• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Blé



  • Blé 28 mai 2018 13:11

    Je suis tout à fait d’accord avec l’auteur de cet article et de son analyse.

    On ne peigne pas une tête d’œuf, ce qui veut dire en clair qu’il se passe pas mal de choses innovantes en France mais ces choses innovantes ne passent pas par les média classiques.

    Parallèlement à la grande distribution, on voit de plus en plus d’agriculteurs, d’éleveurs de producteurs laitiers se mettre en coopérative pour vendre leurs produits directement de la ferme aux consommateurs. Les prix y sont un peu plus élevé mais vraiment pas beaucoup plus élevés et la marchandise est de 1er choix. Il y a un autre avantage, quand on va dans ces boutiques ou ces locaux, on achète rien d’autre que ce que l’on a besoin.
     D’autre part, les gens jettent de moins en moins d’objets (vêtements, jouets, outils,etc..., pour réparer, recycler, transformer, et les gens au sein de ces lieux se rencontrent, se parlent, discutent, s’informent, comparent, se posent des questions, bref, commencent à se ré intéresser à la politique.

    Pour que ce mouvement de fond (changement de mentalité, meilleure compréhension des discours de la classe possédante par les citoyen-nes) porte vraiment ses fruits il faut encore du temps, combien ???? 



  • Blé 27 mai 2018 04:38
    Les causes du port du voile, et les problèmes qu’elles sous-tendent

    Même si je suis très tolérant, le port du voile pose question. Je suis à l’âge de la retraite et je peux dire que je suis né et j’ai grandi dans un pays où il n’y avait pratiquement aucune femme qui portait le voile sauf dans les campagnes où les femmes se mettaient un foulard pour protéger leurs cheveux durant les gros travaux des champs et aussi pour quelques une par habitude.

    Avec la mode des cheveux courts et les frisettes, colorations, permanentes et bigoudis, les foulards petit à petit surtout en ville ont disparu même pour aller à la messe du dimanche matin.

    A partir des années 2000 (mais peut-être bien avant) les foulards ont réapparus sur la tête des femmes surtout dans les zones urbaines et les quartiers périphériques des grandes villes mais cette fois pour d’autres raisons que les gros travaux des champs. Elles sont de plus en plus nombreuses juste au moment où les françaises obtiennent des avancées sur l’égalité homme/femme, sur la reconnaissance d’actes inappropriés vis à vis d’elles (harcèlement sexuel, mépris et injures, etc...) sur l’égalité des salaires, de leur indépendance financière, la liberté de leur corps d’avoir ou non des enfants, etc...

    Les trois raisons invoquées par l’auteur de l’article sous tendent une relation homme/femme sur le mode de relations de pouvoir des premiers sur les secondes. Ces messieurs qui aiment voir les femmes avec un voile se sentent sans doute beaucoup plus « homme » que devant une femme tête nue.

    A mon avis le problème ce n’est pas le port du foulard (ou du voile) en lui même qui pose problème mais le désir de ces messieurs, leur non maîtrise de leurs pulsions et la satisfaction de leur égo de voir la soumission des femmes via un bout de chiffon sur leur tête ceci quelque soit les raisons invoquées par les femmes lorsqu’elles portent « volontairement » ou non un voile.

    Ce que je constate, l’essentiel pour ces messieurs, c’est que la femme reste dépendante financièrement d’un homme, du père puis du mari. Le port du voile est une conséquence de cet état d’esprit et non la « cause ». Il ne faut pas inverser le problème.



  • Blé 26 mai 2018 06:16

    Je ne sais pas si la littérature peut sauver qui que ce soit ou quoi que ce soit mais un article aussi riche peut y aider en montrant aux gens l’intérêt de connaître une autre culture que la sienne.



  • Blé 24 mai 2018 13:56

    @Aita Pea Pea

    Rien est simple même quand tout va bien. Mais je reste persuadé que certains trouvent du plaisir à tout complexifier.

    Une observation que tout le monde peut faire si on s’en donne la peine. Dans les cours de récréation de maternelle , regarder jouer les enfants. Ils ignorent la couleur de la peau, ils jouent ensemble (même si parfois il y a quelques crêpages de chignons, cela ne va jamais loin).

    Le racisme s’acquièrent, on arrive pas au monde raciste, on le devient malheureusement, ça se transmet soit en famille, soit dans sa communauté, soit parce que l’on n’est pas bien dans la peau ou dans sa tête.

     Toujours est-il, on est quand même beaucoup plus libre et on respire beaucoup mieux quand on accepte les autres tels qu’ils sont et non comme on voudrait qu’ils soient.

    La France est un très beau pays ce n’est pas parce que le hasard de ma naissance a fait que j’y vis que ce pays m’appartient, il est à tous les français de souches et de non souche (comme moi).



  • Blé 24 mai 2018 13:34

    Est-ce la croissance démographique qui génère des difficultés ou bien la croissance illimitée des bénéfices du CAC40 et l’enrichissement des rentiers ?

    Les milliards qui s’entassent dans les paradis fiscaux ne génèrent -ils pas de crises ?

    Les ghettos ont été mis en place en toute connaissance de cause par les gouvernements passés et ce n’est certainement pas Macron qui lèvera le petit doigt pour améliorer le sort des banlieusards. 

    Macron question discours est un champion, il arriverait à vendre du sable aux habitants des déserts.



  • Blé 24 mai 2018 13:19
    Les Communards de la Commune de Paris de 1871 ont été massacrés par le capital

    Oui et la classe prolétarienne ne s’en est jamais relevée depuis. Comment des ouvriers, des paysans, des crèvent la faim ont-ils pu voter et peuvent encore voter pour un parti de droite ou d’extrême droite ??

    Cela reste un mystère jusqu’au moment où l’on comprend le rôle de la propagande, de la peur et du maintien des femmes dans un statut de mineure à vie jusqu’en 1974.

    Avec l’américanisation des esprits les français ont du mal à se représenter un autre monde que celui du Capital roi avec une monnaie commerciale qui ne serait pas le $.

    Deux siècles que la classe possédante en occident arrive à garder le pouvoir sans faille.

    La manière dont Macron a été élu devrait être un peu plus commenté (ce qui ne remet pas en cause son élection) et surtout en tiré des leçons pour l’avenir.



  • Blé 24 mai 2018 10:08

    @Hallala

    ............................................Ce sont des valeurs nobles en soi et à respecter. .........................................

    Je suis absolument d’accord avec vous mais qui a mis en place ces valeurs ? Là est la question.

    Un détail que vous semblez ignorer. Quand le patronat dans les années 70 à fait venir en France des bateaux et des trains entiers de maghrébins parce qu’il avait besoin de main d’œuvre, il était clair que ce patronat préférait voir ces ouvriers aller dans les mosquées plutôt que de s’inscrire dans un syndicat. Beaucoup parmi les élites françaises de l’époque pensaient que les maghrébins retourneraient chez eux. Peu sont retournés chez eux, au Maghreb, les autres avaient plus à perdre qu’à y gagner, les enfants nés en France ne connaissaient pas le pays d’origine et ne parlaient pas l’arabe.
    Combien de salariés maghrébins se sont fait « voler » parce qu’ils ne savaient pas lire leur fiche de paie ? A partir du moment que quelqu’un défendait le droit des salariés vous étiez automatiquement de gauche donc communiste donc dangereux, etc... Les valeurs des syndicalistes étaient-elles moins noble que les valeurs du patronat ?

    Quand j’entends valeurs, je me demande toujours de quoi parle t-on exactement ?

    Ces femmes qui portent le voile comme un étendard connaissent t-elles seulement leur religion ?

    J’en doute car les femmes qui approfondissent réellement leur religion , l’étudient, ne portent pas obligatoirement le voile, elles sont bien au contraire très discrètes et pour le coup respectent les traditions du pays où elles vivent. Que cela ne plaise pas à ces messieurs, c’est une chose, mais quand ils parlent de « respect », ils sont plus dans le registre de la propagande que dans le registre religieux.



  • Blé 23 mai 2018 13:42

    @zygzornifle,

    Si vous le dites, c’est sans doute vrai.

    Quand il y avait besoins de polonais dans les mines, les forums n’existaient pas mais beaucoup de français auraient pu dire la même chose que vous. Dans certaines villes, vous n’entendiez que du polonais, ensuite il y a eu les italiens, même chose, des rue entières où on entendait que de l’italien, etc...

    Sans les étrangers, la France ne serait pas ce qu’elle est. C’est vouloir ne pas accepté cette réalité qui lui fait le plus de tort. Dans certaines régions de France assez riches, vous avez des villages entiers où on ne parle que l’anglais, devinez pourquoi !

    La France c’est un patchwork d’individus qui sont arrivés au pays pour y vivre tranquillement mais il semble que cela ne plait pas à tout le monde alors « ce monde » fait tout ce qu’il peut pour foutre le caillons.



  • Blé 22 mai 2018 13:56

    @shadrack

    Ma réflexion n’est pas un plaidoyer pour l’idée de Dieu ou d’ un dieu mais pour l’idée d’une spiritualité.

    Essayé de rationaliser l’irrationnel débouche sur le spirituel. La spiritualité n’a pas besoin de philosophe encore moins besoin d’une religion ou d’un Dieu.

    Ce qui n’est pas le cas des religions et des philosophes qui se sont emparés de la spiritualité (certains l’ignorent) pour imposer un pouvoir, leur pouvoir sur les esprits. C’est à cela que je pense car la « civilisation » telle qu’elle est aujourd’hui reste grandement barbare (traitement des personnes âgées, des immigrants, des handicapés, etc...)



  • Blé 22 mai 2018 13:40

    Si on accepte l’idée que le système de santé n’est pas fait pour soigner les malades mais pour soigner les entreprises de matériels de santé, pour soigner les laboratoires pharmaceutiques, les entreprises d’aide à la personne, et les grosses légumes qui les dirigent, alors, le système tel qu’il est fonctionne très bien.

    Par contre du point de vue de malades de conditions modestes alors effectivement, rien ne va plus. Les urgentistes sont sur les genoux mais ils vont être encore moins d’ici peu. Il y a déjà des personnes qui meurent dans les couloirs des hôpitaux faute de personnels et de place, je doute que cela va s’améliorer avec les suppressions d’emplois programmer.

     L’absence de volonté politique du gouvernement est de plus en plus flagrant en ce qui concerne la vie quotidienne des français, chaque semaine qui passe nous avons droit à une em...de de plus.



  • Blé 21 mai 2018 13:01

    En 1789, le peuple a changer de Maître mais pas ses chaînes. La République a élaboré les droits de l’homme hors sol, elle a refusée les droits de l’homme naturels, c’est à dire le droit de vivre autrement que sous le joug d’un pouvoir hiérarchique. Que le roi soit de sang bleu ou de sang bleu-blanc-rouge, cela ne change rien à l’exploitation de l’homme par l’homme dans les deux cas, ces princes ont jours besoin de chair à canon et des bras pour produire des richesses.

    La dictature qu’elle soit du peuple ou d’une autre entité restera une dictature et je ne me sentirai pas du tout libéré de quoi que ce soit.

    Je reste persuader que la solution n’est pas dans une dictature mais dans un partage de pouvoirs accepté par tous et pouvant être remis en cause dans le cadre de règles qui seraient élaborées par le peuple et pour le peuple.



  • Blé 21 mai 2018 12:46

    A quoi sert la philosophie quand on arrive dans un XXI siècle plus barbare que jamais ?

    Pierre Rabi a eu l’intelligence des gens qui observent la terre, la cultive, la travaille et l’aime pour se faire une philosophie qui part d’actions pour le bien et le mieux des êtres humains.

    Ce dont nous avons le plus besoin aujourd’hui, ce sont des êtres humains qui potassent moins la philosophie et réfléchissent un peu plus à l’émancipation des êtres humains par rapport à l’argent, à la guerre, aux profits indignes grâce à la suprématie de l’argent sur tout le reste des activités humaines.



  • Blé 20 mai 2018 06:55

    Toutes les associations qui s’occupent de la misère du monde prétendent ne pas vouloir faire de politique. C’est bien dommage car après trente ans de lutte au quotidien, ces associations devraient comprendre que la pauvreté fait parti intégrante de « l’économie de marché » et qu’il n’est pas question pour les autorités gouvernementales d’y remédier.

    Depuis que j’ai compris cet aspect de notre société, je ne donne plus un centime à une association caritative (je mets des aliments dans le caddie à la sortie du magasin en hiver) car chaque année le problème s’aggrave puisqu’il y a de plus en plus de misère.

    Que vaut le dévouement de ces milliers de personnes qui travaillent bénévolement, passe un temps infini à essayer d’apporter un minimum de vivres aux plus démunis pendant que la classe possédante s’enrichit de jour en jour, chacun polluant 100 fois plus qu’un pauvre, etc... .

    Faire croire que la charité (à votre bon cœur messieudames) fera plus et mieux que la solidarité (répartition des richesses produites par les travailleurs), c’est accepté une régression massive de notre civilisation.



  • Blé 19 mai 2018 13:41

    Il arrive même aux vaches de ne plus donner de lait. C’est ce qu’il risque d’arriver si les automobilistes modifient leur façons d’utiliser leur véhicule. Quelque part l’état compte sur l’inconduite des automobilistes pour amortir leurs radars.

    Moins on roule, moins on achète de carburant et moins l’état ramasse de taxes.



  • Blé 19 mai 2018 13:21
    Apple, patrons du CAC40, banquiers : c’est la fête pour les ultra-riches !

    Personnellement je ne les envie pas ces riches et ultra-riches, ils doivent vraiment s’em......er pour ne pas trouver autre chose pour passer leur temps sur terre que de « se faire du fric » et d’aggraver les pollutions, d’aggraver l’impacte écologique des transports (voitures rapides, avions, bateaux de croisières et bateaux de luxe, les mers qui se meurent à cause du réchauffement climatique, voitures de courses, avion particulier, etc...)

    Ces gens gagnent beaucoup de frics mais uniquement au détriment de l’humanité tout entière sur les cinq continents. Il me semble que cet aspect de la question, c’est à dire qu’un riche et un ultra-riche pollue combien de fois plus qu’un salarié de chez PSA, une infirmière, un artiste de l’art vivant, un enseignant, une personne au RSA, au chômage, à la retraite, un immigré, pollue plus que 100 vaches, etc...

    J’ai l’impression que le problème de fond n’est jamais soulevé quand on parle des riches et des très riches.



  • Blé 16 mai 2018 13:21

    Une république dont les valeurs devraient être défendues par les élus et les représentants des populations ne sont pas défendus par ces gens là. Au contraire, ils marchent dessus, les piétinent et en plus ils sont fiers de les piétiner car la « République » aujourd’hui c’est « ringard ».

     Depuis la présidence de Sarko, les élites politiques se moquent royalement de ce que peuvent penser les français puisqu’ils n’ont pas leurs mots à dire sur l’avenir de leur pays.
    Je ne pense pas que ce soit la République qui soit à mettre en cause mais les individus qui s’en servent pour leurs intérêts personnels et les intérêts de leur classe sociale.

    Les paradis fiscaux, les cadeaux fiscaux aux riches et très riches, la casse des services publiques, la diminution régulière des crédits pour la santé (surtout pour le personnel de santé) la baisse effective du niveau scolaire dans les établissements scolaires périphériques des grandes villes, est-ce vraiment compatible avec une République vivante ?



  • Blé 15 mai 2018 14:19

    Macron, un an ça suffit !
    Sans doute pour les « riens » mais pour lui, ce n’est pas suffisant, il n’ a pas encore terminé la casse sociale.

    Il lui reste encore 4 ans devant lui et si vous avez bien regardé à la télé, il a reçu une médaille en chocolat pour son œuvre au sujet de l’ Europe. On n’est pas prêt/près d’en avoir fini avec lui sauf si le gens qui sont de plus en plus pris à la gorge commencent à se révolter sérieusement .

    Faire des manifs entre Bastille et République c’est une chose que les « zélites » européennes regardent de loin. Ils ne craignent absolument rien, ils sont bien payés, bien nourris, leur compte en banque bien garni, et la prochaine crise économique qui s’annonce ne les gênera pas plus que celle de 2008.

    Je ne suis pas pessimiste mais j’ai la très nette impression que le gouvernement de Macron va encore nous demander de serrer d’un cran la ceinture car il n’est pas question de remettre en cause les cadeaux successifs fait aux riches et aux très riches.



  • Blé 15 mai 2018 14:05

    Jésus était-il esclavagiste ?

    On n’en sait rien. Jésus était un zélote, c’est à dire un anarchiste de première et je doute qu’il souhaitait pour son prochain ce qu’il détestait pour lui même.

    Ensuite, il y a les écrits et que je sache les écrits se sont étalés sur plusieurs siècles (anciens et nouveau testaments) et quand un scribe (ils n’avaient pas le droit de savoir lire) ne comprenait pas une lettre, il écrivait n’importe quoi. C’est une chose attestée depuis longtemps.

    Une seule question est à se poser : comment l’ Église catholique a t-elle fait pour s’enrichir au point qu’elle était devenue plus riche que le roi de France ?

    Les êtres humains ont eu une vie spirituelle bien avant que les mythes transmis à l’oral soient transcrites et fixés par « l’écrit » dans plusieurs langues et dialectes, les religions sont nées ensuite et se sont structurées selon les traditions locales.

    Aujourd’hui comme hier, les gens qui ont une vrai foi ne peuvent pas être pour l’esclavagisme par contre que des groupes d’individus se soient emparés de la religion pour faire fortune ne fait aucun doute.

     



  • Blé 15 mai 2018 13:07

    Je n’ai jamais compris pourquoi il fallait un vaccin alors que pratiquement toutes les femmes se font suivre par un gynécologue au moins une fois par an et subissent un prélèvement pour analyse.

    Il faut préciser quand même que beaucoup de femmes ne trouvent pas utile de se faire suivre et c’est sans doute parmi elles qu’il y a le plus de cancers, le vaccin ne remplacera jamais un suivi sérieux et des analyses.



  • Blé 15 mai 2018 05:39

    Macron use et abuse de son pouvoir en toute légitimité. A t-il été élu pour qu’il privatise à tour de bras les services publics qui sont les biens communs de la population ?

    Les électeurs n’ont jamais demandé à un candidat s’il aimait le pays et ses habitants. C’est bien dommage parce que depuis l’élection de ce petit monarque, pas un jour ne passe sans qu’il nous fasse comprendre le mépris qu’il a pour les français des classes moyennes et modestes, en bref pour les gens qui produisent des richesses qui vont directement dans la poche des plus riches.