• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Jean Dugenêt



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 janvier 21:20
    Finkielkraut imagine qu’un adolescent de 14 ans qui se fait sodomiser par un type comme lui pourrait être consentant... Ces ados seraient donc vraiment des pervers !


  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 janvier 14:32

    @babelouest
    Je ne vous demande pas de justification. Je vous demande par contre de ne pas critiquer ce que je fais si vous n’avez rien de mieux à proposer.
    Merci



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 janvier 14:25

    @babelouest
    Avec tous ces discours vous ne faites rien. Vous n’avancez à rien. Que signifie « casser tous les moules ». Vous vous contentez de critiquer. Si vous ne faites rien alors vous vous contentez de ce qui existe quoi que vous en disiez car les critiques qui ne débouchent sur aune proposition ne servent à rien. Est-ce que votre anarchisme consiste à attendre que les masses populaires prennent spontanément le pouvoir sans répondre à aucun mot d’ordre puisqu’ils sont tous mauvais sans aucune organisation car elles sont toutes perverses ? Bref ! Vous vous complaisez à critiquer tout et tout le monde.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 janvier 09:04

    @Le Sudiste

    Il est surpris qu’on l’accuse de complicité de crime !
    Oui ! Ils sont complices tous ces pseudos-intellos qui cautionnent aussi bien les crimes de pédophilie que les massacres de palestiniens.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 janvier 08:47

    @troletbuse
    Je ne vois plus de quoi vous parlez. Peu importe.
    Je n’ai pas vu où se trouve l’ironie.
    Je m’en excuse.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 janvier 08:45

    @babelouest
    Bonjour,
    Et depuis vous en êtes resté là sans jamais vous demander pourquoi Marx et Engels avaient définitivement dépassé toutes les idéologies et tous les idéologues. Vous restez maintenant enfermé dans cette démarche intellectuelle dont nous savons à l’avance quelle ne mènera à rien. Vous êtes complètement coupé des réalités et vous vous contentez de critiquer tout le monde au nom de la spontanéité révolutionnaire des masses qui devra venir à bout de tout semblant d’organisation.
    Vous ne savez pas quand il faut voter ou quand il ne faut pas ou au nom de quoi. Vous attendez pour les présidentielles qu’un candidat du peuple arrive spontanément. Vous écrivez, en attendant ,la constitution de ce que sera un état qui ne verra jamais le jour. Tout cela vous satisfait. Vous êtes évidemment dans ces conditions incapable de trouver l’accès aux masses. Peu importe pour vous car ce sont les masses qui sont alors incapable de s’élever spontanément au niveau de votre pensée révolutionnaire. Voyez vous que vous êtes inutiles  ? Que tout cela ne mène à rien.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 22:12

    @babelouest
    Mais j’ai beaucoup de sympathie pour les anarchistes et même pour les bandes à Makhno. Je rappelle que Makhno s’était bien entendu avec Lénine. Il faudrait faire des nuances entre ce qu’ils ont fait au début pour résister aux armées austro-hongroises et les bandes en décomposition qui ne luttaient plus pour le socialisme mais pour elles-mêmes. Ce n’était plus les mêmes hommes. C’est dans le mythe construit après par des anarchistes de salon que l’on s’est mis à employer des termes injurieux (les hordes de Trosky) pour parler des vaillants soldats de l’armée rouge qui avaient combattu les armées blanches. Il faudrait définir la différence entre anarchistes et socialistes. Jusqu’à la commune de Paris il y avait bien peu de différence. Ce n’est qu’avec la construction de la IIème internationale que le point de vue de Marx l’a emporté nettement.
    Tout cela ne justifie pas que vous soyez opposé à mes deux propositions. Les anarcho-syndicalistes de Nantes (Alexandre Hébert) étaient le plus souvent d’accord avec les trotskistes (Rocton) jusque dans les années 70 de même que dans la grande grève chez Renault quelques années après la libération.

    Pour ce qui sera du socialisme le plus élaboré je suis seulement d’accord pour dire que nous ne le verrons pas. Je m’en tiens donc à ce que j’ai écris dans le paragraphe « Socialisme ou Barbarie » de mon article « Il n’y a plus de trotskistes en France ».



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 21:11

    @cettegrenouilleci

    Après m’avoir invité à abandonner le jargon des américains ce que je veux bien faire c’est toi qui te met à employer un jargon à la mode qui certes n’utilise pas des mots anglais mais qui est bien différent du langage auquel nous ont habitué les grands auteurs du mouvement ouvrier comme Lénine. Nous parlons des partis issus de la IIème et de la IIIème internationale en disant qu’ils sont passés définitivement du côté de l’ordre bourgeois et nous voyons très bien ainsi tout ce qui en découle. Il est inutile de parler de « l’oligarchie ».

    Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de donner des explications sur le comment et pourquoi il faut sortir de l’UE aux militants de LFI. Ils sont contre la sortie de l’UE uniquement parce que Mélenchon est contre la sortie de l’UE. Si Mélenchon disait « il faut sortir de l’UE » ils diraient tous « il faut sortir de l’UE » et ils seraient très contents.

    Je me suis évertué dans deux articles précédents à leur expliquer que les militants du mouvement ouvrier doivent penser par eux-mêmes et dire haut et fort ce qu’ils pensent. Je crois que c’est cela qu’il faut leur expliquer. Ne te souviens tu pas qu’ils étaient partisans de sortir de l’UE quand ils ne comprenaient rien aux formules ambiguës de Mélenchon ?

    Je n’ai toujours pas compris quelles seront tes consignes électorales aux prochaines élections. Pour ce qui me concerne je voterai pour un candidat unique PC/PS/LFI s’il y en a un sinon j’appellerai au boycott d’une élection perdue d’avance.

    Je suis pour que la France sorte de l’UE mais je reste un militant du mouvement ouvrier qui lutte pour le socialisme.

    Bonne soirée.

    Jean



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 20:47

    @cettegrenouilleci

    « Il faudrait que le produit soit fini au moment des élections ».

    La phrase ci-dessus était une réponse à humoristique à Balbelouest qui en fait ne propose rien mais dit que c’est « une toute première approche ». Voir les 2 phrases ci-dessous.

    « Ce qu’il faudrait à mon sens, c’est quelque chose comme Les Français enfin pour nommer cette nouvelle coordination (non, pas un parti). Bien entendu, il ne s’agit là que d’une toute première approche. »



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 20:01

    @cettegrenouilleci

    Bonsoir Gérard,
    Si tu préfères « sortie de l’UE » à Frexit, je suis d’accord.
    La seule chose que j’ai voulu faire c’est sortir de l’ambiguïté de l’expression « être contre l’UE ».

    Pour le Front Unique PC/PS/LFI je ne peux que répéter ce que j’ai déjà dit et écrit sur le maniement de la dialectique (voir notamment le paragraphe « il y a-t-il une contradiction ? » sur la page d’accueil du site de l’AGIMO). C’est une question qui a plus d’un siècle. C’était déjà la proposition de Lénine pour les pays où les révolutionnaires étaient minoritaires. Nous appelons à voter pour des candidats qui sont non seulement nos adversaires mais qui sont « passés définitivement du côté de l’ordre bourgeois ». Nous n’attendons jamais que les appareils contre révolutionnaires aillent d’eux mêmes vers la rupture avec l’ordre établi. Dans les conditions présentes cela se traduit par leur refus de quitter l’UE. Cela ne doit pas nous empêcher d’appeler à voter pour eux. Nous n’attendons pas non plus qu’ils fassent d’eux mêmes quoi que ce soit pour se diriger vers le socialisme. Ce n’est pas seulement la sortie de l’UE qu’il faudra obtenir. Parmi mes autres propositions il y a :

    nationalisation sans indemnité ni rachat des grands moyens de communications (télés, radios journaux) qui sont dans les mains des milliardaires.
    pour l’enseignement et la laïcité, vote de la loi Savary que Mitterrand avait décidé d’abandonner et remboursement du fric donner par Lang avec les accords Coupé/Lang.
    — assemblée constituante.
    — RIC
    Suppression de toutes les lois liberticides (voir le chapitre « Un régime totalitaire et fascisant » de mon bouquin sur Macron)
    indemnisation pour les estropiés des manifs. Amnistie pour toutes les condamnations. Remboursement des amendes.

    Tu penses bien que je ne vais pas demander aujourd’hui au PC, au PS ou à LFI de s’engager sur ces propositions qui constituent pourtant pour moi un programme minimum.
    Tu penses bien que les mecs de LFI ont plutôt comme proposition :

    "L’enjeu de fond, primordial et préalable à tout autre si nous voulons récupérer notre capacité de citoyens à être représentés et à contrôler nos représentants, à participer à l’élaboration des décisions, leurs mises en œuvre et leur contrôle, c’est bien entendu une réforme institutionnelle élaborée avec notre participation ce qui n’a jamais existé dans notre pays. Sans cette avancée et cette garantie, nous savons déjà ce que valent les convictions et la volonté politique de ceux que l’on appelle une fois élus nos dirigeants."

    C’est ce que l’un d’eux vient de me servir pour justifier qu’il n’est ni pour la sortie de l’UE ni pour un candidat unique.

    Je ne sais pas d’ailleurs ce que tu proposes pour l’élection. Je ne pense pas qu’Asselineau sera candidat.

    Je crois que nous avançons.

    Je voudrais ton avis sur mes préoccupations concernant l’action internationale.

    Merci de ta contribution.

    Jean



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 19:32

    @babelouest
    Je vous ai dit que vous menez souvent des réflexions d’intellectuel coupé des réalités.

    Je suis d’accord avec vous pour qu’il y ait un candidat unique du peuple. Vous allez le trouver où ? Vous voulez sans doute qu’il apparaisse spontanément (selon la formule que vous chérissez).

    Allez-vous écrire ça sur le prochaine tract que vous allez distribuez ?

    « Pour battre Macron il faut voter pour le candidat unique du peuple ».

    On vous répondra : Ah Oui ! C’est qui ? Quel bulletin faut-il mettre dans l’urne ?

    Vous en êtes à une toute première approche. Fort bien ! Il faudrait que le produit soit fini au moment des élections.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 18:50

    @tonimarus45

    Et vous proposez quoi ?
    Êtes vous au moins d’accord qu’il n’y a aucune autre possibilité pour battre Macron qu’un candidat unique PC/PS/LFI ?
    Si vous avez une autre solution surtout dîtes moi vite laquelle. Cela m’intéresse au plus haut point.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 18:47

    @babelouest

    D’accord avec le premier point. Je préfère sortir de l’UE d’emblée. Je garde la possibilité du référendum parce que je sais qu’aucun des partis-traitres (PS, PC, LFI) n’a dit qu’il voulait sortir. Il faut donc prévoir un moyen d’imposer la volonté populaire.

    Je ne vois pas pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec le deuxième point. Avez-vous un autre moyen de battre Macron ?

    Pour finir avec la préparation de nouvelles institutions cela ne me dérange pas que vous prépariez tout ce que voulez mais ça m’étonnerait que vous puissiez prévoir comment les choses se passeront et quelles seront les institutions provisoires qu’il faudra mettre en place. Pouvez-vous dire seulement quelles seront les premières nationalisations qu’il faudra faire pour socialiser le travail ? Pouvez vous dire si la majorité du peuple ne préférera pas laisser plus ou moins provisoirement une part plus ou moins importante aux initiatives privées ? Avez-vous l’intention de mettre en place un pouvoir qui ne demandera pas l’avis au peuple ?



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 18:25

    @tonimarus

    Vous voyez des différences fondamentales entre PC, PS et LFI ?
    Lequel trahit moins que les deux autres ? Pourquoi le PS depuis Mitterrand serait pire que les deux autres. Je vous rappelle que le PC était avec Mitterrand dans le gouvernement de traitres de 1981 et que Mélenchon était un ministre-copain de Mitterrand qui a « participé a ses complots ». C’est lui-même qui le dit. Je vous rappelle que Mélenchon, Jospin et Cambadélis sont passé par la même école. Il n’est pas possible d’être traitre à 10%, à 50% ou à 90%. Ils sont tous traitres à 100%. Ils sont tous passés définitivement du côté de l’ordre bourgeois. La seule façon d’avoir un parti qui défend les travailleurs c’est de le construire. C’est ce que nous voulons faire avec l’AGIMO. Si d’autres ont des idées meilleures pour y arriver je suis preneur. Mais voilà ! En attendant ces trois partis sont les résidus de ce que les travailleurs ont construits au cours de leur histoire pour se défendre et les travailleurs n’ont pas d’autres solutions pour se mobiliser contre les capitalistes que de passer par leurs organisations. Certains font plus confiance à l’un qu’à l’autre ou détestent plus l’un que l’autre. C’est votre cas et c’est celui de beaucoup d’autres. Si nous n’avons pas un candidat commun des trois il ne sera pas possible de battre Macron.
    En 2017, s’il y avait vu un seul candidat à la place de Mélenchon et Hamon il aurait été élu. Il n’est pas question de regarder passivement les traitres nous refaire le même coup. Il nous reste 15 mois pour imposer notre choix. Il faut faire tout ce que nous pouvons.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 16:36

    @babelouest

    Je n’ai pas l’intention de vous suivre sur une démarche qui consiste à trouver quelles institutions seraient selon vous satisfaisantes avec quelle constitution. Je veux que nous nous dirigions vers une révolution socialiste et je cherche quelle est l’attitude à adopter dans les circonstances présentes par rapport à cet objectif. Au fur et à mesure de l’évolution de la situation je recommence sans cesse la démarche sans être capable de dire quel sera le prochain cheminement et à fortiori sans être capable de dire quelles seront les formes provisoires des institutions qui pourront être mises en place. C’est pourquoi, dans les circonstances présentes, je fais deux propositions :

    Frexit (sortie de l’UE)
    candidat unique du PC/PS/LFI pour battre Macron aux présidentielles.

    La seule question que je pose c’est : êtes vous prêt à suivre l’une, l’autre ou ces deux propositions en précisant que pour la sortie de l’UE nous pouvons être amenés à proposer un référendum ?



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 15:17

    @Étirév

    Et les autorités multiples refusent aujourd’hui de dire que Walter Hallstein était un nazi de premier plan. Il avait œuvré, pour le compte d’Hitler, au projet de construction européenne : la « Neue Europa ». Il a ensuite été le premier président de la CEE et il l’est resté pendant neuf ans.

    Sont bien sûr impliqués dans ce criminel silence les autorités de l’UE, de l’Etat français mais aussi celles de tous les partis politiques européistes : PS, PC ; LFI...

    Dans ces conditions, il est évident que tous les anciens nazis sont protégés.

    Je réclame un peu de courage !



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 15:00

    @tonimarus45

    Oui ! Je propose à ceux qui détestent le PS, à ceux qui détestent le PC, à ceux qui détestent LFI et à ceux qui, comme moi, détestent les trois de se prononcer pour un candidat unique PC/PS/LFI pour battre Macron.

    Il faut l’exiger, il faut l’imposer c’est la seule solution pour ne pas remettre Macron en selle pour cinq ans. Cela ne supprimera pas le pouvoir des milliardaires... Mais, à partir de cette première petite victoire nous pourrons en emporter d’autres. Nous pourrons commencer par exiger un référendum afin que le peuple se prononce pour ou contre la sortie de l’UE.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 13:54

    @Octave Lebel
    Je comprends. Le moment est venu d’opérer un retrait stratégique. Courage ! Fuyons !



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 13:51

    @babelouest
    Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Le POI et le POID ne sont pas des mondialistes. J’ai beaucoup de choses à leur reprocher. J’ai écrit plusieurs articles sur eux mais je ne leur reproche pas d’être des « mondialistes ».
    Je ne savais pas que ATTAC était noyauté par des lambertistes. Pour parler franchement, je suis même certain que les lambertistes sont toujours restés bien à l’écart de ce genre d’association contrairement au NPA. Je pense vraiment que vous êtes mal renseigné sur le POI et le POID.



  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 janvier 13:40

    @babelouest

    Bonjour,
    Je trouve vos idées et vos discours très « intellectuels ». Ne le prenez pas mal. Je ne cherche pas à insulter. Je veux dire par là que vous menez des réflexions assez souvent intéressantes mais en vase clos c’est-à-dire couper des préoccupations des masses. Ce n’est pas en soi condamnable. Je ne suis pas partisan, du bon sens, du sens commun, du consensus. Cependant, j’essaie de m’adresser à « l’homme de la rue » et à la femme aussi (il faut faire gaffe à ce qu’on dit). Cela m’a déjà amené par le passé à vous proposer de mettre vos propositions dans un tract à distribuer dans une manif. Alors, je suis certes défenseur de la langue française mais je trouve que le mot Frexit, depuis que le Brexit est passé, est devenu le plus clair pour dire qu’on veut que la France sorte de l’UE. La clarté du terme tranche par rapport à l’ambiguïté du « Non à l’UE ». J’en viens même de ce point de vue à le préférer à « sortie de l’UE » qui, j’en conviens, veut dire la même chose.

    Dans une période où les dirigeants habituent sciemment les français à se satisfaire d’écouter des chansons en anglais auxquelles le français ordinaire ne comprend rien jusqu’à qu’il finisse par les aimer (toujours sans rien comprendre) et à en redemander, il ne me semble pas que je fasse là une grave entorse aux règles de défense de la langue française. Il est vrai que ceux qui nous impose l’UE c’est à dire les partisans de la domination militaire de l’OTAN et de la domination économique des USA veulent nous imposer aussi la domination culturelle de l’américain.

    Je n’ai pas bien saisi ce que vous voulez dire avec les « militants PC/PS LFI qui sont... ». Ma proposition majeure qu’il y ait un candidat unique PC/PS./LFI concerne tout le monde et pas seulement les militants. Je pense qu’elle concerne aussi, et surtout, les abstentionnistes qui sont écœurés par les politiques de divisions. Les divisions assurent la victoire des candidats du capital et nombreux sont ceux qui préfèrent ne pas voter.

    « Ne nous leurrons pas : une élection, que je sache, n’a jamais résolu... »

    Vous avez mille fois raison et c’est pourquoi je ne laisse traîner aucune ambiguïté à ce sujet. J’ai bien compris que tous les discours sur le programme, le programme et le programme sont des prétextes pour se contenter de la division. Il serait impossible d’avoir l’unité puisqu’il est impossible de se mettre d’accord sur un programme... Alors que nous savons tous que les programmes de la « gauche » n’ont jamais été appliqués.

    Le seul but avec ma proposition est de battre le(s) candidat(s) du capital. Après tout restera à faire. Nous exigerons pour commencer un référendum sur le Frexit (Pardon ! sur la sortie de l’UE)... et bien d’autres choses. Si nous gagnons, l’élu ne nous fera pas le coup de Tsipras. Qui osera dire qu’il est contre un référendum sur cette question essentielle à part Ségolène Royale ?

    J’adore que ce soit ceux de LFI qui insiste sur la nécessité d’un programme commun alors que Mélenchon était en adoration devant le Mitterrand qui s’était fait élire sur un programme et avait déclaré, à peine élu, qu’il n’avait tellement rien à cirer de ce programme qu’il ne l’avait même pas lu.

    J’en déduis que Mélenchon se fout du programme de LFI autant qu’il se foutait, avec son maître à penser, du programme commun de la gauche. Cependant, puisqu’il est très important pour lui d’assurer la victoire de Macron, il claironne que le programme (dont il n’a que faire) est essentiel et il fait tout ce qu’il faut pour que l’unité soit impossible. Quel talent ces politiciens !

    Vous faites ensuite tout un discours sur « la bourgeoise », « cette petite bourgeoise » mais je n’aime pas les énigmes. Je ne vois de qui il s’agit. Il faut me parler au premier degré. Je ne vois pas davantage qui est le « chef d’une entreprise florissante de bonneterie ».