• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de taktak



  • taktak 13 août 10:59

    @foufouille
    Ce qui a fait élire Macron ? ceux qui ont voté pour lui evidemment, mais de manière tout aussi évidente ceux qui ont voté RN Le Pen. Car c’est son seul argument électoral.
    le blabla qui fait élire Macron c’est... Le Pen



  • taktak 23 juillet 16:52

    pour la deuxième question :

    le taux de la cotisation employeur est pour l’année 2018 de 8,55%, celui de la cotisation salariée de 6,90%.

    , soit un total de 14,45% et une répartition 60% employeurs, 40% salariés

    Le rapport Delevoye mentionne un taux de cotisation de 28.12%, soit une forte augmentation des cotisations, et notamment de la cotisation salariés 

    Augmentation des cotisations salariés et baisse de la pension = baisse du salaire effectif



  • taktak 23 juillet 16:46

    S’agissant de votre première question : les journalistes bénéficient d’un abattement de 20% sur leurs cotisations sociales

    https://www.legisocial.fr/paie/cotisations-sociales/connaissez-regime-particulier-cotisations-journalistes-pigistes.html



  • taktak 17 juillet 17:45

    Bravo pour cette lettre ouverte, très juste interpellation du défenseur des droits.
    Le droit de parler notre langue, le français, celui de refuser que le globish de wall street n’éradique la diversité linguistique doit être défendu par tous. C’est ni plus ni moins que le droit à la parole. Première liberté, premier droit démocratique.

    Non la langue unique ce n’est pas la modernité, qui plus est cette langue d’esclave qu’est le globish, permettant de renforcer la domination sur le monde des Trump et Cie.

    Rappelons que la francophonie c’est plus de 700 millions de locuteurs, une langue en pleine croissance démographique notamment en afrique. Ce n’est pas la le problème des français, mais celui de nombreuses nation. Un combat commun avec tout ceux dont l’anglais n’est pas la langue maternelle d’ailleurs, c’est à dire l’immense majorité de l’Humanité.



  • taktak 14 juillet 20:36

    @Le421
    Un appel est lancé par un collectif comprenant l’amiral debray pour l’indépendance de la france, en compagnie de figures combattantes de la résistance, de responsables gaullistes et communistes et un facho vient ici beugler son anticommunisme.
    Rien de nouveau, nous n’oublions pas que l’extrême droite a toujours choisi de livrer la France à ses maitres étrangers.



  • taktak 10 juillet 16:40

    @pipiou

    Il se trouve que dès Marx, les communistes ont dénoncé que « le capitalisme épuise l’homme et la nature ». La seule écologie cohérente est d’ailleurs le communisme.

    Il se trouve également que le seul pays ayant atteint le stade du développement durable, d’après l’ONU, c’est Cuba socialiste. Et oui.



  • taktak 10 juillet 16:38

    @Traroth
    Le PRCF n’appelle pas à « l’abstention citoyenne ». Il appelle à l’abstention citoyenne uniquement aux élections européennes, qui ne sont pas des élections démocratique mais une farce (anti) démocratique pour faire croire que l’UE l’est.

    Sinon, le PRCF participe à la fois aux luttes sociales (syndicale, gilets jaunes etc...) ainsi qu’à toutes les campagnes électorales.



  • taktak 14 juin 18:22

    @Sparker

    uis la voie nationaliste « ethniciste »ne nous semble pas être un absolu dans sa version la plus dure, ce n’est peut-être pas votre cas au Prcf mais bon attention au contre effets. Le souverainisme est à discuter car là il peut s’attribuer à différents « aspects » de la société s’il n’est pas couplé au nationalisme. C’est plus subtil mais c’est cohérent, une sorte de souverainisme « historique culturel » faisant écho au matérialisme historique qui irrigue le mouvement FI et qui défend la trajectoire et l« apport » de l’histoire politico/culturelle française dans l’établissement des sociétés et le développement du genre humain, ça se défend, enfin débats à suivre...

    Ramener les 19.6% au plan A et B des élections de 2017 est bien court me semble t-il. En tous cas ce n’est pas la lecture FI qui vient de se le faire rappeler par sa frange populaire qui n’a pas le plan A et B pour ligne d’horizon.

    Non la frange populaire a le plan B pour ligne d’horizon. Si votre horizon c’est l’électorat du oui en 2005, ne vous étonnez pas de vous effondrer dans les urnes et de faire le jeu et de LREM et du FN

    Votre passage sur la démarche de « gauche » d’un état fort et maîtrisant l’activité dans ce pays et qui passerai par la nationalisation n’est, il me semble« pas forcément la vision dogmatique de la FI. Là encore de la nouveauté sur le périmètres de l’état de son pouvoir et de sa capacité d’action serait certainement à discuter et à réviser.

    Etes vous contre la renationalisation des services publics  ? c’est pourtant au coeur de l’AEC. !

    Nous visons une société citoyenne c’est à dire avec la participation consciente et responsable de chacun à travers lui même et du ou des groupes auxquels il se rattache.

    C’est justement pourquoi le PRCF propose plus que la nationalisation, la socialisation.

    L’étatisme n’est pas à la FI, ou du moins c’est un débat sur la table qui viendra avec les débats sur la sixième république.

    De la part d’un mouvement dont le chef s’écrit "la République c’est moi", la leçon est à prendre avec un peu d’humour.

    Un état léger (! ?!) circonscrit et sans pouvoir de »caste« garant du respect de l’individu par son intégration dans l’ensemble et »gérant« du bien commun. C’est un peu succinct mais je ne suis pas spécialiste et ces discutions dépassent souvent les capacités de compréhension et de projection du lambda comme moi. Mais sur le principe je serais d’accord a voir après ce que ceux qui sont capables de développer peuvent apporter comme »solutions« pour aller dans ce sens et qui fasse consensus

    L’expérience est une bonne conseillère. Sur le sujet il appartait qu’aucune révolution, car c’est bien de cela que l’on parle, ne peut se faire sans une phase transitoire permettant d’orienter l’état vers la révolution, puis celle ci organiser d’organiser le dépérissement de l’etat. L’inverse c’est permettre aux forces réactionnaires de rétablir leur ordre de domination. Je sais que ce n’est plus à la mode, mais Lénine, entre autre, a écrit des choses très pertinente sur le sujet.

    Si la population française soutient un combat contre les traités européens il n’y a pas de raisons que ça ne marche pas. A ceux qui nous en impose l’impossibilité cause de traités, d’unanimité etc on peut leur répondre ben que oui c’est une »révolution« même si le Ché est bien loin. 1789 a fait tomber la monarchie (presque...) alors que ce n’était pas »divinement« possible, a nous de faire tomber cette tête en france, encore, et dans l’UE aussi, qui se croit possesseur de l’avenir de tous même si c’est »impossible« , on ne demande pas l’autorisation, ben oui c’est pas très »constitutionnel« mais c’est comme ça une »révolution« on demande pas on fait. Si la population soutient évidemment...

    Vous ne pouvez pas vous draper comme à l’UPR de la bonne »raison« et de la »pureté« d’intentions d’un frexit, qui rend tous les autres visions mensongères ou inconscientes ou enfumeuses que sais-je encore qui n’ai point été dit.

    La posture ce n’est pas celle du PRCF, qui ici ne fait que porter la voie continue du mouvement social qui a chaque étape — contrairement à Miterrand et au PS — a combattu la construction européenne constatant qu’elle est 100% dirigée contre les travailleurs et la souveraineté populaire. La posture c’est celle de défendre à tout prix l’UE.

    C’est comme si , dans un train fonçant dans le mur, vous vous battiez pour tenir le volant afin de braquer à gauche. Sauf que le train (L’UE) suit les rails. Pour changer la direction des rails, il faut d’abord sortir du train.

    (..)

    Le retour à la dimension nationale serait vécu comme une régression quoi qu’il en soit, à moins de faire plus de 50% dans les urnes au moins, ce qui est loin d’être le cas... sauf si l’abstention progresse, ce qui peut être votre souhait... (je taquine)

    Régression par qui ? le Capital ? sans doute. Les travailleurs, j’en doute. Il n’y a pas d’internationalisme sans nation souveraine libre d’établir des coopération mutuellement profitable. le résultat de votre Union Européenne, ce n’est pas l’internationalisme mais l’impérialisme. Qui détruit les pays du Sud et désormais s’attaque à la France tout en frappant les classes ouvrières de l’Allemagne et de ses satellites.

    Le combat pour une UE progressiste en assumant les rapports de forces nécessaires à toute évolution est un beau combat d’avenir, il faut être nombreux et soudés pour le mener à bien.

    Pour changer les traités européens, il faut l’unanimité des 27 gouvernements des pays européens. Même lorsque l’UE était gouverné par une majorité de gauche, y compris avec Melenchon ministre, il n’y a eu aucun changement. Au contraire on a eu le traité de Nice, les accords de Barcelonne et Cie... L’UE est construite pour empécher toute réforme sociale. C’est son objet fondamentale, inscrit dès le traité de Rome. Pas pour rien que les travailleurs (je parle pas des PS qui dans leur grande majorité ont désormais rallié leur écurie fondamentale, la droite, ou de ceux qui continue à se prétendre de gauche en se disant qu’il y a un marché électoral à occuper) ont combattu chaque étape de la construction européenne.

    Le frexit ne permettra pas ça, il n’est pour moi qu’une réponse au vieux sentiment nationaliste pseudo-sécurisant et maternel qui sommeille encore en beaucoup d’entre nous, pas plus, il n’ouvre rien il referme...

    Tout cela pour en arriver là, et parler comme Macron..., désolant.
    je laisse méditer du’ne part la fable de La Fontaine, le Loup et le Chien. D’autre part,je remarque que le nationalisme, qui brandit drapeau et multiplie ses dépenses militaires par 22, qui ferme ses frontières, qui installe des xénophobes fascistes au pouvoir de Kiev au pays baltes, c’est bien les européeistes. Pas ceux qui défende la souveraineté et la liberté, sur un pied d’égalité, de tout les peuples, et la coopération plutot que la concurrence libre et non faussée, et la domination du couple franco allemand tout en pérorrant "la France n’est pas la grèce" avec mépris.



  • taktak 14 juin 18:22

    @Sparker

    La question de la désobéissance et celle qui dit de ne pas collaborer sur certains sujets dont les prolongations ne vont pas dans le sens de la politique FI et de sa visions, proposée, de l’UE. Dans l’unanimité la france à bien sa place et le jeu de l’unanimité est à double sens. De plus l’adhésion de la france au traité de 2005 n’est pas avalisé par le peuple ce qui peut certainement être dénoncé. Il y a (avait !?!) des pointures en constitutionnalisme à la FI, comme je n’ai pas les moyens de juger je leur fait confiance pour prendre leurs responsabilités et savoir dans quelle « affaire » ils entraineraient la population.

    La constitutionnaliste, à l’origine du programme l’AEC avec notamment le plan A plan B, c’est Girard. Et elle vient de claquer la porte devant la dérive vers le PS de la FI.

    Comme pour le paragraphe du dessus, la question est de la politique intérieure qui est menée, si ce que veut faire la france chez elle ne convient pas aux orientations de l’UE alors par la désobéissance le rapport de force se créera et s’il y a des « bonnes têtes bien faite » pour le mener il peu y avoir des résultats à plus ou moins court terme. Là aussi va falloir parler de big bang.

    Tant que l’on reste dans l’euro, on est pris en otage par les marché financier. L’euro est une arme de chantage massif pour empécher l’émergence d’une politique sociale et anticapitaliste. En effet, elle supprime le levier monétaire essentiel à une politique budgétaire indépendante du capital. l

    Les aficionados du frexit ne retiennent que le plan B car c’est leur question, mais ce n’est pas la notre, la notre c’est le plan A. Nous voulons bénéficier des structures qui sont en place et les transformer pour les faire aller dans une direction progressiste. Pari loin d’être gagné, je vous l’accorde, mais un combat et un combat.

    On peut aussi, par amour des crocodiles et convaincu d’un programme alimentaire végétarien essayer de leur faire manger de la salade. Cela a autant de chance d’arriver que ce que vous dites. Evidemment, un tel projet n’entrainera pas les foules. Dautant plus que c’est le même projet que le PS ou EELV. Les classes populaires qui sont la majorité de ce pays et qui sont celles qui peuvent porter le changement contre la minorité de rentiers en place, elles sont très majoritairement pour le frexit. Elles vomissent vos mensonges sur l’europe sociale dont elles subissent le dumping social et le chomage de masse.

    D’ailleurs, frexit de droite, frexit de gauche ça n’a aucun poids si vous frexitez vous ne savez en rien ce qui se passera derrière et la puissance des marchés vous lamineront car vous leur laisserez le choix, vous quittez l’affaire mais elle sera toujours vivante et elle vous mènerait une vie d’enfer. Faire croire que le frexit nous metterait sur voie de salut me semble bien présomptueux dans le monde dans lequel on est.

    En Frexitant, on récupére l’arme monétaire, la seule capable de nous laisser une chance de battre les « marchés » (il est plus utile de parler de classe capitaliste). On voit bien en disant cela d’ailleurs que l’on dessine l’affrontement qui se déssinerait. Les travailleurs d’un coté pour le frexit et la souveraineté populaire, les capitalistes de l’autre pour l’UE et la souveraineté des marchés. C’est tout simplement une perspective révolutionnaire qui est ouverte. Au contraire en restant dans l’UE, on est piégé. 0% de souveraineté populaire, 100% de souveraineté du Capital. C’est la dictature

    Ou alors vous frexitez et l’édifice s’éffondre, c’est la menace du plan B qui à été relégué. Là aussi on peut faire les malins comme certains sur « le jour d’après » mais dans ce monde rien n’est moins sur, au minimum une débandade se formera et bien malin celui qui peut dire comment ça va tourner s’il n’y a plus de dialogue ou d’espace de dialogue et que chacun retourne à ses affaires internes/externes perso jeté dans une mondialisation ou les poids lourds feront le jeu et entendent bien le faire, la soumission sera la règle. L’union fait la force reste un adage plus que nécessaire, à savoir : pourquoi faire ?.

    Si la france sort de l’UE, la table est renversée, il n’y a plus d’UE. Le principal verrou du système qui pèse sur le continent est explosé, et les alliances qui sont à construire dès maintenant entre les peuples permettront des recompositions internationale. Au delà du cadre au relent xénophobe de la seule europe blanche et catholique d’ailleurs. A l’est avec la Russie, au sud avec le magrebh et l’affrique, en Amérique latine avec l’alba... Le nationalisme, c’est l’UE ; D’ailleurs le constat c’est que l’UE engendre la montée du nationalisme et de la confrontation contre la Russie et la Chine.



  • taktak 14 juin 18:21

    @Sparker

    alut, bon je vais essayer de m’y coller, touts les papys-trolls ne sont pas encore passés, je leur fournirais donc un peu de croquettes des fois qu’ils seraient en manque.

    « L’UE on la change ou on la quitte » tout le monde à compris que « la quitte » à été relégué pour rassembler d’autres formations pour lesquelles l’idée de quitter l’UE ne se pose pas et ne doit pas se poser.

    Effectivement courrir derrière EELV et le PS n’a eu qu’un effet, faire fuire les électeurs de LFI vers l’absention pou leur grande majorité, et pour les quelques bobos, vers PS et EELV. avec le résultat désastreux que chacun constate (sauf les dirigeant de LFI qui n’ont pas encore été débarqué)

    Dans le fond à la FI la question ne se pose pas non plus, l’accent est sur le plan A car ce que veut la FI est une UE sociale (pour faire vite) et non pas un retour à la dimension nationale. Alors quoi qu’il en soit, il aurait fallu une situation d’une extrême tension, voir violente pour la quitter.

    Ben si, elle se pose à la LFI, et sauf à dire que Mélenchon a menti durant toute la campagne des présidentielles, le programme c’était bien on la change ou on la quitte. La fin de campagne se faisant timide sur le on la quitte a d’ailleurs sans doute couter l’élan populaire qui aurait permis de battre Le Pen.

    Ce qui ne veut pas dire que dans le cadre de cette UE un combat fait de désobéissance, de boycott n’aurait pas lieu et la FI à dans son adn le rapport de force comme mode de progression. Ceux qui veulent voir par là une démission de la FI ont soit la vue courte soit de mauvaise intentions à son égard.

    On se souvient juste de ce qu’on fait le PS, et autre Syriza... Pas de procès d’intention, juste constat et expérience.

    De plus l’essentiel pour la FI est, bien sur, son programme car avant tout autre considération c’est la vie de la population française qui est en jeu et nécessite le premier combat, que ça ai des répercutions sur notre rapport à l’UE serait quasiment sur mais c’est un peu l’effet secondaire recherché

    Dans l’AEC, le plan B est explicite, c’est à dire la sortie de l’UE si elle interdit la réalisation du programme, or, si on lit les traités, on voit que l’UE est incompatible avec l’AEC. CQFD, le frexit est un impératif.

    . Et dans ce combat pour une certaine forme de souveraineté d’autres pourraient suivre car l’UE fonctionne sur le « qui ne dit mot, consent » alors beaucoup ne disent mot n’ayant pas la force de pouvoir le faire, les cacahuètes sont pour tous.

    Observez que si la France sort de l’UE, il n’y a plus d’UE. Ce serait d’autant plus facile pour « les autres » intéressés par une coopération internationale sociale de construire rapidement des alliances internationales, A l’opposé de cette UE et cette euro dont l’objet est de les interdire

    L’UE n’est « qu’un » combat de deuxième ordre, d’abord c’est le pays et le capitalisme financier qui l’étreint qui doit se combattre et ensuite les extensions. Mais on va me dire que tout est lié etc etc, oui on sait mais la privation d’ADP c’est pas l’UE qui l’a réclame. Alors là aussi faut pas se la raconter. Des combats interieur sont à mener et la FI en fait son premier cap, se cacher derrière l’UE n’est pas une bonne solution non plus.

    Désolé mais vous vous trompez : la privatisation de ADP c’est le résultat direct et de l’euro austérité à travers l’indépendance de la BCE saignant le budget de l’Etat, et des directives européennes sur la libéralisation du ciel européen qui ont déjà imposé la privatisation de Air France et du principe de « concurrence libre et non faussé » qui impose la libéralisation et les privatisations des services publics. C’est  d’ailleurs le cas pour les autoroutes, la sncf, la poste, EDF, GDF, les barrages, les aéroports, les ports, la FDJ et l’ensemble des services publics. Lisez donc les recommandations par pays, vous verrez que le programme commun de Sarko, Hollande, Macron est directement dicté par la commission européenne. Le combat contre l’UE n’est pas secondaire il est au contraire premier :

    premier car sans mettre en cause l’UE, il n’y a pas de victoire possible contre les contre réforme antiscociale, privatisation etc...

    premier car c’est un facteur central d’unification de toutes les luttes particulières dans le tous ensemble et en même temps. Seul à même de faire gagner le peuple travailleur.



  • taktak 12 juin 13:43

    @Allan Thompson
    Il suffit de lire le courrier pour voir qu’il s’agit bien d’ordre.
    La Commission Européenne a le pouvoir de censurer le budget.
    Quand aux scores du PCF, ils étaient effectivement bien plus élevés lorsque le PCF s’opposaient à la construction européenne que maintenant qu’il s’est pour partie aligné sur les mensonges de l’europe sociale.

    Un détail, rappelons que les français ont voté en 2005 l’ensemble des traités européens



  • taktak 25 mai 19:43

    Votre article dit exactement ce que propose les militants communistes avec le PRCF
    www.initiative-communiste.fr

    Vous devriez d’ailleurs leur proposer votre texte



  • taktak 23 mai 18:19

    @Fergus
    S’abstenir c’est montrer que l’on refuse la dictature de l’UE. Cette élection n’en est pas une. C’est une caution pour préter une apparence démocratique à une institution totalitaire.

    La majorité des français a compris. Elle a voté non en 2005. Et elle boycotte les élections européennes.



  • taktak 24 avril 17:48

    Il n’y a qu’une chose qui fait vraiment peur à la petite oligarchie qui règne sur le système : que le peuple se rassemble et laisse de coter ses divisions.

    Le bon sens et la bonne volonté c’est de se rassembler, tous ensemble et en même temps. Il y a là une initiative pour cela.

    Face à un front populaire qui se forme, les tenants de l’immobilisme, du système ont une priorité. Diviser pour mieux régner. Agitant le spectre de la récupération.
    Sans même préciser qui récupère qui, ce qui montre le grotesque de l’argument

    Ne nous laissons pas diviser. Le tous ensemble et en même temps des travailleurs, c’est maintenant, ça démarre dès ce 27 avril à Paris



  • taktak 23 avril 18:57

    @Fergus
    des centaines de blessés graves, des dizaines de mutilisés, 1 mort. Des milliers d’arrestations. Des bavures ?

    Vous n’avez pas peur du ridicule Fergus.
    Je vous rappelle que ZERO policiers et gendarmes ont été suspendus. 0 condamnations ne sont intervenus. Le policier qui a tiré sur Zineb, tué d’une explosion d’une grenade en pleine figure, na pas eté « identifié ».

    A Nice, c’est la femme du policier qui a violenté G Legay qui a été chargé de l’enquête.
    A Toulon, le commandant boxeur, n’est pas inquiété

    Et chaque we, le gouvernement LREM et son personnels politiques nie les vioences policières. même lorsqu’elles sont sous leur nez.

    Risquer de perdre une main, un oeil, un bras, la vie pour avoir manifesté, risquer d’être arrête, emprisonné pour avoir manifester, être fichés dans les hopitaux...
    c’est la des symptômes d’un état totalitaire. Nos conctioyens ont désormais peur de la police. Ils sont obligés de se proteger pour aller manifester.

    Vous le niez, mais l’ONU le constate et demande des comptes.

    Je l’ai toujours dit, pour savoir ou se trouve le coté du manche, lisez Fergus.

    La fascisation est aussi alimenté par ceux qui soutiennent systématiquement, mais en faisant semblant d’être un peu critique pour avoir l’air critique, le pouvoir. Ils collaborent ainsi à la marche au fascisme. Nous n’y sommes pas encore, mais si nous ne réagissons pas très vite, nous pourrions nous y retrouver en un rien de temps.

    Entre 1936 et 1939, il n’y a eu que trois ans.



  • taktak 23 avril 18:35

    @Sharpshooter - Snoopy86

    la carte de presse ne définit pas le journaliste. C’est uniquement une niche fiscale avantageuse, réservée à ceux que les milliardaires veulent bien embaucher dans leurs télés et leurs journaux. Pour les pigistes, précaires, reporter, freelance, qui font 90% du journalisme, il n’y a pas de carte de presse.

    Le Point dont l’éditorialiste qui attaque Glanz s’est recemment illustré par des infos plus que fantaisistes de sources policières est votre référence ? pas très sérieux
    https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/23/gaspard-glanz-est-il-vraiment-journaliste-meme-sans-carte-de-presse_1722829

    Quant au harcelement policier contre ce journaliste qui a le tort de filmer les violences policières et le mouvement social pour informer sur ce qui ce passe, il n’est effeectivement pas nouveau.
    https://www.rue89strasbourg.com/journaliste-garde-a-vue-vol-de-siege-banque-96440

    Il est assez tragique de voir ressortir une condamnation du journaliste, intervenu alors qu’il était lycéen, parce que comme l’immense majorité de sa génération il avait du se mobiliser pour stopper une loi inique, le CPE.



  • taktak 23 avril 16:00

    @pipiou

    les mêmes devoirs que ceux de Benalla ?

    On sait bien que le le régime Macron ne tolère qu’une seule sorte de journalisme, le journalisme de cours relayant la propagande de l’Elysée.
    Mais cela, ce n’est pas la République.



  • taktak 23 avril 15:58

    @pipiou

    être mis en cellule 48h c’est être emprisonné. être placé sous contrôle judiciaire c’est être privé de liberté

    multirécidiviste ? c’est une fake news.
    La loi française c’est également la présomption d’innocence. La liberté d’informer est une liberté constitutionnelle

    Personne pas même G Glanz ne dit être au dessus des lois,. Mais le gouvernement n’est pas au dessus de la constitution.



  • taktak 23 avril 14:00

    @Fergus
    Soyons objectifs, c’est bien sur ce motif que le journaliste a été arreté, violemment en témoigne les bleus, par la police et emprisonné pendant 48H. Résultant en une interdiction de faire son travail de journaliste.
    Les policiers répondent ici aux ordres donnés par le ministre de l’intérieur, le préfet et le parquet c’est à dire le ministère de la justice. C’est arrestation est bien le fait du régime Macron. Sauf à considérer que les policiers je vous laisse le mot de flic agissent selon leur bon vouloir. Ce qui serait également de la responsabilité du régime macron.

    On ne peut pas tolérer de telles arrestations politiques ni que la liberté de la presse soit restreinte par des violences et des arrestations visant les journalistes les empêchant d’informer.



  • taktak 8 avril 15:23

    @Fergus
    C’est quoi le rapport ?
    Ah que vous vous sentez bien du coté du manche.
    Que l’on soit ou pas d’accord avec Drouet et Nicolle, la défense des libertés publiques, à commencer par la sienne, devrait mobiliser tous le monde pour refuser ces procès politiques.

    les masques tombent