• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > « L’arc Royal » européen

« L’arc Royal » européen

La coalition « des centristes aux communistes » qui permettrait à Ségolène Royal de l’emporter sur Sarkozy, comme Prodi a débarassé l’Italie de Berlusconi, a ses laboratoires : l’Italie et le Parlement européen. Ce n’est pas simple mais on commence à voir comment c’est possible...

Hasard du calendrier : la session de Strasbourg d’Aavril du Parlement européen a mis en valeur deux fois de suite la formation d’une majorité jusqu’ici assez rare, regroupant les centristes de l’ALDE (dont sont membres les deputés UDF), les socialistes, les Verts et régionalistes et les communistes. Le premier vote portait sur les droits de l’homme (la lutte contre l’homophobie), le second sur la lutte contre les grands monopoles grugeant les consommateurs.

Dans les deux cas, la droite (PPE, comprenant l’UMP française), alliée aux groupes d’extrême droite, a été battue. Dans les deux cas s’est affirmée la coalition qui permettrait à Ségolène Royal de l’emporter sur Nicolas Sarkozy, comme elle a permis déjà à l’Italie, autour de Romano Prodi, de se débarrasser de Berlusconi. Romano Prodi, dont les eurodéputés siègent à l’Europe dans le même groupe que l’UDF, vient d’ailleurs d’appeler, comme le socialiste espagnol Zapatero, à voter Ségolène. De notre poste d’observation européen, nous sommes particulièrement conscients qu’une victoire de Sarkozy et de l’UMP signifierait une rupture dans l’histoire de la société française de l’après-guerre : un mélange de Thatcher et de Berlusconi. De ce genre d’expérience on ne sort, avec difficulté, que dix ou quinze ans après... et dans quel état !

La formation de « l’arc Royal » (ou Prodi) est le contrecoup du glissement actuel de la droite vers l’extrême droite, qui reflète hélas une droitisation de la société européenne. Les errements de la gauche y sont pour beaucoup (il y a quand même encore des élections que la gauche gagne sans le centre droit, comme les élections françaises de 2004, ne l’oublions pas !). Mais la sociologie européenne est lourde, et particulièrement le vieillissement de sa population. Selon le sondage IFOP de cette semaine, Ségolène Royal l’emporterait dans toutes les tranches d’âge jusqu’à 65 ans, mais perdrait massivement au-delà de cet âge ! (Pour une analyse des leçons du 22 avril, voir mon blog) Plus particulièrement, pour nous autres eurodéputés, et même si ça n’a pas pesé bien lourd dans la campagne française, l’enjeu est très clair du point de vue de la relance de l’Europe. Sarkozy est favorable au « Plan B » de Blair et de Merkel : une conférence intergouvernementale rédige un minitraité très intergouvernementaliste, adopté au niveau des Parlements nationaux. Ségolène défend une vraie renégociation, tâchant d’introduire un protocole social, le tout ratifié par référendum. Et enfin, en tant que Verts français, il est clair que ces quinze jours sont la plus grande chance que nous ayons jamais eue d’obtenir l’ introduction de la proportionnelle aux élections législatives françaises, seul moyen de faire exister de manière autonome et le centre et les écologistes à l’Assemblée nationale.

Et quant au fond, les notations de l’Alliance pour la planète selon la grille de respect du « Pacte » proposé par Nicolas Hulot sont sans appel : Ségolène royal obtient un fort bon score, Sarkozy figure parmi les cancres. Mais les choses ne sont pas simples. Ségolène Royal, pour l’emporter, doit rallier environ 60 % des votes Bayrou et garder tous les votes écologistes et à la gauche de la gauche. Là encore, la session de Strasbourg à montré la difficulté du problème. Un rapport provocateur de la droite critiquait comme laxiste la réforme du pacte de stabilité intervenue en 2005 et proposait un durcissement absurde (bien au-delà des « critères de Maastricht »). Un amendement, proposé par le groupe centriste, a permis d’éviter le pire, mais ce « moins pire » n’a été suivi ni par les Verts ni par les communistes. (Pour plus de détails sur ces différents votes, voir mon blog) Alors, au-delà du « Tout sauf Sarko » (qui ne manque pas d’arguments, mais est un peu court pour susciter l’adhésion), qu’est-ce qui pourrait justifier le regroupement autour de Royal des électorats centristes, socialistes, verts, communistes, altermondialistes ? Eh bien, cette quadrature du cercle a exactement autant de chances de se concrétiser que Prodi en avait de battre Berlusconi, et il l’a fait. De peu, mais il l’a fait. Qu’est-ce qui peut plaire à la fois à l’électeur de Bayrou, à l’électeur anti-patrons de Besancenot, et même à l’électeur ouvrier antibourgeois de Le Pen ?

Trois choses au moins, qui devraient être l’essentiel du discours de Ségolène : 1 - Un discours de protection. Protection contre les risques sociaux et protection contre les risques environnementaux, non pas dans la fermeture au monde mais dans le redéploiement, organisé par l’État, de la « communauté providence ». 2- Une forte dose d’écologie. Nous avons voté, en ce mois d’avril, sous un soleil de juin : le changement climatique, la montée des cancers et de l’asthme, les risques de la prolifération nucléaire sont aujourd’hui dans toutes les têtes et dans toutes les pages des journaux. 3 - La VIe République, un État impartial, permettant en même temps à l’écologie et au centre d’exister politiquement, grâce à une forte dose de proportionnelle. 4 - La relance d’une Europe fédérale (et donc ayant les moyens d’une ambition écologiste et sociale) à travers un nouveau texte constitutionnel à adopter par référendum. Ce point est essentiel pour rallier à la fois les européistes convaincus que sont les écologistes et les centristes, tout en donnant des gages aux nonistes de bonne volonté qui se trouvent souvent dans l’électorat de Besancenot et sont prêts à rediscuter d’un autre texte, plus explicitement social, à condition qu’il soit soumis à référendum. Contrairement au projet de Sarkozy, qui est de négocier un minitraité intergouvernemental et de le faire adopter par les Parlements. Sur l’ensemble de ces quatre points, nous savons que, malgré toute sa démagogie, Sarkozy ne pourra pas aller bien loin. C’est à Ségolène d’avoir l’audace de les porter.

Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 30 avril 2007 10:28

    D’accord,mais il faut etre cohérence sur le nucléaire,la défense nationale et la sécurité des citoyens,car durant des années ,les mouvements de gauches (extrèmes ?) ont dépuis 15 ans voulu faire de la récupération politique sur des problèmes comme l’immigration économique en voulant intégrer ce qui ne peut pas être intégrable,car imcompatibles à une société qui n’a pas les mêmes critères de vie et d’évolution sociale

    Les réfugiés politiques oui,mais pas les réfugiés économiques car nous avons suffisement de problèmes sociaux,de logement,de chomage,de fin de mois difficile,sans être obligé de voir que nous ne pouvons pas nous loger dans notre propre pays parce que des communautaristes polygames ou des « pauvres » bénéficient de logements sociaux et qui vont ensuite « sous-louer » ces logements sociaux ! et passer des vacances plusieurs fois l’année au Sénégal

    Oui,depuis des années j’attend un logement social à Paris !

    Les verts se sont trompés de valeurs et de combats et ils n’existent plus et c’est tres bien ainsi

    Les communistes se sont trompés de valeurs et de combats et n’ont jamais cherché à se réformer de l’intérieur,pourquoi devrions nous encore supporter leur discours ?

    Nous voila débarrassé de courant idéologique qui ne sont plus réaliste aujourd’hui car ils sont devenu des sectes et déconnecté de la vie des citoyens français,car français en France et non internationaliste sur une planète


    • Alain Lipietz Alain Lipietz 30 avril 2007 11:40

      Vous reconnaissez aujourd’hui qu’ils avaient raison, les Verts, qui, en 1992 , appelaient alors, sous les lazzis, à la mobilisation contre le changment climatique, en 2000 soutenaient Sautter qui voulait utiliser la « cagnotte fiscale » à rembourser la dette contractée par Juppé alors que l’UDF appelait à baisser au contraire les impots, qui en 2006 demandaient 200000 logement par an en HQE, etc

      Peut etre admettrez vous un jour (qund vous en aurez besoin) que l’ONU a raison, qui a calculé que l’Europe avait besoin d’importer 20 millions d’immigrés pour payer ses retraites... ce que fait d’ailleurs le centriste Prodi.


    • Icks PEY Icks PEY 30 avril 2007 10:45

      Bienvenue sur AgoraVox, Monsieur LIPIETZ, nous n’aurons pas grand chose en commun mais cela me fera très plaisir de vous lire et de réagir à vos articles !

      Bien cordialement,

      Icks PEY


      • Alain Lipietz Alain Lipietz 30 avril 2007 12:03

        Si vous avez vu le récent reportage télé « La bataille de Tchernobyl », il est clair en effet que les nucléophiles n’ont pas leur place dans une coalition de type européen (le Parlement européen, malgré sa majorité de droite et du centre droit, est massivement anti-nucléaire et pour les économies d’énergie : voyez mon blog http://lipietz.net/?page=blog&id_breve=214). Idem pour les OGM (sauf l’Espagne). La France ne doit pas continuer à prendre du retard sur l’Europe.

        Pour les nano, c’est comme partout : principe de précaution. Si on avait écouté les médecins en 1938 (découverte du lien entre l’amiante et le cancer de la plèvre), on éviterait aujourd’hui une dizaine de milliers de morts par an dans de cruelles souffrances.


      • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 30 avril 2007 11:42

        Voter contre est hélas le lot de toutes les élections depuis longtemps pour ne pas dire depuis toujours. Quelles en sont les raisons ? La démagogie des candidats prêts à tout promettre ? Peut-être !!!...(quand on pense que Chirac a été élu sur la fracture sociale en 95 ça laisse rêveur)...Ou l’appel au peuple de Sarkozy, candidat de la bourgeoisie ?

        Ces farces cyniques sont loin d’être terminées tant que perdure ce système d’élection gaullien d’une personne ,une sorte de führer ,sensée incarner un pays de 65 millions d’humains qui n’auront quasiment plus rien à dire pendant 5 ans. Un homme (ou une femme) possédant tout les pouvoirs y compris celui de déclancher une guerre nucléaire mondiale pouvant entraîner la destruction de l’humanité...(l’équilibre mental du ou (de la) candidat(e) est à prendre en considération) ...

        Tant que les toutes les décisions concernant directement les habitants de notre beau pays sont prises dans leurs dos, les français se sentiront exclus du monde politique (l’embellie de la participation du 1er et peut-être du second fera long feu comme leurs illusions après les élections,vous verrez !)...


        • arturh 30 avril 2007 13:08

          Fuhrer... A propos de Sarkozy, le point Godwin est maintenant atteint à peine plus d’une heure après la première réaction. Ca devient vraiment pénible. Moi aussi je vais finir par croire qu’il faut vraiment en finir avec Mai 68, époque où je me souviens qu’on se faisait traiter de facho pour un rien.


        • morice morice 30 avril 2007 12:19

          « Une sorte de Fuhrer » dites vous Mr Chapoulier... pas tout à fait. Son propos est plus proche de Pétain qu’autre chose. Reliez le discours du 9 novembre 1940 du vieillard investi de tous les pouvoirs : c’est mot pour mot le programme sarkozien. Ses récents slogans "je ne vous abandonnerai pas, je ne vous quitterai pas calqués mot à mot sur les affiches pétainistes (http://beaucoudray.free.fr/petain.jpg). Le seul élément qui puisse abonder dans votre sens, c’est son goût pour l’architecture façon Speer. L’escalier de son QG de campagne aurait bien plus à Mussolini... aussi. A voir les liens de l’homme avec certains nervis, on peut aussi songer au mot Gauleiter (http://fr.wikipedia.org/wiki/Gauleiter)... pour l’instant (il n’est pas encore élu !). Remarquez, on peut aussi s’amuser à comparer cette image (http://pierredeniziot.hautetfort.com/archive/2007/04/06/la-photo-politique-de-l-annee.html) avec celle-là... (http://s185254037.onlinehome.fr/?p=887).. ah, finalement, peut être bien alors...


          • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 30 avril 2007 15:41

            Je n’ai jamais écris que Sarko était un führer (c’est vous qui le dite )j’ai plutôt stigmatisé l’idée commune et stupide du besoin viscéral d’un chef, général,conducator ou führer. Cette idée d’origine religieuse ,(il est le berger et nous sommes les moutons)est contenue dans l’élection d’un président de la république. En plus du paternalisme débilitant,cette façon de penser la politique nous rend irresponsables comme des enfants(jamais adultes qui ont toujours besoin que l’on pense à leur place),toujours incapables de se prendre en main. Ce n’est pas pour rien si le droit de vote pour les femmes ne date que de 1945.Cela fera peut-être l’objet d’un papier ici (si l’ogre Sarko ne m’a pas bouffé tout crû avant)...


          • frédéric lyon 30 avril 2007 12:41

            Pauvre Lipietz. Pauvres verts qui tentent d’exister malgré tou !!!!


            • arturh 30 avril 2007 13:03

              Sarkozy c’est engagé sur une chose qui permettra extrèmement vite de savoir si ceux qui ont voté pour lui se sont encore fait avoir. Il a dit qu’il fera un gouvernement avec 15 ministres. Pour faire le travail que font actuellement 29 ministres, soit dit en passant. Hier il en a rajouté une couche en précisant qu’ils auront des objectifs et que si au bout d’un an ils ne les ont pas atteint ils seront virés ! Passons....

              Il y a 110 ministres dans le gouvernement Prodi. Prodi, c’est vraiment votre modèle ?


              • tvargentine.com lerma 30 avril 2007 13:55

                Permettez moi de vous poser une question simple.

                Dans la revue « ciel & espace » dont je suis un fan,j’ai lu qu’il existe actuellement un réchauffement climatique sur la planète Mars.

                A quoi attribuez vous ce réchauffement climatique qui arrive aussi bien sur la Terre,sur Mars et peut etre aussi sur Venus (voir infos sur Venus-Express ) ?

                (non,je ne rigole pas car,le réchauffement climatique provient peut etre du soleil tous simplement et la science n’a pas encore les moyens technologiques (et donc financier) de le démontrer

                Avez vous poser la question à Claude Allègre ???


                • Manuel Atreide Manuel Atreide 30 avril 2007 14:18

                  Mon Cher Ierma ...

                  Nul ne doute que le soleil a une influence directe sur le moteur climatique terrestre puisque c’est lui qui en fournit le principal carburant.

                  MAIS.

                  Le CO2 est un gaz a effet de serre dont nous connaissons parfaitement les actions.

                  MAIS.

                  Il existe une corrélation très précises entre les variations à la hausse des températures moyennes constatées sur la planète et les quantités de gaz CO2 émises par les activités humaines. Les courbes sont en parallèlisme total.

                  MAIS.

                  Tous les modèles informatiques montrent que cette corrélation vaut conséquence, car ils montrent qu’une diminution des rejets de CO2 « humains » entraine une modification de la courbe de hausse.

                  Alors, combien de temps allez vous, avec vos « confrères » sceptiques, continer à vous poster de telles billevesées. Arretez de faire de l’idéologie et commencez à être pragmatiques. je vous signale que de votre comportement dépendra en partie les conditions de vie de vos descendants.

                  Mais peut être cela est-il quantité négligeable pour vous ...

                  Manuel « rabacheur » Atréide.


                • idoric 30 avril 2007 19:05

                  Le soleil n’a pas grand chose à voir dans le réchauffement de Mars, il s’agit d’une réaction en chaîne qui a pour commencement les nuages de poussière survenus à partir de 1970 :

                  http://www.futura-sciences.com/news-mars-son-atmosphere-rechauffe-aussi_10658.php


                • Manuel Atreide Manuel Atreide 30 avril 2007 14:10

                  Bonjour M. Lipietz,

                  Vous signez là un bon papier, cohérent, argumenté, clair. Vos prises de positions sont précises, compréhensibles.

                  je n’ai que peu à dire sur ce dont vous parlez, j’aimerais cependant profiter de votre présence sur agoravox pour vous envoyer un petit message plus général sur les verts et leur conception de la politique.

                  Votre candidate, malgré de réelles qualités et des arguments intéressants, a pris une grosse claque lors du premier tour de cette élection présidentielle. Sans doute pas méritée, mais c’est ainsi. Au delà du vote utile, il existe peut être des raisons plus structurelles, à trouver chez les verts eux-mêmes.

                  1/ Votre parti politique ressemble plus souvent à une foire d’empoigne qu’à un forum, une « agora » où les échanges peuvent être aussi construtifs que contrastés. Vous semblez plus souvent être une assemblée de potaches, ou pire, une classe de maternelle regroupant des individus immatures se querellant pour des raisons incompréhensibles du reste des mortels.

                  2/ Votre processus de désignation de votre « porte-parole » est un gag complet. Je suis de gauche, avec une très forte sensibilité écologiste, et je suis pourtant incapable de savoir qui c’est. Je ne sais même pas si c’est un homme ou une femme, si même c’est une seule personne ! Comment voulez vous faire passer un quelconque message dans ces con ditions, les citoyens français ne savent même pas qui leur parle.

                  3/ Vos primaires ont fait rire beaucoup de monde. Si je ne m’abuse, vos militants ont voté deux fois. Cela n’avait déjà pas été brillant en 2002, où vous aviez été remplacé en cours de route, mais là franchement, c’était à la limite de la démocratie, avec peut être un pied dans un régime de bananes ...

                  Ne prenez pas mal mes critiques, elles émanent de quelqu’un qui attend beaucoup de vous. Vous Monsieur Lipietz, qui, avec son intelligence et ses prises de positions courageuses, êtes un homme politique intéressant. Vous les verts, qui, malgré tous ces défauts, êtes indispensables à cette vie politique française si sclérosée.

                  Alors faites un effort. Passez enfin le cap de l’adolescence (ou de l’enfance), ayez une réflexion sur vos structures de parti, et commencez à faire votre mue en un parti adulte, cohérent, audible. La gauche ne peut pas gagner sans vous. Mais vous êtes souvent plus accaparés par vos querelles d’absides, voire d’absidioles, pour en être conscients.

                  En tout cas, nous nous retrouverons aux législatives, avec j’espère des candidats prêts à dépasser leur égo pour oeuvrer à la victoire commune. A Paris, pourtant, c’est mal parti.

                  Très amicalement,

                  Manuel Atréide.


                  • tvargentine.com lerma 30 avril 2007 14:45

                    L’inde et la Chine,pays en développement qui représentent 1/3 de la population ne respectent pas l’environnement et sont les principaux pollueurs de la planète.

                    Et cela,depuis des années.

                    Pourtant,on nous dit qu’intègrer l’écologie dans l’économie permet de faire des économies et d’avoir des matières recyclables et non pulluantes.

                    Pourquoi ne pas instaurer une taxe sur tous les produits de ces pays qui ne respectent aucuns droits (droits sociaux,regles d’économie de marché,droit de l’environnement...) et qui ne feront qu’accroitre la pollution et le déreglement climatique sur la planète

                    Pourquoi devrions nous toujours payer pour les pollueurs chinoix ou indiens ?


                    • lorinc 30 avril 2007 16:05

                      Pourquoi ne pas faire mieux, essayer de convaincre les industriels que marchander avec ces pays là, dans ces conditions là (non respect des droits de l’homme, désastre écologique) est vraiment un acte immature et qui nous conduit tous vers un avenir pourri.

                      Ah mais j’oubliais, cela rapporte beaucoup d’argent, alors ils ne le feront pas.

                      Dans ce cas, on est d’accord, il faut un gouvernement qui fasse voter des lois pour la sauvegarde de notre avenir même si c’est contre les profits de certains.

                      Et puisque ce n’est pas le cas de notre gouvernement actuel, il nous faut élire un nouveau gouvernement plus soucieux de notre avenir.

                      En voilà une bonne idée, même si je ne suis pas sûr que tu y avais pensé smiley


                    • UnGeko 30 avril 2007 15:44

                      Il était temps de parler de l’europe !

                      Votre article ainsi que l’émission France Europe Express conforte mon idée que NS n’a d’autres ambitions que de casser la lutte contre l’asservissement aux grandes multinationales qui tente de se mettre en place en Europe.

                      Mr Lamassour hier soir encore tenait un discours purement financier concernant la banque centrale s’opposant à un discours ou les pays européens doivent donner des orientations politiques (économiques et sociales), c’est dans les textes, rappelons le. Le projet de SR propose notemment que soient intégrées dans les décisions de la Banque Centrale Europèenne(qui garderait son indépendance) les prérogatives politiques définis par les pays de l’union. Que penser des récentes déclarations (« ... Elle n’a pas commis de génocide. Elle n’a pas inventé la solution finale.... ») de NS concernant l’allemagne qui vient de prendre la présidence de l’europe. Rajoutons les accords inter-gouvernementaux à la carte donc hors schéma européen !

                      N’y aurait’il pas un vers qui voudrait pourrir la pomme ?


                      • Cratyle Cratyle 30 avril 2007 17:20

                        La vérité est que si les coalitions avec les communistes et l’extrême-gauche sont rares, et pour cause, l’idéologie de ceux-ci étant anti-européenne depuis des lustres, par contre la coalition ADLE (dont UDF)-Verts-socialistes est courante. Trois raisons à cela : 1) les socialistes européens sont essentiellement des sociaux-démocrates favorables et pas des socialistes, et la ligne des Verts européens est celle de Cohn-Bendit ! il est donc beaucoup plus facile à l’ADLE (libéraux-sociaux et démocrates sociaux) de s’entendre avec eux... en France, à quand la refondation nécessaire de la gauche dont on a trop bien vu, au premier tour, qu’elle rejetait violemment le centre, pour être séduit aujourd’hui ? 2) les socialistes européens sont généralement favorables à l’Europe et au fédéralisme, et une large partie des socialistes français justement non ; l’idée d’une entente sur une Europe fédéraliste comme point de convergence, ne serait-ce qu’avec le PS, sans parler des nonistes antilibéraux, est évidemment ridicule en France (pas en Europe) 3) parmi les points de convergence que vous évoquez, la forte dose de proportionnelle sera évidemment refusée par le PS qui n’accordera que des strapontins, et avouez que le passé du PS le prouve, et l’attaque contre le nucléaire n’est pas partagée par tout le monde, loin de là Et puis en tant que centriste, je ne pense pas seulement à la manière de sauver le parti socialiste de la débâcle et à l’élection de Royal, qui ne correspond de toute façon qu’à une faible partie de mes idées, comme l’autre, et face à qui je ne peux être que dans l’opposition, mais à la manière de faire passer mon projet, pas seulement deux ou trois idées ou la proportionnelle. Pour l’instant, on ne m’offre chez Royal que du faire-semblant, autant dire les choses par leur nom. On promène les éléphants les plus sociaux-démocrates, on dit le contraire d’avant le premier tour, on fait des sourires et on promet des ministères (les promesses ne coûtent rien) parce qu’on a besoin des centristes, et demain on nous poignardera à la première occasion. La fiabilité des promesses de Royal, à en juger par le passé et celui du PS comme celui de Royal, est nulle. A moins d’un évènement politique majeur chez Royal auquel je ne crois pas, comment les centristes seraient-ils convaincus ? Quel intérêt pour nous, d’ailleurs, dans une coalition qui servirait essentiellement les intérêts du PS ? Pourquoi être devenus libres comme les Verts ne l’ont jamais été depuis Waechter pour aujourd’hui aliéner notre liberté ? Pourquoi aller sauver le PS au lieu d’exister par nous-mêmes ? La vérité est que le PS n’a rien à proposer et Royal non plus, ni au centre ni aux Verts ni d’ailleurs au PC et aux autres, sauf se soumettre au futur clan au pouvoir pour avoir des postes. Nous, au cenres, cette politique-là nous dégoûte trop pour que nous en soyons.


                        • Cratyle Cratyle 30 avril 2007 17:21

                          Les Verts, monsieur Lipietz, feraient bien de se libérer du PS et d’exister par eux-mêmes ou de rejoindre le centre avec qui ils sortiraient de leur longue histoire de soumission aux socialistes. Cela leur ferait du bien.


                        • bernard29 candidat 007 30 avril 2007 17:44

                          Ecologiste de toujours, j’ai même fait un passage chez les verts. je n’ai pas pu y rester.C’est invivable. je crois que seuls les apparatchiks et les politiciens en herbe peuvent y rester.

                          Pour moi les Verts sont rayés de l’horizon politique, (du moins de mon horizon). mais je vous rassure je crois toujours à l’écologie politique. (mais peut être n’avez vous pas besoin d’être rassurer, puisque votre échec, c’est bien sûr la faute des autres)

                          Dans cette trés mauvaise campagne, vous êtes encore passés a côté du débat, qui était le débat sur la « responsabilité politique », les revendications démocratiques, le changement de systéme de la décision politique. Pourtant vous aviez bien entendu un programme tout prêt, mais vous n’y croyez même pas et vous ne savez pas mettre en pratique les idées développées dans le projet écologique.


                          • UnGeko 30 avril 2007 18:04

                            Pourquoi sauver le PS ? Parceque si l’autre passe demain vous sauverez plus personne. Et puis vous démontrez par votre analyse que seuls les luttes d’appareil sont importantes dans ce pays, ce qui contribue à le scléroser. Quand en finira t’on avec le carrierisme politique qui débouche invariablement sur des comportement de république bananière quelque soit le parti. Quand votera t’on une loi contre le cumul des mandats dans le temps ? ça se fait pas dans les pays nordiques ?


                            • Abraracoutrix 30 avril 2007 18:38

                              Y croire aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain. Croire que la démocratie va triompher de l’intrensigenace et de la paranoia sharkostique, y croire dur comme fer. Oui Ségolène Royal (et je n’ai pas voté pour elle au 1er tour) peut faire l’union sacrée autour d’elle, et nous permettre le 6 mai de pousser un ouf de soulagement. Cet article est un bon remontant pour tous les républicains sincères de ce pays qui voient avec horreur grandir la xénophobie, le racisme, le rejet de l’autre s’il est handicapé, de la « mauvaise » couleur de peau, ou dont le nom n’a pas une consonnance « gauloise ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès