• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de jefresi



  • jefresi 29 avril 16:37

    @ l’auteur

    S’il fallait un nième constat de la lutte des classes en cours, celui-ci n’apporte rien de nouveau, sauf en ressentiments.

    La lutte des classes a franchi rapidement de nouveaux degrés d’intensité depuis la mi-février. La guerre en Ukraine n’est même pas mentionnée alors qu’elle constitue le dernier palier avant le nouveau degré qui s’annonce de la participation de certains pays de l’Otan à cette guerre dans le but d’en élargir la surface.

    La russophobie escamote la fascisation colportée par les gouvernements et leurs médias alors que le fascisme est la solution qu’envisage les gouvernements pour contenir la lutte des classes, quitte à en écraser autant qu’ils le pourront avec n’importe quelles armes explosives, chimiques, médicinales, culturelles.

    La barbarie est déjà là, à l’oeuvre, qui touche quelque milliards d’hommes.

    La lutte des classes c’est çà !



  • jefresi 16 avril 21:09

    @Kaa
    Et pourquoi pas un newton au mètre cube tant qu’à y être dedans...



  • jefresi 16 avril 13:30

    @véronique
    C’est pas faux, mais il manque le fond :
    La rente et l’accaparement des terres par la finance



  • jefresi 9 mars 21:50

    @doctorix, complotiste
    « Nous, nous pensons que leur bonheur passe pas la dénazification »

    Aucun doute, au moins c’est clair !



  • jefresi 26 février 19:46

    Comment les petits colabos fascistes bien franchouillards qui dénonçait ses voisins à la Gestapo parce qu’il ne pissait pas bien dans le trou, pourquoi prenaient-ils la poudre d’escampette à la libération ? Pourquoi les faschos Ukrainien se barrent ventre à terre depuis que Poutine leur cour aux fesses ?



  • jefresi 26 février 19:12

    Ben voilà que maintenant en mesurant la dilatation des océans on verra passer les sous-marins !



  • jefresi 25 février 16:54

    Les pourris et les roquets sont à fête. Tous soutiennent maintenant le régime de Kiev et les nazillons qui ont pignons sur rue en les abandonnant à leurs sorts, sort bien mérité.

    Enfin !! Ils peuvent reprocher à Poutine ce qu’il n’a pas fait il y a 8 ans. Alors qu’eux même ont tout fait pour saboter ce qu’ils ont eux mêmes signés lors des accords de Minsk II. Poutine fait le ménage à ses frontières. Même sans soutenir le régime des oligarques russes, il sera possible de les remercier de vider les ordures et les poubelles de l’Ukraine et d’avoir jeté aux orties les belles promesses américaines, de Biden notamment.

    Les blablas consécutifs à l’intervention de l’armée russe concernent de prétendues « sanctions » qui cache qu’en fait l’Occident, les Etats-Unis et surtout l’OTAN avec ses colonies européennes ont laissé tombé l’Ukraine comme un fruit pourri et sa population avec.

    Comme plus ou moins pressentit, ils n’interviennent pas !! Et n’interviendront pas !!

    Ils laissent faire Poutine et son armée tout en le mettant à l’amende et trépignant de rage.

    Comme les USA avec ses vassaux ont refusé de donner des garanties de non-agression, les Russes en ont tiré les conséquences logiques qu’ils avaient les mains libres de mettre de l’ordre à leurs portes.

    L’impérialisme dans toute son horreur.

    Mais, le boomerang n’est pas encore de retour...



  • jefresi 17 février 19:26

    @eddofr
    Un QRCode avec le numéro de Sécu permet l’accès à de nombreux fichiers de données qu’ils soient de santé, de police, de banques... etc aux personnes autorisées.



  • jefresi 16 février 11:24

    « ... le vaccin « Pfizer » est « le plus grand coup d’Etat de marketing de l’histoire des produits pharmaceutiques américains ». »

    Il est plus juste de dire : « le vaccin « Pfizer » est « le plus grand racket de l’histoire des produits pharmaceutiques américains ». »

    Sans compter les autres acteurs concourant à ce racket.

    Au fait, pourquoi continuer à vouloir produire à tout prix des jus de citron ?



  • jefresi 14 février 10:18

    Le covidisme n’est pas une affaire de fous. C’est la création d’un marché artificiel de produits chimiques profitable par le biais de Etats.

    Les produits répandus sur le marché avec l’aval des gouvernants répond uniquement aux besoins d’entreprises de réaliser des profits quel que soit le contenu des produits surtout lorsqu’ils ont peu ou pas d’utilité. La propagande est le support et le soutien de ces marchés artificiels pour les faire accepter.

    Les marchés artificiels d’Etats ont le grand avantage de ne pas être soumis au consentement du consommateur, mais de lui être imposé de force. Les exemples sont multiples et variés et servent des intérêts puissants.

    Parmi les derniers, le remplacement des poches plastiques par du papier (plastifié), les masques anti-covid, les tests covid et quelques autres au hasard : les détecteurs de fumés, les ronds-points, les gilets jaunes et triangle rouge, les lampes à incandescence par des LEDs.... et dorénavant la chasse au plastique !



  • jefresi 14 février 09:32

    @Jacques-Robert SIMON
    L’effet de champs était connu depuis pas mal de temps auparavant dans les conducteurs. Le transistor à effet de champs semble avoir été découvert dans les années 1920. Inutilisable à l’époque des premières lampes électroniques, il fallut attendre le début des années 1950 pour voir apparaître le transistor bipolaire. Celui-ci est dorénavant relégué au second rang de nos jours, alors que le transistor à effet de champs est très largement utilisé y compris dans les transistors quantiques.



  • jefresi 14 février 09:18

    L’intelligence artificielle est une propagande pour simplement dévaloriser l’humain dans son exploitation capitaliste et ainsi le soumettre plus intensément à l’exploitation de son travail.

    L’intelligence artificielle ne fait que reproduire les algorithmes sociaux existants y inclus les biais, les travers, les raccourcis, les jeux et enfin les conneries sociales. Un joyeux bazar profitable.

    L’informatique et notamment les bigdatas ont la prétention d’enfouir dans les réseaux de mémoire les connaissances des hommes. Travail aussi vain que celui de remplir d’eau de mer un trou dans le sable d’une plage. Cette expérience d’enfant est salutaire pour le respect de la pensée.

    Quoi ? Les connaissances s’évanouissent ?



  • jefresi 11 février 13:25

    @yakafokon
    « Le crime de guerre et l’épuration ethnique, c’est très mal vu, côté russe ! »
    Oh là ! Déjà oublié les guerres de Tchétchénie ! Les déportations en masse des Tchétchènes, déjà, des Tatars, des opposants, des malades « mentaux » etc... ?



  • jefresi 11 février 13:18

    "Il n’y aura pas de vainqueurs" ?

    Donc il n’y aura que des vaincus sauf pour les fournisseurs d’armes et autres babioles militaires qui voient déjà leurs poches se gonfler !

    Le gouvernement Ukrainien est aux abois. Il suffoque. Un geste doit avoir lieu pour lui éviter d’étouffer sous les intenses pressions impérialistes et tenter de respirer un peu. Il est écrasé sur l’enclume comme un fer rougi et le marteau de l’Occident voudrait frapper un grand coup. L’enclume encaissera le choc, le manche du marteau se cassera, le fer sera tordu, la masse du marteau tombera au sol dans un fracas épouvantable.

    A l’instar du traité de Versailles, les accords de Minsk sont inacceptables, car imposés par les grands impérialismes à leurs avantages, à l’Ukraine alors vaincue militairement. Sauf à l’exterminer, tout vaincu peut remettre en cause sa défaite. Sans approuver le cours guerrier et fasciste du gouvernement de Kiev, sa propension à retrouver l’intégrité de son territoire est légitime, mais de là à considérer les rebelles de ces contrées comme des ennemis à détruire systématiquement, apparaît comme le prochain génocide possible en Europe.

    Les pays impérialistes sont à la manœuvre pour soumettre ce pays à ses visées d’exploitations non seulement de ces ressources matérielles, mais à exploiter la main d’œuvre à vil prix concurremment à celles des pays de l’Europe, y inclus celle de la Russie. Le recours à la guerre, même courte, est un des moyens que peut choisir les impérialistes pour infliger une défaite politique au prolétariat en Europe. En effet, si le prolétariat ne bouge pas ou peu et laisse faire, une destruction de ses conquêtes sociales est à anticiper. Désiré par l’oligarchie financière ce but pourrait, toutefois, rencontrer une résistance au-delà de sa volonté.



  • jefresi 10 février 20:03

    Le Dr. salem alketbi est vraiment sympa quand il parle du chaos généré par son donneur d’ordre.

    Au fait, combien touche-t-il de la CIA ou MI5 lorsqu’il publie une de leurs provocations ?



  • jefresi 10 février 14:06

    Rakoto-ramène-sa-fraise applaudit avant l’heure les choix de son maitre.

    Après les joies folles des escrologistes qui plantent des forêts de ventilateurs et des carreaux de silicium voici la nouvelle ère des centrales nucléaires vertes, toujours aux frais des contribuables.

    Après avoir perdu les savoir-faire de la construction des centrales actuelles, à présent, les élites financières veulent en créer d’autres avec de jeunes ingénieurs... formés aux montages financiers. Si elle a lieu, la relance de ces nouvelles centrales, dorénavant vraiment « vertes », à partir d’une centrale expérimentale en cours de construction, non expérimentée et percluse de défauts de fabrication, annonce par avance un fiasco pour les contribuables, mais pas pour les artistes de la finance.

    Le maitre de Rakoto-cabot-braillard n’en n’a cure puisque tôt ou tard son maître disparaitra des écrans qui ne sera ni responsable ni coupable de quoique se soit.



  • jefresi 10 février 12:24

    Et maintenant l’humanité, enfin une bonne moitié, est devant la question du SIDA du COVID. Les effets des vaccinations sont l’oeuvre avec des élixirs prophétiques d’un ARNm messager de la mort dans les entrailles.

    Si le combat de Montagnier était juste et indispensable, il fut malgré tout avec quelques autres, bien seul. Son décès révèle simplement que son combat ne peut être que le sien. Il est aussi celui de ceux de son entourage et plus largement un engagement social à trouver les voies de rompre avec le régime économique de la course aux profits.



  • jefresi 9 février 11:41

    Un article qui sent les Verts et leurs délires forestiers de ventilateurs et de l’agriculture de plaques de silicium.



  • jefresi 9 février 11:05

    @Lynwec
    Le doute certes, mais douter peut aussi dire que le sujet peut ne pas avoir d’intérêt pour le douteur et laisse traîner passivement son doute sur son chemin de vie.
    Mais douter de quoi ? De soi, de ses euhmotions, de ses sens ? Ou bien douter du réel extérieur à soi, du concret ?
    Par contre, s’emparer du sujet du doute, mettre ce sujet sur la table de dissection, le disséquer, rechercher les relations entre les parties isolées, comprendre les lieux de son doute, critiquer l’objet de son doute, critiquer son doute, puis synthétiser pour tenter de reconstruire l’objet de son doute aboutit généralement à la certitude que son doute est sans objet.



  • jefresi 8 février 11:04

    En attendant la réponse, depuis 2014 la situation des séparatistes de l’Ukraine n’est pas gratuite en vie humaine. C’est une guerre larvée faite de coup de mains, de tir d’armes légères voire de canons.

    La situation problématique de cette partie de l’Ukraine devra un jour être éclaircie et la force des armes ne fera encore qu’approfondir plus les ressentiments des populations du Dombas envers le gouvernement de Kiev qui est, quoi que l’on dise, à l’origine de cette situation.

    En effet, pourquoi y a-t-il eu une scission dans cette région ?