• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de stephane



  • stephane 26 mai 2010 12:02

    « les marketeurs n’ont pas trouvé le moyen de pénétrer nos cerveaux par effraction ».
    Pourtant, le 11/09/01, les marketeurs du PNAC et de Bush ont réussi leur coup. Et par le processus que vous avez décrit : en jouant à fond sur nos émotions.



  • stephane 26 mai 2010 11:30

    Merci pour le lien. Très instructif, effectivement.



  • stephane 25 mai 2010 14:59

    Bonne série. Les accidents de ce type, ou de nouveaux liés à de nouvelles formes de production, sont amenés à se multiplier dans le futur.
    Symptomatiques du pic de production pétrolière, ils ne changeront pourtant rien à la donne. Le cap des 90 millions de barils/jour ne sera sans doute jamais atteint -ce qui pose un grave problème pour le redémarrage et la future croissance mondiale- et malgrè des captages de plus en plus profonds, aléatoires et dangeureux, malgrè l’exploitation catastrophique des sables bitumeux ou autres ersatz la production est amenée à décliner inéluctablement.

    C’est le noeud du problème géopolitique mondial aujourd’hui : les approvisionnements en énergie bon marché.



  • stephane 22 mai 2010 20:32

    Quelqu’un pourrait il me traduire le symbole photographié et supposé confondre le coupable ?
    Est ce un chiffre, une lettre, un symbole asiatique ? coréen ? nord-coréen ?? N’est-ce pas un peu limité comme écriture pour pour différencier séries, modèles, évolutions du modèle ou de la série ?
    Comme pour des affaires précédentes, ma paranoïa latente se serait contentée d’un numéro de série gravé, d’une simple plaque d’identification rivetée- car meme pour les mobylettes il y en a...- d’un poinçon.

    Pour notre plus grand malheur, les nord-coréens sont si pauvres qu’ils authentifient leurs matériels militaires avec un simple marqueur...

    Je reste très perplexe en ce qui concerne cette affaire mais, en attendant, merci Morice d’avoir aiguisé ou suscité notre curiosité -et apporté des éléments- quant à cette affaire ficelée avec une telle unanimité par les médias traditionnels qu’elle engendre le doute .



  • stephane 21 mai 2010 14:33

    Analyse très intérressante, que je partage en grande partie avec vous. Minimisée par les médias français, la portée symbolique du geste de A. Merkel est considérable. Le genre de décision que l’on prend en signifiant aux autres que si ils ne suivent pas dans cette voie, on pourrait etre tenté de la suivre seule ; ou avec d’autres. Peut etre aussi est ce du bluff, les temps à venir sont vraiment cruciaux pour « l’idée européenne »... 



  • stephane 20 mai 2010 11:10

    D’accord avec vous A Julles, la diplomatie iranienne a le vent en poupe ces temps derniers. D’une grande habileté, elle récolte aujourd’hui des « retours sur investissements » si j’ose dire : un accord sur le nucléaire avec les brésiliens et les turcs qui embarasse bien les « démocraties occidentales ». Lula comme Erdogan sont des partenaires importants et difficiles à désavouer dorénavant autant pour les USA que pour la France. C’est donc tant mieux, un certain équilibre réapparait et permettra peut etre d’éviter une initiative malheureuse des « champions de la paix ».
    Par ailleurs la région si convoitée connait des évolutions géopolitiques importantes avec le rapprochement de la Turquie et de la Syrie avec l’Iran. Là aussi, cela devrait freiner les ardeurs de ceux dont l’unique but est d’isoler l’Iran pour mieux l’envahir et mettre la main sur ses ressources.
    Coltilde Reiss apparait alors comme la cerise sur le gateau iranien, tant -comme vous l’avez montré -les gesticulations de Sarkozy ont finalement aggravé son cas et mené à ce camouflet.

    C’est parce qu’ils avaient enfumé tout le monde que les USA de Bush, prétextant des ADM, avaient pu s’en prendre à l’Irak sans provoquer de réaction ; et parce que S Hussein était isolé.
    Le scénario ne s’appliquera pas si facilement avec l’Iran, c’est le sens des accords qui viennent d’etre passés. Réjouissons nous, plus un certain équilibre se dessine et plus le spectre d’une intervention catastrophique pour tout le monde s’éloigne. En tout cas c’est tout ce que l’on peut souhaiter !
     



  • stephane 14 mai 2010 13:47

    Très bon article, vous avez su modérer vos propos alors que face à tant d’obstructions, les pires scénarios deviennent crédibles.
     Un grand chapeau aussi à M Cazeneuve dont j’ai vu l’interview, et qui a su rester digne malgrè les pistes qu’il aurait aimé explorer et qui lui sont restées inaccessibles.
    Je ne chargerai pas autant que certains sans plus d’éléments en main, mais puisque vous avez évoqué le juge Bruguière, je reste troublé par le fait que le dossier n’ait pas avancé jusqu’à son départ pour rejoindre les rangs de l’UMP.
    Invité il y a quelques semaines sur Canal +, dont les journalistes- distraits sans doute -n’ont pas évoqué le dossier Karachi, le monsieur était flatté qu’on rappelle que sa famille était dans la magistrature avant 1789... 
    Seul attentat anti français de Al Quaeda pendant des années, le dossier s’oriente maintenant vers des personnalités qui nous ont notamment incité à accroitre notre présence en Afghanistan, fait rejoindre les rangs de l’OTAN et font de la lutte contre le terrorisme international la clé de voute de leur politique étrangère .
    Exigeons la levée du secret défense, promise par ces personnages lors de la révélation de l’affaire en juin 2009 !



  • stephane 14 mai 2010 12:06

    « à la surprise générale, Halliburton annonçe qu’il ne briguera pas d’emplacement de concession en Irak » : c’est peut etre qu’en 2005 les 2 buts de guerre étaient atteints. Le pays est occupé militairement et surtout, Saddam Hussein n’aura jamais pu appliquer sa plus sérieuse menace : commercer son pétrole dans une autre monnaie que le dollar US.
    Chaque baril est payé en $ au niveau mondial et très souvent converti en bons du trésor US, les Etats-Unis savent que la principale menace pour leur économie serait l’arret de ce système au niveau mondial. 
    Série toujours aussi intérressante, je m’en vais lire le 4eme article....



  • stephane 13 mai 2010 10:51

    Interressante série d’articles : on touche même au problème central de notre monde actuel, calqué sur le modèle américain. Une économie dont le fonctionnement repose sur une énergie jusque là bon marché, le pétrole. Et un déclin annoncé, une fois passé le pic de production : c’est sans doute pourquoi les sinistres personnages dont on parle dans l’article ont un lien avec les événements du 11/09, seul moyen de sécuriser les approvisionnements et de s’implanter rapidement et sans contestation dans la région du Golfe.



  • stephane 22 février 2010 22:11

    Bel article, pour des afficionados, notamment de la SM...

    Un gros problème, ce pétrole, plus le temps passe... Non ?



  • stephane 12 février 2010 20:20

    Pour en revenir au sujet, l’article est intérressant, mais vous n’y allez pas de main morte avec Rotax ....

    Je n’en suis pas actionnaire, mais la réputation de ce motoriste est excellente, notamment chez les motards : fiabilité, robustesse sont souvent mises en avant. D’ailleurs, la collaboration avec BMW a donné quelques modèles très appréciés.

    En guise de moteur de tondeuse à gazon, vous parlez notammment d’un bicylindre 2 temps de 580 cm3 ....délivrant tout de même 65 ch : çà fait quand même du 120 ch / litre, mais peut être n’est il pas adapté à cette tâche.

    En ce qui concerne les carburateurs « Bing », j’en ai sur un 2 roues R100 BMW de 1978, et jusque là ils fonctionnent très bien : surnommés les « gros Bing » ils sont certes un peu gourmands mais côté fiabilité, il n’y a rien à redire....

    Sinon, quelques interrogations : le fait de privilégier des moteurs à explosion ne tient il pas au fait que les drones doivent pouvoir être positionnés sur des terrains de fortune, avec beaucoup de poussières. C’est la raison pour laquelle les transports de troupes en restent aux traditionnelles hélices dans leur majorité.

    Et le niveau sonore ? Une turbine, même de taille réduite, a plus de chances de se faire repérer à moyenne altitude qu’un moteur à explosion dont on peut diminuer facilement les décibels... Or le côté renseignement « discret » est un but affiché des drones.

    A part cela, passionnante série d’articles : le trollisme ne gâche pas tout, surtout pour un ancien lecteur du fan de l’aviation.
     



  • stephane 10 février 2010 15:00

    tout à fait, Leon, la preuve :

    Troll + Leon = Trolleon, un bel assemblage de conneries...



  • stephane 5 février 2010 12:45

    Voilà une histoire qui devrait faire grand bruit..... et pourtant, depuis des mois, aucun média ne veut se lancer dans une véritable enquête.

    Il y a pourtant matière à faire sauter de nombreuses têtes et nous débarrasser du nabaud si les faits sont avérés. Mais le mythe de Al-Qaeda en prendrait un coup ; et pour la crédibilité déjà bien entammée des médias, ce serait l’estocade. Ceci explique sans doute cela.



  • stephane 1er février 2010 14:47

    Le problème , vilistia,

    c’est le pic pétrolier : depuis 2005 / 2006, la production de brut stagne, seule la production tous liquides croit encore un peu grâce au développement des agro-carburants.

    La production a atteint son pic, seul un long déclin peut lui succéder : c’est la définition même d’une ressource non-renouvelable.

    600 des 800 champs « historiques » -fournissant à eux-seuls 2/3 de la production- sont sur le déclin, en Mer du Nord la baisse est de plus de 40% depuis que le pic a été atteint en 2000, Cantarell - un des plus grands gisements- ne produit plus que le 1/4 de ce qu’il donnait en 2005, année de son pic .

    Les commentaires de spécialistes qui nous parlent de pétrole pour encore 40 ou 50 ans sont du même acabit que ceux sur les armes de destruction massive de Saddam Hussein, Al-Qaeda et le 11 septembre ou encore les raisons de la présence US en Afghanistan ou au Pakistan.

    Le but est toujours le même : sécuriser la région, l’occuper militairement pour des jours plus sombres à venir ; et neutraliser les routes d’approvisionnement de ses principaux concurrents au premier desquels, les chinois.



  • stephane 1er février 2010 13:56

    Bon article,

    juste une petite précision sur la chute de l’URSS : certes la course aux armements était un gouffre financier pour le pays, mais c’est surtout la chute du prix du baril de pétrole qui priva les soviets de leur principale ressource en devises étrangères.

    Or, pour ce faire, les USA avaient demandé à leurs amis saoudiens de produire à un rythme effrené pour faire chuter les prix : çà a bien marché, sauf que la production saoudienne ne s’en n’est jamais vraiment remise. Aujourd’hui, de nombreux pays connaissent un déclin de leur production, consécutif à leur pic et la région où le pétrole est encore bon marché intérresse au plus haut point les USA : se référer à la carte du terrorisme, c’est éloquent.

    Les chinois sont donc le principal problème puisque leur développement et leur croissance les conduisent à être le principal concurrent des américains pour ce produit stratégique, indispensable à bas prix pour une hypothétique reprise économique aux USA déjà si mal en point.

    Il est possible que l’on sorte « l’arme du pétrole » comme provocation à l’égard de la Chine, il est plus probable que l’on sorte les armes tout court pour s’approprier le pétrole restant...



  • stephane 26 janvier 2010 19:52

    C’est plutôt la tentative d’attentat qui porte à la franche rigolade !

    Je ne compte plus les commentaires débiles que l’on peut vous attribuer, c’est stupéfiant ! Mais d’où sortez-vous, Mr Frankenberger ?



  • stephane 26 janvier 2010 19:44

    Dans n’importe quel article, je change les noms et attribue les actions à quelqu’un d’autre.....et çà n’a plus aucun sens !

    Pour cela, on vérifie les sources, imbécile !



  • stephane 18 janvier 2010 13:53

    D’accord avec vous Mr Bonnet,

    Peillon n’est pas tout blanc - si j’ose dire- mais son initiative aura le mérite d’ouvrir le débat sur la façon dont la télé publique organise les soirées de débats politiques.

    Rappelons nous les européennes de 2009 : une seule première partie de soirée y a été consacrée, organisée par A. Chabot qui à cette occasion...... s’était violemment plainte du comportement de ses invités, notamment Mélenchon. Lui se plaignait de l’organisation de l’émission où de petits salons divisaient les hommes politiques selon leur tendances et leur résultat attendu ou supposé...

    Décidemment, madame Chabot a la souplesse d’un gourdin dès lors qu’on s’en prend à sa façon de travailler ; qui n’est pourtant pas sans soulever quelques problèmes !



  • stephane 29 décembre 2009 14:28

    C’est Noël, période faste pour les attentats ratés -faute de détonateurs comme au Printemps l’an dernier- ou comme cette tentative déjouée grâce à l’héroïsme citoyen...

    Le bourrage de crâne continue dans les pays atlantistes, ne manque plus qu’une video de Ben Laden pour cloturer la période des fêtes.



  • stephane 29 décembre 2009 14:00

    Tout à fait d’accord avec vous Philou17,

    mais n’oublions pas que c’est Noël : c’était çà .... ou une video de Ben Laden !