• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Politiques & citoyens > Suppression de la taxe carbone : de qui se moque-t-on ?

Suppression de la taxe carbone : de qui se moque-t-on ?

Les sages du Conseil Constitutionnel viennent de censurer les articles de la loi de finance 2010 qui instituaient la taxe carbone en remplacement de la taxe professionnelle. Dans un communiqué daté d’aujourd’hui, le Conseil explique que les exonérations octroyées, notamment aux industriels, étaient trop nombreuses et ne permettaient pas de répondre sincèrement à l’objectif initial, à savoir la lutte contre le réchauffement climatique.

Extrait du communiqué de presse du Conseil Constitutionnel :
Le Conseil a jugé que, par leur importance, les régimes d’exemption institués par la loi déférée étaient contraires à l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique et créaient une rupture caractérisée de l’égalité devant les charges publiques. Il a, par voie de conséquence, censuré l’ensemble du régime relatif à la contribution carbone (articles 7, 9 et 10 de la loi de finances).

Rappelez-vous, en février 2010, le Président de la République nous annonçait subitement la suppression de la taxe professionnelle et l’instauration de la taxe carbone ; taxe qui, au demeurant, semble d’une impérieuse nécessité. Comme beaucoup, j’ai alors approuvé cette idée, même si elle semblait imparfaite dans sa mise en œuvre. Il s’agissait d’un premier pas.

Que s’est-t-il passé ensuite ? Ni plus ni moins qu’une négociation de boutiquiers, discrète mais réelle, qui a conduit à exonérer totalement de contribution carbone les émissions des centrales thermiques produisant de l’électricité, les émissions des mille dix-huit sites industriels les plus polluants, tels que les raffineries, cimenteries, cokeries et verreries, les émissions des secteurs de l’industrie chimique utilisant de manière intensive de l’énergie, les émissions des produits destinés à un double usage, les émissions des produits énergétiques utilisés en autoconsommation d’électricité, les émissions du transport aérien et celles du transport public routier de voyageurs. D’après le Conseil Constitutionnel, cette mesure aurait conduit à exonérer 93 % des émissions d’origine industrielle, hors carburant…

Un mesure non seulement injuste, car les ménages et les petites entreprises auraient été une fois de plus les vaches à lait, mais surtout vidée de toute efficacité.

Nous venons de sacrifier sur l’autel des petits arrangements intéressés une mesure qui devait contribuer à lever l’hypothèque signée sur les générations futures.

Il s’agit d’un camouflet sans précédent pour le Gouvernement. Un échec cuisant qui illustre une fois de plus la différence entre les propos et les actes. Politiquement, nous pourrions trouver cela heureux s’il ne s’agissait pas de notre avenir et de celui de nos enfants.

Chaque jour, nous sommes saisis par une population qui attend des mesures concrètes et majeures pour préserver notre environnement.

Chaque jour, aux côtés d’une administration territoriale remarquable, nous imaginons des dispositifs locaux et innovants pour réduire notre emprunte environnementale.

Chaque jour, dans le quartier Saint-Michel/Nansouty/Saint-Genès de Bordeaux que j’administre, nous recherchons l’exemplarité et favorisons la création d’AMAP, de Pédibus…

Et chaque jour un peu plus les gouvernements mondiaux semblent incapables de prendre les bonnes décisions mais réclament l’exemplarité de la population.

De qui se moque-t-on ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 30 décembre 2009 10:27

    C’est aussi un camouflet pour la presse et pour tous les biens pensants qui nous disaient que c’était une bon début : ils ont simplement oublié de nous parler de toutes ces exonérations et de nous préciser qu’une fois de plus cette taxe ne visait principalement que les ménages.
    Coup de chapeau au Conseil Constitutionnel dont la décision est le meilleur article lu sur la taxe carbone.


    • Marianne Marianne 30 décembre 2009 15:36

      Non, l’excellent journal du Net Mediapart avait fait un excellent article sur la controverse sur la Taxe Carbone et avait déjà soulevé le problème de l’exonération des plus gros pollueurs, ainsi que l’inéquité de cette taxe :
      http://www.mediapart.fr/journal/france/271009/taxe-carbone-un-cadeau-de-2-milliards-d-euros-par-pour-les-entreprises-les-plu

      http://www.mediapart.fr/journal/france/090909/taxe-carbone-mediapart-controverse-deux-voix

      Dans un article de ce jour, en réaction à l’annulation du projet de loi par le Conseil Constitutionnel, Mediapart fait très justement remarquer que « ce sont les parlementaires PS qui ont introduit le recours auprès du juge constitutionnel. Pourtant, rien dans ces griefs ne concerne le cadeau fait aux polleurs : les députés et sénateurs socialistes déploraient uniquement que le montant du crédit d’impôt accordé aux ménages soit forfaitaire « sans considération de la capacité contributrice ni de la consommation d’énergie en fonction du revenu des ménages ».  L’argument n’a pas été retenu par les sages qui se sont autosaisis de la question des ristournes [ou des exonérations aux pollueurs]. »
      http://www.mediapart.fr/journal/france/301209/co2-les-sages-carbonisent-la-taxe


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 décembre 2009 16:06

      Je parlais de la presse gratuite...


    • John Lloyds John Lloyds 30 décembre 2009 10:43

      « Chaque jour, nous sommes saisis par une population qui attend des mesures concrètes et majeures pour préserver notre environnement. »

      Euh, pas si vite ! Concernant la taxe carbone, c’est plutôt la dissolution du GIEC, cet organisme à la botte des gouvernements, qu’on attend, et la création d’organismes scientifiques indépendants qui prennent position, en toute transparence, sur les réalités anthropiques :

      1/ Se dirige-t-on réellement vers un réchauffement ? On sait maintenant, de part le climategate ainsi que les experts russes, que les données ont été trafiquées, mais on ne connaît toujours pas la tendance.

      2/ Le cas échéant, est-il d’origine humaine ?

      Tant qu’il n’existe pas de consensus à ces 2 questions, toute taxe carbone, indépendament de sa modalité d’application, sera perçue comme une escroquerie supplémentaire.


      • caramico 30 décembre 2009 11:43

        C’est l’époque et il y en a beaucoup qui croient à papa noel :

        Comment croire à un quelconque intérêt de Sarkozy et de ses sbires pour l’écologie ?

        D’abord on manipule bien l’opinion publique, et ensuite elle applaudit des deux mains à un impôt supplémentaire.
        Que c’est facile de s’en mettre plein les poches, avec des gogos pareils !


        • Fourmi Agile Evrard 30 décembre 2009 11:45

          En fait maintenant on sait que le CO2 n’agit pas sur le climat mondial, le gouvernement s’est rendu compte que s’il appliquait cette taxe carbone ce serait certainement la cause de manifestations. Ce n’est pas le moment pour le président qui est de moins en moins apprécié dans les sondages.

          De plus l’instauration de cette taxe demandait une administration très lourde et onéreuse, encore de la paperasserie

          Voilà, le travail des sceptiques dont on se moquait temps, a fini par porter ses fruits.


          • herve33 30 décembre 2009 13:10

            @Evrard
            le CO2 n’agit pas sur le climat mondial

            On peut critiquer les manipulations du GIEC et de ses sbires , mais actuellement aucun scientifique ne peut affirmer avec certitudes que le CO2 n’’agit pas sur le climat . Mais ce qui est certain , c’est que la pollution elle détruit petit à petit notre biosphère , et notre santé . Donc , ce n’est pas un sommet sur le climat qu’il fallait mais un sommet pour préserver notre planète , et prendre des mesures non pas au niveau des citoyens , mais à la source . Voici par ailleurs un excellent article de contreinfo ( http://www.contreinfo.info/article.php3?id_article=2938 )

            Cette taxe carbone est le meilleur moyen de tuer la fibre écologique chez nos concitoyens , c’est une pure manoeuvre de cette équipe mafieuse au pouvoir . Les partis écologistes sont tombés dans le piège , désormais totalement décrédibilisés en soutenant cette escroquerie .


          • nexus 31 décembre 2009 01:02

            Huitante huit, je plusse à deux mains votre commentaire !
            Totalement d’accord avec vous !

            amicalement


          • mandrier 30 décembre 2009 11:52

            1.- Il est heureux qu’il reste encore le Conseil constitutionnel pour empêcher de faire n’importe quoi comme la rupture du principe d’égalité par exemple...

            2.- Il serait bon de dissoudre ce GIEC qui a été pris la main dans le sac en train de trafiquer des données...

            3.- Les trotkistes masqués de vert ne cherchent qu’à détruire notre industrie et à nous tiers-mondiser aidés en cela par des politiciens immondes... Ils ne proposent rien si ce n’est la misère et la guerre civile...


            • Yena-Marre Yena-Marre 30 décembre 2009 11:54

              Bonjour,
              Camouflet, échec cuisant..que ces mots sont agreables.Depuis les infos de ce matin,ma journée est enchantée.
              Les bonnes nouvelles sont si rares, un seul regret : ne pas voir le petit moulinet piquer sa crise !


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 décembre 2009 14:34

                Pareil, quelle bonne journée !

                Je ne résiste pas à citer Le Figaro : "En vacances au Maroc jusqu’à mercredi soir, le chef de l’État n’aurait d’ailleurs pas caché sa colère après avoir été informé de la décision des Sages. Il ne devrait pas pour autant évoquer le sujet jeudi soir lors de ses vœux aux Français. D’un commun accord, Nicolas Sarkozy et François Fillon ont décidé de caler leur communication pour surmonter ce coup dur. Les deux hommes avaient pris en effet beaucoup de risques pour imposer une taxe rejetée par une partie de la majorité".


              • freelol freelol 31 décembre 2009 09:16

                C’est quand même incroyable cette constitution, ce conseil qui contrecarre les projets gouvernementaux et ses lois injustes, inégales et arbitraires.

                Narkoléon va contre attaquer et servir ses sponsors vous inquiétez pas


              • cathy30 cathy30 30 décembre 2009 11:58

                M. Fabien Robert,
                quand vous repondez ce genre de commentaire à vos administrés, on comprend mieux votre article ambigu, tout est dit. Vous semblez déçu de la décision du conseil constitutionnel, ou trouver l’argent de la suppression de la taxe professionnelle ?
                J’ai une vague idée, et pourquoi pas la privatisation de tous les services publics ?

                @ Frédéric

                Je comprends tout à fait ta position.

                Je pense que les ménages, loin d’être les plus gros polueurs, doivent payer une taxe carbone symbolique et bénéficier d’importants avantages fiscaux s’ils s’engagent en faveur du Développement Durable.

                Les entreprises qui représentent le plus gros de la polution doivent être taxées.

                Bref, l’inverse du mouvement actuel !

                Fabien


                • HELIOS HELIOS 30 décembre 2009 12:19

                  Rechauffement climatique ?

                  — En êtes vous vraiment tres sur ?
                  — C’est bien vrai qu’en ecoutant toujours les mêmes, votre avis ne change pas,
                  — Dommage que vous n’ayez pas regardé le documentaire sur la 5 ou Arte, avant hier sur le noyau de la terre, ses zones de subduction, ses flux internes etc... vous auriez peut etre imaginé combien sont importants les ordres de grandeurs en comparaison au carbone et son eventuelle responsabilité dans le rechauffement global. Vous y auriez aussi apris les consequences magnetiques de ces mouvements du noyau, qui se verifient par les mesures actuellement... expliquant en partie les rechauffements (et refroisissements) regionaux que nous observons.

                  En clair, votre intervention basée sur le dogme du rechauffement climatique anthropique via le carbone me semble deplacée, il serait temps de se moderer.
                  Que nous luttions de toutes nos forces contre la pollution (rien a voir avec le carbone, ni le rechauffement) ou que nous nous arranbgions pour produire mieux et subvenir aux besoins de l’humanité, nous sommes là entierement d’accord.

                  Quand au sujet de l’article, quand on voit la couverture fiscale de toutes les acitivités qui sont parfaitement couverte (rien n’echappe au fisc, même pas les panneaux publicitaires) on comprend mieux qu’ouvrir un nouveau domaine de taxation c’est une aubaine...

                  Bon appetit


                • jcm jcm 30 décembre 2009 12:23

                  @ Tall :

                  Entièrement d’accord !

                  J’avais pourtant écrit « Carbone : la taxe illégitime » en proposant une approche différente : "
                  En somme il serait très possible de déclarer un effort national – un « grand chantier » vers le « durable » - dont les contours devraient être définis et dont la ressource d’origine serait une fiscalité spéciale susceptible de développer mieux qu’ils ne le sont certains secteurs d’activité, d’en renforcer d’autre, existants, afin qu’en dernier recours chacun trouve un bénéfice à ce dispositif.".


                • herve33 30 décembre 2009 13:42

                  La vérité sur le réchauffement climatique , c’est qu’on peut le constater non seulement dans les relevés chiffrés , et l’observation de la nature , mais on est bien incapable de savoir dans quelle mesure l’homme influence réellement ce réchauffement , il y a certes des modèles climatiques des différents pays qui nous promettent un réchauffement au mieux de 2 C , au pire catastrophique . Ces modèles sont probablement bien incapables de d’intégrer le fait de savoir ce que sera notre monde en 2050 ou 2100 , d’où ils ont de fortes chances d’etre totalement erronés aussi bien dans un sens , que dans l’autre .

                  La vérité scientifique est que l’incertitude quant au devenir du climat est très grande , et selon des scientifiques de la NASA , l’incertitude porte beaucoup sur le rôle joué par les nuages , même le GIEC dans ses rapports l’avouent .

                  http://www.pensee-un...encermodele.pdf

                  On nous parle d’urgence climatique , simplement pour faire diversion , car le problème N° 1 , c’est la saivegarde de l’écosystème en général , et pour cela , il n’y a pas trente six moyens , limitation de la population mondiale à un certain seuil , et revoir le mode de vie occidental , développer de nouvelles sources d’énergies respectueuses de l’environnement .


                • nexus 31 décembre 2009 01:17

                  OK Tall, je commence à comprendre à quel point votre niveau d’analyse est proche de zéro... (avec tout le respect que je vous dois, on n’a pas élevé les cochons ensembles j’en ai bien conscience)

                  En science, ça ne fonctionne pas comme ça. On ne peut pas prendre deux paramètre parmis des miliers : la température et le CO2, en tracer deux courbes (je ne sais pas à partir de quelles données et la plupart des gens (scientifiques) qui se battent sur ce sujet n’ont jamais eu les données brutes du GIEC !!!) et de dire « regardez : les deux courbes montent sur une période donnée (le 20e siècle) : regardez, c’est la preuve que le CO2 est responsable de l’augmentation de température ! On va tous mourir »

                  Eh bien c’est tout faux ça. Le GIEC, les politiques et les médias vous ont menti. Ca peut à la limite être un point de vue de pilier de comptoir mais certainement pas l’esquisse du début d’un raisonnement scientifique valide !!!!!!!!!!!!!!!!


                • Voris 30 décembre 2009 12:09

                  Tout va très bien, madame la Banquise
                  Tout va très bien chez les pingouins
                  Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise
                  On déplore un tout petit rien
                  Un incident, une bêtise,
                  La mort des îles Marquise
                  Mais à part ça, Madame la Banquise
                  Tout va très bien chez les pingouins !

                  Ray Ventura (non pas Lino - très à la mode en ce moment pour les avatars sur Agoravox - mais Ray Ventura)


                  • herbe herbe 30 décembre 2009 12:10

                    La décision du conseil semble tomber de façon brutale mais elle est le résultat assez logique d’une copie mal fagotée pour cause de lobbying intensif qui là encore avait réussi à faire porter l’effort nécessaire sur les pauvres (+classe moyenne) ( ils sont tellement nombreux n’est ce pas ?...)

                    Il faut quand même remercier un contre lobbying qui a été somme toute efficace.

                    Exemple sur l’article suivant d’agoravox TV où on parle de modèles économiques pour l’avenir où chacun pourrait y prendre sa part ( le titre est trompeur et le sujet ne se réduit pas à la gratuité et à la musique) dans des choix de société « équitables » :

                    http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/la-musique-c-est-gratuit-24713

                    Écoutez vers la 12ème minute ce qui est dit : " la taxe carbone ça revient à faire payer l’air qu’on respire ( sic !)


                    • Voris 30 décembre 2009 12:14

                      Comment justifier un impôt nouveau et injuste ?

                      1 - Désigner un péril imminent qui va s’abattre sur nous si l’on ne met très rapidement la main au portefeuille. « Vite ! Vite ! Payez, il y a urgence ! »

                      2 - Trouver un assez grand nombre d’éminents scientifiques pour affirmer que la cause de cet imminent péril est uniquement humaine.


                      • Daniel Roux Daniel Roux 30 décembre 2009 12:30

                        On vous l’avait bien dit qu’il y a quelque chose qui cloche là dedans.

                        Et encore, le Conseil Constitutionnel s’est montré peu curieux et trop frileux, une fois de plus.

                        Agoravox vous informe :

                        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/quotas-et-taxe-carbone-pour-le-67035


                        • bo bo 30 décembre 2009 12:37

                          L’égalité devant l’impôt, il y a longtemps qu’elle n’existe plus....la fraternité...il y a longtemps qu’elle est dispensée n’importe comment et surtout avec l’argent des autres.... la liberté ...elle devient chaque jour un peu plus théorique..
                          Les mensonges des lobbies prospèrent .....prospèrent.... et ils continuent à s’enrichir...
                          La manipulation de la PEUR est un bon moyen de gouvernement et se sont succédés : vache folle, grippe aviaire, grippe H1N1, réchauffement climatique...en attendant autre chose (dans tous les cas les lobbies y trouvent largement leur compte) et politiquement cela marche pour la grande majorité des électeurs... alors pourquoi s’en priver ?
                          Les élus sont de plus en plus « responsables » et pas COUPABLES...en tout cas, ils ne s’intéressent qu’à leur train de vie....
                          Les états sont mal gérés et les dettes deviennent abyssales.....
                          alors, il faut des taxes, des taxes, des impôts et toujours plus.... et selon que vous soyez « puissant ou misérables » le traitement n’est pas le même... et dans ce cas peut importe les couleurs politiques affichées.
                          Et en bout de course, c’est le serf attaché à son boulot, à son lopin de terre, à son appart ou pavillon, à ses congés payés et à ce qui reste de Sécu....qui reste et restera corvéable à Merci...
                          Les nouveaux seigneurs du haut du donjon de leur multinationale ou de leur siège d’élus....sont mobiles et n’ont d’attaches que le Fric...peut importe dans quel pays : ils sont universels,
                          Le veto du Conseil Constitutionnel est un accident de parcours, il y a encore quelques membres qui y siègent qui ont eu uninstant de morale... tant mieux...mais les mauvais prestidigitateurs vont reprendre leur show en 2010...
                          Ah,en 2010, il y a des élections....bof...t’as pas grand choix ou pas de choix du tout...depuis longtemps le résultat se résume à « CAUSE toujours, je fais ce que je VEUX »
                          Bonne année quand même et à bientôt en 2010 sur Agoravox !!! ....


                          • Roche 30 décembre 2009 12:44

                            Rappelez-vous, en février 2010 ???
                            est ce un projet futuriste, pourtant il me semble bien l’avoir entendu en 09 hihi smiley

                            ben on comprend la situation, dans ma ville, qu’on soit pauvre ou riche, les impots locaux ont doublé... suis a temps partiel, travailleur handicapé, j’ai une pension maiguuue , treès maigre, mais de 190€ d’impot locaux l’an dernier, je dois payer 480 € cette année... les vaches a traire, on sait ou les trouver hein ! attention je ne dis pas qu’il ne faut pas payer ses impots, je dis que l’injustice continue son bout de brousse et ce n’est pas avec les affairistes qui nous gouvernent qu’on s’en sortira, deux ans encore ! c’est dur mais on y va


                            • Croa Croa 30 décembre 2009 23:27

                              « deux ans encore ! »  ???

                              Bien plus certainement ! (Les français sont des veaux)


                            • dawei dawei 30 décembre 2009 12:44

                              Ce qui me fait marrer, c’est que le CO2 n’est pas un poison, et n’a pas attendu l’homme pour faire son cycle. Certes, l’homme aurait changé un peu la donne.
                              Certes il faut économiser car le pétrole est une énergie de plus en plus rare mais tellement utile.
                              Par contre, on sait déjà difficilement le temps qu’il fera demain, comment peut on avoir la prétention de savoir précisément le temps qu’il fera dans 50 ans. Je trouve ça d’une imposture scientifique incroyable. Ces modèles ne sont sensés être que théorique et non des sciences exactes.
                              Ce qu’on appelle système non linéaires ou théorie du chaos sont les outils scientifiques utilisés pour ces modèles. Or, le moindre petit paramètre oublié changerait radicalement la donne. C’est le fameux battement d’aile du papillon qui ramène la tempête.
                              Par contre, ce qui est sur et urgent, c’est que les sols et les océans sont extrêmement pollués et exploités, et continuent à l’être.
                              Je rappelle ensuite que la production intensive de viande essentiellement pour l’occident contribue pour environ 1/3 des émissions à effet de serre de la planète. A la limite, si seulement cette industrie pouvait être taxée , on pourrait changer les choses. Tampis pour le steak plus chère, on préfèrera du poulet grillé.
                              Ce qui entraine une chute de la biodiversité et menace de plus en plus de façon avéré notre subsistance. Pas besoin de modèle mathématique, ça c’est une évidence.
                              De plus, les villes sont polluées non pas par le CO2, mais par des particules plus grosses telles que celles émises par les moteurs diesels, qui émettent moins de CO2 mais provoquent beaucoup plus de maladies.
                              Enfin, la voiture électrique, vue comme la sauveuse de l’humanité dans la non émission de CO2 est une fausse bonne idée car elle dépend d’autre énergie fossiles : le lithium (pour les batteries) et l’uranium (pour l’énergie électrique nucléaire), leur recyclage (lithium et déchets nucléaire) n’existe pas , à part pour faire des armes et le balancer chez le voisin...
                              Aussi, ce filon n’est pas nul en CO2 car il faut beaucoup d’énergie (CO2) pour exploiter les mines d’uranium et de lithium, pour acheminer le minerais, pour traiter les déchets, et pour les dégager en Russie (va savoir ce qu’ils en font).
                              Bref, l’émission de CO2 est vu comme l’unique problème environnemental, alors que c’est éventuel problème à côté d’autres gros problème avérés, mais bizarrement moins relayés.
                              Bref y en à marre des problèmes hypothétiques et des fausses solutions qui cachent d’autre problèmes avérés biens plus menaçants.


                              • Redj Redj 30 décembre 2009 13:24

                                @ dawei,

                                Je suis globalement d’accord avec votre commentaire, même si je suis persuadé que nous devons faire quelque chose contre ce CO2 sans occulter les autres problèmes que vous citez. Mais tous ces problèmes sont liés entre eux, et c’est sur l’ensemble qu’il faut agir.

                                Je suis satisfait que le conseil ai censuré ce projet de taxe, car ne reposant que sur les ménages et oubliant les plus gros pollueurs. De plus, à l’échelle française, cela semblait bien dérisoire.

                                Par contre, on sait déjà difficilement le temps qu’il fera demain, comment peut on avoir la prétention de savoir précisément le temps qu’il fera dans 50 ans. Je trouve ça d’une imposture scientifique incroyable. Ces modèles ne sont sensés être que théorique et non des sciences exactes.

                                Vous confondez ici météorologie et climatologie, ce n’est pas le même chose. Le climat s’étudie sur de longues périodes, pour en sortir des tendances à long terme, contrairement à la météo. Ainsi, ce n’est pas parce que le climat se réchauffe globalement qu’il n’y aura pas ici ou là des hivers plus froids que le précédent etc. D’ailleurs, je pense qu’il vaut mieux parler de dérèglement climatique que de réchauffement, même si c’est cette dernière tendance qui se dégage.

                                Bien à vous.


                              • Croa Croa 30 décembre 2009 23:33

                                « on préfèrera du poulet grillé. »

                                Tu crois que c’est mieux ? (T’as surement pas vu d’élevage ! Il « pousse » tout seul le poulet ?)


                              • Eloi Eloi 3 janvier 2010 16:09

                                "...leur recyclage (lithium et déchets nucléaire) n’existe pas , à part pour faire des armes et le balancer chez le voisin..."

                                Désolé de pinailler sur les détails, mais les lieux communs volent à une telle vitesse...

                                Le recyclage des déchets nucléaires (combustible usé), ce qu’on fait aujourd’hui :
                                * on retire plus de 90% de la masse des déchets usés en recyclant l’uranium 235 (fissile) produit lors du séjour en réacteur, qui servira de combustible et l’uranium 238 (uranium appauvri) qui servira de matrice, voire de combustible dans les surgénérateurs. Cet uranium appauvri est moins radioactif que l’uranium naturel/
                                * on réduit de plusieurs ordres de grandeur (on passe de centaines de milliers d’années à quelques milliers d’années) la radioactivité résiduelle des déchets on utilisant le plutonium (fissile) produit dans le combustible MOX.
                                Ce qu’on a su faire, et que l’on pourra faire dans les réacteurs de quatrième génération :
                                * produire de l’énergie à partir des actinides mineurs, ce qui peut réduire la radioactivité résiduelle du combustible usé à quelques centaines d’années
                                ce que les américains sur combustible métallique :
                                * recycler les autres produits de fission.

                                Pour ce qui est de recycler les déchets, on fait, on a su faire plus (avant 1997), et on fera bien mieux.
                                Les petites phrases n’apportent rien...


                              • aberlainnard 30 décembre 2009 12:49

                                "Le Conseil a jugé que, par leur importance, les régimes d’exemption institués par la loi déférée …"

                                "cette mesure aurait conduit à exonérer 93 % des émissions d’origine industrielle …"

                                Combien de Français étaient-ils conscients de ce fait ?

                                Qu’ont fait les « journalistes professionnels » pour informer largement les citoyens sur cette réalité et pourquoi ne l’ont-ils pas fait avant que le Conseil Constitutionnel ne rende son avis ?

                                Heureusement que le Conseil Constitutionnel a joué pleinement son rôle sur ce coup là ! .

                                 

                                 


                                • Croa Croa 30 décembre 2009 23:39

                                  Pas que les « journalistes professionnels » !

                                  Sur AgoraVox par exemple les critiques étaient d’un niveau lamentable genre idées reçues toute faites alors qu’il y avait bien quelque chose de structuré à présenter !


                                • Roche 30 décembre 2009 12:51

                                  bien vu pour la création d’AMAP

                                  Site national des AMAP, j’ai mal compris pourquoi on en parle pas plus que çà d’ailleurs, pour ma part je connais cette organisation depuis près de deux années.

                                  Les AMAP - Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne - sont destinées à favoriser l’agriculture paysanne et biologique qui a du mal à subsister face à l’agro-industrie.

                                  Le principe est de créer un lien direct entre paysans et consommateurs, qui s’engagent à acheter la production de celui-ci à un prix équitable et en payant par avance. >> Plus d’informations sur ce qu’est une AMAP

                                  Si vous souhaitez adhérer à une AMAP, consultez notre annuaire des AMAP afin de vérifier s’il en existe une près de chez vous.

                                  Si vous ne trouvez pas d’AMAP correspondant à vos besoins, créez-là !
                                  >> Plus d’informations sur la création d’une AMAP

                                   


                                  • foufouille foufouille 30 décembre 2009 13:34

                                    donne le prix au KG des legumes ..........


                                  • foufouille foufouille 30 décembre 2009 16:57

                                    razzara, toujours pas les prix ?
                                    moi ce que j’ai lu, signifie a remplacer le super pour plus cher
                                    et le prix a une importance quand on a peu de moyens


                                  • Philou017 Philou017 30 décembre 2009 18:30

                                    foufouille : d’apres ce que je sais, c’est plus chere que la saloperie des supermarchés, mais moins cher que les légumes bio vendus dans les mêmes supermarchés.


                                  • HELIOS HELIOS 30 décembre 2009 23:15

                                    Désolé, mais je trouve que Foufouille a raison.

                                    Quand les paysans sont venus vendre a Paris leurs fruits et legumes « en direct », c’etait entre 30 et 50% plus cher que ce qu’on peut trouver, en premier prix certe, a ED par exemple.

                                    Il faut que tous les acteurs economiques, paysans compris, reprennent leurs esprits. On peut comprendre, qu’apres des années d’exploitation par les centrales d’achat, ils soient tentés de se « refaire »... mais on ne passe pas de requins de la distribution a requins de la production. attantion, ils ont tout a y perdre.

                                    Je voudrais qu’on m’explique par ailleurs, que cet automne a Helsinki, les poivrons rouges d’Espagne etaient a 1 euros alors qu’ils sont au bas mots a 2,5 euros en France de la même provenance. et les autres prix, tomates et autres fruits, a l’avenant.

                                    Nous sommes rentré, en France dans une logique de predation, de racket et il ne faut pas s’etonner que le vaisseau craque de tout bord. Les financiers sont responsables pour la grande distribution, mais les « petits » c’est a dire du petit producteur au petit artisan, c’est la même chose. Des marges de 10% sont deja enormes, mais personne ne veux plus travailler a moins de 50% et beaucoup plus selon les secteurs.

                                    Enfin, il faut remercier les ecologistes raisonnables qui veulent qu’on mange des produits saisonniers. J’irai encore plus loin, il faut arreter de culpabiliser les producteurs d’espagne. a ma connaissance ils ne font pas d’endives parce que ce n’est pas la zone climatique adaptée. par contre, les tomates, ne sont pas des produits bretons... pourquoi en produire avec serre, chauffage a un prix exhorbitant et exiger ensuite pour justifier ses prix, une limitation a l’importation ???

                                    Oui le prix a de l’importance. Si la nourriture ne representait que 10% du revenu, alors on pourrait comprendre. mais une famille de 2 adultes et deux enfants bouffent pour quasiment 30 a 40% du revenu et les tomates a 2 euros, ce n’est pas pareil qu’a 1 euro !...

                                    Bye, bye...


                                  • nexus 31 décembre 2009 01:37

                                    ouais, mais ce que tu manges, c’est hyper important. c’est tes défenses immunitaires, c’est ce qui maintient ton corps en vie (on l’oublie parfois).

                                    Les legumes qui viennent par camion de l’autre bout de l’europe, qui sont de plus en plus OGM, qui poussent à coté de centrales nucléaires ou autres industries chimiques (je pense aux fraises de HUELVA par ex), qui sont dégueulasses au gout (flotte) et qui sont tellement beaux et pasteurisés aux rayons je sais plus quoi (véridique, faudrait trouver plus d’info la dessus mais tout ce qui est en présentoire est pasteurisé sous rayons) et qui fait que quand tu oublies ça dans un coin ca ne pourrit pas !!! (super naturel)... perso... j’ai fait une croix dessus !

                                    1) acheter local !
                                    2) si possible BIO, voire « raisonné » mais faut que le BIO redevienne la norme, c’est ce que nos grands parents bouffaient et c’est pour ca que l’espèrance de vie aujourd’hui est si haute (même si elle risque de se casser la gueule d’ici peu avec la disparition des marchés et la consommation massive de produits issus de l’agriculture productiviste).

                                    L’argent que tu mets la dedans, c’est dans ta santé. Perso j’achèterai jamais des poulets de base qui ont jamais courrus de leur vie, et je déserte les grandes surfaces. Je préfère aller à l’amap, parler deux mots avec le gars qui fait pousser ma bouffe en respectant la nature.
                                    Y’a certes un ptit effet de mode qui fait ptet monter les prix sur paris... mais cherchez bien, je suis sur que vous trouverez.

                                    Voir les docus : le monde selon monsanto, we feed the world, food inc (plus américain mais bien interessant...)


                                  • HELIOS HELIOS 31 décembre 2009 12:15

                                    Ok, Nexus, OK !

                                    Mais pourquoi acheter local, objectivement ?

                                    Si les tomates poussent en Espagne et pas en France, cela revient a s’en priver ?
                                    Tous les producteurs espagnols ne sont pas a Huelva, et la caricature que vous faite, bien peu engageante, est quand même une caricature...


                                  • Roche 30 décembre 2009 12:58

                                     dawei
                                    il n’y a pas que çà, le changement climatique se fera de toutes manières, il n’y a que les sophistes qui pense que le temps et la nature restent figés ! depuis l’aube de l’humanité on assiste a la fonte de la calotte glaciaire, ce qui a permis aux hommes de se diviser en hordes et évoluer un peu partour sur la planète. On vient de créer un mythe sans le savoir, c’est celui de la fin du monde imminente, encore du marketing de la peur. Je ne dis pas que l’homme doit faire des efforts pour vivre en symbiose avec la nature, mais avec ce sommet de Copenhague et toute cette médiatisation sur la taxe carbonne, tous les moyens sont permis pour faire peur aux populations. Les anglais viennent d’inventer la cartecarbonne, vous imaginez un peu le culot qu’ils ont de soumettre leur population, alors que plus ultralibéraux qu’eux, il n’y a pas !


                                    • herve33 30 décembre 2009 14:10

                                      @Waldgänger
                                      Ras le bol de ce genre de considérations philosophico-machins. Est-ce que l’on a le moyen de faire face économiquement à une hausse de 2 mètres du niveau des mers ? Non. Il y a 125 000 ans, avec des températures mondiales supérieures de 2,5°C à aujourd’hui, seuil que nous sommes partis pour dépasser largement en 2100, le niveau des mers était plus élevé de 4 à 6 mètres. On ne transportera pas New York Calcutta, Londres et des dizaines d’autres mégapoles sur notre dos comme les hommes préhistoriques l’ont fait pour leurs habitations.

                                      Montée des mers de plusieurs mètres : Elucubration des écolos intégristes :

                                      Visiblement vous êtes très mal informés , même les magouilleurs du GIEC n’envisagent pas dans leur scénario catastrophique , une hausse supérieure à 1 m en 21000 . La montée des eaux est sans aucun doute le phénomène le moins inquiétant et le moins urgent à prendre en compte vis à vis des autres problèmes .
                                      Vu l’inertie des océans , et de la fonte du groenland et de l’antartique , ce n’est pas avant qu’en 2500 ou 3000 , qu’une montée de plusieurs mètres est possible , d’ici là , nos énergies fossibles auront été probablement totalement consommées . Avant d’autres problèmes bien plus graves se seront manifestés comme une modification des courants marins ou la modification des principaux équilibres écologiques .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès