• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Blé



  • Blé 7 juin 2018 06:02

    L’absence de démocratie de l’ Union européenne rajoute encore sur la pression des travailleurs, la finance n’étant pas disposée à partager le pouvoir avec ceux qui l’enrichit.

    Les salarié-e-s n’ont aucun contre pouvoir réel face aux pouvoirs de la classe possédante quelque soit le pays de l’Union européenne. Le plus grave dans cette histoire c’est qu’il est impossible de voir l’objectif de ces banques qui jouent au Monopoly avec les populations et les chefs d’états qui non seulement laissent faire mais facilite cet enrichissement qui est loin d’être naturel.



  • Blé 6 juin 2018 13:28

    Article intéressant et instructif.

    Dans un commentaire j’ai pu lire que ce qui nuit aux os et à l’organisme en général chez les adultes ce sont les produits laitiers. Le manque de vitamines D est certainement un problème mais de moindre mesure que les problèmes que posent les produits laitiers.

     J’ai pu constater une nette amélioration de ma condition physique le jour où j’ai réduit considérablement les produits laitiers. Je mange deux à trois fois par semaine du fromage au lait de chèvre ou de brebis, plus jamais de fromage au lait de vache.



  • Blé 6 juin 2018 13:11

    Tous ces sports qui garnissent les comptes bancaires d’une minorité ne peuvent réjouir que ceux et celles qui n’ont pas de problème de fin de mois dès le 15.

    Qu’est-ce qu’un joueur de tennis, un fouteux, un nageur, etc... vedette (grâce aux média) apportent à la communauté humaine ?

    Zidane ayant conscience de cela a fait quelques efforts financiers pour des associations caritatives et encore aujourd’hui, il montre un réel intérêt pour ce sport et surtout pour les gamins qui veulent le pratiquer. Mais à partir du moment où le fric s’en mêle ce n’est plus du sport c’est une économie qui exploite l’être humain aussi performant qu’il soit et qui accepte sa condition d’animal. La condition féminine des sportives n’est pas à être jaugée par rapport à la condition masculine des sportifs car les deux sont autant exploités l’un que l’autre et le plus grave ils semblent tout genre confondu aimer cela.



  • Blé 6 juin 2018 06:53

    Il y a trop de social en France mais par rapport à quoi par rapport à qui ??

    Au moment où j’ai pris ma retraite j’ai été sollicité par une mission locale pour travailler comme bénévole à la réinsertion professionnelle des jeunes. Je ne suis pas contre mais j’ai travaillé en tant que bénévole durant une bonne dizaine d’années. Je ne le regrette pas j’ai appris beaucoup de choses qui m’ont servie pour ma profession.

    Je ne fais plus de bénévolat car je n’en ai pas les moyens. Pour ce faire, il me faut aller en ville avec ma voiture, payer le stationnement et surtout après + de trente ans de pratique professionnelle, il m’aurait fallu subir une formation pour appliquer un programme qui n’a plus rien à voir avec ma profession.

    Résultat, je reste chez moi, je regarde la nature et les petits oiseaux, je bricole et surtout je laisse ce travail de bénévole à d’autres. Beaucoup n’ont pas encore compris que le bénévolat des années 2000 n’a plus rien à voir avec le bénévolat mais tout à voir pour exploiter un peu plus la générosité des gens qui ne prennent pas le temps de réfléchir. Pourquoi payer des gens alors que le travail peur se faire gratuitement ?

    Chaque année, la file de gens qui attendent des aides pour se nourrir s’allonge devant les portes des soupes populaires.
    Je veux bien être solidaire mais je refuse de faire la charité.



  • Blé 6 juin 2018 06:22

    C’est la classe dominante qui impose « sa langue » et ce n’est pas toujours pour être compris mais bel et bien pour accentuer son pouvoir.

    Je ne suis pas dans une entreprise mais il suffit de regarder les « pubs » à la télé pour comprendre que la langue française n’a pas la cote auprès des annonceurs. Dans certaines pub, il n’y a plus un mot en français. Il est vrai qu’elles ne sont pas destinées aux gens « d’en bas » (comment se payer un parfum de grande marque ou une voiture de luxe ?).

    La langue est le patrimoine d’un pays, le fait de la « disqualifiée » est beaucoup plus grave que ce que l’on peut imaginer car en quelques années elle servira ou sert déjà à « sélectionner » ceux et celles qui se plient facilement au pouvoir et que je sache, c’est juste ce que l’économie de marché a besoin. J’ai cru comprendre que des anglais n’appréciaient pas du tout le « globish », cette marmelade qui enlaidie cette belle langue.

     



  • Blé 5 juin 2018 13:35

    C’est une bonne idée que cet article au sujet des couleurs et des fleurs.

    Il existe des personnes qui n’aiment pas la nature mais elles sont minoritaires. Même le plus ours des ours humain aime sentir le parfum du muguet ou d’une jacinthe.



  • Blé 5 juin 2018 13:22

    Non , ce n’est pas le modèle oligarchique qui est en crise, ce sont les citoyens européens qui commencent à se poser des questions qu’ils ne se posaient pas et face à cela, les chefs d’état européens n’ont comme réponse « Mondialisation », cette espèce d’animal qui ne vient de nul part (le temps des infos dans les J T et les radio est pris par la météo, les résultats sportifs et quelques sujet de faits divers) pour le reste, nous avons droit à quelques secondes en économie, autant pour la politique, etc...

    Tout est en place pour que ce système oligarchique (sans parler de la corruption) reste en place longtemps. Les peuples n’ont pratiquement aucun moyens de se défendre (pas de contre pouvoir dans la 5ème république). La seule chose à faire pour se faire entendre, se sont des mouvements pacifistes mais de grandes ampleurs et grève générale.

    En ce moment il y a des grèves mais difficile de savoir où, les grandes surfaces ont du mal à s’approvisionner (affiche dans le magasin que je fréquente) mais personne a voulu me dire à quel niveau de la distribution (transports, etc...) il y avait des arrêts de travail. Je n’en ai absolument pas entendu parler dans les média.



  • Blé 4 juin 2018 06:03

    Il y aurait un peu moins de corruption à la tête de chaque état de la zone euro, (en Grèce en Espagne, et dans les pays où cela se sait moins comme en France par exemple) il me semble qu’il y aurait assez d’argent pour subvenir aux besoins basiques des populations européennes ce qui n’est pas le cas actuellement. L’union européenne ne peut pas avoir des exigences sur le plan économique (de plus en plus de pauvres et des riches toujours plus riches) sans qu’à un moment ou un autre ce système montre ses limites.

    Un détail qui en dit long sur l’avenir : en France pays le plus touristique du monde (parait-il) les habitants auront la joie et le plaisir de voir des touristes partout pendant que les habitants resteront sur le bord des routes à attendre un emploi et un revenu décent pour vivre, un logement et un système de santé digne de ce nom.

    Les élites politiques à la tête de l’union européenne et à la tête de chaque pays ont fait le choix de laisser tomber les populations des zones périphériques urbaines et rurales.

    Il faudrait regarder de plus près ce qui se passe au Portugal, le serrage de ceinture commence à se desserrer pour les travailleurs.



  • Blé 4 juin 2018 05:30

    La France championne pour organiser les « manques ».

    Manque de place dans les maternelles et dans les primaires d’où des classes surchargées

    Manque de place dans les collèges et lycées ou manque d’enseignants (des élèves peuvent ne pas avoir de profs pensant plusieurs mois).

    Manque de place dans les HEPAD

    Manque de place dans les hôpitaux publics

    Manque de place dans les transports en commun urbain

    Manque de place dans les formations continues

    Manque de place de personnels dans le système judiciaire

    Manque de place pour le stationnement des voitures en ville (vente de voiture mais elles doivent rester à la maison dans les zones urbaines, on nous dit de prendre les transports en commun)

    Manque de médecins dans les déserts médicaux en France

    Manque de logements décents pour tous

    Manque de crédits pour entretenir les rues et les espaces verts dans pas mal de petites villes

    Etc..., etc..., etc... .

    J’ai de plus en plus l’impression que tous les français ne vivent pas dans le même pays.



  • Blé 2 juin 2018 05:51

    Quand j’ai entendu les résultats des élections en Italie, j’étais certain que l’Union européenne viendrait remettre en cause la volonté populaire. On peut ne pas être d’accord avec les deux partis arrivés en tête mais le minimum d’une démocratie est de respecter le résultat des urnes ce qui n’est pas le cas avec les pays de la zone euro qui ne votent pas comme il faut.

    La France et les Pays Bas n’ont pas voté comme il faut au sujet du traité européen, les résultats ont été remis en cause et rien n’empêche la finance de continuer à s’en mettre plein les poches au détriment du plus grand nombre, le dépeçage de la Grèce étant la suite logique de l’idéologie ultra libérale imposée par les intérêts étasuniens.



  • Blé 1er juin 2018 06:20

    Ce n’est pas la classe moyenne qui décide qu’un joueur de tennis, un chanteur, un acteur, puissent gagner des mille et des cents pendant que dans les hôpitaux et les HEDAD le personnel court après le temps et le matériel. Ce n’est pas la classe moyenne qui décide que le retour sur investissement des rentiers augmentent chaque année au détriment des salaires.

    Qui a voté pour que le « roi » baisse les A P L de 5€ par mois ? Je n’ai pas souvenir d’avoir entendu cette proposition durant la campagne électorale du prince. Entre, le non dit, les mensonges et la propagande, le classe moyenne n’a pas beaucoup de moyens pour faire le tri au niveau des informations qui dégoulinent à longueur de journée.

    Est-ce la classe moyenne qui décide du verrou de Bercy (entre gens du même monde on peut s’arranger concernant la fraude fiscale), de l’absence de volonté politique pour contrôler les fuites fiscales et sanctionné les paradis fiscaux ? Est-ce la classe moyenne qui vote une loi au sujet du secret des affaires ? Qui s’occupe sérieusement de la corruption en France à tous les étages du pouvoir ?



  • Blé 1er juin 2018 05:55

    J’ai l’impression qu’il y a des gens qui découvrent le fil à couper le beurre.

    La régression sociale a commencé avec Pompidou quand il a dit la chose suivante : « La peur doit changer de camp », c’est à dire que ce ne sont plus les patrons qui doivent avoir peur des ouvriers mais les ouvriers qui doivent avoir peur du patronat.L’euro a permis d’atteindre cet objectif.

    Faut-il être de gauche ou de droite pour faire ce constat ? Non seulement le CAPITALISME détruit, casse, modifie la nature, l’environnement, la société, il lui faut et il lui faudra toujours plus.



  • Blé 31 mai 2018 07:03

    A mon avis la religion du fric actuelle a fait et fait toujours beaucoup plus de dégâts que l’église catholique sur le droit de vie ou de mort des individus qui sont soumis à la rentabilité économique sans qu’on demande la permission à qui que ce soit.

    L’Eglise catholique n’a plus le monopole de la morale bourgeoise. Il y a confusion entre ceux et celles qui se servent d’une religion (catholique ou autre) pour imposer leur pouvoir et leur morale qui n’ a rien de catholique ni de chrétien d’ailleurs.



  • Blé 31 mai 2018 06:45

    Il ne faut pas généraliser disent quelques uns et quelques unes mais la médecine telle qu’elle est pratiquée généralise à tout va. Avant de se rendre compte des effets secondaires sur une personne avec un médicament ou avec un vaccin, il se passe du temps et la souffrance durant ce temps ce ne sont pas les médecins qui la prennent en charge mais les patient-e-s qui doivent la subir.

    De plus en plus de gens se tournent vers des médecines dites douces car elles ont compris que toutes les maladies sont psychosomatiques mêmes ces maladies liées au mode vie que nous impose l’économie de marché : pollution, intolérance alimentaire, stress, fatigue chronique, etc...

    Une médecine dont on ne parle jamais et qui pourtant guérie d’une manière très efficace à travers le monde, ce sont les guérisons par voies spirituelles. Quand une personne guérit d’une sclérose en plaque ou d’un cancer ou encore de problèmes cardiaques, qu’elle se porte bien depuis plusieurs années sans rechute, cette personne se moque bien de ce que peut penser les gens « raisonnables », se moque de ce que peut penser la médecine officielle et tous les incrédules à ce sujet.



  • Blé 30 mai 2018 13:42

    Est-ce qu’une seule fois le système électorale a représenté le peuple depuis la 1ère République ?

    Depuis 1789, une fois que la bourgeoisie a enfin obtenu le pourvoir (ou un petit peu plus tard), la bourgeoisie a renvoyé le peuple à sa misère et au travaux et depuis, le peuple a juste eu la liberté de changer de Maître mais pas de joug.

    Notre avenir est déjà écrit aux U S A et en Angleterre, les pauvres sont tenus d’entretenir les riches et en plus de se débrouiller entre eux sans aide de l’état. Cerise sur le gâteau, pas un jour ne passe sans que l’on nous parle de pollution, de réchauffement, climatique, etc... pendant que les riches font construire des palaces, des bateaux de luxe, voyagent, consomment des tonnes de matière premières pour maintenir leur mode vie.

     En bref, il y a bien deux mondes qui se forment sous nos yeux, les laisser pour compte de la finance, de l’économie, de l’écologie, et la minorité pour qui tout va très bien. Ils ne risquent pas de se retrouver les pieds dans l’eau par une inondation rapide, d’avoir un toit arraché par une tempête ou un mini cyclone, voir le fruit de leur travail disparaitre en quelques minutes sous les giboulées, etc... les gens de cette minorité ignorent le réchauffement climatique.



  • Blé 30 mai 2018 13:13

    A partir du moment où les média dominants appartiennent aux multinationales et les journalistes font ce que les propriétaires de ces journaux veulent, aucun candidat de gauche ne sera crédible car il est vite fait bien fait descendu en moins de 2 mn.

    Je ne vote pas pour un individu mais pour son programme ce que la propagande essaie de faire oublier. Il n’y a pas d’homme providentiel, c’est ce que Mélenchon dit, hurle sur tous les toits. Mais on lui fait souvent dire des choses qu’il n’a pas dite et cela semble arranger bien du monde aussi bien chez les Insoumis que dans l’opinion plus générale.

     Qui a voté pour le programme de Macron ??? Et ceux et celles qui ont votés Macron étaient -ils la grande majorité ?

    La finance en France n’a pas l’intention de laisser vivre la démocratie, comme on peut le voir en Italie.

    Effectivement, il faut attendre encore avant que les gens comprennent que d’année en année, rien ne s’améliorera pour les salariés et encore moins pour leurs enfants.



  • Blé 30 mai 2018 12:51

    Il serait urgent de réfléchir à un phénomène particulier de la 5 ème république.

    Si on additionne ceux qui sont restés chez eux et ceux qui ont voté Le Pen,en gros cela représente les 3/4 des électeurs . Donc avec 1/4 d’électeurs qui ont élus Macron, il estime avoir toute la légitimité pour casser la société française.



  • Blé 30 mai 2018 06:01

    Mine de rien, l’exclusion, la concurrence, la remise en cause de la vie tout simplement fait son chemin, l’idée qu’il y ait des gens en trop imprègne les esprits.

    Cette maman a de quoi être désespérée. Elle voit que cette société a plein de fric pour organiser les jeux, gaspiller du fric dans des choses inutiles mais n’a pas de fric pour des enfants handicapés.

    Qui peut justifier qu’un ancien président de la République puisse coûter aussi cher aux contribuables alors que des enfants ne trouvent pas leur place dans notre société par manque d’argent ?

     Ma question est peut-être naïve et au ras des pâquerettes mais on est en droit de se poser des questions concernant l’utilisation de l’argent public. Giscard d’Estain, Hollande, Sarkozy , les députés à la retraite, etc... ont-ils vraiment besoin des millions qu’ils nous coûtent chaque année pour vivre sur le dos des contribuables ?



  • Blé 30 mai 2018 05:13

    @lloreen

    Vous résumez ce qu’est réellement le CAPITALISME. Sa seule idéologie, c’est la captation des richesses produites du plus grand nombre de travailleurs par une toute petite minorité qui détient les vrais pouvoirs, c’est à dire la monnaie et l’économie comme l’ont fait les ricains en leur temps.

    Propagande, désinformation, mensonges ont permis de construire cette Union européenne en dehors des peuples. Cette union est d’abord l’union des capitaux, des multinationales et des paradis fiscaux .

    Aucun pays de cette Union n’échappe à la corruption, combien coûte t-elle chaque année ?

    Un exemple de ce cette propagande. Woerth est interrogé sur l’entrée de l’argent non justifié de la campagne électorale de son ami Sarkozy. Automatiquement, Mélenchon qui a déjà rendu des comptes en longueurs et en largeurs fait aussi la manchette des journaux pour « vérification ». Dans le même temps, on ne sait toujours pas d’où vient l’argent de la campagne électorale de Macron.



  • Blé 28 mai 2018 13:34

    Le terrorisme religieux jusqu’à présent a rendu pas mal de services au terrorisme économique.

    Quand Trump met son ambassade à Jérusalem et menace les entreprises européennes si elles osent commercer avec l’ Iran, comment appeler ce comportement ? 

    Avant d’accuser le terrorisme de ces crétins de Daech, il faudrait aussi accuser le terrorisme économique qui pèse sur toutes les populations du monde d’une façon directe (avec Trump) ou indirecte avec les mafias internationales qui s’enrichissent avec les armes, le trafic humain et la drogue.