• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de oncle archibald



  • oncle archibald 24 février 15:25

    @QAmonBra : qu’y a t il de « monstrueux » dans mes propos !? . . .

    Rien, c’est juste un mot que vous aimez bien et utilisez sans parcimonie aucune :

    23 février 16:18 ..... on peut même légitimement se demander si ce ne sont pas les monstruosités de l’ancien testament, c’est à dire la Torah, voire le Talmud, qui l’ont inspiré .... toutes les atrocités commises par l’occident, au nom du « dieu d’amour » .... après toutes ces monstruosités perpétrées au fil des siècles comment voulez vous que l’église catholique apostolique et romaine ....

    Ah là là heureusement qu’il y a les croyants, et notamment les cathos, sinon il y aurait un mot de moins au dictionnaire de la langue Française. Franchement ce serait dommage. Ça vous manquerait pour cracher dans la soupe qui pourtant vous a nourri.



  • oncle archibald 24 février 15:16

    @Gollum : elle est raide ? Je vous cite :

    24 février 10:26 ....Ce qu’il y a de mieux dans notre société, ne l’oubliez pas, ne fut pas l’œuvre des chrétiens mas des anti-chrétiens précisément de la Révolution française !

    Il existe certains individus qui, quand on leur tient le nez dans leur crotte, disent que ça sent la rose !


  • oncle archibald 24 février 12:42

    @Gollum ; j’adore les gens qui « savent » et surtout qui savent qu’ils ont toujours raison, même quand on leur colle des preuves de leurs erreurs sous le nez !

    C’est bien vous qui avez fait commencer le jour J de la civilisation au 14 Juillet 1789 non ? Assumez donc !



  • oncle archibald 24 février 11:28

    @Gollum

    Hum-hum .. le moteur de la révolution de 1789 ne fut-il pas plutôt le grand « rasoir national » ?

    Louis-Marie Prudhomme publia en 1796 la liste des quelque 17 500 Français et Françaises officiellement guillotinés durant la Révolution de 1789

    Pendant les 38 mois que dura la convention nationale et son terrible système de gouvernement par la terreur, une justice expéditive supprimant toute défense aux personnes déférées, ne laissant aux jurés des tribunaux que le choix entre l’acquittement ou la mort. La Grande terreur supprima toute garantie judiciaire pour les accusés. Ce sera l’enchainement des procès et des exécutions à tel point que les bourreaux finiront par se mettre en grève ! Le pic de condamnations sera atteint durant cette période de la Grande terreur (5 septembre 1793 au 27 juillet 1794).

    Au moins les personnes soupçonnées d’hérésie par les inquisiteurs avaient-elles droit à un procès ! La légende noire de l’Inquisition, présentant les inquisiteurs comme des juges cruels, responsables d’immenses bûchers est un héritage de la littérature et de l’iconographie du XIXe siècle. Des recherches récentes ont permis de réévaluer largement à la baisse le nombre d’occis.

    Ainsi selon les chiffres des sentences de Bernard Gui, inquisiteur à Toulouse pendant 15 ans, de 1308 à 1323, sur 633 sentences, seules 40 personnes sont remises au bras séculier, donc au bûcher. Anne Brenon, historienne spécialiste du catharisme, estime à 3 000 le nombre de peines de mort prononcées par l’Inquisition durant ses cinq siècles d’existence à travers l’Europe.

    Révolution : 17 500 exécutions officielles en moins de cinq ans, sans procès dignes de ce nom. Inquisition 3 000 exécutions en cinq siècles, avec procès et donc possibilité de se défendre ! Il n’y a pas photo ! Un mensonge éternellement répété ne devient pas pour autant une vérité.



  • oncle archibald 24 février 10:48

    @Gollum

    Ce qu’il y a de mieux dans notre société c’est à mon avis que l’on paie un ouvrier agricole au mois et non à la tache, ce qui signifiait que les jours de pluie ou de neige les « brassiers », ceux qui n’ont que la force de leurs bras à louer, n’étaient pas payé, que ce même paria puisse être soigné sans bourse délier, que ses enfants puissent apprendre gratuitement dans les écoles et les universités, que le fils d’une femme de ménage et d’un ouvrier métallurgiste puisse devenir garde des sceaux, tout ça tout ça ...

    Et ces « valeurs » là, le secours aux plus pauvres, l’enseignement et les soins gratuits notamment, ont été le fait des congrégations religieuses pendant tous les siècles qui ont précédé la révolution Française. L’histoire de France ne commence pas en 1789 ! Et le fait qu’il vous faille remonter au XIII ème siècle en invoquant l’inquisition pour essayer de justifier vos propos en dit long sur la faiblesse de votre argumentation !



  • oncle archibald 24 février 10:31

    Amusant ! Moi je me souviens de mon service militaire, et on ne nous demandait pas notre avis ! En rang torse nu et en avant marche vers l’infirmerie ou plusieurs infirmiers nous vaccinaient à la chaine sans aucune chance d’y échapper.

    Bon sang ! Le res-pes-sper !

    Malgré les balles, contre l’ennemi,soldat de France, soldat du pays, tu remonteraaaas vers les liiiignes ! Han-dé han-dé han-dé !



  • oncle archibald 24 février 10:11

    @QAmonBra :

    « De par les quelque valeurs dites chrétiennes me restant malgré tout » ... malgré tout ? Regrettez-vous les quelques valeurs dites chrétiennes qui vous restent ? 

    « Scolarisé jusqu’à l’âge de 14 ans dans une école catholique » .... quelle horreur ! Vous avez survécu « malgré tout » ?

    Ce qui me parait « monstrueux » dans votre discours c’est votre refus obstiné de regarder la réalité en face : oui bien sûr vous avez été façonné par la civilisation dans laquelle vous êtes né et où vous avez grandi, et il n’y a pas à en rougir. Ces « valeurs dites chrétiennes » ont muri au fil des siècles et sont la base de tout ce qu’il y a de mieux dans notre société d’aujourd’hui.



  • oncle archibald 24 février 09:58

    @Daniel PIGNARD : "Non les hommes ne sont pas égaux devant Dieu« 

    OH !!!!

    Luc 15, 1-7 : parabole de la brebis perdue.

     »Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”
    Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.« 

    Matthieu 19.13-20.16 : parabole des ouvriers de la dernière heure.

     »Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ’Appelle les ouvriers et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers.’

    Ceux de cinq heures de l’après-midi vinrent et reçurent chacun une pièce d’argent.

    Quand les premiers vinrent à leur tour, ils pensèrent recevoir davantage, mais ils reçurent aussi chacun une pièce d’argent.


    En la recevant, ils murmurèrent contre le propriétaire

    en disant : ’Ces derniers arrivés n’ont travaillé qu’une heure et tu les as traités comme nous, qui avons supporté la fatigue du jour et de la chaleur !’

    Il répondit à l’un d’eux : ’Mon ami, je ne te fais pas de tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un salaire d’une pièce d’argent ?

    Prends ce qui te revient et va-t’en.

    Je veux donner à ce dernier arrivé autant qu’à toi.

    Ne m’est-il pas permis de faire ce que je veux de mes biens ? Ou vois-tu d’un mauvais œil que je sois bon ?« 

    Tout cela colle très bien avec notre devise »liberté, fraternité, égalité".



  • oncle archibald 23 février 10:58

    @L’apostilleur : "Si l’Eglise catholique avait disparu la civilisation occidentale serait différente....« 

    Oh que oui, et n’en déplaise aux athées acharnés contre les églises et l’église Catholique particulièrement. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et le Pape François dans son encyclique »fratelli tutti« rappellent tout simplement qu’un homme en vaut un autre quel qu’il soit ! Pour les Chrétiens ça va de soi puisque tous fils du Père. Les athées gardent la fraternité mais enlèvent la paternité. C’est encore un problème de »nuque raide" mais ça se soigne !



  • oncle archibald 23 février 10:38

    "s’aimer mutuellement, s’entraider, se pardonner, se faire artisan de la justice et de la vérité, partager son pain quotidien avec les plus délaissés," c’est très bien mais ça n’est que le deuxieme commandement.

    Matthieu 22, 34-40 :

    Un scribe s’avança pour demander à Jésus :
    « Quel est le premier de tous les commandements ? »
    Jésus lui fit cette réponse :
    « Voici le premier :
    Écoute, Israël :
    le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
    de tout ton cœur, de toute ton âme,
    de tout ton esprit et de toute ta force.
    Et voici le second :
    Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »

    Hélas dans votre article le premier commandement passe sous le tapis. Pas d’église sans Dieu ! Pas de fraternité sans Père ! C’est le drame du communisme, l’homme qui est par essence pécheur, ne peut se passer de Dieu sans sombrer. Le communisme a la nuque trop raide pour accepter qu’il y ait une entité au dessus de lui et à laquelle il pourrait demander pardon de ses fautes.

    Le « grand Satan » ne se résume pas aux Etats Unis comme vous nous le serinez depuis des lustres juste par militantisme pour les derniers régimes communistes qui restent en Amérique latine.

    Et vous me faites bien rire en écrivant ici « L’Église catholique est devenue, plus que jamais, un pouvoir politique » .... Je repense aux croisades, aux guerres de religion intra européennes, à la conquête des Amériques sous le règne de los reyes catolicos ou tout simplement à nos grands rois de France.



  • oncle archibald 22 février 23:53

    @olivier cabanel

    Il y a ceux qui voient tout en négatif et d’autres qui essayent de faire avancer le schmilblik fut ce au risque de se tromper ou même de se faire rouler de temps à autre. Dans le même registre il y ceux qui ont une culture de Vie, qui se régalent de chaque nouvelle naissance, même si elle arrive de façon impromptue, et d’autres qui ont une culture de mort et militent pour l’avortement comme moyen de contraception « retard » ou même pour le suicide assisté. Je suis bien content de faire partie des premiers ! Vive ma petite fille Zoé, ce qui peut paraître un pléonasme puisque Zoé signifie « la Vie », mais quand on aime beaucoup on peut bisser !



  • oncle archibald 22 février 18:57

    @marmor

    Mon père le serinait à ses enfants : la vie est un choix perpétuel.... Chacun fait ce qu’il veut avec la QI dont il dispose et souvent les « gens de peu » ont moins de moyens mais plus de facilités pour le partage.



  • oncle archibald 22 février 16:23

    @olivier cabanel : « il me revient en mémoire l’épouse de Chirac, dont les pièces jaunes servaient surtout à payer les fastes de voyage... »

    Mouais, peut être y a t-il quelques abus puisqu’il y en a partout, mais les comptes sont publiés et vérifiés, et font apparaitre que 70% des sommes collectées sont affectées directement aux projets à l’hôpital ....
    https://www.fondationhopitaux.fr/wp-content/uploads/2020/10/depliant-comptes.pdf

    Des paroles en l’air et des actes concrets ....
    https://www.fondationhopitaux.fr/realisations-pieces-jaunes/



  • oncle archibald 22 février 16:05

    @Richard Fait-neant

    Je vous conseille une saine lecture, l’ouvrage Die Freigabe der Vernichtung lebensunwerten Lebens (L’autorisation de l’annihilation de la vie dénuée de valeur) de Karl Binding et Alfred Hoche.

    Il analyse les concepts de « semi-humains », « esprits morts », « avariés » et « existences superflues » que vous trouverez, je n’en doute pas, parfaitement applicables aux « vieux cons » en Ehpad, car vraiment, à quoi bon continuer à faire vivre « par force » en quelque sorte ces déchets de l’humanité.



  • oncle archibald 22 février 13:40

    @Yann Esteveny

    C’est sûr, on peut choisir de laisser crever le malheureux au bord du chemin pour ne pas entrer dans le système du « charity business », craignant plus que tout d’avoir participé à la gloire des fondations de milliardaires ... Comme le dit Cabanel c’est le verre à moitié vide ou à moitié plein, sauf que pour le bougre en souffrance ça change tout. Et puis si vous voulez des adresses d’ONG qui n’ont rien à voir avec les fondations de milliardaires, c’est facile à trouver.... Respectueusement itou.



  • oncle archibald 22 février 12:51

    @alinea : « Il (Raoult) n’a jamais rien fait pour devenir héros »

    Non mais il ne s’est pas géné pour affirmer que dans les hopitaux Parisiens ou Alsaciens les malades mourraient comme des mouches fly-toxées tandis que dans son hôpital à Marseille ...

    Juste en oubliant de préciser que pour ses statistiques édifiantes les « pourcentages » de guérisons chez lui à Marseille se mesuraient sur un échantillonnage de gens qui venaient se faire tester en faisant la queue et en souriant, tandis que chez ses « confrères » ils s’appliquaient à des patients qui arrivaient en ambulances toutes sirènes hurlantes, en détresse respiratoire et déjà à moitié morts !

    Curieuse conception de la confraternité, et signe d’un égo surdimensionné ! Moi ce que j’ai toujours observé c’est que les plus grands d’entre les savants, notamment parmi les médecins qui réalisent des « premières », sont toujours d’une extrême prudence et d’une grande modestie. Ils n’affirment jamais de façon péremptoire. Ils disent à ce jour, ils disent dans l’état de nos connaissances, ils disent sur les patients que nous avons traités il semble que et surtout surtout ils ne se trouvent pas meilleurs que leurs confrères.



  • oncle archibald 22 février 12:34

    @olivier cabanel : « des mots, rien que des mots »

    En effet ! Dans votre prose essentiellement !

    A l’inverse la fraternité dans notre pays n’est pas un vain mot, par le biais de l’état et des organismes publics d’abord pour le redistribution d’une partie des impôts et cotisations collectés qui représentent une part considérable de la richesse nationale, et puis par les actions volontaires à l’initiative de chacun par le biais de nombreuses ONG extrêmement actives et efficaces. Si vous le souhaitez je peux vous fournir la liste de celles qui utilisent au mieux les dons des particuliers parce qu’elles ont un énorme réseau de bénévoles très actifs et limitent autant que faire se peut leurs dépenses de fonctionnement.



  • oncle archibald 22 février 11:02

    « Alors que reste-t-il aujourd’hui des belles valeurs voulue, et mises dans la loi, par les révolutionnaires de 1789 ? »

    Beaucoup de progrès ont été faits depuis cette date, et des choses magnifiques peuvent s’observer aujourd’hui et se comparer sans rougir à ce qui a été initié par des révolutionnaires honnêtes.

    Des malades soignés gratis, y compris ceux qui ne sont même pas Français, y compris ceux qui se trouvent illégalement sur le sol de France, des enfants issus de milieux ouvriers ou même des fils et des filles de chômeurs de longue durée qui font des études en faculté, qui accèdent à des postes à hautes responsabilités, y compris un garde des sceaux fils d’un ouvrier métallurgiste et d’une femme de ménage, avec des grands parents immigrés ...

    En bref celui qui écrit que tout va de plus en plus mal depuis 1789 est soit un abruti incapable de la moindre analyse, soit un gros menteur qui croit qu’en répétant mille fois son mensonge il en fera une vérité.



  • oncle archibald 22 février 10:35

    @doctorix, complotiste

    L’HCQ fonctionne, Doctorix, oui, sur le paludisme et quelques autres maladies pour lesquelles ce médicament est homologué avec des conditions d’emploi bien précises.

    Il ne fonctionne pas sur les patients atteints de la Covid-19 et c’est bien dommage mais c’est comme ça. Tous les tests menés dans le respect des protocoles validés par l’OMS le prouvent tous et vos mensonges répétés mille fois n’y changeront rien.

    Je ne doute pas que le Professeur Raoult qui est payé pour faire de la recherche et non de la médecine « de ville » aurait été ravi d’être le découvreur de son efficacité si tel avait été le cas en menant les vérifications qui font partie des « règles de l’art » dans sa matière. Hélas au lieu de reconnaitre que non, finalement, ce médicament dans lequel il espérait tant n’avait pas l’efficacité souhaitée, il s’est mis à bidonner des tests « à sa façon » pour ne pas se dédire ! C’est fou non ?



  • oncle archibald 21 février 16:59

    @alinea : « on empêche les médecins de soigner »

    Elle est là l’arnaque !

    Personne n’empêche les médecins de soigner. Simplement on leur a déconseillé l’utilisation d’un médicament ancien efficace contre le paludisme, l’hydroxychloroquine, pour soigner une maladie nouvelle après avoir constaté qu’il n’avait pas sur cette pathologie l’efficacité que certains, notamment le professeur Didier Raoult avaient un temps espéré .

    C’est tout. C’est désormais largement démontré et il ressemble fort à une « obstination déraisonnable » de vouloir continuer la polémique la dessus. Ça n’a plus rien à voir avec la médecine et c’est purement politique.