• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Liberté pour Marina Petrella

Liberté pour Marina Petrella

Marina Petrella bénéficie d’une liberté conditionnelle depuis le 5 août 2008, mais sous le coup d’un décret d’extradition.
La mobilisation continue, même si la presse n’évoque plus son cas.
 
Marina Petrella ne doit pas être extradée, c’est la seule position juridiquement fondée et politiquement correcte.
 
Les arguments en faveur de l’extradition tournent bien souvent autour de deux thèmes : la doctrine Mitterrand n’a aucun fondement juridique et l’Italie est une démocratie donc un Etat de droit, et ses décisions de justice sont indiscutables.
 
L’Italie est une démocratie. Formellement, le fait est incontestable. Des élections sont organisées régulièrement, un Parlement existe. L’Italie est un Etat de droit. L’Etat de droit se définit traditionnellement comme un système institutionnel dans lequel la puissance publique est soumise au droit, la puissance de l’Etat se trouvant ainsi limitée. Là aussi, formellement l’Italie correspond à cette définition, cette définition omettant de se poser la question de la légitimité de la règle de droit. Si l’on prend l’exemple des Etats-Unis des années 50, nous sommes bien en présence d’un Etat de droit, mais le droit applicable qui limite la puissance de l’Etat est aussi un droit qui met en œuvre la ségrégation raciale.
L’Etat de droit dans son acceptation habituelle n’est pas incompatible avec des lois d’exception. Pendant la guerre d’Algérie, la France reste un Etat de droit, et le Conseil d’Etat en donne une brillante démonstration avec l’arrêt Canal, Robin et Godot, le 19 octobre 1962, en annulant une ordonnance prise par le président de la République sur le fondement d’une loi référendaire. Cette loi instituait une cour militaire de justice au motif que la procédure prévue devant cette cour et l’absence de tout recours contre ses décisions portaient atteinte aux principes généraux du droit pénal. Mais cela n’a pas empêché dans le même temps la mise en place de procédures d’exception.
L’Italie a connu aussi des procédures d’exception pendant les années de plomb. L’opération Il Gladio, mise en place par les Etats-Unis dès 1947, fut une structure clandestine qui avait pour but de contrer un coup d’Etat ou une victoire électorale des communistes. Cette structure ne peut que conforter le doute sur l’impartialité et l’indépendance de la justice dans des périodes troublées.
 
L’existence ou non de fondements juridiques à la doctrine Mitterrand est, certes, un sujet de débat passionnant au plan théorique. Mais au-delà de cette approche doctrinale, un fait doit être noté. Marina Petrella, comme beaucoup d’autres réfugiés italiens ou pas, n’est pas entrée en France clandestinement. Le gouvernement français savait qui elle était, pour quelles infractions elle avait été poursuivie et condamnée en Italie, et a décidé en toute connaissance de cause de la laisser s’installer en France, reprendre ses études, trouver un travail, louer un logement, obtenir une carte de séjour.
Cette décision du gouvernement français, en 1993, de laisser Marina Petrella s’installer en France, décision confirmée lors de la délivrance d’une carte de séjour, crée un droit, droit à rester sur le territoire français pour Marina Petrella.
L’extradition a un sens juridique lorsqu’elle est exercée au moment où le gouvernement a connaissance de la présence sur le territoire national d’une personne condamnée à l’étranger, que ce soit au moment de son entrée ou au moment où l’on découvre sa présence.
Dans le cas de Marina Petrella, la modification de sa situation juridique alors qu’il n’y a aucun élément juridique nouveau ne relèverait que de marchandages entre Etats.
 
Cela fait un an que Marina Petrella a été arrêtée. Un an de mobilisation et de combat qui ne cesseront qu’avec l’abrogation du décret d’extradition.
 
 
 
Le 27 août 2008
 
Jean-Michel Arberet
Conseiller municipal d’Arcueil
Partenaire du groupe communiste
http://jm-arberet.over-blog.com/
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • maxim maxim 28 août 2008 11:22

    tiens ...

    question à deux balles ...

    et si ça avait été une militante d’extrême droite dans le même cas de figure ,auriez vous tenu le même discours ,MR Arberet ?


    • Jean-Michel Arberet Jean-Michel Arberet 28 août 2008 15:11
      "et si ça avait été une militante d’extrême droite dans le même cas de figure"
       
      Les commanditaires de l’attentat de la Piazza Fontana courent toujours, dans l’indifférence générale…

    • faxtronic faxtronic 28 août 2008 16:39

      Vous ne repondez pas a la question...


    • nachos 29 août 2008 09:53

      Oui, c’est une réponse "à la morice".
      Et typique des communistes.

      Vous soutenez cuba et castro ?
      Réponse : "Je pense que le capitalisme est responsable de massacres en Afrique"

      Etc.

      Personnellement, je suis pour l’extradtion de tous les criminels, à la seule condition qu’ils ne risquent pas la peine capitale dans le pays d’arrivée. Donc, pour cette meurtrière.... qu’elle paye.

      Si un chef d’état s’engage à absoudre un crime, et bien c’est qu’il a faillit à son devoir.


    • tvargentine.com lerma 28 août 2008 11:26

      Au lieu de défendre des individus qui ont assassiné pour un idéal de société de fascisme rouge vous devriez vous occupez dans votre ville de supprimer les tagues qui polluent les murs des habitations à Arcueil (j’y bosse !) ainsi que les murs du service public

      Cette ville devient de plus en plus sale,sans parler qu’il n’y a aucun dynamisme économique dans cette ville.

      Mais que faite vous ?????

      Votre ’centre commerciale’ LA VACHE NOIRE est nul,avec un magasin ’MONOPRIX’ qui a été classé comme le supermarché le plus cher des supermarchés et des boutiques de fringues basic qui ne vendent que de mauvais produit

      Il est toujours vide ! combien cela à couté aux contribuables ???????????????????????????????




      • LaEr LaEr 28 août 2008 16:08

        Je dirais aussi qu’il y a peu, un certain président français de droite a proposé aux Farcs le même accord... Pourtant, ce sont eux aussi des "assassins-terroristes"...


      • Soy 29 août 2008 18:05

        Rapport entre Marina et le centre commercial ? ^o)
        Personne ne vous force à faire vos course chez MONOPRIX me semble-t-il !

        Enjoy


      • maxim maxim 28 août 2008 12:32

        je voudrais attirer l’attention que lors de l’action meurtriére de Madame Petrella ,l’Italie était une démocratie en état de paix ,avec un gouvernement légitime ,et non une dictature comme on voudrait nous faire croire ,en assimilant un crime de sang à un acte de resistance ...

        encore ,supposons que ce soit le meutre d’un Mussollini ,d’un Hitler ..( je ne parle pas de Staline pour ne pas froisser l’auteur ...)

        et bien oui ,dans ce cas ,on peut estimer que quelqu’un qui débarrasse la terre d’un dictateur puisse se réfugier dans un pays défendant la liberté ;

        mais dans le cas Petrella ,c’est bien d’un crime qu’il s’agit ,et ce n’est pas parce que Mitterand dans son temps ,a accordé un droit d’asile à une personne,.......
        il n’en demeure pas moins que l’Italie ,toujours état de droit ,et démocratie ,a condamné cette personne et réclame son extradition afin de la juger dans son pays d’origine ...

        comme nous avons nous même demandé l’extradition de certains criminels pour être jugés chez nous ....

        le justice doit être appliquée également pour tout le monde ,la vraie démocratie c’est ça !


        • Gabriel Gabriel 28 août 2008 13:23
          Bonjour,
           
          Pourquoi accordons nous le droit d’asile aux anciens dictateurs ? (Pépé doc, Khomeiny etc… La liste est bien trop longue pour les citer tous.) Pourquoi N.sarkosy veux-t-il accorder le droit d’asile aux FARC qui en feraient la demande ? Deux poids, deux mesures = rupture d’équilibre et sentiment d’injustice. Pour ma part, tous meurtrier doit être jugé. Le temps n’efface pas les traces de sang impunément versé, quelques soit les motifs de l’auteur ou la couleur de son drapeau ! 

          • Lapa Lapa 28 août 2008 15:05

            Vous n’avez pas autre chose à faire que de pondre des tracts pour libérer des assassins ? (deuxième article sur 4 de votre part)

            Ne pensez vous pas que le peuple français en ce moment est en droit d’attendre quelquechose d’un peu plus convaincant et utile de la part de ses élus de gauche ?

            Faut il avoir les mains tâchées de sang pour être défendu par vos pairs ?


            • merlin7511 28 août 2008 15:07

              Sur les deux fondements que vous évoquez, je suis assez d’accord avec le second, mais pas du tout avec le premier.

              L’Italie est grand pays démocratique, membre fondateur de l’UE, sa justice est au moins aussi bonne et impartiale que la notre. Refuser l’extradition sur ce motif reviendrait donc à déclarer de manière officielle : "l’Italie est une république bananière, avce une justice corrompue, et dans laquelle on ne peut avoir confiance". C’est tout à fait stupide et proprement scandaleux. 

              En revanche, effectivement, cette personne ne s’est rendue en France que parce qu’on lui garantissait la non extradition. Si cette promesse n’a aucun fondement juridique, il reste que d’un strict point de vue moral, cela pose un problème.


              • tvargentine.com lerma 28 août 2008 15:18

                @Jean-Michel Arberet

                Vous n’avez pas voulu répondre aux questions posées car elle touche le problème que les citoyens de cette ville ,qui constatent la dégradation de leur bien personnel (mur taggé) et public,dégradation de biens publics dans cette ville

                Avec le pognon des taxes professionelles que vous encaissez vous n’êtes même pas capable de proposer des services modernes pour cette ville

                Et vous venez plaider la cause d’une terrorisme soutenu par un comité de bobos ,qui n’aurait pas aimé mourrir sous les balles de ces terroristes dans un pays,l’Italie qui est une démocratie et le parti communiste a été le plus réformiste d’Europe avec 30% des suffrages à cette époque

                Et demain,vous irez défendre les talibans avec l’extrème gauche ????

                occupez vous de la ville d’Arcueil et de proposer des services modernes aux salariés ,car le midi ,ici à Arcueil c’est MORT ! surtout pour déjeuner

                Quand à votre centre commercial ’la vache noire" c’est nul de nul

                Vous devriez nettoyer les murs taggés maintenant depuis plusieurs mois et qui constitue une vrai pollution visuelle




                • Jean-Michel Arberet Jean-Michel Arberet 28 août 2008 15:37
                  Il est toujours possible de mélanger tout et n’importe quoi.
                   
                  Quelques éléments de réponse,
                  Si vous souhaitez évoquer la propreté d’Arcueil je vous propose de prendre un rendez vous, Arcueil, que vous semblez bien connaitre, est une ville où les élus sont accessibles.
                  Concernant l’absence de dynamisme économique, je vous rappelle simplement que Orange vient de s’installer à Arcueil sur 45.000 m2 de bureaux pour accueillir à terme plus de 4.000 personnes…
                   
                  Quant aux Talibans, je ne saurais que trop vous conseiller de vous référer aux articles du Figaro faisant l’éloge des combattants de la liberté, c’est vrai qu’à cette époque là les mêmes Talibans luttaient contre l’URSS….
                   

                • pallas 28 août 2008 16:30

                  Je pense Monsieur le Maire, que nous devrions livré cette femme, qui a commis un acte meurtrier a la justice italienne, rien que pour le cadre de l’union européenne, physiquement, dans notre pays ou celui de l’Italie elle ne risque pas sa vie. Quand serait il, si la Justice française, reclamai l’extradition, d’un Suspect a un attentat ou a un meurte auquel le pays serai un de nos voisins et nous refuserai cette demande ?.
                  Il est normal qu’elle soit jugée et condamné dans le pays ou elle a commis des actes criminels, l’Italie ne demande que justice.


                  • Kassandra Kassandra 28 août 2008 17:10


                    Ce que je vois en France c’est l’acharnement sur des gens jugés hâtivement sur dénonciation  sujette à de forts doutes, 30 ans après comme pour Marina Petrella, des réquisitions de prison ferme d’un parquet aux ordres de la chancellerie contre José Beauvais qui n’a fait que mettre en pratique ce que pense 70% des français des OGM...

                    A coté d’un type comme C Pasqua qui a mérité 1000 fois la prison par ses agissement maffieux, et pire encore une classe politique française gauche droite confondue qui a trempé activement dans un des pires génocides de tout les temps au Rwanda en 1994...

                    Quand je vois les crétins congénitaux comme lerma et autres pallas qui interviennent sur ce fil et qui utilisent en plus des avatars comme « le cri » qui est justement l’antithèse des imbécilités que son utilisateur profère, pourquoi ne choisissent ils pas Hitler Mussolini ou Pétain, avatars plus conformes à leur absence de pensée cohérente…


                    • Bois-Guisbert 28 août 2008 18:25

                      Marina Petrella ne doit pas être extradée,

                      On sait ce qu’en pensent les membres de la famille de l’agent de police que cette captivante personne a assassiné ?


                      • italiasempre 28 août 2008 22:21

                        @l’auteur
                        Et vous remettez ça ?




                        • maxim maxim 28 août 2008 22:47

                          article orienté et sectaire !

                          toujours cet amalgame avec une soit disant resistance à l’ordre public par une poignée d’irreductibles qui se prennent pour des résistants menant un combat politique contre l’ordre établi en voulant nous faire croire qu’ils luttent contre une pretendue oppression ,le réalité ,ce ne sont ne sont que de simples criminels !
                          lamentable en 2008 d’en être encore à défendre un dogme qui a fait autant de victimes sinon plus que le dogme extrêmiste opposé !


                          • nachos 29 août 2008 09:55

                            "sectaire", voila, c’est le mot que je cherchais.
                            Merci.


                          • ASINUS 29 août 2008 13:45

                            yep
                             confronté a deux sensations contradictoires
                            1/quoique l on pense d "il cavaliere"la republique italienne est une democratie
                            sa justice peut legitimement reclamer l extradition , aux citoyens italiens et leurs institutions de veiller
                            à ce que le terrorisme "noir "de l epoque soit jugé a la meme aune

                            2/il est de tradition quand l etat français en l occurence son président donne sa parole
                             qu elle soit tenue par ses successeurs quelqu ils soient



                             je tiendrais le meme discour si un president français s etait engagé pour des militants
                             de l autre camp.

                            plus que la gueguere habituel c est vous les vilain et vous vous faites pareil

                            ce qui se pose ici

                            c est la question primordiale, si le chef de l etat donc la France donne sa parole

                            cela a t il de la valeur ou pas ?

                            il semble que l actuel chef de l etat ai tranché , le monde sait desormais que si il s engage
                            personnellement dans ce genre de promesse , son successeur pourra à bon droit ne pas se
                            sentir lié.


                            • Patricia Tutoy 29 août 2008 20:56

                              Que nous transmet l’article de Jean-Michel Arberet ?
                              1. L’histoire italienne de Marina Petrella : la justice de l’Italie a rendu son verdict. Nous, Français, n’avons aucun commentaire à faire sur le rôle et les décisions de la justice italienne.
                              2. L’histoire française de Marina Petrella appartient à la France depuis 1993, année où notre pays a accueilli Marina Petrella et sa fille Elisa. Soit une période de 15 ans. Quand Marina Petrella est arrivée en France, elle a signalé, par l’intermédiaire de ses avocats, sa présence ici, tant au gouvernement français qu’italien.
                              Pendant 15 ans, la France a permis à Marina Petrella d’obtenir des diplômes d’Etat, d’exercer des activités professionnelles au sein de collectivités territoriales (mairies) et d’associations d’aide aux plus démunis. Surtout, l’Etat français lui a délivré un titre de séjour.

                              Sur ce 2ème point, nous, Français, nous pouvons faire tous les commentaires du monde. Nous pouvons par exemple commenter la "doctrine" Mitterand. Qui a râlé, parmi les citoyens de l’époque (1985) contre cette proposition de Mitterand : "La France accueille les réfugiés politiques italiens s’ils renoncent à la violence." Qui, parmi les commentateurs de cet article, s’est opposé à cela ?

                              Parmi les quelques commentaires parus ici, suite à l’article, je ne perçois que des jugements de valeurs et surtout une méconnaissance totale de l’histoire de Marina Petrella, une ignorance profonde du fonctionnement de la justice et de l’Histoire italienne des années 1967-1980, une incommensurable absence d’informations sur ce que la France a mis en oeuvre depuis 1985 pour la protection des réfugiés politiques italiens.

                              Un des commentateurs demande : "Et si Marina Petrella avait été d’extrême-droite ... ?"

                              Les auteurs de l’attentat de Piazza Fontana à Milan en 1969 étaient d’extrême-droite. Ils n’ont pas été jugés puisque l’Etat italien de l’époque a attribué ce fait à l’extrême-gauche.

                              Pour info, je me situe politiquement à gauche : anti-libérale, anti-capitaliste, humaniste, entre autres. Je ne suis pas communiste. Je suis entièrement d’accord avec l’article de M. Arberet.

                              LIBERTE POUR MARINA PETRELLA !

                              ABROGATION DE SON DECRET D’EXTRADITION !

                              PROTECTION DE TOUS LES REFUGIES POLITIQUES ITALIENS EN FRANCE !


                              • jak2pad 10 septembre 2008 01:50

                                cette sympathique jeune femme est une meurtrière, et je ne vois aucune raison pour qu’elle ne soit pas jugée, dans une démocratie qui n’a rien à envier à notre justice à nous


                                qu’un président français manipulateur et contestable ait donné à titre personnel des assurances d’impunité, c’est une bonne chose pour cette dame cela n’engage pas l’honneur de notre pays, qui en a vu d’autres....

                                elle a gagné une quinzaine d’années de tranquillité ( et aussi de lâcheté, dirais-je, car ce n’est manifestement pas quelqu’un qui va mourir pour ses idées...), mais sa victime, elle, n’a pas gagné 15ans , elle est morte tout de suite...

                                que sa fille défende sa mère, "assistante sociale", c’est bien normal, mais avec ces accents qui rappellent irrésistiblement les enfants d’Ingrid Bettancourt, il y a de quoi s’étrangler : eux, leur mère n’a tué personne...

                                c’est assez indécent, et cet adjoint ferait mieux de bosser pour ceux qui l’ont élu, au lieu de perdre son temps avec des criminels, parce que pour finir, un assassinat reste un assassinat, depuis que le monde est monde, et si cette dame veut être en paix avec son âme, elle devrait rentrer en Italie et affronter la justice de son pays.

                                après tout, si l’on veut s’engager et militer, eh bien il faut le faire vraiment, et pas glandouillotter dans un pays étranger à faire du "travail social"

                                c’est minable, ça, Madame Petrella, un peu de courage, l’avant-garde de la classe ouvrière ! Faites comme le "Che" ! Que faites-vous ici ? et que pensent de vous vos anciens " amis" qui n’ont pas été aussi malins, et ont passé 10 ans en Taule ? vous osez encore les regarder ?


                                • pirkiller pirkiller 30 janvier 2009 14:18

                                  Bonjour Monsieur Jean-Michel Arberet, Adjoint au Maire d’Arcueil.

                                  Vous semblez parfaitement connaitre le sujet.

                                  Vous êtes en ce sens Admirable

                                  C’est grace à des personnes comme vous que l’on apprécie Enfin les vraies valeurs que véhicule notre chère démocratie.

                                  Encore une fois : Merci
                                  Je suis vraiment content de faire partie de cette belle Humanité dont vous êtes le fervent défenseur .

                                  Pouvez-vous nous dire quelques mots sur les victimes et les familles des victimes afin de combler nos lacunes ?

                                  Merci de nous éclairer également de votre sens de l’histoire de la justice et de la morale en nous expliquant les différences qu’il existe entre un crime légitime et un crime non légitime.

                                  N’oubliez pas également de nous donner les pistes qui nous permettraient de mieux comprendre comment cette belle démocratie Française exemplaire en tout point et notamment en terme de justice, peut aider nos amis Italiens à améliorer leur pays en terme de justice et surtout d’Hopitaux(apparement il semble ne pas y en avoir pour accueuillir Marina).

                                  Je vous remercie par avance de vos réponses Monseigneur Jean-Michel Arberet, Adjoint au Maire d’Arcueil.

                                  ps :
                                  Encore une fois Merci !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires