Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > La République juge-t-elle toujours au nom du peuple français (...)

La République juge-t-elle toujours au nom du peuple français ?

Jacques Chirac mis en examen... Je crois rêver !

La République deviendrait-elle schizophrène ?

Tout ce que j’ai réalisé, je l’ai toujours fait en solitaire intégral.

Depuis belle lurette, j’ai constaté qu’on ne peut pas compter sur la République qui trop souvent marche sur la tête.

Concernant la justice, j’ai déjà donné, une dizaine de fois, j’ai été mis en examen pour des incriminations politico-administratives et, bien entendu, à chaque fois j’ai bénéficié d’un non-lieu.

Cette affaire de mise en examen de l’ancien président de la République, Jacques Chirac, pour de supposées infractions commises entre 1977 et 1984, s’inscrit dans un véritable contexte de schizophrénie.

Ancien député, j’étais parlementaire lorsque le Premier ministre, Jacques Chirac, nous a fait voter la première loi de moralisation des mœurs politiques.

Il était clairement précisé que toutes les turpitudes politico-financières antérieures étaient effacées dans la mesure où il n’y avait pas d’enrichissement personnel.

A cette époque, l’ensemble des citoyens avait été largement informé sur les mœurs politico-financières débridées et l’affaire des employés « fictifs » de Paris a été largement médiatisée.

Les citoyens français ont donc voté à deux reprises pour Jacques Chirac, président de la République, en toute connaissance de cause.

En poussant l’absurde jusqu’au bout, la mise en examen de Jacques Chirac, pour des supposées infractions connues de tous, revient à accuser le peuple français de complicité.

A quand la mise en examen du peuple français ? La République juge-t-elle toujours au nom du peuple français ?

Dans ce contexte, quelle est la différence entre François Mitterrand et Jacques Chirac ? Pour Jacques Chirac, on savait tout avant les élections, concernant François Mitterrand, on a tout su après...

 



Sur le même thème

Le septennat Giscard d’Estaing, quarante ans après (2)
Jacques Toubon, peut-être nouveau Défenseur des droits
Le bégaiement de l’histoire : Hollande 2014 – Chirac 1997, une seule issue : dissoudre pour sauver sa peau !
Bernadette Chirac, la meilleure ennemie de son mari
L’envie élyséenne d’Alain Juppé, l’homme de Jacques Chirac


Les réactions les plus appréciées

  • Par Julien (---.---.---.52) 28 novembre 2007 11:51
    Julien

    « Les citoyens français ont donc voté à deux reprises pour Jacques Chirac, président de la République, en toute connaissance de cause. »

    Vous êtes d’une mauvaise foi stupéfiante. Vous savez fort bien que la seconde élection de Chirac n’est due qu’à la présence de Lepen au second tour et non pas à un plébicite !

    « Dans ce contexte, quelle est la différence entre François Mitterrand et Jacques Chirac ? Pour Jacques Chirac, on savait tout avant les élections, concernant François Mitterrand, on a tout su après... »

    Et donc, cela justifie, d’après vous, qu’aucune poursuite ne soit engagée contre Chirac ?

    Pour tout dire, cet article me laisse songeur. Si je suis bien votre raisonnement, comme tout le monde sait que Chirac a magouillé, il ne peut pas être poursuivi ?

    Votre logique m’échappe, désolé.

  • Par faxtronic (---.---.---.45) 28 novembre 2007 14:03
    faxtronic

    M’enfin c’est debile comme remarque « Les citoyens français ont donc voté à deux reprises pour Jacques Chirac, président de la République, en toute connaissance de cause », ben oui, en toute connaissance de cause, on avait d’abord eu le choix entre un heritier de mitterand et un escroc en 95, puis entre un facho et un escroc en 02. Et la en 07 on a eu le choix entre un bouffon megalo et une hystero-abrutie.

    Il faut dire que l’on est gaté en terme de choix pour la presidentielle, nous les francais.

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.204) 28 novembre 2007 14:48
    Manuel Atreide

    @ l’auteur ...

    Avec la carte de viste que vous mettez sur agoravox, je crois réver en lisant votre article. Ainsi, un ou deux votes en faveur d’un homme politique sont supérieurs à la loi ?

    Je tombe des nues en lisant une telle anerie. Ainsi, en suivant votre raisonnement, toute personne élue est, par fonction dispensée de rendre des comptes sur ses actes avant, pendant et après ses mandats ? Le suffrage universel, selon votre conception, efface tout ?

    Vous rendez-vous compte de la gravité de ce que vous proférez ? AInsi, la tolérance zéro n’est elle applicable qu’aux seuls citoyens lambda. Les élus, leurs représentants sont eux, intouchables, au dessus de la loi ...

    Vous êtes visiblement un soutien de Jacques Chirac, c’est tout à votre honneur. Vous lui manifestez une loyauté qui perdure au delà des mandats de cet homme, c’est une attitude digne et surtout peu répandue. En revanche, vous faites totalement fausse route dans cet article, je crains même que vous ne provoquiez chez ses lecteurs l’inverse de l’effet escompté.

    En 2007, la république a changé. les moeurs ne sont plus les mêmes. Ce qui allait de soi avant, les petites combines, les petites magouilles pour financer son activité politique, tout cela n’est plus accepté par le peuple. Un peuple que vous représentez. Alors, en tant que représentant, faites avec, changez. Ou renoncez à vos mandats, ainsi qu’aux avantages qui vont avec.

    Car, au risque de vous déplaire, le mouvement n’est pas encore allé au bout de sa logique. Il y a fort à parier que dans les années à venir, les exigences du peuples vis à vis de ses représentants ne se renforcent encore, particulièrement dans le domaine de la probité.

    Au vu de vos propos, vous êtes mal parti pour prétendre être en phase avec vos électeurs. Vous représenterez vous l’année prochaine, Monsieur le Maire ? Si oui, attention, vos propos pourraient vous revenir dans la figure. Mais bon, quand on est maire depuis 1965, on peut raccrocher en 2008. 42 ans de mandat municipal, c’est sans doute suffisant.

    Manuel Atréide.

Réactions à cet article

  • Par candidat 007 (---.---.---.149) 28 novembre 2007 11:23
    bernard29

    Non, il ne s’agirait, dans votre logique, que de mettre en examen ceux qui ont soutenu Chirac. Pourquoi y mettre ceux qui l’ont combattu ?

    • Par wolf (---.---.---.120) 3 décembre 2007 12:30
      wolf

      Cher Jean Kiffer

      l’affaire concernant l’incrimination de J. Chirac n’est pas supposée, les faits ont été reconnus, son implication et ses responsabilités également. Mais voilà, à ce moment là, étant Président de la France, il n’a pu être mis en examen... Maintenant qu’il n’est plus président, c’est à son tour, c’est tout.

      Quand à revenir sur l’élection du sieur Chirac aux présidentielles, seuls 19% des Français ont réellement votés pour lui, puisque le chiffre du second tour, lui ne concerne que des votes CONTRE Mr Le Pen, et non des votes POUR Chirac, ou alors les chiffres du premier tour auraient été tout autres...

      Ne prenez pas le lecteur pour ce qu’il n’est pas, et ne tentez pas de lui faire prendre des vessies pour des lanternes... smiley

      Donc de là à incriminer tout les Français, puisqu’ils auraient soit-disant votés pour lui, c’est là faire preuve d’irresponsabilité tant politique que personnelle...

      Et quand à faire ressortir une nouvelle fois le clivage gauche-droite, c’est juste faire preuve de peu de fond sur le sujet qui vous a poussé à faire ce « pseudo » article pro-propagande....

      Et si on parlait de tout ces politiciens UMP qui sont passés (et sont à ce jour au pouvoir pour certains), et qui ont des antécédents judiciaires... ???

      Rappelons, que toute personne ayant eu à faire à la justice, et dont un des casiers judiciaires en comporte la mention, ne peut prétendre pouvoir passer un concours d’entrée à la fonction publique, ni même y resté si cette personne était déjà dans la fonction publique... Mais pour les politiciens, il en va tout autrement, n’est-ce pas hein... RDDV par exemple... smiley

      Pour l’heure, n’oubliez-pas que votre « pseudo » article à été jugé à 65% non intéressant... posez-vous la question de savoir pourquoi...

  • Par stella0249 (---.---.---.1) 28 novembre 2007 11:43

    Je trouve votre analyse extrêmement intéressante et subtile. Vous avez tout à fait raison : Vu la tournure que prennent les événement, celà ne saurait tarder. Tous responsables mais aucun coupables ou aux innoçents, les mains sales. Je sais ce que vous avez fait pour votre commune et je vous admire pour votre pugnacité.

  • Par Julien (---.---.---.52) 28 novembre 2007 11:51
    Julien

    « Les citoyens français ont donc voté à deux reprises pour Jacques Chirac, président de la République, en toute connaissance de cause. »

    Vous êtes d’une mauvaise foi stupéfiante. Vous savez fort bien que la seconde élection de Chirac n’est due qu’à la présence de Lepen au second tour et non pas à un plébicite !

    « Dans ce contexte, quelle est la différence entre François Mitterrand et Jacques Chirac ? Pour Jacques Chirac, on savait tout avant les élections, concernant François Mitterrand, on a tout su après... »

    Et donc, cela justifie, d’après vous, qu’aucune poursuite ne soit engagée contre Chirac ?

    Pour tout dire, cet article me laisse songeur. Si je suis bien votre raisonnement, comme tout le monde sait que Chirac a magouillé, il ne peut pas être poursuivi ?

    Votre logique m’échappe, désolé.

    • Par parkway (---.---.---.209) 28 novembre 2007 16:09

      Il faudrait demander au docteur ce qu’il a Kiffer ce matin...

      comme je l’ai déjà dit, ces gens là ne vivent pas dans le même monde que nous.

      et ils sont censés nous diriger !!!!

      pauvre de nous...

  • Par Le péripate (---.---.---.228) 28 novembre 2007 11:54
    Le péripate

    C’est la Loi.

  • Par brieli67 (---.---.---.87) 28 novembre 2007 12:14

    Le Casino d’Amnévilles-les-Bains est de nouveau sur toutes les lèvres ! Aux procès du plus « ange » -sic-des gaullistes corses ; souvent chiraquien mais pas toujours.

    Dites nous où en êtes vous ? Boulin on bloque et Pasqua bouc- émissaire ? Quant au Président Chirac du temps du Bazar de l’Hôtel de Ville il savait et a agit en connaissance de causes.

    Hors la loi. Et vous pensez sincèrement M. le Docteur que la Justice de notre pays ne devrait pas nous éclairer sur ces faits ? Jean Tibéri s’est fait épinglé pour ses listes électorales trafiquées.... et avant ? Vous me réponderez Paris vaut bien une messe. Ben ! non ! Il n’y a pas que les sanctions qui seront minimes. Regardez Kohl en Allemagne on sait dorénavant beaucoup sur ses manipulations du paysage électoral allemand et son Parti la CDU a dû se refonder.Donc...

  • Par faxtronic (---.---.---.45) 28 novembre 2007 14:03
    faxtronic

    M’enfin c’est debile comme remarque « Les citoyens français ont donc voté à deux reprises pour Jacques Chirac, président de la République, en toute connaissance de cause », ben oui, en toute connaissance de cause, on avait d’abord eu le choix entre un heritier de mitterand et un escroc en 95, puis entre un facho et un escroc en 02. Et la en 07 on a eu le choix entre un bouffon megalo et une hystero-abrutie.

    Il faut dire que l’on est gaté en terme de choix pour la presidentielle, nous les francais.

  • Par Manuel Atreide (---.---.---.204) 28 novembre 2007 14:48
    Manuel Atreide

    @ l’auteur ...

    Avec la carte de viste que vous mettez sur agoravox, je crois réver en lisant votre article. Ainsi, un ou deux votes en faveur d’un homme politique sont supérieurs à la loi ?

    Je tombe des nues en lisant une telle anerie. Ainsi, en suivant votre raisonnement, toute personne élue est, par fonction dispensée de rendre des comptes sur ses actes avant, pendant et après ses mandats ? Le suffrage universel, selon votre conception, efface tout ?

    Vous rendez-vous compte de la gravité de ce que vous proférez ? AInsi, la tolérance zéro n’est elle applicable qu’aux seuls citoyens lambda. Les élus, leurs représentants sont eux, intouchables, au dessus de la loi ...

    Vous êtes visiblement un soutien de Jacques Chirac, c’est tout à votre honneur. Vous lui manifestez une loyauté qui perdure au delà des mandats de cet homme, c’est une attitude digne et surtout peu répandue. En revanche, vous faites totalement fausse route dans cet article, je crains même que vous ne provoquiez chez ses lecteurs l’inverse de l’effet escompté.

    En 2007, la république a changé. les moeurs ne sont plus les mêmes. Ce qui allait de soi avant, les petites combines, les petites magouilles pour financer son activité politique, tout cela n’est plus accepté par le peuple. Un peuple que vous représentez. Alors, en tant que représentant, faites avec, changez. Ou renoncez à vos mandats, ainsi qu’aux avantages qui vont avec.

    Car, au risque de vous déplaire, le mouvement n’est pas encore allé au bout de sa logique. Il y a fort à parier que dans les années à venir, les exigences du peuples vis à vis de ses représentants ne se renforcent encore, particulièrement dans le domaine de la probité.

    Au vu de vos propos, vous êtes mal parti pour prétendre être en phase avec vos électeurs. Vous représenterez vous l’année prochaine, Monsieur le Maire ? Si oui, attention, vos propos pourraient vous revenir dans la figure. Mais bon, quand on est maire depuis 1965, on peut raccrocher en 2008. 42 ans de mandat municipal, c’est sans doute suffisant.

    Manuel Atréide.

  • Par Rapetout (---.---.---.219) 28 novembre 2007 15:20

    Alors, la soupe était bonne, mon député ?

    C’est pas très malin de venir gueuler ici. Car « pour magouiller longtemps magouillons cachés » dit la sagesse politique. Faut vite en prendre de la graine, c’est plus prudent.

    • Par Rapetout (---.---.---.219) 28 novembre 2007 16:15

      Conseiller général de Moselle, canton de Rombas, depuis 1973 sans aucune interruption (le plus ancien Conseiller du département). Plus de trente ans, enfoncé Robert Mugabe !

      Maire d’Amnéville depuis 1965 sans aucune interruption. 42 ans déjà, c’est presque Fidel Castro ! Mais qu’est-ce que je vois sur le site de la BBC ? « Dr Castro led the resistance against the seven-year military rule of President Fulgeneio Batista » Encore un toubib alors. Je savais pas. C’est le Che qui lui a déteint dessus ?

  • Par superesistant (---.---.---.1) 28 novembre 2007 15:29
    superesistant

    mouai bon voilà, une carte de visite à en faire palir un hongrois de part sa longévité... et un raisonnement des plus... étonnant !

    je ne vous suis pas trop monsieur, ou Chirac se serait il dédouané exactement ? A quel moment a-t’il été blanchi ?? au moment ou Juppé est tombé pour lui ? Chirac a détourné des fonds, a usé de méthodes peu conventionnelles pour se faire élire à la mairie de Paris qui fut tout de même une rampe de lancement pour finir à la place de Number ouane...

    et si en grattant bien dans ces affaires ci on arrive enfin à comprendre d’ou proviennent les millions qui dorment sur des comptes au japon ou ailleurs, rien que pour çà j’espère qu’il sera inculpé et qu’on lui enlèvera tous ces petits privilèges d’ancien président.

    Je ne lui souhaite pas de détention, mais simplement une inculpation comme n’importe quel pécore qui aurait fauté au cours de sa vie... et qu’il se retrouve sans aucun avantage du à son ancien poste.

  • Par gaamin (---.---.---.166) 28 novembre 2007 16:02

    Quelles conneries !

    La Loi, les lois, s’appliquent à tout le monde. Les élus à l’Assemblée Nationale créent ces lois. Parfois pour le bien de la majorité, souvent pour plaire à tel ou tel lobby, et de plus en plus pour l’effet d’annonce en réaction à tel ou tel événement. Ces lois ont parfois de la substance, souvent des contradictions avec celles qui existent, et de plus en plus on crée des lois qui ne sont que du vent, sans sanction en cas de non-respect, sans possibilité d’application.

    La moindre des choses pour les politiciens qui mettent ceci en place, c’est d’avoir la classe de se soumettre à toutes les lois, comme ceux qu’ils « représentent »... ou courtisent, tout bêtement.

    Un Président de la République a déjà le privilège de ne pas être inquiété durant ce mandat, afin de lui libérer le temps et l’esprit pour, idéalement, son action au service du bon fonctionnement et du rayonnement du pays.

    C’est amplement suffisant.

  • Par Crapulox (---.---.---.126) 28 novembre 2007 16:13

    Parfaitement exact ! Comme le peuple français est aujourd’hui complice des outrances et des malversations de Sarkozy. Quant à la justice, dans la mesure où elle accepte que ce soit lui qui qualifie les faits à la place des juges, il y a lieu de se demander si elle est encore notre 3° pouvoir constitutionnel.

  • Par jamesdu75 (---.---.---.102) 28 novembre 2007 20:50
    jamesdu75

    Moi aussi je crois réver.

    Bientot les elus auront les même droits que le bon petit peuple. C’ est fou ça. Je suis tout a fait d’accord avec l’auteur, si on a plus le droit de magouiller impunement autant revenir a la bonne vielle époque de Louis 14.

    Je comprend pas pourquoi tout le monde se met en rogne contre l’article de l’auteur. Jacques Chirac a tout fait pour la France, il l’a appovris, diviser, mis au banc des autres grandes puissances avec une politique exterieur bancale, laisser des groupes mafieux s’infiltrer dans les hautes sphére. Et avec tout ça on le remercie en l’inculpant. C’est abject. J’encourage le docteur a venir temoigner sur les bienfaits de la famille Chirac pour sa famille.

    Sinon moins prosaïquement ça serait cool de répondre. Mr le docteur qui n’as pas dus faire grand chose pour la société. C’est bien beau de lancer un texte comme ça ,ais bon. Sinon hahhhhhh j’ai trouvé JM Apathie on t’as reconnus enlève ton masque.

    Tiens je vais ecrire une lettre pour la réhabilitation de Petain et Staline, je pense que tout monde vas KIFFER.

  • Par Regine M (---.---.---.222) 29 novembre 2007 02:42
    Regine M

    Dura lex !

    Si la Loi s’applique sans état-d’âme au voleur de parapluie, au caillasseur de CRS, et aux fraudeurs en tous genre (p2p compris)* ...
    la Loi doit s’appliquer à tous, sans exception.

    Les « élus » ne le sont pas par droit divin mais par le fait d’un choix citoyen. Si ils bafouent ou contournent les lois qu’ils sont censé faire appliquer ou qu’ils ont voté , ils sont doublement coupables : dans un sens judiciaire et dans un sens éthique (la confiance trahie).

    M. Kiffer, glisser un bulletin dans l’urne, pour la majorité d’entre les électeurs est à la fois souvent une frustration (l’« Elu » n’est pas exactement ce qu’on espère mais un pis-aller) et un formidable acte de confiance, d’espoir en l’avenir, très lourd de symbolisme. Les détournements d’argent public, les « passe-droit » et avantages occultes/auto-proclamés peuvent briser beaucoup de choses et faire douter de toute une classe politique ... il n’y pas que l’électeur qui est lésé, à travers les impôts, cotisations et taxes nombreuses, c’est toute la nation française qui est touchée : du plus petit au plus grand.

    Un président non justiciable pendant son mandat : cela ne risque-t-il pas attirer plus fortement un « déliquant » qu’un honnête quidam ? Au mieux ne permet-elle pas, tout au plus, de glisser la poussière sous le tapis ? Malheureusement tôt ou tard, le tapis change de place...

    * en vrac, liste incomplète, pas le temps (fatiguée d’une loooongue journée de labeur) de chercher les références mais Google est votre ami.

    • Par oncle archibald (---.---.---.49) 29 novembre 2007 09:39

      « Si la Loi s’applique sans états d’âme au voleur de parapluie, au caillasseur de CRS, et aux fraudeurs en tous genre ... la Loi doit s’appliquer à tous, sans exception ».

      Ouf, heureusement votre phrase est au conditionnel... parce que les voleurs de parapluies et les agresseurs du type « sac arraché à la vielle dame » en général ils ressortent plus vite du palais de justice que les flics qui les y ont amenés qui ont de la paperasse à remplir pour justifier leur geste insensé puisque de toutes façons les prisons sont pleines ...

      En revanche je suis d’accord 100% avec le deuxième terme... la Loi doit s’appliquer à tous, sans exception, même aux petits cons qui font brûler des voitures et des écoles pour rien, même aux dealers, même aux mecs qui travaillent au noir au vu et au su de tous dans le bâtiment, l’automobile, la restauration, etc... et même aux voleurs en col blanc qui occupent de hautes fonctions...

      C’est un petit minimum qui est du à ceux qui paient leurs impôts au centime et qui ont le sentiment de devenir une espèce en voie de disparition.

  • Par Philou017 (---.---.---.234) 29 novembre 2007 11:18
    Philou017

    @l’auteur

    Vous omettez de dire que le système politique ne donne guère le choix. En particulier au RPR, c’est l’appareil du parti qui désigne le candidat (à moins qu’il ne s’auto désigne lui-même). A l’époque, Chirac était un chef dur, il n’était pas question qu’il y ait une tête qui dépasse. Le manque total de démocratie de nos partis, en particulier de droite peut amener des candidats bien discutables devant les électeurs. Après ceux-ci n’ont guère le choix, s’ils veulent voir leur parti gagner les élections.

    Ceci dit, il est évident que les Français manquent de morale en politique, cela s’est vu avec Mellick ou Balkany qui ont été réélus, malgré un lourd passif. Cela n’arriverait pas dans certains pays du Nord, où on est bien plus exigeant sur la moralité des candidats. Les gens font passer ce qu’ils estiment leurs intérêts avant des exigences de probité. Personnellement, ça fait longtemps que j’aurais souhaité voir mr Chirac et ses associés passer devant les tribunaux par rapport à l’énorme scandale de la Mairie de Paris.

    De manière plus générale, je pense que c’est notre système électoral qui a un gros problème. Ce n’est pas une réelle démocratie, mais un système de représentation, où l’avis du peuple est négligé une fois l’élection passée. Cela donne lieu à l’inévitable scénario promesses électorale=déception=rejet qui fait que tellement de gens sont décus de la politique.

    De plus, dans notre système, pour être élu, il faut bénéficier d’un parti puissant en ordre de marche. Les partis sont très hiérarchisés et opaques dans leur fonctionnement interne. Cela donne lieu à de féroces batailles loin des yeux du public, où c’est les plus manœuvriers et les plus rapaces qui s’imposent à la tête de ces partis. Et certainement pas les plus concernés par l’intérêt général ou les plus honnêtes. Ce système amène aussi les surenchères ou il faut blouser l’électeur en douceur avec un programme mensonger pour être élu. Il entraine également toutes les connivences au niveau économique, ou les élus récompensent leurs « généreux » sponsors.

    Il n’est donc pas étonnant que nous ayons au plus haut niveau, des élus sans morale, n’hésitant pas à se servir dans les caisses.

    Il serait temps de changer de système et de passer à une démocratie participative, ou le peuple décide et contrôle les politiques de façon étroite. On y est pas encore.

  • Par Nobody knows me (---.---.---.242) 29 novembre 2007 11:51
    Nobody knows me

    Article très maigre, je me demande même si le CV de notre cher rédacteur n’est pas plus long. Pas de réponse non plus, allez hop ! Classons vite cet article dans la catégorie « Propagande » et on n’en parle plus.

  • Par Emile Red (---.---.---.25) 29 novembre 2007 14:16
    Emile Red

    Je suis presque d’accord avec le titre, hummm, la justice ne juge plus en son âme et conscience mais avec la conscience de certains...

    M. Dati, dealer notoire, récidiviste, condamné à 7 mois de prison ferme.

    M. XXX, soupçonné de deal, après 6 ans de prison, reconnu innocent.

    M. XXX, adolescent pris à ramasser des bonbons dans la rue suite aux émeutes du 26 novembre 2007, condamné à 3 mois de prison ferme.

    En France, il vaut mieux être élu ou familier que quidam bon père ou bon fils, en d’autres lieux, famille se dit mafia...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires