• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Rétif



  • Rétif 26 septembre 2016 17:16

    C’est quand même embêtant !

    La Nature est le pire ennemi de l’humanité !


  • Rétif 21 août 2016 16:51

    Une civilisation qui existe et possède sa propre histoire et ses propres formes et a propre évolution 

    est en train de se voir couverte et noyée sous une fausse culture et bientôt privée de son propre devenir.
    C’est la première prévision,par elle-même inacceptable. La seconde étant celle de sa disparition complète.
     Qui sera heureux de voir les plages,les places,les rues,les villes,et les campagnes,de marchés orientaux,et de ne plus entendre sa langue ?

    La question n’est pas morale,elle est politique,et la réponse doit être politique.


  • Rétif 16 mars 2016 21:51

    Je ne comprend même pas comment on arrive,compte tenu de toute la littérature à notre disposition

    à notre époque, à lire plus de dix lignes de Piketti.
    En outre avec tout ce que l’histoire récente a collé dans des yeux jusque là fermés.



  • Rétif 22 février 2016 00:03

    Autrement,c’est quand on ne comprend qu’on a tout compris !!



  • Rétif 21 février 2016 23:57

    Le hasard,c’est exactement ce qu’on ne comprend pas.

    Quand on ne comprend pas ce qui est arrivé,alors,on dit : « c’est le hasard ! » !
    Croire à une intelligibilité du hasard,(et à son efficacité,bien sûr !),c’est vraiment prendre l’ignorance humaine pour la science suprême ! Et se prendre pour un (enfin des) qui aurai(ent) tout compris de l’explication comme quoi,tout simplement,il n’y a pas d’explication à l’origine et qu’après,la science comprend tout le reste !


  • Rétif 21 février 2016 23:35

    @tf1Groupie
    Vous êtes donc des anthropomorphiques subjectifs puisque vous concevez un hasard « positif »,c’ad. un hasard qui pourrait avoir des conséquences positives comme résultat, un ordre apparaissant dans le désordre brownien.

    Ce n’est pas moi qui ai donné la définition,c’est vous-même !


  • Rétif 21 février 2016 16:05

    toujours deux propositions :

    Proposition 1 : hypothèse
    Proposition 2 / hypothèse contraire.
    C’est dans l’ordre de toute rhétorique.

    l’hypothèse Dieu,venant de l’idée d’une intelligence ayant donné de l’ordre au désordre(la lumière), est une hypothèse intelligible issue de l’esprit humain pensant.
    l’hypothèse a-thée : 2 pensées : agnostique = aveu d’ignorance,sans opposition
    l’hypothèse a-thée choix d’une croyance en une inintelligibilité militante,celle d’un hasard positif.
    Le hasard,même quand il fait bien les choses étant par définition,ce qui est inintelligible.

    Parler d’un hasard créateur d’ordre ne serait-ce que physique,ne peut être qu’un militantisme inintelligent !


  • Rétif 25 janvier 2016 15:25

    à Hélios

    Elle vous appartient à vous !


  • Rétif 25 janvier 2016 15:23

    @HELIOS
    Si,vous imposez un dictionnaire imaginaire en disant qu’il n’y a qu à retirer ce mot d’un dictionnaire qui ne le comporte pas,comme s’il y existait.Pour le retirer,vous forcerez tout le monde à admettre qu’il existe. C’est gros comme une maison,vous prenez les gens pour des cons.Après ça,vous pourrez dire :

    vous voyez qu’il existe,ou qu’il existait puisqu’on a voulu le retirer ! Allez,va enfiler ta djellaba !
    Qu’il existe dans un certain usage,comme mot d’argot,n’en fait pas un mot du langage,ni d’un dictionnaire officiel.
    Wikipédia peut bien lister des mots d’argots,ça n’en fait pas un dictionnaire.
    Ce mot,c’est vous qui l’inventez.Or les langues font sans doute échanges entre elles ; Mais selon leur bon vouloir.
    Les Français ne sont pas forcés d’accepter des mots inventés par d’autres pour en faire des accusations contre eux.
    Remportez votre islamophobie !






  • Rétif 24 janvier 2016 20:12

    @HELIOS

    A ma rigueur,ça pourrait s’appeler l’usage mais pas dictionnaire !
    Dictionnaire n’est pas qu’un concept,c’est une liste de vrais mots d’une langue.
    L’argot n’est pas inscrit dans cette liste.
    Trop facile de mentionner un phonème utilisé par quelques individus qui ne sont pas censés avoir le moindre sur le langage,alors que ce n’est qu’un argot à eux,qui ne fait pas partie de la langue.
    Même un terme qui peut-être considéré comme néologisme non forcément durable ne fait pas partie de la vraie langue. On ne dit pas n’importe quoi.
    De toute façon,le dictionnaire imaginaire que vous prétendez imposer autoritairement(alors que même l’Académie Française ne définit que les mots inclus de façon stable dans le peuple),ne peut être changé puisqu’il n’existe pas. Votre prétention à le changer ne signifierait que vouloir l’imposer par volontariste dictatorial(ce qu’espèrent faire ceux qui l’ont inventé sous forme accusatoire !)
    Mais la langue n’admet pas de dictature !
    Seriez-vous partisan d’une dictature contre la liberté de penser que vous inventeriez un mot interdisant
    la liberté de penser ??? 
    C’est ce qu’il ressort de votre volonté d’imposer un mot utile aux seuls ennemis de notre pays !
    C’est quoi « HELIOS » ?


  • Rétif 23 janvier 2016 20:03

    @HELIOS
    Ce mot n’existe dans aucun dictionnaire



  • Rétif 23 janvier 2016 19:55

    @HELIOS :

    Ce mot n’existe dans aucun dictionnaire


  • Rétif 23 janvier 2016 19:53

    @HELIOS
    Ce mot n’existe dans aucun dictionnaire.



  • Rétif 4 janvier 2016 23:52

    @sampiero

    Pour les thèmes importants,croire,c’est le synonyme de la certitude.C’est avoir confiance,parce que faire crédit.
    Le sens banal n’est qu’une dérivation dans le langage courant.


  • Rétif 3 janvier 2016 14:36

    @Manu-H2O
    La seule question,à mon sens,et dans tous les cas, est,bien sûr, de savoir de quoi l’on parle,de quoi il est exactement question. J’espère Manu,que vous ne me direz pas le contraire ? Surtout « scientifiquement » !


    Maintenant,si on ne veut pas qu’une question soit posée,il y a un moyen bien simple : c’est de ne pas la poser !
    Un de mes anciens métiers ayant été la photo, je réponds simplement à des critiques contre « des gens qui auraient cru voir »,alors qu’on peut bien préciser que les gens du Moyen-Âge n’ont rien vu du tout,prenant seulement une relique pour ce qu’on leur disait être une relique.Ce qui leur suffisait à l’époque.

    Il aura fallu attendre l’invention de la photo pour se rendre compte que ce drap avait contenu un corps d’homme.
    Bien sûr,dune part,seule la science pourrait peut-être nous en dire plus,comme sur tout question,et d’autre part,il n’y a aucune chance qu’elle le puisse,qu’elle puisse dire que ce corps était celui de Jésus ou un autre.

    Il n’y a donc rien à craindre d’une démonstration scientifique à ce sujet.Laquelle,d’ailleurs,même si elle arrivait, non seulement ne serait pas crue par qui ne veut pas,mais en outre est déjà quasi parole d’Evangile,au moins,une certitude intime pour d’autres, sans que cela change la face du monde.

    A ajouter que,si cela arrivait,ce ne serait pas dû à une action de la papauté qui a toujours refusé de faire de faire d’une relique un culte idolâtrique.

    Alors,pas de souci. La question restera toujours posée,et non résolue pour la science.
    Reste simplement que l’original du suaire de Turin est un simplement drap,comportant quasi invisiblement une image négative sur fond blanc. C’est un simple fait.
    Sans plus de question,ni plus d’inquiétude.


  • Rétif 3 janvier 2016 11:30

    La question posée semblait avoir été la réalité de l’existence de Jésus. Vaste programme.

    Finalement,on ne parle à peu près que de celle de ce qui a été dénommé le Saint Suaire.
    Sur la première question,je n’ai guère d’arguments.
    Sur la seconde,quelques précisions que je peux donner et livrer ici,sans en tirer de conclusion,à l’avis des intervenants.

    L’image qui est montrée représente un homme blessé,avec une netteté quasi photographique,sur fond noir.
    Comme on a rarement vu un drap ou un linceul de couleur noire,il y a à comprendre que cette image est un positif, tiré d’après un négatif qui est l’original,le suaire proprement dit, un drap blanc(il existe,on peut le voir) sur lequel se trouve quelques traces de roussi,formant un négatif sur fond blanc.
    Négatif peu visible,d’ailleurs et très difficilement interprétable de nos jours,radicalement ininterprétable au Moyen-Âge,la photographie qui nous a fourni la notion d’image négative,n’existant pas à l’époque.

    Rappelons qu’un négatif est,sur un fond transparent(équivalent du drap blanc originel)la trace de ce qu’on appelle en photo,les lumières cad les parties claires ou éclairées du sujet photographié.Les parties
    moins ou pas éclairées où l’émulsion n’ a pas été noircie par une certaine intensité lumineuse restant transparentes,donc blanches sur une surface blanche comme un drap ou un feuille de papier blanc. 

    Les gens au Moyen-Âge n’ont donc pas vu ce qu’on nous montre aujourd’hui : ils ont vu un drap(blanc évidemment)avec des traces de roussi qu’ils ne pouvaient interpréter ignorant l’idée même de « négatif ».

    S’ils ont conservé ce drap ramené du M.O. par des croisés,et l’ont vénéré comme le suaire du Christ,c’est parce qu’il avait été conservé comme tel dans cette région,et que c’était pour eux une tradition respectable,à laquelle ils ont cru parce qu’ils portaient crédit aux précédents propriétaires, comme à ceux qui le ramenait de ces contrées et qui n’en savaient pas plus qu’eux.

    Ce drap blanc, à peine taché de quelques roussis, était donc,sans doute aucun pour eux,« Le » suaire du Christ,sans pratiquement rien y voir de particulier,ressemblant à n’importe quel drap,si ce n’était sa provenance avérée de bonne foi.
    Ils n’ont donc pas été leurrés par une image(qu’on la pense comme correspondant à un réel ou comme naturel),parce qu’ils ne pouvaient pas la voir !Ce n’était,pour eux, qu’une relique,non une représentation.

    Ce n’est qu’au 19° siècle qu’un photographe,sur la demande,la commande,d’un Pape,a photographié ce drap,ce qui a dû être un travail complexe,et a obtenu,sur sa plaque de verre en négatif,l’image sur fond noir que beaucoup de gens imaginent comme étant le linceul de Jésus,alors que ce n’est que le négatif photographique de l’objet en question.

    Etant,évidemment hors de question,d’obtenir, avec un appareil photo qui n’existait pas à l’époque,mais qui aurait dû avoir un soufflet de la taille de la salle des pas perdus et un objectif « gros comme le Ritz »,
    une image négative de cette taille.

    Il n’est peut-être pas inutile de connaitre ce fait pour raisonner sur le sujet. 

    Maintenant,Qui était l’homme dont l’image nous est révélée par la prise de vue du photographe,est,en tous cas,une autre question. Toutes les hypothèses sont permises,et quant aux vérifications,que Popper appelle des réfutations, on attendra longtemps,mais là n’est pas la question !



  • Rétif 29 décembre 2015 15:26

    Il va donc falloir éliminer la race (ou espèce) porcine de la planète ?

    C’est la définition même du racisme ! 


  • Rétif 22 octobre 2015 22:18

    Curieux ! Ce ne serait pas notre vraie nature qui s’exprime dans l’humanité actuelle ?

    Il a dû arriver un accident qui a tout gâché,sans doute ?
    Quelque chose comme un péché originel, bien sûr, non ?
    A l’origine d’une déviation humaine,forcément !
    Mais c’est bien sûr !


  • Rétif 28 août 2015 23:34

    @Vincent O
    Lénine,sous marin du capitalisme ?
    Bien sûr que non !
    Il a seulement constaté vers sa fin que le communisme,après tout,n’était rien d’autre qu’un capitalisme
    d’Etat ! (bureaucratique) !



  • Rétif 28 août 2015 23:18

    A chacun selon ses besoins ?
    Mais au minimum,bien sûr !