• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de ribouldingue



  • ribouldingue ribouldingue 13 janvier 2020 11:25

    Ça y est un échelon de plus a été franchi. On commence par taper avec la paume de la main parce que ça ne laisse pas de trace. On monte d’un cran avec des coups de matraques et de tonfa dans le dos.

    Puisque on ne dit rien on continue l’ascension de la violence en se servant d’une arme le LBD qui a largement fait ses preuves en mutilations (yeux, mâchoires, nez, etc) ceux que l’on appelle aujourd’hui les gueules cassées du XXI ème siècle. On monte le dernier cran pour arriver à tuer des individus.

    Jamais la France n’avait connu autant de haine envers son peuple. Il faut remonter au préfet Papon en 1961 et le massacre de la rue charonne.

    Il y a un demi siècle, à Paris, une manifestation pour la paix en Algérie et contre les attentats de l’OAS se terminait dans le sang. Encore aujourd’hui, la police ne reconnaît pas ses responsabilités.

    Le 8 février 1962 à Paris, une manifestation à l’appel des partis de gauche contre la guerre d’Algérie et les attentats de l’OAS (Organisation de l’armée secrète) se termine par la charge de la police et la mort de neuf manifestants à la station de métro Charonne, dans l’est parisien.

    Ces événements interviennent six mois après ceux du 17 octobre 1961, où la répression d’une autre manifestation d’Algériens avait fait plus de 200 morts, selon les sources officielles rendues publiques en 1997.

    Rappel historique sur une période de troubles qui suscite toujours aujourd’hui des débats houleux.

    Comme ce gouvernement n’arrive pas à dicter ses lois il va d’ici peu instaurer un couvre feu pour empêcher les manifestations.

    https://youtu.be/zUs4WdX-js8



  • ribouldingue ribouldingue 11 janvier 2020 19:18

    Alerte info ! Nous apprenons que le berger et escure capitulent après avoir reçu la lettre de Philippe qui demande aux deux suces bites de faire rentrer leurs moutons à la bergerie. En effet, berger s’était déjà fait entuber avec la réforme de l’assurance chômage, mais apparemment, il n’a pas bien compris la leçon de ce gouvernement qui est au service de la finance se foutait royalement de sa gueule. Le pire, c’est qu’il remet le couvert en sautant à pieds joints dans la merde. Soit, ces deux mecs (berger et escure) sont des vendus. Soit ces deux mecs sont des illettrés. Soit ces deux mecs sont des enfoirés ou les trois à la fois. Puisque l’autre a bien écrit dans sa missive ou plutôt dans son torchon qu’il maintenait bien l’âge pivot à 64 ans. Les deux connards ont retenus qu’au lieu de mettre en place l’âge pivot à 64 ans en 2022 ce sera en 2027. Pour eux le gouvernement à reculer en retirant l’âge pivot. Du foutage de gueule. Bravo berger et escure quelle belle avancée. 40 jours de manifs et de grèves pour obtenir que dalle . Ils n’ont sûrement pas de gosses. Sinon chapeau bas les mecs. On appelle cette pirouette reculer pour mieux se faire sodomiser. Les militants de base de la cfdt et de l’unsa qui se battent maintenant depuis 40 jours vont apprécier d’avoir perdu toutes ces journées de grèves pour obtenir un « con promis » de la part de leurs chefs. Car ces deux enfoirés n’ont peut-être pas de mômes mais dans leurs bases il doit y avoir un paquet de militants qui en ont. Dans le syndicalisme, il y a deux sortes de mecs. Ceux qui militent pour améliorer le quotidien des salariés et des générations futures, et les carriéristes qui font semblant de militer pour améliorer leur quotidien. Cherchez l’erreur.



  • ribouldingue ribouldingue 10 janvier 2020 12:03

    Pour faire taire les langues de vipères qui sont persuadées que la réforme de la retraite est ficelée puisque le texte a été déposé au conseil d’état.

    Par le passé d’autres ministres notamment Villepin (lire ci dessous sa réforme sur le CPE) s’étaient frottés déjà aux syndicats pensant que le passage en force ferait taire les syndicats d’étudiants. Devant le tollé et la mobilisation des étudiants et lycéens, le gouvernement Villepin tout penaud avait été obligé de revoir sa copie en retirant sa réforme.

    Alors rien n’est joué comme certains le croient et l’affirment. N’oublions pas que le mouvement syndical est toujours soutenu par plus de 60% des français.

    Face aux manifestations, le 10 avril, Dominique de Villepin annonce que « les conditions ne sont pas réunies » pour que le CPE s’applique, deux mois après son adoption par le Parlement et dix jours après la validation de la loi (décision 2006-535 DC du 30 mars 2006) par le Conseil constitutionnel. Cette loi est alors retirée.

     

    En France, le contrat première embauche (CPE) était un type de contrat de travail à durée indéterminée, à destination des moins de 26 ans prévu par l’article 8 de la loi pour l’égalité des chances. La vive opposition et la contestation d’une partie de la population, ont fait reculer le pouvoir exécutif. Si la loi mettant en place le CPE a été publiée au journal officiel le 2 avril 2006, avec la promesse de Jacques Chirac que des modifications seraient effectuées, un projet de loi présenté par le Premier ministre du 10 avril 2006 a proposé de le retirer et de le remplacer par un dispositif visant à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes en difficulté.

    L’article 8 de la loi 2006-396 du 31 mars 2006 a été abrogé par la loi no 2006-457 du 21 avril 2006 sur l’accès des jeunes à la vie active en entreprise. Le reste de la loi pour l’égalité des chances a été conservé.

    Contrairement à ce que son nom indique, un salarié aurait pu être sous le régime de ce contrat, sans qu’il s’agisse pour autant de son premier emploi. À l’instar du CNE (contrat nouvelle embauche), ce contrat était assorti d’une « période de consolidation » de deux ans durant laquelle l’employeur pouvait rompre le contrat de travail sans en donner le motif, succédant à une période d’essai équivalente à celle du CDI. Comme pour le CNE, si le salarié rompt le contrat durant la « période de consolidation », il est considéré comme démissionnaire et n’a pas droit au chômage.

    Le Premier ministre français Dominique de Villepin, qui a annoncé sa création le 16 janvier 2006, estimait grâce à ce nouveau contrat pouvoir inciter à l’embauche des jeunes, dont le taux de chômage en 2006 (23 % pour les jeunes actifs) était supérieur au taux moyen de la population active (environ 9 %)[1].

    Ce texte a suscité une vive opposition parmi un nombre important d’étudiants et de lycéens, suivi par les syndicats de salariés, puis par les partis politiques de gauche, estimant que le contrat aurait facilité les licenciements abusifs et la précarité. Des divisions étaient également apparues parmi les organisations de droite et dans le patronat.



  • ribouldingue ribouldingue 10 janvier 2020 01:11

    C’est vrai qu’il y a trop de fonctionnaires.

    Commençons par les membres du gouvernement.

    Nombre : 30. 1 roi, 22 ministres et 7 secrétaires d’état.

    L e salaire mensuel du président et du 1 er ministre 15140 euros mensuel chacun soit 30 280 euros mensuel

    Le salaire des 22 ministres 10 100 euros mensuel chacun X 22 = 222220 euros mensuel

    Le salaire des 7 secrétaires d’état 9600 euros chacun mensuel X 7= 67200 euros mensuel

    Le salaire des 577 députés 7200 euros chacun mensuel X 577 = 4 154 400 euros mensuel

    Le salaire des 348 sénateurs 7200 euros chacun mensuel X 348 = 2 505 600 euros mensuel

    Le salaire des 9 membres du conseil constitutionnel 7075 euros chacun mensuel X 9= 63675 mensuel

    Total 7 043 275 euros.mensuel. A votre bon coeur mesdames, messieurs les contribuables. Par ici la bonne soupe.

    Vous remarquerez que je n’ai pas calculé les avantages en nature (gueuletons, appartement de fonction à des loyers défiant toutes concurrences, primes en tout genre, voyages, voiture de fonction avec chauffeur, cumuls des mandats et graissage de pattes avec les lobbys.

    Moi je dis que nous pouvons être fiers de payer des impôts pour un tel ramassis de feignasses qui ont le mépris de dicter notre vie sans même sourciller et tout ça en se tapant la cloche. Vite une réforme.

    Vive la France ! Vive le roi !



  • ribouldingue ribouldingue 8 janvier 2020 23:03

    En 2022, comme ses prédécesseurs, les électeurs vont dégager celui qui se prend aujourd’hui pour un dieu. Les français, depuis l’ère sarkozy, ne croient plus aux politiques, et ce phénomène est dû au vote du NON au traité de Lisbonne que les politiques ont balayé d’un revers de manche, puisqu’une fois intronisé en 2007 sarkozy s‘était empressé de se torcher les pieds sur le dos du peuple en engageant un vote parlementaire le 4 février 2008 dont la majorité de droite comme de gauche avait approuvé pour passer en force le traité de Lisbonne. Ce traité, qui n’est rien d’autre qu’une constitution libérale, d’ailleurs il suffit de relire la directive bolkestein et sa fameuse « concurrence libre et non faussée » avec la casse de tous les services publics européens afin d’externaliser les services dits marchands et les donner aux entreprises privées ((edf gdf, france télécom, les cantines scolaires, les aéroports, les autoroutes etc...). La retraite, et donc la sécurité sociale avec toutes ses branches font partie de la charrette. Cette manne d’argent intéresse les requins banquiers, assureurs et actionnaires qui sont aux aguets. Cette trahison de lèse sarkozy, avec ce déni de démocratie a donné le sentiment aux français d’être mis hors jeu dans l’échiquier politique puisque quelque soit l’issue d’une élection, la politique menée est et sera toujours la même, qui se veut européenne puis mondialisée. En 2022, une autre marionnette se présentera et remplacera celle qui est en place actuellement, puisque usée et carbonisée par son mépris envers le peuple. Mais, ne nous leurrons pas la prochaine recrue ne fera rien d’autre que de continuer ce qui se trame dans notre dos depuis la 3ème mondialisation engagée par reagan et tchatcher au début des années 80 basée sur le pétrole sous couvert du progrès. L’écologie sert à détourner l’attention du bon peuple et ce n’est pas demain la veille que les vautours s’arrêteront de tournoyer autour des pays producteurs de l’or noir. La compétitivité avec les pays émergents qui sont entrés sur le marché mondial nécessite un besoin accrue de pétrole pour rivaliser dans la course aux armements, aux transports, au spatial... C’est à ce genre de détails que l’on sait que nous sommes les pieds et les mains liés par le néo libéralisme mondialisé.



  • ribouldingue ribouldingue 6 janvier 2020 16:03

    Si nous voulons que cette réforme éclate comme une baudruche nous devons impérativement relancer une cagnotte via les réseaux sociaux pour soutenir les grévistes. n’oublions pas que 55 % des français soutiennent toujours les syndicats. Qu’attendent maintenant les syndicats d’étudiants et lycéens doivent informer leur public et se joindre aux syndicats de salariés ? C‘est fini noël faut se réveiller les gars les filles il va falloir en mettre un coup. Cette réforme ne concerne pas que la retraite c’est avant tout la mort de la sécurité sociale . Quant aux youkis et caniche de service et les autres carpettes notamment la salomé et le Borstein boycottez toutes les interviews ciblées et partisanes de ces torchons à la botte du château.

    https://youtu.be/Wx7vKvQ4axQ.



  • ribouldingue ribouldingue 5 janvier 2020 18:51



    L’Irak de Saddam Hussein a été accusé par les États-Unis de détenir des « armes de destruction massive » notamment lors d’un rapport présenté par le président américain George W. Bush à l’ONU le 12 septembre 2002. Ces accusations, qui se sont révélées infondées, ont servi de justification à la guerre d’Irak de 2003.

    Les réserves prouvées de pétrole en Iran, selon son gouvernement, le classe au quatrième rang dans le monde avec environ 150 milliards de barils (24 × 109 3) en 2014 et même au troisième rang si les réserves canadiennes de pétrole non conventionnel sont exclues1. Ceci représente environ 10 % des réserves totales de pétrole prouvées mondiales. En considérant le volume de production de 2006, les réserves de pétrole de l’Iran dureraient 98 années si aucun nouveau champ de pétrole n’était trouvé.

    Les réserves de pétrole en Irak sont considérées comme les cinquièmes plus grandes réserves prouvées de pétrole au monde, avec 140 milliards de barils1,2.


    Ce qu’il y a de rassurant c‘est que la France fait parti de l’Otan nous voilà engagés dans un conflit interminable. La France et le monde remercie les fous de guerre. Comme dirait l’autre.Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse vos grands militaires. Et que Dieu bénisse les États-Unis d’Amérique et israël. Amen !



  • ribouldingue ribouldingue 3 janvier 2020 22:50

    Trop de surveillance tue la surveillance. Tant que ces voyeurs se contenteront de se palucher devant leurs écrans les terroristes et autres criminels de toutes sortes ont encore de beaux jours devant eux. La preuve ? qu’apprend t’on aujourd’hui dans les médias ? Une info qui tourne en boucle depuis ce matin sur toutes les chaînes d’informations. Un sapeur-pompier de 27 ans a été tué à l’arme blanche, dans le Val-de-Marne, par un homme de 31 ans en pleine crise de démence. Un deuxième pompier a été grièvement blessé.

    Mais que fait la police ? Si leur système était aussi fiable qu’ils veulent bien nous le faire croire, il y a belle lurette que tous les détraqués seraient sous les verrous. Déjà, faudrait-il construire un maximum de prisons, N’oublions pas que «  En chaque être humain, un »tueur" sommeille...De bien beaux joujoux qui comme dirait l’autre coûtent un pognon de dingue à la collectivité et on s’en sort pas ! A vot’ bon cœur mesdames messieurs les contribuables. Big brother est à vos sévices.



  • ribouldingue ribouldingue 3 janvier 2020 19:37

    Après les 2 chocs pétroliers en 1973 pour le 1er et en 1979 pour le 2ème qui ont marqués la fin des 30 glorieuses nous sommes entrés dans la 3ème mondialisation instituée par thatcher en UK et reagan aux usa

     

    La mondialisation signe-t-elle le déclin du rôle de l’État ?

     Les années 1980 marquent une rupture fondamentale


    Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’idée d’un État fort se développe  : c’est l’État-Providence. Alors que jusque là il devait se centrer sur ses fonctions régaliennes, l’État doit à partir de 1945 orienter profondément l’économie : les grandes banques et les grandes assurances lui appartiennent, ainsi que certains moyens de transport stratégiques (compagnie aérienne, réseau ferroviaire, etc.), les grandes industries (automobile, sidérurgie).
    Ce secteur public doit servir de modèle social et de locomotive économique. 
     

    Pendant les Trente Glorieuses, ce paradigme fonctionne. Mais avec la crise de 1973, il est violemment remis en cause. La crise est due à la combinaison de 3 facteurs  : la hausse des prix du pétrole, la dévaluation du dollar et l’instauration de changes flottants, ainsi que la baisse des gains de productivité.

    L’idée qui se répand auprès des économistes et des gouvernements est que le secteur public, pas assez soumis à la concurrence, est un poids mort pour la productivité. Il faut donc
    privatiser. C’est ce que font massivement R. Reagan aux États-Unis et M. Thatcher au Royaume-Uni à partir de 1980. L’affaiblissement du rôle de l’État est donc relativement ancien. Source : maxicours.com


    Aujourd’hui, nous sommes entrés dans la phase finale de la 3ème mondialisation sauf quelques pays encore récalcitrants (corée du nord, iran etc.) quasiment tous les pays du monde sont dirigés par des corrompus qui se plient à la loi du marché l’endettement en est la preuve formelle. Les états s’endettent et se retrouvent prisonniers des banquiers.

    Si nous voulons nous débarrasser de cette camisole de force il n’y a pas 36 solutions. Il en existe 3. Il suffit de relire l’histoire pour connaître ces 3 solutions. La 1 ère serait une nouvelle guerre mondiale comme il s’est passé pour la 1ère mondialisation et la guerre mondiale de 14-18 et la 2ème mondialisation et la 2ème guerre mondiale et la guerre de 39-45.

    La 2ème solution serait que tous les pays se réapproprient leur état nation avec les frontières. Mais aux vues de l’endettement mondialisé et comme chaque pays est tributaire des énergies fossiles qui engendrent les guerres que nous connaissons avec les flux migratoires que nous observons aujourd’hui dans tous les pays occidentaux. Cette solution semble comme la 1ère d’ailleurs dans l’impasse.

    La dernière solution serait que les peuples du monde entier se soulèvent comme il se passe en ce moment dans beaucoup de pays comme à Hong Kong en chine.

    Le problème, c‘est évidemment que les dirigeants ne lâcheront rien et qu’ils détiennent l’armée et les flics.

    Certes, il n’y a rien d’impossible mais dans ce cas il y aura des pertes humaines de part et d’autre dans les deux camps.

    La résignation est la lâcheté de l’humain, il subit sans broncher les diktats de l’argent roi.



  • ribouldingue ribouldingue 2 janvier 2020 20:48

    Comme dirait l’autre « le français est con comme un manche » un peu de fond de teint pour me rendre une pomme blafarde, il ne faut pas que les idiots se rendent compte que je reviens d’Afrique où je suis allé me dorer la pilule aux frais de la princesse et sur le dos de la bête. Quelques trémolos dans la voix, la larme à l’oeil, la main sur le cœur, quelques perles de sueur pour montrer que j’en chie comme un âne. Et là coco j’embraye direct pour les voeux aux grands sportifs qui se paluchent devant leurs écrans. Je te place la finale de pétanque sur la 21, le paris dakar. Comme il en faut pour tous les goûts, j’ai pensé aux arriérés mentaux avec un bêtisier en boucle sur 7 chaînes. Pour ceux qui me font chier avec la multi nationale blackroc au capital de 6000 milliards je fais une pirouette en faisant le niais.Je leur balance un clip en pleine face pour faire style, je suis chébran je parle la novlangue à la mitterrand, ils vont adorer.https://youtu.be/QNEkq5avFn4.

    Pour finir un notre père, le signe de la croix, Amen et basta.

    Je rentre au château, j’enfile mes pantoufles, une bonne pipe, un lait chaud, et dodo, c’est que je dors les yeux ouverts, moi, roi de france. Ce n’est pas facile d’être un enfoiré. Ils ne comprennent rien de rien ces français, de vrais ignares.



  • ribouldingue ribouldingue 1er janvier 2020 20:37

    Le Conseil national de la Résistance (CNR) est l’organisme qui dirige et coordonne les différents mouvements de la Résistance intérieure française pendant la Seconde Guerre mondiale, toutes tendances politiques comprises. Le conseil est composé de représentants de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de la mi-1943.

    Son programme, adopté en mars 1944, prévoit un « plan d’action immédiat » (c’est-à-dire des actions de résistance), mais aussi des « mesures à appliquer dès la libération du territoire », une liste de réformes sociales et économiques.

    Jusque là, et depuis lors, les générations dites progressistes, maintenaient les avancées sociales pour les faire perdurer afin que les générations futures puissent en bénéficier.

    Aujourd’hui, quel désespoir ! A voir l’ineptie des syndicats lycéens et étudiants qui se débinent au lieu de rejoindre les rangs de leurs parents qui se battent pour eux. Lisent-ils ne serait-ce que les informations les concernant ? Ce sont les premiers visés par cette mascarade de ce mépris libéral gouvernemental ; ils pourraient alors s’apercevoir que les syndicats de salarié(e)s refusent toutes les miettes que leur propose le gouvernement pour leur faire avaler des sabres sur la retraite universelle notamment la faire supporter aux générations futures en la reportant tout d’abord par son entrée en vigueur en 2025 puis 2032.

    De fait, la génération concernée n’a plus aucune reconnaissance envers ses parents et s’en bat royalement le coquillard

    A croire que l’individualisme prôné par l’ultralibéralisme est arrivé à ses fins. Cest lamentable !

    Bravo les syndicats de lycéens et d’étudiants. La fidl et l’unef sont devenues aphones ?

    Mettre les saletés sous le tapis en faisant culpabiliser les vieux sur le dérèglement climatique. Ne nous trompons pas de débat ! A ce que je sache la déforestation, les centrales aux charbons américaines et chinoises les plus gros pollueurs de la planète ne sont pas gérées par les citoyens. A méditer et à adresser aux jeunes, pour qu’ils se sortent les doigts du cul.



  • ribouldingue ribouldingue 31 décembre 2019 19:30

    Mais que se passe t’il en réalité ? Tout simplement la marche vers la dématérialisation. Dans un monde fait de fric et de paillettes ; les pues la sueur n’ont plus leur place nous dit l’autre qui ne pense qu’à l’oseille. Et dans un élan de mépris il dégueula à la face d’un pauvre chômeur de 25ans. Du travail, "je traverse la rue et je vous en trouve". La petite phrase lancée par mon saigneur le, samedi 15 septembre 2018 dans les jardins de l’Elysée à l’occasion des Journées du patrimoine. C‘est à ce genre de phrases assassinent que l’on peut jauger une personnalité politique dans toute sa splendeur. Même le très détesté sarkozy n’était pas allé aussi loin dans le mépris, et à côté du. Je cite : « cass toi pauv’ con » craché à la face d’un badaud au salon du cul des vaches, ça ressemble à une politesse.

    Aujourd’hui, le botin téléphonique a été supprimé et pourtant cet outil était utile notamment aux personnes âgées qui ne veulent pas, qui ne savent pas se servir de la machine qui rend aveugle encore une marche en avant vers la dématérialisation. Quid des 5,4 millions de foyers français qui n’ont pas accès à internet ?

    Médiamétrie a publié une étude sur le comportement des Français et internet dont les résultats se révèlent pour le moins surprenant. On y apprend notamment que 5,4 millions de foyers n’ont pas encore accès à internet. Personnes âgées ou habitants des milieux ruraux principalement, ils représentent deux foyers sur dix en France.

    Quand un état délaisse à ce point les personnes dites indésirables, parce que pauvres, une étape a été franchie et la marche vers le totalitarisme arrive lentement mais sûrement à son apogée.

    https://youtu.be/udBPW2rMQnc ça ne vous rappelle rien ? mein kampf.

    En 39 un autre beuglait comme un âne 4 millions de chômeurs, 4 millions de juifs la solution est toute trouvée.

    En 2019 plus de 13 millions de pauvres en France qui coûtent un pognon de dingue.

    La suite l’avenir nous le dira...On a déjà un aperçu avec les bavures policières avec l’utilisation du lbd à outrance, les coups de tonfa, les GAV, les comparutions immédiates, et les peines de prisons. Bienvenue chez vous !



  • ribouldingue ribouldingue 30 décembre 2019 18:29

    Ran... tan. Tan.. tan.. plan ! Avis à la populace.. Étant donné que les personnels des chaînes publiques ont décidés de boycottés les vœux du saigneur avec des arrêts de travail spontanés et des coupures de courant ; les idiots du village ne pourront pas boire les paroles du bon roi devant leurs écrans.

    Moi ! fou du roi je suis donc chargé de porter la bonne parole du souverain dans vos lointaines contrées.

    Donc, pour cette nouvelle année 2020, le roi préconise que les évadés fiscaux seront exonérés d’impôts, les actionnaires toucheront une prime exceptionnelle de 20 000 par mois, les patrons du CAC 40 pour un milliard gagné toucheront 2 milliards.

    En revanche pour payer toutes ces gâteries, les petits retraités qui perçoivent moins de 1000 euros par mois seront taxés sur la csg le rds et ne toucheront plus que 50 % de leur retraite. Le rsa sera imposable de 1000 euros quel que soit le montant versé. Les apl seront imposées et rabotées de 30 euros par mois. Les sdf devront payer un loyer et seront imposés de 100 euros par mois sur la manche. La sécurité sociale et tous les services publics seront supprimés parce que ça coûte un pognon de dingue et que le roi ne s’en sort pas. Par contre, les flics et l’armée resteront sous la houlette de l’état parce que le saigneur chie dans son froc du peuple et a besoin de protection.

    En attendant la destitution du roi le peuple devra se démerder pour se soigner, pour se payer des écoles, ou encore des cliniques privées etc... Comme les flics resteront sous les ordres de l’état ils seront autorisés à tirer au lbd à bout portant. Pour une balle dans la tête, un œil crevé, une mâchoire cassée, un nez cassé, un traumatisme crânien, une prime sera versée ; 2 yeux crevés égal double prime, pour un mort la légion d’honneur et une retraite immédiate sur les îles caïmans grassement payée.

    Le roi vous souhaite un joyeux réveillon et tout plein de mauvaises choses à la cgt, aux pues la sueur, aux classes moyennes, aux générations futures, aux retraités et tous ceux qui vont cracher au bassinet. A vot’ bon cœur. Amen ! Sous signé le roi de France qui vous emmerde et vous met un doigt bien profond jusqu’au coude. 



  • ribouldingue ribouldingue 28 décembre 2019 17:07

    Comme dirait l’autre « courage fuyons ! » il suffit qu’une baudruche explose et notre valeureux et courageux bibi (fricotin) se sauve comme un lâche. Les juifs peuvent être rassurés avec un téméraire pareil. Sans le soutien de ses potes les yankees et les européens ; bibi serait une vulgaire mouche à merde. Quand on pense que cette ordure a fait capoter tous les accords de paix avec les palestiniens. Tant qu’il existera des semeurs de morts das ce bas monde l’être humain ne pourra jamais vivre en paix. Bibi a t-il bien tout lu la thora ? Dieu te regarde bibi et les flammes de l’enfer te guettent.

    20.2

    Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

    20.3

    Tu n’auras pas d’autres dieux face à moi.

    20.4

    Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.

    20.5

    Tu ne te prosterneras pas devant d’autres dieux que moi, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent

    20.6

    et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.

    20.7

    Tu n’invoqueras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain ; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui invoque son nom en vain.

    20.8

    Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

    20.9

    Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.

    20.10

    Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes.

    20.11

    Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour : C’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

    20.12

    Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne.

    20.13

    Tu ne tueras point.

    20.14

    Tu ne commettras point d’adultère.

    20.15

    Tu ne déroberas point.

    20.16

    Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

    20.17

    Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

    L’assassinat du Premier ministre d’Israël et ministre de la Défense Yitzhak Rabin constitue le point culminant du désaccord de la droite israélienne concernant les accords d’Oslo. Malgré ses états de service dans l’Armée de défense d’Israël, Rabin était la cible d’attaques personnelles de la part des conservateurs de l’aile droite et des leaders du Likoud, qui percevaient les accords d’Oslo comme un renoncement aux territoires occupés.

    Les conservateurs religieux et les leaders du Likoud étaient convaincus que le retrait de la moindre terre « juive » serait une hérésie. Les manifestations, organisées en partie par le Likoud, ont adopté un ton extrêmement violent. Le leader du Likoud et futur Premier ministre Benyamin Netanyahou accusa le gouvernement d’être « déconnecté de la tradition juive et des valeurs juives ». Netanyahou s’adressa aux contestataires d’Oslo au cours de manifestations où étaient agitées des pancartes et affiches représentant Rabin dans un uniforme nazi SS ou dans le viseur d’un sniper1. Rabin accusa alors Netanyahou de provoquer la violence, ce que ce dernier nia énergiquement2.



  • ribouldingue ribouldingue 27 décembre 2019 19:33

    Le nouvel ordre mondial ou la secte Bildelberg La première réunion du Groupe de Bilderberg, à Oosterbeck en 1954

    Le Groupe de Bilderberg a été fondé par en 1954 à l’Hôtel Bilderberg à Osterbeek à l’invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, co-fondateur du Groupe avec David Rockefeller.

    Le Groupe de Bilderberg est sans doute le plus puissant des réseaux d’influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l’économie, de la finance, des médias, des responsables de l’armée ou des services secrets, ainsi que quelques scientifiques et universitaires.

    Et qui retrouve t-on dans la liste des personnalités politiques françaises ?

    https://youtu.be/yZaXqjU70M4



  • ribouldingue ribouldingue 26 décembre 2019 22:03

    « A quoi sert la cour des comptes ? » Je sais pas moi, mais je dirais au pif. Par exemple à maquiller les comptes de l’état ou au doigt mouillé à mettre sous le tapis les dettes de l’état. D’ailleurs, comme le révélait encore un article du « canard enchaînée » de cette semaine concernant « la dette honteuse que cache la France » quelques 72 milliards de dette publique ont échappé au calculs des experts ! Cette somme est une estimation des services de la commission des finances de l’assemblée. Et elle n’a pas été pris en compte par l’insee quand celui-ci a annoncé que la dette française avait franchi, au terme du troisième trimestre le seuil symbolique de 100 % du PIB (100,4 % exactement soit 2415 milliards ) en tenant compte des milliards cachés le taux abyssal de notre dette atteindrait donc plutôt 103 %. Comme le claironnait déjà le 21 septembre 2007 Fillon premier ministre du moment.

    Au cours de son premier déplacement officiel en Corse, le premier ministre François Fillon a déclaré : "Je suis à la tête d’un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d’un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique, je suis à la tête d’un Etat qui n’a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans, ça ne peut pas durer". Source INA.fr

    Apparemment ça ne va pas aller en s’arrangeant et la fameuse relance prônée par macron ne fait qu’amplifier la dette. Les générations futures ne nous remercieront jamais assez.



  • ribouldingue ribouldingue 22 décembre 2019 11:12

    Le roi qui passe ses vacances de noël sous le soleil africain loin des soucis des français aurait déclaré, soit disant, d’après « les qu’en dira-t-on » de l’excellent journal le parisien il cite : que monsaigneur renoncerait à sa retraite de président à 6500 euros brut par mois auquel il a le droit comme ses prédécesseurs, et ce, depuis une loi de 1955. Le petit roitelet tient tellement à faire avaler des baleines à la population pour l’entrée en bourse de la retraite par capitalisation qu’il prétend se sacrifier. On est prié de le croire sur parole. Dans ce cas, pourquoi pas renoncer à sa retraite de banquier et sa retraite de ministre ? Les promesses ne servent qu’à ceux qui les divulguent et à ceux qui y croient. Quand un ancien banquier est en étroite relation avec une mutinationale américaine au capital de 65OO milliards de dollars qui gère des fonds de pensions américains et d’autres pays, qui rachète les dettes des pays sur endettés ça sent l’entourloupe à plein nez. A moins qu’Il ait déjà opté à capitaliser sa retraite en ouvrant des comptes en Suisse loin de la fiscalisation française qu’il alimente tous les mois comme un bon mari prévoyant. Se présenter comme un miséreux alors que ce type n’a jamais mis une main dans le cambouis. Quelle ironie et quelle médisance de la part d’un roi qui se fout royalement de notre gueule. Cerise sur la couronne du roitelet il renoncerait aussi à siéger au conseil constitutionnelle. De bien belles annonces qui ne mangent pas de pain D’ici là, les citoyens auront oubliés. A moins que le roi veuille tout simplement démolir l’état, sa constitution, et toutes les institutions qui vont avec, qui d’après ses dires coûtent un pognon de dingue pour gérer la France comme une start up ce qui est déjà officieusement le cas. Le roi a le bon rôle. Il peut renoncer à ses retraites puisqu’il va faire comme ses prédécesseurs aller prêcher la bonne parole dans des conférences payer à plus 100 000 euros les palabres. Comme on dit c’est l’hôpital qui se fout de la charité. Enfoiré !



  • ribouldingue ribouldingue 21 décembre 2019 16:17

    Et pourtant, le 21 septembre 2007, un certain Fillon premier ministre du gouvernement sarkozy, avant que ce dernier ne se fasse épingler sur son train de vie par les médias, et notamment sur son dressing et ses 3 costards sur mesure de chez Arnys pour la modique somme de 48500 euros payés en espèces sonnantes et trébuchantes. Mais ça, c’était en 2017, lors de la campagne des présidentielles bien après ses révélations. Donc, en 2007, voici ce que pleurnichait la main sur le cœur le 1er ministre Fillon pompon les doigts dans le fion. Au cours de son premier déplacement officiel en Corse, le premier ministre François Fillon a déclaré : "Je suis à la tête d’un État qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d’un État qui est depuis 15 ans en déficit chronique, je suis à la tête d’un État qui n’a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans, ça ne peut pas durer" : Source France Info.

    La France entre temps a du toucher au loto depuis cette annonce ou alors peut-être que grâce au banquier de l’Élysée la France a vendue sa dette colossale dans le dos des français à la multinationale blackroc au capital de 6500 milliards de dollars. Vous savez... C’est cette même multinationale qui est en train de négocier avec le petit roi de France pour obtenir les retraites par capitalisation. Comme chantait l’autre : « Ne m’appelez plus jamais France appelez moi Blackroc » D’ailleurs, il serait temps que l’intersyndicale bloque le pays et boycott toutes les réunions à venir avec ce gouvernement de margoulins qui veut privatiser et faire rentrer en bourse les retraites. L’heure n’est plus à la négociation qui ne sert qu’à faire gagner du temps à ces charlatans qui ont eu 2 ans de réunions avec les syndicats ; et tous, sauf la carpette de l’escure disent que cette réforme pue la charogne. Philippe avec le roi espère une chose, le pourrissement du mouvement par la lassitude de l’opinion publique. NOUS ! PEUPLE DE FRANCE ! AVONS MAINTENANT LA CERTITUDE QUE LE PAYS EST GOUVERNÉ PAR UNE BANDE D’ORDURES MALODORANTES ! IL NE FAUT RIEN LÂCHER ! IL FAUT METTRE VIA LES RÉSEAUX SOCIAUX DES CAISSES DE SOUTIENS AUX GRÉVISTES C’EST LA SEULE FAÇON DE FAIRE PLIER LE ROYAUME DES FINANCIERS .



  • ribouldingue ribouldingue 18 décembre 2019 22:29

     

    1L’histoire de la Sécurité sociale en quelques dates clés 17ème siècle
      • 1673

    • Création du premier « régime de retraite » pour les marins par Colbert. 


    1944

    Au mois de mars, le Conseil National de la Résistance propose dans son programme un « plan complet de Sécurité sociale visant à assurer, à tous les citoyens, des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail ». 

      1. 1945

    Ordonnances des 4 et 19 octobre assurant la création du système de sécurité sociale en France sur le modèle « bismarckien » (gestion par les partenaires sociaux, financement par des cotisations à la charge des employeurs et des salariés) ainsi que la refonte du système des assurances sociales des années trente, reconnaissance du rôle complémentaire des mutuelles. Si l’ordonnance du 4 octobre crée un régime général ayant vocation à rassembler l’ensemble des actifs (salariés des secteurs privé et public, exploitants agricoles, travailleurs indépendants et secteurs spécifiques d’activité), elle reconnaît également la possibilité de maintien de certains régimes particuliers de sécurité sociale préexistants (régimes dits « spéciaux »). 

    La sécurité sociale s’est retrouvée déficitaire dès que l’État a foutu son nez dans ses comptes pour satisfaire le patronat qui n’a de cesse de vouloir la supprimer depuis sa création.


    Juste un point à relever au passage pour remettre les pendules à l’heure du sieur blanquer qui devrait revoir sa copie avant de claironner n’importe quoi aux enseignants concernant les augmentations de salaires.

    Petit rappel :

    Le point d’indice salarial permet de calculer tous les salaires de la fonction publique française.

    Si blanquer veut augmenter les enseignants se sont tous les fonctionnaires qui devront l’être.

    Et oui pépère on ne fait pas ce que l’on veut avec la fonction publique. Quand on pense que ce mec est ministre de l’éducation nationale c’est à mourir de rire.




  • ribouldingue ribouldingue 18 décembre 2019 19:50

    Certes, le roitelet de l’Élysée espère que les leaders syndicaux réformateurs plient face aux chants des sirènes, notamment sur l’âge pivot et le pourrissement du mouvement face à la grogne des clients de la sncf et de la ratp. Seulement voilà, un hic se profile en cas d’entourloupe des leaders de la cfdt et de l’unsa qui n’ont sûrement pas oubliés le désengagement massif de leurs militants de base pour venir gonfler les rangs de la cgt suite aux accords signés avec fillon sur la réforme des retraites de 2003. Le pingouin de l’Élysée était encore sous les jupons de sa maman. Aujourd’hui encore, les bases cheminotes et de la ratp du syndicat cfdt et de l’unsa ne sont pas prêtes de lâcher leurs régimes spéciaux surtout après avoir usé leurs semelles sur le pavé depuis 15jours et les pertes de salaires qui vont avec. Il serait très dangereux pour le berger et escure les deux leaders syndicaux réformateurs de faire un enfant dans le dos des militants cheminots et ratp en signant comme des carpettes tout et n’importe quoi. Quant aux pertes de salaires des grévistes, il y a toujours des solutions et des moyens de faire des appels aux dons via les réseaux sociaux et des caisses de soutiens des militants pour les camarades en grève. A votre bon cœur mesdames messieurs les citoyens… Ce mouvement concerne tous les citoyens. Les jeunes, les salarié(e)s, les vieux. Selon un sondage promulgué aujourd’hui 57 % des citoyens soutiennent toujours la grève !