• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Lettre ouverte au président de la République sur l’engagement en (...)

Lettre ouverte au président de la République sur l’engagement en Afghanistan

Monsieur le Président de la République,

Le refus d’engager la France dans la guerre en Irak a été la plus importante des décisions prises par votre prédécesseur. Le Président Jacques Chirac a ainsi réaffirmé l’attachement de la France au respect de la souveraineté des Etats, dans l’esprit de la charte des Nations Unies. Dans la grande tradition gaulliste, il a d’un même mouvement réaffirmé l’indépendance de notre pays vis-à-vis de la politique clairement hégémonique des Etats-Unis d’alors.

Depuis, les faits lui ont donné raison puisque la plupart des pays qui s’étaient lancés inconsidérément dans cette guerre d’agression aux côtés de l’Administration Bush l’ont regretté et se sont progressivement désengagés.
Le précédent irakien aurait dû inciter à faire preuve de la même réserve et de la même prudence vis-à-vis d’un pays à la réputation plus difficile encore, l’Afghanistan, pays où votre prédécesseur avait cantonné l’essentiel de l’engagement français à des opérations de coopération civile, hors du périmètre des hostilités.

A rebours de vos déclarations publiques de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle, vous avez fait l’année dernière un choix radicalement différent, conforme d’ailleurs à la décision prise au même moment - que vous n’aviez pas, celle-là, annoncée avant juin 2007 - de réincorporer complètement la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN. En contrepartie, l’assurance pourtant donnée que notre pays pèserait d’un poids accru dans l’urgente et nécessaire redéfinition de la stratégie de l’ISAF en Afghanistan, est restée sans effet. Comme en Irak, les principales victimes de la guerre en Afghanistan sont avant tout les populations civiles. Des crimes de guerre y ont été perpétrés, en particulier dans la base de Bagram, cadre de tortures, d’exécutions sommaires et d’autres exactions simplement sous-traitées aux hommes de main du régime Karzaï. De notoriété publique, le pseudo-gouvernement en place à Kaboul est totalement corrompu et a partie liée avec le narcotrafic, voire avec certains groupes d’insurgés eux-mêmes. De plus, sa légitimité reste nulle, les élections d’août dernier, massivement entachées de fraude, n’ayant toujours pas été validées. Pourra-t-on encore longtemps justifier cette guerre en prétendant défendre la démocratie ?

En réalité tout comme en Irak, on assiste à une manipulation de l’information pour se donner bonne conscience. Ainsi, la fable selon laquelle l’insurrection serait instrumentalisée par quelques milliers de talibans étrangers n’est pas sérieuse. Comment les rebelles pourraient-ils résister à des armées occidentales puissantes s’ils n’étaient eux-mêmes majoritairement afghans et soutenus par une grande partie du peuple afghan ? A l’évidence, les insurgés sont dans la population, notamment pachtoune, comme des poissons dans l’eau et leurs rangs se renforcent chaque jour un peu plus, au fil des bombardements aveugles lancés contre les civils par la coalition.

Enfin, on apprend maintenant de sources sûres et concordantes que nombre de pays de l’ISAF achèteraient la paix dans leur secteur de contrôle, finançant ainsi sous couvert « d’aide à la reconstruction » l’insurrection de le narco-trafic, alors même que la raison d’être de l’intervention est de les combattre. Pire, l’embuscade d’août 2008 où dix soldats français sont tombés, aurait résulté de l’existence de ces pratiques auxquelles, toujours selon les mêmes sources, l’armée française aurait refusé de se prêter ! Le ministre de la Défense a multiplié les démentis depuis une semaine, mais sans convaincre ni faire taire les affirmations de la presse internationale, des hautes sphères de l’OTAN et de certains acteurs du terrain. Hervé Morin doit pourtant répondre : ces pratiques, qui réduiraient à néant le peu d’efficacité de l’engagement militaire international en Afghanistan, existent-elles ? Pourquoi l’Italie dément-elle toute implication du « gouvernement Berlusconi » plutôt que du « gouvernement italien » tout court ? Ont-elles, oui ou non, eu un lien avec le drame d’Uzbine ?

A l’heure où plusieurs pays occidentaux commencent à évoquer leur retrait d’Afghanistan, où les promesses d’hier ne sont pas tenues, où la stratégie en œuvre, militaire et politique, paraît dans l’impasse, il serait inimaginable que la France, hier si sage sur l’Irak, soit à la remorque des Etats-Unis, et s’accroche à une guerre qui n’a jamais été vraiment la sienne.

Le temps presse alors que, jour après jour, des soldats français sont tués ou blessés. Il nous paraît ainsi grand temps qu’il soit sérieusement répondu aux multiples interrogations que soulève l’engagement militaire de la France en Afghanistan. A cette fin, nous vous demandons solennellement l’organisation d’un débat avec vote à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de notre plus haute considération.

Jean-Louis MASSON, Sénateur de la Moselle

Nicolas DUPONT-AIGNAN, Député de l’Essonne



Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (124 votes)




Réagissez à l'article

288 réactions à cet article    


  • Charles Martel Charles Martel 30 octobre 2009 10:13

    Monsieur Dupont Aignan vous êtes un politique que je respecte. Il en faudrait plus (de tous bords) comme vous dans ce pays.

    merci pour cet article qui pointe du doigt le déphasage complet de notre politique militaire extérieure.

    Et j’espère vous lire plus régulièrement par ici.


    • non666 non666 30 octobre 2009 12:19

      Moi j’aurais pu vous respecter.

      Que repondez vous aux accusations de membership de la Franco-americaine et du groupe « Le Siecle » ?
      Deux organisations qui preparent la mondialisation sous tutelle....
      Monsieur le young leader des interets US coté pile et gaulliste coté face, quel est le coté le plus actif ?


    • Montagnais Montagnais 30 octobre 2009 13:14

      Bonjour Charles, j’espère vous lire plus régulièrement par ici aussi..


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 30 octobre 2009 18:03

      Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de notre plus haute considération.

      Jean-Louis MASSON, Sénateur de la Moselle

      Nicolas DUPONT-AIGNAN, Député de l’Essonne

      Et je te cire les pompes ! 



    • Internaute Internaute 30 octobre 2009 18:56

      Charles Martel est connu pour avoir libéré la France de l’invasion arabe (Bataille de Poitiers en 732). Je suppose que le choix de ce pseudonyme sous-entend un attachement idéologique à l’illustre héro auquel il se réfère.

      J’attire votre attention sur ce que Dupont-Aignant s’accomode trés bien de l’invasion de notre pays par les africains. En fait, le parti DLR c’est le FN sans sa composante traitant de l’immigration. C’est pourtant ce volet qui décidera de tout dans les 25 ans qui viennent. Le reste lui sera entièrement subordonné si d’aventure les français cessent de diriger ce pays.


    • Alex Joubert 30 octobre 2009 10:19

      Nous y sommes, il faut assumer. Le devoir d’une grande nation n’est pas de se retirer lâchement. Nous avons besoin en Afganhistan d’une véritable armée européenne, qui puisse peser face aux Etats-Unis et les positions regrettables de McChrystal.


      • jako jako 30 octobre 2009 10:30

        Bonjour Alex, « et s’accroche à une guerre qui n’a jamais été vraiment la sienne. », nous n’avons rien à faire là bas ni nous ni personne, cette guerre n’a ni objectif ni fin en soi


      • mac 30 octobre 2009 10:42

         Une armée européenne pour l’instant cela s’appelle une utopie car il faudrait des années pour y parvenir à condition qu’on se mette un jour d’accord. Cela ne peut commencer que par quelques pays vraiment déterminés à le faire, sans chevaux de Troie américains comme il y en a bien trop en Europe.
        Le rôle d’une grande nation c’est avant tout d’être elle même et non pas le « caniche » d’une autre surtout au moment où celle-ci risque de perdre sa suprématie.
        La France de de Gaulle a su se retirer et pourtant c’était une grande nation économiquement et militairement, aujourd’hui nous ne sommes plus que l’ombre de nous mêmes, surtout politiquement...Se retirer n’est pas forcément lâche et demande parfois beaucoup plus de courage que de suivre par faiblesse.


      • non666 non666 30 octobre 2009 12:15

        L’heroisme de ceux qui ne risquent rien dans un monde ou le service militaire a été supprimé est en effet admirable.

        Nous y sommes sur des mensonges : ceux qui liaient les attaques a l’anthrax, les attaques du 11-09 à un Oussama benladen installé et financé par les etats unis en Afghanistan depuis l’invasion soviétique....

        Nous y sommes sur ’l’oublie" de raconter au peuple de France que les talibans eux-memes avaint proposé de livrer Oussama contre les PREUVES de son implication dans les attentats. Ce qui correspond au minimum de la legalité qu’on ettent de chaque etat.
        C’etait les interets et la propagande US contre une legalité qui ne nous choque dans aucun autre pays....

        Donc oui, le retrait est justifié.
        C’est le merdier es yankees, qu’il y creve !


      • Antoine Diederick 30 octobre 2009 14:05

        Alex, avez-vous pu lire que le contingent italien sur place avant les soldats français payait les talibans pour ne pas se faire « tirailler » et que les français l’ignoraient....dès lors la question est :« Qui est responsable ? »

        Le commandement italien, le commandement français ou le commandement de l’Otan ?

        c’est exactement le même cas que l’assassinat des paras belges en RDC.....


      • Antoine Diederick 30 octobre 2009 14:10

        je propose cette réflexion pour dire que les flons flons de l’héroïsme sont pénibles quand finalement si ce que je dis plus haut se vérifie , « on » aurait sacrifié sa troupe par manque de vigilance. On en fait des victimes.


      • saint_sebastien saint_sebastien 30 octobre 2009 14:23

        mais qu’attendez vous pour partir au front, Alex fils de bourgeois ? ...


      • Yohan Yohan 30 octobre 2009 18:39

        C’est l’âge où l’on se croit immortel et où l’on pense que la France ne peut conduire que des guerres nobles. Toutefois, c’est un peu tard pour retirer nos troupes de ce bourbier car en le faisant, il y a pas mal d’innocents afghans qui vont payer l’addition là bas de leur collaboration avec les armées. Au moins, on peut tenter de mettre en garde Karzai quant aux dérives constatées de son administration corrompue.


      • Internaute Internaute 30 octobre 2009 18:45

        Et c’est un gamin de 14 ans qui cela ? Laissez-moi rire.


      • jaja jaja 30 octobre 2009 19:10

        « il y a pas mal d’innocents afghans qui vont payer l’addition là bas de leur collaboration avec les armées »..

        Ceux qui collaborent avec les armées d’invasion ne sont pas des innocents mais des traîtres !


      • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 10:20

        La meilleure manière de faire la guerre à l’Islam totalitaire, c’est de l’ignorer là-bas et de le contenir ici. Comme le communisme, il est antinomique avec le développement et le progrès et s’écroulera bien tout seul. L’illusion de pouvoir faire le Bien d’autrui contre lui-même est la plus dangereuse des illusions.


        • abdelkader17 30 octobre 2009 11:07

          @Péripate
          La voie de son maitre de Washington vient encore nous distiller comme un poison mortel les fables de la maison blanche et de ses affidés,il aurait été étonnant que l’aide de camp de l’impérialisme puisse nous produire autre chose que ce raisonnement falacieux et mensonger qui caractérise son faible contenu de pensée.
          Qui agresse qui ?
          la terreur est du côté de tes maitres, ces assassins sans scrupule qui ont détruit le berceau des civilisations,anéanti une société en la ramenant au moyen âge,tout le monde pourra se procurer des informations sur la société Irakienne avant le déferlement des barbares de l’occident,c’était une société très avancée avec un très haut niveau d’instruction et même pour les femmes,qu’en est il aujourd’hui ? société confessionnalisée par la terreur et les attentats perpétrés par les occupants afin de semer le cahot.
          Tes amis sont dans un bourbier dont ils ne sortiront pas,la fuite est donc préférable,nous assistons en ce moment même à la décadence et l’agonie du dernier empire.


        • le-Joker le-joker 30 octobre 2009 11:15

          C’est une évidence Péripate qu’il faut absolument laisser l’Islam se débrouiller seule. Laissons les Chiites et les Sunnites régler leurs problèmes, ils sont très doués pour cela.


        • armand armand 30 octobre 2009 11:25

          Abdel,

          Assez d’accord avec toi sur les destructions criminelles en Irak.
          D’autant qu’il eût suffi de renverser S.H et son clan et de le remplacer par un autre, plus présentable (et il y en avait).
          Maintenant, les talibans avec des moyens plus artisanaux se sont employés à détruire de fond en comble toutes les traces de la société pré-islamique, notamment bouddhiste. Et ce n’était guère une ’bavure’ mais une volonté délibérée.
          Alors l’attends ton indignation...


        • abdelkader17 30 octobre 2009 11:35

          @Armand
          « guerre et mondialisation a qui profite le 11 septembre »
          Michel Chossudovsky
           tu y trouveras matière à réflexion, ça t’aideras peut à sortir de ces schémas binaires que tu nous présentes.


        • Jojo 30 octobre 2009 11:44

          En passant, vous rectifiez une omission majeure de l’auteur dans son excellente lettre ouverte, le mot-clé ‘Islam’. ! Et même mieux « Guerre à l’islam »... « totalitaire étant ici à l’adresse des âmes sensibles ». La dite guerre pour vous, ne doit même plus être discutée ou pire débattue, puisque vous en êtes à « Le meilleur moyen de la faire ».

          Ni une ni deux, vous associez comme prévu Islam … naturellement à ‘totalitaire’ ce qui est une version à peine retouchée de votre usage pour le moins fâcheux du mot ‘fasciste’ à l’adresse de la dite religion-système politique et au passage de tous ses adeptes. Prenant bien le soin de laisser planer le doute… Mais de qui parle t-il ? Des talibans auquel cas le ‘totalitaire’ serait idoine ou des afghans en tant non pas que peuple agressé, mais en tant que muzz.

          Comme de bien entendu, vous resituez le débat dont s’écarte dangereusement l’auteur (c’est du moins ce que vous croyez), lorsque vous prenez le soin de rappeler à tous, qu’Afghanistan (et par extension, Irak, Liban, Gaza et Iran si affinités), c’est « on », le monde libre quoi, qui se ferait des illusions en se figurant qu’il pourrait faire le bien d’autrui contre leur gré… Le bien d’autrui… Sympa ça. 

          Une fois n’est pas coutume, le mot socialiste décidément bien trop soft est laissé de côté au profit de ‘communiste’ bien plus chargé en symboles mais aussi en confirmations historiques de l’adéquation du mot ‘totalitaire’. 

          La suite est classique, on démonte la machine avec un (ou deux pas plus), slogans à fort impact, à grand renfort d’antinomique avec des concepts positifs de base genre développement et progrès et on en conclut qu’il s’écroulera bien de lui-même. Avec cet avantage certain, que là c’est officiel, personne ne sait plus vraiment si on parle toujours de cette association ‘islam totalitaire’ comprendre ‘Talibannisme’ ou si bien au contraire, on parle simplement d’Islam tout court. 

          En effet, le dangereuse d’illusion de pouvoir faire le bien d’autrui contre leur volonté, peut très bien (pour appuyer), faire allusion (en occident cette fois), à quelques musulmans qui ne seraient en rien politisés et qui représenteraient donc bien l’Islam tout court et qui seraient quand même à « contenir », parce qu’en croyants naïfs et sincères, ils pourraient se figurer qu’ils pourraient faire le bien des autres par du prosélytisme ou même par un simple rappel de valeurs bien connues telles que le sens de la vérité et de la morale ou encore celui de la solidarité d’un groupe qui à aucun moment ne nie le caractère inviolable du territoire de l’individu.

          http://www.rue89.com/mon-oeil/2009/10/28/quand-schwarzy-la-joue-da-vinci-code-pour-insulter-un-depute?page=0#commentaires

          PS : ça y est vous avez vu... Qu’est-ce que ça fait du bien... Pas si con le Schwarzzy finalement.


        • manusan 30 octobre 2009 11:47

          Peripate je pluche

          Il y a déjà bien assez à faire avec chez nous. De tout de façon notre meilleur ambassadeur, c’est la société de consommation, même les plus grands fidèles en sont drogués. Laissons faire le commerce, c’est plus efficace que l’armée, et moins culpabilisant.


        • morice morice 30 octobre 2009 11:48

          « Comme le communisme »


          eh chez vous ça devient monomaniaque...

        • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 12:04

          Oui, Jojo, j’ai effectivement un point de vue que je revendique comme dogmatique : l’individu contre la tribu. Libre à vous de vous livrer aux délices fusionnels du Paradis Perdu. Mais je sais aussi que la tribu se désigne elle-même toujours par le nom des « Hommes », déniant l’humanité aux autres, et de ceci la société ouverte doit se défendre.

          Abdel, je ne sais pour mes maîtres, ignorant qui ils sont. Mais je sais que tes maîtres à toi n’auront de cesse de venir vendre pétrole et ressources naturelles, incapables d’obtenir autrement les biens qu’ils désirent, à l’image d’un Iran assis sur une des plus grandes réserves au monde de pétrole, et incapable de raffiner assez d’essence pour ses propres besoin. Ce n’est pourtant pas une technologie de pointe. La guerre est alors le moyen le plus idiot et le plus onéreux pour obtenir ce dont nous avons besoin. Il suffit de s’adresser au meilleur prix.


        • Jojo 30 octobre 2009 12:10

          Vos slogans je connais merci... Mais encore, rien à dire sur le message dans le message ? Pas d’appel à la censure fût-elle anti-libérale. Il y a pourtant grave offense...


        • abdelkader17 30 octobre 2009 12:14

          @Péripate
          A quoi a mené la stratégie du containment (endiguement )en Europe de l’ouest ,à la création d’une structure terroriste de l’otan le réseau gladio afin de discréditer les partis communistes en Europe de l’ouest et mettre ces attentats sur le compte du terrorisme d’extrême gauche très actif dans ces années (attentat de la guerre de Bologne en Italie ,tueurs du brabant en Belgique).
          Otan structure démocratique ou organisation terroriste ?


        • abdelkader17 30 octobre 2009 12:23

          @Péripate
          les maitres du mensonge et leurs sbires, malgré leur monopole de l’information ne triompheront jamais devant la vérité et le verdict des faits ,c’est une entreprise vouée à l’échec ,a part les quelques alliés des structures terroristes mondiales utilisant le faux de la démocratie pour des pillages en règle de territoires souverains et leur prédation grandissante ,plus personne ne peut croire dans ces projets prétendument démocratiques,le complot du 11 septembre, les deux Busheries qui s’en suivirent,le soutien constant au terrorisme sioniste de nos bons démocrates auront totalement entamé le crédit des politicards fascistes sous ordre de la bannière étoilée.


        • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 12:51

          Je ne vois pas en quoi Morice Jojo et Abdel ne sont pas satisfait de ma position isolationniste : sanctuariser l’Islam n’est-il pas le but de tous leurs efforts ? Faut-il en plus l’adopter ? La réponse est non. Trois fois non.


        • Gazi BORAT 30 octobre 2009 12:55

          @U PERIPATE

          Fut un temps ou le très libéral Ronald Reagan armait les fondamentalistes afghans contre un régime progressiste.

          A cette époque, les Droits de la Femme s’effaçaient devant la lutte contre le communisme athée.. Et le Fig mag n’en avait que pour ses Moudjahidines qui opposaient leur foi aux alliés du Dr Najibullah..

          gAZi bORAt


        • ZEN ZEN 30 octobre 2009 12:57

          @ Gazi
          Tout à fait !
          Mais le Péripate a une mémoire sélective...


        • abdelkader17 30 octobre 2009 13:19

          erratum
          faux nez


        • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 13:30

          J’ai plus de mémoire que les perroquets du Komintern. Les années 80 et l’élection de Reagan représentent en effet une défaite politique des libertariens face aux conservateurs à l’intérieur du parti Républicain. Et justement sur cette question de l’impérialisme.
          La rupture eu lieu définitivement quand un libertarien brula son livret militaire en plein meeting.

          Je peux rappeller aussi Thoreau et son opposition à la guerre du Mexique, Menken et son opposition à Roosevelt et à l’intervention américaine en Europe, Rothbard qui s’associe avec la New Left contre la guerre au Vietnam, etc...

          Et je me rappelle aussi les crimes sur lesquelles vous souhaiteriez faire un silence poli.


        • Gazi BORAT 30 octobre 2009 13:37

          LES LIBERTARIENS !!!

          Encore une de ces sectes folkloriques, à l’instar des Amish de Pennsylvanie comme aiment à en conserver les Etats Unis..

          Reagan, défaite des Libertariens ? Parce que ces allumés avaient une chance de gagner quelque chose à cette époque ?

          gAZi bORAt


        • Jojo 30 octobre 2009 13:53

          « J’ai plus de mémoire que »

          Ah ben dans ce cas, vous vous souvenez sûrement début 2008 quand vous disiez à Masuyer, quelque chose comme : « hier quelqu’un cherchait un islamo-gauchiste, alors je me suis permis de répondre à ta place… »

          Et vu votre mémoire d’éléphant, il est vraiment dommage que vous n’ayez pas voulu réagir à l’insulte codée dans mon commentaire.

          En fait je vous soupçonne d’éluder sciemment, parce que vous auriez compris que ce n’en était pas une d’insulte, que c’était juste un pique censée vous rappeler toujours début 2008, une insulte bien réelle celle-là, de Snoopy qui m’était destinée et à laquelle vous avez réagi.

          Vade Retro (petit) Malin, sortez de cet avatar et rendez-nous Le Péripate !


        • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 14:09

           smiley Vous avez été simplement trop subtil, je n’avais pas fait le rapprochement.

          Oui, j’ai mis longtemps à saisir. Pas très intelligent, et j’avais été bien « éduqué ». Un bon élément de l’Éducation Nationale, bien dressé.
          Je pense parfois à ceux qui très précocement avait découvert la vérité de l’univers totalitaire (oui, je sais, c’est un mot interdit). Les Souvarine, Pierre Pascal, ont vite compris, et ils sont les véritables héros de ce vingtième siècle de fureur.

          Désolé, mais je n’ai pas changé. Je me suis trouvé.


        • Le péripate Le péripate 30 octobre 2009 14:51

          Je ne peux pas faire moins que de donner quelques liens pour deux héros  : Souvarine, et Pierre Pascal. Furet leur consacre quelque pages dans « le Passé d’une illusion ».


        • Emile Red Emile Red 30 octobre 2009 15:30

          Le péripate toujours à la recherche de justification, à citer Paul, Pierre et Jacques, on voit la capacité à penser par lui même, lui qui défend l’individualisme à outrance, que serait-il au milieu du désert.

          Ce même bougre, qui crache sur tout ce dont il profite, sur tout ce qu’il a été, a la mémoire courte, je me souviens qu’il fut de gauche et tout pareil crachait sur ce qu’aujourd’hui il adore, l’idolatre :


          « On pourrait sans doute ajouter que les doctrines nouvelles, écologie, xénophobie, et néolibéralisme sont des mouvements profondément conservateurs et réactionnaires, au moins dans le sens où ils ont renoncé à bâtir la cité idéale. »


        • Jojo 30 octobre 2009 17:05

           smiley Non Le Péripate, vous n’avez pas changé... Voilà ce que je vous propose, commentez moi sans vous payer mon portrait, ces extraits d’un même sous fil chez Docdory (lien plus bas) et je vous lâche la grappe à jamais (Parole d’honneur si je suis convaincu).
          Et en avant la musique :

          Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.63) 2 avril 2008 12:07
          Merveilleuse dentelle sophiste ! Donc un appel à la violence qui dénoncerait une autre violence ne serait plus un appel à la violence.... C’est bien du sophisme.
          Juste une question : puisque le terrorisme est le produit direct du Coran, quelle est l’explication de ce retard à l’allumage qui fait que ce texte se « réalise » 14 siècles après sa première diffusion ? A moins que le terrorisme date justement de cet époque ? Sophistes, au boulot !

          Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.63) 2 avril 2008 15:27
          Donc vous prétendez que l’islam a inventé le massacre et la razzia. Intéressant point de vue. Pourtant certains historiens, il me semble, ont trouvé des traces de violence sur les crânes des premiers hommes. Et il semblerai aussi que d’autre hommes, qui n’étaient pas musulmans, se soient aussi livrés à des actes de violence. Etaient ils musulmans sans le savoir ?
          Et n’est-ce pas un anachronisme que de qualifier de terroriste une guerre au 7eme siecle ?
          Et est-ce que l’islam n’a pas aussi montré un visage de paix, de science et de tolérance, à une époque où c’était chose très rare ? Avaient-ils oublié le message terroriste et fasciste du Coran ? Peut-être ne savaient-ils plus lire ?

          Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.63) 2 avril 2008 16:10
          Bon, Tuserasunhomme. Mais, alors, est-ce que rechercher des traces de violence dans un texte vieux de 14 siècles n’est pas puéril ? Ou, malintentionné ? On peut se livrer à cette exercice avec tous les textes, quite à prendre ce qui dans les textes est métaphore pour argent comptant. Quel est l’intérêt de cet « exégèse », sauf à se livrer à une attaque contre ceux qui ont le seul tort de croire en Dieu en l’appelant Allah ?

          Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.63) 2 avril 2008 18:31
          J’ai observé que quand Benoit 16 à Ratisbonne fait ce qui est en fait une critique du christianisme, ce n’est pas sans poser des problèmes. Mais, au moins, il balaye devant sa propre porte. Pourquoi ne pas laisser les musulmans eux-mêmes travailler sur leurs textes ? Ignorer vous qu’il n’y a pas moins d’une trentaine, au bas mots, d’islams différents ? Et est-ce que prendre le Coran comme un tout n’est pas une généralisation abusive ? Et est-ce que ça n’a rien à voir avec l’arabe de nos cités ?

          Et évidemment le meilleur pour la fin :

          Par Le péripate (xxx.xxx.xxx.63) 2 avril 2008 18:35
          Le racisme est, de par la loi, devenu un délit. Est-ce que les racistes ont pour autant disparus, par magie ? Est-ce que la « critique » du Coran et de l’Islam ne peut pas fournir un succedané commode et providentiel aux théoriciens du differentialisme et partisans de l’antique libido d’appartenance ? Il faut bien que ces gens soient quelque part. Autrement dit, l’islamophobie n’est-elle pas du racisme dissimulé ?

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fitna-de-geert-wilders-l-onu-veut-38190#forum1667968


        • Jojo 30 octobre 2009 17:22

          Je suis impardonnable, j’ai failli oublier sur le même fil, un sous-fil mémorable dans lequel vous aviez donné une véritable raclée à Docdory et à Mjolnir les amenant doucement mais sûrement, pour reprendre votre expression, à une … Déroute intellectuelle quant à leurs théories sur l’Islam.

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fitna-de-geert-wilders-l-onu-veut-38190#forum1668130

          J’attends votre réponse avec impatience. Vous répondrez n’est-ce pas ?


        • Nestor Nestor 30 octobre 2009 17:48

          Bonjour,

          il est antinomique avec le développement et le progrès et s’écroulera bien tout seul. L’illusion de pouvoir faire le Bien d’autrui contre lui-même est la plus dangereuse des illusions.

          Voilà, « développement et progrès », Le Péripate se retrouve dans une civilisation communautaire, elle le recueil, tout en le nourrissant elle lui apprend comment faire pour subvenir à ses besoins, lui montre l’arbre qui faut couper pour l’hiver, celui qui est le plus calorifique, elle lui montre les animaux et les plantes qui sont les mieux appréciés et les plus chargés en énergie, lorsque il a tout appris il créait son entreprise et embauche des gens pour qu’ils coupent les arbres ramassent les plantes et chassent et tuent les animaux, et voilà un éco-systême vient de mourir et le développement et le progrès viennent de naitre.

          Un indigène lui montre un jour un lac où il y a de l’eau noir, il lui dit que cette eau brule quand on la jette sur le feu, le Péripate en déduit que ce ne peut être que du pétrole, il se lance dès lors dans l’extraction, fait venir des foreuses pour extraire ce sous-sol qui s’avère extrêmement riche et précieux.

          Les indigènes s’indignent, ils ne veulent pas que l’on détruise leur milieu, mais le Péripate a un argument, il leur dit qu’ils vont devenir riches très riches même, mais eux sans foutent ils veulent restés là dans leur milieu, ils ne pourront pas, le Péripate et son amour pour le développement et le progrès ne pouront pas laisser passer une telle opportunité, un milieu vient de mourir et ne renaitra jamais .

          Moralité, il faut que le Péripate et son amour pour le développement et le progrès reste là où ils sont, et s’ils n’y restent pas, alors il ne faut pas que les indigènes par compassion lui viennent en aide, il faut le laisser crever de faim et de froid, car sinon il y aura un effet papillon plus que négatif pour eux ... Non ? 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires