• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Le Moyen-âge aux portes de Paris

Le Moyen-âge aux portes de Paris

Par Nicolas Dupont-Aignan, le jeudi 24 janvier 2013

Ce matin j’ai invité la presse à venir se rendre compte du désastre sanitaire que représente le camp de Roms de Vigneux-sur-Seine, dans ma circonscription, à 20 kilomètres de Paris.

Il faut avoir vu ce gigantesque bidonville (entre 800 et 1000 habitants) pour prendre toute la mesure de ce terrible phénomène.

Les enfants vivent dans 50 centimètres de boue. La loi républicaine ne s’applique pas car c’est le chef de camp qui est l’interlocuteur de la police et je n’insiste pas sur les activités illicites qui y règnent et qui touchent notamment les jeunes filles et les enfants.

Les camps comme celui-là se multiplient dans notre pays dans l’indifférence générale. Officiellement il y aurait 15 000 Roms en France, officieusement c’est plus de 150 000. Mais les gouvernements ne veulent pas voir ni entendre, de peur que leur politique européenne de libre circulation, leur Europe-passoire, ne soit remise en cause comme elle le devrait.

L’augmentation continue du nombre d’habitants de ces bidonvilles (il y en a 25 en Essonne et plus de 250 en Seine Saint Denis), s’explique tout simplement par l’ouverture totale des frontières, le droit des Roumains et des Bulgares de passer 3 mois dans le pays et l’incapacité totale des forces de police à vérifier ce délai puisqu’en 2006 un règlement européen a supprimé l’apposition du coup de tampon sur le passeport avec la date d’entrée sur le territoire français.

Certaines expulsions pour trouble à l’ordre public ont lieu mais bien évidemment les personnes appréhendées reviennent immédiatement.

La fausse générosité détruit la République et livre ces malheureux aux mafias et aux gangs. Entre 2009 et 2011, la délinquance des Roumains a explosé (+69% pour les adultes et +100% pour les mineurs).

Mais bien sûr, il est tellement plus facile, au lieu de régler ce problème à bras le corps, de reléguer ces populations dans les villes de banlieue éloignées des beaux quartiers. Bien évidemment, aucun camp de Roms ne s’est installé dans le bois de Boulogne le long du 16ème arrondissement de Paris et de Neuilly, ni au jardin du Luxembourg près de Saint Germain des Prés.

La circulaire Valls toute récente, pleine d’hypocrisie, interdit les démantèlements de camps dans un délai de 3 mois après les décisions judiciaires d’expulsion.

L’Etat est censé proposer des logements et des emplois à ceux qui violent les lois de la République. Les services des préfectures tentent d’appliquer la circulaire mais, bien sûr, sont incapables de le faire tant les logements manquent et les emplois sont rares.

De surcroît, ainsi que me le rapportait un agent de l’Etat, les papiers d’identité sont souvent faux, les noms changent, les personnes ne parlent pas français.

En vérité, l’Etat n’existe plus. Les bons sentiments hypocrites ont remplacé les lois de la République.

J’ai donc proposé aujourd’hui quelques mesures à prendre d’urgence :

- Il faut renégocier le traité d’Amsterdam et rétablir le contrôle aux frontières non pas pour ériger un mur mais pour savoir qui entre et qui sort de notre territoire. Un pays est comme une maison : sans porte ni fenêtre, l’habitation est invivable. Il faut bien sûr dans le même cadre rétablir la règle du coup de tampon fixant la date d’entrée sur le territoire.

- Il faut conditionner les aides européennes accordées aux pays d’origine (Roumanie en tête, mais pas uniquement) pour l’intégration des Roms à une réelle action. Ainsi, depuis 2007, 17 milliards d’euros ont été versés à fonds perdus à la Roumanie sans que cette dernière n’agisse efficacement pour une meilleure insertion sociale de ses populations roms, ce qui n’est pas acceptable.

- Il faut démanteler les camps illégaux. Aujourd’hui, pour des raisons de jurisprudence constitutionnelle, il faut impérativement une décision de justice pour démanteler un camp illégal de Roms, parfois très longue à venir, alors qu’une installation de gens du voyage peut être évacuée par décision du préfet sans décision de justice. Je propose de revoir ce système en disposant qu’une non-réponse du juge dans le mois vaille accord tacite donné au préfet, en accord avec le maire, pour le démantèlement du campement au titre du droit de propriété.

A force de laisser pourrir les problèmes, notre pays s’enfonce dans une crise grave marquée par des divisions et des haines. Il y a urgence à agir avant que des drames ne surviennent.

JPEG - 60.6 ko
Camp de Roms (Vigneux-sur-Seine)
http://www.dailymotion.com/video/xx3c38_demanteler-les-camps-de-roms-vigneux-sur-seine_news

Moyenne des avis sur cet article :  3.98/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 29 janvier 2013 17:37

    sortir de l’europe ?


    • La mouche du coche La mouche du coche 29 janvier 2013 19:59

      C’est sûr que tous nos problèmes viennent des roms. M. Aignan rêve-t-il de la réouverture de quelque camps ? smiley


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 janvier 2013 21:00

      @La mouche « M. Aignan rêve-t-il de la réouverture de quelque camps ? »


      Pourquoi dites-vous ça ? Ce n’est pas du tout le propos de l’article, qui n’est ni haineux ni simplificateur. 

      Il y a un problème. Proposez mieux que l’auteur de l’article si vous avez mieux. 

      Je vois tous les jours des enfants roms dans la rue, non scolarisés, mendiants, manipulés par des groupes obscurs. La police que j’ai alertée plusieurs fois me dit qu’ils ne peuvent rien faire contre cette école de la criminalté. 

      Que proposez-vous ?

      On ferme juste les yeux ?

    • alinea Alinea 29 janvier 2013 23:53

      Fatale ? Qu’est-ce qui vous arrive ?


    • Jean Valjean Jean Valjean 30 janvier 2013 09:14

      « Fatale ? Qu’est-ce qui vous arrive ? »

      -

      C’est clair... Pour une fois qu’elle dit quelque chose de censé
      et qu’elle ne place pas le problème des Rom sur le compte du grand complot Juif...


    • vision 30 janvier 2013 11:37

      D’un coté je les admire car il arrive a vivre hors systèm,consomme peu,vive ensemble malgrès quelque discorde,se protège.Dans un monde ou l’on a jamais étais aussi nombreux,on ne c’est jamais autant senti seul serion nous jaloux.Il vive peut etre dans un ghettos,si il faisait tant de traffic que ca ,chercherai t’il pas a vivre dans un maison comme nous.En plus ce sont des gens tres accueillant,plein d’humour (vécu).Le seul défault que je trouve et la peut etre il serait bon d’agir mais pour cela il faudrait dépenser ,interdire les aide social a partir du moment ou l’enfant ne va pas a l’école plus de 8 a 9 mois dans l’année.Vouloir les faire devenir comme nous,pour ma part je trouve ca antirépublicain,car nous pronnont la liberté,pourquoi ne serait t’il pas libre de vivre comme il le sente car beaucoup de francais vive avec eux et ca on l’oubli souvent.j’ai un amis roumain qui vie dans une caravane(hors camp) et ne peut pas trouvé de travaille car son habitat n’est pas concidéré comme un logement et de se fait ne peut pas avoir acces a l’emploi donc ma deuxième proposition serait de concidéré les caravane ou mobilhome comme domicile sans besoin de facture pour le prouvé.Je rejoint l’article sur un point,savoir qui vie en france.Deplus nous parlons d’une augmentation de délit,quelle sont il,pas de permis de peche,4 personne a l’avant du véhicule,récupération de déchet afin de vendre se qui a encors de la valeur,travaille au black,si l’on enleve sa les chiffre baisse enormement.Dés que l’on parlera de partage de richesse et du travail ,de travaille mieux payer,de controle des flux financier,je serait pres a écouter se genre de discours car pour le moment ce n’est qu’une conséquense et je préfére m’attaqué au cause premiére.



    • tf1Goupie 30 janvier 2013 13:27

      « L’oligarchie mondiale a transmuté, ... blabla ».
      C’est extraordinaire que les citoyens plébiscitent un discours abscons fait de grandes envolées sur la lutte des classes.
      C’est plutôt le citoyen qui a « transmuté » pour applaudir de telles niaiseries.

      Ce n’est pas l’oligarchie ni l’Europe qui ont créé les ROMS ; par contre c’est pratique d’instrumentaliser les Roms à des fins politiques comme le fait NDA.

      C’est pour ça que NDA devrait être proprement expulsé d’Agoravox.

      Mon Dieu les Roms à nos portes ... c’est sûr qu’on les préfére en Roumanie ou à la télé, mais pas dans notre arrière cour.


    • lulupipistrelle 30 janvier 2013 13:29

      Non, ils ne vivent pas hors système, ils le feraient s’ils avaient une vie en autarcie : produisaient ce qu’ils consomment... Ils vivent sur le système : ils n’ont aucun moyen d’échange, ils grapillent ce qu’ils peuvent. 


    • tf1Goupie 30 janvier 2013 13:47

      On peut très bien vivre hors du système (c’est-à-dire ne pas s’intégrer au système) et profiter du système, ce n’est pas incompatible.


    • lulupipistrelle 30 janvier 2013 15:21



      Si vous considérez que vivre de la mendicité, de la prostitution, et du vol est une manière de vivre dans le système, pourquoi pas ? On peut aussi parler de parasitisme. 

    • tf1Goupie 30 janvier 2013 15:44

      Vous m’avez mal lu : j’ai bien dit qu’ils ne vivaient pas dans le système ...

      Effectivement il s’agit d’une sorte de parasitisme ; la question c’est de quelle manière ça nous dérange : est-ce parce qu’ils sont « sales », est-ce que c’est parce que notre niveau de vie en est pénalisé, ou bien est-ce parce que ça ne correspond pas à notre norme de vie de société sédentaire où tout le monde doit avoir un frigo, l’eau courante et la télé ?

      Qui sont les plus à plaindre, eux ou nous ?

      Mais de ces questions Dupont-gnan-gnan en a rien à foutre : lui est juste content d’avoir un pretexte pour baver sur l’Europe. Fiinalement ce monsieur a un joli brushing, un joli costard et regarde ce qu’il appelle le « moyen âge » avec beaucoup de mépris, mais est-ce qu’il est beaucoup mieux pour autant ?


    • lulupipistrelle 30 janvier 2013 18:34

      Vous avez raison.

      Et les lois européennes permettent de régler le problème des Roms, pour peu qu’on les applique. Seulement la classe politique n’a pas la volonté de le faire et en cela elle prouve son obsolescence. 
      Dupont -Aignan n’est ni pire ni meilleur que les autres. 

      La vie en société s’organise autour de l’échange et de la coopération , préférable à l’affrontement. Tous ceux qui parlent de partage, sont des ânes... parce que cela revient à réduire les indigents à une portion congrue, très congrue. C’est plus facile de dénoncer les riches, et les grands méchants capitalistes, mais sans la mesquinerie du citoyen moyen ce pitoyable consommateur qui veut tout pour rien, les importateurs et les entreprises qui ont délocalisé les emplois n’auraient pas fait fortune. 

      Les Roms n’ont pas leur place parmi nous, parce qu’ils n’ont aucun moyen d’échange légitime, ça ne sert à rien de bander les yeux. Et nous imposer leur présence est la pire des provocation. 

    • appoline appoline 30 janvier 2013 19:07

      La reconduite à la frontière, ça existe non ? Et leurs pays d’origine, que font ils pour eux ? Rien, ce serait bien sûr à la France de mettre une fois de plus la main à la poche, alors qu’ils ne respectent rien sauf les services sociaux (quoique).


      Dîtes vous bien monsieur Dupont-Aignan que les français en ont assez de recueillir toute la lie de la société. Nous avons suffisamment de problèmes à gérer sans prendre ceux des autres, c’est égoiste peut-être, mais on voit le sans-gêne, le comportements de ces individus, la main on ne la tend pas, on la retire

    • smilodon smilodon 13 août 2015 23:48

      @tf1Goupie : Dommage qu’on ne puisse demander la nationalité « gens du voyage » !.... Ceux-là sont les plus heureux !... Mais c’est pas une « nationalité », c’est juste un « avantage génétique » !.... Pour « profiter » faut être « issu » !....... Une sorte de « droit divin » revisité, mais légal !..... Adishatz.


    • Scual 29 janvier 2013 18:16

      Le moyen-age était même DANS Paris à l’occasion de la manifestation contre l’égalité de droits pour les homosexuels.


      • Dwaabala Dwaabala 29 janvier 2013 18:38

        Les nantis circulent et s’établissent où ils veulent.
        Ce sont eux qui posent un problème à la Nation.
        Quand il aura été réglé, les choses s’arrangeront beaucoup mieux.


        • lulupipistrelle 30 janvier 2013 15:33

          Ah oui ? la Nation n’aurait pas aussi des problèmes à cause de l’éclatement de la société et des centaines de communautés qui ne peuvent plus se supporter les unes les autres ? Vous croyez intelligent de nous embarrasser des Roms, quand on avait presque résolu l’intégration des gitans ?

          Oui Monsieur, les nantis circulent et s’établissent où ils veulent parce qu’ils n’ont pas besoin de l’aide publique. Parce qu’ils ont des moyens d’échange, et pas seulement financiers. Ils savent gagner leur vie, eux. Et comment voulez-vous régler le problème des nantis ? en les exterminant ? en leur confisquant tous leurs biens ? 

        • Dwaabala Dwaabala 30 janvier 2013 23:35

          Cet argent dont vous estimez tant les possesseurs, c’est la quintessence de la sueur, des larmes et du sang de ceux qui en ont besoin pour survivre.


        • lulupipistrelle 31 janvier 2013 12:01

          Vous vous trompez. Moi, personnellement je possède rien (sauf mes animaux)... et je n’ai jamais rien posséder, parce que ça ne me bottait pas de suer pour refiler plus de 80% à la collectivité...J’ai toujours travaillé a minima, bien au dessous de mes qualifications... et sans difficulté particulière pour trouver. 

          Autour de moi, tous les gens qui ont de l’argent, l’ont gagné avec leur propre sueur, et ont filé ces 80% , voire plus à la société. En particulier mon père qui en est mort. Désolée mais dans ce pays, ceux qui n’ont rien, n’ont rien parce qu’ils n’ont pas un métier. On les a formés pour qu’ils soient totalement dépendants : ils remplissent des taches qui ne demandent pas de qualification réelle, pour lesquelles ils sont interchangeables. 
          Par ailleurs ceux qui restent sur le carreau définitivement sont des handicapés sociaux. Ils sont incapables de communiquer, ils ne connaissent pas les codes de la vie en société. Ou alors seulement celui d’une communauté, et ils sont incapables d’apprendre. Ou ils ne veulent pas. 

        • lulupipistrelle 31 janvier 2013 12:08

           In cauda venenum : j’ai un mari et donc pas besoin de l’aide sociale ! ha, ha,ha. 


        • clostra 29 janvier 2013 19:48

          On aurait quelque sympathie pour un homme de conviction, mais pas celle-là !

          Ne dit-on pas « pas de paix sans justice sociale » et c’est vrai où que nous allions sur ce petit bout de l’univers qu’est notre terre, avec ou sans Europe.

          Vous voulez les renvoyer chez eux, d’où ils viennent, sans restos du coeur ou Secours Cat ou Pop, par -20°C. En quelque sorte vous signez leur disparition pure et simple (ce qui globalement résout les problèmes mais on appelle ça de l’eugénisme)

          Trafics en tout genre ? les roms n’ont pas la réputation d’être ni drogués ni alcooliques - ce qui devrait d’ailleurs faire réfléchir sur la cohésion familiale - et bien souvent ne font que « faire nos poubelles de nantis » et vendre la ferraille des objets dont nous ne voulons plus.

          Par ailleurs, ça ne coûterait pas très cher de rendre ces camps plus salubres

          http://perou-risorangis.blogspot.fr/

          Par ailleurs également, ces gens qui vivent dans la boue, ce qui signe le retour à la normale du remplissage de nos aquifères, ne consomment quasi pas d’énergie, sont capables de vous former à la « survie » et de construire en 3 jours une cabane chaude pour leurs vieux et leurs enfants.

          Rom signifiant « hommes et femmes mariés et parents faisant partie d’un groupe de voyageurs, Gitans ou Tsiganes » donnent envie de citer Rudyard Kipling tant ils ont tant et tant de fois fait leur ce passage :

          Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie

          Et sans dire un seul mot te remettre à rebâtir,

          Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties

          Sans un geste et sans un soupir ;

          (...)

          Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

          Tu seras un homme, mon fils"


          • ddacoudre ddacoudre 29 janvier 2013 19:49

            bonjour Nicolas c
            c’est effectivement un sujet de désaccord toi pas sur le constat de de pauvreté avec les conséquences qui en découle, mais sur les moyens a mettre en oeuvre.

            Tu connais aussi bien que moi ces articles de la convention des droit de l’homme

            Article 13

            1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
            2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

            Article 22

            Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

            Article 23

            1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
            2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
            3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. 

            4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

            Nous avons donc la les moyens de chasser le moyen âge, quand l’on trouve la monnaie nécessaire pour aider des banques qui par leur jeux sur les marchés financiers créaient les conditions de ce moyen âge y compris pour des compatriotes.

            Tu me pardonnera de penser que tu est volontairement Naïf quand tu parle des aides versé aux roumain pour solutionner le problème des roms, Nous faisions cela avec les africains, il ne manque pas d’histoire a ce sujet..

            Dans une société ou tous trouvent leur place il n’y a pas à rechercher des boucs émissaires, je dis souvent que la morale n’est pas faite pour imposer la pauvreté. nous avons donc les moyens de sortir tous ces gens et d’autres de leur misère, car par rapport au gens du voyage ils sont stables. Je ne crois pas que ce soit les Roms qui aient développé la haine dans notre pays, ils sont seulement la cerise sur le gâteau. Et se que je te reproche en l’espèce c’est alors que c’est une photo sociale de la fracture qui existe et qui s’accroit tu verses dans le poncif électoraliste, alors que pour t’avoir écouté, tu es capable de bien mieux, même si je sais bien que le pouvoir s’obtient avec des voix.

            cordialement.


            • alinea Alinea 29 janvier 2013 19:52

              Démantèlement des camps illégaux ? Oui, et où vont les gens ?
              Il ne faut pas intégrer les Roms ; il faut leur laisser de l’espace, après tout, l’Europe est à eux autant qu’a nous !


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 janvier 2013 21:03

                L"Europe est surtout aux banquiers qui prennent les populations en otages, et les lois sur la libre circulation sont faites par eux et pour eux. 


              • lionel 30 janvier 2013 12:44

                Alinea, bonjour !


                Il m’arrive aussi d’écrire à l’emporte pièce. Mais que voulez vous dire par l’Europe est autant à eux qu’à nous. L’Europe est elle à vous ? M’appartient-elle ? 

                Bon je je vais pas répondre pour vous mais je ne vois déjà pas de quoi vous parlez lorsque vous dites Europe. L’UE ? L’espace géographique européen ? Une histoire partagée ?

                Bonne journée



              • alinea Alinea 30 janvier 2013 13:06

                lionel : une histoire, un espace partagé, oui ! Quant à l’ U E, elle ne laisse guère de place hors les nantis, ça c’est vrai.


              • lulupipistrelle 30 janvier 2013 15:36

                Et qu’est-ce que c’est qu’être nanti ? de nos jours ne serait-ce tout simplement pas la capacité à gagner sa vie, n’importe où, dans n’importe quelle situation ? 

                 

              • appoline appoline 30 janvier 2013 19:10

                Allez donc habiter près d’un camp de roms, votre paradis se transformera en enfer. Garez votre voiture, enfermez vos enfants, ne laissez rien à l’extérieur et même à l’intérieur d’ailleurs.


                Sortir des théories, ça vous savez le faire mais regarder les problèmes en face, c’est autre chose

              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 29 janvier 2013 21:09

                « Un pays est comme une maison : sans porte ni fenêtre, l’habitation est invivable. »


                Je trouve cela fort juste. 

                La frontière d’un pays n’est pas ce qui l’isole, mais ce qui le relit aux autres pays. On peut aussi utiliser la métaphore de la peau : la peau de mon corps est une frontière, pourtant elle respire et me permet d’entrer en relation avec tout ce qui est autour de moi. On ne peut pas vivre sans peau. 

                Prétendre que le monde serait plus libre sans frontière est une niaiserie, ou une formule poétique. 

                • Hervé Hum Hervé Hum 30 janvier 2013 13:04

                  Hum, tout est question d’où on place son point de vue.

                  Un astronaute ne verra pas de frontières entre les pays, il verra que finalement, tous font partie d’une même peau appartenant à un même corps constitué qu’est la planète Terre.

                  De même que ton corps n’est pas une seule cellule mais des milliards, elles mêmes regroupés en groupes pour remplir différentes fonctions essentielle à la vie du corps. Imagine tu qu’en fermant les frontières entre ton foi malade et le reste de ton corps tu va vivre mieux ???


                • Jelena XCII 29 janvier 2013 21:19

                  Les roms (tziganes) ne sont pas des roumains... C’est un peuple sans pays.


                  • wesson wesson 29 janvier 2013 22:35

                    Bonsoir Jelena,


                    Et en plus, ils ont même pas le bon gout d’être musulmans.

                    C’est vrai ça, des cathos qui sont des racailles, ça va pas trop dans le choc des civilisations ça ???

                    à moins que la clé pour comprendre soit une différence de classe sociale plus que religieuse.

                    Disons le même : ce serait pas un peu une lutte des classes ça ??? 

                  • Jelena XCII 29 janvier 2013 23:28

                    @Wesson C’est vrai qu’ils ont chiants ces roms, on ne sait pas dans quelle catégorie les mettre (peuvent êtres cathos, orthos ou même muslim) et personne n’en veut... On les envoie au mont St-Michel ? ^^

                    Plus sérieusement quand je vois la situation actuelle dans l’ex-Yu, le problème des tziganes (qui date de l’antiquité), ce n’est qu’un détail comparé à ce qui va suivre.


                  • Talion Talion 30 janvier 2013 01:21

                    « C’est vrai ça, des cathos qui sont des racailles... »

                    De la même façon que tous les arabes ne sont pas musulmans et que tous les japonais ne sont pas shintoïstes... Tous les roms ne sont pas non plus catholiques.

                    Évitez mon ami de tomber dans le piège qui consiste à avoir une lecture théologico-raciale du fait religieux, cela vous évitera de devenir le moment venu l’idiot utile du choc des civilisations...


                  • wesson wesson 30 janvier 2013 08:59

                    Bonjour Talion,


                    « Évitez mon ami de tomber dans le piège qui consiste à avoir une lecture théologico-raciale du fait religieux »

                    où l’on voit que l’ironie et le second degré se doivent parfois d’être expliqués afin que on les comprenne.



                  • Talion Talion 30 janvier 2013 10:07

                    Dans le doute je préfère ne pas prendre le risque de vous voir un jour victime de cette logique qui pousse à l’horizontalisation des luttes au sein des classes moyennes et populaires... Cela peut le moment venu faire un ou deux morts de moins.


                  • tf1Goupie 30 janvier 2013 13:42

                    Faut vraiment être tordu pour voir dans les Roms un symbole de la lutte des classes : les Roms ne s’intégrent pas notre « modèle » social.
                    C’est vraiment une lecture caricaturale intello-marxisante du problème où l’on cherche naïvement à mettre tout le monde dans des cases.

                    Comme quoi les lectures universitaires et les concepts ça a ses limites.


                  • Odal GOLD Odal GOLD 29 janvier 2013 21:21


                    Il y a des destins individuels et des destins (karma) collectifs.
                     
                     Pourquoi l’histoire propre aux Roms doit-elle se mélanger, si obligatoirement maintenant, avec ma propre histoire ? A les voir comme ça et leur longue histoire, je n’ai rien à y gagner c’est une évidence.
                    Et pourquoi l’histoire des français devrait-elle m’intimider au point de m’oublier moi-même ?
                     
                    Mais il y a pire encore que les Roms ou les français moyens : il y a les « Frédéric Beigbeder » . Alain Soral explique ici très bien ce que je veux dire l’avilissement moderne occidental qui n’est pas que la misère matérielle (ex. des « Joey Star » qui se font parfois avilir par les « Frédéric Beigbeder ». 
                     
                    L’extrait sur les Joey Star qui se font parfois avilir par les Frédéric Beigbeder. apparait dans les 5 premières minutes, et il dure en tout 10 mn :
                    >>> http://www.youtube.com/watch?v=2gGPy6Oqxz8
                     
                    Je pense que ce n’est pas seulement avec de l’argent que l’on peut se sortir du destin de la chair à Rom, de la chair à canon, du destin de la chair à travail.
                     


                    • Odal GOLD Odal GOLD 29 janvier 2013 21:27

                      Je voulais écrire :
                       
                      "...ce que je veux dire de l’avilissement moderne occidental, qui n’est pas que la misère matérielle (ex. plus bas des « Joey Star » qui se font parfois avilir par les « Frédéric Beigbeder »).


                    • juluch juluch 29 janvier 2013 21:31

                      Il faut sortir de l’Europe et rétablir les frontières et virer, naturellement, les indésirables et autres parasites qui vivent sur le dos de la communauté.


                      Tout à fait d’accord avec vous l’Etat n’existe plus...........c’est les technocrates de Bruxelles qui dictent les règles !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès