• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Bertrand Loubard



  • Bertrand Loubard 10 mars 20:49

    Merci pour ce texte très intéressant. Je me pose cependant la question de savoir comment les « robots » de la Modération d’Agora Vox laissent passer une telle « prose ». La mienne, allant dans le même sens que la vôtre (l’élégance et la rigueur en moins sans doute), se voit régulièrement refusée à la publication. Et ce depuis le moment où j’ai mis en doute ostensiblement certaines « réalités » à propos de la catastrophe humanitaire que les Kouchner, Cohn-Bendit et consorts couvrent de leur infaillibilité .... en Afrique Centrale et plus particulièrement au Rwanda .....
    Continuez comme vous le faites ! Bon courage !



  • Bertrand Loubard 25 février 21:28

    A chaque reprise, par les forces gouvernementales syriennes, des bastions « tenus » par les terroristes islamiques, on a pu voir la réalité de leur « présence libératrice » parmi les populations civiles des centres urbains. Il n’y avait que prises d’otages, boucliers humains, liquidations de ceux qui tentent de s’échapper, utilisation des convois humanitaires (de la « communauté internationale, « amie » du peuple syrien) pour ravitailler, prioritairement en armes et en vivre les terroristes, transformations des écoles et des hôpitaux en casernes ou arsenaux, mines anti personnelles, etc., etc. ........ Il faudrait qu’on compare avec ce que nous avons fait (bien entendu en Irak) mais aussi plus récemment en Libye : pays qui jouit dorénavant de la Liberté, de la Démocratie et de la Paix (que sa population nous demandait de leur donner en les libérant de leur tyran) ... et on comprendra que toujours faire plis de la même chose .... fait partie du principe de la « tabula ras », « clean sheets », « page blanche », comme « on » avait déjà commencé à le faire au Rwanda .... mais là, le label AOC de « génocide conforme » interdit toute velléité d’analyse objective et critique ....



  • Bertrand Loubard 21 février 16:12

    « Nous avons connaissance de tentatives (...) de l’Amérique pour renverser des régimes en Iran, au Guatemala, au Vietnam du Sud, au Chili, au Nicaragua, à la Grenade, en Serbie, en Irak, en Libye, en Syrie et en Ukraine »
    Robert W. Merry aurait pu ajouter le Rwanda, le Burundi, la République Démocratique du Congo : entre 5 et 6 millions de morts. (1) Il aurait, là, dû citer nommément Bill Clinton, Hillary Rodham, Madeleine Albright, Susan Rice, Samantha Power, John Shalikashvili, Tony Blair, Louis Michel, etc., etc.
    Mais, en janvier 2018 à Davos, Paul Kagame, Donald Trump, Benjamin Netanyahu et Theresa May ont signé le Yalta de la RDC ..... Alors ..... puisque c’est par là que la Chine menace nos valeurs !!!! CQFD. Merci à Alexis Toulet pour la traduction de l’article .... et ses notes.
    (1)(Navanethem Pillay- Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme : http://www.ohchr.org/Documents/Countries/CD/DRC_MAPPING_REPORT_FINAL_FR.pdf )



  • Bertrand Loubard 28 janvier 21:42

    Il semble bien que dans les années 50, précédant l’indépendance du Congo Belge, le gouvernement belge ait autorisé, d’une « manière » ou d’une autre, une vaccination massive de la population locale, contre la poliomyélite, menée semble-t-il par le Dr Hilary Koprowski. (Qui aurait d’ailleurs reçu une distinction honorifique de la part du gouvernement belge pour cette campagne). Les conséquences de cette vaccination serait, pour certains, l’apparition du SIDA. S’il devait être démonté qu’il ait bien s’agit d’un « accident », la question resterait posée de savoir comment a été choisie la population ciblée par la campagne. Il semble que récemment ait eu lieu au Rwanda une campagne massive de vaccination contre le cancer du col de l’utérus, chez les petites filles n’ayant pas encore eu de rapports sexuels..... Quand on sait que la mortalité par ce cancer ne semble pas avoir fait l’objet d’études statistiques sérieuses mais que la mortalité par malnutrition (par la « famine) est récurrente dans cette région on peut s’interroger sur la similitude de la stratégies appliquée sur les populations de la colonie belge de l’époque et celle qui est aujourd’hui appliquée par un gouvernement extrêmement proche, semble-t-il, des intérêts économiques des diverses industries basées sur l’exploitation des êtres humains ....
    Merci pour l’article et sa structure (récurrente) des rappels nominatifs. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 janvier 22:03

    Merci Catherine Deneuve - Laurent Herblay
    J’ai « commis » un texte ce 23/01/2018 : « D’Oprah Winfrey (Golden Globes) à Donald Trump (Président US) », qui est en attente de « modération ». Il va, peut-être, dans le même sens que le vôtre sauf que j’ai été d’une certaine manière plus (trop ?) « virulent » (et sans doute moins mesuré dans certains termes qu’il n’aurait, peut-être, pas fallu « employés »). Je pense que l’affaire en question est très symptomatique d’un fluage sémantique malheureusement (et dramatiquement) caractéristique de la « propagande » au sens de Bernays (auquel je fais allusion en fin de billet). Peut-être aurez-vous l’occasion de partager votre opinion en ce qui concerne ma « position », si mon billet passe la « modération » ? Il n’a reçu jusqu’à présent que deux commentaires dont l’un (dont je ne connais pas l’auteur) est un laconique : « Quel con » (étonnant !, non ?).... Merci de votre texte. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 22 janvier 17:34

    « Si Trump aboie mais ne mord pas, s’il préfère l’imprécation à l’action, c’est qu’il n’a pas les moyens d’agir à sa guise. Comme n’importe quel président des Etats-Unis, il est partie prenante d’un système ...... ». Trump ne serait-il pas en train d’essayer de ne pas perdre « une course contre la mort » ? Le « système » n’a-t-il pas déjà, à son compte quelques assassinats dont celui de Kennedy ? ... Et Trump, en campagne, n’a-t-il pas annoncé : « Moi Président, je mettrai cette femme ne prison » ? Le « FISA Abuse » pire que le Water Gate ?
    (https://www.globalresearch.ca/a-bombshell-house-intelligence-report-exposing-extensive-fisa-abuse-could-lead-to-the-removal-of-senior-government-officials/5626555)



  • Bertrand Loubard 15 janvier 20:54

    Merci pour ce billet. Il va, me semble-t-il, dans un sens que je voudrais, bien entendu, mieux explorer et documenter ....... mais dont je présume que les résultats des recherches ne contrediraient pas (en grande mesure) votre position telle que vous l’avez rapportée. Plus de références aux textes cités et autres assertions seraient dès lors fort utiles. Merci de votre réponse..



  • Bertrand Loubard 1er janvier 00:31

    @wesson
    J’ai oublié de vous dire bonne année....alors que vous êtes le dernier des commentateurs de mes billets pour 2017...Alors, joyeuse année 2018...en espérant vous « relire ».... Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 31 décembre 2017 12:54

    @wesson
    Merci du commentaire et de votre réflexion se rapportant à « ceux à qui est destinée la propagande ». Je crois effectivement que c’est un aspect de la question à laquelle, les réponses possibles, donnent éventuellement un sens intéressant à analyser. Personnellement je penserais que la propagande est destinée à « tout le monde » car elle doit être diffusée de la manière la plus large possible (carpet bombing). Elle peut simplement confirmer dans leur foi ceux qui sont déjà convertis, elle peut aussi tenter de convertir les mécréants, mais elle peut également servir à tromper sciemment en troublant les opinions et finalement à saturer les attentions (brouillage). L’emploi des stratégies de « diffusion de l’information sous fausses bannières » est d’ailleurs un cas classique de la forme que peu prendre la propagande, selon moi. L’exemple des « casques blancs » en Syrie me paraît intéressant à observer et à tenter d’éclaircir, vu sa complexité, la « nature » des intervenants et des stratégies mises en œuvre. Il en est de même pour les tirs de Maïdan. Je crains que beaucoup d’initiatives d’ONG ne soient malheureusement liées à des formes de propagandes fallacieuses. Ne pourraient-elles pas procéder des pratiques de toutes les formes de lobbying, contre - lobbying et méta - lobbying.... ?
    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 28 décembre 2017 21:26

    @pipiou
    J’ai reçu, ci-dessous, ce courriel de confirmation d’un commentaire provenant de « vous »...Sauf erreur quelque part....
    Je n’ai pas dit que c’était par hasard, merci ô grand manipulateur !
    Que ce ne soit pas par hasard ne vous indique pas quelle était l’intention de cette programmation, donc tout ce que « vous imaginez » sur cette corrélation n’est que le fruit de votre imagination/ideologie.
    Je confirme : essayez d’être plus attentif et moins approximatif ...

    Je ne le comprends pas très bien .... Même si ce message ne m’est pas destiné, je voudrais quand même insister sur les « deux autres corrélations » de mon billet :
    1 - RFI annonçant la mort de trois casques bleus belges (sur la route de l’aérodrome) à Kigali, 12 heures avant le massacre des douze casques bleus (au camp Kigali) le 7/4/1994 et la disparition de cette archive à l’INA.
    2- La vidéo diffusée par l’avocat belge Bernard Maingain présentant des images d’un massacre au Burundi alors que les images ont fort probablement été filmées en Afrique de l’Ouest et cela sans que Bernard Maingain ne présente ses excuses. Il a fallu que ce soit France 3 qui s’embrouille, se débrouille et bafouille pour reconnaître avoir imprudemment diffusé des mages suspectes... Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 28 décembre 2017 21:06

    @pipiou
    Oui il était bien question du VIH (et non VHS comme j’en ai fait le lapsus calami) dans l’émission Arte. Mais avec une réponse (d’il y a trois ans) à une question qui datait, elle, d’il y a au moins 50 ans, maintenant. Cela ne me semble toujours pas donner, à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le Sida, une information actualisée (évolution des traitements, précautions et aides mises à la disposition, prises en charge des malades, etc. , etc.) . Je ne crois pas avoir conclu qu’Arte faisait de la propagande pour ou contre les vaccins. Je ne crois pas non plus avoir conclu trop hâtivement. En effet, sauf erreur de ma part j’ai terminé chaque paragraphe de mon billet par une interrogation et non une conclusion, que ce soit à propos de RT, Arte, RFI ou de France 3. Pour moi, je dois bien l’avouer, les plus troublants sont les deux premiers exemples de « fakes news » avérées dans le cas de France 3, quasiment vérifiées (par défaut) pour RFI. Ce qui me fait remarquer que « loin des écrans, loin de la mémoire »....Ce qui est sans doute aussi un des effets pervers de l’exploitation de la propagande adaptée à nos moyens de « communication »



  • Bertrand Loubard 28 décembre 2017 13:42

    @Alcyon
    Merci de votre commentaire dont je dois bien avouer ne pas comprendre tout le sens. Pourriez-vous être plus précis, plus détaillé, plus explicite ? Cela m’aiderait à la rédaction d’un éventuel billet ultérieur. En effet, je crois que votre point de vue est assez critique et « négativement critique » ce qui est d’autant plus intéressant. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 28 décembre 2017 10:54

    @JP94
    Merci du commentaire et de votre rappel de ce qui s’est passé à Madagascar entre les 2 guerres et que tout le monde semble avoir oublié. Il en est de même pour votre constat selon lequel on entend sur RT des choses qui ne sont pas de « fakes news » mais des enregistrements « live » et qu’on n’entend nulle part ailleurs. Le fait que Bricmont, le 24 avril 2017, parlait déjà, sur RT dans une phrase passée inaperçue : « du marché d’esclaves en Libye » a été complètement occulté par nos autres médias mensonges (comme dirait Collon)....Or il a fallu une vidéo (vraie ou fausse ?) du 18 novembre 2017 pour qu’en en parle et qu’on fasse semblant d’être offusqué.....Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 décembre 2017 15:15

    @JP94
    Merci du commentaire. Evidemment ma « fable » empruntait des raccourcis de l’histoire et des images d’ »Epinal »...mais ce n’était qu’une affabulation. J’essayerai de trouver effectivement le livre que vous me conseillez.
    Pour ce qui est des diverses interventions des puissances coloniale dans leurs colonies, je crois qu’effectivement les populations concernées étaient largement méprisées par les acteurs qui détenaient le « pouvoir ». Il y eu peut-être des « accidents », mais trop souvent il devait s’agir d’actes posés consciemment sans y attacher une valeur éthique, ni surtout de culpabilisation. Les « propres » peuples des puissances coloniales étaient traités avec le même mépris de la personne humaine.
    Il est vrai que l’impression semble s’affirmer qu’il y ait une « médiocratisation » galopante dans nos médias ... tant au niveau du contenu, que de la présentation et des intervenants : un « espace mémoire » libre dans notre cerveau biologique ne peut pas rester inoccupé, devant le pactole que représenterait une lobotomie de masse pour les marchands de canons et les fabricants de cimetières.
    Il est vrai que parfois sur RT sont simplement rapportés (sans trucage, semble-t-il) des faits bruts : des déclarations, des discours qui comme vous le dites n’ont reçus aucun échos dans nos médias.
    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 décembre 2017 11:11

    @pipiou

    Pour moi ce n’est pas la date de la Journée Mondiale de Lutte Contre le Sida qui pose problème. C’est qu’à cette occasion Arte avait une multitude d’autres informations « ad hoc », à offrir dans son programme (qui a certainement dû être « réfléchi » un certain temps avant la date prévue de l’émission). Or c’est dans le cadre de cette journée que le documentaire parle non pas de la lutte contre le Sida mais de tous les vaccins présents passés et à venir avec des phrases telles que : « Seuls les théoriciens du complot, etc. » ; « la véritable histoire du VIH, etc. », « comment naissent les pandémies et comment on peut les endiguer à l’avenir, etc. » ; « le VIH n’est pas le dernier, etc. » ; « le prochain VIH circule peut-être déjà parmi les humains, etc. » ; « nous devons rester humble vis à vis de la nature, si nous oublions cela ce sont nos enfants et petits-enfants qui en pâtiront »
    Cela n’a rien à voir avec la lutte contre le Sida, à laquelle la journée en question était consacrée......Mais le fait de programmer ce film de 2014... en 2017... montre peut-être une intention autre que celle d’informer sur la « Lutte Contre le Sida » . N’y aurait-il pas autre chose de plus récent à donner au public comme information sur l’évolution de la situation des victimes de la pandémie. Bien à vous.
    P.S. J’essaye de cliquer sur « répondre @pipiou du 27 décembre » sous votre commentaire mais souvent cela n’arrive pas au bon endroit...Je dois faire une fausse manœuvre



  • Bertrand Loubard 27 décembre 2017 10:10

    @leypanou
    Merci du commentaire et des infos complémentaires. Je voulais terminer mon billet en raillant RT pour évidemment ne pas laisser croire que je ne suis pas qu’un adepte de la critique de la propagande de nos « médiacraties ». Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 décembre 2017 10:01

    @pipiou
    Merci de la remarque. Effectivement, il s’agit d’un lapsus calami ou claviaturae. L’avantage de telles erreurs est la confirmation que vous, au moins, vous avez lu mon billet....Merci. Je n’irai pas jusqu’à dire que je fais semblant de faire des fautes d’orthographe pour voir les réactions. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 26 décembre 2017 23:12

    @pipiou
    Merci de votre question.
    Je ne crois pas que toutes les émissions de télévisons reprenant des arguments en faveur de la vaccination soient toutes des émissions de propagande. Tout dépend des contextes et des circonstance. ! Ceux-ci sont, pour le document Arte (que j’ai référencié) : 1- la « journée mondiale de la lutte contre le sida » et 2- la « montée d’une opposition virulente » (c’est le cas de le dire) contre les 11 vaccins de la Loi Buzyn. Tout autre documentaire en cette journée de lutte contre le Sida, eut été bien venu s’il avait traité de la lutte contre le sida et non sur les vaccins antipolio, mis en cause dans l’origine du VHS !!! J’estime que ce documentaire n’avait pas vraiment sa place à cette occasion et ce d’autant plus que le respect pour les victimes de la pandémie exigeait un certain recul, une certaine pudeur et une certaine retenue. Ce qui n’a manifestement pas été le cas, si on fait bien attention à la structure du reportage et si on analyse bien sa dialectique. J’y ressent évidemment comme une forme de propagande, ce qui ne plait pas, puisque les circonstances de l’émission font que j’ai l’impression d’être pris pour un « con qui confond causes et effets », ce que je prends comme une insulte non seulement personnel mais également vis à vis tous ceux qu’ »on » classe dans les « édentés, les chômeurs, les fainéants, les « casses-toi pauvre con.« . Les deux autres exemples de propagande potentielle, selon moi, sont assez claires...des erreurs factuelles (volontaires ?) diffusées en long et en large avec un démenti passant inaperçu, pour le cas de France 3 et de maître Maingain ...mais surtout la disparition ( ?) des archives INA pour le cas de RFI et de Mme , Madeleine Mukamabano. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 26 décembre 2017 23:02

    @foufouille
    Merci de votre question.
    Je ne crois pas que toutes les émissions de télévison reprenant des arguments en faveur de la vaccination soient toutes des émissions de propagande. Tout dépend des contextes et des circonstance. ! Ceux-ci sont, pour le document Arte (que j’ai référencié) : 1- la « journée mondiale de la lutte contre le sida » et 2- la « montée d’une opposition virulente » (c’est le cas de le dire) contre les 11 vaccins de la Loi Buzyn. Tout autre documentaire en cette journée de lutte contre le Sida, eut été bien venu s’il avait traité de la lutte contre le sida et non sur les vaccins antipolio, mis en cause dans l’origine du VHS !!! J’estime que ce documentaire n’avait pas vraiment sa place à cette occasion et ce d’autant plus que le respect pour les victimes de la pandémie exigeait un certain recul, une certaine pudeur et une certaine retenue. Ce qui n’a manifestement pas été le cas, si on fait bien attention à la structure du reportage et si on analyse bien sa dialectique. J’y ressent évidemment comme une forme de propagande, ce qui ne plait pas, puisque le contexte et les circonstances de l’émission font que j’ai l’impression d’être pris pour un « con qui confond causes et effets », ce que je prends comme une insulte non seulement personnel mais également vis à vis tous ceux qu’ »on » classe dans les « édentés, les chômeurs, les fainéants, les « casses-toi pauvre con.« .
    Les deux autres exemples de propagande potentielle, selon moi, sont assez claires...des erreurs factuelles (volontaires ?) diffusées en long et en large avec un démenti passant inaperçu, pour le cas de France 3 et de maître Maingain ...mais surtout la disparition ( ?) des archives INA pour le cas de RFI et de Mme Madeleine Mukamabano. Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 26 décembre 2017 21:56

    @alinea
    Merci de votre commentaire dont je partage la ligne générale. Je voudrais seulement ajouter une « fable ».
    Un beau jour, ou était-ce une nuit... ? (Merci Barbara), j’avais imaginé avoir eu 18 ans, en URSS, à Moscou, précisément. En 1959 : Staline était toujours le petit Père des Peuples. Je lisais tous les jours la Pravda et les Izvestia. J’écoutais avidement radio Moscou, sur la place Rouge...tout en sachant que nos ennemis émettaient depuis un bateau en Mer du Nord : « Free america » ( ? ou quelque chose comme cela). Mais c’était inaudible ... Je ne savais rien de Lyssenko dont on a reconnu plus tard qu’il était à l’origine de la famine (au moins 1.000.000 de morts) qui a frappé l’URSS parce que, l’Ukraine, son grenier à blé, avait été Kolkhosée...Je ne croyais pas ces traîtres qui prétendaient que Staline avait éliminé 1.000.000 d’opposants politiques . Je refusais d’admettre qu’il y avait des Goulags et pour moi j’étais certain qu’ Alexandre Soljenitsyne n’était qu’un traitre, marionnette à la solde de l’impérialisme nord - américain. Nous étions les premiers dans l’espace (Bip-Bip. ;vous vous souvenez ?)..................nous dénoncions l’assassinat de Lumumba... !!!
    Maintenant à 77 ans, bien intégré, ici, chez nous, dans « leur » Otan, je ne crois absolument pas qu’il y ait des « prisonniers de guerre » à Guantanamo. Je ne crois absolument pas que Tony Blair ait menti à propos des armes de destruction massive. Je ne crois absolument pas que Bill Clinton et Jean Raymond Boulle aient des affinités en ce qui concerne les diamants de l’Arkansas (non rentables) et du Congo....(rentables car exploités par le Rwanda). Je ne crois pas qu’il y ait eu une concurrence entre Sabin, Salk, et Koprovsky pour le vaccin antipolio, qui aurait conduit à la catastrophe du Sida. Je ne crois pas que RFI, France 3, Arte diffusent des informations dont ils n’ont pas vérifié tout le sérieux et l’exactitude..
    Mais non !!!...tout cela tient évidemment du grand complot qui prétend que la terre est plate et qu’on n’est jamais allé sur la Lune...Ce sont des divagations de négationnistes, de révisionnistes et pour tout dire d’antisémites ou pire d’antisionistes. Qu’est-ce qui a changé depuis 1959 ?....Alors.... ?. ».Propagande ? »...Regardons d’abord dans notre assiette !!!
    Bien à vous.