• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Raymond75



  • Raymond75 11 décembre 19:37
    • @Julien S
    Super : car tout le monde sait que LA femme est meilleures que L’homme  smiley


  • Raymond75 11 décembre 19:36

    Au lieu de sauter comme des cabris en braillant ’révolution ! révolution ! ’ ou de réinventer l’eau tiède, les Français feraient bien de regarder ce qui se passe ailleurs : la démocratie existe, en Suisse !

    http://www.slate.fr/story/62981/suisse-meilleure-democratie-europe



  • Raymond75 11 décembre 11:46

    Il faut arrêter de baptiser ’révolution’ tout mouvement social un peu spontané : occuper un rond point parce que la gendarmerie laisse faire, ce n’est pas être révolutionnaire !!!

    Les révolutions ont toujours été des mouvements parfaitement structuré avec une finalité politique précise, quelle qu’elle soit, et qui se passe toujours dans la violence d’un affrontement avec un état, et non par des casseurs et des pilleurs qui se dispersent ici et là, brisent des vitrines et incendient des voitures. Cela, c’est de l’infantilisme ...

    Beaucoup de ’gilets jaunes’ sont fiers de dire qu’ils n’ont jamais voté, ne se sont jamais syndiqués, et n’ont jamais manifesté de leur vie. Ils ont eu le mérite de montrer les difficultés des ’varies gens’, de la ’France périphérique’, mais leurs revendications ne sont porteuses d’aucune vision globale de la société.

    Moins d’impôts et plus de services publics ? Vivre dans un pavillon éloigné de tout, mal isolé, ce qui nécessite une voiture par adulte, et réclamer la suppression des taxes sur le diesel et le fioul ? plus de ceci, moins de cela ? Et chaque fois que des personnes se proposent pour être interlocutrices et représentantes elles se font insulter ...

    Ce mouvement soit sera récupéré par les agitateurs démagogiques habituels ; droite extrême et raciste ou gauche révolutionnaire de salon.

    Ce qui serait révolutionnaire, ce serait de remettre en cause le néo-libéralisme et sont domestique la Supercherie Européenne, mais cela suppose de la réflexion.



  • Raymond75 9 décembre 09:11

    La France des ’sans dents’ et des ’gens qui ne sont rien’ se sont rappelés à l’attention des élites qui nous dirigent, et nous enfument avec le sociétal faute d’être capables de gérer le social ...

    Mais ce mouvement devra bien un jour se structurer et élire des représentants, et proposer un cahier de ’doléances’ qui forme consensus, sinon il sera récupéré par les uns et les autres, après que l’on ait jeté quelques bonbons au ’peuple souverain’.



  • Raymond75 8 décembre 18:46

    Comme le disais Brassens :

    « Je n’ai jamais tué, jamais violé non plus, y a déjà quelques temps que je ne vole plus. Si l’Eternel existe, en fin de compte il voit, Qu’je m’conduit pas plus mal que si javais la foi »

    Le mécréant https://www.youtube.com/watch?v=KyTO-UuebJQ



  • Raymond75 8 décembre 18:41

    Tolbiac c’est la fac des ’Sciences humaines’. Il y a bien sur des étudiants sérieux et motivés, mais la grande masse est là par défaut, parce qu’ils ne peuvent faire aucune étude scientifique, économique, technique ou littéraire. Ils sont là sans projet véritable, et ils existent en s’agitant. Il y a régulièrement des grèves et des casses à Tolbiac. Après ils seront au chômage et disparaitrons au fond de la société.



  • Raymond75 7 décembre 18:30

    Ce qui serait peut être utile, ce serait de savoir ce que ces lycéens ont fait avant d’être arrêtés ...



  • Raymond75 6 décembre 20:18

    Quel est le nom de la plus grande ville bretonne ? PARIS  smiley smiley smiley



  • Raymond75 6 décembre 16:10

    Dans la plupart des pays, les policiers ou gendarmes auraient fait usage de leurs armes dans des circonstances identiques.

    Les Français l’oublient, et se prennent pour des révolutionnaires.

    C’est l’honneur de ces personnes que de savoir refuser de tirer pour se défendre, même quand on les attaque avec la volonté de blesser, voire de tuer.

    Il y a des groupuscules qui vont tout faire pour pousser la provocation le plus loin possible et créer une situation irréversible. Les gilets jaunes, ils s’en fichent, ce qu’ils veulent, c’est provoquer une guerre civile en espérant en tirer les marrons du feu. Mais ils ne sont qu’une infime minorité, dans laquelle la population ne se reconnaitra pas.



  • Raymond75 6 décembre 16:02

    Les quelques ratés dont vous parlez auraient pu fonder une entreprise pour construire quelque chose qu’ils pensent ’utile’, ou rechercher une autre entreprise plus en rapport avec leurs attentes, ou aller dans un pays où on manque d’ingénieurs, ou participer à une ONG : leurs études, difficiles, leur permettent ce choix et cette mobilité, mais pas leur esprit limité. Ces ingénieurs ratés sont probablement des diplômés du par coeur, sans savoir pourquoi ils étudiaient.

    Mais rien ne leur interdit de devenir chauffeur livreur, agent d’entretien, vigile, chauffeur de taxi, plombier électricien : des métiers utiles à tous, mais fatigants ! Et les femmes ingénieures (il y en a enfin) peuvent garder les enfants, faire le ménage, être caissières dans une supérette, vendeuses, assistante personnelles : d’autres métiers utiles de façon évidente ... mais aussi fatigants !

    Dans toutes les couches de la société, il y a des ratés ; inutile de nous en parler.



  • Raymond75 6 décembre 13:41

    "Dieudonné a gardé son prestige auprès des français

    "

    Non, seulement auprès du petit groupuscule des raclures antisémites.



  • Raymond75 6 décembre 11:27

    @Raymond75

    J’ajoute que la prostitution (professionnelle ou occasionnelle) n’est pas considérée comme délinquance : la femme est libre de vendre des prestations sexuelles, mais l’homme qui les loue est lui un délinquant !!! Et les prostituées sont toujours présentées comme victimes.

    On estime que en France environ 15 % des étudiantes se prostituent occasionnellement ...



  • Raymond75 6 décembre 11:20

    @Fergus

    Euh ... oui, mais non :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_f%C3%A9minine
    https://www.violencefeminine.com/

    Les violences féminines sont LE grand tabou de notre société ; pourquoi ? parce que c’est trop égalitaire ...



  • Raymond75 6 décembre 09:34

    @Fergus

    La grande sagesse féminine ? quand et où se sont elles opposées massivement aux guerres ? Quand et où se sont elles opposées aux ’traditions’ criminelles ? Vous n’avez pas eu assez d’exemples dans la deuxième moitié du 20ème siècle que les femmes ne sont pas meilleures que les hommes ?

    Les mamans sont collées à leurs jeunes enfants, les nounous, le personnel des crèches et des maternelles sont 100% féminins, les enseignants sont majoritairement féminins (quasi 100% en primaire), les personnels de la justice, de la santé, des affaires sociales sont majoritairement féminins, mais ’les femmes’ sont victimes de la société ? Victimes de qui ?



  • Raymond75 6 décembre 09:20

    Les noms des rues sont le reflet de l’histoire : jadis les femmes étaient exclues du pouvoir, sauf les régentes et les grandes concubines, et elles ne pouvaient faire d’études.

    Ce n’est qu’à partir du19ème siècle qu’elles ont commencé à prendre leur place dans la société, et surtout pendant le 20ème siècle. Il est donc normal qu’il y ait moins de femmes ’célèbres’ que d’hommes, et celles que vous citez sont des artistes, le plus souvent peu connues.

    Tout changement profond dans une société prend du temps. Un exemple : la première femme major du concours d’entrée à Polytechnique fut Anne Chopinet en 1973, mais il a fallut 50 ans pour que de nos jours il y ait environ 35 % de femmes qui se présentent aux concours d’entrée dans les grandes écoles d’ingénieurs ...

    Quant à la déclaration sur le Panthéon, « aux grands hommes etc », tout le monde sait que le mot ’homme’ dans la langue française a deux significations : un individu de sexe masculin, et l’humanité. La femme est donc bien ’un homme comme les autres’  smiley

    Faut il une loi pour rebaptiser la moitié de nos rues (sauf les impasses bien entendu) ?



  • Raymond75 5 décembre 19:37

    Les techniques de maintien de l’ordre, qui visent à contenir une manifestation autorisée et à la protéger de violences extérieures, ne sont plus adaptées à ces tribus de casseurs, experts en guérilla urbaine, qui savent profiter des vides juridiques et se dispersent dans toute une ville.Et les casseurs sont maintenant toujours suivis des pilleurs.

    Dans l’immédiat, tout appel à une nouvelle manifestation est irresponsable.

    Les ’gilets jaunes’ sont un mouvement issu du ’raz le bol fiscal’ qui coure depuis plusieurs années, depuis Sarkozy, et non pas provoqué par Macron. Ce mouvement est sincère, et fait remonter à la surface les difficultés quotidiennes des français modestes, mal représentés, peu écoutés, et maintenant aussi des classes moyennes, qui ne peuvent plus équilibrer leur budget.

    On a une fascination en France pour tout ce qui apparait ’révolutionnaire’, mais il s’agit là de débordements inorganisés, qui partent dans tous les sens, sans organisation responsable, sans interlocuteurs, sans volonté de se structurer. Occuper un rond point parce que la gendarmerie laisse faire, ce n’est pas être un révolutionnaire !

    Il n’y a jamais eu de mouvements social qui aboutisse sans une organisation puissante, respectée et capable de se faire respecter, qui s’appuie sur une idéologie, ou au moins sur une pensée structurée. Aujourd’hui, dès que quelques personnes se proposent pour discuter, elles se font insulter et menacer ... Tout cela devient assez ridicule et dangereux pour les libertés.

    Lorsque vous arrivez à proximité d’un rond point,n’oubliez pas de poser un gilet jaune sur votre tableau de bord, et de klaxonner votre enthousiasme, sinon vous serez en danger !!! Et cela devint minable.



  • Raymond75 5 décembre 14:11

    YA KA vivre comme les gueux qui passaient toute leur existence dans un rayon de 10 km, et comme ils étaient totalement cons, ils étaient heureux !



  • Raymond75 4 décembre 20:11

    Je pense que le véhicule du futur sera une voiture à hydrogène, qui alimente une pile à combustible, qui produit de l’électricité et anime des moteurs électriques. Rejat ? de la vapeur d’eau. L’hydrogène est l’élément le plus répandu dans l’univers (l’élément primordial) et son extraction fait des progrès considérables.

    Une flotte de taxis à hydrogène fonctionne à Paris sans aucun problème :

    https://www.lesechos.fr/thema/0301145664677-les-taxis-hype-carburent-a-lhydrogene-2145259.php

    Ils sont encore chers car produits en petite quantité ; les prix en production importante seront ’normaux’.

    De plus, il est facile d’adapter progressivement le réseau de disstrubtion de carburant actuel en y ajoutant une pompe à hydrogène.



  • Raymond75 4 décembre 11:53

    Les techniques de maintien de l’ordre, qui visent à contenir une manifestation autorisée et à la protéger de violences extérieures, ne sont plus adaptées à ces tribus de casseurs, experts en guérilla urbaine, qui savent profiter des vides juridiques et se dispersent dans toute une ville. Dans l’immédiat, tout appel à une nouvelle manifestation est irresponsable.

    Les ’gilets jaunes’ sont un mouvement issu du ’raz le bol fiscal’ qui coure depuis plusieurs années, depuis Sarkozy, et non pas provoqué par Macron. Ce mouvement est sincère, et fait remonter à la surface les difficultés quotidiennes des français modestes, mal représentés, peu écoutés, et maintenant aussi des classes moyennes, qui ne peuvent plus équilibrer leur budget.

    On a une fascination en France pour tout ce qui apparait ’révolutionnaire’, mais il s’agit là de débordements inorganisés, qui partent dans tous les sens, sans organisation responsable, sans interlocuteurs, sans volonté de se structurer. Occuper un rond point parce que la gendarmerie laisse faire, ce n’est pas être un révolutionnaire !

    Il n’y a jamais eu de mouvements social qui aboutisse sans une organisation puissante, respectée et capable de se faire respecter, qui s’appuie sur une idéologie, ou au moins sur une pensée structurée. Aujourd’hui, dès que quelques personnes se proposent pour discuter, elles se font insulter et menacer ... Tout cela devient assez ridicule et dangereux pour les libertés.

    Lorsque vous arrivez à proximité d’un rond point,n’oubliez pas de poser un gilet jaune sur votre tableau de bord, et de klaxonner votre enthousiasme, sinon vous serez en danger !!! Et cela devint minable.



  • Raymond75 4 décembre 10:21

    Les techniques de maintiens de l’ordre, qui visent à contenir une manifestation autorisée et à la protéger de violences extérieures, ne sont plus adaptées à ces tribus de casseurs, experts en guérilla urbaine, qui savent profiter des vides juridiques et se dispersent dans toute une ville. Dans l’immédiat, tout appel à une nouvelle manifestation est irresponsable.

    Les ’gilets jaunes’ sont un mouvement issu du ’raz le bol fiscal’ qui coure depuis plusieurs années, depuis Sarkozy, et non pas provoqué par Macron. Ce mouvement est sincère, et fait remonter à la surface les difficultés quotidiennes des français modestes, mal représentés, peu écoutés, et maintenant aussi des classes moyennes, qui ne peuvent plus équilibrer leur budget.

    On a une fascination en France pour tout ce qui apparait ’révolutionnaire’, mais il s’agit là de débordements inorganisés, qui partent dans tous les sens, sans organisation responsable, sans interlocuteurs, sans volonté de se structurer. Occuper un rond point parce que la gendarmerie laisse faire, ce n’est pas être un révolutionnaire !

    Il n’y a jamais eu de mouvements social qui aboutisse sans une organisation puissante, respectée et capable de se faire respecter, qui s’appuie sur une idéologie, ou au moins sur une pensée structurée. Aujourd’hui, dès que quelques personnes se proposent pour discuter, elles se font insulter et menacer ... Tout cela devient assez ridicule et dangereux pour les libertés.

    Lorsque vous arrivez à proximité d’un rond point,n’oubliez pas de poser un gilet jaune sur votre tableau de bord, et de klaxonner votre enthousiasme, sinon vous serez en danger !!! Et cela devint minable.