• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de eric



  • eric 19 mars 09:44

    Se venger des gilets jaunes ?

    Les parisiens ! En pratique, si je compte bien, les cols blancs de la start up nation sont mis à l’abri. Payé par le contribuable ( c’est gratuit, c’est l’état qui paye disait le maitre de notre président) ou en télé travail.

    Ils ont également veillé à ce que ceux qui vont les soigner et les distraire, soient un peu protégés. Il parait que l’ émission de Barthez dispose aussi de « masques réservés aux soignants ».

    C’est peut être des rumeurs, mais le politiquement correct ne serait pas mort. On raconte que les détenus se sont vu livrer des masques : pas les flics.Les tribunaux sont virtuellement fermés, mais continueront a traiter les violences faites aux femmes. Schiappa a prévenu ces dernières que les maris enfermés peuvent devenir violents... Les préfectures seraient fermèes, sauf pour les réfugiés.

    Mais il faut bine que certains bossent pour que le confienemnt des autres se passe pas trop mal. On incite les producteurs, livreurs, à bosser : sans masques : on a fermé les restaus et douches des routiers. Sibeth parle de construire des murs de plexiglas pour protéger les vendeuses de super marché...Les boulangers viennent d’être autorisés à prendre des risques 7 jours sur 7....Les marchés peuvent fonctionner, à condition de retirer le non alimentaire….

    A l’assemblée nationale, Philiippe vient de parler devant du vide...Pas si fous, les députés...

    Globalement, à titre personnel, j’ai un peu l’impression que les gens qui sont au pouvoir pensent à eux et au moyen de franchir ce caps sans trop de difficultés, mais sous estiment de façon assez systématique les risques pris par les plus modestes et les plus exposés. 

    J’j’imagine que c’est faute de connaitre leurs conditions de vie et de travail. Enfin, j’imagine... j’espère...



  • eric 17 février 20:49

    @Fergus

    En fait, non. Ce ne sont pas des querelles d’ego, mais une lutte de classe. Les différentes gauches, y compris la macroniste, représentent des catégories spécifiques de bénéficiaires nets de la dépense publique. Comme les impôts, n’en déplaise à Picketti, sont au max, la croissance minimum, et les vrais besoins sociaux en hausse, les gauches ne peuvent s’entendre, car ce que l’on donne à l’une, il faut le retirer à l’autre. Et elles ne sont pas partageuse. Pour prendre un exemple très vivant, sur les retraites salaires et avantages, et qui vous parlera, parcequ’il s’agit de gens assez peu à gauche, pour faire tomber vos œillères idéologiques, c’est comme cela qu’on a vu l’armée attaquer la police ( sapeurs pompiers de Paris contre crs).



  • eric 17 février 20:39

    @Fergus

    Faut surtout pas oublier que Vilani a eu des frais, que si il renonce, il ne sera pas remboursé, et que Macron est assez bon pour trouver de l’argent pour financer des campagnes électorales. Du coup, un spectaculaire rapprochement idéologique ne peut-être exclu à relativement court terme.....



  • eric 17 février 20:13

    @Fergus

    Vous l’avez cherché ! Je salut au passage, vous-même, votre épouse et votre rapprochement idéologique avec le RN. Branco, évoque les ébranlement dans le Manche du pouvoir et c’est délibéré. Il aime cela. Il avait déjà’outé" Attal, son pote de l’Alsacienne. Vous savez, cette école protestante ou étudia.....Agnès Buzyn.....Dans ce contexte, que la jeune femme victime de l’envoi de vidéo porno, de la part d’un ex Strauss Kahnien, soit une habituée de fréquence protestante, peut il être un hasard ? Que son supposé mec, russe, ait réagit, c’est normal pour qui connait la Russie. Cela n’a rien à voir avec le fait que Hollande, qui a fait toute sa carrière au PS aux côtés de Mélenchon, lui ait accordé l’asile 3 jours avant d’être viré de la présidence. Et Collard a raison : « voir la main de Poutine, dans la masturbation qui cause cette débandade macroniste, est assez gonflé » Celui-ci, même si il a mis la main à la pâte, ne se l’est pas vue prise dans le sac, car alors, on aurait eu des réactions Manu militari. ... Nous ne savons sans doute pas l’étendue des connivences entre tous ces gens. Mais depuis que le fifie’s Branco, proche de Mélenchon, a fait virer Griveaux, les macronistes se reparlent et Villani, Corse comme schiapa, reparle à Buzyn, alors même qu’il a été lycéen à Louis le grand, et en est donc séparé par le jardin du Luxembourg.....Je crois me souvenir que vous avez vécu un temps vers les olympiades et êtes à même de comprendre l’abîme idéologique entre ces braves gens..... Quand abandonnerez vous toutes ces onanismes néo progressistes, pour rejoindre les masses populaires ? Parcequ’attendre que 11 prébendiers mals élus précipitent leurs propre chute....même sous Hollande, il ne s’en est pas trouvé assez pour fronder vraiment. Vous voulez parier avec votre femme, que si le RN fait de super scores, l’extrême gauche tendra une main chaleureuse et secourable aux marcheurs, pour les sauver de l’affaissement et soutenir la république ?



  • eric 14 février 07:15

    Bonjour, ce n’est pas vraiment important, mais si vous avez 5 secondes à perdre, auriez vous l’obligeance de transmettre ma réponse à Christel Nean, qui m’a « banni » pour non respect de la charte ? 1) J’ai moi même un excellent ami siculo sarde 2) dans votre lien, il est dit de la finlande noir sur blanc : se trouve cobelligérante avec l’Allemagne à partir du 22 juin 1941 lorsque celle-ci attaque son ancien allié soviétique, épisode connu en Finlande comme étant la guerre de Continuation, faisant suite à la Grande Trêve. La collaboration est exclusivement militaire (contre l’URSS) et n’a pas affecté la politique intérieure, le régime restant démocratique. Les (rares) juifs finlandais n’ont pas été inquiétés. La Finlande rompt son alliance avec l’Allemagne et demande l’armistice à l’URSS le 4 septembre 1944. La Wehrmacht se comporte dès lors comme en pays ennemi, et la Finlande déclare la guerre à l’Allemagne le 4 mars 194515 lors de la guerre de Laponie.

    Effectivement, wiki ne peut pas vous être d’un grand recours. Je retire mes propos.

    Un peu de nuances, ne nuirait pas à la crédibilité de votre travail de propagande.



  • eric 13 février 21:06

    @Clemoutch
    Cela aussi, votre instit a réussi à vous le mettre dans la tête ! Le coup de la Commune de Paris ?
    Là j’ai pas le temps, A Moscou il est tard. A l’occasion je vous debunkerai toutes ces fadaises. Il y a des sources écrites accessibles à tous, mais en plus, j’ai des éléments familiaux de première main….Mon arrière arrière, commandait son bataillon de gardes nationaux de la seine, ma grand mère avait un hôpital de fortune chez elle pendant le siège ( en 14 pour les réfugiés aussi),on a les archives à la maison et chez les cousins, les lettres par ballon monté adressées aux tantes. Et en plus on est cousin de Louise Michel.
    Je vous expliquerait comment une bande de factieux, contre le suffrage populaire, profitant de l’état de la ville, ont tenté de s’imposer par la force. Comme d’hab, ils ont commencé par fusiller des religieux et religieuses...Il n’est même pas besoin d’en dire plus. Tu es encore plus ou moins en guerre, tu déclenche une guerre civile contre le vote de l’écrasante majorité de tes concitoyens, et tu perds ton temps a aller massacre quelques bonnes sœurs….pour l’exemple ? Du reste,, cela a finit comme cela avait commencé, avec quelques morts chez les paumés manipulés - quelques milliers et les chefs se barrant à l’étranger à 90%, en laissant leurs troupes derrière eux. Comme pour la guerre d’Espagne, de façon amusante. Sauf que pour l’Espagne, on sait qu’il se sont barré avec la caisse, Pour la Commune, je ne sais pas...
    La commune est comme toutes les expériences de gauche réussies : un carnaval, au sens de René Girard, une fête de soit disant indifférenciation se terminant par un sacrifice violent. Cela ne laisse de bon souvenir, à ceux qui n’y étaient pas, que parce que cela ne dure pas.
    Vous avez quoi le 14 juillet 89 quelques jours en 93, La commune, des bals en 36. 68, Dés qu’une expérience de gauche dure, la gauche l’analyse comme un échec : Le mitterrandisme, le soviétisme, 

    Après, les réflexion des bourgeois gauchistes sur l’utilité des abribus pour le prolo qui se lève tôt et prend les transports en commun par rapport au sens révolutionnaire qu’il y a à les brûler...



  • eric 13 février 20:45

    @JC_Lavau
    C’est sans doute vrai de beaucoup de dirigeants. Mais le coup, de « le socialisme n’y est pour rien, c’est la faute à la folie de Lénine, Hitler, Staline, Mao qui étaient fous, mais sinon, c’est pas une mauvaise idée », cela me fait la même impression que les couteaux fous qui se jettent sur des camions déséquilibrés. 



  • eric 13 février 20:38

    @CN46400
    Sigmaringen, le truc des socialos collabo genre Déat et Doriot le communiste, autour d’un vieux maréchal Rad soc ? Mais mon pauvre ami, 1) je n’était pas né ! 2) Il faut avoir été à gauche, c’est à dire anticlérical, pour devenir fasciste, c’est une loi historique, vous pensez bien que je ne peut en rien être menacé par cela !
    Cela étant, pour être complètement honnête, je dois reconnaitre que pas mal de gens de gauche ont quitté Vichy avant, Sigmaringen, ( le père de Jospin , Mitterrand, etc.. et en ce qui concerne pas mal de communistes, dés Juin 41, allez savoir pourquoi....)



  • eric 13 février 20:08

    @Christelle Néant
    Si, ils étaient alliés avec les Nazis, se sont partagés les pays du coin, se sont entraidé militairement, se sont livré des technologies et matières premières, et ce jusqu’ à la toute fin. Ils ont coordonné leurs agressions. Demandez à n’importe quel polonais ou Balte.

    Détail amusant, les Nazis s’engageaient à livrer les russes blancs et les soviétiques réfugiés en échange des communistes et anti fascistes allemands et autrichiens. Je vous recommande « Milena, Margareth Buber Neuman » elle s’est tapée la Sibérie avant d’être envoyé à Ravensbrück par les soviétiques…(ces deux femmes n’ont donc pas pu croiser les frères de Bandera, morts à Auschwitz, mais peut être que ses sœurs ont pu être dans les mêmes goulags que Margareth ?)

    Je vous conseil pour débuter un truc qui se nomme Wikipédia, un peu succinct, mais il faut bien commencer par quelque chose.https://fr.wikipedia.org/wiki/Pacte_germano-soviétique
    « même les russes » ont reconnu l’existence du protocole secret au moment de la perestroïka.
    Après si vous voulez des détails sur les panzers s’entrainant en territoire russe, la transmission de la technologie des parachutes (invention soviétique) aux Nazis, les derniers trains de matières première soviétique croisant les premiers chars allemands en 41...demandez moi.

    Les Russes se souviennent de Normandie Niemen parce que : 1) Il y avait peu de films en URSS ils tournaient tous autour des même trucs, et la coproduction franco soviétique apportait un grand bol d’air frais. Il est passé au moins autant que la grande vadrouille ou Angélique marquise des anges... 2) Cela c’est passé chez eux. Mais ce n’est pas suffisant, Rjev aussi et même ceux qui connaissent ont un peu d’appréhension à en parler 3) Toutes les écoles avec langues française ont eu un petit musée Normandie Niemen. 4) Quand le général de Gaule a envoyé es premiers aviateurs, les soviets étaient au fond du trou et très isolés ; on a beaucoup communiqué autour. « nous ne sommes plus seul, les français sont avec nous ».

    Merci de vous cultivez un peu avant de répandre la zizanie entre des peuples qui ont des siècles de souffrances et de joies communes. 



  • eric 13 février 19:43

    Y a du nouveau ! Sur l’intolérable racisme stigmatisant asiatique ! Un bateau de croisière américains, interdit d’accoster par 5 pays asiatiques parce qu’il arrive de Hong Kong, Japonais, Indonésiens, Thaï, Seuls les cambodgiens ont accepté. Sans doute sont ils les plus pauvres…. qui est ton prochain ? demandait le christ au sujet du bon samaritain. Aujourd’hui, c’est un Khmère. 

    Il faut lutter contre cette lèpre haineuse par le boycott !

    Plus de suchis ! , plus de pho, tous au katiev sack kho !



  • eric 13 février 19:18

    @eric

    Et puis dans le coin, avec la propagande soviétique puis russe en guise d’histoire, non seulement les gens connaissent rarement la Ligne Maginot, mais j’ai accompagné en Normandie, des russes qui n’avaient jamais entendu parler d’un débarquement. Et allez leur raconter que les troupes françaises en Tunuisie, avec leurs vieux 75, on fait plus prisonnier que les soviétiques à Stalingrad...Ça doit même être illégal de le raconter.... (minimisation du rôle de l’URSS). Mais Mannerheim.....Staline a envoyé pas mal de sudistes, car il doutait de la loyauté des troupes des environs, qui avaient des échos sur les réalités comparées. Quand on sait qu’a Somusalmii, 300 finlandais ont bloqué 25 000 soviétiques, dont 23000 ont péri, on comprend pourquoi ces histoires ont laissé des traces dans la mémoire collective des peuples soviétiques. ....



  • eric 13 février 19:05

    @Christelle Néant

    Non ! Cette ligne a été construite pour se défendre contre un peuple allié des Nazis. C’est donc une ligne qui symbolise l’anticollaborationnisme, en d’autres termes, la Résistance. Vous n’y pouvez rien, les dates font foi.



  • eric 13 février 13:47
    1. Je parle des marocains parce que le royaume du Maroc tient des statistiques sur les migrant propriétaires au pays, qui croisées avec les statistiques française, sont une preuve de la tendance des migrants à plus chercher à être propriétaire. Cela n’a rien a voir avec la question d’une invasion que vous fantasmez.
    2.  Oui, bien sur, je vous renvoie à mon article sur le rapport Obin. https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-rapport-obin-courageux-mais-peu-15843 ce sont tous des inspecteurs de l’EN ex de cabinets ministérielle socialiste et qui parviennent à la conclusion que leur organisation, co-gérée par leurs syndicats, a organisé de façon systématique, la ghettoïsation des pauvres. Pourquoi voulez vous comparer les profs avec des juifs ? Les juifs vous posent problème 
    3. Aujourd’hui, il n’y a plus de gilets jaunes, il y a, pour l’essentiel, des gauchistes qui se mettent des gilets jaunes. Ce n’est pas difficile à prouver, les masses se battent sur leur terrain ; les vrais gilets jaunes étaient sur les ronds point, les actuels sont devant le conseil d’Etat. Le temple du droit séparé pour fonctionnaires. Les autres ne savent en général pas ce que c’est.
    4. Le vote est un vote. Si il a été protestataire c’est pour Macron. Les socialos en ayant marre d’être représentés par une brêle impuissante qui leur garantissait la défaite. Voter pour quelqu’un qu’on ne connait pas et qui n’a jamais rien fait, c’est un votre protestataire.
    5. La réponse est dans votre question : le RN rassemble de paisibles citoyens républicains, comme l’ a démontré Perrineaud dans ses ouvrages. Ils ne sont effectivement pas pressés d’aller se faire casser la gueule par les nervis fascistes d’extrême gauche, qui ont toujours été les supplétifs du pouvoir des bureaucrates, qu’on les nomme macronistes ou socialistes. C’est pareil pour les candidats. Quand tu n’es pas fonctionnaire, il faut être retraité ou rentier pour se présenter. Les français de base ont besoin de gagner leur vie au quotidien. Dans mon village, un artisan a envisagé, de se présenter, à l’école et à la mairie, on lui à dit qu’on se passerait de ses livraisons si il se présentait.
    1.  Il n’y a pas besoin de développements, la mixité, non seulement dans le luttes, mais aussi dans les lits, existe entre français et étrangers à peu prêts chez les seuls électeurs RN. C’est très bien montré dans le film de Coline Serreault, la crise). Parce qu’ils vivent ensemble quoi qu’on en dise. C’est dans la fonction publique de gauche, qu’il faut un filtre de 2 ou 3 générations. Les gens de gauche sont endogames ( voir Etudes publiées par le Nouvel Obs), ils sont dans des trucs à statut avec diplôme ou les étrangers sont par construction sous représentés. Ils ne supportent pas l’altérité. Quand tu vois un limitant fifie’s, qui se gargarise de son logo qui représente un lettre grecque, un truc ignoré par la majorité, pour happy few, et qui est incapable d’envisager de diner avec son collègue ou son beau frère si celui-ci vote RN, tu imagine comment il va pouvoir fraterniser avec une famille de pakistanais intégriste polygame et illiglote.

    Bref, les fifie’s se battent avec les marconistes pour les reliefs des prébendes étatiques et para étatiques. Ils sont les deux faces d’un même janus. Des classe moyennes up qui ne s’oublient jamais.

    Comme Jospin, Macron vient de faire des cadeaux fiscaux à ces gens. Baisse de l’IR, pour les pauvres, ont ils le culot de prétendre. Or, quand moins de la moitié de la population paye l’IR, cela veut dire qu’ils font partie de la moitié la plus riche.

    Pendant ce temps, il y a au minimum 8 à 11 millions de personnes qui ont de vrais problèmes. 

    Mais c’est toujours la même question que se posaient les démocrates US il y a de nombreuses années : pourquoi les pauvres votent à droite ? La réponse est simple, c’est par ce qu’ils sont devenus moins pauvres, que leur niveau scolaire a beaucoup monté, qu’ils savent conter lire et écrire, contrairement à ce que vous sous entendez, et savent d’où vient et ou va le fric dans notre pays.

    C’est parce qu’ils ont une bien meilleure formation politique de base qu’ils votent Marine. Du reste, ils l’ont parfois acquise à la CGT, eu PC et même chez les Fifie’s. J’ai rencontré Kotarac, Charmant garçon très bien formé et qui a tout compris



  • eric 13 février 13:06

    Cela simplifierai les choses. En Russie, les étrangers utilisaient, quand je m’intéressai un peu à la question, des prête-noms pour acheter des terres, et ce n’est pas toujours simple et sur….J’imagine que c’est toujours le cas.

    Avec la simplification de la naturalisation, et la politique de Poutine d’ouvrir grand les portes aux russes émigrés, la facilitation de la double nationalité (prévue pour Mai ?), la Russie va parvenir au même résultat que l’Ukraine, prolongation des investissements d’argent de l’étranger dans les terres russes, mais de façon ouverte, tout en ayant une corde de rappel.

    Comme par le passé, l’Ukraine devrait suivre l’exemple Russe.

    En ce qui concerne Mannerheim, c’est quand même avant tout un officier de l’armée russe tzariste et un grand humaniste et assez Germanophobe, pour avoir combattu héroïquement contre les allemands pendant la première guerre. Il est notable qu’en chaque occasion, il s’opposa dans la mesure du possible, aux politique de massacre, de camps, quelle que soient les couleurs ( roues, blancs) et à l’influence allemande. Donner son nom à la ligne de défense contre les bolcheviques, fût une sorte de lot de compensation, quand il fut écarté du pouvoir. Sans doute pour le remercier d’avoir sauvé le pays des rouges et des russes et assuré ainsi l’indépendance.

    Par la suite, Mannerheim, fit comme les soviétiques, il s’allia avec les allemands en tant que de besoin et faute de choix et se retourna contre eux dés qu’il en eu la possibilité. Il faut dire que dans le cadre de l’alliance collaborationniste entre socialisme nationaliste et internationaliste, Hitler faisait cadeau à son pote Staline de la Finlande indépendante…(Aout 39, pacte germano soviétique, agression sauvage de la Finlande par les collaborateurs soviétiques d’Hitler, novembre 39 ).

    Bon sang ne saurait mentir, les bolcheviques russes avec Lénine avaient déjà fait cadeau d’une bonne partie de l’Ukraine aux allemands dans le temps. D’un autre côté, il lui avait fait le transport et l’argent de poche. La reconnaissance du cœur… ?

    N’oublions jamais que la collaboration avec les Nazis, ce fut d’abord l’Union soviétique. Et eux, n’étaient ni battus, ni occupés. Les finlandais sont bien placé pour en parler.

    Il faut regarder « Talvisota », le feuilleton finlandais sur la guerre contre les envahisseurs génocidaires bolchéviques. Il y a une version en russe, et, j’imagine, en anglais. 

    Il y a un moment très émouvant quand les héroïques soldats finlandais, arc-bouté sur la ligne Mannerheim, chantent des cantiques protestant pour Noël, afin que les « Ivan » en face sachent que chez eux, Dieu a encore droit de citée.

    L’arrière grand père de mes enfants fut médecin militaire dans l’armée rouge pendant la première guerre de Finlande. a entendre les récits familiaux, on en vient parfois à se demander si la disparition des soldats russes dans ce conflit n’était pas un but recherché en tant que tel par le pouvoir. Il est vrai qu’on peut se poser la même question pour pas mal de batailles comme Rjev, illustrement méconnue, une de ces opérations avec plus d’un million de pertes pour rien.

    Alors que tant en Ukraine qu’en Russie, on ne doit pas être loin d’un majorité des populations qui ont des ascendances croisées ukrainiennes et russe, on se demande à qui servent vraiment ces discours de stigmatisation qui veulent dresser les uns contre les autres.

    En réalité, seuls les américains auraient vraiment intérêt à une détestation entre ces peuples frères, dans la logique de la politique voulant affaiblir le bloc slavo-russe.



  • eric 13 février 11:48

    A Mayotte, il y a une Association Familiale Protestante. J’ai pas les détails, mais je connait des pasteurs qui ont été en amont. Des gens qui ont déplacé des montagnes. Vu Macron, vu certaines administrations, vu pas mal de partis politiques, je pense que dans l’état ou est l’île, cela vaut la peine d’aller aider des structures ou on fait un vrai boulot au plus prêt des réalités et avec des résultats.



  • eric 13 février 11:24

    @nemo3637

    Que dalle ! Vous commencez par « il désigne à l’époque Romaine, ceux qui ne possèdent que leurs enfants » 
    Plus personne n’en parlait avant les marxistes. C’est un concept de marxiste. Comme tous les autres que vous évoquez. Elevés à une époque ou l’histoire grecquo romaine était la base de l’enseignement, ils savaient de quoi ils parlaient.
    La fausse conscience des petits bourgeois « progressistes » ( entre guillemet car leur réalité et leur finalité sont le conservatisme) reste la même. Du reste, posséder ses enfants, c’est bien une idée à la Karl Marx, bine 19 ème, qui oserait dire cela aujourd’hui...

    Appartenir au prolétariat, dans ce sens, aujourd’hui, dans nos sociétés, est essentiellement un choix individuel.

    Dans les déciles de revenus les pus bas, les différences de patrimoine sont très élevées. A revenu égal, il y a des gens qui ne « possèdent » même pas d’enfants, d’autre qui possèdent plusieurs logement.

    Sans entrer dans les détails, par exemple, les migrants sont beaucoup plus propriétaires à revenus bas semblables. Ils n’ont pas le réflexe de compter sur les allocs et HLM, ils avaient l’habitude de la propriété au pays, ils n’aiment pas dépenser un loyer « pour rien » chaque mois, et en général, ils achètent ici et au pays.
    Jacques Marseille en parlait très bien. Il y a des stats, notamment sur les marocains, grâce aux statistiques marocaines.

    Les classes laborieuses votantes aujourd’hui, en France sont divisée en 2 parties. Ceux qui ne votent pas car ils n’ont jamais voté. La caractéristique historique du vote ouvrier était l’abstention massive. Les seules exceptions étaient les ouvriers de l’administrations et des quelques grandes boites plus ou moins nationalisées.
    C’est pour cela qu’il y a toujours une une corrélation catastrophique entre nombre d’ouvriers dans une région et vote communiste. En réalité, le phénomène est plutôt renforcé par le fait que parmi les plus modestes, il y a les migrants, qui n’ont pas toujours le droit de vote.
    Ceux qui se sont mis à voter, en même temps que leur niveau montait. A 80% d’une classe d’âge au bac ; cela veut dire que les 20% restant, font mieux ( enseignement technique) ou sont gosses de migrant ou quart monde, et cela ne fait pas beaucoup de monde. pour faire très vite).

    Ce que « l’avant garde du prolétariat » appelait prolétariat, c’est à dire les gens qu’ils ressentent comme en dessous d’eux sociologiquement, se porte mieux que jamais, a une niveau de formation suffisant pour tout comprendre, vote Le Pen et portait des gilets jaune avant que les petits bourgeois marxistes viennent bruler les abribus. Ses luttes font vraiment peur aux progressistes marconistes qui ont lâché du fric pour tous le monde dans la panique, là ou les petits bourgeois de gauche manifestent en dans le vide, parce que tous le monde sait qu’à la fin, ce pouvoir qui est proche d’eux, leur permettra de continuer leur racket sur le reste de la société.

    Nous savons tous déjà que nos retraites seront baissée, mais qu’en plus, nous payerons plus pour les profs, les cheminots, etc...



  • eric 12 février 20:32
    1. Les américains ont été évacué en premier parce que c’est le pays qui s’occupe le plus de ses ressortissants. J’ai été bloquée 3 jours à Belgrade parce qu’il y avait une menace de coup d’Etat à Bucarest, et si il n’y avait pas eu dans l’avion une flopée de maman américaines venus adoptés des orphelins Ceausescu, j’y serait peut être encore. elles ont appelé leur ambassade qui a expliqué en substance qu’il fallait un avion, sinon la 6 -ème flotte leur montrerait ce qu’est un contrat et le respect du aux citoyens. Américains.Essayez avec une ambassade de France.
    2.  Il n’y a absolument aucune discrimination dans cette histoire. A Hong Kong, ils interdisent l’entrée de chinois, à Taiwan je crois aussi. En chine continentale, des villages construisent des murs pour empêcher les voisins de rentrer, et dans tous les cas sus cités, sans égard pour la couleur, la race la religion ou la nationalité des impétrants. De la même façon, les noirs qui jetaient des pierres aux malades noirs d’Ebola, ne le faisaient pas par racisme.
    3. J’ai changé d’avion en Allemagne il y a quelques jours. Devant moi, à la sortie, il y avait une famille chinoise avec un gamin visiblement très mal et qui toussait beaucoup. J’aurai pu, par anti racisme, aller me coller à eux pour savoir si son microbe était ancien ou récent, mais j’ai attendu qu’ils sortent. Parmi les innombrables stupidités qu’on entend sur cette histoire, celle de la discrimination anti chinoise est vraiment une des plus significative de la bêtise de certains milieux culturo-médiatiques. Ils devraient se bouger pour que les gens envoient des masques, ils se mobilise pour nous forcer à aller manger dans des restaurants chinois. Quand on a peur, on fait gaffe ; C’est une nécessité de la vie. Quant il y a eu la vache folle, j’ai connu des gens qui ne prenaient plus un steak, ni même un nounours Haribo, à cause de la gélatine. C’est pas en les traitants d’imbéciles ou de méchant qu’on fait avancer le schlimblick.


  • eric 12 février 20:10

    Vous m’excuserez, je n’ai pas dépassé le premier paragraphe. Le prolétariat, à Rome, ce n’est pas ceux qui ne possèdent que leurs enfants, C’est la dernière des castes des citoyens. Ceux qui ont droit à être entretenu par la république. Panem et circenses. Des allocs et des intermittents du spectacle si vous voulez.

    Le bas de la classe moyenne sup. La clientèle de base de tous les partis de gauche.

    Ce qui serait en réalité les catégories qui devraient s’appeler prolétariat si on s’en tenait à la définition des fifie’s par exemple, c’est les esclaves et les affranchis. Une bonne moitié de la population au doigt mouillé et de mémoire.

    Les prolétaires sont donc un peu au dessus de la moyenne par construction. ce sont des moyens.

    Ce n’est pas une erreur. Vous imaginez bien que tous les pères de l’église marxistes, qui étaient tous plus ou moins lettré, étudiaient les humanités classiques, et savaient très bien ce qu’est en réalité un prolo.

    Mais leur idéologie s’adresse à des gens comme eux. Ils ne font pas partie des 1%, ni même du premier décile ( économiquement, car, intellectuellement, ils sont bien sur « très au dessus de tous cela ») c’est même pour cela qu’ils sont socialistes : 1) C’est vraiment trop injuste, ils sont plus intelligent que tous le monde, mais pas plus riche. 2) c’est pas leur faute, donc, C’est donc la faute de la société. 3) Il faut la changer.

    Dans l’ensemble, ce ne sont pas non plus des ouvriers ou paysans exploités ( pensez à toute ces bandes de petits et moyens bourgeois, et petits aristo genre Lénine, De Robespierre, Marx, etc...De toute façon il sont trop malins pour se laisser exploiter.

    Mais ce qui est absolument fascinant, c’’est que dans leur théorie marxiste, il y a des prolo, au sens ou vous l’entendez, exploité par des bourgeois, mais eux, ne sont nul part dans la théorie. Le problème du marxisme n’est même pas tellement qu’ils ignorent les classes moyennes dans leur diversité alors que c’est la classe qui se développe et , de facto, prend le pouvoir politique d’une manière ou d’une autre en leur temps, mais qu’ils s’ignorent eux même dans leur propre théorie. Plus particulièrement ceux d’entre aux qui sont des profs, des bureaucrates et fonctionnaires.

    Bref, ils admettent ne pas diriger la société. Ils ne voudraient pas qu’on les confondent avec des prolos ( à votre sens) esclaves ou affranchit, à la rigeur avec le bas des citoyens. Mais même cela , c’est un peu hardcore pour leur ego. Alors, ils trouvent ! Ils seront l’avant garde du prolétariat ! Et comme par hasard, cela colle avec le réel, puisque lettrés, ils ne sont effectivement pas ce que l’on trouve de plus bas dans la classe moyenne...

    Marx est typique, c’est un BOBO, un avant garde du prolétariat, qui voudrait vivre comme un bourgeois, mais sans que cela se voit trop, et sans réellement en avoir les moyens...du coup, c’est un peu la bohème, alors, faisons mine de l’avoir choisit. Aujourd’hui, on croise des frugaux et des simples volontaires...Comme hier, ils sont l’avant garde du prolétariat, mais le peuple, les exploités, les vrais damnés de la terre si vous voulez, ils votent Marine...et comme ils sont tous au moins au niveau bac, cela ne plait pas à l’avant garde. C’ est comme ça...



  • eric 12 février 19:42

    @Loulou

    Tout est lié

    Dans la société traditionnelle, il y a des esclaves, l’élimination des enfants non conformes à la naissance ( les roux par exemple), l’abandon ou le meurtre des vieillards, l’exploitation sexuelle des plus pauvres par les plus riches,- tout « genres » confondus : chez les romains, comme chez les musulmans, l’homosexualité active est prestigieuse -, notamment avec la polygamie, qui réduit, à l’abstinence les plus faibles, assurant une bonne sélection écologique, un peu comme dans une meute de loup et souvent, des statuts pour les femmes qui font apparaitre le catholicisme, d’abord et avant tout, sur le plan anthropologique, comme la première libération des femmes. 

    Les réformes sociétales constituent de grands pas en arrière. Un grand retour vers le futur, On a le mariage des tous, la GPA en pratique, l’euthanasie à petit pas, et on aura l’esclavage. C’est lié à la dignité accordé à la personne. C’est une question de foi.

    Nous avons 99% ou un truc de ce genre,de gènes commun avec des singes. Scientifiquement nous somme des singes. Ceux qui se battent pour la condition animale comprennent-ils que si on a besoin de cobayes pour un vaccin qui va sauver plein de vies et que nous sommes égaux, cela veut dire pas de vaccin du tout ou test sur les humains comme sur les animaux ? 

    J’ai foi en l’idée que tuer intentionnellement, même avec plein de bonnes raisons, c’est un assassinat, littéralement, et je suis assez hostile à ce que cela soit autorisé réglementé, à coup de textes, de circulaires de majorités. A la fin, ce seront des robots qui mettront en œuvre des décisions prises par intelligence artificielles sur la base de critères préétablis et objectifs.

    Cela fait de moi un homme profondément à droite. La droite, c’est l’humain d’abord.
    En dernier recours, c’est un humain qui décide au risque de sa tête, pas un concept, une « majorité », un tirage au sort.

    C’est comme cela que ca a commencé, à droite du ceux qui voulait que le roi, un homme ait un droit de veto avec la responsabilité, que cela emporte, à gauche, les amoureux de l’abstraction et de l’irresponsabilité. Tu votes la mort à 51% personne n’est vraiment coupable, et peu importe si demain, cela aurait été 49.



  • eric 12 février 19:20

    Cette discussion théorique est en réalité tranchée par la science. La démographie socio économique.

    Toujours et partout, les partis « socialistes » ( bolcheviques, Nazis, Fascistes, trotskistes, anarchistes, Terroristes de la révolutions française) ont d’abord été des partis de petits bourgeois. Notamment de leurs gosses ayant fait des études ; Le socialisme c’est du petit bourgeois ayant avaient bac plus 2 à 4 suivant les époques ( un peu moins peut être en Russie ou on partait de très bas, à peine plus aujourd’hui en France ou on distribue certains diplômes). grâce aux sacrifices économique de ses parents pour lui payer des études. 

    C’était 98% du parti bolchévique, ou on trouvait UN fils d’ouvrier parmi les cadres aux début.

    Idéologie de classe moyenne lettrée ( car il existe aussi une clase moyenne économique, qui crée peu de socialisme, celle qui bosse), elle recrute parmi les fonctionnaires, les enseignants, les postier, etc...Le printemps arabe en Tunisie a commencé avec un vendeur de quatre saison qui s’est immolé par leu feux, mais s’est poursuivi par la grève des postiers et cheminots. Comme partout...Ce n’est pas un hasard si un candidat trotskiste en France est un universitaire qui a choisit d’être postier à mi temps. Pour faire la révolution, il faut d’abord du temps libre...

    Elle crée une société favorable à une petite bourgeoisie rouge surtout soucieuse de stabilité, de sécurité, et qu’on ne la juge pas. Que son mode de vie soit la référence absolue

    Ceci explique tous le reste. Pourquoi tous les terroriste étaient des petits bourgeois sans beaucoup de fric s’affublant de particules ou d’ancêtres nobles ( Monsieur DE Robespierre, Marat, le « grand d’Espagne » et autres snobinards imbus d’eux même et complexés à en faire mourir les autres). Pourquoi la révolution soviétique a eu lieu dans un pays avec énormément de bureaucrates ( chinovvniks) plutôt que dans un pays avec beaucoup d’ouvriers ( Angleterre Allemagne).

    Lénine est d’extraction aristocratique, mais c’est de la noblesse de Robe. Saint just est un noble d’épée, et c’est le seul qui soit sincère...c’est aussi un gosse.

    Louise Michel à grandis dans un château, et Karl lui même est, en gros, un universitaire sponsorisé par l’hériter d’une grosse boite, qui passe son temps à se plaindre pour avoir plus d’argent pour son confort familial. Comme la plupart de ces gens il est du reste antisémite. Ce qui se conçoit pour un socialiste, mais de façon plus inattendu anti hongrois ! Pourquoi ? Dieu seul le sait. En tous cas, il considère ces deux catégories comme impropres à la construction du socialisme et à éliminer. Son gendre français, qui connait les précédent révolutionnaire, réactualise l’idée de la terreur d’utiliser des gazes, pour une fin humaine et sans souffrance. D’autre reprendrons le concept...également petits bourgeois plus ou moins lettrés, violents frustrés, et persuadé qu’en éliminant la source de tous nos malheur, on construira un avenir radieux ou un Reich millénaire….