• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Les Français, seuls au monde à rejeter l’économie de marché (...)

Les Français, seuls au monde à rejeter l’économie de marché !

Le Figaro, dans son édition de samedi et de dimanche, nous révèle qu’on ne peut trouver, au monde, citoyens plus réfractaires à l’économie de marché et à la libre entreprise que les Français. Tel est le principal enseignement de l’enquête réalisée par l’institut de sondage international GlobalScan pour le compte de l’Université du Maryland. Ainsi, 36% seulement dans les sondés, dans l’hexagone, estiment que l’économie de marché, c’est-à-dire ouverte à la mondialisation, constitue le meilleur système pour l’avenir. Par comparaison, 65 % des Allemands, 71 % des Américains, 74 % des Chinois et même 56 % des Kenyans sont totalement d’accord avec cette affirmation. Ce n’est pas nouveau, mais cela fait tout de même un choc, surtout de nous voir placés après la Russie !

L’étude de l’Université du Maryland souligne l’ampleur du décalage entre la France et le reste du monde. Avec une proportion de 50 % des réponses données, la France est le seul des vingt pays sondés dans lequel une majorité de l’opinion rejette l’économie de marché comme fondement de la croissance à venir.
Pour compléter le tableau de nos tragiques contradictions, tous pays confondus, World-PublicOpinion.org observe par ailleurs que l’économie de marché reste populaire auprès des personnes les plus pauvres (59 %).
Il ne nous reste plus qu’à fuir ou à avoir l’énergie de créer un vrai parti libéral qui parte en mission pour éveiller nos compatriotes aux réalités du monde dans lequel ils vivent, et aussi au sort indigne qu’ils réservent à leurs enfants.


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (337 votes)




Réagissez à l'article

208 réactions à cet article    


  • éric (---.---.166.26) 27 mars 2006 13:15

    Vous touchez là une règle économique bien connue : il est préférable d’avoir tort avec tout le monde que raison tout seul. Mais il faudrait surtout se mettre d’accord sur ce qu’est une économie de marché. Les pays qui s’en réclamment ne respectent jamais les règles. Les États-Unis reclament la concurrence mais font tout pour la violer de part le monde par exemple.


    • monteno (---.---.179.94) 28 mars 2006 11:40

      On pourrait dire tout simplement qu’une économie de marché c’est une économie où c’est moi qui choisis quel produit ou service je vais acheter ; l’inverse d’une économie de marché serait une économie où c’est un fonctionnaire qui décide quel produit ou service j’aurai le droit d’acheter... La plupart des pays proposent actuellement un mixte d’économie de marché et d’économie administrée me semble-t-il ; c’est à dire que certains produits et services sont libres de choix et d’autres sont administrés : on peut citer mille exemple dans les pays qui nous entourent ! c’est pourquoi votre allusion aux « règles américaines » ne me parait pas trés pertinente.


    • Thucydide (---.---.101.8) 27 mars 2006 13:29

      Ce qui est important, c’est effectivement de voir comment interpréter ce sondage. Comme d’habitude, un sondage reflète surtout l’avis de celui qui le formule. Une majorité de Français est sans doute contre la croissance illimitée et le libéralisme sauvage, ce qui est une bonne chose, même s’ils sont bien isolés encore, au plan international.

      L’essentiel, c’est plutôt de leur faire admettre qu’ils doivent rester dans le train en marche, même si ça leur coûte des sacrifices. Ils n’en prennent pas le chemin, tant on voit encore aujourd’hui à quel point ils sont ingouvernables et incapables d’affronter les problèmes. Mais il n’empêche qu’il y a sûrement dans ce pays une grande part de gens qui souhaitent une croissance contrôlée, et qui sont prêts à payer le prix pour rester dans la course.


      • (---.---.8.22) 27 mars 2006 17:31

        « Ce qui est important, c’est effectivement de voir comment interpréter ce sondage ».

        Au fait, qui a payé ce sondage où on voit que nos amis américains sont plein d’intérêt pour nous pauvres français.


      • (---.---.70.197) 27 mars 2006 13:41

        Peut être aussi sommes nous les seuls à voir que l’economie de marché sans garde-fous que l’on nous propose nous mène droit dans le mur. Un mur écologique principalement, et aussi une insuffisance des ressources de notre planète. Il est impossible de supporter 6 milliards de personnes avec le niveau de vie d’un français. Alors effectivement, certains qui ont fait le calcul depuis longtemps ont du se dire qu’il vaudrait mieux que seule une minorité s’enrichisse au dépens de la majorité, tout en lui laissant croire que tout le monde peut le faire. Système ultra-efficace à répendre à travers le monde. Sauf que :
        - Bizarrement quand un indien veut acheter une entreprise on devient beaucoup moins libéral tout d’un coup.
        - Plus généralement quand un pays comme la Chine devient trop puissant aux yeux des mêmes décideurs on fait des guerres pétrolières parce que ça devient rare et il faudrait pas que le système leur échappe.

        Prenons deux pays où le libéralisme fonctionne à toute vapeur :
        - La chine, mais c’est une catastrophe sociale, écologique et dans un régime pas démocratique.
        - Les états unis, qui eux ont le droit à des déficits faramineux mais évidemment c’est de la faute des autres pays qui ne consomment pas assez !! En réalité nous payons leur déficit. Mais de qui se moque t’on ? Notre modèle social produit des déficits, ok, mais le libéralisme aussi, en plus d’entrainer des déséquilibres géopolitiques pour se maintenir. En vérité nous sommes dans une belle merde internationale qui sent bien mauvais, et les petits enjeux français ne changeront rien à l’affaire. Messieurs les politiques, cessez de prendre les gens pour des cons, introduisez de l’international pour expliquer la politique nationale, mais autre chose que « les USA font plus de 4% de croissance, la chine 10%, il faut qu’on foute en l’air notre modèle archaïque ». C’est à ce que les français sont allergiques, parce que tout le monde s’en fout quand on sait où ça va de toute façon nous mener. Je vois une énorme contradiction entre la politique étrangère française, critique des US (en façade au moins) et la politique intérieure qui veut copier un modèle libéral qui entraine par ailleurs les mêmes déséquilibres qu’elle critique à l’international.


        • xcgold (---.---.27.7) 1er avril 2006 13:10

          « -La chine, mais c’est une catastrophe sociale, écologique et dans un régime pas démocratique. »

          Avez-vous déjà été en Chine ?

          A lire votre cliché, certainement pas. La Chine souffrait encore de famines il y a 30 ans. Même si tout n’est pas rose en Chine, le niveau de vie (y compris des plus pauvres) s’améliore nettement. Et il y a peu de chances d’avoir encore des famines.

          Le pays progresse très fort. Les conditions de vie sont meilleures que par le passé. Donc, la catastrophe sociale est plutôt dans votre imagination.

          Catastrophe écologique : la situation s’améliore même si elle est encore loin de notre niveau. Beaucoup de ressources commencent à être allouée à la lutte contre la pollution. Ne pensez pas les chinois idiots, ils savent très bien que les économies faites au détriment de l’écologie aujourd’hui leur couteront beaucoup plus cher dans le futur.

          Le seul point que je vous concède est au niveau de la liberté politique. Mais les chinois sont plus préoccupés par améliorer leur bien-être que par leur liberté politique.

          En fait, la grande différence entre les chinois et les français est simple : les chinois travaillent. Ils ont compris que pour améliorer leur quotidien, la meilleure manière est de travailler.

          Cordialement

          xcgold

          Good luck France


        • fpc (---.---.179.194) 2 avril 2006 21:01

          « A lire votre cliché, certainement pas. La Chine souffrait encore de famines il y a 30 ans. Même si tout n’est pas rose en Chine, le niveau de vie (y compris des plus pauvres) s’améliore nettement. »

          On croit rêver... D’où avez vous tirer cette affirmation ??? En divisant bêtement comme tout économiste de base le PIB par le nombre d’habitant du pays ???

          Vous êtes allé en Chine ? Dans quelles conditions et où ???

          Vous pouvez démontrer que le néolibéralisme et ses plus values profitent à tous aujourd’hui ? Alors allez y ! des chiffres, des exemples concrets en tenant compte des interactions mondiales s’il vous plait !

          Bonne chance...


        • Marsupilami (---.---.165.50) 27 mars 2006 13:51

          Je suggère que l’ultralibéral Alain Lambert s’expatrie au Kenya : avec 56 % de ses habitants favorables à l’économie de marché, il y sera comme un poisson dans l’eau.

          Au fait, les sondeurs se sont-ils rendus dans les villages perdus du Kenya profond ?


          • Thomas (---.---.102.175) 27 mars 2006 16:52

            Depuis quand économie de marché rime avec ultralibéralisme ? Vous faites surement partie de ces gens qui quand on leur parle de libéralisme ou d’ultralibéralisme frémissent et se disent « je vais faire comment pour me soigner, à non c’est trop fort, moi je veux ma liberté mais je souhaite être toujours assisté ».

            Monsieur, détaillez vos propos afin que je n’entre pas plus dans ce petit jeu de préjugé que vous avez allegrement entamé.

            D’avance merci.


          • emilie (---.---.76.237) 29 mars 2006 19:58

            Vous avez du mal lire : Alain Lambert, surpris par ce sondage, a estimé devoir en parler, mais je vous rassure ce n’est pas lui qui a instauré l’économie de marché ! Sachez qu’à notre époque être contre l’économie de marché revient à ne plus vouloir vivre sur cette planète ou a nier l’évidence : il est facile de citer l’Afrique or rien ne vous empêche de fuire ce système que vous rejetez et d’aller aider les plus démunis du monde. Encore faut-il que les pensées soient suivies d’actes ! Il est facile de critiquer cette économie sans proposer d’alternatives à moins que vous ne proniez la révolution ?


          • Jojo (---.---.158.64) 27 mars 2006 13:58

            Je pense que les gens sont plus contre la VOIE prise pour aller à la globalisation qu’à la globalisation elle même, qui est unéluctable.

            On ne peut pas lutter à armes égales avec tous ces Chinois et Indiens payés ras les paquerettes.

            Si on nivelle par le bas, en fera-t-on autant du Sénat (combien de syndromes d’apnées du sommeil) ?


            • www.jean-brice.fr (---.---.132.151) 27 mars 2006 14:07

              Une économie de marché SANS REGULATEUR est une économie qui va dans le mur : nous en avons déja des résultats, mais ce n’est encore rien par rapport à ce qui nous attends !!!


              • Ludovic Charpentier (---.---.68.72) 5 avril 2006 13:32

                ’Une économie de marché SANS REGULATEUR est une économie qui va dans le mur : nous en avons déja des résultats, mais ce n’est encore rien par rapport à ce qui nous attends !!! ’

                Oui, et c’est exactement ce que dit l’enquête originale... M. Lambert, Messieurs du Figaro, on appelle cela ’mentir par omission’. Et ce n’est pas joli, joli...


              • Thucydide (---.---.101.8) 27 mars 2006 14:10

                Je suis entièrement d’accord avec votre constat, IP:xxx.x99.70.197, mais pas sur les moyens d’y remédier.

                Soit nous nous battons pour rester dans la course, soit nous nous faisons éjecter. Dans le deuxième cas, vu l’affaiblissement déjà considérable de notre crédit international, personne ne nous écoutera, et quand, petit à petit, les autres pays en viendront à nos idées (quand ce sera déjà l’extrême limite ou même trop tard, comme d’habitude), personne ne nous remerciera de nous être laissés laminer par la mondialisation pour avoir raison avant tout le monde. Ce qui ne veut pas dire qu’il faille renoncer à ses idées, mais se donner les moyens de les faire entendre par les autres, puisqu’il est clair qu’il est devenu impossible dans le monde moderne de faire cavalier seul. Les reculades et renoncements successifs de nos gouvernements depuis 25 ans ont l’effet opposé à celui escompté.


                • meta-babar (---.---.70.197) 27 mars 2006 14:34

                  oups j’avais oublié le pseudo.

                  Eh bien je n’avais rien proposé du tout. En fait j’ai tendance à être moi aussi tout à fait d’accord avec vous, mais ce n’est pas ce qui est fait actuellement. Il faut une politique cohérente, et non se contenter de dire que notre modèle est archaïque. Qui aujourd’hui est prêt à vraiment inclure les problèmes mondiaux et à en parler ? Personne, sans doute parce que même en haut lieu ils ne savent pas si il y a un pilote dans l’avion.


                • meta-babar (---.---.70.197) 27 mars 2006 14:56

                  plus probablement on sait très bien qui pilote l’avion, on sait même ce qu’il va faire, mais on a pas les c******* de le dire. Ou encore on les a mais on veut les garder justement parce qu’on court à poil dans une plaine dégagée et que c’est un avion de chasse !


                • copas (---.---.194.132) 27 mars 2006 20:16

                  Thucydide dit :

                  « .../... vu l’affaiblissement déjà considérable de notre crédit international..../... »

                  Pourrait-il nous indiquer sur quoi il se base pour affirmer ceci. Qu’il nous cite donc les sondages internationaux faits indiquant qu’elles sont les pays les plus aimés et les plus destetés...

                  Faute de celà on pensera qu’un gros mensonge a été asséné... Mensonge servant à construire tout un raisonnement.

                  Allez ! des chiffres !


                • hervlec (---.---.19.253) 27 mars 2006 14:11

                  De toute façon, qui croit encore ce qu’écrit le Figaro concernant le libéralisme ? Les masques sont tombés depuis longtemps, non ?


                  • boronali boronali 27 mars 2006 14:16

                    « Il ne nous reste plus qu’à fuir » ... Ce cri du coeur de la part d’un sénateur affilié au parti politique qui actuellement dirige la France n’est-il pas le plus beau constat d’échec et d’incurie qu’un homme politique peut offrir à ses concitoyens ?

                    Quant à appeler de vos voeux la création d’un vrai parti libéral sur ce support, cela ne relève-t-il pas d’un propagande politicienne totalement déplacée sur un média citoyen ?


                    • Hikaru (---.---.194.249) 27 mars 2006 14:20

                      Amusant.

                      Lula, Chavez, Morales, Kirchner... l’Amérique du Sud élit systématiquement depuis quelques années des leaders plus ou moins « réfractaires à l’économie de marché » mais c’est sans doute qu’ils adorent l’économie de marché hein, parce que ce qui est certain c’est qu’il n’y a qu’en France qu’on ait vraiment des réserves.

                      On ne peut rien affirmer sérieusement d’un tel sondage, ça dépend tellement de la perception de la question, ce que l’on appelle « économie de marché » en particulier. L’auteur, par exemple, semble en avoir une vision assez simpliste : « l’économie de marché, c’est-à-dire ouverte à la mondialisation ». Alors une économie de marché protectionniste ne serait pas une économie de marché ? N’importe quoi.

                      Et puis « Il ne nous reste plus qu’à fuir ou [...] créer un vrai parti libéral [...] pour éveiller nos compatriotes aux réalités du monde ». Ah parce qu’on n’a pas encore assez d’éditorialistes, de politiciens, de journalistes TV, d’intellectuels et d’experts en tous genre qui nous bassinent avec la « réalité » de l’économie de marché mondialisée qui nous obligerait à l’adopter avec enthousiasme ? Il faut vraiment être sourd et aveugle pour croire qu’on manque de prêcheurs libéraux.

                      Il y a aussi une « réalité du monde » que l’article néglige, c’est que les Français ne sont pas favorables à une économie collectiviste et administrée. Mais ça ne l’empêche pas de les présenter comme « réfractaires à l’économie de marché et à la libre entreprise ».

                      Il y surtout en France une petite bande d’extrémistes neo-libéraux qui aimeraient que l’on croient sans réfléchir à leurs promesses de lendemains qui chantent dans un monde livré aux multi-nationales sans contre-pouvoir, et une majorité de la population qui, sans être particulièrement collectiviste, se méfie des idéologues et de leur baratin.

                      Dans vingt ans, on classera ce genre d’article à côté des exemples les plus grotesques de propagande soviétique. Il n’y a pas vraiment de différence entre l’utopie communiste que les Léninistes essayaient de fourguer aux Russes et l’utopie libérale que l’élite européenne essaie de nous vendre.


                      • meta-babar (---.---.70.197) 27 mars 2006 14:44

                        Oui, ce sera pareil, quelques lobbyistes appartenant à deux ou trois entreprises mondiales feront les lois (je sais pas pourquoi j’emploie le futur) pour les gouvernements. La politique ? Des plans quinquennaux pour une croissance à deux chiffre des revenus des actionnaires. Ca rappelle d’autres plans quinquennaux, mais sur le fric, pas sur la production :)


                      • dom (---.---.42.12) 27 mars 2006 14:25

                        le titre de votre article est une absurdité. Allez donc demander aux paysans de l’Inde ce qu’ils en pensent de l’économie de marché, allez aussi en amérique latine, en Argentine, au Pérou, au Vénézuela pour ne pas citer Cuba, le Nicaragua... qui vous a dit que les paysans de ces pays sont pour l’économie de marché ? Sûrement pas eux. Allez ensuite demander aux affamés du Niger, du Mali ce qu’ils en pensent de votre rutilante économie comme « valeur » d’avenir avant d’écrire de la propagande aussi éhontée. Demandez aussi aux gens vivant dans les bidons-villes de Sao paulo ou de Mexico DF et dans toute les régions où l’accès aux glorieux béné fixes n’existe jamais, demandez-le aussi aux Baleines pendant que vous y êtes et à tous les équilibres de l’éco-système ce qu’ils en pensent de la fabuleuse économie de marché ultra-libérale qui doit se protéger avec les légions pour exister...


                        • Boudzan (---.---.25.117) 27 mars 2006 14:29

                          Encore une fois, je salue la lucidité de nos concitoyens qui ont déjà intégré que la croissance ne peut être infinie et sera nécessairement limitée par les capacités de notre environnement. Il est donc plus que temps d’inventer un nouveau modèle pour demain et je pense que dans l’aveuglement mondial actuel, nos compatriotes ont déjà un train d’avance. Ca ne serait pas la première fois.


                          • brch67 (---.---.181.46) 27 mars 2006 15:00

                            Je ne suis pas extrémiste mais il faut parler d’une certaine façon pour se faire comprendre par les gens lobotomisés ...

                            Vous trouvez logique de soutenir des pays par des fonds structurels européens ou autres (déguisés avec d’autres noms) et puis après de délocaliser les entreprises qui étaient à côté de chez vous dans ces pays là ? C’est normal que tous les pays veulent appartenir à l’europe ! VOUS payez pour eux, vous CREVEZ pour eux.

                            Vous trouvez logique qu’une matière première fasse le tour de la terre pour arriver chez vous ? Qu’elle soit utilisée par un ouvrier qui dorme au pied de sa machine et vive comme un chien (cf Chine etc) ? Et après des ploucs vous parlent de ’développement durable’ et de ’droits de l’homme’, mais c’est une VASTE CONNERIE pour les débiles mentaux. Même les porcs sont plus intelligents.

                            Vous trouvez juste que des gens décident pour vous pour tout, des lois qui n’ont aucun sens à part la volonté de vous RACKETER toujours plus ? Regardez le prix de l’eau ! Du gaz, de l’essence, des poubelles ! Regardez combien vous payez avec le 12 pour un renseignement téléphonique et regardez avec les 118xxx combien pour paierez dans un avenir très proche, et bien vous allez payer encore plus, alors votre dérêglementation, au c ... Vous ne payez pas assez ? alors continuez les privatisations ! Et attendez avec EDF la suite arrive ...

                            Lorsque vous serez au bord de l’égout à crever de maladie, de faim et de froid cela sera alors ’l’économie de marché’...

                            Il y a des dizaines d’années on vivait sans toutes ces conneries dans le calme, avec de meilleures conditions et n’oubliez pas : par qui sont contrôlés les journaux politiques qui vous parlent de ’marché’ ? On vous a lobotomisé ? Alors votre ’marché’ foutez vous le dans le c...

                            Et tous les c... qui écoutent la voix de ces mafias ... Avec toutes vos grandes théories et vos blas blas vous oubliez une chose : pendant que vous parlez ils vous encul...

                            Voilà, un peu énervé mais comme cela tout le monde comprend même avec un bac-30 8-)


                            • brch90 (---.---.181.46) 27 mars 2006 15:00

                              Je ne suis pas extrémiste mais il faut parler d’une certaine façon pour se faire comprendre par les gens lobotomisés ...

                              Vous trouvez logique de soutenir des pays par des fonds structurels européens ou autres (déguisés avec d’autres noms) et puis après de délocaliser les entreprises qui étaient à côté de chez vous dans ces pays là ? C’est normal que tous les pays veulent appartenir à l’europe ! VOUS payez pour eux, vous CREVEZ pour eux.

                              Vous trouvez logique qu’une matière première fasse le tour de la terre pour arriver chez vous ? Qu’elle soit utilisée par un ouvrier qui dorme au pied de sa machine et vive comme un chien (cf Chine etc) ? Et après des ploucs vous parlent de ’développement durable’ et de ’droits de l’homme’, mais c’est une VASTE CONNERIE pour les débiles mentaux. Même les porcs sont plus intelligents.

                              Vous trouvez juste que des gens décident pour vous pour tout, des lois qui n’ont aucun sens à part la volonté de vous RACKETER toujours plus ? Regardez le prix de l’eau ! Du gaz, de l’essence, des poubelles ! Regardez combien vous payez avec le 12 pour un renseignement téléphonique et regardez avec les 118xxx combien pour paierez dans un avenir très proche, et bien vous allez payer encore plus, alors votre dérêglementation, au c ... Vous ne payez pas assez ? alors continuez les privatisations ! Et attendez avec EDF la suite arrive ...

                              Lorsque vous serez au bord de l’égout à crever de maladie, de faim et de froid cela sera alors ’l’économie de marché’...

                              Il y a des dizaines d’années on vivait sans toutes ces conneries dans le calme, avec de meilleures conditions et n’oubliez pas : par qui sont contrôlés les journaux politiques qui vous parlent de ’marché’ ? On vous a lobotomisé ? Alors votre ’marché’ foutez vous le dans le c...

                              Et tous les c... qui écoutent la voix de ces mafias ... Avec toutes vos grandes théories et vos blas blas vous oubliez une chose : pendant que vous parlez ils vous encul...

                              Voilà, un peu énervé mais comme cela tout le monde comprend même avec un bac-30 8-)


                              • decroissant (---.---.218.20) 27 mars 2006 15:42

                                Un peu enerve comme commentaire, mais je suis d’accord dans le fond....


                              • Ulmo (---.---.254.6) 27 mars 2006 15:01

                                Tin, on est devant les Russes ! :D

                                Sans rire, ce article de propagande n’est que du FUD. C’est pitoyable de s’alarmer des résultats d’une étude dont le résultat a été commandé.


                                • pierre (---.---.28.158) 27 mars 2006 15:04

                                  Bonjour
                                  Je sugèrre à A Lambert de lire (ou relire) « Une brève histoire de la pensée économique d’Aristote à nos jours » de Valier, ou l’on voit ce qu’il s’est passé en 1929 !
                                  A+


                                  • karie (---.---.76.237) 29 mars 2006 20:02

                                    Je vous suggère d’être ministre et sénateur puis vous pourrez peut être lui suggérer des lectures !!!!!!!!!!!!!


                                  • Fred (---.---.155.75) 27 mars 2006 15:25

                                    Un constat que l’on peut faire est que si la plupart s’accorde a dire que la croissance a l’infini n’est pas possible, il semblerait que la France n’est pas le choix mais d’accepter un chomage eleve et de moins en moins de social.


                                    • JP (---.---.225.231) 27 mars 2006 15:33

                                      Le type même d’article totalement inutile et farfelu qui n’a pour unique finalité que de faire plaisir à son auteur.


                                      • Famess (---.---.49.1) 27 mars 2006 15:46

                                        ouaaaaa la bonne blague... le figaro... aucun parti pris dans ce journal de droite !! ( oups.... ) sans déconner, les études à 2 balles dans le genre ne peuvent en rien faire avancer le chmilblick... la plus belle de l’article reste encore que 74% des chinois sont ok avec la mondialisation, parce qu’on demande leur avis aux chinois dans leur dictature libéralo néo-communiste ( attention ils sont capables de prendre le pire de chaque régime pour concocter un paradis pour entrepreneur peu regardant sur la dignité humaine !!! ) ce sondage vaut autant qu’une étude menée sur le comportement des jeunes et faite à la sortie d’un congrés des jeunes de l’UMP ! c te blague...


                                        • stéphane (---.---.14.164) 27 mars 2006 15:51

                                          A lire la majorité des réactions je me dis que les résultats du sondage sont assez vraisemblables !


                                          • jean-pierre (---.---.24.122) 27 mars 2006 15:53

                                            Les commentaires montrent un manque d’ouverture sur le monde et une grande ingratitude avec un système qui nous fait beaucoup de bien.

                                            C’est bien grâce à l’économie de marché que la d santé, l’espérance de vie dans le monde et la croissance sont aussi élevées (c’est pas grâce à une économie planifiée).

                                            En france, si on compare au passé, on a jamais été aussi riche. Par exemples :
                                            - le niveau de soin est très élevé,
                                            - les années de retraite n’ont jamais été aussi nombreuses et on soigne encore tout le monde,
                                            - MAlgrè tout, On n’arrive à soigner et à la loger des populations d’origine immigrée en nombre considérable même si on n’arrive pas à les assimiler (car l’éducation échoue).

                                            Tout ne va pas si mal et tant d’idées toutes faites et de contre-vérités de la part de tant de commentateurs est une vraie désolation.

                                            Il y a des problèmes mais lutter contre l’ineluctable ne sert à rien. Il faut aussi regarder les aspects positifs du liberalisme (qui s’impose désormais) pour trouver des solutions.


                                            • Jojo (---.---.158.64) 27 mars 2006 16:21

                                              L’augmentation de l’espérance de vie est essentiellement due à l’hygiène et à la prévention. Rien à voir avec l’économie de marché.

                                              Je rapelle que la mortalité infantile (un bon marqueur de santé publique) est inférieure à Cuba qu’aux USA.

                                              L’espérance de vie y est similaire.


                                            • Hikaru (---.---.194.249) 27 mars 2006 16:22

                                              Je trouve cela un peu gonflé d’accuser ceux qui ne sont pas d’accord avec vos croyances économiques de manquer d’ouverture et de proférer des contre-vérités tout en en proférant des énormes. Vous affirmez que nous avons un très bon système de santé grâce à l’économie de marché. Il ne serait pas un peu collectiviste et planifié notre système de santé par hasard ? Il ne serait pas le résultat de la décision de ne pas confier la gestion des soins aux intérêts privés au sortir de la guerre ?

                                              Le coup de l’« inéluctable » est pas mal également. Pourquoi la privatisation totale de l’économie est-elle inéluctable ? Parce que l’idée vous plait ? Je pourrais affirmer que la dictature du prolétariat est inéluctable, ça ferait bien marrer tout le monde. Vous faites la même chose avec le « marché libre », si vous ne voyez pas le point commun, c’est simplement qu’ici la propagande est neo-libérale et non communiste.


                                            • Yasunari (---.---.129.150) 27 mars 2006 16:44

                                              C’est à se pisser dessus... tout à fait d’accord avec les deux commentaires précédents. La politique de soins, de sécurité (sociale et autre) n’a STRICTEMENT RIEN A VOIR AVEC LE MARCHE.

                                              Tour celà c’est mis en place à la libération dans un cadre keynesien d’économie REGULEE. Pour preuve, on ne peut pas acheter les actions de la sécurité sociale pour spéculer en bourse. Dans ce que l’article du Figaro appelle economie de marché, il n’y aurait que des companies d’assurance « profit driven ».....

                                              Tiens, une reflexion en passant. Ces ultra - néo ou libéraux tout court nous disent que la planification c’est MAL, la régulation c’est mal. C’est marrant, moi je travaille sur des logiciel de régulation et planification pour les grosses sociétés. On en a jamais autant vendu, de ces logiciels...


                                            • (---.---.27.58) 27 mars 2006 17:15

                                              La différence c’est que ce qui est bon pour les sociétés est vu par les néo-libéraux, comme une tare pour l’Etat.


                                            • (---.---.27.58) 27 mars 2006 17:18

                                              Un effet secondaire des hamburgers et du coka ?


                                            • yasunari (---.---.8.68) 27 mars 2006 19:51

                                              Juste un effet secondaire de la propagande menée depuis les années 60 par les think tanks néo liberaux et libertariens. Ils jouent leurs propres intérêts (ceux de très grosses entreprises déjà mondialisées), qui sont de de « privatiser les profits et de socialiser les pertes ». N’oublions pas que les seuls solutions qu’ils nous proposent aux problèmes des systèmes de retraite ou de sécurité sociale sont des privatisations pures et simples... Dans l’idée de prendre les marchés... C’est donc qu’ils flairent des profits importants dans ces secteurs...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires