• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de krolik



  • krolik krolik 25 mai 2011 10:41

    Parce que cela serait faux.
    Pour obtenir des effets tératogènes sur l’homme il faut des débits de dose très forts à un moment précis de la grossesse.
    Mais là visiblement vous avez décidé de ne rien vouloir comprendre et de continuer dans la propagande suscitant des réactions directes : photos donnent conclusions immédiates, tout à fait dans la méthode de Léni Riefensthal.
    Surtout ne pas chercher à comprendre les origines et les implications.
    Mais ce que j’ai écris je l’ai écrit pour les « taiseux », ceux qui passent, qui lisent mais qui ne postent pas.. Ils veulent seulement se faire une idée..
    Alors que je veux les faire réfléchir, ce que vous voulez éviter visiblement avec des raisonnements faux à la base.
    @+



  • krolik krolik 24 mai 2011 23:03

    @L’auteur,
    ce n’est pas correct de mettre en évidence des photos et entraîner les lecteurs à conclure directement. c’est de la technique à la Leni Riefenstahl. !! Propagande.
    A l’époque de l’URSS, il ne naissait aucun enfant avec malformation génétique, impossible de trouver la moindre trisomie 21 sur toute l’URSS.
    Pour la simple et bonne raison que du fait du dogme de la priorité à la production il fallait que chacun puisse travailler. L’URSS, parapdis des travailleurs n’était pas un monde de « bisous-nours » !!
    Les naissances se passaient dans des maternités fermées, la parturiente était rasée,aseptisée, et aucune visite autorisée, pas même le mari ; fenêtres hermétiquement closes.
    Le mari pour voir le bébé devait téléphoner à son épouse, elle lui donnait par téléphone le numéro de la chambre affiché à la fenêtre, et lorsque le mari venait il envoyait des gravillons contre la fenêtre pour attirer l’attention de sa femme. A ce moment l’épouse nouvelle mère pouvait lui faire voir le bébé par la fenêtre (sans l’ouvrir bien sûr).
    Alors comment surveiller ce qui se passait à l’intérieur des maternités !!!!
    Mais à partir de la chute de l’URSS en 1991 les méthodes ont changé, les toubibs se sont mis à ranimer tous les nouveaux-nés.
    Et là ils ont commencé à en avoir beaucoup, et plus que chez nous !
    Pourquoi plus que chez ? Tout simplement parce qu’à l’Ouest au troisième mois il est pratiqué une première échographie, si cette échographie conduit à une doute grave, il est pratiqué une amniocentèse sur le génome du fœtus. Et là les parents sont mis en face de leurs responsabilités.
    Personnellement j’ai eu à connaître deux cas proches qui se sont terminées par des IVG.
    Mais en ex-URSS ils n’ont pas le matériel de suivi, échographie, amniocentèse, donc ils ont plus de cas « monstrueux » que chez nous.
    Nous sommes mal équipés pour recevoir ces enfants, mais eux ne l’étaient pas du tout du fait de non antécédents historiques expliqués plus haut.
    Alors ils ont tout mis sur le dos de Tchernobyl.
    Et l’on a vu ces collections de photos sortir.
    Les occidentaux se sont laissés attendrir dans un premier temps et puis des recherches ont été entreprises et l’on est arrivé aux conclusions que je viens de vous donner.
    Même la Criirad a retiré de son site toute référence à ces monstruosités.
    Alors qu’en plus il y ait des malformations dues à des intoxications aux métaux lourds c’est très possible…
    Dans le même style on peut se pencher sur le cas de la Roumanie. Là, la politique de Ceausescu était de vouloir multiplier la population roumaine par quatre en 20 ans, il avait fait passer une loi en 1977 qui se devait d’obliger les ménages à avoir cinq enfants !! Les accoucheurs avaient des primes pour toutes les naissances « vivantes ».
    Et à la chute du « Danube de la pensée » il a été trouvé 100 000 enfants atteints de malformations croupissants dans des orphelinats-mouroirs. L’horreur la plus complète.
     Vous auriez du monter ces enfants roumains en précisant que comme ceux que l’on peut voir dans les bocaux du musée Dupuytren rue de l’école de médecine à paris.. ces malformations n’ont rien à voir avec le nucléaire.. les bocaux remontent au XIXème et XVIIIème siècle..

    Vous auriez u préciser que pour les photos ces enfants ont été rassemblés en provenance de toute l’Ukraine, que ce soit de Marioupol, Donetsk, Karkhov, villes de l’est de l’Ukraine qui n’ont jamais vu passer le « nuage ».
    Il y a eu une photo qui a longuement traîné d’une malheureuse gamine hydrocéphale, une image à faire pleurer.. Qu’est-ce que l’on en concluait ? Saloperie de pollution nucléaire !!
     En Occident lorsque qu’un telle malformation est détectée est si pas d’IVG on met un cathéter entre la base du crâne et le péritoine, et l’on peut arriver à complètement limiter les effets désastreux de l’hydrocéphalie et ne plus voir ces images horribles.
    Donc le scientifique sans pitié en conclu que la science médicale soviétique en matière de traitement d’anomalies génétique était nulle ... !!

    Vous auriez pu signaler tout cela..Puisque vous êtes sensé supporter ces photos, donc bien connaître loeurs origines etc..etc..
    Dommage.
    Mais Leni Riefensthal veille toujours semble-t-il !
    @



  • krolik krolik 30 avril 2011 13:51

    @JL
    mais lorsdqu’une conviction ne s’appuie sur aucun fait scientifique, et ne s’appuie que sur un dogme, ça devient une religion
    Plutôt que d’essayer de décridibiliser ceux qui ne sont pas de votre avis en utilisant la commisération essayer plutôt de donner unr motivation scientifique à l’expertise de la criirad sur les bords de la techa comme expliqué plus haut..
    C’est simple...
    @+



  • krolik krolik 30 avril 2011 11:16

    @eric

    En fait quant à l’établissement d’une religion je me réfère surtout aux analyses de Mircéa Eliade dont j’ai suivi les cours à une époque déjà lointaine.
    les religions athées comme le Communisme, l’antinucléarisme prend la suite de ce genre de religion.
    @+



  • krolik krolik 30 avril 2011 02:16

    Mais je ne parle pas de la secte des antinucs, je parle de la religion, c’est tout de même le niveau en dessus.. !! Une religion veut sauver le monde alors qu’une secte ne veut sauver que ses adeptes qui paient.
    Ce n’est en rien dégradant que d’adhérer à une religion, d’ailleurs vous semblez être en pleine forme.

    Bien sûr on peut dire que quelques grands prêtres comme Hulot ou Arthus Bertrand utilisent des moyens à la Leni Riefenstahl.. Faire de belles images, parler d’une voix douce à l’oreille des grenouilles.. et faire prendre cette technique à la Goebbels pour une mission politique..
    Là ça tombe un peu dans la secte.. mais les religions ont des schismes c’est bien connu.


    Vous avez une bonne mémoire à reparler des eaux gazeuses du Massif central.. Mais vous oubliez les exploits de la Criirad sur les bords de la techa, pourtant c’est un documentaire de laure Noualhat qui avait fait beaucoup de bruit à l’époque, puisqu’il accusait la France de laisser des déchets à Tomsk après ré-enrichissement.. C’est très surprenant que vous ayez oublié ce morceau chois de l’antinuclérisme ignorant et de mauvaise foi.
    mais je suis toujours preneur, acheteur d’une analyse de la criirad portant sur les eaux gazeuses du massif central. ce que la Criirad avait refusé de faire, souvenez vous.. argumentant que les eaux minérales relevaient d’une réglementation du ministère de la santé et pas l’eau de « conduite » donc non comparables.. La crirrad devrait faire poser des panneaux indicateurs sur les stocks d’eaux minérales proposées à la vente dans les supermarchés.. ici eau radioactive...très bonne pour la santé..ou très dangereuse pour la santé, ou à n’acheter que si vous avez un suivi médical spécifique par un médecin thermaliste..

    Mais si vous croyez que vos commentaires pirouettes vous donnent de la crédibilité sur un sujet sérieux.. il n’y a que vous pour le penser..
    @+



  • krolik krolik 29 avril 2011 15:40

    Pour créer une religion il faut rentrer dans un nouveau « temps sacré ».
    Le temps sacré se caractérise par sa répétitivité, le cylce des saisons, des fêtes carillonnées..
    Mais comme on ttombe vite sur le problème de la poule et de l’oeuf.. Qui était avant la poule ? Qui était avant l’oeuf il faut une histoire, une génèse, un mythe, qui explique l’origine du nouveau temps sacré et après le mouvement de balancier du temps sacré de la nouvelle religion s’enclenche tout seul.
    A l’origine je crois qu’il faut remonter à la rencontre de Mr Mac Taggart avec les forces navales française dans le Pacifique, où Mac Taggart a perdu un oeil dans l’affrontement.
    Mac Taggart un fondateur de Greenpeace est devenu un fondateur de l’antinucléairisme, en fait un fondateur de l’industrie nucléaire française. L’industrie nucléaire américiane, russe ou japonaise importe asse peu,. Curieusement l’aspect militaire, les essais atmosphériques ont été oubliés rapidement car arrêtés, bien que les retombées toujours présentes, mais les antinucs glissent sur le sujet comme ils glissent sur le sujet de la reconstruction des villes japonaises bombardées.
    Après cela dans le cadre de la lutte contre l’industrie frnaçaise, il y a eu des martyrs.. Par exemple le type qui s’est fait tuer lors d’une manif contre SPX, puis le gars qui s’est fait couper en deux par un train alors qu’il s’était attaché aux rails..
    Lorsque les EAU ont décidé de passer commande de quatre centrales à la Corée su Sud, personne n’est allé manifesté en Corée contre l’industrie coréenne, alors que les antinucs se sont félicités que l’industrie française perde le contrat.
    Ce n’est donc pas de l’antinucléarisme c’est de l’anti industrie française. qu’ils gardent comme fondement de la théologie.

    Hier j’écoutais à la radio une interview de l’auteur du bouquin : « L’écologie en bas de chez moi » , intéressante, c’est un diplômé de l’Ecole Centrale et il a des mots « mordants » sur les écolos de circonstance à la Nicolas Hulot ou YABB, il fait d’intéressant rapprochement avec la technique de Len Riefensthal, la cinéaste qui a inventé le reportage moderne que ce soit pour les JO de 1936 à Berlin, ou par le film « La volonté d’un homme ». On fait de belles images, des apparences de surface, et, on en profite pour instiller de l’idéologie religieuse.
    J’ai troyuvé ce rapprochement tout à fait sain. La puissance magique des « grandes manifestations », des « communions »..
    @+



  • krolik krolik 29 avril 2011 12:27

    @joletaxi,
    Mais le Saint office est officiellement religion déclarée.
    A ce moment je n’ai rien à dire.. la religion c’est la religion, ça ne se discute pas.
    Ce qui me gêne avec les antinucs c’est qu’ils ont tous les attributs et les caractéristiques
    d’une religion mais qu’ils refusent de la déclarer officellement.
    Ils veulent « sauver » tout le monde y compris ceux qui ne demandent rien, ils répètent à l’infini les mêmes psalmodies, les mêmes schismes
    Ils préfèrent truander des rapports plutôt que d’afficher leur religion.
    Vous avez du lire ce que j’écris réguulièrement en commentaire de « l’expertise » de la Criirad sur les bords de la Techa.. de l’enfumage complet..
    @+



  • krolik krolik 29 avril 2011 12:11

    @Ubick
    Dans tous les cas, je préfère nettement habiter très près d’une centrale nucléaire plutôt qsu’en aval d’un barrage, il n’y a pas photo.
    Au moins s’il y a un problème sur la centrale on peut ficher le camp, tandis qu’un barrage qui lache.. l’affaire est pliée.
    A propos vous avez vu la méthode russe de sortir les tripes de leurs centrales ?
    Je vous mets ici un florilège de photos sur la catastrophe d’Août 2009 qui est passée pratiquement inaperçue des médias bien qu’il y ait eu 74 morts instantanés, plus qu’à tchernobyl !!
    http://www.boston.com/bigpicture/2009/09/the_sayanoshushenskaya_dam_acc.htm l
    Que vous soyez antinuc ne change rien à l’affaire de la dangerosité réelle des différents moyens de production d’énergie.. les chiffres sont là..
    @+



  • krolik krolik 29 avril 2011 01:01

    @par orion
    Et vous croyez que ce genre de message apporte quelque chose d’intéressant à la discussion ?
    Faites vous Grand Prêtre à kla suite de l’auteur Gourou invétéré du catastrophisme !
    @+



  • krolik krolik 29 avril 2011 00:22

    @L’auteur,
    Vous dîtes que l’élément le plus toxique connu est le plutonium !!!!!????

    A titre indicatif, pour recevoir un équivalent de dose de 1mSv, ce qui est parfaitement supportable, il faut s’arranger pour ingérer environ soit (Pradel et al.,2002)

    - 800 Bq de polonium 210

    - 4 000 Bq de plutonium 239

    - 4 500 Bq de thorium 232

    - 22 000 Bq d’uranium 238

    - 76 900 Bq de césium 137

    - 55 000 000 Bq de tritium

    Valeurs tirées de la Directive radioprotection publiée au JO de l’Union Européenne le 29/6/1996.
    Le polonium 210 est 5 fois plus radiotoxique que le 239Pu. Et du polonium, descendant de l’uranium, il y en a de partout à raison d’au moins 5000Bq/m2. ,Il retombe sur la sol avec la décompostion du radon.
    le polonium c’est très dangereux, Litvinenko en est mort à Londres, empoisonné.
    D’autre part le 239Pu est un élément que l’on trouve naturellement sur Terre.
    L’action des rayons cosmiques sur l’uranium naturel fait qu’il y a production constamment de 239Pu sur environ 1 mètre d’épaisseur (limite d’action des rayons cosmiques) et vous en retrouvez une quinzaine de Bq dans le mondre pot de fleurs sur votre balcon.
    Rien que sur le territoire français continental, sur 1 mètre d’épaisseur il doit y en avoir environ 9 tonnes.. une paille !!
    En sus de quoi il y a eu les retombées des essais atmosphériques toujours présentes.
    Donc lorsque l’on annonce du plutonium à raison d’environ 0,5Bq/m2 sur le territoire de la centrale Japonaise...On est dans le tout à fait « normal ».
    Arrêtez de rajouter du catastrophisme pour rien, la situation est déjà assez grave sans qu’il soit nécessaire d’en rajouter.

    Vous pourriez dire que lors du séisme au japon il y a un barrage-poids contenant 1,5km3 d’eau avec une hauteur de digue de 18 mètres. ce barrage a lâché et il y a eu 8 morts..Ils ont eu de la chance.. ou de la machance d’être en -dessous..
    l’hydraulique ça ne pardonne pas, c’est illico.
    A ma connaissance il n’y a pas eu de mort à Fukushima du fait de la radioactivité.
    Il faudrait se poser la question de la tenue au séisme du barrage de Serr-Ponçon par exemple..Et enclencher quelques manifestation contre l’hydraulique qui ne pardonne rien.
    Ce ne sont pas les habitants de Fréjus qui me contrediront.
    @+



  • krolik krolik 28 avril 2011 23:39

    @L’auteur,

    Vous ne regardez même pas les interventions de la Criirad dans les documentaires d’Arte antinucléaire ..
    Vous êtes vraiment d’une mauvais foi insigne.
    Mais soyez sûr que tant que vous parlerez de la Criirad je vous remettrait le couplet fazmeux de leur intervention.

    Et le Bandazhevsky insaisissable.. c’est bien lui, l’une de vos principale référence scientifique !
    Mais créez officiellement votre religion antinuc et vous n’aurez plus de problème avec la science..

    @+



  • krolik krolik 28 avril 2011 23:02

    A propors des énergies « propres », c’est à dire celles qui font le moins de morts et de blessés par TWh produit, je vous mets ici la répartition des morts par type d’énergie, ramenés au TWh pour que cela soit comparable.
    Le pétrole, la gaz, le charbon, la tourbe, le nucléaire..
    Histogramme repris d’une étude suédoise publiée il y un mois ou deux.

    En ce qui concerne les « gens biens » que je fréquente.. je peux vous repasser des adresses, ça vous changerait de l’équipe fumeuse bandazhevsky / famille Nesterenko.
    Vous saviez que Bandazhevsky devait faire une conférence à Paris pour le 26 avril.. mais il a disparu une fois de fois sans crier gare.. c’est son propre d’homo soviéticus !

    Mais vous ne lm’ewpliquez toujours pas le comportement du type de la Criirad sur les bords de la Techa pour le compte de Arte ..
    Vous seriez donc d’accord qu’à la vue de ce coùmportement , surprenant, en dehors de toutes rgèle, dangereux. pour lui et les autres, il serait urgent de virer ce type sans indemnité pour faute professionnelle grave mettant en danger le vie d’autrui..Importation illégale en France de déchets radioactifs..
    reconnaissez que c’était un « must » dans la connerie antinuc !
    @+



  • krolik krolik 28 avril 2011 21:43

    Aujourd’hui j’ai eu l’occasion de contacts avec des toubibs bossant à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif, institut spécialisé dans les traitements du cancer..
    J’ai pu avoir une discussion très libre avec quelques spécialistes sur les évènements d’actualité dont le nucléaire et les réactions médiatiques.

    Avez vous jamais eu l’occasion d’une telle rencontre ?
    Cela devrait vous intéresser car vous apprendriez à quel point, le genre d’article que vous écrivez, vous et quelques autres, les Kempf du monde. ;etc..sont tenus pour de la désinformation.
    Vous êtes vraiment considéré comme des petits rigolos pitoyables par les spécialistes du cancer, racontant n’importe quoi histoire de vendre de la frousse.

    D’autre part, je parle à votre égard de religion antinuc, car une religion veut sauver tout le monde, même ceux qui ne demandent rien, alors qu’une secte ne veut sauver que ses adeptes qui paient..
    Les gens qui travaillent dans le nucléaire n’ont jamais voulu sauver personne, ils veulent seulement produire de l’énergie abordable, en quantité à tout instant et propre..

    @+



  • krolik krolik 28 avril 2011 09:44

    En ce qui concerne Bandazhevsky c’est un sacré enfumeur, typiquement un homo soviéticus qui a même réussi à se brouiller avec la Criirad.
    Vous citez feu Nesterenko.. Mais vous oubliez d’aller jusqu’au bout de son raisonnement avec les 20 millions de morts annoncés sur la zone en 22 ans..
    Et le papier de L’Académie des Sciences de new York qui reprend le fameux tandem Bandazhevski-Nesterenko.. revu ’au « doigt mouillé » pour arriver à 985000 morts.. c’est pas beau ça !! Tout dans le doigt mouillé et le sens du vent..

    Que l’on adhère à la religion antinuc, j’en accepte tout à fait le principe, je respecte les religions. Mais il n’est pas besoin de truander des études pour donner une coloration scientifique à une religion, une religion c’est au-dessus de cela.
    Le truandage des papiers, ça c’est détestable..
    Et répéter ce genre de pseudo référence à loisir c’est maigre comme argumentation, ça dévalorise l’antinucléarisme.
    Visez en -dessus de la ceinture..
    @+



  • krolik krolik 28 avril 2011 01:26

    Devant cette avalanche d’articles qui racontent toujours la même chose, les mêmes bêtises..
    Que voulez vous dire ?
    Raconter la même chose aussi ?
    Vous citez les zozos de la Criirad en référence, alors je vous remets le texte.. !
    Il y a un an Arte a proposé un documentaire de Laure Noualhat de « Libé » sur les déchets radioactifs.
    Documentaire mémorable par certains passages.
    Enquêtant sur des pollutions nucléaires dans l’Oural, sur la rivière Techa, suite à différents accidents nucléaires historiques. On voit un technicien Criirad gambader avec un compteur Geiger à la main.
    Il est sensé se balader sur un terrain fortement contaminé. Dans ce cas la moindre des choses est de porter des sur bottes en plastique et une blouse, pour que tout cela puisse ensuite aller dans les déchets nucléaires à retraiter (incinérer-ça se fait- ou laverie spécialisée) cela a surtout l’avantage de ne pas contaminer le voisinage avec ses vêtements et ses chaussures. Point de tout cela. Il ne porte pas de dosimètre, il ne sait pas s’il se fait griller ou non. Il déplace son compteur un peu n’importe où, au sol, plus haut. Alors que lorsque l’on fait une telle mesure il y a une hauteur réglementaire à adopter de telle façon que l’on sache de quoi on parle, en principe c’est 80cm la hauteur des gonades, les parties les plus sensibles aux radiations. Son compteur grésille à fond, l’aiguille est à saturation. Lorsque l’on emploie un voltmètre, on règle le calibre sur une valeur adéquate, si l’on veut mesurer du 240 volts, on se met sur le calibre 600V, et pas sur le calibre 20V, sinon on ne mesure rien. C’est ce qu’il fait, le compteur n’a pas le bon calibre, le technicien ne peut rien mesurer. On voit que l’aiguille est dans le rouge !! Terrible, atroce.. !Sauf que le rouge en question ça ne sert uniquement que pour vérifier la charge de la batterie de l’appareil. Enfin de l’enfumage complet du pauvre téléspectateur.
    Le technicien fait un prélèvement de terre, il faut cela à mains nues, alors que la moindre des choses serait de mettre des gants. Il met son prélèvement dans un emballage qui n’est conforme à aucun standard. Et il exporte cela de France en Russie, sans demander aucune autorisation. L’importation de déchets nucléaires est interdite en France, c’est la plus grosse amende prévue par le Code Pénal dans les 8 millions d’euros.
    Arrivé dans son labo du côté de Valence il ressort son prélèvement à mains nues pour analyses. Et là il trouve des becquerels de césium.
    Mais que devient son prélèvement ? Le remet-il à l’ANDRA comme la Loi le prévoit ? Ou ce prélèvement va-t-il constituer un élément dans un stockage pirate de déchets nucléaires hors du contrôle des autorités, ou finir dans un fossé du coin ? 
     
    Mais je vais terminer avec l’histoire fabuleuse du type de la Criirad qui importe des déchets nucléaires en France en provenance de l’Oural.
    Il faut savoir qu’il y a une réglementation européenne sur lla radioprotection, c’est la directive de l’UE publiée au JO de l’UE le 29 juin 1996 (114 pages je peux vous la mettre à disposition), 10 ans après Tchernobyl (les rédacteurs ont fait attention à ce qu’ils écrivaient...), la synthèse de 60 années de recherches en radioprotection et de milliers d’études dans le monde.
    On peut disposer chez soi, sans déclaration particulière 10kBq de césium 137 à condition que la concentration de ce radioisotope soit inférieure à 10kBq/kg. Et comme cela il y un tableau qui donne les valeurs max admissibles, isotope après isotope. Heureusement qu’il y a une limite inférieure à la déclaration, ça permet d’avoir chez soi un réveil matin avec des aiguilles phosphorescentes, ou un morceau de granite breton.
    Si l’on reprend la vidéo de l’émission de Laure Noualhat, et que l’on estime la quantité de terre/boue prélevée, de l’ordre à vue de nez de 2 kg, avec une concentration de 4kBq/kg..
    Soit inférieur à ce qui peut être assimilé à un déchet.
    Donc ce déchet sensé être ramené en catimini, ce n’était rien du tout !
    C’est de l’enfumage complet du péquin moyen. Ils instillent de la frousse dans l’esprit des téléspectateurs en même temps qu’ils déconsidèrent les scientifiques russes qui sont sensés ne pas avoir réfléchi à la question, ainsi que des Français et de l’AIEA qui sont en mission là-bas.



  • krolik krolik 17 avril 2011 00:34

    Et vous demandez un droit de réponse pour un article de journaliste qui confond les millions et les milliards d’euros pour la ligne fer rapide Lyon-Turin.

    Vous allez parler d’unités en physique dont vous n’avez aucune idée, mais vous y allez joyeusement.

    Vous ne corrigez pas.. Et vous faites une pirouette..

    Pitoyable/

    @+



  • krolik krolik 17 avril 2011 00:20

    Vous dîtes :« Par ailleurs, je n’aimerais pas être le décideur qui choisit de sacrifier des milliers de vies pour en sauver des millions, quel que soit le régime ! »

    Personne n’a jamais eu à faire ce choix.

    ZA Tchernobyl il n’a jamais été question de sauver des millions de vie, il a été question d’envoyer une trentaine de type sur la toit de la centrale #3 mitoyenne de l’explosée, pour enlever les débris et permettre à ce réacteur de repartir rapidement, ce qui a été faity dans les 24 heures. Car priorité à la PRODUCTION suivant le dogme Marxiste-Léniniste.

    D’ailleurs en remerciement de ce sacrifice au « système » ils ont été enterrés sous le mur du Kremlin.

    La relation à la Vie, à la Mort en Russie n’a rien à voir avec ce que l’on a chez nous en Occident. Impossible de juger des actions de Tchernobyl sans être imlbibé de la culture soviétique qui n’a rien à voir avec la nôtre.

    @+



  • krolik krolik 17 avril 2011 00:07

    Oh, les actionnaires du nucléaire qui veulent du pognon, c’est d’abord l’Etat, c’est à dire vous et moii..

    A ma connaissance EDF, CEA, AREVA appartiennent très majopritairement à l’Etat.

    Vous devriez pousser plus loin votre pasdtiche pour arriver à vous-même..

    Là c’est un peu court.

    @+



  • krolik krolik 15 avril 2011 19:02

    360rem/heure !!

    Le rem est une dose effiace d’avant 1985. 100rem = 1 sievert.

    Donc 360rem/ heure ça fait 3600 mSv/heure alors qu’en principe en France on ne doit prendre qu’un seul mSv/an pas par heure... en deux heures vous cuit par les rayonnements comme un poulet.

    C’est vraiment dangereux ces manchons d’éclairage sur les bouteilles de gaz..

    Ou alors l’auteur ne comprend rien à rien et balance des chiffres sans en comprendre les implications.

    On lui a déjà dit de prendre des cours au CNAM, ça relèverait un peu le niveau.

    @+



  • krolik krolik 7 avril 2011 09:24

    @JCM,

    La méthode du décompte des morts et blessés suite à un accident nucléaire est tout de même quelque chose de primordiale pour savoir de quoi l’on parle !! Et ça ne vous intéresse pas ... Pourtant je vous ai donné de braves pistes.

    Vous continuez à faire des ronds dans l’eau avec le chauffage électrique..
    Chacun a été libre de son choix.. le problème c’est que Mme Michu et son fils n’avaient pas la culture technique / physique suffisante pour évaluer l’intérêt ou non du chauffage électrique.
    Mais maintenant il y a remplacement des grille-pains par des PAC accompagné d’isolation.
    La PAC avec un COP de trois vous restitue un bon rendement grace à Carnot inversé su je puis dire. Mais on fait de la clim avec cela alors on consommera plus de courant l’été..
    Actuellement pour avoir le label de construction HQE (haute qualité énergétique) on peut installer des PAC, mais pas réversibles, car justement il ne faut pas consommer de courant l’été.. Ca marche sur la tête aussi cette réglementation.

    Mais pour revenir au niveau de la culture technique t scientifique de Mme Michu et de son fils, c’eszt un problème continu que de savoir quel est leur libre arbitre en tant que citoyens pour sortir ou non du nucléaire..
    Lorsque l’on voit les charges contre le nucléaire par les médias écrits ou télévisuels, on reste pantois de voir l’ignorance de la majorité des journalistes et la mauvaise foi de ceux qui comprennent un peu quelque chose.
    Et vous en tant que journaliste-citoyen sur AV, se disant « curieux » , votre curiosité se borne à aller dans le même sens, à enfoncer les portes ouvertes, et surout à ne pas vouloir se pencher sur des choses essentielles comme le décompte des morts et bnlessés suite à accident nuc.
    @+