• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Gérard Dahan



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 6 mars 2016 10:26

    @siatom
    A l’occasion, j’en discuterais volontiers avec vous.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 5 mars 2016 19:30

    @ Astus :
    Merci pour votre appréciation.
    Je suis d’accord avec vous. Mais le clergé existe chez les Chiites.
    @ Omar9 :
    Je suis d’accord avec vous, il n’est pas question d’encourager la discrimination, mais il faut être conscient des pressions religieuses qui actuellement s’exercent sur la communauté musulmane française.
    Vous dites : "Il faut donner du temps aux générations de musulmans pour s’installer dans une véritable modernité." Les femmes que j’ai interrogées vivent en Algérie et au Maroc et elles ne supportent pas la pression qui s’exercent sur elles. Pensez-vous que le Maroc ou l’Algérie n’ont pas eu assez de temps pour s’installer dans la modernité ?

    Désolé de ne pas être d’accord avec vous et d’être d’accord avec Gilles KEPEL
    L’islamisme instrumentalise « le concept d’islamophobie » pour faciliter la pénétration en France de l’islam intégriste.
    Il s’est d’ailleur arrangé pour être juge et parti et faire lui-même la comptabilité des actes islamophobes Ainsi :

    Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qui s’est donné pour objectif de faire une comptabilité des manifestations d’islamophobie est considéré comme très proche de l’UOIF  (Filiale Française des Frères musulmans) et on peut lui reprocher, sous couvert de dénonciation de l’islamophobie, de pratiquer un déni de l’intégrisme actif en France.
    @ genevieve_PN :
    Je crois que vous m’avez surtout mal lu ou avec des oeillères. Je ne crois pas avoir décrit l’islam comme une religion d’obsédé, mais clairement comme une religion qui inféode la femme à l’homme, qui exempte l’homme de toute responsabilité et qui multiplie les interdits dans les contacts hommes-femmes.
    Si vous appréciez être exclue de tout et ne vivre que parmis les autres femmes, je vous laisse à votre satisfaction.




  • Gérard Dahan Gérard Dahan 5 mars 2016 09:48

    Je viens de voir que nous avons fait un article sur un même thème.
    Comme vous, j’ai beaucoup aimé l’article de Kamel Daoud et j’ai été choqué de la réaction de ces prétendus sociologues.
    Il se trouve que depuis environ 1 ans, je travaille et écris sur un thème proche et que j’ai fait plusieurs interviews d’européenes vivant avec des musulmans, de Marocaines, d’Algériennes et ce que j’ai pu entendre n’a rien à voir avec les « clichés orientalistes ».
    Cordialement



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 17 janvier 2016 00:59

    Bonsoir à tous, merci de vos réactions.
    Effectivement ce que j’ai voulu montré dans cet article c’est :
    1. Qu’a plusieurs reprises à Stockholm, à Cologne, les autorités policières ont occulté voire minimisée les faits pour ne pas préter le flanc à des accusations de racisme. De là à mettre des citoyens en danger, ça me parait discutable.

    2. Cette technique à une histoire, elle n’est pas arrivée en Europe toute seule, effectivement elle vient d’Egypte et dès son apparition, elle a été une technique instrumentalisée ou commanditée.

    3. Je n’ai pas parlé de préméditation mais de coordination. Y a t-il organisation ? Je n’en sais rien.

    4. Plus de 12 villes européennes de la Suisse à l’Allemagne en passant par la Finlande et la Suede... Je trouve que c’est beaucoup.

    5. Je pense que cette technique d’agression sexuelle n’a pas fini de faire parler d’elle en Europe et je ne pense pas que ce soit sa dernière utilisation



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 20 décembre 2015 06:41

    Si je peux me permettre je suis partiellement d’accord avec vos remarques :

    OUI, le wahhabisme est un instrument de contrôle par la religion

    - L’entourage d’Obama est rempli de sympathisants Fréristes :
    ° Huma Abidin conseillère spéciale d’Hillary Clinton et son amie proche.
    ° Arif Alikhan, avocat d’origine pakistanaise, a été secrétaire adjoint de la Sécurité intérieure. conseiller d’Obama et directement responsable du dossier des Etats islamiques au sein de la Maison Blanche. Il est l’un des fondateurs de l’Organisation mondiale islamique.
    ° Mohammed Elibiary, est au Conseil islamique du Texas, et également directeur de la section de Houston du Council on American-Islamic Relations (CAIR), des institutions réputée comme des Frères musulmans aux États-Unis. Obama l’a choisi pour écrire tous ses discours adressés au monde arabe et islamique.
    ° Rashad Hussain, homme de confiance d’Obama, a commencé à conseiller Obama sur les questions liées à l’islam après avoir rejoint son équipe comme conseiller juridique de la Maison Blanche en Janvier 2009,

    - Oui, le wahhabisme est un instrument de contrôle des populations dans des zones dominées par le tribalisme. (Marx avait parlé d’opium du peuple).

    NON, l’idéologie des Frères musulmans est un réformisme social et politique

    En revanche vous associez le Wahhabisme (interprétation majoritaire actuelle du salafisme) qui prône le retour à l’islam des origines avec l’islamisme des Frères musulmans. Oui le wahhabisme et les Frères musulmans aspirent à un retour à l’islam des origines et à la charia,
    Non, l’islamisme des Frères musulmans est un réformiste et Hassan Al-Banna (instituteur de formation) son fondateur aspirait à l’élévation du peuple par l’éducation et la réflexion.
    C’est ce réformisme social et politique des Frères qui explique que l’Arabie Saoudite craint son idéologie pour sa propre stabilité politique et à cessé de les soutenir financièrement (officiellement).
    Autre exemple de réformisme, Youssef Al-Qardaoui, Frère musulman assumé et chroniqueur vedette d’Al-Jazeera a failli être expulsé du Qatar pour ses positions très controversé sur l’égalité des femmes.

    Ceci étant, loin de moi l’idée de soutenir les Frères musulmans, Ennahdha ou Rached Gannouchi et je suis d’accord avec vous lorsque vous dites que l’islam du maghreb est principalement Malekite et absolument pas Wahhabite.
    Cordialement



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 26 novembre 2015 12:17

    Vos photos pourraient facilement faire l’objet d’une exposition...



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 8 novembre 2015 15:53

    @ Cadoudal : Je ne pense pas qu’on puisse attribuer un quelconque crédit à l’évaluation pifométrique d’Azouz Beggag. Elle est plutôt risible. Les chiffres que je citent datent de 2010 et de la seule étude sérieuse sur le sujet.
    Sur ce sujet, objets de toutes les désinformations, il faut essayer d’être objectif et surtout pas partisan, ce que je crains que vous soyez.

    Les statistiques se doivent de prendre en compte l’ensemble du territoire national et pas la seule région parisienne.
    Sur le nombre de personnes se définissant elle-même comme de religion musulmane sur l’ensemble du territoire métropolitain, je vous conseille de lire la seule étude sérieuse : l’étude conjointe de l’INSEE et de l’INED « Trajectoires et Origines » portant sur 21.000 personnes et qui date de 2010.

    Patrick Simon, chercheur à l’INED, l’un des auteurs de l’étude, en extrapolant les estimations sur les 18-50 ans à l’ensemble de la population, proposait le chiffre de 3,9 à 4,1 millions de personnes se déclarant « musulmanes », en France (6% de la population française métropolitaine).
    Cependant, dans cette enquête, au-delà de l’origine religieuse déclarée, on demandait aux personnes l’importance pour elles de la religion.
    22% des personnes d’origine musulmane déclaraient qu’elles n’étaient ni croyantes, ni pratiquantes et que pour elles la religion avait peu ou pas d’importance.

     

    Ainsi, suivant ces proportions, sur l’ensemble de la France métropolitaine il y aurait environ 4 millions de personnes d’origine musulmane (6% de la population française métropolitaine), dont environ 3,1 millions de personnes s’estimant croyantes et attachant de l’importance à la religion (4,8% de la population).

    @ colère48 : je vous rappelle que la « laÏcité » pour la France suppose la séparation de l’église et de l’Etat et non pas le contrôle de l’église par l’Etat, ce qu’était l’interprétation de la laïcité par Ataturk.

    Maintenant que Mustapha Kemal ait pu avoir une opinion négative de l’influence de la religion sur la vie politique et civile est une autre question.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:58


    @
    colere48 Sans préférer Erdogan, il faut savoir que la laïcité Turque n’avait rien à voir avec la laïcité française. En fait, la religion était simplement sous le contrôle de l’Etat. Les religieux étaient nommés par un service dépendant du gouvernement.

    @ MAIBORODA  : la notion « d’islamisme modéré » n’a absolument pas été « inventé » par Hollande ou Fabius. C’est en revanche la présentation que font d’eux mêmes les Frères musulmans qui « revendiquent » l’acceptation de la démocratie (contrairement aux partis salafistes qui considèrent qu’elle n’est pas compatible avec l’islam). L’ensemble des partis filialisés des Frères musulmans que ce soit en Egypte, en Tunisie, au Maroc ont adopté cette présentation.
    Par ailleurs Bachar el Assad est Alaouïte, une variation du chiisme , alors que les FM dont on parle relèvent du sunnisme. La guerre civile en Syrie est en grande partie motivée par cette opposition entre une majorité sunnite qui se révolte contre le pouvoir Alaouïte minoritaire.
    Heureusement, les 4 à 5 millions de Français musulmans (dont 3 environ qui sont pratiquants) sont très loin d’être des radicaux.

    @ Gilles Mérivac  : Oui, les Tunisiens ont voté massivement en octobre 2011 pour Ennahda qui avait la particularité d’avoir été exclu du pays par Ben Ali. En novembre 2014, 3 ans plus tard, Ennahda à perdu les élections au profit de Nidaa Tounes.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 16:57

    Il semble qu’un certain nombre d’entre vous n’aient pas compris que l’article dénonce la stratégie des Frères musulmans et de leurs filiales Tunisienne et Turque que sont Ennahda et l’AKP.

    1. Ce qui caractérise les FM c’est la stratégie (stratégie en 4 phase qu’on appelle le Tamkine ou la R4BIA) et la dissumulation (la taqiya)

    Sur la stratégie : http://blogs.mediapart.fr/blog/mohamed-louizi/070415/la-main-du-tamkine-des-freres-musulmans-en-photos.
    Sur la dissimulation, le principe de »la taqiya« recommande de dissimuler sa foi, si on est dans une situation dangereuse ou difficile. Le principe a été repris par les Frères.

    2. Actuellement Rached Ghannouchi « émir » d’Ennahda explique à qui veux l’entendre que l’islamisme est un rempart contre Daech. C’est pourtant lui, qui lorsque Ennahda était au pouvoir en Tunisie a encouragé les mouvements salafistes violents, laissant l’insécurité s’installer. Cette attitude résultait d’une stratégie.

    4. Recep ERDOGAN, lors des 2ème élections législatives turques du 1er novembre a fait à peu près la même chose en présentant l’AKP comme un rempart contre les »terroristes" du PKK et en associant l’HDP, un parti pacifique pro-kurde au PKK.

    5. En France, l’UIOF l’une des principales organisations musulmanes françaises est liée aux Frères musulmans par l’intermédiaire de l’UOIE elle-même controlée par la ligue islamique mondiale crée par Saïd Ramadan le gendre du fondateur Hassan Al-Banna.

    Pour vous documenter sur l’étendue des Frères dans le monde, je vous conseille cet article écrit il y a 2 ans :

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/les-freres-musulmans-143062


  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 09:23

    Bravo pour la collecte des photos et vous avez raison, certaines compositions ne dénatureraient pas les cimaises d’une galerie ou d’un musée.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 09:01

    - Désolé, tous les liens des notes au sein du texte sont des erreurs ; en revanche, en fin d’article, les liens des notes sont justes.
    - (1) La photo d’en-tête de l’article n’est pas celle d’une manifestation à Istambul, après l’attentat d’Ankara, (2ème photo de l’article) mais celle d’un groupe tunisien terroriste sur le mont Chaambi.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 7 novembre 2015 08:41

    @Pomme de Reinette

    Voyons Pomme de Reinette, tu conseilles de connaître l’histoire et tu la connais imparfaitement toi-même ?
    Amin Al-Husseini n’était pas seulement le mentor d’Arafat, Il était son grand-oncle et commencera très jeune à travailler pour lui. Arafat qui s’appelait en réalité Mohammed Abder Rauf Arafat Al Kudwa Al Husseini déclara poursuivre l’Idéal d’Husseini.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 26 octobre 2015 16:07

    J’essaie de répondre rapidement à chacun de vous :

    @ Pomme de Reinette :

    Non, la question « ça va ? Tu es juif ? » ne me semble pas une agression. Nous posons dans la vie quotidienne, des tas de questions évidentes, simplement pour rentrer en contact avec les autres.
    Sur l’agression de Marseille, je ne vois rien à dire... antécédents + alcool...

    @ Njama :
    - Il est probable que le thème touche particulièrement Pomme de Reinette...
    Nous avons tous des thèmes sur lesquels pour des raisons personnelles nous sommes plus sensibles.
    - Votre remarque sur la « qualification » des « menaces » et insultes est juste, mais vous vous doutez bien que ces actes ne donnent pas lieu à des condamnations.
    C’est d’ailleurs un thème qui nous touchent tous directement au quotidien avec ce qu’on appelle « l’explosion des incivilités » qui vont des personnes qui ne se lèvent plus dans les transports en commun pour laisser leur place à une femme enceinte ou une personne âgées, à l’accroissement des agressions de toute nature dans les relations qu’elles soient réelles ou virtuelles.
    - Sur cette explosion des « actes antisémites », les statistiques de 2014 que nous avons cité ne prennent pas en compte les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher. Les statistiques de 2015 risquent donc très probablement d’être pire. Mais vous avez raison sur toutes vos remarques.

    Comprenez moi Njama, nous avons tous la possibilité de nous « retirer » vers une « éventuelle communauté d’origine » et d’être tenté de la défendre dès que nous pensons qu’elle est attaqué.
    Cependant, ces attitudes (de quelque communauté qu’elle vienne) ne nous ferons pas progresser vers une acceptation mutuelle.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 24 octobre 2015 16:49

    @ Pomme de Reinette :

    Je trouve vos propos un peu excessif.

    1. Personne ni moi, ni le journaliste d’envoyé spécial ne consteste la réalité de la croissance des actes et des propos antisémites.Il se contente de « refaire » le test. Et en « déclarant » qu’il n’obtient pas les mêmes résultats, Il appelle à se pencher sur les différences entre les 2 « tests ». L’un comme l’autre induisent des réactions ; le sien comme celui du journaliste Israélien.

    2. "Mais ce n’est pas du tout ce que l’on voit dans la vidéo : les gens ne s’adressent pas à lui pour lui « poser une question » mais pour l’insulter !« 

    Concernant la vidéo de 1mn et demi, je n’ai pourtant mis dans l’article que 2 photos et l’une d’elle montre une personne qui s’adresse à lui et lui demande :  »Ça va ? Tu es Juif ?« Est-ce une agression ? Une insulte ? Non c’est deux questions.
    Son absence de réponse peut tout-à-fait être interprétée comme insultante. Mais on apprend que Zvika Klein ne parle pas français... Cependant, il aurait pu dire en Anglais, »Excuse me, i don’t speak english« ou même apprendre »Excusez moi, je ne parle pas français« . Je suis sur qu’il sait le dire. C’est ce qu’on apprend en premier quand on se rend dans un pays dont on ne parle pas la langue.

    3. Concernant le dernier rapport du CNCDH, Si vous le lisez, vous vous rendrez compte que ce rapport s’appuie non seulement bien évidemment sur les statistiques du ministère de l’intérieur mais aussi sur de nombreux autres études qui ne sont pas des sondages ( comme l’étude »Trajectoires et Origines" de l’INSEE et l’INED et ce, concernant les communautés Rom, Musulmane, Juive, Catholique, noire...
    Il a également fait réaliser un sondage sur 1000 personnes par l’institut CSA qui n’est pas le pire.

    Ce rapport a donc vocation de ne pas traiter de la seule communauté Juive (c’est notamment ce qui en fait l’intérêt) et de faire une mise en comparaison des réactions et des actions agressives en direction des différentes minorités religieuses et ethniques françaises.
    L’internet et les forums - comme d’ailleurs le souligne le dernier rapport du CNCDH - sont notamment des lieux d’explosion de ces manifestations.
    Agoravox en est malheureusement parfois l’illustration.

    C’est la raison pour laquelle, il me semble important et notamment lorsqu’on débat, de rester mesuré dans ses propos et de tenter de contrôler (autant que faire se peut) ses réactions émotionnelles par ailleurs très compréhensibles.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 24 octobre 2015 15:51

    @Pierre Régnier

    Nous sommes d’accord. Je ne me sens aucunement le droit de contester la foi de quelqu’un et je la respecte dans la mesure où il n’en fait pas un instrument de prosélytisme.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 23 octobre 2015 17:45

    @ Pierre Régnier

    Comme vous vous en doutez probablement, la réponse est souvent en partie dans la question.
    Vos 3 affirmations

    1/ il faut croire en Dieu
    2/ il faut obéir à ce Dieu
    3/ Dieu a appelé à massacrer des êtres humains

     sont discutables... Les religions Chrétienne, juive, musulmane ont toutes eu des interprétations distinctes des plus modérés ou plus extrémistes. Tous les religieux ne sont pas et n’ont pas des positions extrémistes.... Heureusement.

    Au delà de la religion, j’ai tendance à penser que c’est l’extrémisme qui est condamnable et intolérant. Toutes les religions ont des interprétations tolérantes.

    A titre personnel :
    Je ne suis pas croyant et je porte un regard relativement critique sur l’influence des religions dans le monde moderne.
    Mais elles ont eu indéniablement - il y a quelques centaines voire millier d’années - un rôle civilisateur.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 23 octobre 2015 17:26

    @ Pomme de reinette

    Sur votre 1ere point je suis d’accord.

    Sur votre 2ème remarque, je ne suis pas d’accord pour dire que le test ne consistait qu’à marcher dans la rue. Ce n’est d’ailleurs pas ce que fait Zvika Klein qui tire 1 mn et demi de montage pour 10 heures (supposé) de test. Vous pensez que le montage a été fait au hasard ?

    Vous pensez qu’il n’a jamais prononcé un mot ? Ça me paraît peu probable. Le document me paraît surtout un document de « à charge » et probablement « de commande » pour entériner un discours sur le danger que coure la communauté juive en France. Par ailleurs, Zvika Klein n’est pas une femme.

    Vous estimez qu’il marche normalement ? Considérez qu’il n’est pas une femme et demandez-vous s’il est normal d’ignorer totalement les gens qui vous adressent la parole (dans certains cas, en vous posant juste une question) ?

    Sur votre 4ème remarque, bien-sur les études sur l’attitude vis-à-vis des différentes religions en France et sur l’explosion des actes antisémites sont légions, je vous en mets quelques unes parmi les très sérieuses :

    - Les rapport 2014 de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme
    http://www.cncdh.fr/sites/default/files/cncdh_-_essentiels_rapport_racisme_2014.pdf
    Les chiffres de ce rapport sont issus de ce sondage :
    http://www.csa.eu/multimedia/data/sondages/data2013/opi20130321-Barometre-CNCDH-pour-publication.pdf
    De nombreuses statistiques sont issues de l’enquête longitudinale de très vaste ampleur de l’INSEE et l’INED réalisées en 2008

    - Enquête Trajectoires et Origines Octobre 2010

    https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/19558/dt168_teo.fr.pdf





  • Gérard Dahan Gérard Dahan 22 octobre 2015 08:14

    Merci de vos commentaires.

    Je vais faire quelques précisions sur le but de cet article

    1. Les 2 tests induisent des réactions et sont biaisés. Je réalisé des études depuis 35 ans
    et dans ce cadre, je mets au point régulièrement des "protocoles de test".
    Une règle impérative : chercher à le moins « biaiser » possible un test en adoptant ce que le psychologue Carl Rogers appelait "une attitude de neutralité bienveillante".
    Dans les deux tests, les attitudes ne sont pas neutres :

    - le journaliste israélien à une attitude d’ignorance des gens qui s’adressent à lui de façon non agressive qui est au moins « impolie », au pire peut accroître des amorces de réactions agressives par un renvoi en reflet du mépris qu’il semble générer.

    - Le journaliste d’envoyé spécial a, au contraire, une attitude amicale et ouverte qui peut contribuer à réduire les remarques désagréables ou les amorces d’agressions. Il parle avec les gens et il est clair que les échanges s’ils sont calmes et cordiaux contribuent à réduire les tensions.

    Dans les 2 cas, les testeurs ont partiellement induit les réactions qu’ils ont reçus. Les 2 tests ne sont donc pas comparables.

    2. En revanche
    la conclusion du journaliste israélien "il est impossible de se promener en France avec une kippa sans se faire agresser" est fausse, le journaliste d’envoyé spécial l’a parfaitement montré. Il est tout à fait possible de le faire avec une attitude non méprisante, amicale et en communiquant,

    3. Quand à « la crainte d’être lynché », c’est très clairement de l’exagération intentionnelle pour inciter la communauté juive française à immigrer en Israël. Et font partie des incitations régulières des conservateurs israéliens. L’intention politique derrière est assez nette.

    @ Sarah : "Tout cela justifie d’être « insulté, d’essuyé des crachats, de risquer sa vie, d’avoir peur, d’être une cible et de craindre d’être lynché ? »
    Non Sarah, mais cela c’est ce qu’il affirme, pas ce qu’on voit dans le reportage. Et je vous assure que je l’ai regardé très attentivement. Je n’ai entendu que des jeunes se moquant de lui... Mais lui en les ignorant, en ne parlant pas avec eux, les provoque et contribue à en rajouter.

    @ Wesson :
    Puisque vous citez vous-même dans les "rapports sérieux" le rapport annuel 2013 de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, vous auriez du poursuivre et lire le rapport 2014 qui affirme, je cite :

    "L’année 2014 a connu une hausse de plus  100% des actes à  caractère antisémite, avec un total de 851 faits délictueux enregistrés par les services de police et  de gendarmerie, contre  423 en 2013. Cette augmentation s’avère d’autant plus marquée s’agissant  des infractions les plus  graves (+130% pour les « actions » et +90% pour les « menaces »)".

    Mais vous avez raison, la communauté juive française est l’une des mieux acceptée, mieux que la communauté musulmane (alors que les infractions antimusulmanes baissent de 41%) ou mieux que la communauté rom.

    C’est donc cette situation paradoxale d’une acception croissante de la communauté juive et d’une explosion des « actes antisémites » qui signe le fait que ces actes sont le résultat d’une minorité extrémiste.



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 5 mai 2015 09:58

    Comme souvent dans les commentaires énormément de choses fausses de la part de gens qui ne savent rien des sondages. Et je ne réponds pas aux insultes qui ne ridiculisent que leurs auteurs.

    Une réponse à Fergus que je salue.

    1. « les sondages publiés dans les médias ne sont pas commandés par les partis politiques mais par les groupes de presse » :
    c’est vrai et faux. Oui, le paiement provient de groupes de presse, mais les hommes politiques peuvent en sous-main orienter les questions posées.

    2. "le titre est malheureusement faux car les instituts n’ont rien bidonné : comme vous le soulignez vous-même, ce sont les médias qui ont repris les chiffres de ces deux sondages pour en extrapoler la forte progression de MLP.«  :
    Là Fergus vous m’avez mal lu
     ; c’est rigoureusement le contraire.
    C’est bien l’institut Odoxa qui a »bidonné« son sondage mais avec des moyens relativement techniques que la quasi totalité des gens ignorent , pour en tirer une conclusion que les médias n’ont fait que reprendre » :

    "évolution spectaculaire des jugements positifs à l’égard de MMLP auprès des Français, et plus encore auprès des sympathisants de droite."



  • Gérard Dahan Gérard Dahan 27 janvier 2015 09:48

    @ Morice : En 1946, notre république exécutait Brasillach, voulant entériner le fait que les mots aussi pouvaient tuer. Je ne suis pas sur qu’elle ferait aujourd’hui la même chose. Notre société a tellement développé le sentiment de liberté individuelle que certains peuvent croire qu’on peut vivre selon ses propres règles en méprisant ou en négligeant les autres voire même en imposant les siennes.

    @ attis : "Les gens qui ne postent pas sous pseudo ont presque toujours des motivations peu ragoûtantes : intérêt mercantile ou narcissisme débridé.«  : on pourrait sans aucun problème affirmer le contraire : »les gens qui postent sous pseudo ont presque toujours des motivations peu ragoutantes : volonté de revanche , de rabaisser l’autre, d’insulter en toute impunité...
    Mais je ne le ferais pas, ce serait une généralité fausse.

    @ L’enfoiré :« Entré en 2007, vous avez dû entendre parler de la grand messe qui a eu lieu près de Paris en rassemblant les rédacteurs. » : oui, j’y étais... Et comme vous, je ne pense pas, qu’une reproduction serait possible ou voulue. Je suis également d’accord avec votre sentiment « de fonctionnement automatique »...

    @ Alinéa  : « J’ai vécu plusieurs fois un lynchage en règle, dans l’indifférence générale. ». Cet abandon du sentiment d’indifférence et de cet égoïsme individuel, n’est-ce pas ce qui « soulevé » la France les 10 et 11 janvier et qui insufflé un tel sentiment d’union.

    @ JMBerniolles  : "Nos médias sont parmi les plus inféodé au système dans le monde et appartiennent partiellement à des groupes de pressions qui y diffusent librement leur propagande. Lisant la presse japonaise, presque quotidiennement, je vois une différence incroyable, au niveau du respect,« 
    Il me semble que la propagande et les groupes de pression n’est pas issue que des seuls instances et pouvoirs économiques, mais aussi de chapelles politiques et je ne suis pas sur que la France soit en 1ère position en matière de concentration médiatique. Enfin, si on compare la situation de l’information aujourd’hui avec cette surabondance et la situation d’avant l’ère Internet voire même d’avant 1981 et la libéralisation des ondes. Il me semble qu’à cette époque, on était beaucoup plus dans l’ère de l’information unique et du contrôle d’Etat. Ceci étant vous avez raison, la France et le Japon ont un rapport culturel aux institutions et au respect qui n’a rien à voir.

    @ foofighter : Je suis d’accord avec vous, Je ne crois pas Agoravox plus manipulé que d’autres sites et il a en plus cette richesse que nous saluons tous. L’exemple que j’ai cité était juste un choix parce qu’il était particulièrement massif. Mais il était peut-être le reflet d’une dynamique temporaire.

    @ Chalot : merci pour ce débat. C’est vrai que le 1er contact est souvent un peu »rude"... Agoravox a surement les défauts de ses qualités : l’anonymat qui permet les dérapages est aussi peut-être ce qui permet cette richesse et la faible modération, cette impression de liberté.