• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre aux petits-enfants de mai 68

Lettre aux petits-enfants de mai 68

Ils ont vingt ou trente ans, ils galèrent de stage non rémunéré en recherche d’emploi infructueuse pour cause de manque d’expérience. Ou bien ils ont décroché un job largement au-dessous de leur compétence mais qui peut déboucher, ô merveille, sur un CDI. Les petits-enfants de mai 68 ne rêvent plus de lendemains qui chantent, mais trébuchent sur un présent désenchanté. Désargenté aussi, d’ailleurs. Or, ils ne se font pas entendre, tous ces blessés de l’avenir. Pourquoi ?

Premier mai 2010, manifestation dans un pays en crise, une Europe en crise, un monde en crise. Le mot d’ordre syndical est la défense des retraites. Mais là n’est pas la raison de ce qui saute aux yeux de l’observateur contemplant la procession des citoyens venus commémorer la journée internationale des travailleurs et la défense des acquis sociaux : ceux qui défilent aujourd’hui, ont, en grande majorité, largement dépassé la trentaine. C’est un défilé de séniors qui porte les banderoles.

Jeunesse, où es-tu ? Que fais-tu ? Le monde est en passe de s’effondrer, progressivement grignoté par des décisions ayant confié aux plus forts encore plus de pouvoirs qu’ils n’en avaient, tandis que les contre-pouvoirs étaient démantelés en catimini. Les états, même de gauche, ont été complices d’une mondialisation des échanges, vendue comme une internationale sociale, alors qu’il s’agissait surtout d’une internationale néolibérale. Le peuple, qui sait lire, a voté non au traité constitutionnel européen qui impliquait l’impossibilité de revenir à une politique non capitaliste. Mais celui-ci est revenu quand même, modifié, mais sans être soumis à nouveau aux suffrages des citoyens. Les attaques contre la Grèce, et leur conséquence possible constituée du contrôle éventuel des états par une commission européenne non élue, disent bien quel est l’enjeu, qui s’apparente à une guerre entre la main-mise économique de la haute-finance et le pouvoir du peuple.

Tu ne sais plus, jeunesse abreuvée d’informations et de distractions, angoissée par le chômage et l’avenir, que nous avons le pouvoir. Nous, oui nous, le peuple. Écoute sur ton MP3 le discours d’ Etienne de la Boétie. C’était il y a plus de quatre-cent ans, il avait dix-huit ans. Comment a-t-il pu comprendre tout cela, je l’ignore. C’est presque magique, de trouver dans ce texte ce dont nous, les plus anciens, nous souhaiterions tellement que ce soit compris par chacun. Tout y est, déjà : du projet d’abrutissement des gens de peu d’esprit par des jeux et des spectacles, jusqu’à l’instauration du contrôle d’autrui par un système pyramidal où les élites, dominées par leur chef, compensent et supportent leur aliénation en soumettant leurs subordonnés. Tout est dit du fait que le pouvoir d’un tyran vient du désir inconscient des soumis d’avoir un chef qui lui impose son pouvoir. Sans ce désir, le tyran n’existe pas.

Quel rôle avons-nous dans ton silence d’aujourd’hui, nous qui avons traversé il y a si longtemps, une révolte que nous avons pris pour une révolution ? Nous allons encore aux défilés, nous portons des pancartes, nous bloguons même sur internet, utilisant tes armes, affolés que nous sommes de voir si vite tomber la société heureuse que nous avons connue, et ses projets de justice sociale et d’égalité fraternelle. Mais tu n’es pas avec nous dans la lutte sociale, jouant en réseau devant ton ordinateur, ou travaillant pour payer l’emprunt de ta maison. Tu n’y est pas, et peut-être que la raison en est, entre autre, que nous t’avons convaincue que l’important, c’était le bonheur ici et maintenant, que les hommes politiques étaient interchangeables et que croire qu’un autre monde était possible relevait d’une de nos anciennes maladies de jeunesse que tu as résolument décidé de ne pas attraper. Tu n’es pas là, parce que tu n’as pas conscience que tu nous manques, que cette société, c’est la tienne, et qu’elle sera ce que tu en feras. Tu laisses quelques barbons, égoïstes et experts dans l’art de manipuler les masses, emporter des votes qu’ils ne méritent pas, et tu te laisses écarter des instances dirigeantes des partis, sans penser que l’union fait la force et qu’il suffirait de faire un putsch pour redonner aux partis se disant de gauche une vraie légitimité idéologique, au lieu de tromper les électeurs sur la marchandise, tout au moins sur les décisions de fond.

Nous avons prôné la liberté, et nous nous sommes enchaînés par la consommation. Notre tyran, c’est notre caddy. Tu ne te souviens pas de nos amis partis vivre en élevant des chèvres, pour contrer la société de consommation. Tu ne t’en souviens pas, parce qu’ils sont revenus et qu’ils ont maintenant résidence principale et secondaire, qu’ils ont bercé l’enfance de leur progéniture de séjours au ski et de voyages à l’étranger, et qu’ils lui ont offert son premier ordinateur à l’âge où eux avaient été heureux d’avoir des patins à roulette.

Nous sommes à genoux, un chéquier à la main. L’emprunt est la main invisible qui nous broie «  Empruntez, empruntez, il en restera toujours quelque chose ! ». Oui, nous t’avons transmis la vie à crédit. L’épargne n’est plus considérée comme une vertu, mais comme une erreur, juste bonne à permettre à notre génération de te donner l’avoir indispensable pour que tu puisses t’endetter.

Comment le bonheur « ici et maintenant » que nous avons souhaité, est-il devenu, « acheter tout de suite, même si l’on n’a pas l’argent nécessaire » ?
Quand est-ce que nous avons lâché sur l’essentiel sans le savoir ?
Nous nous sommes tous, ou presque, laissé avoir par la propagande consumériste. Nos valeurs d’égalité sont reprises par les chantres du néolibéralisme, qui avancent masqués. Etre égaux, cela veut dire maintenant obtenir les mêmes biens de consommation. On oppose au projet de déconsommation, l’idée que cela impliquerait de refuser aux plus pauvres ce qu’ils ont bien du mal à obtenir et auquel ils auraient droit comme tout le monde. Mais faire consommer au-delà de ses possibilités, n’est-ce pas ce qui se passe actuellement, avec les résultats catastrophiques que cela engendre en terme de sur-endettement ou d’angoisse quotidienne ? La même propagande peut agiter aussi le spectre du chômage « Si vous prônez la décroissance, vous serez responsables du chômage ! ». Je te suggère une piste de contre-propagande : si le néolibéralisme était une bonne façon de lutter contre le chômage, cela se saurait !
Mais peut-être es-tu dupe de ces sirènes mortelles. Peut-être nous en veux-tu d’avoir profité d’un monde ouvert où tout était à prendre, pour te léguer maintenant une situation explosive où chômage et appauvrissement se développent, tout en te donnant des conseils de rigueur que nous ne nous appliquons plus depuis longtemps à nous-mêmes.
 
Nous nous sommes trompés, lourdement. Nous avons tellement cru à la démocratie que nous avons laissé des gens qui n’en voulaient pas, s’en emparer, pour la détourner de son sens. Il est tard, maintenant, pour ouvrir les yeux. Mais pas trop tard : « Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire, 1549.

Ne te trompe pas de cible, ô jeunesse de 2010. Nous sommes avec toi, nous voulons que ce monde reprenne le bon chemin, nous souhaitons que chacun ait la possibilité de vivre décemment de son travail, sans être contrôlé, évalué, disqualifié, sous-payé, licencié, comme ça, pour rien, du fait du prince qui est, maintenant, le principe du plus grand bénéfice, doublé d’une normalisation féroce, et d’une prise de pouvoir par un management d’une cruauté dissimulée mais souvent réelle. Notre pays n’a pas fait la révolution pour tomber dans l’absolutisme des marchés.

Nous sommes soucieux de ton avenir, de l’avenir de tous, et de celui de la planète, c’est pourquoi nous tentons d’agir.
Mais, sans toi, rien ne sera possible.
 
Des informations sur Wikipedia à propos d’ Etienne de la Boétie et son fameux Discours :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire
 
Le discours lui-même à lire ou à écouter :
http://audiolivres.wordpress.com/2009/03/21/la-boetie-discours-de-la-servitude-volontaire/
( audition du texte lu en MP3 ; Olivier Gaiffe sur audiolivre )
 
La "Lettre à la jeunesse" d’Emile Zola, sur Wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/Lettre_%C3%A0_la_Jeunesse
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

174 réactions à cet article    


  • Firedog Firedog 17 mai 2010 09:59

    Très bel article !
    Cette phrase : "Peut-être nous en veux-tu d’avoir profité d’un monde ouvert où tout était à prendre, pour te léguer maintenant une situation explosive où chômage et appauvrissement se développent, tout en te donnant des conseils de rigueur que nous ne nous appliquons plus depuis longtemps à nous-mêmes." résume exactement ma manière de penser.


    • Néo-Résistant Néo-Résistant 17 mai 2010 17:00

       Quand on sait que pas loin de 80% des citoyens sont non politisés et intoxiqués par TF1, le Figaro et consorts, il est évident que c’est à la minorité dite agissante qu’appartient la possibilité de renverser (pacifiquement de préférence !) la « dictature des marchés » et jeter le libéralisme dans les poubelles de l’histoire.


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 10:05

      des générations d’ imbéciles ont fait croire aux jeunes qu’ il fallait comprendre la théorie de la relativité , faire des études bac plus 52 , alors qu’ il y a des tas de métiers super épanouissants où il y a du taf , de l’ argent à gagner .

      Mais des idiots congénitaux ont fait croire que suer la transpiration était le début de la fin .

      Allez jacter ailleurs , professeurs chom’du .


      • Internaute Internaute 17 mai 2010 10:16

        Bien d’accord avec vous mais rien n’a vraiment changé. On entend toujours les sirènes de la formation pour résorber le chômage. On n’entend jamais celles de la création d’emplois. En son temps, Arlette Laguiller réagissait déjà aux propos lénifiants de Miterrand sur la formation en lui envoyant cette remarque cinglante « nous aurons les chômeurs les mieux formés d’Europe ».


      • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 12:39

        La génération de 68 comportait, comme toutes les générations, outre les « soixante-huitards », qui avaient compris bien avant tous les autres, et dénoncé, les dangers de la société de consommation, qui manifestaient pour une société plus juste, moins soumise aux puissances financières, comportait, donc, une majorité d’abrutis comme toi, mon pauvre calmos ; d’imbéciles déjà résignés à n’être que des numéros, et chacun pour sa gueule.

        Rien n’ a changé, sauf que les rares voix qui se faisaient entendre pour mettre en garde de l’oppression à venir, ont été ; soit récupérées par la pub triomphante, soit couvertes par la multitude des couards, des égoïstes, des tenants du sauve-qui-peut-chacun-pour-sa gueule, dont tu es, ici, calmos, un parfait représentant.

        Les « soixante-huitards » avaient, eux, au moins, de la dignité, et un esprit de révolte, qui a été laminé par la grande masse des cons-sommateurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur caddy, et des lâches pour qui seul compte leur propre confort.

        La France, l’occident, sont devenus ce que tous ces frustrés aveuglés en ont fait ; des agrégats d’individus isolés, soumis, dociles, serviles, ne trouvant plus, comme objets de défoulement, que des boucs émissaires, leurres facilitant les divisions, le sectarisme, l’isolement.

        Et ça se pose en donneur de leçons !!

        Calmos, tu es un gros con nuisible (et je pèse mes mots).


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 12:55

        le Sisyphe fait sa crise de puberté ,

        y a deux sortes de gens ,

        ceux qui se démerdent 

        ceux qui attendent tout de l’ Etat 

        maintenant avec la gauche on a RSA CMU payés avec les sous de ceux qui travaillent .

        Et d’ après ce que je lis il y a rien qui va bien , c’ est donc que ce système est vicié par l’ intérieur .

        Le con c ’est bien celui qui parle par rapport à celui qui agit ....


      • foufouille foufouille 17 mai 2010 13:48

        « 

        Les »soixante-huitards" avaient, eux, au moins, de la dignité, et un esprit de révolte, qui a été laminé par la grande masse des cons-sommateurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur caddy, et des lâches pour qui seul compte leur propre confort.

        "
        ben voyons !
        et qui veut plein de pognon ?


      • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 13:59

        Par rocla (haddock) (xxx.xxx.xxx.69) 17 mai 12:55

        le Sisyphe fait sa crise de puberté ,

        y a deux sortes de gens ,

        ceux qui se démerdent 

        ceux qui attendent tout de l’ Etat

        Mon pauvre capitaine, je vous ai connu plus inspiré..

        Pour vous paraphraser, je pourrais dire : il y a deux sortes de gens :

        ceux qui dichotomisent tout (comme vous le faites ici)

        et ceux qui essaient de penser un peu plus loin que par des schémas formatés

        Encore capable, ou définitivement rigidifié dans vos clichés à 2 balles ?


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 14:04

        je crois tout simplement qu’ il y a des paliers .

        là on est entre les marches , sur pause  smiley


      • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 14:04

        le capitaine nous fait sa crise de sénilité...
         smiley


      • Firedog Firedog 17 mai 2010 14:10

        Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont le pistolet chargé, et ceux qui creusent... Toi, tu creuses !
        Le bon, la brute et le truand


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 14:11

        putain , j’ avais Parkinson , Allzeilmehr , me v’ là sénilingson ....

        mamie , apporte moi le pot ...... smiley


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 14:12

        dans le monde il y a les poires et ceux qui mangent la poire ....


      • robespierre55 robespierre55 18 mai 2010 00:53

        M. Rocla, vous êtes un cuistre inopérant à la syntaxe approximative.

        « Mais non, je ne vous insulte pas espèce de catachrèse ! »

        [private joke]


      • slipenfer 18 mai 2010 10:04

        sisyphe
        Bonne analyse
        le mouvement happy flower, « hippy »,et la révolté des année 60 70 ont bien été écrasés,
        non sans mal.
         suite à cet volonté d’ annihilation pas mal de ses jeunes se sont démolis,
         (être destroy) d’autre on tenté leur chance en inde,ibiza...les autre collaborés
        avec plus ou moins bien de « réussite social » et pas mal sont morts.
        pour résumer : mon avis c’ est tout.

        happy flower : (tentative de renouer avec la nature contestation plus ou moins
         consciente du futur ) à donné place à

        Prédator : (exploitation de la nature, mouvement Matérialise) (naissance du mouvement
         Punk avant-garde visionnaire alarmiste) .. à donné place a

        Autoprédator : (le mouvement de prédation, devenu monstrueux se retourne contre lui) cancer, très grave pollution destruction des forets  au napalm pour se rappeler le bon vieux temps.
        Guerre démente avec des armes de science fiction, destructions de la matière jusque
        dans l ’ infiniment petit (central nucléaire etc). Empoisonnement total de la planète.
        Bricolage du vivant OGM,Clonage,création de produit presque indestructible jeté au hasard, etc.....
        Comportement suicidaire plus ou moins mondain ou conscient
        « se massacrer soi-même ». (pour la musique ouvrir sa radio)

        prochain mouvement ? a vous de voir et de décider.

        se barrer de cette planète  smiley


      • Halman Halman 24 mai 2010 09:47

        Rocla, la relativité c’est infiniment plus passionnant que tes vanités de décérébrés.


      • Halman Halman 24 mai 2010 09:49

        Rocla si pour toi essayer de comprendre l’univers c’est de la merde, torche toi les neurones, elles puent !


      • Philou017 Philou017 17 mai 2010 12:16

        Là où on voit tous les réacs exprimer leur haine de la liberté ci-dessus.

        Certes, l’apprentissage de la liberté est rude, et une certaine abondance a fait oublier à pas mal de gens que la liberté et la démocratie sont un combat incessant. Mais accuser la gauche est un non-sens dans la mesure où la droite n’a pas su mieux gérer cet héritage.

        Alchimie : "Avec le recul on pourrait peut-être considérer que l’idealisme est plutôt stérile, voire contre-productif"

        Ca alors. Ce qu’on a vu depuis 40 ans, c’est précisément la destruction des idéaux au profit d’un matérialisme aveugle et égoïste, qui nous a mené dans la situation où nous sommes.
        C’est précisément la perte des idéaux qui est en train d’entrainer la société vers le bas, remplacé par le soin de nos élites par un opportunisme matérialiste soi-disant réaliste et individualiste à tout va.
        Ce qu’il faudrait pointer, c’est plutôt un manque de constance et d’action quand la vie devient facile, plutôt qu’une liberté chèrement gagnée.
        Les nostalgiques de l’ordre ne sont que des gens qui ont encore plus peur de l’humanité que de leur asservissement.


      • impertinent3 impertinent3 17 mai 2010 14:45

        Calmos :
        gros, je ne sais pas ;
        con, je ne pense pas ;
        réac, sans aucun doute !


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 10:28

        Préfèrent se branler les roubignoles sur un banc d’ université au lieu d’ apprendre un métier avec débouché , et quand à 28 ans ils trouvent rien se font embaucher comme magasinier à 950 euros par mois .


        • Internaute Internaute 17 mai 2010 10:30

          Article bien réducteur qui laisse croire que le consumérisme serait le responsable de la crise. Malheureusement les 68ard attardés sont toujours en place et continuent de répandre leur idéologie nauséabonde dans les médias et à l’Education Naitonale. Les ONG sont pleines de mémés prêtes à aller acheter un petit nègre à l’autre bout du monde, de pleureuses qui considèrent que toute l’histoire de France ne sont que des heures sombres dont nous devrions nous repentir, que le monde est un petit village et que nous devons tout partager avec tout le monde. On en paye un prix exorbitant. Cette mentalité masochiste a non seulement mis les jeunes français en concurrence faussée avec une immigration de peuplement, créé des problèmes sans fin de délit d’opinion, de violence et de frais sécuritaires, mais en plus elle a ouvert les portes de la désindustrialisation en poussant à toutes les roues mondialistes. Les 68ards se sont révélés être les meilleurs alliés de la haute finance. Cohen Bendit l’a intégré sans aucune gêne, lui qui se paye des dizaines de milliers d’euros sur le dos des électeurs et roule en BMW tout cuir. Barroso aussi, tous les deux anciens maoïstes.

          Aujourd’hui les jeunes ne peuvent même plus se loger, la faute à un flux migratoire que les plus grosses sociétés du bâtiment n’arrivent plus à suivre. L’explosion démographique est insupportable. On est passé de 43 à 65 millions d’habitants en même pas quarante ans.


          • jondegre jondegre 17 mai 2010 11:33

            "Aujourd’hui les jeunes ne peuvent même plus se loger, la faute à un flux migratoire que les plus grosses sociétés du bâtiment n’arrivent plus à suivre. L’explosion démographique est insupportable. On est passé de 43 à 65 millions d’habitants en même pas quarante ans."

            mon cul, faute à une bulle immobilière savamment entretenue par l’état et ses réductions fiscales ainsi que le non déblocage du foncier, le tout pour le bénéfice de toute l’industrie qui en croque (bâtiment, banques agences immo, banques) et le bénéfice des boomers (qui eux ont pu acheter leur logement en centaine de KF ).


          • fifilafiloche fifilafiloche 17 mai 2010 17:11

            Vous oubliez dans votre liste l’Etat qui se rémunère au pourcentage de la valeur de l’immobilier.


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 10:38

            Chantecler ,

            les petits commerces ferment à cause du marketing de la grande distribution .

            J’ ai un super exemple d’ un traiteur ( copain à moi qui a bien réussi , et qui a vendu son affaire à l’ âge de 50 ans )

            Son successeur a fait faillite car il était simplement pas doué .

            De l’ argent en circulation il y en a à la pelle , il y en a peut-être jamais eu autant .

            Sauf qu’ on marche à côté de nos pompes .

            En Autriche il y a des grands magasins . Et dans chaque petit village il y a un boucher , une laiterie avec fabrication de fromages , une boulangerie , une petite surface alimentaire , un bistrot fréquenté , un marché par semaine avec du monde qui achète .


            • Mycroft 17 mai 2010 15:26

              Mais dites moi, Haddock, ces super petits commerçants, que vont ils faire pour acheter le pétrole, l’uranium ou n’importe quelle ressource indispensable au maintient de notre niveau de vie ?

              Pas grand chose. Les petits artisans ne sont pas inutiles. Mais pas très loin. Du moins pour une grande partie d’entre eux. Les menuisier ? Ikea fait tout aussi bien, pour moins cher, et avec des conditions de travail souvent bien supérieures. L’alimentaire ? On s’en sort bien avec les super marché. La qualité est moindre ? Peut être, mais pas de beaucoup. Et des associations de consommateur véritablement à même de faire pression sur les gros groupe, associé à un gouvernement qui soit effectivement du coté du peuple ne pourrait qu’améliorer la qualité.

              Reste essentiellement les métiers de réparation et de service esthétique. Ceux là ne se sont pas (encore ?) regroupés en grands groupe ni automatisés. Des formations tournés vers ces métiers vaudraient le coup, c’est un fait.

              La sueur de l’homme ne vaut pas ce qu’une machine peut faire. Certes, certains travaux manuels sont trop pointus pour les machines actuelles. Maçon fait partie de ces métiers là. Pour combien de temps ?

              Ce ne sont pas les artisans qui font bouger le monde, ne vous en déplaise. Et le monde a besoin de bouger, car actuellement, il nous est toujours particulièrement hostile. Les ressources se raréfient, et les nouvelles ressources destinées à les remplacer n’existent pas. Ce dont le monde a besoin, c’est de scientifiques. A même de relever les défis technologiques actuels. 

              Seulement voilà, le modèle actuel n’encourage pas la science. Notamment à cause de gens comme vous qui la méprisent. On ne trouve plus de thésards (normal, ils n’ont pas de poste par la suite après bac +8 et une expérience professionnelle ardue.) alors qu’on a des places pour eux. Même en appelant à l’étranger (ce qu’on ne se prive pas de faire, 50% des thésards de mon labo sont )

              Je ne peux nier qu’on envoie trop de monde, y compris des élèves médiocres, au bac, et en faculté. Dans les premières années de fac, principalement, on ne trouve .Mais le fait est que c’est bien les élèves de faculté ou d’école d’ingénieur qui sont les seules véritables espoirs de notre société. Ce sont ceux justement qui comprennent la théorie de la relativité qui peuvent nous amener la fusion.

              Ce sont ceux qui comprennent les modèle informatiques actuels qui permettent de développer des système plus sur, des vérificateur de code, des protocoles véritablement sécurisé et inviolables, et j’en passe. Et c’est avec de tel produits, nécessairement issues d’une véritable élite intellectuelle (au lieu de la prétendue élite actuelle, basé sur la richesse et le pouvoir plutôt que sur la maîtrise des connaissances) qu’on sera en mesure de payer nos matières premières, parce que c’est notre seule richesse.


            • titi 17 mai 2010 22:52

              « en mesure de payer nos matières premières, parce que c’est notre seule richesse. »
              Bah si on doit compter sur nos universitaires et nos ingénieurs pour nous sortir de là, on est pas dans la merde.

              Pourquoi avec nos super chercheurs on a pas aujourdhui une société leader mondiale sur une activité informatique ? Y sont où nos cadors ? Chez Oracle ? Microsoft ? SAP ? Sun ? PTC ? HP ? Bah non.
              Ils ont mis au point une super console de jeux avez une commande révolutionnaire qui restitue le mouvement ? Bah non.
              Ils ont réalisés des miniaturisations extrèmes des écrans, de la mémoire pour faire tenir un PC dans un téléphone portable ? Bah non.
              Ou bien dans les technologies liées à l’environnement... des super panneaux solaires , des éoliennes à super rendement ? Bah non.

              En fait ils n’ont rien fait.
              Sans doute ce n’est pas hype de travailler sur une vulgaire technologie qui aura des retombées mercantiles... mais en attendant votre fusion lorsqu’elle sera là et bien elle n’aura plus rien à alimenter car il n’y aura plus d’activité.


            • Mycroft 19 mai 2010 12:05

              Mais si mais si ils ont fait.Bon, certes, ils l’ont fait ailleurs, pour la plus part, puisque nos entrepreneurs ne sont pas suffisamment compétent pour donner à nos scientifiques le cadre nécessaire pour qu’ils fassent leur job.

              Les français dans l’informatique s’en sortent pas mal. Et les travaux de français dans des laboratoires français sont reconnues, il suffit, pour s’en convaincre, de voir combien de scientifiques français sont présent dans les conférences internationale, y compris dans les plus sélectives. Il suffite de compter nos médailles Fields. Nous ne sommes certes pas les meilleurs chercheur du monde. Mais nous ne sommes pas mauvais dans ce domaine. Et c’est justement le seul domaine dans lequel nous ne sommes pas mauvais. Parce que pour le reste, les chinois font mieux (enfin, aussi bien, mais pour beaucoup moins cher).

              L’absence d’entreprise compétitive en France dans le domaine de l’informatique n’est pas du à notre communauté scientifique, ce n’est pas son métier.

              Au passage, des recherche (et des découvertes) sur les panneaux solaires, on en fait, en France. Lisez les articles et publications sur le sujet, au lieux d’affirmer que nos chercheur ne font rien. Il y a matière.

              Il est vrai que les scientifiques ne créent pas toujours des technologie directement commercialisable, sans que le monde de l’entreprise n’est à bosser et à prendre des risques pour l’appliquer. Mais ces risques, des boites comme mycrosoft le prennent, pas les boites française qui préfèrent se concentrer sur des risques purement financier et non productifs.


            • caramico 17 mai 2010 10:52

              Ayant eu des enfants avec des écarts d’âge importants, j’ai pu voir les effets néfastes de l’arrivée de l’ordi, des blogs, des facebook et autres jeux en ligne, la nouvelle génération (souvent des fils de bourges) est abrutie et joue les Tanguy dans le cocon de l’appartement où de la maison familiale.
              Elle se demande encore a 25 ans quelle peut bien être sa voie, on fait une première année de ci, une deuxième année de ça, et puis non, ça ça me plaît pas, j’abandonne, je traîne ma couenne...

              On les a élevés dans du coton alors qu’ il aurait fallu les responsabiliser dès leur plus jeune âge.
              Pendant ce temps, le maçon marocain venu faire des petits travaux chez moi me disait :
              Ma fille, elle est juge, mon fils, il est médecin...
              La roue tourne, j’aie vu des fortunes s’écrouler, et d’autres se construisent.
              Mais globalement un monde se meurt, et il va falloir en réinventer un autre.
              Et c’est là que je rejoins l’auteur, il faut interpeller nos jeunes qui globalement n’en ont pas conscience.


              • Internaute Internaute 17 mai 2010 11:13

                La nouvelle génération est aussi abrtuie par des prof 68ards qui donnent le bac à 80% des élèves quelque soit le niveau, refusent toute forme de sélection et laissent croire aux élèves que n’importe qui à le droit de faire n’importe quoi. Il n’y a plus aucune autorité qui pourrait guider les enfants dans les filières leur convenant le mieux et qui surtout arrêteraient de leur laisser croire qu’eux seuls peuvent prendre les décisions les concernant. Le prof qui n’est « qu’un élève plus instruit que les autres » a déboussolé une génération de lycéens.

                Que vaut la parole des parents quand les profs disent le contraire ? Au final les enfants font ce qu’ils veulent. J’ai vécu la même chose avec les miens. Mon fils ainé a eu 13,5 au bac et le directeur « pédagogique » lui a laissé croire qu’il pourrait faire une prépa. Pendant ce temps j’avais beau lui expliquer que ceux qui intègrent on tous eu au moins 16 au bac, rien n’y fit. Aprés une année de frustrations en math-sup où il tournait à 3 de moyenne il est reparti penaud sur une autre voie qui lui a mieux réussi. Une année d’études de perdu c’est aussi une année de salaire soit environ 30.000 euros jetés en l’air pour les lubies de quelques connards qui se prennent pour des pédagogues.


              • jondegre jondegre 17 mai 2010 11:45

                Mais globalement un monde se meurt, et il va falloir en réinventer un autre.
                Et c’est là que je rejoins l’auteur, il faut interpeller nos jeunes qui globalement n’en ont pas conscience.

                Justement, c’est bien le monde des boomers qui se meurre, les jeunes ont bien conscience de la société scindée en 2 :
                les carrières des boomers, l’immobilier des boomers (en KF !), les retraites des boomers, le vote des boomers. La propagande nous vend une société de boomers et des valeurs de boomers tandis la réalité est une tiers-mondisation pour leurs enfants. C’est pas en manifestant le 1er mai avec un drapeau rouge entre FO et la CGT que les choses vont changer.


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 12:08

                ton boomer avait wc sur l’ escalier , ton boomer voyait des gens en hiver revenir avec des fagots depuis la forêt , ton boomer avait deux semaines de vacances en été , une en hiver , ton boomer avait pas le chauffage central , ton boomer travaillait beaucoup plus que 35 heures , ton boomer allait en Algérie faire 36 mois du moins mes frères ainés , ton boomer quand il mangeait du poulet se prenait pour un milliardaire , ton boomer avait pas la télé , pas d’ auto , pas de portable ni même de fixe , ton boomer mourait de la polyomélite , ton boomer avait la tuberculose , ton boomer avait pas de frigo , plein de trucs comme ça , et surtout le boomer il était pas comme toi , faisant passer son échec sur ses parents , il se démerdait .

                J ’ oubliais , ton boomer avait pas d ’RMI d’ RSA d’ CMU

                On est toujours le con d’ un autre n’ est-il ?


              • morice morice 17 mai 2010 12:18

                propos de REAC : en cas de chômage ils ne peuvent RIEN faire d’autre ! 


                Pendant ce temps, le maçon marocain venu faire des petits travaux chez moi me disait : 
                Ma fille, elle est juge, mon fils, il est médecin...


                bien REAC en effet... et pas loin d’être raciste au passage : un petit coup sur « lls viennent prendre notre pain »  : faudrait pas beaucoup vous pousser là....

                Et c’est là que je rejoins l’auteur, il faut interpeller nos jeunes qui globalement n’en ont pas conscience.
                battez vous donc pour qu’ils en aient une, avec des medias qui ne soient pas à la botte du pouvoir !

              • jondegre jondegre 17 mai 2010 12:23

                « ....faisant passer son échec sur ses parents , il se démerdait
                .....
                On est toujours le con d’ un autre n’ est-il ? »

                il ne s’agit pas de reporter ses echecs sur ses parents ou d’accuser la génération des boomers ou de les traiter de cons. Il s’agit de commenter la lettre aux petits enfants de mai 68 et de souligner certains faits qui ne vont pas dans son sens.


              • foufouille foufouille 17 mai 2010 12:49

                « J ’ oubliais , ton boomer avait pas d ’RMI d’ RSA d’ CMU »
                yavait aussi plein de boulot
                l’essence etait pas a 10f
                les hlm existait deja
                les salaires « manuels » etait plus eleve
                les baraques coutait une poignee de cerise
                la grange a une brique est passe a 200 000f avec de la chance
                etc


              • Yohan Yohan 17 mai 2010 13:15

                Et qu’est-ce qu’il propose le Momo, assis devant son ordi 24h/24 à lancer ses oukases : réac, facho, nazi, islamophobe ? Voilà l’exemple même d’une génération qui s’est goinfrée et qui continue jour après jour de nous promettre des lendemains meilleurs avec la gauche généreuse avec les sous des autres. On voit ce que ça a donné : immigration sauvage, burqa, violence, fabrique d’assistés, et éducation nationale totalement larguée. Cette génération n’a rien d’autre à dire et à faire que de pleurer sur elle-même et de chercher sans cesse des boucs émissaires (USA, Israel, Sarko,...)


              • Mycroft 17 mai 2010 16:32

                @Rocla

                « J’en ai chier, ceux qui me suivent doivent en chier »

                Êtes vous responsable de l’amélioration de la société ? De l’apparition des technologies dont vous parlez. Même partiellement ? Avez vous trouvé ou inspiré la création du transistor ? Permis une production plus massive et plus simple de biens de consommation courante ?

                Non, bien sur. Rien de tout cela. Comme la grande, très grande majorité des boomers.

                Quelle utilité avait le passage de 36 mois en Algérie, pour la France ? Il coutait cher, pour une guerre mal pensée qui a fini sur une défaite.

                Sans chomage, pas besoin de RSA, de CMU ou autre. Votre monde permettait à n’importe qui de s’en sortir par le travail. Pas le notre. Il faut avoir fait les bons choix de carrières à temps, sans se tromper, désormais, sinon, on se retrouve sur une voie sans travail. Les travaux physiques et manuels ne mènent plus systématiquement à un emplois. Et quand ils y mènent, ce sont des emplois locaux, qui dépendent à 100% de la capacité des autres, les intellectuels, à trouver les moyens de se procurer ce dont on a besoin. Et le jour où les dit intellectuels peinent à trouver ces moyens, parce que la donne s’est complexifié, parce qu’ils sont en concurrence avec des gens de plus en plus nombreux, alors ces emplois aussi connaissent le chômage. Voilà la situation telle qu’elle est vraiment.

                Vous avez vécu à une époque où l’occident régnait sur le monde. Et vous avez abusé de cette situation, développant une haine farouche des autres pays à notre égard, limitant la possibilité d’alliance avec ces autres pays, améliorants vos conditions de vie tout en les laissant à même de

                Il est à mon sens temps pour la jeune génération de laisser la vieille payer elle même ses retraites. A part pour ceux qui, en effet, on contribué à l’amélioration de notre niveau de vie. A savoir l’ancienne communauté scientifique dans son ensemble, et ceux qui l’ont soutenues. Ceux là, on leur doit un grands merci. Mais les autres, qui pour la plus part ne les ont jamais vraiment soutenues, qui leur ont imposé des restrictions budgétaire et autres contrainte débiles en remerciement de leur découverte et travaux, ne méritent pas qu’on leur donne l’argent qu’ils réclament parce qu’ils sont vieux.


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 mai 2010 07:51

                Je suis encore assis sur mon cheval en partance pour Aigues Mortes et aller faire la croisade .

                Sinon t’ as d’ autres maladies ?


              • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 11:05

                En fait on est en plein dans ce monde d’ utopie , ceux qui sont allés en Ardèche refaire le monde avec une chèvre se sont heurtés à la réalité .

                La vie se construit pas avec des slogans de neus-neus ( sous les pavés la plage , il est interdit d’ interdire et autres conneries )

                En se retroussant les manches , en ayant un projet qui tient la route , en tenant ses objectifs , 

                Pas avec des bonne intentions ....


                • morice morice 17 mai 2010 12:19

                  En fait on est en plein dans ce monde d’ utopie , ceux qui sont allés en Ardèche refaire le monde avec une chèvre se sont heurtés à la réalité .


                  certains y sont encore...

                • dom y loulou dom 17 mai 2010 13:34

                  l’intention est qund même le premier moteur, il est comme le gouvernail du bâteau

                  l’intention meut l’esprit et l’esprit meut le corps

                  s’il y a absence complète d’intention l’esprit meurt et le corps devient esclave de ceux qui tiennent l’humanité sous leur joug de perversion.

                  C’est là que les merdias jouent un triste rôle vraiment... à formater les rêves pour le nombre, en masse, en lobotomie active, les rêves se rabougrisset à la piscine chlorée au lieu de la rivère à eau de source, aux cyprès et décoratifs au lieu d’arbres fruitiers dans les jardins et du chien en chaîne devant la maison et les quartiers aisés sont un beverly hills à la chaîne où on joue à sex and the city.

                  Sans rêve il n’y a pas d’intention. sans mobiliation concrète autour d’un rêve évolutif, constructif, le système aliène définitivement les aom qui travaillent pour lui.

                  Notre réalité est plus magique que ce que le système proclame toutes les journées, 24h sur 24 et les êtres ont bien plus de pouvoir que le système leur octroie pour utnt qu’ils cherchent leur fondement dans l’amour universel, ce que les anciens appelaient le ciel sur terre.

                  si donc ils ne rêvent plus que des rêves formatés dans des machines ils deviennent esclaves en un rien de temps.


                  C’est tous les efforts pour contrer cette mystification, cette banalisation du réel qui est en cause depuis des années, voir le déni complet de l’esprit. rien de pire ne pourrait affliger les aom.

                  Les mystifications type « la pauvreté est le gage de la sainteté » sont les pires poisons que le système a pu inventer et qui est en guerre ouverte avec l’axe de bonté de l’univers qui veut la prospérité des êtres et pas leur scarification ni leur martyr ni leur rabougrissement à l’état de pucerons lobotomisés quand ils sont nés aom.


                  Mais le lien doit être cherché bien au-delà du système, dans les principes de vie dont le système lui-même ne peut faire abstraction. ce qui est pourtant par trop souvent le cas. Il ne le peut seulement que grâce à l’oubli du nombre et à cette vile habitude de croire que les merdias retiennent tout ce qui mérite une attention.

                  Faux , tout ce qui mérite une attention approfondie est savamment mis de côté par le système merdiatique et pire, perverti sans bornes, l’être humain devrait être un débile fini et croire que le système le mènera jusqu’au paradis sans qu’il n’ait besoin de sortir une seule seconde des divertissements proposés 12 mois sur 12 ni de s’opposer à la haine que le système lui impose tous les jours, un vrais agenda des divetissements pervers...

                  la compétition élevée au rang de dieu glorieux... diviser pour règner est le nom de l’ennemi commun... donc la compétition est le moteur clef du système. Elle est très bien pour des enfants qui doivent chercher leurs marques, mais pas pour des adultes qui doivent oeuvrer de concert pour survivre sur terre.

                  H mis j’oublie que tous sont saints, Jesou en pesone... des ch,ions et des déesses...

                  des divertissements payants bien sûr, le système se récupère tojours sur ce qu’il prétend donner... et quand les divertissements ne suffisent pas pour tenir le troupeau parqué alors le système lui fout une grosse catastrophe sur la gueule.
                   
                  Les crétins diront que c’est parce qu’on tient à comprendre et à dire la vérité...

                  comme le dit le système.

                  et qu’on va ainsi contre les dieux... ceux de wall street donc comme nous l’apprend l’histoire... 


                  mais une vérité vaut un bon million de mensonges

                  car sans connaitre ses origines l’humanité n’a pas d’avenir et les tenants le savent, toute leur gerre contre la citoyenneté vise ce point.


                   le système est une machine de guerre abjecte dans son fondement...

                  devinez où elle mène ses troupes.


                • drlapiano 17 mai 2010 11:09

                  Débilité Agoravoxienne habituelle.
                  Déréliction pathétique qui prend en otage la jeunesse dans un passéisme creux.

                  Ma pauvre Liliane B ... allez donc voir un psy ! Je sais une vie d’illusion ratées c’est toujours triste ! Mais laissez donc les jeunes à l’écart de votre pathos, ils ont 26 ans ma vielle et ils t’emm... en attendant !

                  Combien de jeunes je vois autour de moi s’insérer dans la vie active SANS AUCUN PROBLEME si ce n’est celui de la difficulté du choix !

                  Nous vivons une époque extraordinaire, aux horizons bien plus larges que celui du gauchisme petit-bourgeois de mai 68 qui voyait des promesses de jour meilleurs dans les luttes de pouvoir sordides et meurtrières de la Chine-Pop !

                  Arrêtez de pleurnicher non d’un chien et regardez un peu autour de vous !


                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 11:48

                    "Combien de jeunes je vois autour de moi s’insérer dans la vie active SANS AUCUN PROBLEME si ce n’est celui de la difficulté du choix !"
                    ben voyons, encore un fils de bobo qui a heriter de son boulot


                  • morice morice 17 mai 2010 12:20

                    Nous vivons une époque extraordinaire, aux horizons bien plus larges que celui du gauchisme petit-bourgeois de mai 68 qui voyait des promesses de jour meilleurs dans les luttes de pouvoir sordides et meurtrières de la Chine-Pop !


                    ah, l’UMP nous a envoyé un Bertrand bis...
                    ou un Besson ,plutôt...

                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 12:38

                    @ drlapiano
                    elles sont ou tes 2000 000 mini d’offre d’emploi ?
                    le bien public en 78, 3 pages de boulot
                    maintenant, une page bidon


                  • drlapiano 17 mai 2010 15:42

                    « encore un fils de bobo qui a heriter de son boulot »
                    Mon pauvre foufouille si tu savais ! Non des jeunes ben ordinaire qui ont fait des études ben ordinaire ... mais ou tu vis mon gars ?

                    Y’a du boulot, y’a une demande énorme ... mais pas pour des charlots, pour des gens DROITS et qui ont envie de BOSSER et d’être CONSTRUCTIFS.

                    Evidemment pour les cons qui font chier, qui veulent pas se lever le matin qui ne veulent faire aucun effort parce qu’ils ont bien le droit d’être comme ils sont ... c’est plus dur.


                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 16:12

                    "Y’a du boulot, y’a une demande énorme ... mais pas pour des charlots, pour des gens DROITS et qui ont envie de BOSSER et d’être CONSTRUCTIFS."
                    elles sont ou les offres ?
                    fils de bobos, si
                    papa et mamman ont le beau pavillon
                    fiston a eut le permis a 18a

                    ou encore un fils de pistonne

                    allez 2000 000 d’offres minmum !!


                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 16:13

                    "Evidemment pour les cons qui font chier, qui veulent pas se lever le matin qui ne veulent faire aucun effort parce qu’ils ont bien le droit d’être comme ils sont ... c’est plus dur"
                    tu peut aussi etre un bon clandestin ou negrier


                  • Vipère Vipère 17 mai 2010 16:16

                    A Foufouille,

                    Que de condescendance et d’ignorance crasse émanant du pseudo Piano qui nous prend pour des brêles et se veut plus moraliste que le roi.

                    Les jeunes qui veulent se bâtir un avenir sont entrain de quitter la France comme l’on fait d’autres immigrés avant, les polonais, portugais, italiens, algériens etc...

                    Seule la jeunesse dorée de Neuilly, Jean Sarkozy et « les fils » de peuvent espérer encore, hériter d’un poste quand bien même ils seraient des taches, un accès au sommet qu’ils ne devront pas à leur mérite personnel, mais à l’influence familiale, déjà bien ancrée dans les affaires.

                    Les jeunes issus des milieux populaires, sans piston, qui m’entourent, eux, galèrent du 1er janvier au 31 décembre. Loin d’être des bras cassés, bardés de diplômes, tout ce qu’ils trouve comme job, c’est vendeur au Mac Donald, 18 H semaine.





                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 16:58

                    @ vipere
                    effectivement, le seul moyen est de setirer si tu veut et peut bosser
                    c’est d’ailleurs le butde la mondialisation liberale
                    des pays composes de tres riches et leurs larbins (genre peripatounette)
                    genre certaines iles ou ils passent leurs vacances
                    composes de golfs construits les vieux cimetieres et de bois pour chasser le pauvre
                    et des pays banlieues facile a gazer

                    l’epoque ou le vigneron te payait un smic et demi est loin
                    (quotas, prime a l’arrache, vins chimois ou autre a bas prix, etc)


                  • drlapiano 17 mai 2010 18:32

                    "Les jeunes issus des milieux populaires, sans piston, qui m’entourent, eux, galèrent du 1er janvier au 31 décembre. Loin d’être des bras cassés, bardés de diplômes, tout ce qu’ils trouve comme job, c’est vendeur au Mac Donald, 18 H semaine.« 

                    Pipo de chez pipo ... marre de ces clichés qui ne recouvrent aucune réalité ... qui sont des rêveries de vieux aigris qui depuis leurs 20 ans n’ont fait que rêver au grand soir !

                    Des cohortes de jeunes des »milieux populaires" ont du boulot, se bougent, quand au diplômés ... marre de ces télés à 2 balles qui nous montre le pauvre bac+5 qui ne trouve rien d’autre que vendeur de pizza, ce n’est pas la réalité, absolument pas !


                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 18:44

                    "

                    Pipo de chez pipo ... marre de ces clichés qui ne recouvrent aucune réalité ... qui sont des rêveries de vieux aigris qui depuis leurs 20 ans n’ont fait que rêver au grand soir !

                    Des cohortes de jeunes des « milieux populaires » ont du boulot, se bougent, quand au diplômés ... marre de ces télés à 2 balles qui nous montre le pauvre bac+5 qui ne trouve rien d’autre que vendeur de pizza, ce n’est pas la réalité, absolument pas !« 

                    marre des conneries lybertaryenne

                     »milieux populaires" = jeunes pop UMPS, pistonnes ras la tronche

                    ca fait conbien des cohortes ?

                    surtout par raport aux 5000 000 de sans emploi reels, des delocalisations, des loyers hors de prix

                    surtout venant d’un fils de libertasbeaucoup ou d’un traitre libertasplusrien


                  • HELIOS HELIOS 17 mai 2010 11:31

                    Bonjour...
                    Pour l’article, la perceptions des uns vaut bien celles des autres n’est-ce pas... mais il y a tant de contradictions et de perversion latente qu’on a du mal a accepter.
                    ... Sans parler de la curées de ceux qui sont là pour condamner ceux qui ont fait ce qu’ils n’ont pas reussi a faire (ouf) !

                    Mai 68 etait une liberation des carcans. Ce n’est pas parce que certains on detourné l’objectif, comme d’autres detournent leurs outils qu’il faut condamner l’outil.

                    Les difficultés que nous traversons aujourd’hui, tous, collectivement, ce n’est ni l’ouverture sur le monde, ni la liberté en général mais c’est la predation qui s’est abattue sur nos societés de plus en plus ouvertes au bien être des uns mais aussi aux perversions des autres.

                    Accuser le caddy d’etre la cause de tous nos mots est une imbecilité patente. Par contre accuser la multinationale qui tue la concurrence avec l’aide de paradis fiscaux serait evidement plus intelligents.

                    En clair et en bref il vaudrait mieux s’occuper de motiver (et de bien choisir) nos representants afin qu’ils appliquent la vraie regulation sur la vie en societe, qu’ils fassent enfin de la politique pour le bien de tous plutot que pour le bien de quelques uns et vous decouvrirez alors que l’heritage de mai 68 est vraiment interressant.

                    mais j’ai confiance, car lorsque sera revenu les temps sombres que vous semblez tous appeler, c’est vous qui referez mai 68, si cela est encore possible...


                    • Etre Realiste 17 mai 2010 11:47

                      Arrêtez de raconter n’importe quoi !!
                      Dans les années 60-70, avec une licence, on faisait carrière....aujourd’hui à part HEC-IEP-Poly and Cie.....on ne fait plus rien, pas même avec 2 MASTER fût-ce en finance, en économie, ou en droit....je parle pas de la socio-psycho etc....car là c’est de la folie !

                      Avant 97, il n’était pas rare de trouver des F4 en banlieue parisienne pour 700 000frs soit 110 000 euros !

                      Les prix n’avaient pas autant flambée, en voici la liste :
                      le pain coûtait 3.30 frs aujourd’hui 6frs
                      le diesel coûtait 3.80frs aujourd’hui 7frs
                      l’électricité, le gaz on en parle même pas
                      les prix en grande surface ont explosé
                      médecin : 90frs aujourdui 23 euros soit 140 frs

                      Tout le monde a augmenté ses prix sauf les salariés.....et les jeunes à part les élites, se bradent pour 1200- 1300 euros au meilleur des cas !!

                      Mon père payait son loyer 3500frs en 95 aujourd’hui il paye 790 euros soit 5200 frs...et s’il quitte l’appart le nouvel arrivant paiera plus de 1000 euros, donc le loyer a doublé !!

                      Alors les babyboomers donneurs de leçon, qui avait bien profité des prix bas...cessez de donner des leçons !!

                      Oui la situation est catastrophique !!
                      Ou alors c’est que vous êtes comme ces hommes politiques : « NON LES PRIX N’ONT PAS AUGMENTE...C’EST L’INSEE QUI LE DIT »


                      • Firedog Firedog 17 mai 2010 12:33

                        Pour compléter votre intervention, je préciserai que le salaire annuel médian en 1980 était de 16100€, alors qu’en 2009, il était de 18336€. Cela fait une différence annuelle de 2236€, soit 186,3€ par mois.
                        Pour une estimation de la hausse des loyers entre 1980 et 2005, un appartement qui valait 200€ mensuels en 1980 en vaut, en 2005, 499. Un qui valait 500 en vaut (2005) 1248.
                        Calculez la différence... (d’autant que ça a encore augmenté depuis 2005)


                      • Vipère Vipère 17 mai 2010 16:30

                        A Firedog

                        Quelle escroquerie intellectuelle que de faire appel aux moyennes !!! des références purement abstraites.




                      • titi 17 mai 2010 17:17

                        La comparaison entre les prixs « d’avant » ne vaut que si on tient compte de l’érosion monétaire.
                        En particulier 790 euros valent 5200 frf de 2001... certainement pas en 2010.
                        Or vous restez bloquer sur 1 euro pour 6,55957 frf. Or le franc de 2010 vaudrait beaucoup moins que celui de 2001.

                        Si je prends les 3500 frf de 1995 ils sont équivalent à 662 euros en 2009. Donc non le loyer n’a pas doublé même à 1000 euros, et à 790 euros il a augmenté en monnaie constante de 19%.
                        http://www.insee.fr/fr/themes/indicateur.asp?id=29&page=achatfranc.htm

                        Si maintenant je prends les salaires...
                        Le salaire minimum a augmenté lui aussi de 19% entre 1995 et 2005.... mais sur une base de 39h... par contre sur la base de 35h il n’a augmenté que de 11%...
                        http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATTEF04114

                        KicéDon les cocus de M’am Martine ?

                        Concernant l’immobilier, il ne faut pas oublier non plus qu’en 1991 il y a déjà eu un crack immoblier. Donc comparer des prix des années 2000 à ceux du milieu des années 90, ne veut pas dire grand chose.
                        Voici un tableau interessant qui nous indique les variations entre 2004 et 1998 (on obtient quasiment des doublements de prix) alors qu’entre 2004 et 1991 on obtient des baisses dans certains secteurs.

                        Et finalement une hausse de 2,7% en 15 ans...
                        http://deago.free.fr/archives/Crise_immo_1991_-_Le_Monde_-_ed_2_html_6801e9b6.png


                      • cmoy patou 17 mai 2010 11:56

                        Ne nous trompons pas de combat les ennemis du peuple sont toujours les mêmes et les techniques employées aussi.

                        Les ennemis sont les spéculateurs,les nantis qui refusent la solidarité et tous les larbins et lèche-culs qui rampent aux pied du pouvoir pour ramasser quelques miettes et de ce fait sont complices des gens qui nous oppriment.

                        Un exemple en ce moment les chemises rouges .


                        • morice morice 17 mai 2010 12:12

                          Ne nous trompons pas de combat les ennemis du peuple sont toujours les mêmes et les techniques employées aussi.


                          on nous a vendu pendant 15 ans « gauche et droite ça ne veut plus rien dire »

                          je pense que Bayrou a largement démontré que NON.

                        • cmoy patou 17 mai 2010 16:45

                          Morice,
                          Ne vous trompez pas de commentaire, je n’ai ni parlé de la gauche bobo ni de droite fascho car il n’y a pas de parti politique qui s’occupe de la misère dans le pays de Voltaire et comme le disait Coluche tout à fait visionnaire pour son époque > Pourquoi des mecs élus par nous pour faire ce qu’on veut, au lendemain des élections, font ce qu’ils veulent ?


                        • Etre Realiste 17 mai 2010 11:59

                          Oui avec leur PSEUDO-révolution, VERTE_ORANGE-ROUGE-JAUNE.....
                          Tout cela télécommandé depuis on sait où.

                          Mais ce sont des combattants de la LIBERTE....alors il faudrait se taire !!

                          CA SUFFIT tout ce cinéma !


                          • morice morice 17 mai 2010 12:14

                            ah il va nous refaire le coup de la 5eme colonne celui-là....


                          • bonsens 17 mai 2010 12:06

                            etre realiste a raison , avec toutefois le bemol suivant : on a confondu « ameliorer la formation des jeunes » avec « donner un diplome a tout le monde , même à ceux qui n’ont pas le niveau » . Inflation des diplômes entraine dévaluation des diplômes . Quand tout le monde a le bac , en fait plus personne ne l’a....


                            • Pacalvotan Pacalvotan 17 mai 2010 12:09

                              Ma première réaction fut le rire puis l’énervement. En gros, votre génération a révolutionné la France et si c’est la merde aujourd’hui, c’est la faute aux jeunes qui ne se rebellent pas. Ce n’est pas de notre faute ( j’ai 27 ans ) si l’immobilisme définit notre société. Qui a laissé la France aux mains des banquiers, qui a laissé le système éducatif s’effondrer... ?! A part manifester parce que vous avez peur pour votre porte-feuille, PERSONNE ne bronche. Ce sont bien les « jeunes » en 2002 qui étaient dans la rue pour gueuler contre Le Pen au second tour ! Nous ne croyons plus en ce système archaïque et attendons patiemment la chute à venir pour reconstruire.


                              • isabellelurette 17 mai 2010 12:29

                                Attendre, attendre ...
                                Être patient ....
                                C’est bien sage tout ça !
                                Pendant que tu attends, la terre continue de tourner, certains se goinfrent, parfois les mêmes regardent ta misère.

                                Et j’ai 4 jeunes qui commencent leurs croisières en galère !


                              • Firedog Firedog 17 mai 2010 13:02

                                @Isabelle
                                C’est bien sage ? Peut-être, mais que nous conseillez vous, alors, pour changer la situation ? Le vote ? Ca sert à rien de voter pour DSK ou Sarko, c’est les mêmes...(et pourtant, je vote !) La révolution ? Ce serait terrible (au sens premier), alors quoi ? Si vous avez des suggestions, je suis preneur !
                                Par ailleurs, bon courage pour vos jeunes !


                              • 5A3N5D 17 mai 2010 13:12

                                @ Pacalvotan,

                                « Ce sont bien les »jeunes« en 2002 qui étaient dans la rue pour gueuler contre Le Pen au second tour ! »

                                Mort de rire ! La mémoire est vraiment très sélective ! Essayez de vous rappeler un peu mieux. Ce sont les jeunes (18-30 ans) qui se sont abstenus majoritairement de voter au premier tour de ces élections présidentielles. C’était assez amusant d’ailleurs de les voir manifester dès le lundi matin contre le résultat « inattendu ».


                              • Internaute Internaute 17 mai 2010 13:16

                                Justement, les jeunes se sont trompés. Ils ont été manipulés par les 68ards. Ce n’est sûrement pas Le Pen qui était pour la main mise de la haute finance sur les affaires publiques ni ses théories qui ont provoqué l’effondrement du système éducatif. Si les jeunes foncent tête baissée dans tous les chiffons rouges que leur agite la télé, ils sont mal partis. Manifester entre deux tours contre un candidat est de toute manière contraire aux règles élémentaires de la démocratie et contevient aux règlements électoraux. Malheureusement la francophobie a encore de beaux jours devant elle.


                              • Firedog Firedog 17 mai 2010 13:24

                                @53s...
                                Ce sont aussi les vieux qui ont le plus voté Le Pen ! (avec une moindre mesure pour les +65)


                              • 5A3N5D 17 mai 2010 13:32

                                @ Internaute,

                                « Ils ont été manipulés par les 68ards. »

                                Vous affirmez, en gros, ce qui vous arrange, c’est-à-dire à peu près n’importe quoi. Vous n’êtes même pas capable d’avoir une vue claire de ce qui s’est passé il y a 8 ans, alors, vos analyses de mai 1968...

                                En gros, vous êtes là pour « casser » du papy-boomer, peu importe les moyens, seul le résultat compte.

                                Avez-vous pensé également à ce que cette génération aurait pu dire à la génération de leurs parents ?


                              • morice morice 17 mai 2010 12:11

                                Nous nous sommes trompés, lourdement. Nous avons tellement cru à la démocratie que nous avons laissé des gens qui n’en voulaient pas, s’en emparer, pour la détourner de son sens. Il est tard, maintenant, pour ouvrir les yeux. 


                                ce ne sont pas les apéros géants qui vont sauver la France, hélas.... ouvrir les yeux, quand ils sont plein d’alcool doit être dur, ce doit être ça ....

                                • Charles Martel Charles Martel 17 mai 2010 22:57

                                  ta religion interdit l’alcool Morice ?


                                • morice morice 17 mai 2010 12:14

                                   Ce sont bien les « jeunes » en 2002 qui étaient dans la rue pour gueuler contre Le Pen au second tour ! Nous ne croyons plus en ce système archaïque et attendons patiemment la chute à venir pour reconstruire.


                                  seul moyen : VOTER.

                                  • foufouille foufouille 17 mai 2010 12:33

                                    « seul moyen : VOTER. »
                                    ouais sur ! voter pour des ploutocrates
                                    on vote pour l’europe ?
                                    non
                                    la france est une province europeenne


                                  • agent orange agent orange 18 mai 2010 10:21

                                    VOTER ne sert à rien ou à pas grand chose !
                                    Dès le départ les dés sont pipés. Un candidat indépendant a une possibilité infime d’être élu, voir de participer au processus électoral, par rapport à un candidat soutenu par la machinerie et les fonds d’un parti politique.
                                    Tant bien même que le peuple soit appelé a s’exprimer par voie référendaire, le résultat est invalidé s’il ne correspond pas aux attentes des élites.
                                    Remember le référendum sur le TCE en 2005 ? Il y en a qui ont la mémoire courte... !
                                     


                                  • Etre Realiste 17 mai 2010 12:26

                                    VOTER C’est des conneries !
                                    Le système démocratique filtre à l’entrée...
                                    On a pas le choix, entre SARKO et DSK, il n’y a pas de différence !
                                    Pourquoi veut-on en finir avec les triangulaires ?
                                    Pourquoi pas de Proportionelle ?
                                    Pour filtrer, c’est comme les 500 signatures !

                                    Ca sert à rien de voter, et je m’en fou de « ceux qui sont mort pour le droit de vote » !!
                                    Morice t’as bien retenu ta leçon, tu est un parfait « croyant » de la démocratie occidentale !
                                    Tu es un religieux zélé crois-moi !
                                    Tu es un fanatique, un extremiste de la « TELEDEMOCRATIE » !


                                    • dom y loulou dom 17 mai 2010 14:40

                                      « voter c’est des conneries »

                                      ok

                                      admettons

                                      alors tu préfères la tyranie et c’est ce que le système devient avec ta complicité

                                      faudra juste pas te plaindre quand ce sera vraiment trop tard


                                      et puis on dit « élire », parce que « voter » c’est sur des projets de loi, en démocratie directe, précisément ce que le système refuse aux citoyens et oeuvre à sa propre destruction depuis.

                                      parce qu’on n’enlève pas le carcan mental de millénaires d’aliénation, comme ça, par magie en un jour, on n’elève pas la machine à terreur et ses armadas d’adorateurs de la violence avec de simples voeux.

                                      La machinerie occidentale a un socle de violence qu’il faut combattre dans nos rapports entre nous, come le font la plupart quoiqu’en dise le système à nous montrer tous les jours comme l’être humain est vil et tous ces lobotomisés qui trouvent ça drôle.

                                      Les dévoilements de tout ce qui fut caché par contre, ébranlent en profondeur le système... parce que c’est d’abord un SYSTEME DE PENSEE.

                                      Ce que les êtres pensent ils doivent le percevoir, c’est une loi de la perception bien connue des tenants.

                                      Et il y en des mondes de cachés par le système, un leurre derrière un leurre. Même le terme de banquier est encore un leurre pour les familles règnantes de marchands d’armes. Tout le monde, tous ceux qui oeuvrent au système ne font que couvrir leur incroyable propension à la psychopathie.

                                      Faudrait juste tourner le dos à la haine une bonne fois pour toutes, vous comprenez ?

                                      Non, tous mes efforts sont vains apparemment. les gros egos ne savent que s’attribuer du mérite à soi dans l’absence de quelconque générosité pour d’autres et en faveur de quoi ?

                                      Du plaisir malin qu’il y a à juger son prochain. Grotesque et parfaitement destructeur.


                                      Ensuite ils se plaignent que leur système est à cette image.


                                      Changez les aspirations de votre être et vous changez le système, même si les tenants ne sont pas d’accord. Ils ne vivent que grâce au labeur du nombre. Il ne faut rien leur demander, mais leur imposer, en faisant abstraction d’eux.

                                      Si les quartiers s’organisent rien ne peut les en empêcher, mais si la foule attend toujours des tenants qu’ils se plient à leur volonté, qu’ils agissent enfin pour leur bien, ce qu’ils n’ont jamais fait en 4000 ans, alors que personne ne les a jamais élu, qu’ils se sont auto-proclamés seigneurs et maîtres de la terre alors tout finit dans des camps d’esclavage. Comme ils ont toujours fait.
                                       
                                      Ainsi le système nous encourage, vous aurez remarqué, à croire que nos blabla les affectent d’une manière ou d’une autre... tant qu’il n’y pas de point de rassemblement, une pensée qui unit, le système est parfaitement sauf quels que soient nos commentaires et la foule se voit mise dans des cages à lapins.

                                      certains aiment ça en plus, ça leur rappelle le HLM de leur enfance.


                                      LES REVES, sans eux l’esprit meurt et devient de la chair à canon formatée

                                      et le système abreuve les esprits de rêves formatés, pourquoi pensez-vous que le groupe Bilderberg s’est donné ce nom ? La montagne d’images ?

                                      Parce qu’ils savent qu’ils submergent complètement les esprits de leur propre aspiration d’être en les gavant de rêves formatés très propices pour la continuation de la machine à massacres, garante de leurs fortunes.

                                      Ensuite les bons travailleurs d’usine vivent par procuration, dans les films.

                                      Plus le décalage devient grand entre ces films et leur réalité plus ils songent à la violence... alors d’autres films hyperviolents leur sont servis pour les y encourager et les inspirer... et cela nourrit leur propension à la peur et la compétition.


                                      Circus maximus est bien rôdé et sait appuyer sur les bons boutons-réflexes pour maintenir le troupeau en colonnes de production. 


                                      Un cercle vicieux que seule la compréhension peut permettre de franchir et pour maintenir ces compréhensions et ne pas tout jeter par-dessus l’épaule dans des mémoires de foules de trois jours il en faut de la foi, je vous le dis.




                                    • debase 17 mai 2010 12:28

                                      @l’auteure

                                      Vous dites << Quel rôle avons-nous dans ton silence d’aujourd’hui, nous qui avons traversé il y a si longtemps, une révolte que nous avons pris pour une révolution ? Nous allons encore aux défilés, nous portons des pancartes, nous bloguons même sur internet, utilisant tes armes, affolés que nous sommes de voir si vite tomber la société heureuse que nous avons connue, et ses projets de justice sociale et d’égalité fraternelle >>

                                      Que dire devant l’expression de tant de candeur et de naïveté...

                                      Vous avez adhéré, à l’époque, aux beaux discours manipulateurs de Cohn-Bendit et consorts et vous continuez semble-t-il a tomber dans le même genre de panneau, vote bien-pensant bobo-écolo sans doute... ?

                                      MAI68, la révolte des jeunes bourgeois nantis contre leurs horribles conditions de vie, mais aussi et sans doute avant tout mouvement anti-gaulliste et donc soutenu par une certaine et importante part des médias, a torpillé le pays !

                                      Dégringolade ininterrompue dans tous les domaines depuis cette époque, pratiquement pas une once de positif !

                                      Il faudra 50 ans pour en effacer les conséquences...


                                      • dom y loulou dom 17 mai 2010 15:04


                                        les aspirations révolutionaires de mai 68 ont aussi affranchi les citoyens du carcan meutrièrement moralisateur de l’église, des coups sur les doigts et autres brimades *civilistrices* servies par l’administration pénitentiaire qu’était l’école avant et a affranchi les citoyens de son pouvoir sur l’état.

                                        Vous voulez sans doute y revenir ?

                                        Les bien-pensants adorent les carcans mentaux, les mystifications , meme meurtrières, elles leur évitent de réflléchir et ils peuvent se déresponsabiliser à l’envi, dramatique.

                                        « on ira tous au paradis » chante la machine des démons dans son culte de la mort, ça donne du courage aux masses laborieuses.

                                        mais devenir conscient d’où vous allez avec votre esprit, de ce qui remplit votre être et de vos pensées qui imposent votre perception, est le vrais travail des aom s’ils veulent vraiment se libérer. 

                                        Laissez affluer le coeur vers la tête, la douceur, la tendresse, tout le système est tourné contre lui.

                                        Pas l’inverse, la tyranie des foutaises astrales où vont naviguer les esprits pour se mirer en dieux et déesses qui n’aiment pas la vie et oppressent le coeur en permanence, merdias à l’appui aujourd’hui et tout le système est fait pour nourrir nos misères, nous séparer et nous avilir.

                                        Oui ce système de pensée hyperviolent et sacrificiel de la machinerie occidentale SOUILLE TOUT à l’image des catastrophes pérolières.


                                      • Start 17 mai 2010 12:38

                                        On ne va pas manifester car ça ne sert à rien. Et manifester pour les retraites, ô nos ainés qui avez creusé la dette depuis trente ans pour vivre au-dessus de vos moyens, il faudrait voir à ne pas nous prendre totalement pour des truffes. On paye déjà une retraite par répartition que nous ne verrons à priori jamais, on ne va pas en plus aller défiler pour se faire tondre encore plus. Quant à voter pour les élites sclérosées que vous nous léguez, non merci, je les vomis tous, de la droite à la gauche, avec les centres aussi démocrates que leur lider maximo respectifs, et quant aux extrêmes, si les grands totalitarismes du 20e ne leur ont rien appris, ça les regarde.


                                        • dom y loulou dom 17 mai 2010 15:24

                                          de belles excuses que vilà... toujours la faute aux autres... et alors entre-temps... de quoi ? ... on se défonce au red bull et autres neuro toxiques en attendant la saint glinglin ?

                                          je ne dis pas que c’est ce que tu fais , mais j’en vois un peu trop partout de cette tendnce et je comprends la teneur de cet article du coup qui est loin d’être sans vérité. car jmis n’vons-nous vu une génértion qui ne remette aussi peu en question la lobotomie active d’un système et jmis telle lobotomie n’a eu lieu, à leur décharge du coup.

                                          Mais c’est dur pour vous, c’est déjà dur d’être jeune et vous devez comprendre des choses qui autrefois étaient réservées aux vies d’adultes, le système vous maltraite dès la sortie de l’école obligatoire si ce n’est pendant et ne vous sert qu’une débilité après l’autre, va garder une pensée cohérente là-dedans, mais faites un peu plus confiance à ceux qui vous précèdent bon sang.

                                          et il n’y a pas de leader maximo. Que des foules qui fabulent des merveilles qu’ils feraient à sa place. Tout le monde sait miex du coup que li ce qu’0il est sensé faire de sa vie. Aberrant. Scléroses garanties, mis elles ne sont ps de son fit, tout bbylone peut bien enrager dans le jugement éternel.

                                          Du moins a-t-il très clairement refusé de jouer le rôle que le système voulait lui attribuer et en paie tous les jours les frais avec ces hordes de gens frustrés parce qu’ils ne rêvent que d’avoir un grand César pour enfin se déresponsbiliser entièrement.

                                          Il ne peut plus rien pour eux si la télévision et les journaux remplacent leur pensée.

                                          On ne peut qu’offrir des alternatives, des points de comparaisons, cest tout, le reste, les destins dépendent des choix de chaque individu, voici en tout cas ce que moi je défendrai jusqu’à mon dernier souffle.


                                        • Micromégas 17 mai 2010 12:42

                                          L’auteur passe du « jeunesse que fais-tu » au « nous nous sommes enchaînés » et elle fait bien de passer de ce « tu » au « nous » car les jeunes ne sont pas responsables de ce monde dans lequel la génération post mai-68 les a fait naître.
                                          Et changer ce monde quand on n’a pas beaucoup de perspectives intéressantes et beaucoup d’angoisses, ce n’est pas facile mais certains essaient. On voit partout des jeunes qui protestent contre le monde dans lequel on les a mis.


                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 12:52

                                            « L’héliciculture et l’apiculture. deux activités dont nous importons les produits à 80 - 90 %. »
                                            le faux miel chinois est bien moins cher
                                            en plus les bobos vont se plaindre que les abeilles ca piquent
                                            et avec les pesticides ............


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 12:59

                                            foufouille , t’ as oublié de dire « ben putain s’ il faut courir après les escargots  »


                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 13:55

                                            « Le miel chinois ou des ex-pays yougoslaves ne sont pas d’une excellente qualité.... »
                                            exact, il est coupe et trafique depuis 80
                                            les bobos sont majoritaires en campagne
                                            ils payent des taxes
                                            normal vu le prix des maisons

                                            pour les escargots, ca reste pour les riches le caviar
                                            un peu comme la plupart des AMAP et vente a la ferme
                                            imagine le pauvre qui sent mauvais salir le magasin du bourgeois


                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 14:07

                                            ici en Provence , après un bon orage on va aux escargots .

                                            On les ramasse , fait baver , ensuite on les cuisine et on les mange .

                                            On se demande pas si on est pauvre , riche , de droite ou de gauche . On les mange


                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 14:41

                                            "

                                            Les AMAP et vente à la ferme sont chers près des métropoles.

                                            En campagne, les AMAP n’existent pas et les marchés et vente à la ferme sont nettement moins chers."

                                            pas en france

                                            ou alors en creuse

                                            la plupart du temps, les legumes sont trop propre et calibres pour etre naturel

                                            y en a meme qui salissent les oeufs de batterie pour faire vrai


                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 15:35

                                            ben non vilistia
                                            tres rare en bourgogne et champagne


                                          • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 13:08

                                            Très beau texte, qui cerne l’essentiel.

                                            Mais désigner comme responsables les « soixante-huitards » est tout à fait injustifié.

                                            Ils n’étaient qu’une petite minorité, à prévenir des dangers à venir de la société de consommation, de l’oppression, de la mise en coupe réglée des citoyens du monde.
                                            Et ce ne ce sont certainement pas eux qui sont venus aux manettes du pouvoir ; en face, trop d’intérêts, de puissances financières, d’éléments d’ un système dictatorial, comme un rouleau compresseur, capable de récupérer ou d’étouffer les voix lucides qui s’élevaient..

                                            La démission, progressive, de tous les dirigeants mondiaux, en faveur des puissances financières, a sonné le glas des justes révoltes, et individué l’ensemble des citoyens, morcelant le corps social en un agrégat de consommateurs, seulement préoccupés, de plus en plus, par leur simple survie, et uniquement affairés à la lutte du chacun-pour-soi.

                                            Ceci mêlé à l’envahissement des leurres de la réussite individuelle (« nouvelle star », « star academy », pubs consacrant l’apologie de l’égoïsme et de la gloire personnelle), de l’isolement devant les écrans de la vie virtuelle, a produit cette masse bêtifiée, docile, soumise, que le système capitaliste libéral oeuvrait pour faire aboutir, et contre laquelle il a beau jeu d’imposer ses diktats...

                                            La solidarité, la fraternité, le sens du bien commun, la révolte pour plus de justice, ont été proprement annihilés par le système de communication à sens unique, venue d’en haut, et qui clame ses slogans, dans un brouhaha propice à l’endormissement, à la propagande, à l’intox, pour faire des citoyens des individus captifs à la toute-puissance de l’esprit consumériste.

                                            Plus de citoyen ; rien que des consommateurs ; plus de corps collectif ; rien que des individus contraints, oppressés, exploités, mais isolés, voués à ne combattre que pour leur survie, quitte à écraser les autres...

                                            La division pour mieux règner n’a jamais été autant efficiente, et efficace ; la faute en incombe à la démission des dirigeants politiques de pseudo-démocraties, où la voix des électeurs est bafouée quand le besoin des puissances financières l’exige.

                                            Le monde est aux mains d’une oligarchie ultra-minoritaire, devant laquelle se prosternent les valets serviles de sa toute-puissance, au détriment de la très grande majorité de citoyens isolés, soumis, résignés, contraints...

                                            Mais, comme toute hyperpuissance, celle-ci n’est qu’un tigre de papier ; il suffirait, enfin, d’une juste révolte commune, de ces troupeaux voués à la dépersonnalisation, pour que ce colosse aux pieds d’argile s’écroule enfin... A moins qu’elle n’implose sur elle-même, victime de sa propre turpitude... de sa non-viabilité...

                                            Pour reprendre un slogan de 68, on pourrait dire : « Fermez vos écrans, ouvrez les yeux » ; mais vu l’état des choses, c’est clair que c’est pas gagné...

                                            Reste à éduquer, à aider à la prise de conscience, à éveiller le désir de justice, le retour à la solidarité...

                                            Quoi d’autre ?


                                            • Firedog Firedog 17 mai 2010 13:26

                                              Je pense qu’elle parlait plus de la génération en entier.


                                            • ProPeace 17 mai 2010 13:20

                                              Je fais parti de cette jeunesse que cet article appelle au réveil... Un des plus vieux, j’ai 35 ans.
                                              Mais en lisant ces lignes, je me sents directement visé, ma génération et celles qui ont suivi...

                                              Peut-être parce que ceux qui ont subi les affres de la société de papa ne sont plus seulement « la jeunesse » ? Peut-être parce que la société de la tyrannie ne date pas seulement de l’ère fasciste Sarkosienne... ?

                                              « Les jeunes », que vous croyez endormis, ont simplement décidé, depuis déjà fort longtemps, depuis une époque où vous-même défendiez encore cette société à gerber, dictature cachée derrière l’ignorance des peuples, ils ont simplement décidé de s’en exclure, tout du moins le plus possible, au moins autant que cette société liberticide le permet...

                                              Ainsi, bien avant vous, une large partie « des jeunes » avait compris que cette société ne pouvait être défendue.

                                              Et vous voudriez que « les jeunes » se réveillent ?

                                              Mais REGARDEZ-VOUS ! Parents ! Grands-parents ! C’est VOUS qui votez...
                                              C’est vous qui nous chiez dessus lorsqu’on critique votre belle société de consommation.

                                              Et encore aujourd’hui !
                                              Essayez de faire ouvrir les yeux à des 50naires ou des plus...
                                              Certains ont certes les yeux grands ouverts (courbe de Gauss, il y a toujours des brebis galeuses),
                                              mais la majeure partie sont, par exemple, des petits spéculateurs...
                                              Le reste, dit de ne pas s’intéresser à ces choses-là, « ça nous dépasse »...
                                              Bandes de gros cons.

                                              Même mon propre père... [sad]
                                              Même ma mère... [very sad]

                                              Alors allez vous faire voir, bien au fond à droite !

                                              Signé :
                                              « Un jeune » très en colère contre l’irresponsabilité de la génération qui l’a précédé, et qui continue toujours plus fort, toujours plus vite, dans la direction contre laquelle l’auteur de l’article aimerait nous voir réagir... Déjà, commencez vous-mêmes à réagir, nous, nous vous avons déjà attendu toute notre « jeune » vie.

                                              (’rrr)


                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 14:01

                                                Certains parents ont tellement choyé leurs petits , ne les confrontant ni à la réalité ni au monde , les arrivants ne trouvant pas le monde comme ils l’ imaginent , croyant que c’ est comme à la télé , les pauvres choux subitement ouvrent les yeux et doivent faire un petit effort .

                                                Insurmontable , salauds d’ nous autres ......... smiley


                                                • pallas 17 mai 2010 14:11

                                                  Cher Auteur,

                                                  Je suis de la jeune génération, voyez vous, etre traité comme un chien par ces ainés qui préfèrent les enfants de coeur issu de l’immigration est la goute qui fait déborder le vase.

                                                  En plus de sa, vous laissez une société totalement détruite, pollution, cancer, destruction de l’école, destruction des emplois importer dans les pays dit du tiers monde.

                                                  Vous etes responsable de la destruction de la société, ainsi que de la civilisation.

                                                  Si La Chine, l’Inde, la Russie, deviennent des pays a haute teneur technologique et industriels, c’est simplement que les Génies, qui étaient en France, sont parti la bas, en somme, les tetes pensantes, font une guerre ouverte a notre propre pays, par une maniere fortement intéressante.

                                                  Ne vous inquiétez pas, il s’agit d’un retour au tiers monde, un pays, que dit je, un continent pris dans des conflits multi ethniques, communautarisme, extrémiste islamistes, faisant du chantage.

                                                  Voyez la belle société que vous laissez derriere vous.

                                                  Vous allez payer cher d’avoir vendu vos Enfants de Sang au Veau d’Or, car le prix est simplement la destruction pur et simple de la civilisation et rien y changera.

                                                  Les USA, aimant tellement le Pétrole, subissent eux aussi la malédiction, ils en ont jusqu’a plus soif dans l’Ocean de Sang de la Terre coulant a flot dans le golf du Mexique, ils vont pouvoir en boire jusqu’a la lie.

                                                  Il est intéressant de voir que chaque nations sur planète, que chaque etre humains regarde en face les responsabilités qui lui incombe, c’est merveilleux de voir que la Bete crée par les Puissants Oligarques, les dévore goulument, elle a fait la Bestiole, miam miam.

                                                  Ce monde meurt, les insectes ont pratiquement tous disparu de la surface de la terre, plus de 70% des abeilles ont disparu de la surface de la terre, l’humanité est quasiment stérile, et les enfants qui naissent ou bien les adolescents, sont stérile, avec d’enorme problèmes endocriniens, les rendant tres violent et débilisé a outrance.

                                                  La phase 3, c’est la résignation, nous y sommes, vous allez connaitre la véritable signification du mot «  »«  »impuissance«  »«  », ensuite une fois chose faite et que les lamentations de tous les humains sera au maximum, celle ci disparaitra dans le néant, rien y restera.

                                                  Une petite espece sans importance qui disparait comme une espece quelconque.

                                                  L’Enfer de Dantes ma cher Auteur, vous ne faisez que l’apercevoir, ne vous inquietez pas, le Requiem n’est pas fini.


                                                  • dom y loulou dom 17 mai 2010 16:22


                                                    je suis en générl très d’ccord vec vos propos vilistia, mis les corportions de multintionales sont totu suf des t’etes pensntes

                                                    ils sont des armées en marche, aux ordres des Bilderberg, aucune réflexion, rien, un agenda qu’ils ne conissent souvent même pas, que le profit personel qui les fait se mouvoir et, en effet, écraser toute voix discordante ou généreuse qui aimerait voir les gens penser par eux-mêmes.

                                                    « Il vous sera fait selon votre foi » disait le christ

                                                    et c’est toujours le cas pour les individus.


                                                  • Elsass Elsass 17 mai 2010 14:20

                                                    J’ ai la vingtaine et j’ apprécie cet article.


                                                    • Yohan Yohan 17 mai 2010 14:32

                                                      Surtout que les mêmes qui distillent leurs oukases à la jeunesse continuent de réclamer leur dû à une société qu’ils ont contribué par rendre exangue en demandant toujours plus de privilèges.
                                                      En la matière Gauche droite même combat. Il suffit de regarder ce qui se prépare sur les retraites. On ne touchera pas aux régimes spéciaux ou si peu et surtout pas à la règle du calcul de la retraite sur les six derniers mois, autant dire qu’il faudra présenter l’addition aux générations futures, qui elles, ne connaîtront pas la retraite.
                                                      Autant dire : Touche pas au grisbi salope


                                                      • pallas 17 mai 2010 14:35

                                                        Ne vous inquiétez pas génération Mai 68, vous verrez ce monde disparaitre de votre vivant, ainsi vous pourrez regarder votre Oeuvre jusqu’a sa fin inéluctable.

                                                        La bête meurt de faim, elle est incroyablement vorace la petite, ce monde va disparaitre, cela est chose inéluctable maintenant.

                                                        Petit a petit chaque individus en ce monde se rend compte de la catastrophe qui se déroule devant ses yeux impuissants, rien ne changera.

                                                        L’auteur, ne demander pas a la jeune génération de réagir, elle ne le fera pas, nul en ce monde ne pourra réagir, l’argent n’achète pas la vie, l’argent n’achète pas la biodiversité, l’argent n’achète pas l’univers.

                                                        Vous pouvez croire en dieu, ou a une quelconque religion que sa soit, ou un dogme ou idéologie, sa ne changera rien, absolument rien.

                                                        Vous voila pris dans la résignation et l’impuissance, ne vous inquiétez pas, vraiment, ce gout amer dans la bouche, vous allez le ressentir jusqu’au plus profond de vos entrailles, votre souffrance sera éternel, vous dévora, votre culpabilité sera telle que devant un miroir, le monstre que vous êtes vous dégoutera.

                                                        Ce monde, va être anéanti, les humains vont gouter au joie de voir leurs propres identités, rien ne changera, il est bien trop tard, c’est fini, la partie d’échec est terminé, c’est un échec et mat.

                                                        Voyez votre défaite total, suivi de l’humiliation, magnifique, j’en redemande.

                                                        Allez y, lamentez vous, criez, pleurez, priez, allez, c’est une époque formidable, j’en rigole de joie de vous voir gémir, la fin du jeu, le rideau ce leve.

                                                        Bienvenu dans l’histoire, avec un grand H.



                                                        • fourreau 17 mai 2010 15:04

                                                          Si vous aviez eu le pouvoir à un moment donné le monde serait encore pire !
                                                          Êtes-vous mêle de près ou de loin à des affaires comme celles-ci ?


                                                        • Clojea CLOJEA 17 mai 2010 15:05

                                                          1968 a été un coup d’état par la gauche caviar, pour prendre le pouvoir. Ils ont réussis, car les Rocart, Cohn bendit, Krivine etc... ont eu et ont encore une superbe place au soleil. Les soi disants purs et durs de 68 en sont revenus quand ils ont goûtés au pouvoir. (Geismar, Sauvageot etc...). Beaucoup de bruit pour pas grand chose.
                                                          La seule chose qui faut retenir de 68 est l’explosion de la musique, de la peinture (quoique la faut trier), du cinéma et des tenues vestimentaires.
                                                          Pour ceux qui se lamentent que, ah la société est dure... pas d’aides.... et gnagnagna.... et bien curieusement, si on veut trouver du travail ou en créer, si on veut vraiment et bien on peut.
                                                          Comme disent les vieux soufis : Mektoub. Mal traduis par destin. Alors que les vieux soufis te disent : Mektoub, oui c’est le destin mais qu’est-ce que tu fais toi pour faire quelque chose. Exemple : T’as une jambe en moins, donc deux possibilités : se lamenter ou bien faire quelque chose. Intéressant comme point de vue. Et bien pour bosser ou aller de l’avant c’est pareil, deux possibilitées : 1) se lamenter et rien branler ou 2) faire quelque chose. A méditer


                                                          • sisyphe sisyphe 17 mai 2010 15:15

                                                            Par CLOJEA (xxx.xxx.xxx.175) 17 mai 15:05

                                                            1968 a été un coup d’état par la gauche caviar, pour prendre le pouvoir. Ils ont réussis, car les Rocart, Cohn bendit, Krivine etc... ont eu et ont encore une superbe place au soleil. Les soi disants purs et durs de 68 en sont revenus quand ils ont goûtés au pouvoir. (Geismar, Sauvageot etc...).

                                                            Eh ben ; on en aura lu des conneries...

                                                            Les Cohn Bendit, Krivine, Geismar, Sauvageot, (plus Laguillier) que je sache, n’ont jamais été au pouvoir, où que ce soit.

                                                            En fait de « ’place au soleil », ils sont restés fidèles à leurs idéaux, et à leur combat, qu’ils ont continué de façon adaptée aux circonstances...

                                                            Ils ne sont pas devenus des traders, ni des banquiers, ni des spéculateurs, ni des financiers, que je sache ?? 

                                                            Allez les accuser d’être de la « gauche caviar » ; vous aurez pas l’air con, tiens...


                                                          • Clojea CLOJEA 17 mai 2010 15:46

                                                            @ sisyphe : Ah bon... Rocard 1er Ministre sous Mitterand, Cohn Bendit (dit le rouge) député européen, Krivine bras droit de Mitterand, Geismar entre autre directeur des cabinets de Rocard et Jospin.... C’est une blague. Fidèles à leurs idéaux ? C’est une vaste plaisanterie. Merci de revoir votre copie. Les politicards de droite ou de gauche sont et resteront des politicards. Ce n’est pas le peuple qui fait les révolutions mais les bourgeois de gauche comme de droite. Depuis 1789, rien n’a changé. Le pouvoir à juste change de mains, point barre.


                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 15:10

                                                            Y a que les bisounours fabricants de marmottes en pâte à sel pour croire que l’ Etat doive s’ occuper d’ eux .
                                                            Les autres attaquent par l’ autre sens .


                                                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 15:12

                                                              Drôle de constater que c ’est à gauche qu’ il y a le plus d’ ayant-droits ....


                                                              • cmoy patou 17 mai 2010 17:00

                                                                D’ac avec vous cap’tain il y a beaucoup trop de mal aux mains dans ce pays.

                                                                Je crois que l’on vous as fait un croche pied.
                                                                Cdt

                                                                http://maxd.blog.lemonde.fr/files/2007/01/haddock-tombe.gif


                                                              • pallas 17 mai 2010 15:54

                                                                Vous avez perdu la partie, il faut que vous admettiez votre défaite, sa sera le seul honneur que vous auriez eu.

                                                                Vous avez triché, tué, détruit, trahit, votre existence n’est que carnage et crime, quelque soit le peuple, quelque soit l’individu, dans toute l’histoire, voyez ce que vous êtes.

                                                                Il est normal quand cette fin de temps, en pleine sixième extinction massive d’espèce que vous commenciez a vous posiez des questions.

                                                                Soit, je n’attache pas plus d’importance a la génération Mai 68, qu’a une autre, c’est du pareil au même en vérité.

                                                                J’y vois actuellement un retour a la religion, avec construction masse, de mosquées, d’églises, de temples dans le monde entier, incroyable, mais sa ne changera absolument rien de prier un Dieu quelconque, tout comme sa ne servira a rien de vouloir changer quoi que ce soit de la maniere que ce soit.

                                                                Je crois que vous n’avez pas tout a fait pris conscience de l’ampleur de la réalité vous entourant, certes, mais cela ne tarde plus, il me semble que partout sur la planète, les catastrophes s’accumulent, sans arrêt, un vrai cauchemars, le Purgatoire est ouvert, en plein feu.

                                                                La génération Mai 68, est fautif, toutes comme les générations sur toute la surface du globe a ce moment précis, tout comme la jeune génération actuel, tout comme celle des pères de leurs pères.

                                                                Il n’existe pas, il n’a jamais existé un seul humain sur la planète qui était un homme bien, il n’a jamais exister de civilisation altruiste.

                                                                Vous ne connaissez que destruction, une histoire taché de sang, une soit disante espèce intelligente qui a crée de ces mains la pire extinction massive de l’histoire de la planète.

                                                                Qu’elle humiliation, vous vous êtes auto anéanti, sa n’est pas le diable, n’y un dieu, il n’y a que que vous même, un simple suicide, la pire des humiliations qui soit.

                                                                Il n’y a pas de miracle, il n’y en aura pas, que vous assumiez ou pas, que vous priez un dieu quelconque ou pas, vous ne passerez pas a travers votre destinée.

                                                                Dieu sait que vous aviez eu plusieurs votre change, génération mai 68 y compris avait la possibilité de modifier ce triste sort, mais vous êtes tellement aveugle, tellement incapable que vous n’avez rien fait d’autre que continuez votre suicide.

                                                                Une espèce insignifiante, ne changera en rien l’ordre de l’univers, que la Terre devienne une planete Morte ne changera pas le cours de l’Univers.

                                                                Vous n’etes rien, juste des choses inutiles qui ont prouver leurs inutilités, rien de plus et rien de moins.

                                                                Sur ceux, bon courage, amusez moi, je rigole a un point que vous n’imaginez pas.


                                                                • tonc 17 mai 2010 16:12

                                                                  Pourquoi s’évertuer à toujours donner un sens aux choses. Vous génération 68, vous vous posez sans cesse en référence. biensur votre époque est souvent glorifié, mise en exemple pour l’émancipation des libertés, des solidarités, des progrés... Bien, trés bien. Et maintenant vous nous imposez vos fantasmes passés.
                                                                  j’ai 25 ans, un DUT en droit, réussi. J’ai quitté le droit pour reprendre reprendre en 1ère année la socio - forcemment le discours de 68 je le connais par mes profs jeune ou moins jeune - pour bifurquer aujourd’hui en 5ème année d’un parcours universitaire science-po. De vous nous avons hérité cette notion de « trouve toi mon enfant », et maintenant vous regrettez la précarité qu’entraine notre quête de nous même. Il faut une certaine capacité pour avoir la confiance et la patience de la recherche de soi... tout le monde ne l’a pas. Et c’est ici votre crime : laisser l’impression que chacun à les moyens de se trouver. Croire à la vertu de l’homme. Nous sommes tous pervers, vous les premiers à tenter de nous imposer votre modèle, restez humble et vivez avec votre temps. Nous serons une génération assumé de fatalistes, de désireux, d’opportunistes, d’individualistes. Mais nous avons les yeux ouverts. Pendant que vous prôniez l’amour dans le monde, la liberté sexuelle, l’accés à la consommation pour tous, des chinois crevaient déjà dans les mines, des africains était déjà victime d’actes de racisme bien plus acerbe qu’aujourd’hui, et toutes vos usines à charbon contribuaient largement à un soi disant trés tendance réchauffement climatique. Moi aussi je veux bien réver, mais de là à avoir la prétention de demander à chacun de réver avec moi d’illusoires espoirs... je m’interdirais toujours de créer la frustation chez l’autre. Le système joue déjà à plein régime de ce thème. Bien loin de moi l’idée de le combattre, aprés tout pourquoi refuser ce qu’est le reflet collectif de chacune de nos individualités, mais je compte bien l’utiliser (EXPLOITATION !!!) pour construire mon bien-être.


                                                                  • debase 17 mai 2010 17:31

                                                                    chantecler

                                                                    << il suffit d’ajouter mai 68 à un article pour que celui-ci dérape >>

                                                                    Et pourquoi donc ?

                                                                    Sans doute parce que l’exégèse de MAI68 n’a jamais été faite, il subsiste de nombreuses zones d’ombre...


                                                                  • fifilafiloche fifilafiloche 17 mai 2010 16:53

                                                                    Oooo vieillesse ennemie, que voila un auto portrait flatteur d’une génération qui aura transformé en poussière l’héritage de valeurs millénaires au profit, en effet, de la jouissance immédiate.


                                                                    Non contente d’avoir dilapidé le capital de la génération précédente, elle aura hypothéqué celle de ses enfants et petit enfants, entièrement centrée sur son addiction jubilatoire. 

                                                                    Parce que les problème de 2010 ne sont pas différents de ceux de 1990, et qu’a fait la génération à la barbe fleurie au pouvoir pendant 20 ans ? Paralysée par sa nostalgie du paradis perdu, absolument rien. Elle n’aura jamais assumé sa responsabilité d’adulte, celle de transmettre aux générations futures les moyens de son indépendance. Droguée au consumérisme qu’elle critiquait à coups de slogans durant sa crise d’adolescence, elle aura continué à hypothéquer les revenus futurs par des dépenses de confort immédiates.

                                                                    Et encore aujourd’hui, elle refuse toute responsabilité dans les crises profondes que nous traversons. Pas de « spleen » existentiel pour le nuage de cigales.

                                                                    • debase 17 mai 2010 17:23

                                                                      filafiloche

                                                                      << Droguée au consumérisme qu’elle critiquait à coups de slogans durant sa crise d’adolescence... >>

                                                                      Non, ce n’était pas les mêmes !!! Il y avait d’une part les manipulateurs chouchous de certains médias et tous ceux, honnêtes mais manipulés, qui ont tout avalé au premier degré.

                                                                      A ma connaissance DCB et ses amis grand-bourgeois jouisseurs autant qu’anti-gaullistes (j’allais dire anti-France) n’ont jamais envisagé d’aller garder les chèvres ou travailler en usine tels de vrais prolétaires...

                                                                      MAI68 a été une énorme manipulation médiatique, orchestrée par .... les historiens sauront-ils (voudront-ils) un jour nous le dire...


                                                                    • Voris 17 mai 2010 16:55

                                                                      Sarkozy a « liquidé l’héritage Mai 68 » et « solidifié » le bouclier fiscal. Pour l’état gazeux, voir son ami pétomane Jean-Marie Bigard.


                                                                      • pallas 17 mai 2010 17:09

                                                                        Je ne suis pas responsable de vos actes, ne cherchez pas un coupable, il n’y a qu’une réalité, c’est celle de votre culpabilité individuel et en groupe de votre propre disparition.

                                                                        Vous ne faites que subir les conséquences de vos choix et actes.

                                                                        Vous ne pouvez pas échapper a cette seule et unique vérité.

                                                                        Les causes amènent a des conséquences, que vous soyez violent, destructeur, suicidaire, cela est de votre responsabilité et non de la mienne, vous avez fait un choix, vous en subirez les conséquences, c’est tout.


                                                                        • L. D. T. L. D. T. 17 mai 2010 17:16

                                                                          Sanas même avoir tout lu, « jeunesse où est-tu, que fais-tu ? » ?
                                                                          J’écris sur mon blog comment je vois la société d’aujourd’hui et je me prépare à la guerre civile dont on peut remercier les Bienpensants. Et je suis à peu près sûr que pas mal d’autres jeunes vont me suivre dans cette route, celle de la préparation à la guerre je veux dire.
                                                                          Pour le reste,http://ldtsocioblogue.over-blog.fr/article-la-bienpensance-dessin-complet-partie-1-49167839.html
                                                                          Mais peut-être devrais-je expliquer pourquoi mai 68 a échoué. Je ne l’ai jamais fait en détail après tout.


                                                                          • kitamissa kitamissa 17 mai 2010 17:36

                                                                            petits enfants de Mai 68,vous qui avez entendu parler de ce truc avec nostalgie par votre grand père ventripotant,avec son portefeuille d’actions,sa résidence secondaire à Ramatuelle et son appart avenue Suffren à Paris,profession libérale,une maîtresse ( sa secrétaire parce que mémé n’est plus baisable ) et l’Audi A 8 plus la Mini Cooper pour faire de la ville ...

                                                                            votre grand père étudiant en 68 ,avec ses tifs qui lui descendaient jusqu’au bas du dos parce que ça fait intello et révolté, qui avait le confort bourgeois de papa-maman,avec son assiette qui l’attendait sur la table familiale,votre grand-père donc étant jeune était devenu Léniniste Marxiste parce que ça faisait bien auprès des gonzesses de faire le révolutionnaire ..

                                                                            il falliat tout casser,faire venir les chars Soviétiques,ces braves grands frères qui avaient fait de la Russie un paradis terrestre, tandis que Mao en Chine transformait son beau pays en un nirvana comme jamais on n’aurait pu rêver...

                                                                            alors comme dans les révolutions on casse tout,on est allé dans les quartiers loin de chez soi pour y foutre le feu, retourner les bagnoles des pauvres gens ( salauds de capitalistes !) incendier les bus,faire des barricades,se friter avec les flics....et mettre le bordel partout ...

                                                                            les employés et ouvriers à qui on avait monté le bobéchon en leur faisant croire que le grand soir était arrivé s’étaient mis de la partie ...le tout bien orchestré par les syndicats et le PCF ,plus les mouvements Anarchistes estudiantins ...

                                                                            ça a foutu le merdier pendant un bon mois et demi,votre grand père se voyait déjà dans un pays où tout serait permis sans interdiction,où les riches auraient été pendus,leurs femmes et leurs filles outragées,et leurs maisons saccagées et offertes au peuple ..

                                                                            seulement,le hic,c’est que la branlette collective,ça dure qu’un temps,parce qu’il a bien fallu reprendre le boulot parce que la fin de mois arrivant et que le frigo était vide,qu’il fallait payer les traites ,que les vacances approchaient également,tout le monde est reparti au boulot comme avant,les patrons ont retrouvé leur bureau de patron,les travailleurs leurs bleus de travail et leur gamelle du midi,et les étudiants leurs universités qu’il a fallu déblayer tant c’était dégueulasse ...

                                                                            fnalement mai 68 n’a rien apporté du tout si ce n’est qu’il était plus facile de baiser qu’avant .....

                                                                            sinon,que dalle,du vent, regardez votre grand -père,c’est le premier à traiter les jeunes de petits branleurs ! ce qu’il était à son époque !

                                                                            regardez ce qu’est devenu Cohn Bendit maintenant,un pépé ventripotant,député Européen,avec un compte en banque bien rempli ,et qui doit bien se marrer en lisant des trucs sur la nostalgie de Mai 68 !


                                                                            • Yohan Yohan 17 mai 2010 17:41

                                                                              En catégorie bienpensance, le pompon de la semaine est décroché par Martine Billard, auquel s’ajoute le pompon de l’hypocrisie pour sa phrase « va-t-on demander aux femmes portant la burqa de se déshabiller dans la rue ? »


                                                                              • foufouille foufouille 17 mai 2010 17:51

                                                                                « va-t-on demander aux femmes portant la burqa de se déshabiller dans la rue ? »
                                                                                elles sont nues en dessous ?
                                                                                http://pagesalacon.sitesfactory.fr/sexy-burka.htm


                                                                              • Etre Realiste 17 mai 2010 18:32

                                                                                Arrêtez de vous prendre la tête...
                                                                                Parler sur AGORAVOX, ne sert à rien !!

                                                                                Abandonnez votre poste de travail et profitez des assedics....allez faire les marchés ou vendez à la sauvette....puis mettez-vous au RSA....

                                                                                Soyez débrouillards !! arrêtez de vous rendre esclaves avec le travail !!


                                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 18 mai 2010 07:57

                                                                                  Arrêtez de vous prendre la tête...
                                                                                  Parler sur AGORAVOX, ne sert à rien !!

                                                                                  Abandonnez votre poste de travail et profitez des assedics....allez faire les marchés ou vendez à la sauvette....puis mettez-vous au RSA....

                                                                                  Y en a y sont cons y disent arrêtez de parler et ils parlent , des neus-neus genre absolut-neu-neu

                                                                                  et mettez-vous au RSA

                                                                                  Si c’ est ça votre révolution ....c ’est pas gagné ....faiblard de chez pas costaud ...

                                                                                  Rire général au café du commerce ....


                                                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 18:33

                                                                                  un général Franco de porc genre Pornichet de la gare Salazar .... smiley


                                                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 18:36

                                                                                    Etre réaliste ,

                                                                                    J’ ai fait trente ans les marchés et foires , essaie seulement une année , tu me diras si c ’est un taf de branleur , si en plus tu gagnes de l’ oseille tu pourras parler .

                                                                                    Guignol ...


                                                                                    • Etre Realiste 17 mai 2010 21:55

                                                                                      On parle pas des mêmes sénégalais...jparle des vrais...
                                                                                      ceux qui vendrent sur paris, non loin de la Tour Eiffel, des Champs et Cie...pas ceux de ta campagne de merde !!
                                                                                      Mais toi, un pauvre français....
                                                                                      tu crois au discours des « profiteurs »
                                                                                      tu condamnes les « voleurs de poules » et tu lèches le cul des voleurs de boeufs(politiciens, banquiers, financiers)
                                                                                      tu condamnes les escroqueries au système de quelques centaines de millions d’euros, et tu oublies que dans le CAC40 on ne paie que 8% d’Impôt sur les sociétés via des holdings....que les 500 familles ne paient plus d’impôt grace au chèque de l’avoir fiscal...
                                                                                      Mais bon tu es un BEAUF, ce n’est pas de ta faute !!
                                                                                      On t’a inculqué cela depuis ton enfance....
                                                                                      Si tu aimes ta situation de « soldat » au service du système c’est que t’es un âne. C’est tout...
                                                                                      Continue à te tuer pour tes maîtres qui te traitent de Français d’en « bas »...
                                                                                      les gens comme toi, sont MEPRISABLES !!
                                                                                      Je préfère ceux qui savent se débrouiller !


                                                                                    • Etre Realiste 17 mai 2010 18:42

                                                                                      Capitaine...qui a dit c’est un taf de branleur espèce de pti con !
                                                                                      Tu sais lire ?!
                                                                                      Et si tu es nul dans les affaires, saches que des noirs analphabètes se font plusieurs milliers d’euros en vendant à Paris, des tours eiffel à des touristes !!

                                                                                      Ils se prennent pas la tête à déballer sur des marchés pourris, à respecter les règles et tout le tremblement....toi tu fais fait niquer par le système...
                                                                                      parce que ta suivi les « règles »...
                                                                                      Ces sénégalais eux ne s’embarassent pas avec vos histoires d’occidentaux qui n’y connaissent rien aux affaires...

                                                                                      J’ai dit, faut arrêter le salariat, et apprendre le système D !!
                                                                                      Commence par apprendre à lire !


                                                                                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 17 mai 2010 19:57

                                                                                        Mon con de réaliste ,

                                                                                        Si la vie pour toi c ’est d’ être au RSA , vas-y et profite de ton système D .

                                                                                        A mes enfants je veux pas leur laisser ta dette d’ enfoiré de profiteur .

                                                                                        Les Sénégalais , sur les marchés c ’est des pauvres types qui font de temps en temps une petite recette de misère , j’ ai été à côté d’ eux pendant des années .

                                                                                        T’ es un p’tit frimeur , branleur , profiteur , un sale con ...


                                                                                      • Etre Realiste 17 mai 2010 21:57

                                                                                        On parle pas des mêmes sénégalais...jparle des vrais...
                                                                                        ceux qui vendrent sur paris, non loin de la Tour Eiffel, des Champs et Cie...pas ceux de ta campagne de merde !!
                                                                                        Mais toi, un pauvre français....
                                                                                        tu crois au discours des « profiteurs »
                                                                                        tu condamnes les « voleurs de poules » et tu lèches le cul des voleurs de boeufs(politiciens, banquiers, financiers)
                                                                                        tu condamnes les escroqueries au système de quelques centaines de millions d’euros, et tu oublies que dans le CAC40 on ne paie que 8% d’Impôt sur les sociétés via des holdings....que les 500 familles ne paient plus d’impôt grace au chèque de l’avoir fiscal...
                                                                                        Mais bon tu es un BEAUF, ce n’est pas de ta faute !!
                                                                                        On t’a inculqué cela depuis ton enfance....
                                                                                        Si tu aimes ta situation de « soldat » au service du système c’est que t’es un âne. C’est tout...
                                                                                        Continue à te tuer pour tes maîtres qui te traitent de Français d’en « bas »...
                                                                                        les gens comme toi, sont MEPRISABLES !!
                                                                                        Je préfère ceux qui savent se débrouiller ....


                                                                                      • Etre Realiste 17 mai 2010 18:49

                                                                                        halalala....qu’est-ce que je me marre !!
                                                                                        REVOLUTION


                                                                                        • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 18:53

                                                                                          Très bien La Boetie. L’esprit des Lumières, la liberté, le libéralisme.

                                                                                          J’adore.

                                                                                          Ceux qui ne sont qu’uniquement préoccupé de sauvegarder leur part de butin devrait vraiment y réfléchir. Et les dépressifs de se soigner.

                                                                                          La vie est belle.


                                                                                          • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 18:54

                                                                                            devraient....


                                                                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 19:00

                                                                                            la liberte de couler son patron
                                                                                            et surtout d’etre fier de bosser pour 700€ jusqu’a la mort


                                                                                          • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 19:28

                                                                                            Jaloux. 


                                                                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 19:36

                                                                                            « Jaloux. »
                                                                                            de quoi ?
                                                                                            quand je pouvait bosser, j’ai eut des bons patrons
                                                                                            je mangeais avec eux et j’etais bien payer (un smic et demi)
                                                                                            tu fait parti des mec tu leur tend la main, ils te bouffent le bras

                                                                                            t’inquietes !
                                                                                            au pays de kronfi, yen a plein qui parle francais (en campagne, pas sur)
                                                                                            tu as aussi la turquie ou tchernobyl pour les ouvriers agricoles
                                                                                            peut etre que ton futur patron (francais) te paiera un dortoir liberal en tole entoure de barbele et de sulfateuses


                                                                                          • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 20:38

                                                                                            Waouh...

                                                                                            Devant tant d’expérience et de valeur, on ne peut que s’incliner.

                                                                                            Donc je me ferais bouffer.

                                                                                            C’est comment le désert, monsieur Prêchi-prêcha ?


                                                                                          • Dudule 17 mai 2010 21:38

                                                                                            Péripate le cuistre, qui s’appuie à nouveau sur son infinie cuistrerie pour ralier à sa cause un malheureux la Boétie tant refroidi qu’il n’en peut mais...

                                                                                            Si La Boétie était encore vivant, il vous péterait les genoux à coup de chaîne de vélo, à toi et tes semblables.


                                                                                          • Le péripate Le péripate 17 mai 2010 21:52

                                                                                            Je crois que t’aimerais bien me péter la gueule. Des antécédents de violence auparavant ?

                                                                                            Mais tu vois, je peux moi aussi dire ce que je veux sans risque.

                                                                                            Et je t’emmerde.


                                                                                          • Dudule 17 mai 2010 22:43

                                                                                            Je parlais de La Boétie, qui dénonçant l’oppression, dénonce tout naturellement tes semblables en religion.

                                                                                            Ce n’est pas parce que vous déterrez des cadavre que ce qu’ils ont écrit vous appartient, libéraux sans fois ni loi (qui vont bien finir par se faire péter massivement la gueule s’ils persistent... et je ne serai pas le seul à blâmer, loin de là).

                                                                                            D’ailleurs, tiens, puisqu’on me laisse l’occasion d’y revenir :

                                                                                            La sentence suivante, à la syntaxe boiteuse(*), s’adresse à qui exactement ? Réponds moi, fait moi rire encore une fois !
                                                                                             smiley 

                                                                                            "Ceux qui ne sont qu’uniquement préoccupé de sauvegarder leur part de butin devrait vraiment y réfléchir.« 

                                                                                            (*)Il me semble qu’il conviendrait d’écrire : »Ceux qui ne se préoccupent que de la sauvegarde de...", ou quelque chose de semblable.

                                                                                            Mais un cuistre est un cuistre, préférant les circonlocutions oiseuses d’une énonciation approximative qu’il pense épate-couillon (sans lesquelles, en bon propagandiste qu’il est, il est nu comme un vers), à la clarté d’une langue franche dépourvue d’artifice . Les méandres d’un style lourdingue et alambiqué ne font que transcrire les méandres d’un esprit fourbe et plus ou moins conscient de l’être.

                                                                                            Comme tu l’as rappelé il y a quelques mois, Boileau écrivit : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », encore que dans ton infinie cuistrerie, tu n’as pas été foutu de le cité correctement, et l’a interprété à contresens. Nostalgie d’une autre grosse tranche de rigolade due à notre ami le Péripate, le Bouvard et Pécuchet (les deux à lui tout seul !) d’Agoravox.


                                                                                          • foufouille foufouille 17 mai 2010 22:45

                                                                                            ho ! la pauvrre petite chochote de peripapatounet qui dde crever son patron !


                                                                                          • Le péripate Le péripate 18 mai 2010 05:26

                                                                                            Sans artifices : vous êtes deux tarés qui pourrissez un forum citoyen.

                                                                                            Est-ce que c’est assez clair ?


                                                                                          • foufouille foufouille 18 mai 2010 10:27

                                                                                            « Donc je me ferais bouffer. »
                                                                                            tu perdras ton boulot, c’est pas evident ?
                                                                                            et quand le culto saura que tu lui a tout fait perdre, ca va etre le fusil
                                                                                            ou la fourche


                                                                                          • Annie 17 mai 2010 19:08

                                                                                            C’est vrai, il suffit de mentionner mai 68, et on dégaine les « bobos », la gauche caviar etc..
                                                                                            Si mes souvenirs sont exacts, les étudiants n’ont pas été les seuls à croire à mai 68 ; il y avait aussi la plèbe qui espérait des jours meilleurs ; sans oublier que le mouvement s’est rapidement internationalisé. Réduire mai 68 à des manifestations d’étudiants est oublié pour les plus anciens ce que le système politique avait d’étouffant et de répressif à l’époque, que les médias étaient encore plus asservis qu’aujourd’hui, qu’il n’y avait qu’une télévision d’état, et que la police batonnait sans trop de discrimination.
                                                                                            J’ai dû mal à reprocher aux jeunes aujourd’hui de ne pas se battre ; quand la peau de chagrin se rétrécit, chacun pense à soi ou s’étourdit dans la surconsommation.
                                                                                            En 68, on pouvait encore rêver et croire à un monde meilleur. En y repensant, cela a été un privilège de vivre cette époque.


                                                                                            • foufouille foufouille 17 mai 2010 19:30

                                                                                              "J’ai dû mal à reprocher aux jeunes aujourd’hui de ne pas se battre ; quand la peau de chagrin se rétrécit, chacun pense à soi ou s’étourdit dans la surconsommation."

                                                                                              le flicage des pauvres, la manipulation des masses, tele debile, etc est justement dut a cette epoque
                                                                                              les ploutocrates defendent leur steack avarie
                                                                                              la grece et la thailande sont des test
                                                                                              on verra .........


                                                                                            • debase 17 mai 2010 19:56

                                                                                              @Annie

                                                                                              << les étudiants n’ont pas été les seuls à croire à mai 68 ; il y avait aussi la plèbe qui espérait des jours meilleurs >>

                                                                                              Essayez de vous renseigner un peu plus... Vous verrez qu’entre ’la plèbe’ et les ’étudiants’ le courant n’est pas du tout passé. Les syndicats ont récupéré le mouvement, le pouvoir se sentant acculé.

                                                                                              Quant aux ’jours meilleurs’, la croissance était là, et le Gaullisme - un régime qui ne ressemblait en rien à la droite des affairistes bling bling actuelle - essayait quand même d’en faire profiter tout le monde.

                                                                                              N’oubliez pas que Cohn-Bendit a été expulsé de France manu-militari avec l’assentiment populaire.

                                                                                              Si le foutoir avait vraiment continué ça se serait terminé très mal pour les agitateurs car personne à part quelques groupuscules trotskyste/maoïste ne voulait d’une vraie révolution


                                                                                            • Annie 17 mai 2010 20:55

                                                                                              Il ne s’agit pas d’un courant qui passe ou non, mais plutôt d’un ras le bol général. Les étudiants ont été le catalyseur, mais le mouvement ouvrier a suivi ou du moins s’est identifié à leur mouvement de protestation. 
                                                                                              Mai 68 a été un produit de la jeunesse, insouciante, non violente, naïve et affranchie de tout souci financier. Faire grève avec un petit salaire et une famille à nourrir est beaucoup moins évident. Pourtant, l’espace d’un mois, je crois qu’il y a eu une réelle convergence d’intérêts plutôt qu’un mouvement solidaire. Il est stupide de dire que mai 68 est responsable de ceci ou de cela. Mai 68 a été comme tout événement historique un produit de son époque ;


                                                                                            • kitamissa kitamissa 17 mai 2010 23:44

                                                                                              non,pas tous les ouvriers !.
                                                                                              ..
                                                                                              en 68 j’avais 26 ans ,chef d’équipe dans le BTP ,et nous on n’a pas fait grêve ,ben oui y’avait du boulot....

                                                                                              pas le temps de participer à ces conneries,si des pauvres mecs se sont laissé abuser,c’est bien dommage pour eux,ils en sont vite revenus !...

                                                                                              on avait deux chantiers en région parisienne ,un à Charenton le Pont,et l’autre Boulevard St Germain à Paris ( pas loin du Bd ST Michel )

                                                                                              au moment des évènements,des espèces de branleurs genre Beatniks sont entrés sur le chantier ( un immeuble qu’on aménageait en bureaux ) ...

                                                                                              ils sont venus nous raconter leurs salades : camarades,soyez unis avec vos frères etc ..etc.....

                                                                                              on les a chopés,le plâtrier a gaché une auge de plâtre,on leur a foutu la gueule dedans,et on les a virés à coups de lattes dans le cul !

                                                                                              on ne les a jamais revus malgré leurs menaces !


                                                                                            • debase 18 mai 2010 11:34

                                                                                              @Annie

                                                                                              << Mai 68 a été un produit de la jeunesse, insouciante, non violente, naïve et affranchie de tout souci financier. >>

                                                                                              Vous avez presque tout dit : en un mot il s’agissait bien de la jeunesse ’bourgeoise’ et même ’grand-bourgeoise’. Celle-ci savait parfaitement que jamais la police ne tirerait sur eux...

                                                                                              A aucun moment ’le peuple’ n’a eu la moindre empathie/sympathie pour ces jeunes nantis qu’on entendait cependant à tout instant dans les médias nous parler doctement de Marx ou Mao en se prenant au sérieux. D’ailleurs ’le peuple’ aurait fini par agir de manière très directe si le foutoir s’était prolongé (voir le post de Katimissa auquel j’adhère). Encore une fois, Cohn-Bendit a été expulsé avec l’assentiment de 80% de la population...

                                                                                              Si MAI68 a eu tellement de conséquences c’est que tous ces jeunes ’révolutionnaires’ se sont ensuite retrouvés partout aux postes clés, comme l’étaient avant eux leurs propres parents, et ont pu alors user de tout leur pouvoir pour mettre en pratique et contribuer à répandre leur vision du monde : « il est interdit d’interdire » et « jouissons sans entrave ».

                                                                                              Concernant les médias et la communication, c’est un secteur qu’ils ont totalement investi et nous en subissons encore tous les jours les conséquences...

                                                                                              J’ajoute que je suis convaincu que ce mouvement a été plus ou moins manipulé afin d’abattre De Gaulle et sa politique qui allait à l’encontre des intérêts Israélo-Américains


                                                                                            • foufouille foufouille 18 mai 2010 11:43

                                                                                              "Cependant, depuis quelques mois, voire une année, des symptômes importants d’une détérioration de la situation économique française ont fait leur apparition. Le nombre de chômeurs s’accroît régulièrement : début 1968, ils sont déjà près de 500 000. Les jeunes se trouvaient les premiers touchés et en 1967, le gouvernement doit créer l’ANPE. La grande grève des mineurs de 1963 a signalé le malaise d’un monde de la mine qui vit ses dernières années avant le début d’une crise fatale. Un nombre important de grèves se tiennent aussi entre 1966 et 1967, en région parisienne comme en province. Deux millions de travailleurs sont payés au SMIG et se sentent exclus de la prospérité, dont beaucoup d’OS des usines, de femmes ou de travailleurs immigrés. Les salaires réels commencent à baisser et les travailleurs s’inquiètent pour leurs conditions de travail. Les syndicats s’opposent ainsi aux ordonnances de 1967 sur la Sécurité sociale. Des bidonvilles existent encore, dont le plus célèbre est celui de Nanterre, directement sous les yeux des étudiants."

                                                                                              Des grèves et occupations d’usine spontanées se multiplient donc jusqu’à la mi-mai. La première a lieu à l’usine Sud-Aviation Bouguenais (44) le 14 mai avec 2682 salariés. Le 22 mai, 10 millions de salariés ne travaillent pas (en grève ou empêchés de travailler). Les syndicats débordés dans le déclenchement de cette grève surprise reprennent petit à petit la tête du mouvement. L’acceptation par les « grèvistes sauvages » de l’autorité de leurs syndicats de tutelle va immobiliser la grève dans une situation de statu-quo qui va perdurer jusqu’au 30 mai. De la sorte, Les portes des usines se referment devant les manifestations des étudiants venus défiler à Billancourt, au grand dam des « gauchistes » qui rêvent d’une union sacrée entre intellectuels et ouvriers. Mais les ouvriers eux-mêmes se méfient de ces étudiants gauchistes qu’ils identifient à la classe montante de leurs dirigeants actuels. Cependant, les syndicats, par cette action, n’isolent pas seulement les ouvriers des influences « petite-bourgeoises » des étudiants mais aussi des autres travailleurs d’autres entreprises et empêchent, de la sorte, qu’ils se reconnaissent ainsi des intérêts communs dans cette lutte. Quoi qu’il en soit, leurs revendications du moment ne peuvent en aucun cas être alignés sur Les revendications typiques des grèves classiques lancées par la C.G.T ou la C.F.D.T. Certaines restent, certes, traditionnelles par certains côtés (augmentation des salaires, meilleures conditions de travail) mais d’autres sont nouvelles : Il s’agit en effet de revendications qualitatives (pour plus d’autonomie, responsabilité du salarié, forme de cogestion des entreprises, etc.).

                                                                                              Y AVAIT QUE DES BOBOS ?


                                                                                            • debase 18 mai 2010 12:25

                                                                                              @foufouille

                                                                                              Vous avez lu cela où ? (il est vrai que les MAI68ards en sont à l’âge d’écrire leur mémoire  !!!).

                                                                                              Ca ne contredit en rien mes affirmations. Aucun des problèmes économique et des difficultés sociales évoquées ne méritait à l’époque la moindre ’révolution’, tout le peuple savait très bien cela et n’a pas suivi le mouvement des ’étudiant’...

                                                                                              En 68 le pays était en pleine croissance même s’il existait bien quelques inévitables problèmes, la crise n’est apparue qu’en 74.


                                                                                            • foufouille foufouille 18 mai 2010 12:49

                                                                                              "En 68 le pays était en pleine croissance même s’il existait bien quelques inévitables problèmes, la crise n’est apparue qu’en 74."
                                                                                              suite a mai 68 et voulu
                                                                                              10 000 000 de salaries en greve c’est pas rien
                                                                                              pour diriger un mouvement, il faut etre rentier ou fils de bobos
                                                                                              92pc des etudiants fils de bobos ca fait beaucoup trop
                                                                                              alors si il fallait geuler
                                                                                              et il faudrait recommencer


                                                                                            • Blue boy Blue boy 17 mai 2010 19:16

                                                                                              Ni jeune, ni 68ard (j’ai 46 ans), j’ai bien apprécié l’article aussi, je ne vois pas en quoi l’auteur donne des leçons, chaque terme étant au contraire très mesuré.
                                                                                              ça ne sert à rien de s’insulter, on peut discuter sans utiliser pour autant des termes vindicatifs.
                                                                                              Pour vouloir changer le monde, il faut déjà savoir écouter l’autre (cqfd).
                                                                                              Ceux qui veulent à tout prix trouver un bouc émissaire et créer la division jouent le jeu des puissants de ce monde (qui abhorrent par dessus tout l’unité des peuples).
                                                                                              Et franchement, c’est pas vraiment le moment...


                                                                                              • debase 17 mai 2010 19:32

                                                                                                @Blue boy

                                                                                                Je ne dis pas que c’est votre cas mais on peut être 68ard sans le savoir.

                                                                                                L’intox et le conditionnement, de la jeunesse en particulier, par les médias ou l’E.N. depuis 40 ans a été tellement efficace...

                                                                                                Certains affirment même que N. Sarkosy en est un bel exemple et je suis d’accord avec eux...

                                                                                                Ce sont justement ’les puissants’ comme vous dites qui ont organisé le truc en 68.


                                                                                              • Blue boy Blue boy 18 mai 2010 01:17

                                                                                                Si je vous comprend, avant 68 il n’y avait pas d’intox et de conditionnement ?
                                                                                                Vous êtes persuadé de ce que vous avancez ou vous êtes gaulliste pur et dur ?
                                                                                                Sarkozy je m’en fous de savoir s’il a été intoxiqué par les médias, c’est un incapable juste intéressé par le pouvoir.
                                                                                                Bref, pour vous, tout le monde est manipulé, il n’y a que vous qui soyez d’une lucidité exemplaire.
                                                                                                Pour moi, c’est juste le capitalisme qui a récupéré le mouvement. Une fois de plus, tout comme la bourgeoisie a récupéré 1789.


                                                                                              • debase 18 mai 2010 10:34

                                                                                                @Blue boy

                                                                                                Il faut d’abord comprendre que le ’vrai’ pouvoir est dans les mains de celui qui sait manier le verbe !!!

                                                                                                C’est bien plus efficace que l’argent.

                                                                                                D’ailleurs les capitalistes le savent bien, eux qui font tout pour s’approprier les médias...


                                                                                              • jaja jaja 17 mai 2010 19:41

                                                                                                68 c’était aussi un puissant mouvement de grève et des militants ouvriers qui ont été, comme souvent pour ne pas dire toujours, été trahis par ceux qui se prétendaient leurs chefs... Et qui pour beaucoup n’avaient qu’une envie... diriger....bref le pouvoir et ses lustres a attiré pas mal d’arrivistes....

                                                                                                Mais combien d’autres que l’on voit toujours aux manifs et dans les réunions et qui se sont battus toute leur vie en restant fidèles à leurs idéaux de jeunesse ? Et qui ne finiront pas riches mais avec une petite retraite de merde et qui sont toujours locataires et sans un sou de côté...

                                                                                                Généraliser 68 en prenant comme objet d’analyse ceux qui ont trahis le mouvement et ses partisans est un peu fort de café !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LilianeBaie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès