• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Alain Alain



  • Alain Alain Alain Alain 24 février 2019 20:06

    @Aristide
    Et pour les RSaste, ça va bien comme ça !
    On augmente le SMIC.
    Oui c’est moralement indispensable.
    Et le problème est réglè ?



  • Alain Alain Alain Alain 24 février 2019 20:00

    @Aristide
    Le SMICARD est pauvre et le quidam au RSA encore plus.
    Le problème ne se situe pas dans leur différence.
    Ni l’un, ni l’autre n’est responsable.
    Le problème est dans la pauvreté.
    La solution passe par un combat solidaire de tous.



  • Alain Alain Alain Alain 22 octobre 2018 17:54
    @Spartacus
    Différence entre les deux systèmes de retraite.
    Dans l’un, les sommes recueillies sont réparties entre tous les bénéficiaires qui ne sont pas que les cotisants. En effet certains bénéficient de la solidarité comme certains agriculteurs par exemple qui perçoivent un minimum de pension au delà de ce à quoi ils peuvent prétendre. C’est le système par répartition et c’est pour cela qu’il est nommé ainsi.
    Dans l’autre les pensions sont versées aux seuls cotisants au prorata des points acquis, comme pour nos complémentaires actuelles. C’est le système par point.
    Ceux qui auront des ressources suffisantes et pourront cotiser assez longtemps, préfèreront le second et que chacun se débrouille comme il peut, ce n’est pas leur affaire.


  • Alain Alain BAËSA 10 avril 2018 19:35

    @sleeping-zombie
    Bien sûr tu en bénéficies ou tu en bénéficieras. Comme tout le monde en vieillissant tu souffriras de presbytie ou presbyacousie, tu auras intérêt à te soumettre à des dépistages, etc, si ce n’est toi, c’est donc ton frère ou quelqu’un d’autre de ta famille pour parodier La Fontaine.



  • Alain Alain BAËSA 10 avril 2018 12:38

    @sleeping-zombie
    Tu as raison pour ton cas et ceux de tes copains qui ont pu s’en sortir ainsi.
    Mais pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de changer de boite/job, surtout aujourd’hui et qui ne peuvent pas se faire entendre ?
    Aujourd’hui retraité, ancien cadre dirigeant, je participe à des manifestations pour tous ceux qui ne peuvent pas y être.
    Crois-tu que le modèle social actuel a été concédé par des gouvernants philanthropes ?
    Il est le résultat de deux siècles de lutte, dont tu bénéficies toi aussi aujourd’hui.
    Les syndicats ça ne peut rien en tant qu’organisation. C’est l’engagement de leurs adhérents qui font leur force. Exemples, en Allemagne, et jusqu’à il y a quelques années encore pour les agents des services publics français.



  • Alain Alain BAËSA 10 avril 2018 12:16

    @eddofr
    Ceux qui n’ont pas d’autres moyens de se défendre individuellement et de faire entendre leur voix.



  • Alain Alain BAËSA 10 avril 2018 11:57

    @colibri
    L’état ne prélève rien du tout. Ce sont des cotisations, du salaire différé. L’argent collecté ne va pas au budget de l’état. L’état ne gère pas la sécurité sociale ou plutôt les sécurités sociales, celles des artisans, des indépendants, des salariés, des fonctionnaires, etc.
    Si la couverture maladie, accident du travail, retraite n’était pas assurée par ces cotisations et la CSG (en principe pour celle-ci), chacun devrait financer individuellement cette protection. Un peu comme pour les complémentaires santé qui ne sont pas toutes des mutuelles d’ailleurs et qui déjà coutent très cher, 110 euros par mois en ce qui me concerne. Vous imaginez le coût réel pour chacun sans la sécurité sociale ?
    Aux Etats Unis ce sont des compagnies privées qui assurent les résidents. Savez-vous que la plupart imposent une franchise avant de commencer à rembourser des soins ? Elles imposent aussi un plafond de remboursement : quand vous l’avez atteint, elles arrêtent de vous prendre en charge. Et le poids de la protection sociale dans le PIB est beaucoup plus important qu’en France. Et il est entièrement supporté par les habitants, un peu moins depuis l’Obama care que Trump veut supprimer.
    Essayez de fonder vos opinions sur des données objectives, sur des informations vérifiées. Avec internet maintenant, c’est facile de les trouver.
    Dernière chose, il n’y a pas que 40% de citoyens qui financent les sécurités sociales : déjà tous ceux qui ont un emploi plus tous les autres avec la CGS.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 23:03

    @colibri
    On s’en moque des méchants riches.
    Le problème c’est les pauvres !
    Vous pensez donc que c’est de leur faute s’ils sont pauvres et qu’ils n’ont qu’à s’en prendre à eux même et vous laissez jouir de votre confort en silence.
    Il n’ y a plus de classes.
    Les très riches sont largement au dessus du panier et tous les autres, vous compris, nous sommes dans le même panier, plus ou moins à l’aise.
    On ne demande pas de prendre aux riches pour donner aux pauvres mais de comprendre que si une minorité s’accapare les richesses, il n’en reste pas assez pour subvenir aux besoins de tous les autres.
    Donc vous trouvez normal et bien que la misère existe dans ce monde.
    Mais grâce à dieu, qu’elle vous épargne vous et tous les vôtres.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 22:39

    @L’enfoiré
    Le titre de l’article est peut-être mal choisi.
    Je ne suis pas dans la nostalgie du passé. Je dis simplement que le modèle social et les droits des salariés se dégradent de plus en plus après chaque « réforme » désormais appelée « transformation » par les gouvernants d’aujourd’hui.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 22:36

    @colibri
    C’est incroyable de penser que les salariés sont la cause des difficultés des petits commerçants, artisans, agriculteurs.
    Vous ne savez pas où part l’argent ? 5% de la population mondiale en possède autant que tous les autres réunis.
    Les salariés et tous ceux qui ne font pas partie des richissimes nantis ont les mêmes intérêts que ceux dont vous parler.
    N’oubliez pas que l’intérêt premier de ceux-ci, c’est d’avoir des consommateurs dont la plus grande partie fait partie des salariés.
    Une civilisation moderne devrait permettre à chacun de vivre dignement de son travail.
    Vous vous trompez de responsables en vous en prenant aux salariés.
    Les coupables sont ailleurs et vous feriez bien de vous joindre à ceux qui essaient d’en obtenir quelque chose pour le bien de tous.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 19:54

    @popov
    Je ne peux que vous inviter à vous replonger dans l’histoire des deux derniers siècles de l’occident. Vous comprendrez peut-être pourquoi vos certitudes sont anciennes et surtout démenties.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 19:40

    Excellente analyse.
    Cette politique est menée depuis au moins 45 ans, depuis la première crise pétrolière de 1973. Elle n’ donné aucun résultat, chômage, dette publique en hausse continuelle, niveau de vie en baisse constante et inégalités qui explosent.
    C’est partout pareil parce que c’est le libéralisme effréné des financiers et autres capitalistes qui mènent le monde. On appelle ça une ploutocratie.
    Il faudrait un peu plus d’érudition politique et de solidarité parmi tous ceux qui ne font pas partie de cette oligarchie pour espérer les voir enfin se défendre. Même urgence en ce qui concerne l’écologie, la sauvegarde de la planète et de l’humanité.



  • Alain Alain BAËSA 9 avril 2018 12:35

    @colibri
    J’ai vécu 14 ans en cité HLM. Comme tour d’ivoire ! Le social, j’en viens.Chez les migrants actuels on trouve plus de diplomés que de non diplomés.
    Des soucis de santé m’obligent à consulter beaucoup de médecins, en ville et à l’hôpital. La majorité d’entr’eux sont d’origine maghrébine d’après leur nom.
    Dans l’histoire de l’humanité votre discours a été tenu partout dans le monde et à toutes les époques. Pourtant la réalité historique a démontré qu’il était erroné.
    C’est dommage de ne nourrir sa réflexion que de clichés répandus par la doxa populaire et de ne jamais faire appel à l’érudition et l’histoire.



  • Alain Alain BAËSA 8 avril 2018 18:53

    @popov
    Je comprends le début de votre commentaire.
    Ensuite : "La France ne sera pas très attractive pour les investisseurs car elle devra prélever beaucoup de taxes pour payer les foultitudes de gens sans compétences et à faible QI qu’elle importe par centaines de milliers chaque année et qui pour la plupart seront, ainsi que leur descendance, des assistés à vie« .
      »Des gens sans compétences et à faible QI qu’elle importe" ?
    Vous voyez ça où ?



  • Alain Alain BAËSA 8 avril 2018 18:39

    @colibri
    Même les politiciens de droite prétendent œuvrer pour une société juste où chacun peut vivre de son travail, patron, artisans, salariés et tous les citoyens même les capitalistes, actionnaires et autres
     Pour cela il faut des règles qui équilibrent les droits de chacun compte tenu que leurs intérêts divergent. On s’en fout qu’il y ait des milliardaires pourvu qu’il n’y ait plus de pauvres dont le seul espoir est de survivre.
    Par exemple pour que les pauvres ne meurent pas faute de pouvoir se payer les traitements nécessaires, on a créé la sécurité sociale financée par tous les travailleurs mais aussi tous les citoyens avec la CGS.
    Après si l’idée c’est que chacun se débrouille pour sauver sa peau, il n’y aura plus beaucoup de consommateurs capables de maintenir leur niveau de vie et cela tuera le commerce, les artisans, les patrons, faute de clients.



  • Alain Alain BAËSA 8 avril 2018 18:17

    @pipiou
    Je ne suis pas dans la nostalgie du passé. Je dis simplement que le modèle social et les droits des salariés se dégradent de plus en plus après chaque « réforme » désormais appelée « transformation » par les gouvernants d’aujourd’hui.