• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de ribouldingue



  • ribouldingue ribouldingue 18 janvier 00:36

    On voit ce fait la chine en Afrique avec le plan décennale. C’est simple comme un bol de riz. Elle bouffe toutes les ressources du continent africain en échange d’infrastructures inachevées. Les chinois travaillent vite mais mal.

    Ils sont surtout très futés. Quant à l’Europe, il y a belle lurette que la chine tient les européens par les couilles avec la mondialisation. Ces cons là (les européens)ont délocalisé la quasi totalité des industries (pharmaceutiques, aéronautiques) pour ne citer qu’elles.

    Avec la crise sanitaire que nous traversons que font les européens ? Ils sont obligés d’aller quémander à la chine, comme de vulgaires mendiants ce qui leur appartenaient hier les médocs comme les doliprane, les masques,les respirateurs etc.

    Nous sommes les cocus des politiques libérales successives engagées depuis l’ère Reagan/ Thatcher .

    En pensant faire des économies en se faisant un maximum de fric, les européens en s’adressant à de la main d’œuvre bon marché se sont fait baiser comme des bleus bites.

    Pendant que les chinois tissaient petit à petit tissé leur toile en achetant les brevets industriels, pharmaceutiques, etc etc.

    Ces enfoirés, je pèse mes mots pour ne pas tomber dans la vulgarité ; nous ont fait un gros bébé dans le dos.

    Huānyíng en chine !



  • ribouldingue ribouldingue 14 janvier 16:22

    Arf ! L’autre qui trône à l’Élysée a les esgourdes complètement bouchées. Ce triste sire a son propre comité d’experts qui n’écoute que lui, et qui sont à ses ordres.

    Et comme Mongénéral, qui à l’époque avait l’ORTF pour museler l’information, lui a les médias à sa botte comme de braves petits toutous qui attendent un nonosse à ronger pour baver comme des crapauds tous les soirs à 20h pétante.

    Et comme de braves benêts assis devant leur pupitre, bien mis, et propres sur eux, le brushing bien lissé, la raie sur le côté, les yeux fixés sur leur prompteur vont nous conter les histoires pour nous faire avaler les couleuvres de la journée.

    Alors, sans vouloir jouer les troubles fêtes, ce comité me fait penser à des veaux qui se rendent à l’abattoir en chantant « c’est la turlutte finale !




  • ribouldingue ribouldingue 14 janvier 00:31

    Pour l’heure, le problème de l’autre, c‘est la réforme des retraites. Ben oui ! Il ne perd pas le nord le jeunot ; il est en campagne électorale pour les présidentielles de 2022. Tous les jours des entreprises licencient à tour de bras faute de reprise d’activité, et ce , dans tous les secteurs professionnels.

    Le gouvernement et les experts en esclavage ne trouvent rien d’autre à braire qu’il faut travailler plus.

    Il ne reste plus aux jeunes fraîchement diplômés en 2020 et ceux à venir en 2021 qui se retrouvent et se retrouveront sur le marché du travail ainsi qu’aux chômeurs et futurs chômeurs de traverser la rue pour trouver du boulot.

    Bon, ce qu’il y a de rassurant, il y a au moins un secteur d’activité qui ne chôme pas depuis la crise sanitaire, c’est le marché de la mort !

    On embauche des menuisiers spécialisés dans la fabrication de cercueils, des tailleurs de pierre pour le façonnage de stèles et autres caveaux, des croques mort , des fossoyeurs.

    Le secteur qui est le plus en en pointe c’est le CAC 40.

    L’action de la mort a bondi de 3000 % depuis le début de la crise sanitaire.

    C’est la variable d’ajustement. Les uns crèvent ! Les autres s’enrichissent sur le dos de la bête.




  • ribouldingue ribouldingue 9 janvier 02:00

    Décidément quand ça veut pas ça veut pas ! Hier pour camoufler leur incompétence sur le manque de masques ; l’autre nous avaient envoyé sa meilleure recrue du moment, la chevelue et soumise « sibeth ndaye » qui, clope à la bouche, bêlait comme une chèvre dans les médias que les masques ne servaient à rien. Dont acte !

    Et par ailleurs, elle ne se cachait pas non plus de sa grosse connerie puisque ce sont ces mots prononcés en juillet 2017, relayés à l’époque par l’Express. Ceux-ci ont rejailli sur Twitter, peu après le remaniement. "J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président", déclarait-elle alors.

    Aujourd’hui, le mal étant presque réparé puisque les masques sont enfin là et les fameux vaccins « en veux tu, en voilà » sont arrivés par fusées express de toute part des labos en lice pour gagner le plus de flouze sur le dos de la bête.

    Sauf, que la vilaine bestiole semble résister aux adjuvants.

    Alors, pour éviter une émeute généralisée des peuples qui se sentent trahis par des gouvernants dont la situation leur échappe face à ce phénomène ingérable, qui eux mêmes ne sont certains de rien ont pondu un protocole de 58 pages à faire signer aux résidents des EPHAD afin de se couvrir pénalement en cas d’effets secondaires graves.

    C’est ce qu’on appelle en langage courant « se débiner » ou mieux encore « courage fuyons ! »

    La meilleure pour le coup depuis le début de cette mascarade vaccinale les hôpitaux ont remarqué que les aiguilles des seringues livrées avec les vaccins sont trop courtes.

    C’est vraiment trop con ! Imaginez qu’une voiture sorte d’usine et qu’on aurait oublié de mettre le moteur dedans.

    On va finir par croire qu’ils nous mentent vraiment ; et le pire c’est que ça va finir par se voir qu’ils nous prennent pour des cons...



  • ribouldingue ribouldingue 6 janvier 02:35

    Après, les restos du cœur. Macron invente les restos de la seringue.

    Il promet (macron) que des salles de shoots vont ouvrir et les junkies pourront venir se défoncer aux adjuvants.

    Une équipe de VRP covid, sera mise en place et viendra crier sous vos fenêtres pour vous vendre les bienfaits de la potion du bon docteur macron.

    Une autre équipe de traders covid viendra solliciter la petite bourgeoisie pour l’inciter à acheter des actions dans les labos trucmuches.

    Une autre équipe encore, mais cette fois de médecins, enfin, ceux qui passent leur temps à se taper la cloche pour faire grimper l’audimat viendront prêcher la bonne parole tous les jours dans les médias télévisuels pour expliquer que ceux qui ne se vaccinent pas sont des cons et que ceux qui se vaccineront seront intelligents.

    Enfin, sibeth ndiaye, sera renommée porte parole du gouvernement pour nous dire que le vaccin ne sert à rien afin que macron puisse se dédouaner en cas d’effets secondaires après l’injection du machin.

    Alors, que depuis 1983, date du début de la pandémie du sida, avec ses 36 millions de morts dans le monde qui ont été recensés en 2016 sans compter les non recensés nous pouvons allègrement multiplier ce chiffre par deux soit au doigt mouillé au moins 70 millions de morts dans le monde et il n’y a toujours pas de vaccin à l’horizon.

    A croire que le sida est une pandémie de seconde zone. En fait, tant que ça ne touche pas l’économie on peut laisser crever le populo.

    C’est à ce genre de détails que l’on voit, que lorsqu’il s’agit de gros sous, bigpharma sait toujours se démener comme un beau diable pour trouver le remède miracle qui peut rapporter très gros.



  • ribouldingue ribouldingue 5 janvier 00:28
    Le déserteur
    Monsieur le Président
    Je vous fais une lettre
    Que vous lirez peut-être
    Si vous avez le temps

    DÉCALOGUE

    (Bible de Jérusalem, Ancien testament)
    Exode (20, 12 et s.), puis Deutéronome (5, 16 et s.)

    Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement

    Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment

    Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement

    Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement

    Tu ne tueras pas.

    Tu ne commettras pas d’adultère.

    Tu ne voleras pas

    Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain.

    Tu ne convoiteras pas la maison ou la femme de ton prochain

    Tu ne convoiteras rien de ce qui est à ton prochain

    L’article 16 de la Constitution de la Cinquième République est un article de la Constitution de 1958connu comme celui qui, en période de crise, permet de donner des « pouvoirs étendus », d’ordinaire exclus au président de la République française. De manière plus mesurée, le Conseil d’Étatparle de « pouvoirs exceptionnels 

    Amen !



  • ribouldingue ribouldingue 1er janvier 02:24

    Les quatre cavaliers de l’apocalypse sont de retours : « mort, famine, guerre et conquête ».

    La mort, la famine, la guerre. Ça c’est emmanché depuis belle lurette. Il reste le nouvel ordre mondial (la conquête) pour peaufiner le tableau de la prophétie du nouveau testament.

    Au fait qui va apporter le mouton ? ( (pour le méchoui).

    Ben oui ! c’est écrit dans le nouveau testament qu’il doit y avoir impérativement un mouton qui se balade dans les nuages et qui doit bêler comme un âne, pour que la prophétie se réalise.

    Moi je m’en fout, je crois pas en dieu ! C’est pour vous que je dis ça, enfin pour ceux qui croient...


    Amen ! Et bonne année !



  • ribouldingue ribouldingue 30 décembre 2020 02:03

    Cette campagne électorale, euh !.. pardon ; de vaccination , tombe pile poil, au moment, où Jupiter grand apôtre de la méthode Coué voit sa cote de popularité dévisser depuis la crise des GJ et la crise sanitaire qui n’a rien arrangé avec son flux de couacs à répétition.

    L’artiste, commence sérieusement à douter de son aura de traite pour rester en pole position à sa propre succession pour effectuer un deuxième mandat.

    Incertain d’être réélu face à un électeur blasé par les monologues d’un pseudo président qui porte un costard trop grand pour lui incapable de gérer une crise, et ce, bon gré, malgré du risque de voir une candidate de la famille lepen, genre marion maréchal, qui comme lui, est jeune et pleine de fougue de lui rafler aisément son trône.

    Reste à savoir et à espérer pour le docteur Knock , que les effets secondaires de ce vaccin miracle ne fassent pas davantage de victimes collatérales avant la prochaine élection présidentielle.

    Car, là, le destin du petit roitelet serait scellé, lui qui se verrait bien une deuxième fois en haut de l’affiche en vociférant comme un pestiféré « c‘est votre projet ! » Et mon cul, c’est du poulet.



  • ribouldingue ribouldingue 28 décembre 2020 22:36

    La pire des pandémies, celle qui sévit depuis 1723, est « l’Adam Smith ». En effet, cette maladie honteuse, ronge l’humain jusqu’à la moelle ; le rendant : mauvais, égoïste, meurtrier, tortionnaire, esclavagiste, individualiste... Sa devise. L’exploitation de l’homme par l’homme afin de s’engraisser sur le dos de la bête pour devenir toujours plus con.

    Aujourd’hui, et pour des siècles encore, cette saloperie et son diktat, « du marche ou crève » n’a malheureusement, aucun vaccin, ni remède pour éradiquer ce fléau pourri et mortel, qui fait plus de morts que tous les virus et maladies existants sur cette planète. Avec des famines, des guerres, de la pauvreté, de la débilité…

    Dieu a dit : il y aura des hommes riches, il y aura des hommes pauvres. Les uns se gaveront sur le dos des autres, et tous seront égaux. Mais ça ne sera pas facile… Amen !




  • ribouldingue ribouldingue 24 décembre 2020 14:50

    De quoi se plaint-on ? Nous avons un clown à la tête de l’état, qui, petit nenfant, jouait dans des pièces de théâtres pour amuser les jésuites de son lycée privée la « Providence ».

    Un nom qui en disait déjà long sur la carrière du rôle que tenait le djeun macron dans le petit épouvantail à moineaux de sa pièce de théâtre, et où, la déjà bien mûre Brigitte Trogneux alias macron fondit sous le charme de ce djeun prodige voué à un avenir d’épouvantail.

    Le revoilà sur scène dans une télé-réalité, dans le rôle du covidé.

    La mine déconfit, le teint blafard, des trémolos dans la voix du repenti, qui, à force de lécher des culs dans les gueuletons et autres séminaires nous priait de venir à son chevet écouter ses contes de noël et le beau vaccin qui nous attendait dans nos beaux souliers.

    7 jours plus tard, comme un trump sortit de convalescence, l’épouvantail accompagné de son équipe de bouffons nous refait la scène du ressuscité petit jésus 3 jours après sa crucifixion pour nous ressasser sa sempiternelle ritournelle de la scène de la dinde et pas plus de 6 à table pour le gueuleton.

    Pépé, Mémé, Tata, Tonton étant priés d’aller se festoyer à la cave.

    Quand on vous dit que le théâtre n’est pas mort ! La preuve nous l’avons devant nos écrans de tv.

    Joyeux Noël à tous.



  • ribouldingue ribouldingue 23 décembre 2020 02:10

    Le vaccin contre le covid et ses effets secondaires. Colique, Overdose, Vomi, Impuissance, Diarrhée.

    Une chose est sûre, les labos pharmaceutiques sortent un vaccin à qui mieux mieux.

    Pfizer, semble prendre une tête d’avance et sera peut-être le grand gagnant de la course à l’actionnariat en se démarquant nettement avec son glaçon.

    D’ailleurs, pfizer propose plusieurs parfums et le choix pour les foyers modestes varie de 1 boule à 3 boules pour les mieux lotis.

    Bientôt, aussi le vaccin Bio sera mis sur le marché de dupe afin de toucher un large public.

    Enfin, le vaccin ne sera pas obligatoire, comme le confirme la main droite sur la bible, l’équipe de bras cassés gouvernementale, qui, promis, juré, craché la main sur le cœur ne veut pas entendre parler de vaccination obligatoire. Nous sommes priés de les croire sur parole. Bien sûr !

    Sauf, ce que ne dit pas le gouvernement, que ceux qui ne seront pas vaccinés, ceux là, seront considérés comme des parias.

    Il n’y aura pas de passeport, nous disent encore les menteurs du gouvernement et ses acolytes de la santé.

    C’est le carnet de santé qui servira de passeport, celui là même, qui avait été mis au rebus et qui refera surface pour les adultes pour justifier de la mise à jour de la vaccination.

    En clair, la vaccination ne sera pas obligatoire, juste conseillée, si vous voulez accéder à la société de consommation.



  • ribouldingue ribouldingue 21 décembre 2020 01:22

    Et pendant que les européens et les yankees se démènent comme des beaux diables pour faire valoir leur vénérable vaccin, celui qui remplira le premier les poches des laboratoires pharmaceutiques.

    Nos amis les noiches se foutent royalement de nos gueules avec leur sourire engagé en faisant la danse des canards dans les rues, et les boîtes de nuit de wuhan le berceau de l’épidémie.

    Après avoir vérolé le monde entier en se goinfrant de pangolins, de chauves-souris, de rats, de chiens, d’ailerons de requins, de singes afin d’obtenir les meilleures performances de la bandaison. Dutronc chantait en 1966 « et, et moi, 500 millions de chinois » .

    Depuis leur découverte des écailles de pangolins qui les font bander comme des taureaux ils se sont rattrapés en se reproduisant comme des lapins pour atteindre 1,4 milliards en 2020. Qu’ils s’enculent à la fin s’ils ne veulent pas utiliser la contraception.

    Merde ! C’est vrai quoi !

    Non seulement, on ne peut plus rien acheter, puisque comme des cons nous leur avons refilé toutes les industries, nous sommes maintenant obligés de racheter ce que nous leur avons offert gracieusement. Et en cadeau ils nous refilent la vérole.

    Ce n’est plus le péril jaune, c‘est une chaude pisse mondiale.

    C’est l’effet boomerang.

    Comme disait ma grand-mère. Le chinois est fourbe. Quand il te sourit ne prend pas ça pour de la sympathie . Il se fout tout simplement de ta gueule. Pour lui faire comprendre que tu n’es pas plus con que lui. Réponds lui par un sourire.



  • ribouldingue ribouldingue 29 novembre 2020 14:54

    Je me sens coupable en cette année 2020 de ne pas avoir chopé la cochonnaille chinoise (enfin pour le moment).

    Je me sens coupable de sortir mon chien plus d’une heure par jour et à plus d’un km de mon carton et de mon sac de couchage jonchés sur le trottoir des galeries Lafayette.

    Je me sens coupable de vivre dans la rue et d’être un sdf.

    Je me sens coupable si je me prend un pv que je ne paierai pas, puisque je ne travaille pas ! Pour ne pas porter un masque de carnaval sur ma pomme déchirée par l’alcool qui me tient chaud pour la nuit.

    Je me sens coupable de faire la manche dans la rue alors que le couvre feu est décrété.

    Je me sens coupable de fouiller dans les poubelles les restes des goinfres qui n’ont pas pu terminer leur hamburger

    Je me sens coupable de vivre dans la 6ème puissance mondiale.

    Je me sens coupable de ne pas avoir de compte en banque.

    Je me sens coupable de respirer l’air pollué parisien.

    Je me sens coupable de ne pas payer des impôts ; et de ce fait, de ne pas participer à la paye des tristes sires et des matraqueurs qui éborgnent, mutilent, étouffent, des citoyen-nes de la république.

    Je me sens coupable de ne pas dénoncer les jeunes qui se réunissent pour faire la fête pendant le confinement.

    Je me sens coupable de ne pas avoir traversé la rue pour trouver du boulot.

    Je me sens coupable de ne pas pouvoir me payer le même costard que macron.

    Je me sens coupable de coûter un pognon de dingue aux maraudes qui m’apportent un bol de soupe et un quignon de pain le soir sur le trottoir qui me sert de demeure.

    Je me sens coupable de ne pas applaudir l’article 24 de la future loi sur la sécurité globale.

    Je me sens coupable de ne pas avoir choisi en 2017 entre la peste ou le choléra.

    Je me sens coupable de ne pas encore m’être suicidé dans le ventre de ma mère. Etc etc.

    Bienvenue en macronie.

    Heil macron !



  • ribouldingue ribouldingue 23 novembre 2020 22:54

    Au secours ! Les dieux sont tombés sur la tête.Au début de l’épidémie on accusait le pangolin, puis la chauve souris, aujourd’hui c’est au tour des visons. Un premier élevage de visons contaminé au Covid-19 en France, les 1 000 bêtes abattues Ce type de contaminations de visons par le SARS-CoV-2 a été principalement observé au Danemark, mais aussi dans d’autres pays européens comme les Pays-Bas ou la Suède. Bon ça c’est fait. A qui le tour ? Demain nous allons découvrir que les libellules, les papillons, les mouches, les moustiques, les rats, les chiens, les chats, les fourmis, les punaises de lit, les puces, les morpions, les poissons etc etc. seront tous porteurs du SARS cov-2
    Pour l’immunité collective faudra repasser à la prochaine pandémie avant que celle là ne s’éteigne. Pour l’heure, il va falloir penser sérieusement à s’adapter à vivre avec une combinaison de cosmonaute. Il est à craindre que les masques et les cotons tiges dans le tarin ne soient plus assez efficaces pour éradiquer la vilaine bestiole.


  • ribouldingue ribouldingue 22 novembre 2020 15:34

    En tous les cas, une chose est sûre, c’est qu’une majorité de citoyen-n’es semblent plus que jamais vacciné-es du beau conteur macron. Le pire c’est que les électeur-cices dans la future élection qui se profile en 2022 ils ne vont pas se fier à la sempiternelle mascarade de l’épouvantail du 21 mai 2002 et du 7 mai 2017. Cette prochaine fois, il est à craindre qu’ils/elles se rabattent sur le RN pour se débarrasser de ce clown.

    Ce qu’il y a de grave, c’est d’entendre les discours des citoyen-n’es qui boivent les paroles des médias partisans, ceux là même, qui par leur théorie, sont capables de faire vaciller l’opinion publique, dans tel ou tel camp.

    A force de jouer avec le feu et de mettre à l’écart les autres partis, ces prêcheurs vont finir par mettre le RN au pouvoir et démolir la démocratie.

    Car aujourd’hui, les électeur-rices sont blasé-es de tous ces menteurs, et ils se rendent bien compte encore une fois qu’ils/elles se sont fait baisés en 2017 par cet ex banquier qui est une calamité pour le pays, et que depuis son intronisation, il a mis le pays sans dessus dessous tel un tsunami détruisant tout les acquis sociaux sur son passage, qui à l’entendre lui coûte un pognon de dingue.

    Bien sûr, tout ça pour satisfaire ses petits copains, ses acolytes du CAC 40, les nababs, les actionnaires, les banquiers qui se sont engraissés sur le dos de la bête depuis 2017 grâce à ce merdeux, fat, qui nous gouverne.

    Ce conteur, aussi menteur qu’un arracheur de dents, et tel un marchand de tapis, doit rapidement retourner derrière les bureaux de la banque Rothschild de là où il n’aurait jamais du sortir, d’ailleurs, où il excelle à ouvrir des comptes bancaires et à mettre de la pommade dans le dos des actionnaires pour les faire investir dans des vaccins placebos voire du poison pour les futurs vacciné-es.

    Voilà ce qui arrive lorsque l’on fait confiance à un traite et un petit con arriviste quand de surcroît on le nomme dans son gouvernement comme ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

    Comme disait ma grand-mère, et elle avait raison « Donnes à manger à un malin, il te chiera dans la main. »





  • ribouldingue ribouldingue 13 novembre 2020 23:33

    Macron suit son chemin de croix ultralibéral prôné par le traité de Lisbonne et la régionalisation des pays membres.

    La « concurrence libre et non faussée » dictée par la directive Bolkestein qui est le rouleau compresseur de tous les services publics des pays européens par l’externalisation des services publics nationaux dits marchands. 

    C’est la fin des monopoles des institutions nationales étatisées et l’abandon total de la souveraineté nationale par la décentralisation des nations à l’échelle européenne.

    Les pays membres de ce fait deviennent lentement mais sûrement des régions européennes.

    Et les SIEG (services d’intérêt économique généra)l deviennent la norme des services publics non plus nationaux mais européens.

    Concernant la sécurité des citoyen-nes chaque région devra assurer sa sécurité selon ses moyens.

    En clair, les régions riches auront tous loisirs de s’offrir une milice voire des mercenaires payés sur le dos de la bête pour assurer la sécurité des administré-es.

    Quant aux régions pauvres qui ne pourront pas se payer le luxe de miliciens et/ou de mercenaires pour assurer la sécurité des administré-es, les habitants feront leur propre police et finiront par s’armer pour assurer leur sécurité et ceux de leurs proches.

    Prochaine étape de l’union européenne. Les armes en vente libre et retour à la peine de mort pour toute l’union euopéenne.


    Nous avons aimé la démocratie. Nous allons adorer la dictature.



  • ribouldingue ribouldingue 13 novembre 2020 18:47

    Regardez ce documentaire mis en ligne ce matin «  https://youtu.be/FNzqj8j1Fg4 » et diffusez le très largement avant qu’il ne soit censuré. Réveillons nos consciences, avant que cette bande de corrompu(e)s, criminel-les nous revêtent d’une camisole chimique sous couvert d’un vaccin contre un virus inventé de toutes pièces par les descendants des nazis . Le pire regardez à la 2 :14 13 le nazi qui nous promet l’extermination de 3,5 milliards d’êtres humains inutiles à son goût . Restez bien assis ce fumier est énarque médecin et le fondateur de doctossimo. Ce petit fils d’Hitler se présente dans les médias comme un vulgaire zemmour.



  • ribouldingue ribouldingue 6 novembre 2020 19:21

    Oui ! Moi macron président, comme un bon petit banquier je suis allé lécher le cul et sucer de bonnes teubs pour obtenir un prêt de 100 milliards que vous allez rembourser en travaillant jusque la mort. Puis, vos nenfants, petits nenfants et vos arrières arrières petits nenfants reprendrons le flambeau de la dette. Moi, macron président je m’en branle ma retraite est assurée jusque ma mort et je n’ai pas de mouflet.

    Le plan de relance économique  : 100 milliards d’euros sur deux ans. Nommé « France Relance », ce plan contient une enveloppe de 100 milliards d’euros. ... Cette enveloppe globale de 100 milliards d’euros sur deux ans vise à retrouver un niveau d’activité semblable à la période d’avant crise d’ici à 2022.

    Mais, au fait pour quoi faire ces 100 milliards ? Alors moi ! macron président, je vais vous le dire.

    30 milliards pour la transition écologique, 34 milliards d’euros pour la compétitivité et l’innovation, 36 milliards d’euros à la cohésion sociale et territoriale

    Quid des hôpitaux ? Hein ? Ben, moi macron président, rien à foutre des hôpitaux, et des services publics. D’ailleurs, moi macron président j’espère avant la fin de mon mandat flinguer tous les services publics qui coûtent un pognon de dingue ! C’est simple pour les citoyen-nes c’est marche ou crève depuis mon intronisation et je ne compte pas m’arrêter là. Les français-es épargnent et ne veulent plus claquer leur pognon moi macron président je vais bloquer les comptes épargnes et avec Blacrok nous allons récupérer ce bel argent. Moi macron président je suis un enfoiré et je vous emmerde ! Amen !



  • ribouldingue ribouldingue 3 novembre 2020 22:21

    Dieu a dit : « Il faut partager ». Les riches auront la nourriture, les pauvres de l’appétit.
    Si on écoutait ce qui se dit, les riches seraient les méchants, les pauvres, les gentils.
    Alors pourquoi tout le monde veut devenir méchant ?
    Le prix de l’or augmente. Pauvres, achetez vite de l’or.
    Camarades pauvres, serrez-vous la ceinture pendant cinq ans et après vous serez habitué.
    À vingt heures, à la télé, quand tous les pauvres sortent du travail, on ne peut pas dire toute la vérité.
    Sinon, la majorité n’irait pas travailler le lendemain.
    Qui prête aux riches prête à rire.
    Les pauvres sont des gens comme nous, sauf qu’ils n’ont pas d’argent.

    Amen !