• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Vincent Verschoore



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 8 janvier 15:12

    @Pascal L
    Extrait de mon article sur les dieux criminels :

    Nous sommes généralement convaincus que, au-delà des croyances personnelles de dirigeants américains, israéliens, palestiniens ou arabes hors terroristes « officiels », les politiques menées par ces gens ne font pas référence aux dieux mais uniquement à des facteurs géopolitiques, économiques et sécuritaires selon des intérêts bien compris qui, s’ils n’ont le plus souvent rien à voir avec l’intérêt général, n’ont en tout cas rien de spécifiquement religieux.

    Grave erreur.

    Grave erreur si on en croit le théologien et philosophe franco-libanais Antoine Fleyfel (1), auteur d’un ouvrage intitulé Les dieux criminels sorti en 2017. Un livre à consommer avec sidération. Le livre est une thèse sur les trois grands mouvements eschatologiques religieux actuels qui sont au cœur d’une part de la politique USA-Israël en matière de « gestion » du conflit israëlo-palestinien et de leur géopolitique moyen-orientale en général, d’autre part au coeur de la mouvance islamique djihadiste dont Al-Qaïda et l’Etat Islamique sont les fers de lance.

    L’eschatologie désigne le ou les discours relatifs à la fin des temps qui, selon les religions du Livre (les seules concernées ici), arrivera bientôt si certaines conditions sont remplies. Et ces conditions, aussi ridicule que cela puisse paraître au premier abord, sont justement au centre des manœuvres géopolitiques des USA, d’Israël et des fondamentalistes islamiques depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948 par les Nations Unies, et plus encore depuis l’extension du territoire israélien au fil des guerres, à commencer par la guerre israélo-arabe de 1948-49 (déclarée par les arabes le jour de la déclaration d’indépendance d’Israël) qui donna une première opportunité à Israël d’annexer les terres initialement réservées par l’ONU pour la constitution d’un Etat Arabe à côté d’Israël.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 7 janvier 23:21

    @kimonovert
    Bonjour, je ne demande pas à être cru :). Concernant le Bien et le Mal, il vous aura peut-être échappé que j’utilise l’angle de Starwars pour commenter l’actualité. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 7 janvier 23:16

    @Elliot
    Bonjour, vous pouvez préciser sur les raccourcis osés ? 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 7 janvier 23:14

    @Fifi Brind_acier
    Oui tout va bien pour Trump, qui n’est a priori pas un évangéliste. Mais les évangélistes sionistes sont très présents dans son administration et dans le parti républicain en général, aujourd’hui 100% derrière Trump  ce qui n’était pas le cas au début. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 7 janvier 23:10

    @Bretzel Liquide
    « Ceux des castes supérieures apprennent à mépriser les castes inférieures tout en reconnaissant leur nécessité.  »
    Ca c’est le système féodal / industriel / impérialiste classique. Dans notre nouveau système basé sur la robotique et l’argent créé à volonté par les banques, les castes supérieures n’ont plus besoin des castes inférieures. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 3 décembre 2019 20:36

    Merci pour vos commentaires. J’ai pas mal suivi la saga de Rossi et son E-Cat, ses magouilles avec Industrial Heat et la démonstration complètement pourrave de son dernier né E-CAT SK. En effet ca sent l’arnaque, en tous cas ca donne une coloration mafieuse à toute cette aventure de la fusion froide. Et pourtant le Jonathan Tennenbaum auquel je fais référence dans cet article, qui dézingue Rossi entre les lignes, n’est a priori pas un clown. Donc pour ma part j’attends toujours de voir. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 6 janvier 2019 11:51

    @biquet
    Expliquez-nous, donc. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 6 janvier 2019 11:49

    @Christian Labrune
    On peut continuer à brûler du fossile selon que l’on croit ou non au lien entre émissions de CO2 et réchauffement. Le fait est que, derrière la façade des COP, les actionnaires du G20 n’y croient pas. Donc oui, en ce cas l’approvisionnement en énergie n’est pas compromis mais il devient néanmoins de plus en plus cher. 
    Pour l’IA, même une IA forte ne pourra penser la vie et la mort vu qu’elle n’a aucune raison de mourir, ne connaîtra jamais la souffrance ni la joie (même si elle pourra les simuler). 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 2018 18:34

    Anne Dufourmantelle :

    La colère reste une pulsion de vie. Il s’agit pour un sujet de tenter de faire entendre quelque chose qui lui apparaît légitime. Elle est liée au manque de reconnaissance. Avant qu’il y ait réparation, il doit y avoir reconnaissance. Pour désarmer une colère, il faut d’abord prendre en compte d’où l’autre parle et reconnaître sa parole comme légitime, même si celle-ci est dans l’erreur. Tant que cette position n’est pas reconnue, il ne peut y avoir de dialogue et de résorption de la colère.
    Comment peut-on dépasser sa colère ?

    On en sort par le langage, le dialogue avec l’autre pour obtenir la reconnaissance de la légitimité de son point de vue. Et là, nous nous heurtons à une difficulté pratiquement insurmontable dans notre société, c’est la perversion du langage. C’est moins des expressions que le sens des mots qui est retourné ou dévoyé. On dit « réaliste » quelqu’un qui se conforme à l’idéologie dominante, on dit « évaluer » quand, en réalité, on dévalue en encourageant la délation, on appelle « progrès » toute transgression quelle qu’elle soit, on parle « de protéger les gens » quand, en réalité, on les contrôle, on qualifie soudain de « plébiscite » ce qui était un « barrage » la veille, on dit « se mettre en disponibilité » quand on est placardisé en entreprise et que celle-ci ne licencie pas mais se « restructure », on appelle « réforme » des dérégulations et « révolution » l’actualisation de l’hégémonie économique sur la politique.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 2018 18:05

    @Doume65 Très bien merci, et je ne renie pas l’aspect provocateur du propos. Mais c’est quand même le G20, in fine, qui finance le GIEC, donc si c’est pour ne pas prendre en compte ses conclusions, c’est pour quoi ? 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 2018 18:02

    @Doume65 Ok je me suis mal exprimé : Trump et Bolsonaro n’utilisent pas le catastrophisme en tant qu’instrument de contrôle social, on est bien d’accord. C’est pourquoi  selon cette logique qui n’en en rien prouvée  qu’ils peuvent quitter le navire si facilement. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 4 décembre 2018 11:37

    @Arogavox Je pense qu’on est d’accord : il n’y a pas de candidat commun pour prendre la place du chauffeur ivre, pas même l’ombre d’un programme commun.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 21 novembre 2018 10:31

    @Milieudumonde
    Votre conclusion est parfaitement logique, mais la maison de Saud est un tel panier de crabes que ce qui semble improbable peut parfaitement y avoir sa place. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 20 novembre 2018 16:39

    @phan
    L’ironie du titre vous a visiblement échappé. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 20 novembre 2018 10:03

    C’est un peu gênant ce déluge de commentaires généralement incompréhensibles et n’ayant strictement rien à voir avec le sujet. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 21:39

    @Philippe Huysmans
    Il me semble que si une image fausse a toutes les caractéristiques d’une image vraie, il n’y a pas de principe selon lequel on puisse dire qu’elle est fausse. L’aspect technologique passe par le fait qu’il faut pouvoir modéliser parfaitement l’ensemble technique lentille+capteur d’un véritable appareil. 

    Sinon..... no comment :)



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 21:11

    @Alren
    J’admire votre optimisme mais je ne le partage pas. Un essaim de micro-drones ca peut décoller d’une valise ou d’une voiture au sein d’une ville, pas besoin de grande autonomie. Et même si le drone espion n’a qu’une caméra, il peut être très dissuasif s’il est gros et repérable, et très intrusif et apprendre plein de chose s’il est assez petit pour vous suivre jusque dans votre chambre sans être vu. 



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 12:45

    @Philippe Huysmans
    Il n’y a que nous... mais justement c’est ça le problème. « Nous » n’aurons pas nécessairement accès aux outils de décodage. Et je pense que les essaims seront surtout utilisé par les terroristes et par les flics. Les premiers pour tuer, les seconds pour ficher et dissuader de participer à des manifestations.



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 19 novembre 2018 12:40

    @Sergio
    L’ENAmi public n° 1 :)



  • Vincent Verschoore Vincent Verschoore 18 novembre 2018 11:38

    @Philippe Huysmans
    Cet été j’ai passé 3 semaines dans le Sud de l’Angleterre. J’ai entendu le point de vue de quitter une UE qui part en vrille, mais j’ai surtout entendu des gens à qui on a vendu un chat dans un sac, qui s’en rendent compte mais qui ne savent pas quoi y faire. Sans parler des manipulations moins visibles opérées par Cambridge Analytica en faveur du Brexit : https://zerhubarbeblog.net/2018/04/12/de-facebook-au-brexit-la-course-au-profil/

    L’avenir nous dira qui du RU ou de l’UE a plus perdu dans cette affaire, et si l’avenir radieux d’un RU indépendant devient réalité. Tant mieux pour eux si c’est le cas mais j’en doute, et là-bas il y a énormément de gens qui en doutent même s’ils sont plutôt pro-Brexit par ras-le-bol des étrangers, un côté xénophobe aujourd’hui très présent au RU. Mais l’idée vendu par les pro-Brexit que le RU va pouvoir signer des traités commerciaux mirobolants avec des prédateurs tels les ricains, les chinois, les indiens et même des européens échaudés me fait doucement rigoler. Ils vont surtout se faire bouffer, les ricains les considérant comme un simple satellite, les chinois n’ayant pas oublié la guerre de l’opiuum et les indiens n’ayant pas oublié 2 siècles de colonisation british.