• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Hermes



  • Hermes Hermes 18 mars 23:29

    @ RAT cocon : BEUUURRRK



  • Hermes Hermes 5 janvier 09:50

    Merci.
    Aucun rapport avec l’HCQ pour moi. Péricardite. Cas pas isolé.
    bien cdt.



  • Hermes Hermes 4 janvier 23:25

    « Guéri » du Covid fin mars et complications cardiaques typiques d’une attaque virale puissante 8 mois après ; anticorps toujours présents (et peut-être covid aussi ?)... Coriace le virus. Je ne suis pas le seul, au point qu’une unité dédiée aux effets long terme a été créée sur Paris. Je ne vous le souhaite pas !

    Néammoins d’accord sur le muselage global de l’info par la saturation de covideries quotidiennes. Si on parlait d’autre chose d’ailleurs ? smiley Il y a bien d’autres sujets....

    Amicalement.



  • Hermes Hermes 20 octobre 2020 09:29

    Certes d’ailleurs la terre est plate, desous c’est l’enfer et au dessus le paradis smiley



  • Hermes Hermes 1er octobre 2020 18:51

    En résumé, article 1000 : vous êtes libres de ne pas penser autrement ! smiley



  • Hermes Hermes 1er octobre 2020 18:16

    Bonjour, le sens des mots se perd et se dilue dès qu’ils commencent à vivre de leur vie propre en dehors de l’expérience qu’ils ont tenté de refléter.

    Yavhé : il fait être...

    https://www.universalis.fr/encyclopedie/yahve-yahweh/

    C’est la fin d’un chemin de connaissance de soi que les religions du livre jettent en pature a la multitude qui n’a pas encore fait le premier pas.... et du coup ferment la porte à toute possibilité et l’asservissent à un imaginaire despotique.

    De la même façon il est dit ailleurs : « Rien n’est vrai, tout est permis » car la réalité surgit de la source, la base, le non-manifesté, pour combler le désir d’expérience. Cela tente de désigner exactement la même chose, à la nature totalement inexprimable.

    Les actions des messagers sont vouées à l’échec car le pouvoir de réalisation d’autrui ne leur appartient pas :.Ils ne peuvent qu’indiquer une possibilité et montrer une direction en incarnant ce qui est, peu importent les mots en réalité.

    Celui qui ne comprend pas cela construit des prisons mentales et des dépendances psychologiques pour satisfaire son ego qui s’y mire.

    L’effort de chacun pour se libérer est permanent, mais ne fait que renforcer une « direction » qui n’est pas la bonne, et grandir la souffrance. Identifiez cet effort et arrêtez TOUT effort, car il n’y a rien à atteindre, il n’y a rien à craindre, rien a perdre, rien a à éviter, rien à réparer, regretter ou pardonner, aucune vérité à défendre : dans le présent « ce qui fait être » sera toujours là !... « ce »

     smiley



  • Hermes Hermes 18 avril 2020 16:27

    Bonjour,
    Au sujet des enfants , je cite :
    « la Société française de pédiatrie confirme que »les enfants semblent très peu touchés par ce virus« mais qu’ils peuvent »transmettre la maladie même s’ils sont peu malades". D’où l’inquiétude de nombreux parents à l’idée de renvoyer leurs enfants à l’école le 11 mai prochain."
    Les enfants eux même risquent peu, mais l’école peut être un vecteur de contagion.
    Cdt.



  • Hermes Hermes 12 février 2020 11:07

    Bonjour, il faut s’attendre à un grand vent de panique lorsqu’on aura les premiers morts sur le territoire français !

    Il n’y aucune raison de se croire à l’abri, mais il n’y a pas plus de raison de paniquer que pour les épidémies annuelles périodiques. Plus vous serez tranquille et en forme, mieux vous résisterez.

    C’est le moment de se reposer, de ne pas se stresser (le stress fait baisser les défenses immunitaires), de développer sa tranquillité et de prendre des forces, ce qui devrait toujours être le cas, car y-a-t’il autre chose que le moment présent, sinon la souffrance dans l’imagination ?  smiley



  • Hermes Hermes 15 janvier 2020 11:47

    Bonjour, le Pb de l’UPR : excellents dans l’analyse d ece qui s’est passé, pas grand chose de séduisant pour les électeurs dans les projets pour le futur !

    Merci pour cet article qui met en évidence le cynisme bien caché des nantis... La mentalité qui aboutit à ces situations est basée sur un profond matérialisme qui pousse à identifier le bonheur personnel à des conditions extérieures, et des considératons conflictuelles sur leur distribution. Il n’y a pas de ligne politique qui peut échapper à celà (la lutte des classes rage plus que jamais, bien qu’elle soit menée pour le moment par les nantis).

    La balance finira par se pencher de l’autre côté, mais cela sera sans fin....

    Le plaisir et l’orgueil mis dans les idées ne suffira pas toujours à masquer la souffrance pathétique et misérable qu’engendrent nos croyances, et la négativité égoiste qui se projette dans le monde sous le masque d’un faux progrès. Se mettre en face de cette réalité est inévitable, c’est le rendez-vous avec soi-même. Mieux vaut ne pas arttendre que la mort s’y invite aussi..

    La souffrance individuelle ne cesse que lorsqu’on cesse de croire à ses propres idées, et à la problématique originelle sur laquelle on a construit toutes nos interprétations et notre état d’ame habituel. Jusqu’au moment ou le fantôme de soi-même meurt définitivement... et l’être renait, ou se réveille.

    Dans un langage imagé, un homme dont le message a été considérablement déformé avait dit : « pour accéder au royaume de mon père in faut naitre une nouvelle fois ».

    Bonne année à tous smiley



  • Hermes Hermes 7 juin 2019 12:59

    Bonjour,

    juste une précision :

    ’Dubito ergo cogito, cogito ergo sum, sum ergo Deus est.’(du latin : ’Je doute donc je pense, je pense donc je suis, je suis donc Dieu est/ existe.

    Si on veut parler de Descartes la phrase entière est à considérer.

    Pour ma part je vois désormais cela comme un koan : par quel mystère suis-je autorisé à douter, et qui est ce « je » ?

    L’identification de la pensée à la conscience est un fait mécanique que peu remettent en question. C’est l’intervalle entre la pensée et la conscience qui est mis en évidence ici par le doute, ce qui ouvre la porte à l’être (je suis), puis à l’absolu.... Une expérience plus qu’une réflexion.


    Bonne continuation.



  • Hermes Hermes 1er avril 2019 17:10

    @Hermes

    une typo bien sûr : boutique -> bourique. Mais cela vaut smiley



  • Hermes Hermes 1er avril 2019 15:24

    Bonjour,

    le célibat imposé aux religieux, et la diabolisation du sexe par l’église catholique, voila la monstruosité millénaire !

    Réprime sexuellement, et vous transformez les individus en zombies.... Quand je pense qu’il y en a encore qui se demandent pourquoi l’occident marche sur la tête depuis des siècles, avec pour seul alibi un progrès technique aux conséquences destructrices encore pour le plupart totalement non assumées...

    Il y en a surement qui savent d’ou viennent les aneries de l’église sur le célibat des prêtres, mais ça ne coute rien de rappeler les faits historiques : cela remonte au IVeme siècle ! Auparavant pas de soucis avec le mariage des prêtres. Le célibat fut d’abord une recommandation du concile d’Elvire, qui s’est tenu en Espagne, aux alentours de 310. Cette chasteté fut rendue obligatoire par le concile de Latran en 1123.

    Mais.... Si un curé n’a ni femme ni enfant, donc pas de descendance, à sa disparition, son héritage, aussi modeste soit-il, sera propriété de l’Église. 

    Qu’il se débrouille avec sa libido ! Mais qu’il ne dilapide surtout pas le trésor accumulé...

    D’autant plus que l’église vers l’an mille avait besoin d’assoir son pouvoir contre les hérésies bogomiles et cathares qui menaçaient Rome et qui refusaient de reconnaitre toutes les falsifications réalisées sur les premiers écrits. Chasses aux sorcières, tortures, etc... Rien que du bonheur !

    Sexe, argent, pouvoir, ou comment manipuler un cocktail psychologique explosif et soumettre les foules par un tissu de contraintes supersticieuses...

    L’Eglise qui n’a pas su sortir de ce bourbier immoral est dans un sacré pétrin ! S’il n’y avait pas tant d’argent et de pouvoir en jeu, il y a longtemps qu’on aurait fermé la bourique.

    A quand des prêtres gilets jaunes qui convolent en justes noces ? smiley Ainsi soient-ils !

     smiley



  • Hermes Hermes 1er avril 2019 14:47

    Bonjour,

    la pensée nous éloigne de la présence, elle renforce notre ego en renforçant progressivement l’accumulation d’information passées....

    La pensée ne nous rapproche pas de la conscience, elle nous en éloigne...

    Ne soyons pas dupes de nous-même et des nos pensées, sinon par amour-propre nous essaierons de duper les autres !

    Juste une seconde de non pensée, en lachant les idées, les classifications, une seconde de non définition, d’arrêt des explications ou des recherches, et être là... nous rapproche de la conscience... stop.....

    ...................................................................... .........

    ...................................................................... .........

    Qu’y-a-t’il dans mon corps ?

    La pensée ne sert qu’à se tranquilliser, comme exutoire aux inquiétudes qui se sont inscrites dans le corps avec le temps, corps que nous avons oublié...

    Oui la pensée existe, peut être utile, mais je ne suis pas dupe : elle n’est rien qu’un chateau de sable que je m’obstine à consolider en attendant la vague du temps......

    Et n’étant plus dupe de soi-même, on cesse d’être dupe des autres : aucun maître ou pouvoir n’est légitime.



  • Hermes Hermes 3 février 2019 22:33

    @gruni

    Bonjour,

    l’IA a le potentiel de sacraliser l’intelligence humaine extérieure et de la propulser à un niveau impossible à atteindre pour un individu seul.
    Mais quid de l’intelligence intérieure, celle de la conscience et du cœur ? Celle qui permet de voir au delà des filtres de convenance et de complaisance la réalité de la vanité et de l’orgueil de l’être humain ? Seul le développement de cette intelligence interne permettra d’éviter à l’humanité de s’autodétruire (destruction éventuellement par IA interposée).

    L’accroissement de la polarité positif/négatif par le pouvoir que donne l’intelligence extérieure démultipliée ne cessera de provoquer des cycles de destruction/construction avec leur lot de souffrances atroces.... juste une exaspération cyclique de la souffrance ambiante de l’être humain coupé de son intelligence intérieure.

    Ne vous laissez pas berner par les sirènes de l’IA ! Revenez vers l"infini qui sommeille en vous et que vous regrettez amèrement, en tâchant de calmer la bête qui réclame son dû, car nous tâchons de rester convenables n’est ce pas ? La seule question qui vaille : comment sortir de cette séparation intérieure ? Comment me suis-je emprisonné ? Quelle rôle jouent mes idées ?

    C’est un escape game dans lequel l’IA ne sera d’aucun secours, mais c’est l’enjeu de toutes les vies humaines et l’enjeu collectif en est aussi la résultante. Retrouver la connexion avec l’intelligence intérieure.

    A chacun son chemin.

    Bonne route



  • Hermes Hermes 30 janvier 2019 18:35
    • @alina merci pour votre passage lumineux !




  • Hermes Hermes 29 mai 2018 16:07
    Blague carambar : c’est quoi un HPI ? C’est un type qui a toujours plus raison que toi, même quand il a tort  !

    Blague à part, c’est l’histoire d’un mec des temps anciens avec un THPE (très haut potentiel émotionnel), mais qui a plutot mal fini (les bras en croix). Il disait (parait-il) : bienheureux les TBPI (très bas potentiel intellectuel), car le royaume des cieux leur appartient.... smiley


  • Hermes Hermes 29 mai 2018 13:46

    J’ai des personnes proches dans l’enseignement public, désolé, mais ce n’est pas un canular.



  • Hermes Hermes 28 mai 2018 22:44
    @all

    dramatique, l’auteur confond la leçon d’humilité (qui veut être le premier soit l’esclave de tous), qui est sans doute une des plus belles leçons du christianisme avec la promotion de l’esclavage !

    Bien que non chrétien et totalement agnostique a toute religion, cela me sidère !

    bien a vous tous smiley


  • Hermes Hermes 10 avril 2018 10:30

    Bonjour,

    A mon sens pour que ce soit une monnaie « propre », c’est à dire non capitalisable (il y en aura surement quyi y arriveront), il faut introduire le concept de péremption : la diminution de la valeur avec le temps. Cela impose un usage rapide et dynamise les échanges.

    Une telle expérience avait eu lieu en autriche et avait sorti toute une région du marasme économique pendant la grande crise, puis le pouvoir central a sévi et sévèrement réprimé (! ! ! !)

    Voici un lien pour démarrer sur le sujet d ela monnaie fondante :
    https://www.alternatives-economiques.fr/worgl-monnaie-fondante/00033357

    A partir de la vous trouverez d’autres sites.

    Bonnes lectures et réflexions