• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de gidolle



  • gidolle gidolle 17 juillet 2007 09:51

    Article très pauvre, simplement parce qu’il ne va pas chercher les vrais causes du malaise européen, et se contente de lancer quelques appels à investir le dommaine de l’expression publique, ce que les technocrates ont presque toujours refusé aux peuples européens depuis 1957. Les commentaires, se figeant sur l’idées des disparités luiguistiques restent tout aussi inappropriés pour donner une issue au problème démocratique que pose la création d’un état européen. Le probléme se situe à mon avis au niveau des technocrates eux-mêmes qui ont délibérément choisi de défendre un projet qui sert une économie de libre échange où la concurence est libre et non faussée (comme ils disent) au mépris des nations, des peuples, des sensibilités, des langues... En résumé, ils n’ont rien à foutre de nous les sans grades, les électeurs, les citoyens.

    L’issue : refaire 1789.



  • gidolle gidolle 25 juin 2007 17:10

    Oui, en effet il faudrait bien que ce soit enfin les peuples qui décident de leur sort, comme en 1789. Et nous n’avons que faire de l partie 3 du traité dont la portée sur bien des points est bien inférieure à celle de notre déclaration des droits de l’homme et du citoyen.



  • gidolle gidolle 25 juin 2007 17:04

    A Reboul Le vote pour Sarko n’a rien à voir avec le TCE, c’est avant tout un vote des zélites pour une zélite et de quelques malheureux qui ont cru au discours simpliste d’un calculateur très bien relayé par une presse zélée pour ne pas dire zélite.



  • gidolle gidolle 25 juin 2007 16:58

    D ’ accord avec çà : cele me fait penser à une chanson de Souchon « On avance , on avance , on avance , faut pas qu ’ on réfléchisse ni qu’on pense , il faut qu ’ on avance... on a pas assez d ’ essence pour faire la route dans l ’ autre sens... ». Pour moi on va dans le mur et vers les bruits de bottes.



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 16:30

    Je suis assez d’accord avec ce commentaire, c’est au peuple de se réaproprier la démocartie et de définir les règles avec lesquelles il compte la faire respecter.



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 16:29

    Es-tu sûr d’avoir tout compris ???



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 15:51

    Coopérer à quoi, au déclin de l’humanité toute entière, non merci.



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 14:34

    Que c’est bon de lire ceci !!! Comme c’est un peu long, je vais sans doute faire comme les copains : commenter au fur et à mesure de la lecture. Concernant le passage sur la relecture du TCE, je voudrais ajouter à la démonstration un propos de M. CHOUARD Etienne : « Etablir une constitution est un acte de défiance, par lequel un peuple établit ses rapports avec les pouvoirs, les répartit et les contrôle ». C’est donc par essence un acte qui ne peut être délégué aux hommes qui vont utiliser ces pouvoirs.



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 13:56

    Tu fais là une remarque intéressante en parlant de la multiplication des institutions. As-tu remarqué à quel point avec les lois sur la décentralisation on a impulsé une politique qui éloigne de plus en plus le citoyen des lieux où l’on décide. Exemple avec les communautés de communes : les communes sont contraintes de céder à l’intercommunailté une partie de leur prérogatives. On fait de même avec l’Europe, la France abandonnant une large partie de son autonomie politique au profit de la commission européenne non élue qui détient pouvoir exécutif et législatif sur 27 pays d’Europe. Et maintenant, le parlement français est par conséquant devenu une chambre d’enregistrement des décisions qui viennent de Bruxelles. Normal ???



  • gidolle gidolle 15 juin 2007 13:45

    Ok, je suis d’accord avec toi : les gens ont des devoirs. Mais les politiques n’ont-ils pas eux mêmes des devoirs, celui par exemple de gouverner le pays pour le bien de la majorité des habitants de ce même pays. Peux-tu réellement me dire que les différents gouvernements de ces 30 dernières années en France ont conduit une politique à même de réduire les inégalités entre riches et pauvres ? Je me suis déplacé le week end dernier, et mon bulletin de vote portait la mention : « Le 29 mai 2005, j’ai voté contre le TCE. RESPECTEZ MON VOTE ». Si des milliers de personnes refusent de se déplacer c’est qu’il y a un problème de fond : aucun candidat ne se pose les vrais questions, et l’auteur de cet article non plus d’ailleurs. Trouvez des remèdes à l’absence de réponses concrètes en terme de propositions constructives pour la majorité pauvre du pays en légiférant, c’est un comme murez une fenêtre qui ne s’ouvrait déjà pas. La solution est ailleurs, mesdames messieurs les politiques respectez les gens qui votent pour vous.



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 17:14

    Je suis assez d’accord avec ce commentaire, le problème est avant tout institutionnel. Il faut partager et contrôler les différents pouvoirs. Maintenant, sur la forme, peut-on maintenir notre constitution telle qu’elle est en 2007 ? Cette constitution a été faite par un homme pour un homme, dans un souci sans doute louable à l’époque de relever le pays des désastres de la guerre. Mais aujourd’hui, nous sommes prisonniers de ce système présidentiel où 1 seul personnage cumule et abuse de ses pouvoirs.

    Personnellement, sur la forme je préfèrerait une refonte complète de la constitution, faite par des citoyens qui pour se défendre des abus de pouvoirs, seraient réunis en assemblée constituante pour établir des règles sans pouvoir en profiter pour eux-même : leur accession à cette assemblée devrait être assortie d’une inélligibilté aux fonctions du pouvoir. Ce ne sont pas aux hommes de pouvoirs de concevoir les règles et les limites de ces pouvoirs, mais au peuple qui par un acte de défiance, établit lui-même ces règles. http://etienne.chouard.free.fr/Europe/



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 16:51

    Le choix éthique soit ! N’oubliez-vous pas que la corruption n’est pas un sport national mais planétaire ? Que fera la poignée de députés « sains » dans l’Amazonie de la corruption étatifiée universellement ?

    Je note que votre article met le doigt sur une pratique à la mode actuellement, le féodalisation de l’Europe. On constate en effet que l’on est en train de se partager le territoire en duché, M. Rebsamen étant le nouveau « Duc de Bourgogne » par exemple. De par sa position de maire de Dijon, de président du Grand Dijon, de président d’un des SCOT (Schéma de Cohérence et d’Organisationdu du territoire) de Côte d’Or, le voilà responsable de l’application du plan local d’urbanisation de plus de 300 communes (quasiment 1 sur 2) sur le département. Vous avez dit « Sa Seigneurie » !!???



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 15:09

    Mon vote n’ira ni à droite, ni à gauche. En fait il n’y a pas de choix. Le vrai choix réside à refaire 1789 : le peuple doit reprendre le pouvoir. http://etienne.chouard.free.fr/Europe/



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 15:01

    Ok Pakway n’a pas développé d’arguments tranchants, mais toi-même, tu développes un discours avec un parti-pris certain. Les arguments pour une vraie démocratie c’est sur http://etienne.chouard.free.fr/Europe/



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 14:57

    Que voilà un commentaire constructif. La référence à MONTESQUIEU est excellente car elle permet de dire que déjà en 1749, un esprit sensé posait comme base de la démocratie le partage et le contrôle des pouvoirs. Très justement l’auteur de ce commentaire fait apparaitre que la conquête du pouvoir conduit à l’abus de pouvoir. J’avais soumis le 29 mai un article sur agoravox « Le changement sera institutionnel ou ne sera pas ». L’article que nous discutons présentement ramène à celui que j’ai fait par bien des points.

    En effet à quoi bon aller voter si ce n’est pas pour assurer un partage et un contrôle des pouvoirs ? La question que j’essayais d’amener avec mon article allait dans le sens de cette démocratie en indiquant que l’issue ne pouvait désormais venir des urnes, puisque les dés sont pipés, mais qu’elle viendrait d’une réforme de nos institutions.

    La question nous a d’ailleurs été posée en 2005 par la Commission Européenne, et le vote des français a été sans appel. Maintenant, on voudrait nous faire avaler le TCE de force : je le dit tout haut, et bon nombre de députés européens avec moi NONCNON http://www.noncnon.fr/

    Quite à faire de nouvelles institutions, que ce soit le peuple qui décide de ce qu’il y met. http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

    Alors réveillez-vous Citoyens oui, mais agissez pour faire respecter vos droits. Nous n’avons pas d’autre choix, revoilà 1789 et les droits de l’homme et du citoyens (n’en déplaise à certains).



  • gidolle gidolle 7 juin 2007 14:19

    Cet article me paraît fort intéressant. Je vais commencer par réagir à ce premier commentaire que je partage totalement. L’auteur a parlé de la presse qui passe sous silence des questions essentielles sur le programme de tel ou tel candidat. Moi ce que j’ai constaté et qui m’allarme terriblement, c’est le fait qu’on ai totalement occulté l’omniprésence des directives européennes dans les affaires de notre pays. C’est seulement au lendemain du 6 ami que la Commission Européenne s’est rappelée au souvenir des électeurs français pour réclamer son dû, l’application de la libéralisation de LIVRET A.



  • gidolle gidolle 5 juin 2007 13:50

    Excuses mon impertinance, je me suis déjà tellement laissé berner par d’autres que la méfiance est devenue de rigueur pour moi. Je te promets de me transformer en acteur de ce site, cela fait déjà bien longtemps que je milite au quotidien, et sans avoir pu réellement savourer les fruits de mon travail citoyen (seulement à de rares occasions, telle que dans l’application de la loi sur l’embauche de personnes handicapées dans le service public, crois-moi cela n’a pas été pas une mince affaire).



  • gidolle gidolle 5 juin 2007 12:01

    Permets-moi quelques doutes par rapport à tes propres intentions l’ami. Si tu regardes mes commentaires tu y vois que je n’avance pas à visage couvert, c’est ma trombine que tu vois en haut à gauche. Que dire de ton pseudo et de ton site citoyen ? Si les gens qui y iront intervenir sur ce site se cachent eux aussi derrière des masques, à quoi bon ???



  • gidolle gidolle 5 juin 2007 11:44

    Ok, je veux bien jouer avec toi en espérant sincèrement que les dés ne sont pas pipés. Quand et comment pourrons nous mesurer l’impact d’une telle initiative ?



  • gidolle gidolle 5 juin 2007 09:19

    J’ajouterai à mon commentaire, que pour moi, la défiance est de mise à chaque fois que l’on parle de démocratie. Sur le site d’Etienne Chouard http://etienne.chouard.free.fr/Europe/ on peut lire qu’une constitution est un acte de défiance, une façon d’imposer des règles aux hommes de pouvoir pour préserver les intérêts du peuple souverain, et une façon d’imposer un partage et un contrôle des différents pouvoirs. En résumé, être citoyen actuellement consisterait à demander la désignation d’une assemblée constituante (telle que la réclame le parti des travailleurs) et de refonder notre constitution sur des bases claires et incorruptibles : comme vous le trouverez sur le site que je vous ai indiqué, les règles du pouvoir ne doivent pas être écrites par les hommes de pouvoir, au contraire, et c’est une idée d’Etienne Chouard, les membres de l’assemblée constituante devraient accepter d’être inéligible. Un sacré pas vers une société moins corrompue non ?