• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Vincent Verschoore



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 18:34

    Anne Dufourmantelle :

    La colère reste une pulsion de vie. Il s’agit pour un sujet de tenter de faire entendre quelque chose qui lui apparaît légitime. Elle est liée au manque de reconnaissance. Avant qu’il y ait réparation, il doit y avoir reconnaissance. Pour désarmer une colère, il faut d’abord prendre en compte d’où l’autre parle et reconnaître sa parole comme légitime, même si celle-ci est dans l’erreur. Tant que cette position n’est pas reconnue, il ne peut y avoir de dialogue et de résorption de la colère.
    Comment peut-on dépasser sa colère ?

    On en sort par le langage, le dialogue avec l’autre pour obtenir la reconnaissance de la légitimité de son point de vue. Et là, nous nous heurtons à une difficulté pratiquement insurmontable dans notre société, c’est la perversion du langage. C’est moins des expressions que le sens des mots qui est retourné ou dévoyé. On dit « réaliste » quelqu’un qui se conforme à l’idéologie dominante, on dit « évaluer » quand, en réalité, on dévalue en encourageant la délation, on appelle « progrès » toute transgression quelle qu’elle soit, on parle « de protéger les gens » quand, en réalité, on les contrôle, on qualifie soudain de « plébiscite » ce qui était un « barrage » la veille, on dit « se mettre en disponibilité » quand on est placardisé en entreprise et que celle-ci ne licencie pas mais se « restructure », on appelle « réforme » des dérégulations et « révolution » l’actualisation de l’hégémonie économique sur la politique.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 18:05

    @Doume65 Très bien merci, et je ne renie pas l’aspect provocateur du propos. Mais c’est quand même le G20, in fine, qui finance le GIEC, donc si c’est pour ne pas prendre en compte ses conclusions, c’est pour quoi ? 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 18:02

    @Doume65 Ok je me suis mal exprimé : Trump et Bolsonaro n’utilisent pas le catastrophisme en tant qu’instrument de contrôle social, on est bien d’accord. C’est pourquoi  selon cette logique qui n’en en rien prouvée  qu’ils peuvent quitter le navire si facilement. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 11:37

    @Arogavox Je pense qu’on est d’accord : il n’y a pas de candidat commun pour prendre la place du chauffeur ivre, pas même l’ombre d’un programme commun.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 21 novembre 10:31

    @Milieudumonde
    Votre conclusion est parfaitement logique, mais la maison de Saud est un tel panier de crabes que ce qui semble improbable peut parfaitement y avoir sa place. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 20 novembre 16:39

    @phan
    L’ironie du titre vous a visiblement échappé. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 20 novembre 10:03

    C’est un peu gênant ce déluge de commentaires généralement incompréhensibles et n’ayant strictement rien à voir avec le sujet. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 21:39

    @Philippe Huysmans
    Il me semble que si une image fausse a toutes les caractéristiques d’une image vraie, il n’y a pas de principe selon lequel on puisse dire qu’elle est fausse. L’aspect technologique passe par le fait qu’il faut pouvoir modéliser parfaitement l’ensemble technique lentille+capteur d’un véritable appareil. 

    Sinon..... no comment :)



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 21:11

    @Alren
    J’admire votre optimisme mais je ne le partage pas. Un essaim de micro-drones ca peut décoller d’une valise ou d’une voiture au sein d’une ville, pas besoin de grande autonomie. Et même si le drone espion n’a qu’une caméra, il peut être très dissuasif s’il est gros et repérable, et très intrusif et apprendre plein de chose s’il est assez petit pour vous suivre jusque dans votre chambre sans être vu. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 12:45

    @Philippe Huysmans
    Il n’y a que nous... mais justement c’est ça le problème. « Nous » n’aurons pas nécessairement accès aux outils de décodage. Et je pense que les essaims seront surtout utilisé par les terroristes et par les flics. Les premiers pour tuer, les seconds pour ficher et dissuader de participer à des manifestations.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 12:40

    @Sergio
    L’ENAmi public n° 1 :)



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 18 novembre 11:38

    @Philippe Huysmans
    Cet été j’ai passé 3 semaines dans le Sud de l’Angleterre. J’ai entendu le point de vue de quitter une UE qui part en vrille, mais j’ai surtout entendu des gens à qui on a vendu un chat dans un sac, qui s’en rendent compte mais qui ne savent pas quoi y faire. Sans parler des manipulations moins visibles opérées par Cambridge Analytica en faveur du Brexit : https://zerhubarbeblog.net/2018/04/12/de-facebook-au-brexit-la-course-au-profil/

    L’avenir nous dira qui du RU ou de l’UE a plus perdu dans cette affaire, et si l’avenir radieux d’un RU indépendant devient réalité. Tant mieux pour eux si c’est le cas mais j’en doute, et là-bas il y a énormément de gens qui en doutent même s’ils sont plutôt pro-Brexit par ras-le-bol des étrangers, un côté xénophobe aujourd’hui très présent au RU. Mais l’idée vendu par les pro-Brexit que le RU va pouvoir signer des traités commerciaux mirobolants avec des prédateurs tels les ricains, les chinois, les indiens et même des européens échaudés me fait doucement rigoler. Ils vont surtout se faire bouffer, les ricains les considérant comme un simple satellite, les chinois n’ayant pas oublié la guerre de l’opiuum et les indiens n’ayant pas oublié 2 siècles de colonisation british. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 17 novembre 16:21

    @samy Levrai
    Si les chosers étaient aussi simple, Boris Johnson serait Premier Ministre et le RU aurait déjà dit merde à l’UE, ferlé les écoutilles et largué les amarres ce qui veulent les hard-Brexiters dont vous semblez porter la parole. Sauf que si les choses ne sont pas comme cela c’est qu’il y a de bonnes raisons, à commencer par le fait que le RU a signé un contrat qui contient des clauses de divorce, et s’étant exclu lui-même il doit les respecter. Certes il peut se casser en gardant la bagnole et en laissant les autres se démerder, mais tout le monde sait que l’UE mettrait en place de sérieuses mesures de rétorsion, et c’est pour cela que May n’est pas destituée, que le dialogue est toujours en cours, que les pro-Brexit quittent le navire gouvernemental au fur et à mesure qu’ils sen rendent compte que leur rêve unilatéraliste soit ne se fera pas, soit se fera dans la douleur et que le peuple leur en tiendra rigueur. 
    Quand à la désinformation médiatique, les journaux britanniques qui s’inquiètent de la situation ne manquent pas. Bien sûr les Britishs ont voté, mais on leur a donné le choix entre chat blanc et chat noir. Ils ont pris le noir, mais là on leur fourgue un chat tigré en leur disant que finalement le noir n’est pas dispo. Il est légitime de vouloir revenir sur la commande, tout comme vous n’accepteriez pas que l’on vous livre une baraque en carton quand vous en avez commandé une en bois. 

    Cela dit, sur le fond, la question de savoir si l’UE ne devrait être qu’une zone de libre-échange (vision British / Scandinavie), un guichet à subvention (vision europe centrale / sud) ou une vraie fédération (vision du noyau initial franco-allemand) va devoir être tranchée rapidement avant que le tout ne s’enfonce dans les sables mouvants de l’Histoire.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 16 novembre 23:46

    @samy Levrai
    Cette affaire n’est bonne pour personne, et encore moins en cas de non accord. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 16 novembre 23:45

    @Fergus
    Merci ! C’est un sujet qui m’importe car j’ai vécu là-bas plusieurs années et j’y retourne de temps en temps. Je comprends les pro-Brexit dans une certaine mesure, mais là ca devient de la folie. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 16 novembre 23:41

    @Philippe Huysmans
    Nature ou culture ? Le prédateur dans l’humain est à mon avis au moins autant une question de culture que de nature. L’homme correctement nourri, logé, avec une vis sociale n’est pas de nature prédatrice, par contre le « gagnant » qui veut « arriver », ou le type en bas de la pile qui doit se battre à mort juste pour survivre, c’est autre chose. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 16 novembre 13:54

    @picpic
    La psychiatrisation des complotistes est au centre de la stratégie de défense anti-complotistes. Il est évident que l’on trouve dans la sphère dite complotiste, sinon des fous, des gens très sectaires, très particuliers, très intolérants n’ayant rien à envier aux tenants des positions « officielles ». Le désaccord systématique avec toute proposition « officielle », par principe, relève plus d’une approche religieuse  au sens de croire pour croire  que d’une quelconque recherche de vérité objective. C’est pour cela que les « anti-complotistes » aiment mettre en avant les tenants de la terre plate ou des reptiliens, ca fait passer tout le monde pour des cons. Mais je n’y vois pas de masochisme : soit on croit car ca nous fait du bien, car on se sent supérieur car on ne croit pas ce que les autres croient. Soit on questionne et on accepte le risque de passer pour un complotiste (= négationniste = antisémite = fasciste) sans y prendre de plaisir particulier. 
    Enfin c’est mon avis.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 15 novembre 23:57

    @Djam
    Même si je suis d’accord avec votre constat je doute que l’on puisse associer véritablement la nature humaine à la magouille, je pencherais plutôt pour la domination. Les classes dominantes ont particulièrement tendance à la domination, c’est clair, et celle-ci passe par l’appropriation des moyens de formatage (médias, politique) et de coercition (justice, police, armée, fisc....). Ce que ces classes nomment « l’efficacité ». Ce n’est pas nouveau mais c’est devenu incroyablement puissant depuis que l’argent est devenu accessible à ces classes sans aucun restriction. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 15 novembre 23:39

    @#Shawford
    Je ne suis qu’une ombre qui publie de temps à autre sur AV, un contributeur peu participatif et peu au fait de sa vie trépidante, des personnages hauts en couleurs qui s’y défoulent chaque jour. Je passe ainsi à côté de beaucoup de choses, sûrement, mais on ne peut pas tout faire...



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 15 novembre 23:30

    @Christ Roi
    Amen ton beaujolais nouveau !