fort heureusement mardi 11 mai, lors de la séance du Conseil de Paris, M. Jean-François Lamour, le Président du Groupe UMP, m’a remis à ma place. « Que de bassesses et de petit esprit politicien dans votre intervention M. Corbière » m’a-t-il dit.

Et toc, toujours fine lame ce Lamour, ça c’est envoyé.

C’est vrai quoi, j’exagère. J’avais osé, durant mon intervention lors d’un débat sur l’absentéisme des élus, évoquer (une nouvelle fois) la situation de Mme Christine Lagarde, notre toujours souriante Ministre des Finances. Elue du 12e depuis mars 2008, elle n’est jamais venue à la moindre séance du Conseil d’arrondissement. Pas une seule fois. Concernant le Conseil de Paris, elle n’y est passée que deux fois moins d’une heure en plus de deux ans. Je précise pour être définitivement mal élevé, que pour « accomplir » ainsi son mandat de Conseillère de Paris (l’équivalent de Conseiller général) Mme Lagarde perçoit tous les mois 3200 euros nets.

Dans mon intervention j’ai donc dit que, la concernant, à ce stade on ne pouvait plus parler d’absentéisme, mais de « vacance, ou même d’abandon de poste ». Et j’ai considéré qu’elle devrait démissionner. Scandale. Pour mes collègues UMP indignés, il semble que j’ai osé brûler une sainte.

Et pourtant j’insiste. Durant la campagne municipale, déjà Ministre, Mme Lagarde avait indiqué plusieurs fois dans la presse ou en réunion publique qu’elle siègerait, même si elle était battue, car elle était, disait-elle avec émotion : "très attachée à cet arrondissement dans lequel je travaille" (Bercy est dans le 12e).

Mais plus fondamentalement, comme Ministre, elle ne cesse de tenir les propos les plus durs contre la grande majorité de la population active de notre pays, qui, selon elle, est trop absente ou ne travaille pas assez. Dès son arrivée, le 10 juillet 2007 à l’Assemblée nationale, elle avait assené ceci : « il faut que le travail paye. Mais c’est une vieille habitude nationale : la France est un pays qui pense. Il n’y a guère une idéologie dont nous n’avons fait la théorie. Nous possédons dans nos bibliothèques de quoi discuter pour les siècles à venir. C’est pourquoi j’aimerais vous dire : assez pensé maintenant. Retroussons nos manches. »

Il y a quelques jours, à l’Assemblée nationale encore, aux parlementaires du PC et du PG qui s’indignaient que la France s’enrichisse sur le dos de la crise grecque grâce aux taux d’intérêts, elle répondait qu’il est normal que « le taux d’intérêt rémunère le risque ». Qu’importe les conséquences pour le peuple Grec. Selon Mme la Ministre, il est hors de question de prêter de l’argent « à des conditions super attrayantes qui rémunèrent le vice ». Car, c’est bien connu, le petit peuple grec, peuple vicieux, est responsable. Les grandes fortunes grecques, et l’Eglise orthodoxe, principale propriétaire foncière du pays, vertueuses, sont quant à elles épargnées.

Je l’avoue, ce discours permanent, concernant la France ou les autres pays d’Europe, toujours si dur avec les faibles et si faible devant les forts, m’indigne et m’insupporte. Mme Lagarde est à présent l’incarnation vivante de l’injustice sociale et de la violence libérale de la politique de ce gouvernement qui vient encore, petite mesure mesquine, par la voix de François Fillon de supprimer la petite prime de 150 euros qu’il avait attribué aux 3 millions de ménages les plus modestes. Chacun est en train de le constater, la crise de leur système économique va être l’occasion de réduire encore plus les dépenses sociales.

Voilà pourquoi je m’en prends à Christine Lagarde, classée 16e personne la plus influente au monde, par le magazine « Time ». Une politique économique injuste au service des principales fortunes privées, un comportement vis-à-vis de ses électeurs qui n’honore pas notre démocratie et notre République, et disons le, un certain mépris quand des mal élevés et plein des bassesses dans mon genre veulent la mettre devant ses responsabilités.

Si Mme Christine Lagarde venait siéger parmi nous, modestes petits élus d’arrondissement, nous pourrions débattre des conséquences concrètes de sa politique à Paris. Des menaces qui pèsent sur les hôpitaux Trousseau et Saint-Antoine, des suppressions de postes dans certains lycées, du financement du tramway dans lequel l’Etat ne met pas un centime, des licenciements abusifs dans les commerces du 12e et de bien d’autres sujets encore…

Alors, que faire pour qu’elle vienne, entendu qu’elle répète qu’elle ne démissionnera pas ? J’ai lu qu’après avoir participé à un Conseil des Ministres allemand, elle avait déclaré, en toute modestie, que là-bas, à la différence de notre petite France : « le lieu est assez spacieux, il donne le sentiment de volume et de lumière. On ne se sent pas à l’étroit dans son siège… »

Message reçu. Mme Lagarde, si l’on agrandit les sièges, pour en proposer enfin un à votre réelle dimension, vous venez ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 21 mai 2010 12:03

    Le cumul indue de mandats est une vieille et mauvaise tradition de la politique française.

    Dans ce cas particulier, il faut cependant noter que deux argumentations sont possibles :
    - la première, celle de l’auteur, est de noter à juste titre que le ministre en question n’est pas en capacité d’exercer ses fonctions d’élus local, et devrait donc démissionner de son mandat afind elaisser la place à un élu effectivement actif.
    - la seconde, qui n’est pas mentionnée, est que Mme Lagarde n’a (à ma connaissance) pas d’autres mandats électifs, et que la fonctiond e ministre peut prendre fin à tout instant, lui permettant alors de se consacrer pleinnement à son mandat local.

    Certes, cette seconde argumentation est un peu spécieuse, dans la mesure où Mme Lagarde est probablement assurée de demeurer ministre jusqu’en 2012. Néanmoins, en cas de chute du gouvernement, elle pourrait alors assurer son mandat local jusqu’un 2014 de façon normale.

    Si le cumul exagéré de mandats, qui rend inpossible leur exercice normal dabns l’intérêt du citoyen, est une plaie à proscrire, ce cas particulier suggère que pour les fonctions non-élective, un mécanisme de remplacement temporaire (comme cela a été maintenant prévu pour les parlementaires qui deveinnent ministres) pourrait être élargi aux mandats locaux.


    • LE CHAT LE CHAT 21 mai 2010 13:05

      @voltaire

      d’accord avec toi , il serait bon qu’un suppléant prenne la fonction et l’indemnité de fonction qui va avec !


    • Voltaire Voltaire 21 mai 2010 13:17

      @le chat

      J’avais oublié la présence de cette indemnité... ce qui aggrave le cas, même si à mon avis la chose la plus importante est qu’un élu fasse son travail.

      L’idée d’un suppléant pour ces cas très particuliers me semble bonne (il suffit que ce soit le suivant sur la liste).


    • krachunka 21 mai 2010 16:03

      Certes le problème n’est pas tant l’indemnité en elle même mais l’incapacité de l’élu d’exercer ses fonctions.

      Par contre à mon avis, si on supprime le cumul des indemnités tout en autorisant le cumul des mandats, le problème se règlerait bizarrement de lui même !


    • HELIOS HELIOS 22 mai 2010 10:58

      Désolé Krachunka, il ne se reglereait pas de lui même car « ces gens là » — je parle de mme Lagarde — pas du petit Estrosi du coin qui se renie lui-même, ne sont pas a 3200 euros pres.

      Outre le fait qu’ils ne bossent pas, ils occupent donc des postes que d’uatres ne peuvent pas avoir. Sur un poste ce n’est pas grave, mais sur la totalité des mandats cela permet a une classe politique toute petite d’occuper un maximum d’espace et donc sterilise le debat d’idées, le debat politique etc. bref ce sont les même qui occupent totalement le pouvoir.

      La réalité, la vraie, c’est que l’electeur — pour la democratie directe — doit etre content de ce qu’il se passe puisque c’est lui qui a envoyé tout ce beau monde dans les fauteuls qu’ils occupent....


    • Blé 21 mai 2010 13:06

      Merci pour cet article très instructif, les média dominants ne se précipitent pas pour nous informer sur la double fonction de madame la ministre Lagarde. Est-elle la seule dans ce cas ?

      Il ne faut plus douter que les gouvernements , en grande majorité, de l’Europe et en particulier de la zone euro agissent contre les peuples et leurs acquis sociaux. Ces acquis sociaux obtenus de haute lutte par les salariés et les républicains (les vrais) est comme un saucisson, chaque jour, Sarko et sa clique en taille une tranche.

      Il n’a plus que deux ans pour achever le travail.


      • curieux curieux 21 mai 2010 13:08

        Deuxième hypothèse.
        Mon dieu, quel malheur si elle n’est plus ministre, elle n’aurait sûrement plus les moyens de survivre. Obligée de s’inscrire au RSA. Quelle misère !
        Bravo à Voltaire qui pense aux pauvres élus


        • Voris 21 mai 2010 13:10

          « Fort heureusement mardi 11 mai, lors de la séance du Conseil de Paris, M. Jean-François Lamour, le Président du Groupe UMP, m’a remis à ma place » : cela prouve au moins que Lamour est présent sur le plan municipal. C’est juste qu’il ne veut pas « sabrer » les indemnités des copains et copines.


          • Julien Julien 21 mai 2010 13:25

            Je suis sûr qu’elle n’a jamais *vraiment* travaillé de sa vie (nettoyer les WC, stage en usine, etc.).
            Je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas un appel de fait au conseil municipal.
            Pas présente => pas de sous !

            Le pire, c’est que la nullité de Mme Lagarde et de tous ces politiciens n’éclate pas au grand jour. J’aimerais bien l’interroger sur les fondamentaux de l’économie et de la finance. Et j’attendrais aussi d’elle qu’elle porte un regard critique sur tout cela. Mais non, elle est au service de la finance. Y’a des paires de claques qui se perdent.

            Pour éduquer la nullité de Mme Lagarde (est-elle capable de faire un lien entre les informations ci-dessous ?).


            • morice morice 21 mai 2010 14:31

              Lagarde ne se rend jamais, c’est bien connu...


              elle meurt, à la place.

              patientez donc.

              • Voris 21 mai 2010 16:02

                Mais celui qui la mettra en bière,
                Ce sera pas monsieur Corbière.



              • dom y loulou dom 22 mai 2010 01:35

                @ morice et voris bian



                va pourtant savoir ce qu’un aom peut encore faire

                quand il sait que rien n’est jamais sien 

                que ses chemins entre les fleurs et le fer


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 mai 2010 14:44

                Christine Lagarde, portraiturée par Patrick Rambaud, dans le premier tome de la « Chronique du règne de Nicolas Ier » :

                « Elle présentait bien à l’écran, hâlée comme au retour de Biarritz, le cheveu gris de fer taillé court, le foulard de prix mais négligemment posé autour du cou, un sourire plein de dents fort hollywoodien. Enfin elle illustrait jusqu’à l’extravagance l’individualisme forcené de la pensée régnante. « Vous voulez gagner des sous ? disait-elle. Faites comme moi, travaillez plus et plus encore, arrêtez de penser, agissez ! » Elle débusquait un flemmard derrière chaque chômeur et n’en avait aucune indulgence ; elle ne saisissez pas que le petit nombre de chanceux qui parviendrait à travailler plus priverait des milliers d’autres de travailler tout court.
                Même si vous lui démontriez par les chiffres cette impertinente vérité, notre marquise n’en démordait pas et se cantonnait à la sienne.
                (...)
                La marquise de La Garde avait résolu de vivre à coté du réel, à l’inverse de notre très considéré Prix Nobel, M. Camus, qui l’en aurait instruite avec un seul adage : « La vérité de l’esclave vaut mieux que le mensonge du seigneur ». Pour qu’elle comprît M. Camus, il eût fallu que la marquise ne possédât point un gésier à la place du coeur et qu’elle eût un oeil moins myope. Peu importait. Deux jours après son installation au palais de Bercy, Sa Majesté la salua en ces termes : « C’est la meilleure à cette place, elle va battre tous les records ! ». On ne sut pas tout de suite de quels records il s’agissait. »

                D’autres bonne feuilles (et portraits) de la « Chronique du règne de Nicolas Ier » en lien ici.


                • dom y loulou dom 22 mai 2010 01:38

                  @ Peachy Carnehan

                  je m’en vais vous lire de ce pas


                • frugeky 21 mai 2010 15:21

                  Bravo monsieur le conseillé.
                  Puissent vos recommandations et vos bonnes pratiques vous suivre si jamais vous étiez appelés à d’autres responsabilités.
                  Monsieur Lamour est à son image : lourd. C’est le complexe Douillé ?


                  • miel de fiel miel de fiel 21 mai 2010 18:55

                    Nous ne sommes qu’ une horde de T.E.C.(*) hagards, guère différents des serfs, nos ancêtres courbant le dos devant le Seigneur du village, sans être protégés pour autant des envahisseurs maures.
                     
                    Notre seul et véritable héritage est la fourche, (sans oublier « le croc de boucher », Mussolini en cauchemarde encore ......) pour régler nos comptes avec cette caste arrogante d’arrivistes politiciens, et je parle de TOUS sans exception aucune ! Marre de bosser pour eux, marre de s’instruire pour eux, marre d’être sucés par eux, marre d’être méprisés par eux, marre d’engraisser ces tiques !   smiley 

                    * = T a i l l a b l e E t  C o r v é a b l e.


                    • Picospin 21 mai 2010 19:26

                      Notre société perd progressivement ses réactions les plus dignes face aux comportements des puissants et des plus munis et non les plus démunis. En l’occurrence, il s’agit de la Ministre des Finances qui parade chaque jour à la sortie du Conseil des Ministres pour montrer au peuple l’intensité et la régularité de son travail, de son souci de la nation bien supérieur au sien. Auréolée de sa campagne américaine, de son bilinguisme, de l’occupation de hautes fonctions, elle jette sur le petit peuple et même sur les modestes ou trop modestes conseillers municipaux un regard hautain et méprisant du haut de ses talons hauts qui n’ont rien à envier à ceux de son maitre à penser, le Président d’une République une et indivisible quel que soit l’instrument tranchant qui soit en mesure de la découper. Il parait que même la Grèce ne trouve aucune indulgence chez cette dame de fer dont la notoriété dépasse de loin les résultats d’une politique financière qui regarde de haut les peuples d’en bas qui ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Cette fois, il s’agit de cette pauvre Grèce, berceau de notre civilisation qui a donné plus au monde qu’une Ministre des Finances qu’elle que soient ses capacités et son envergure. La grandeur ne se mesure pas nécessairement à la taille du corps mais plutôt à celle de l’âme si cette structure existe encore au sein de chaque humanoïde. On souhaite à cette dame qu’elle puisse l’accueillir en toute dignité si elle se présente comme invitée.


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 21 mai 2010 19:27

                        son prénom c ’est Bitounet .... smiley

                        Salut Calmos .


                        • tchoo 21 mai 2010 22:39

                          Merci M Corbières de ce que vous faites
                          Continuez
                          Leur arrogance est insupportable


                          • Louisiane 21 mai 2010 23:00

                            C’est du vol pur et simple. C’est non seulement toléré, mais visiblement encouragé dans le gouvernement actuel. Et ça donne des leçons de morale...
                            Certains diront que les socialistes ne feraient pas mieux !
                            Excellent argument qui justifie tout et n’importe quoi.
                            Mme Lagarde, vous êtes une voleuse !


                            • fifilafiloche fifilafiloche 22 mai 2010 00:15

                              Moi, ma vie, mon oeuvre...


                              Moi, je l’aime bien, la mère Lagard...ère, elle ne se rend jamais...En bonne figure de proue, elle essuie les embruns sans jamais sourciller, le brushing toujours impeccable. Elle n’a pas besoin de se démultiplier, de développer ses dons d’ubiquité, pour être présente dans tous les esprits, ses lagarderies passeront à la postérité, un peu comme les créations poétiques de langage de sa consoeur Ségolène.

                              De toute façon, elle n’aurait rien pu vous apprendre que vous ne sachiez déjà, puisque le plus dur de la crise est bien derrière nous !

                              • dom y loulou dom 22 mai 2010 01:21

                                c’est bien... cexu qui ne veulent plus penser veulent gouverner

                                du terme vaudois, traire les vaches à lait

                                il faudrait tout redire en permanence il semblerait... le silence le fera donc assez aisément


                                ça ne sert à rien de discuter si on n’est pas prêt à changer de point de vue


                                des dialogues de sourds sont assez peu captivants


                                je vous salue Marie et Félicie et les autres aussi


                                • dom y loulou dom 22 mai 2010 01:23

                                  ah j’oubliais Alexis, merci de penser.


                                  • Iren-Nao 22 mai 2010 07:20

                                    Bon et utile nartic Corbieres.

                                    C’est vrai qu’on trouve les memes chez les socialos, mais quand meme.

                                    A la Lanterne  !!

                                    Iren-Nao


                                    • eric 22 mai 2010 08:16

                                      Bassesse était sans doute un peu fort ! Effet de manche eut peut être été plus proche de la réalité. Les dysfonctionnement liés au cumul des mandats sont connus et touchent tous les partis. Qu’en dire dans le cas de Madame Lagarde..

                                      1) Les ministres ayant des responsabilités politiques, il n’est pas mauvais qu’ils soient en contact avec les électeurs. La plus part des ministres sont dans ce cas, d’être formellement élus et peu présent du fait de leur responsabilité ministérielles tant qu’elle durent....

                                      2) la disproportion entre les responsabilités électives et Ministèrielles, conseillère municipale du 12ème et responsabilité des finances de la France en période de crise. Il est assez rassurant d’apprendre que la Ministre se consacre d’abord au plus urgent. Face aux enjeux, l’idée de se consacrer à acheter des sièges spacieux pour la convaincre de passer du temps pour que le contribuable national aide à payer le tramway que le PS parisien offre aux écolos pour s’assurer de leur soutien est amusante mais pas très sérieuse.

                                      Cependant, même si il y a là une pratique courante, il est vrai qu’il est choquant que cette absence se traduise par un salaire. Il en va de même pour de nombreux députés, mieux payés encore.http://www.lesinfos.com/docs/activitesdeputes.pdf

                                      En revanche l’article pêche à mon avis par incompréhension de certains mécanismes financiers et méconnaissance de certains faits internationaux, dont on se demande par ailleurs ce qu’ils ont à voir avec Lagarde.

                                      1) Il n’y a pas de séparation entre église et Etat en Grèce, donc la propriété foncière de l’église ne se distingue pas vraiment de celle de l’Etat. C’est un peu comme si on disait, l’État est le premier propriétaire foncier en France, il n’a qu’à vendre ou a taxer Versailles et Le Louvre pour financer le poids de la dette. L’auteur étant membre d’un parti surtout connu pour son inquiétude sur les risques de dérive théocratique au Tibet, on ne s’étonne guère de ce type d’approximation...

                                      2) L’auteur n’a pas l’air de comprendre ce qu’est l’élément risque dans le taux d’intérêt. En prêtant à la Gréce en dessous des taux du marché, France et Allemagne lui font un « cadeau »et perdent de l’argent car ils auraient pu prêter à la Grèce ou à d’autre à ce taux de marché. Il y a, certes, une grande générosité à exiger que le contribuable français prenne en charge une part encore plus élevée du risque grec, mais aussi une générosité très ciblée et que l’on comprend mal, parce qu’après tout, tant qu’à faire des cadeaux, il y a pas mal de pays plus pauvres que la Grèce de par le monde. Conclusion ? La Grèce fait parler d’elle ? On parle de la Grèce. Et, oui, c’est vrai que cela fait un peu « petit esprit politicien sans grande largeur de vue ».

                                      En revanche, c’est certainement très dans la ligne d’un parti fondé par une personnalité qui est passé du lambertisme au hollandisme après un long passage miterrandien, avant de réaffirmer à la gauche de la gauche, ses options prioritaires sur les plan nationaux et internationaux : lutte contre le Breton et le théocratisme tibétain


                                      • HELIOS HELIOS 22 mai 2010 11:10


                                        Vous dites :

                                        ----- 1) Les ministres ayant des responsabilités politiques, il n’est pas mauvais qu’ils soient en contact avec les électeurs.... ---

                                        Vous pensez serieusement qu’un elu qui devient ministre ne se souvient plus de ce que sont les electeurs pendant les deux ou trois ans de sa fonction ministerielle ? vous plaisantez j’espère... il n’y a AUCUNE raison qui justifie le cumul des mandats et SURTOUT PAS ce que vous dites, car cela crée un favoritisme entre les conseils où un ministre siege et un ou il n’y en a pas. On est dans un etat de droit, pas dans une république bananière ou le clientelisme devient la règle !

                                        Petite (autre) remarque au passage :
                                         --- France et Allemagne lui font un « cadeau »et perdent de l’argent car ils auraient pu prêter à la Grèce ou à d’autre à ce taux de marché ---

                                        Donc dans votre famille si vos enfants meurent de faim, vous preferez pretez l’argent ailleurs plutot que les nourir, car ca rapporte plus ? Drole de mentalité....


                                      • miel de fiel miel de fiel 22 mai 2010 12:25

                                         :-> :-> :->

                                        Il n’y a pas un POIDS en haut pour gouverner en dictature masquée 

                                        et une MESURE en bas qui nous impose les seuls inconvénients de la démocratie républicaine.

                                        Une vraie dictature ? assumée par tous ? OK ça me va ! Mais attention le turn over à l’africaine et les coups d’état semestriels ! Ce qui est clair, c’est que le peuple qui bosse pour la France ne veut plus continuer ainsi. On ne PEUT PLUS CONTINUER COMME CELA ! !

                                         


                                        • miel de fiel miel de fiel 22 mai 2010 14:05

                                          lakata, lakata, lakata !

                                          La cata, la cata, la cata !

                                          LA C A T A . . . P Uuuuuuu L T E  !.!.!.! Pour les destructeurs de la France.  :-> :->


                                          • K K 23 mai 2010 18:36

                                            portez plainte contre Lagarde pour salaire fictif. Nous attendrons la suite dans 20 ou 30 ans...


                                            C’est honteux et scandaleux mais visiblement la dame et sa suite n’ont plus d’orgueil. Dire que Lamour m’a fait rêver lors de ses exploits sportifs... Je l’ai considéré comme un ministre très correct, mais il y a perdu de la lucidité.

                                            • K K 23 mai 2010 18:37

                                              j’ose espérer M Corbière que si un cas identique se présentait avec un élu de gauche, vous nous en ferez part avec la même verve.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès