• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Pour qui sont morts 49 bébés indiens ?

Pour qui sont morts 49 bébés indiens ?

The Times of India révèle que 49 bébés, dont la plupart avaient moins d’un an, sont morts à l’Institut des sciences médicales de New Delhi alors qu’ils subissaient des tests cliniques pour de nouveaux médicaments avant leurs mises sur le marché (contre les carences en zinc, les problèmes de pression artérielle ou encore une maladie du foie).

En deux ans et demi, 42 séries de tests ont été réalisées sur 4 142 bébés. Un officiel de l’Institut a déclaré que certains bébés étaient déjà malades avant les tests et qu’on ne pouvait donc pas leur imputer tous les décès. De plus, l’Institut indique avoir prévenu les familles des risques avant le début des tests.

Mais, selon Rahul Verma, fondateur de l’ONG Uday pour les maladies congénitales et les groupes sanguins rares, qui a mené l’enquête, la plupart des patients sont issus de familles extrêmement pauvres et illettrées, il est peu probable dans ces conditions que les familles aient compris ce qu’est un test clinique et ce que subissent leurs enfants.

Ce n’est pas un hasard si les tests cliniques sont réalisés aujourd’hui en Inde, le coût des tests est jusqu’à 60 % moins élevé qu’en Europe et aux Etats-Unis où les candidats sont très difficiles à trouver.

49 bébés indiens sont morts pour préserver les profits de groupes pharmaceutiques, et des gestionnaires consciencieux ont chiffré l’économie ainsi réalisée en délocalisant cette activité en Inde, dignes descendants de deux qui géraient tout aussi consciencieusement les transports vers les camps de la mort.

Mais la décision de réaliser ces tests en Inde ne s’est pas auto-générée, qui répondra de cette décision, qui répondra de ces morts ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • el bourrico 20 août 2008 11:53

    Qui répondra ? mais personne voyons.

    Prosternez vous devant le dieu Dollar, vénérez le saint dividende, ces enfants sont sacrifiés sur l’Autel de l’actionnaire.

    Vive la mondialisation, vive le capitalisme sauvage, vive le modèle anglosaxon !

    Non sans blague, on ne mélange pas l’humanité et l’économie, ça n’a rien a voir, leurs intérêts divergent même.


    • Philou017 Philou017 20 août 2008 12:51

      Ces test sont un véritable scandale. Il se passe la même chose en Afrique depuis longtemps :

      Médicaments sans scrupules : L’Afrique, cobaye de Big Pharma

      www.monde-diplomatique.fr/2005/06/CHIPPAUX/12513

      Voir aussi :

      http://survivreausida.net/a6220-des-tests-humains-pour-des-medicaments-anti.html


      L’industrie Pharmaceutique est devenue une pieuvre financiere sans morale et sans scrupules.

      D’autres scandales sur la minimisation des effets secondaires minimisés dans bien des cas et des maladies provoquées par des médicaments et des vaccins.

      La "science" médicale est bien malade.
      Prenez votre santé en charge et soignez vous par des méthodes naturelles. Ca coute moins cher et c’est souvent plus efficace à terme.
      Google est votre ami.

       

      • Decrolier 20 août 2008 15:31

        La mémoire humaine est très courte On a oublié les expérimentations médicales des Nazis.

        On ne veut pas également savoir que les opposants chinois sont assassinés pour vendre leurs organes sur le marché chinois et interntional.

        On veut ignorer le trafic international d’organes humains. On veut également ignorer que l’expérimentation médicale humaine continue d’ètre faite dans des pays d’afrique.

        On veut aussi ignorer que des centaines de millions d’ enfants meurent de faim chaque année.

        On veut aussi ignorer que plus de la 1/2 de la planète n’a pas d’ eau potable. etc... etc...

        On se sent impuissant devant l’ énormité du travail à faire. On ne sait par quel bout commencer. Pourtant le défit n’est pas si démentiel qu’il ne parait.

        Il y a des moyens d’actions possibles d’après les Altermondialistes. Celle d’une politique sans politiciens. Ca mérite d’ ètre étudié.


        • Jean-Michel Arberet Jean-Michel Arberet 20 août 2008 15:53
          Ne nous trompons pas de combat….
           
          De très nombreuses questions se posent en effet. Et pour beaucoup elles se résument dans le choix entre une société toute entière tournée vers le profit et un autre modèle tourné vers le développement humain.
          Par contre résumer la solution en "Il y a des moyens d’actions possibles d’après les Altermondialistes. Celle d’une politique sans politiciens. Ca mérite d’être étudié" me parait très réducteur.
           
          Tout d’abord je doute que cette option ait été inventée, crée, trouvée par les Altermondialistes, elle me semble un peu plus ancienne et déjà quelque peu étudiée, formalisée, et pas uniquement sur un plan théorique.
          Faudrait-il encore définir ce qu’est un politicien et où s’arrête la frontière entre un militant engagé et un politicien…
           
          Mais surtout n’oublions pas que ce rejet des politiciens sur le thème du "tous pourris" est aussi un des thèmes récurrents de l’extrême droite, et l’Italie est là pour nous rappeler le risque des opérations "mains propres" les politiciens ont certes été balayés, mais je ne suis pas tout à fait certain qu’avec Berlusconi l’Itaie ait gagné au change.
           
           
          Le 20 août 2008
           
          Jean-Michel Arberet
          Conseiller municipal d’Arcueil
          Partenaire du groupe communiste
           
           
           

        • Bois-Guisbert 20 août 2008 18:54

          l’Italie est là pour nous rappeler le risque des opérations "mains propres" les politiciens ont certes été balayés, mais je ne suis pas tout à fait certain qu’avec Berlusconi l’Itaie ait gagné au change.

          C’est aux Italiens de le dire, et actuellement ils approuvent l’action du gouvernement pour les deux tiers des sondés, environ... Alors, ce n’est pas à un crypto-bolchevique de donner des leçons de démocratie à qui que ce soit...


        • Céphale Céphale 20 août 2008 18:14

          L’auteur a très bien résumé ce qui devrait orienter les futures campagnes électorales de la gauche : le choix entre une société toute entière tournée vers le profit et un autre modèle tourné vers le développement humain.

          Ce n’est pas un slogan. C’est un principe fondamental.


          • Proudhon Proudhon 20 août 2008 18:35

            Et oui, l’argent roi, toujours lui. Mais le "trop" d’ information tue l’information. Les gens sont blasés. Le nombre de problèmes dans le monde sont tels que beaucoups ne veulent plus rien savoir. Vous n’avez pas remarquer le nouvel état d’esprit. Le renfermement au sein du cercle familiale immédiat. Style de réaction :
            Tu sais moi, j’essaie de m’en sortir avec ma femme et mes gosses, le reste .... !

            Ils ne comprennent pas que c’est ce que veulent les puissants, des groupes isolés.

            Une politique sans les politiciens, les anarchistes y ont pensé bien avant les altermondialistes.


            • Deneb Deneb 20 août 2008 18:36

              A voir sur le thème des cobayes humains de l"industrie pharmaceutique, un excellent film "The Constant Gardener" . Excusez pour le "spoiler", mais le film est assez pessimiste.


              • janequin 20 août 2008 18:46

                On peut aussi se pencher sur ce film.


                • OursonMignon 21 août 2008 05:43

                  Bonjour a tous, Bien que les pratiques de l’ industrie pharmaceutique prennent souvent des tournures pour le moins douteuses dans les pays les moins developpes, au vu et au su de tous, motivees par l’ appat du profit ( encore et toujours ), l’ objectivite de l’ information est egalement a prendre en compte. Avant de reagir un peu trop “a chaud” et de crier au scandale, au risque de passer a cote de certains faits trop importants pour etre ignores, il faut prendre en consideration les informations suivantes : -	l’ Inde n’ est pas encire pays pleinement developpe, globalement, les infrastructures y sont toujours de qualite tres moyenne, et cela va de meme pour les infrastructures sanitaires don’t l’ hygienne est loin d’ etre exemplaire -	le taux de mortalite infantile en Inde est de 56.29 contre 4.26 pour mille en France, -	sur 4142 bebes, 49 morts correspondent a 11.83 morts pour mille bebes, ce qui represente moins du quart de la mortalite infantile indienne -	generalement, les test pharmaceutiques s’ effectuent en partie sur des cobayes malades -	nulle source sure n’ a ete capable de dire si ces morts etaient l’ aboutissement d’ une condition naturelle, ou causee par les tests D’ apres Le Monde : “L’Institut des sciences médicales a nommé un comité indépendant de cinq experts pour déterminer si la mort des 49 bébés est liée aux traitements qui leur ont été administrés. Le porte-parole du Parti du Congrès, qui dirige la coalition au pouvoir, a réclamé l’interruption de tous les essais cliniques, dans l’attente des premiers résultats de l’enquête. ” Avant toute conclusion trop hative, attendre le verdicte de ces experts, et se renseigner sur leur independance ;) Apres ca nous pourrons enfin condamner legitimement ou non cet evenement qui n’ en restera pas moins tragique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires