• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Bertrand Loubard



  • Bertrand Loubard 5 octobre 23:24

    Merci pour cet exercice sur la « propagande » .... Un autre exemple peut être donné pour le cas du Burundi....Il suffit de voir la vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=3oLcIt—DHI

    et le document

    http://observers.france24.com/fr/20160114-erreur-france-3-images-massacre-burundi

    Il n’y a pas eu d’excuses...même pas de correctifs par l’« auteur » du faux (Bernard Maingain...par amis de « sources sures » interposés) ..... .Non, on oubliera tout, sauf les images .... et il suffira de dire que : "comme déjà montré, il n’y a pas si longtemps, à propos de la violence au Burundi...." et y coller un autre mensonge (autoréférence convaincante ! Puisque "comme je l’ai toujours dit" ... ). Mais on ne peut pas porter plainte contre des faussaires financés par « nos deniers ».... Tout cela participe à la croissance du PIB...ne vous plaignez pas ! ... (On ne coupe pas la branche sur laquelle on est assis ... ). Posons la question à ceux qui ont vu la première vidéo s’ils sont au courant de l’autre document ..... : la réponse sera (je parie) à 95% = personne .....

    Posons aussi la question du nombre de commandos pour le 9/11 .... Le nombre d’avions, le nombre de bâtiments touchés par des avions, le nombre de bâtiments effondrés  ... ce sont devenus des détails de l’histoire ....

    « Mais, de toutes les façons, ils »l’ont bien mérités".... Quoi ? Bin, la guerre en Iran, en Ukraine ou même en Jordanie ...non en Libye, ou dans ce coin-là. Non c’est en Syrie, sûr et certain, même que là-bas, leur Président il bombarde son propre peuple avec des armes chimiques qu’on a vu dans les reportages... .... Tient donc ! ... Vas-t-en savoir ! .... C’est encore où qu’ils nous menacent, tous ces terroristes ? ..Qui  ? ...Mais, enfin, les Arabes, quoi ! ... T’es loufdingue ou quoi ? ... Mais pourquoi  ? ... Ils n’avaient pas qu’à pas !.... Vous ne regardez pas les nouvelles à la télé ???? "Certains racontent même que même les coiffeurs, il faut éliminer ! ... Pourquoi les coiffeurs ? Mais oui, pourquoi les coiffeurs ?" (J-L Godard)



  • Bertrand Loubard 1er octobre 16:40

    @André Bouny

    Merci pour ce lien. Je suis cependant étonné d’y trouver que Stephen Kinzer s’y exprime sur Negroponte pour dénoncer l’attitude « affabulatrice » de ce dernier (article « Our Man in Honduras » de 2001, "http://www.nybooks.com/articles/2001/09/20/our-man-in-honduras/ ) "avec certainement des raisons tout à fait valables de le faire. Mais j’avais aussi remarqué que Stephen Kinzer était évoqué par Naomi Klein dans "The Shock Doctrine« , à propos de son livre de 2006 »Overtrown" (where he tries to get to the bottom of what has motivated the U.S. politicians who have ordered and orchestrated foreign coups d’état over the past century"). Car on peut se poser des questions sur l’opportunité de citer Stephen Kinzer à propos de la propagande et de la politique étrangère américaine quant on sait qu’il a été le chantre dithyrambique du dictateur Paul Kagamé du Rwanda dans son livre "A Thousand Hills : Rwanda’s Rebirth and the Man Who Dreamed It" (2008). En effet, si son attitude s’est légèrement mitigée elle n’a pas fondamentalement changée puisqu’ en 2014 il disait encore : "The killing campaigns in Syria and Rwanda are totally different in both origin and nature« (america.aljazeera.com). Ce qui est inexact, compte tenu du  »backing US" du début de la guerre d’octobre 1990 au Rwanda, jusqu’au génocide de 1994. En janvier 2017 il « insistait » (ou récidivait) en quelque sorte à propos de la « future » réélection de Paul Kagamé comme Président du Rwanda (https://www.bostonglobe.com). Or la structure et la stratégie actuelle de la propagande, tant au Vietnam qu’au Rwanda, procède de la même planification : offrir un « rappel » en biaisant l’histoire et oblitérant des faits : 8h de films par Ken Burns et Lynn Novick pour 19 ans de guerre au Vietnam il y a 62 ans ; 1h30 de film pour 3 ans 1/2 de guerre au Rwanda, il y a 27 ans, dans le film "Ikontanyi ou les sept vies de Paul Kagamé" de Christophe Cotteret (qui sort actuellement sur nos écrans) .... Propagande ? Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 25 septembre 21:56

    "Doit-on rappeler qu’il s’agit d’une situation qui dure et perdure dans l’Afrique des Grands Lacs avec un record absolu de morts violentes, de pratiques génocidaires et inhumaines, tout en nous fournissant les matériaux bruts de nos chers smartphones sur lesquels nous pleurons le sort de moins chanceux que nous ?"

    Bien vu pour cet aspect synoptique des choses et ce rappel de certains "détails loin des yeux des médias et loin de nos mémoires sélectives" ...

    Bien à vous



  • Bertrand Loubard 25 septembre 21:31

    @André Bouny

    Une guerre ne se gagne pas ... c’est la paix qui se gagne.... Celle-là a été gagnée par le sang du peuple vietnamien au Vietnam et par la rue aux USA .... « Notre » pauvre culture « batardisée » et ses défenseurs lobotomisés nous permettront-t-ils encore longtemps de nous exprimer modérément à propos de la paix ?



  • Bertrand Loubard 25 septembre 17:58

    Merci pour votre article. On savait que des MY LAÏ, il y en eut "des vingt et cent, il y en eu des milliers« .... La »honte" occidentale au Vietnam nous aurait servi de leçon de géographie, d’histoire, de chimie, de psychologie .... pour optimiser et mettre à jours les méthodes belliqueuses de notre culture triomphante de l’horreur.....Les multiples applications suivront rapidement entourées du type de propagande orchestrée ... comme celle d’ARTE .... Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 22 septembre 16:59

    Il faut également lire le discours de Lavrov !!! ... Puisque Poutine avait mieux à faire que de rouler des mécaniques, bling-bling, à NY. Son silence sera d’autant plus éloquent et productif car avec les charretiers - menteurs - éboueurs, il ne faut trop se frotter !..... Son attitude est celle du mépris que mérite les représentants de nos « valeurs », de notre « spécificité », de notre « culture » de nos "forces armées" .... (et on le comprend, dans une certaine mesure toutefois)



  • Bertrand Loubard 19 septembre 17:58

    Merci pour cet article et l’approche de la situation au Myanmar que vous nous présentez. Je crois effectivement que des avis tels que les vôtres, des informations rapportées comme vous le faites sont nécessaires pour mettre en évidence qu’il existe d’autres modes d’expression que celui résultant des réactions trop rapides, trop sensibles et poussée par une « exploitation » de « notre » humanité. Votre approche relative aux problèmes que vous évoquez, révèle à la fois la complexité des situations et la prudence qu’il faut adopter pour pouvoir tenter de comprendre .... Sans vouloir prendre parti ni même en avoir la capacité, je crois que trop souvent des idées réductionnistes sont diffusées d’une manière qui n’est pas totalement innocente.

    Ce que vous nous dites me rappelle, par la description que vous en faites, les stratégies employées dans la presse mainsteam, particulièrement dans le cas du Rwanda de 1990 à 1994 : la schématisation systématique, la caricature des positions, la diabolisation immédiate, la dialectique biaisée, les mensonges sur les buts véritables et le camouflage des intentions réelles : toutes les caractéristiques de la propagande de guerre.

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 11 septembre 12:26

    Merci pour votre billet, son style et sa modération malgré la triste réalité du sujet.

    Si les chiffres ne (se) trompent pas, ce serait 10% du peuple français qui auraient mis au pouvoir 90% de « ses » représentants aux dernières élections. Vas-t’en savoir !!!!. C’est vrai « qu’il n’avait qu’à pas, ce peuple.... ». Mais cela n’avait-il pas été déjà le cas avec, en 2002, Chirac et Lepen qui avaient dû se départager, car le jour de l’élection était celui de l’ouverture de la saison de pêche (?)...N’empêche que 10% ce n’est pas spécialement quelque chose comme de l’extrémisme (enfin.... quand ce n’est ni à gauche ni à droite ...... cela peut-être « 10% du centre »). N’empêche ..... ce n’est quand même pas un raz de marée record et cela permet de se poser des questions : le pouvoir n’attire-t-il pas les médiocres et ne les rend-t-il pas encore plus médiocres , en attendant d’être corrompus ?

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 6 septembre 12:56

     »Je ne comprends pas les Anglais ! Tandis qu’en France nous donnons à nos rues des noms de victoires : Wagram, Austerlitz… là-bas, on leur colle des noms de défaites : Trafalgar Square, Waterloo Place…" Alphonse Allais



  • Bertrand Loubard 28 août 21:14

    @sls0
    Tout à fait d’accord avec vous. J’avais déjà remarqué ce « phénomène » depuis quelques temps déjà, entre autre à propos de la réélection de Paul Kagamé. Je crois qu’il faut apprendre les stratégies de la communication qui impliquent de choisir un titre, une icône, une date qui « accrochent »....Mais aussi il y a l’oubli.... Qui fait encore la différence entre tous ces régimes qui ne nous intéressent plus puisqu’on ne nous donne plus les chiffres attrayants d’un nombre sidérant de victimes ?......Après le choc du million de génocidés....(qui sait encore quand et où cela s’est produit ?...Posez la question autour de vous...C’est sidérant)... Après le génocide au Rwanda, « on » est comme lobotomisé, paralysé, tétanisé....Et cela fait partie d’une tactique, évidemment. Et cela est également vrai pour beaucoup d’autres atrocités dont on n’entend quasiment plus parler quand un nouveau scoop oriente notre attention....Cela est vrai pour l’Afrique, mais aussi pour le Yémen, par exemple, pour le Venezuela et quid du subcomandante Marcos et des Indiens du Chiappas ?...Qui se souvient des moines qui s’immolaient par le feu à Saïgon ???....Les spectateurs que nous sommes sont finalement lassés de voir quasiment toujours les mêmes acteurs faire toujours plus de la même chose....et c’est la mort toujours recommencée.....jusqu’à plus soif....



  • Bertrand Loubard 28 août 13:33

     

    Merci pour votre article. Vous dites : « L’impunité au Congo est une réalité outrageusement pesante ». Mais ne faudrait-il pas ajouter que cette impunité est outrageusement soutenue par celles et ceux qui ont refusé que l’attentat du 06/04/1994, sur Habyarimana Président en exercice de la République Rwandaise, fasse l’objet d’inculpations et enquêtes à charge des présumés génocidaires à Arusha ; par celles et ceux qui ont outrageusement limité l’analyse des crimes de Bosco Ntaganda à l’avant M23 (« Les accusations de la Cour portent sur les seules années 2002-2003 »)
    - Depuis avril 2013 Bosco attend .... N’est-il pas à craindre que les secrets qui entourent la situation dans la région des grands Lacs depuis 1990 ne soient jamais divulgués....Il a fallu 70 ans pour Katyn....Les armes de destruction massives : de Powell à l’ONU le 05/02/2003 au rapport Chilcot du 06/07/02017 = 14 ans....

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 août 23:35

    @OMAR

    « On » a aussi appris en Afrique Centrale, aux petits congolais et autres ressortissants de « nos colonies francophones » : « Nos ancêtres les Gaulois » .... Il n’empêche que LA Culture judéo-chrétienne actuelle est évidement métissée avec un très grand nombre d’autres cultures précédentes et originaires d’autres « bassins » géographiques. Cette culture est évidemment toujours bien vivante et en évolution. Elle n’en reste pas moins respectable tant qu’elle ne devient pas l’appropriation de ceux qui disent : "Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais"....

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 27 août 23:01

    @Jeekes

    Himler ne disait-il pas :« quand j’entends le mot »culture", je tire mon révolver" ? C’était logique, puisque SA culture était le nazisme (non ?). . NOTRE Culture, ne serait-ce pas celle qui nous donne bonne conscience à propos des croisades, des guerres de religions, de l’inquisition, du saccage des temples, des églises des mosquées, du sionisme et de l’islamisme. Quant on parle de NOTRE culture ne serait-ce pas celle qu’on s’est « appropriée » et dont a donc exclu les autres. Je crois que LA Culture se partage car LA Culture par essence est inappropriable, incessible et inaliénable. Je pense que définir LA Culture comme défense de la paix, de la charité, de l’entente entre les peuples, même du respect de ceux qui « adorent » un dieu unique d’amour et de miséricorde, qui structure la dynamique de la repentance et le pardon, ce n’est pas de l’auto flagellation. LA Culture qui refuse la corruption, l’agression, le vol, le viol, le pillage, la spéculation ce n’est pas de l’auto flagellation.... La Culture doit-elle être exclusivement nôtre ?

    Si vous accédez encore à cette réponse, j’espère qu’elle ne vous aura pas blessé. Si oui, soyez assuré qu’il n’entrait pas dans mes intentions de vous choquer. Si malgré tout c’est le cas, sachez que je ne vais pas vous dire comme tant d’autres (Bill Clinton, Madeleine Albright, Susan Rice, Tony Blaire, etc...) que mes propos sont inappropriés...Je dirait seulement que, en dehors de tout prosélytisme, il est quant même normal d’exprimer simplement des positions intellectuelles et morales, sans violence ne fut-ce que verbales.



  • Bertrand Loubard 23 août 17:14

    @FreeDemocracy

    Ce que je voulais souligner c’est que rarement Chomsky a invoqué le Génocide Rwandais, les causes qui l’ont provoqué et les conséquence qui l’ont suivi : les deux guerres du Congo et le pillage du Kivu. Chomsky a préfacé « The politics of Genocide » d’Herman et Peterson....mas pas plus (à ma connaissance). La Somalie fait évidemment partie d’une stratégie de la Communauté Internationale Amie du Peuple « ....... » (à compléter ; c’est suivant !). C’est de Mogadicio que sont parties les troupes de 313 MEU (sur le Peliliu) lors l’opération « Distant Runner », pour se rendre à Bujumbura (le lendemain du jour de l’attentat du 06/04/1994), et y « camoufler » la présence des forces américaines dépêchées au Burundi (depuis Stuttgart - Cfr Samantha Power) depuis plusieurs jours avant l’attentat..... . Si Chomsky critique l’apartheid en Israël, il n’évoque jamais ce type de régime pour le Rwanda depuis avril 1994 (à ma connaissance).

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 22 août 21:23

    @Mamadou
    Merci pour les infos
    Je connais le(s) site(s) de Michel Collon....Mais « dans » les écrits de beaucoup d’autres « auteurs » qui s’expriment comme lui (ce que j’apprécie, du reste, avec une certaine liberté d’esprit critique et un soupçon de réserve toutefois), on ne retrouve quasiment jamais de références à ces extraordinaires cataclysmes humanitaires qu’ont été (et que sont encore) les guerres mondiales d’Afrique Centrale. Ni Noam Chomsky, ni Jean Bricmont, ni Naomi Klein, ni Paul Jorion, ni Diana Johnstone...ni....ni .... ne citent les noms des véritables complices (sinon initiateurs - acteurs) du génocide Rwandais, que sont les Clinton et Blaire....et leurs alliés de la Communauté Internationale, Amie du Peuple Rwandais (Canada et Belgique en tête...)



  • Bertrand Loubard 22 août 17:58

    Merci pour ce billet. Je voudrais cependant ajouter ce qui suit. En Afrique Centrale, l’expression de « guerres mondiales africaines » est courante (et sans doute encore d’usage pour quelques temps). Ces « guerres » (2 jusqu’à présent) font la charnière entre la troisième et la quatrième mondiale ("de chez nous"), selon votre numérotation. Car depuis 1990, les effets de la chute du Mur de Berlin combinés aux stratégies des réajustements structurels (BM et FMI), ont permis de faire de l’Afrique un laboratoire militaire pour des « outils » de pointe tant technologiques (détections spatiales, contre-contre mesures électroniques) que psychologiques (doctrine de la thérapie du choc et propagande). Il est dommage de ne pas pouvoir citer ces « guerres » au même titre que celles d’Afghanistan, d’Irak, des Balkans, de Libye, de Syrie, d’Ukraine. Il est frustrant aussi de voir qu’il existe une volonté de ne pas analyser plus avant les tenants et les aboutissants de ces conflits qui ont fait près de 10.000.000 de morts, directs et indirects, au Rwanda, en Ouganda, au Burundi et en RDC. En faisant toujours plus de la même choses on accepte de nommer les crimes tout en omettant de citer les criminels....



  • Bertrand Loubard 17 août 11:59

    Merci pour vos articles et leur « tenue ».

    Vous dites : "selon une sortie remarquable d’un député européen".

    Il s’agit de Jean-Luc Schaffhauser. Il est facile de trouver sur le net des extraits de ses différentes interventions dans les débats « européens » de juin 2017. (entre autres : https://www.youtube.com/watch?v=KduHQKI58-U ). Si certaines de ses assertions ne semblent pas correspondre à la « réalité kabilienne », il faut souligner l’absence de détours lorsqu’il cite nommément Kagamé. Il ne cite malheureusement pas explicitement ni les « multinationales » ni les « acteurs belges ». Comme depuis octobre 1990 et l’invasion « ougandaise » du Rwanda et ensuite de la RDC, les crimes sont dénoncés sans citer les noms des criminels.

    Ainsi, personne ne réagit à la situation au Rwanda où se trouve sans doute, les « manettes » et les principaux « relais » de la "Communauté Internationale Amie des Peuples de la Région des Grands Lacs d’Afrique". Et malheureusement, sous l’influence croissante de l’ultra libéralisme, la mise en oeuvre du principe de la « Thérapie du Choc » (qui a conduit au génocide au Rwanda et aux deux guerres en RDC) continuera car elle n’a pas encore atteint l’intensité requise à son efficacité, en RDC. Ceci serait dû, probablement, à la dimension géographique du pays mais aussi au fait que la division recherchée du peuple congolais n’a pas encore pu être consommée (elle qui avait été si brillamment atteinte au Rwanda en 1993-1994).

    Bien à vous.



  • Bertrand Loubard 10 août 17:43

    @Philippe Huysmans

    La propagande de guerre n’étant qu’un cas particulier de la propagande « tout court » (propagation de la foi, publicité commerciale, etc. même si il y a toujours imbrication des unes dans les autres), il est très intéressant de lire (ou de relire) le livre d’Edward Bernays : Propaganda (1928 Editions H. Liveright - NY). Car entre les 10 Commandements d’Anne Morelli et les 5 Principes de Michel Collon, il faut ajouter les techniques de « fluage de l’échelle du temps », de l’"érosion de la mémoire« et de la »structuration de l’icône" (image d’épinale) et ce, en fonction de ce que le « marché » (que nous sommes) est amené à demander de son « plein gré ». Bien à vous.




  • Bertrand Loubard 9 août 22:07

    Merci pour votre billet. Votre analyse, celle d’Anne Morelli et celle de Michel Collon sont certainement pertinentes pour les cas bien documentés actuellement de l’Irak, de la Libye et de la Syrie. Je suis cependant étonné que de Naom Chomsky à Jean Bricmont, de Naomi Klein à Diana Johnstone, deThierry Meyssan à John Pilger, quasiment personne n’entreprend la même analyse pour la drame rwandais (1990-1994). Le Génocide a sans doute été l’astuce géniale, l’arme de lobotomisation massive pour tétaniser l’esprit critique que Paul Kagamé a mise au point pour ainsi se faire qualifier de « Visionnaire » par Tony Blaire. Qu’en pensez-vous ?



  • Bertrand Loubard 20 juillet 20:43

    @zygzornifle

    J’ignore si en Papouasie on décapite les femmes adultères et si on lapide les femmes non voilées....J’ignore si en Papouasie on égorge les opposants politiques et si « on a élu » le Président, depuis bientôt tôt 30 ans avec 99,99 % des voix .... Je ne crois pas que ce sera pour demain que la Papouasie entrera au Conseil de Sécurité de l’ONU.... C’est pas demain qu’« on » découvrira là-bas, de l’or, des diamants, du coltan, du pétrole, du gaz et ........ des orphelins à exporter pour constituer une banque d’organes à greffer....