• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de pepin2pomme



  • pepin2pomme 19 novembre 2019 10:20

    Ĉu vi vere pensas ke esperanto havas estonecon ?



  • pepin2pomme 16 novembre 2018 10:38

    @njama
    L’huile à la petite cuillière c’est un peu dur à avaler. Je comprends pourquoi c’est vendu en gelules, mais là, c’est le prix qui est dur à avaler.



  • pepin2pomme 16 novembre 2018 09:50

    Et hop au passage une petite pub pour les produits pharmaceutiques omacor.

    Ces gelules m’ont aussi été prescrites par mon cardiologue. Une fois passé à la caisse, je me suis rendu compte que la boite de 30 gelules est vendue à 22 euros NON REMBOURSEE. Le service médical rendu serait-il insuffisant ?. En outre, 70 centimes pour 1 gramme d’huile de poisson, j’appelle ça du vol. A ce prix, autant se faire plaisir, et consommer directement du maquereau ou des sardines, voire du foie de morue (en toast, c’est bon, si, si)



  • pepin2pomme 18 octobre 2018 09:16
    Je touve que Zamenhof a raté l’occasion de créer une langue où le masculin et le féminin seraient au même niveau. Traduire « femme » par « virino » écorche l’oreille, et l’introduction du suffixe « ge » qui inclue les deux genres est aussi horrible que l’écriture inclusive en Français.
    Dommage, car mis à part cette objection, l’espéranto a tout pour séduire.


  • pepin2pomme 18 septembre 2018 10:19

    Il faut noter aussi que le gouvernement Macron aurait eu l’occasion d’éviter ce psychodrame puisque le CDTF (comité de défense des travailleurs frontaliers) a demandé à Mme Buzin, au lendemain de sa nomination, de régler la situation « à l’amiable ». Or au lieu de s’en sortir la tête haute, la ministre a persisté dans l’impasse ouverte par son prédécesseur Mme Tourraine.



  • pepin2pomme 18 septembre 2018 09:55
    Bonjour,
    Pour comprendre comment on en est arrivé là, il faut évoquer la situation d’avant 2014. A cette époque la grande majorité des Frontaliers travaillant en Suisse étaient assurés dans des caisses privées Françaises. Cette option était de loin la moins chère, environ 150€ par mois, assurance de base et complémentaire incluse.
    Le gouvernement a certainement dû estimer qu’il fallait abolir ce régime considéré comme privilégié, et par la même occasion faire rentrer des sous dans le régime de la Sécurité sociale en assujetissant des salariés bien payés (donc rentables puisque la cotisation est proportionnelle au salaire). Il n’avait pas prévu que les salariés allaient « fuir » vers les caisses Suisses.
    Bilan de cette tragicomédie : que des perdants...
    - les caisses privées Françaises ont dû fermer -> chomage et moins de devises qui rentrent.
    - les Frontaliers qui sont maintanant assurés en Suisse pour l’assurance de base et en France pour leur complémentaire payent le double pour leur santé
    - la caisse Française CMU/SS a dépensé inutilement beaucoup d’énergie et s’est ridiculisée.



  • pepin2pomme 22 août 2017 11:05

    Si j’ai bien compris, il y a 3 catégories de gens, dont une seule tire son épingle du jeu :

    - Les jeunes salariés (20..50 ans) qui sont « invités » à cotiser plus

    - Les salariés seniors (50..65 ans) pour qui on va raboter la retraite promise (et allonger la date de départ pour les femmes)

    - Ceux qui sont déjà à la retraite, et pour qui rien ne va changer : ils bénéficient de l’ancien taux de conversion de 7,2% contre 6%. Pourquoi ne sont-ils pas aussi « invités » à se serrer la ceinture ?



  • pepin2pomme 12 août 2016 12:53

    Merci Nabum pour ce coup de gueule.
    Il aurait été utile de mentionner Albert Jacquard qui lui aussi a beaucoup dénoncé le nationalisme qui étouffe l’esprit du sport.
    Mais je crains que notre point de vue commun ne va pas pour autant faire frémir l’audimat !



  • pepin2pomme 30 mars 2016 11:21

    @SamAgora95
    Tout a fait d’accord avec vous, je partage aussi l’avis de Stephen Hawking ou de Bill Gate concernant l’émergence possible d’une conscience artificielle.
    Pour ceci, il faut réfléchir à la notion d’émergence, caractère nouveau qui apparaît spontanément quand une certaine complexité est atteinte dans une structure répétitive. Ainsi la conscience humaine est le fruit de 3 émergences successives :
    - la vie, qui est une émergence de structures autorépliquantes
    - l’intelligence, qui est une émergence d’intrication neuronale
    - la conscience qui est une émergence de l’intelligence.
    Pour en revenir aux machines, pour l’instant, un ordinateur n’est pas plus « intelligent » que l’équipe de programmateurs qui l’a programmé. Mais le jour où la puissance cumulée des processeurs aura atteint un seuil critique ET la machine pourra se programmer elle-même tout en apprenant de ses erreurs, rien ne s’opposera à l’émergence d’une conscience électronique.



  • pepin2pomme 3 février 2016 12:04

    Merci pour le rappel de ce scénario de la pièce qui a servi de support à mon cours d’allemand il y a plusieurs décennies de ça.



  • pepin2pomme 30 juin 2015 09:14

    Cette année blanche est un avantage certain pour le contribuable : Même si le paiement de l’impôt est ininterrompu, sur une carrière de 40 ans on n’aura payé que les salaires de 39 ans, soit un « cadeau » de 2,5%



  • pepin2pomme 7 mai 2015 07:52

    @Calva76
    Non le lithium n’est pas recyclé, quoi qu’en disent les vitrines internet des industriels. Il faut savoir qu’une batterie au lithium contient outre du lithium, du cobalt, magnésium, manganèse, du phosphore, du nickel, du fluor, du plastique, de nombreux composés chimiques dans l’électrolyte, divers autres métaux, le tout en couches fines.
    Contrairement à une batterie au plomb, il est impossible de séparer les éléments en vu du recyclage. Le recyclage donc, quand il y en a, consiste a faire fondre le tout, et a tenter d’extraire du magma les éléments. ça marche bien pour les métaux nobles qui en fondant se séparent spontanément des scories. Le lithium en revanche est chimiquement très réactif et reste lié dans les scories. A l’heure actuelle, même au prix de la matière première, il n’est pas rentable de récupérer le lithium.
    C’est une vaste escroquerie intellectuelle de présenter la filière lithium plus verte que celle au plomb !



  • pepin2pomme 4 mars 2015 13:47

    Je vous cite ...
    « Quant à l’ex-URSS, sa norme était 32 fois plus faible, 6 V/m... »
    confondez allègrement amplitude et puissance. Or quand on veut comparer des puissances électromagnétiques, il faut utiliser le carré du rapport des amplitudes. Ceci n’enlève rien à votre argumentaire, mais vous décrédibilise.



  • pepin2pomme 4 novembre 2014 09:07

    Il serait peut-être utile de rappeler qu’il y eu un référendum en Alsace l’année dernière. Ce référendum avait pour objet de regrouper les conseils départementaux (Haut-Rhin et Bas-Rhin) au sein d’une entité Alsacienne unique. Il y avait une occasion unique d’afficher une unité pour tout ce qui concerne les projets d’avenir. Hélas, les Alsaciens ont voté contre ce projet, affichant clairement une division entre les deux départements.
    Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que divisée comme elle est, l’Alsace se fera d’autant plus facilement phagocyter par ses deux voisins.



  • pepin2pomme 6 octobre 2014 12:33

    @ l’auteur
    Je vous prie d’excuser mon ignorance, mais je pas compris en quoi un rachat d’action peut être néfaste.
    Une action, c’est une petite part d’entreprise. Quand une société « va sur le marché », elle emet des actions, en échangeant la valeur de ses murs contre de l’argent sonnant et trébuchant. Ainsi, elle permet de se développer d’avantage et de prospérer.
    Si au bout d’un certain moment, notre société se porte bien, il me semble normal de reconquérir sa souveraineté sur ses murs, et je ne vois pas pourquoi il faudrait l’empêcher de racheter ses actions, voire de se retirer du marché.
    Où est le problème ?



  • pepin2pomme 22 novembre 2013 07:39

    @l’auteur
    Vous avez l’air de snober l’hydrogène.
    Alors oui, l’hydrogène n’est pas une ressource, juste un vecteur énergétique. Mais son intérêt pourrait devenir grandissant avec l’essor de l’électricité verte dont la production n’est pas en phase avec la consommation. Plutôt que de pomper de l’eau vers un lac d’altitude, il serait plus simple de générer par hydrolyse de l’hydrogène et de le consommer plus tard dans une pile à combustible, ou même de s’en servir comme carburant dans une voiturette de ville.



  • pepin2pomme 29 août 2013 08:27

    Excellent article de fond comme on aimerait en lire plus souvent sur AV. Merci.



  • pepin2pomme 3 juillet 2013 13:42

    Révisez un peu votre conjugaison si vous voulez employer l’imparfait du subjonctif. Il eut fallu que vous écrivissiez « ne fût-ce que... » à la place de « ne fusse que... ».



  • pepin2pomme 5 juin 2013 10:15

    @Achéron : ça fait classe d’utiliser l’imparfait du subjonctif, mais pour briller, il faut ne pas se planter. Ainsi, il faut écrire « Encore eut-il fallu qu’elle le sût »

    Encore eut-il fallu que vous le sussiez avant que vous n’allassiez écrire une telle horreur.



  • pepin2pomme 29 mai 2013 13:56

    Quelques gouttes d’huile de cannabis (plante qui elle, n’est pas en voie d’extinction) n’auraient-elles pas les mêmes indications thérapeutiques que l’harpagophytum ?