• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Pierre Sarramagnan-Souchier



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 23 février 16:58

    Merci chers internautes de vos remarques diverses.


    1 - Concernant ma phrase sur « l’abattage d’animaux en toute légalité humaine pour remplir le ventre des beaufs ! », je vous mets ci-après des articles de réflexion sur ce sujet !

    En effet, devant le constat de tous ces abus sur les animaux, « il conviendrait de préparer les populations à un changement d’alimentation » pour éviter des déséquilibres de l’écosystème de cette planète à très court terme. Enfin disons que c’est tout au moins mon point de vue…

    A - 3 gros producteurs de viande polluent autant que la France entière (et l’Allemagne)

    https://mrmondialisation.org/trois-gros-producteurs-de-viande-polluent-autant-que-la-france/


    B - L’agriculture industrielle est l’un des pires crimes de l’histoire

    https://www.theguardian.com/books/2015/sep/25/industrial-farming-one-worst-crimes-history-ethical-question


    C - L’abus des animaux ne s’arrêtera pas tant que nous n’arrêterons pas de manger de la viande

    https://www.theguardian.com/commentisfree/2015/feb/11/abuse-animals-meat-eating-industry-liberation-speciesism


    D - L’un de mes billets de 2015 ••• Manifestation des éleveurs français •••

    Pourquoi je ne soutiens pas les revendications des éleveurs bretons et français…

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/o-o-o-manifestation-des-eleveurs-170159


    2 - Concernant les famines organisées (par la force) par les puissants pour s’assurer la maîtrise et la soumission des peuples… Il ne me semble pas nécessaire d’en rajouter vu l’étendu des dégâts sur cette planète… J’indique juste une billet à ce sujet : 

    « Ma réponse face au terrorisme d’Etat français »

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ma-reponse-face-au-terrorisme-d-190060



    Avec mes courtoises salutations citoyennes.

    Votre serviteur.






  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 5 février 15:30


    ___________ 80 km / heure c’est bien ! Plus ça craint ! _____________


    Merci à vous tous chers internautes pour vos commentaires !

    En remerciement, voici une blague de circonstance :


    Un paysan occupe toute la largeur de la route avec son tracteur.

    Ça énerve un jeune type qui le suit dans une superbe voiture de sport

    et qui, l’occasion se présentant, 

    met les gaz et double le tracteur en trombe et hurle au paysan, en montrant son capot :


    • Il y a 200 chevaux la-dessous !


    Il va si vite 

    qu’il loupe un virage un peu serré et tombe dans un étang.


    Quelques minutes plus tard, le paysan arrive à sa hauteur et lui dit en souriant :


    • Alors, on fait boire les bêtes !


    ——————


    Note : Une guerre civile citoyenne permanente !

    Rappelons au passage qu’en plus du nombre de tués sur la route, il faut compter 3 à 4 fois plus de handicapés dont une partie sont des handicapés à vie à cause de la route et ce sans parler des vies brisées dans les familles dont le coût est incalculable par définition ! (Entre septembre 2016 et août 2017, 3 522 personnes ont été tuées (soit 8 fois plus de blessés que de décédés). On dénombre également 28 139 blessées et hospitalisées). Source : http://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2017/09/14/securite-routiere-le-nombre-de-morts-sur-les-routes-baisse-de-1-7-en-aout_5185551_1655513.html)


    ——————


    Bonne route à vous les internautes !


    ——————




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 3 décembre 2017 11:35

    @Cyril22

    Oui évidemment ! (Mais ma remarque narquoise et perfide était de l’humour en fait !)
    Plus sérieusement à propos de la paternité douteuse de Joseph (le pauvre tout ce qu’il a du encaisser quand même depuis 2000 ans comme qu’en-dira-t-on !) il y a de nombreuses théories… L’une serait que Marie aurait été abusée sexuellement par un légionnaire romain dans cette contrée envahie par l’empire… Une autre que pour éviter la lapidation et l’humiliation, le brave Joseph qui était stérile s’est porté garant de la paternité… Et la théorie la plus extra terrestre, c’est le coup de l’archange Gabriel qui lui annonce que l’enfant à naître sera un sauveur de l’humanité ! Ce qui fera la doctrine de l’église catholique romaine par la suite, théorie combattue par de nombreux chrétiens dès les premiers siècle mais que l’église imposera à un Concile. Les Protestants essayerons (avant de se séparé des catholiques !) de remettre un aspect plus naturel à cette naissance, il y a maintenant 500 ans. Etc.
    (Lire mon billet récent sur le sujet :

    Il y a 500 ans, le 31 octobre 1517 : Les révoltés du Paradis !

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/il-y-a-500-ans-le-31-octobre-1517-198131) 


    Bon chacun y verra sa théorie en fonction du miroir qu’il porte sur sa propre existence…
    Si l’envie d’en savoir plus sur la naissance de cette âme exceptionnelle, vous pouvez lire ici :

    Le “Sauveur” serait né au printemps !

    http://pierre.souchier.free.fr/fils.de.dieu.naissance.html


    Bien courtoisement.



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 30 novembre 2017 15:54



    Merci chers internautes de tous vos remarques. Vu leur contenu, j’ajoute à votre intention une dernière réflexion…


    « Il y a quelque chose d’attérant à constater ces nationalismes exacerbés ! »


    Que ce soit du côté Serbe ou Croate ne change rien aux atrocités commises pendant ces guerres nationalistes contre la Bosnie-Herzégovine.

    Avoir voulu détruire la Bosnie-Herzégovine et refuser une Bosnie multi-ethnique est le plus grand tort qui a été réservé aux populations concernées.

    Et tout ça par des égoïstes nationalistes. C’est d’une petitesse insigne.

    Pour preuve, le fait récent de ce général Croate Slobodan Praljak qui refuse de reconnaître ses crimes de guerre (haut responsable des forces armées de la république croate de Herceg-Bosna, qui a combattu les Bosniaques en 1993-94, et l’un des responsables de la destruction du pont ottoman de Mostar) et préfère se suicider devant les médias à l’énoncé de son jugement. (http://www.lefigaro.fr/international/2017/11/29/01003-20171129ARTFIG00214-tpiy-slobodan-praljak-se-suicide-a-l-annonce-de-la-sentence.php)

    Ce personnage a été accusé (avec d’autres), notamment de crimes de guerre pendant le conflit croato-musulman qui a éclaté durant la guerre en Bosnie, condamné à 20 ans de prison pour avoir mené le transfèrement de populations musulmanes lors de la guerre de Bosnie. Et pour avoir eu recours à des meurtres, des viols et des destructions de biens civils dans le but de créer une « grande Croatie ». Des actes qualifiés par l’accusation de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, commis lors de la guerre en Bosnie qui a fait plus de 100 000 morts et 2,2 millions de déplacés. (http://www.lepoint.fr/monde/tribunal-penal-international-un-des-accuses-avale-une-fiole-de-poison-29-11-2017-2176051_24.php#)


    Pire encore, la présidente Croate Kolinda Grabar-Kitarovic qui loue sa bravoure patriotique et l’érige en héros ! Comment peut-on cautionner de telles démarches sanglantes d’ex-dirigeant des Croates de Bosnie ? 


    Comment des citoyens et élus peuvent-ils s’enferrer dans de telles bassesses nationalistes au point de cautionner tous ces crimes ? J’en reste abasourdi ! 


    J’avais titré cet article : « EX-YOUGOSLAVIE : La condamnation à perpétuité du « boucher des Balkans » et après ! » Et bien je ne croyais pas si bien écrire en y ayant ajouté cet « et après ! » 


    Car cela montre bien que ceux qui bafouent la vie d’autrui sont encensés en ce monde au détriment de ceux qui prônent le respect du prochain et la vie en bonne intelligence avec les diverses cultures avec le multiculturalisme.


    Faut-il rappeler qu’en mai 1992, les populations bosniennes ont été soumises à un régime d’apartheid, institutionnalisé sous le nom de statut spécifique : les Bosniaques et les Croates des territoires sous contrôle serbe, ainsi que les Serbes des territoires sous contrôle croate ou bosniaque, ont été privés de travail et de soins médicaux, assignées à résidence après avoir été expulsés et relogés dans des quartiers devenus ghettos. Des membres de chaque communauté ont également détenus dans les territoires pourtant contrôlés par « leurs » leaders, pour s’être opposés à la guerre et avoir défendu l’idée d’une Bosnie multi-ethnique. Ils y subirent les mêmes sévices que les ennemis

    (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bosnie-Herzégovine)


    Décidément, l’élévation de la condition humaine a des progrès à faire pour retrouver un chemin lumineux avec de tels sauvages qui cautionnent de telles bassesses.


    Tel est tout au moins mon point de vue.


    Bien vous, votre européen de service !




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 29 novembre 2017 13:28

    @zzz999
    Noël est annulé car Joseph a avoué !

    Bonnes fête à vous quand même !


  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 29 novembre 2017 13:26

    @Montdragon

    Merci de votre remarque !
    Je suppose que vous faites mention de l’un de mes récents articles sur les indulgences dénoncé par Luther :

    Il y a 500 ans, le 31 octobre 1517 : Les révoltés du Paradis !

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/il-y-a-500-ans-le-31-octobre-1517-198131


    En effet, la bonne conscience millénaire n’a pas pris une seule ride…



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 17:03

    @Zolko
    Absolument !

    C’est comme le vieux dicton du sage millénaire qui enseignait déjà :
    Il est avantageux de rendre les citoyens malades pour faire tourner les usines de pharmacie !
    C’est alogique même du système mondial de la consommation…

    Alors c’est assez courageux de dire un jour : « Stop » ! 
     Faisons dans la décroissance pour éviter le gouffre vers lequel nous allons…

    Bien à vous !





  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 17:00

    @Henry Canant
    Ah pauvre de vous ! Vous auriez peut-être du lire jusqu’au bout cet article ! Mais vous êtes excusé cependant car on n’a pas toujours du temps libre…

    Si je peux me permettre de vous indiquer un lien… un seul…

    Croix-Rouge Internationale : Une organisation qui s’enrichit grâce aux malheurs des gens

    https://www.crashdebug.fr/international/7771-croix-rouge-internationale-une-organisation-qui-s-enrichit-grace-aux-malheurs-des-gens




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 11:33

    @Mohammed MADJOUR
    Je ne partage pas vraiment votre point de vue.

    En effet, c’est la mort de Tito qui a fait remonter les désirs des divers peuples de Yougoslavie de retrouver leur autonomie. Et cela a été accéléré par la brutalité du pouvoir Serbe en la personne de Slobodan Milošević.
    Le reste en a découlé…

    (…) Tito meurt en mai 1980 et certains diront par la suite que la Yougoslavie s’est éteinte avec lui. Cela libère en effet progressivement les revendications nationalistes de tous les peuples. En mars 1981, des manifestations d’Albanais réclamant le statut de république tournent à l’émeute : la répression Serbe fait des dizaines de morts et des centaines de blessés du côté albanais1. Le nationalisme serbe s’illustre surtout en septembre 1986 quand apparaît un mémorandum attribué à l’Académie serbe des sciences et des arts : celui-ci met en cause l’ordre constitutionnel yougoslave qu’il affirme être anti-serbe. C’est la théorie du peuple serbe victime de l’histoire2.

    Slobodan Milošević, devenu deuxième homme du parti communiste yougoslave, met en œuvre deux coups de force dans les provinces autonomes et républiques liées à la Serbie : « Révolution des yaourts » en 1988 en Voïvodine et « Révolution antibureaucratique » au Monténégro en janvier 1989. Puis, il décide de supprimer l’autonomie constitutionnelle du Kosovo en mars 1989. Il dissout le parlement et le gouvernement du Kosovo et interdit l’emploi de la langue albanaise dans l’enseignement et les médias. Le 24 septembre 1987, il déclare à la huitième session ou plénum : « Personne ne se mettra sur le chemin de nos réformes. » 


    Juridiquement, la suppression de l’autonomie est illégale car ce n’est pas seulement la constitution du Kosovo et de la Serbie qui sont en question mais surtout la constitution fédérale de Yougoslavie. 


    Cette dernière définit clairement l’autonomie du Kosovo et les conditions de son appartenance à l’ensemble yougoslave. En outre, en violant la constitution fédérale, cette annexion de l’une des huit entités constitutives par une autre entité détruit juridiquement la fédération : « le droit de chacune étant la condition de l’adhésion de toutes, elle les déliait toutes de leurs obligations envers l’ensemble, légitimant l’exercice de leur souveraineté, que la constitution même affirmait, dans le sens de l’indépendance. » 


    C’est ce que les Slovènes font immédiatement remarquer et que les Kosovars revendiqueront par la suite. (…)


    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_Kosovo




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 27 novembre 2017 11:25

    @saaaop

    Bon je veux bien passer pour un individu de mauvaise foi pour vous être agréable si cela peut vous satisfaire. Je n’ai évidemment pas l’intention d’avoir raison sur ce décompte macabre. Je vous signale cependant deux sources qui vous intéresseront peut-être… 
    Victimes et bilans :À la fin de la guerre, la plupart des estimations quant au nombre de victimes oscillent entre 200 000 et 260 000 morts. Ces chiffres ont depuis été revus à la baisse.

    Selon le Centre de documentation et de recherche de Sarajevo, en mars 2006, le conflit en Bosnie-Herzégovine a coûté la vie à 96 175 12 personnes (dont 38 645 civils), se répartissant ainsi :

    • Bosniaques : 64 995
    • Serbes de Bosnie : 30 100
    • Croates : 7 338

    En janvier 2007, le Centre a revu ses chiffres légèrement à la hausse, annonçant le chiffre de 97 901 tués13.

    En novembre 2015, le Parlement européen annonce que le bilan définitif de la guerre de Bosnie est de quelque 99 100 morts, le seuil des 100 000 morts n’étant pas dépassé. Ce chiffre est le résultat d’études des sources médicales émanant d’hôpitaux et autres structures médicales, d’une étude démographique des communes de Bosnie-Herzégovine, et de sources sanitaires à propos des inhumations. Le conflit a aussi fait quelques 250 000 blessés, dont 55 000 blessés graves[réf. nécessaire]. Pour le pays, le bilan est énorme, car environ 2 % de la population fut victime du conflit, d’après l’estimation de la population de 1995.

    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Bosnie-Herzégovine



    Selon une autre source : Le bilan de la guerre en Bosnie serait inférieur à 150.000 tués



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 novembre 2017 12:03

    @saaaop
    Merci de votre remarque ! 

     Ce sont les chiffres que j’avais noté dans mon billet datant de 2008 que j’avais repris de sources de l’époque… Mais comme je ne suis pas allé comptabiliser tous les cadavres dans les morgues, fosses communes et autres endroits de ces champs de massacres, chacun sera libre de penser ce que bon lui semble… (source : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2008/07/22/1228874_l-arrestation-de-karadzic-et-apres.html)
    L’éternel se chargera de faire le bon décompte… Mais une chose est sûre, un mort est un mort de trop quand c’est un mort pour cause de partage territorial, pour cause de nationalisme etc. Et en cela les peuples feraient bien de demander des comptes aux puissants qui les gouvernent et les mènent dans les abîmes contre leurs volontés et désirs…



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 26 novembre 2017 11:54

    @marceau
    (extrait) 

    Slobodan Milošević (…) décide de supprimer l’autonomie constitutionnelle du Kosovo en mars 1989. Il dissout le parlement et le gouvernement du Kosovo et interdit l’emploi de la langue albanaise dans l’enseignement et les médias(…) Juridiquement, la suppression de l’autonomie est illégale car ce n’est pas seulement la constitution du Kosovo et de la Serbie qui sont en question mais surtout la constitution fédérale de Yougoslavie. (…) En outre, en violant la constitution fédérale, cette annexion de l’une des huit entités constitutives par une autre entité détruit juridiquement la fédération : « le droit de chacune étant la condition de l’adhésion de toutes, elle les déliait toutes de leurs obligations envers l’ensemble, légitimant l’exercice de leur souveraineté, que la constitution même affirmait, dans le sens de l’indépendance. » C’est ce que les Slovènes font immédiatement remarquer et que les Kosovars revendiqueront par la suite.
    (…)
    Et la suite logique qui en a découlé jusqu’à ce jour…
    (…) après le référendum des mois de septembre et octobre 1991, l’indépendance du Kosovo est proclamée. Ibrahim Rugova met sur pied une société parallèle au Kosovo : il remporte des élections clandestines et devient président de la République du Kosovo.(…) (Puis les massacres orchestrés par Slobodan Milošević en février et mars 1998(…) provoquant une insurrection massive. Cette insurrection lui permet ensuite, sous prétexte de contre-terrorisme, de lancer une campagne de destruction de dizaines de milliers de maisons (…). On estime à 10 000 ceux qui ont été assassinés durant ces opérations. 
    (…) etc.
    MAIS : 
    Plusieurs États, (…) s’opposent (…) à la reconnaissance de cette nouvelle République indépendante .(…)

    EN CONCLUSION : 

    Cependant, en droit international public, la reconnaissance d’un État étant l’acte unilatéral par lequel un État atteste l’existence à ses yeux de l’existence d’un autre État et s’engage à traiter cette situation suivant les règles que le droit international public y attache11, il est malaisé de définir juridiquement l’existence d’un État indépendant.

    Source : 

    En résumé :

    Donc un vrai casse tête suivant que l’on est d’un bord ou d’un autre et que l’on reconnait ou ignore cet état du Kosovo. 

    L’intelligence voudrait que l’on respecte la volonté des peuples qui composent cet ensemble qui a voté par référendum, mais cela n’est pas du goût des puissances qui entourent ce peuple et encore moins du goût des superpuissances de ce monde que ce soit, l’Europe, les USA ou la Russie (sans parler des implications religieuses confessionnelles des états arabes qui se sentent eux aussi le droit d’avoir leur mot à dire !)





  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 25 novembre 2017 11:53

    @JMBerniolles
    Merci de votre remarque !

    Pour information, vous pourrez trouver ma position concernant la Syrie sur l’une des pages Agoravox datant du 28 août 2013 :

    Syrie : “Soyez damnés, vous tous, les puissants de ce monde !”

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/syrie-soyez-damnes-vous-tous-les-140157




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 24 novembre 2017 15:40

    A mes commentateurs de cet article :

    Merci beaucoup de vos remarques. Pourtant, je connaissais d’avance vos réactions ! Et je ne suis même pas étonné des pro Serbes, pro Orthodoxes et pro Russes par extension et affinité qui sont montés au créneau pour justifier l’injustifiable, à savoir les massacres dans cette région de l’ex Yougoslavie.

    A cela rien de nouveau ! Vous êtes dans un combat de tranchée de type nationaliste et je n’attends évidemment pas que vous en sortiez d’un coup de baguette magique ! Ce serait trop difficile pour vous et je vous comprends… Hélas ! Il faut du temps pour évoluer et à défaut d’évoluer il est plus aisé de dénigrer cet article… Pour votre gouverne, je vous suggère de relire la page : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bosnie-Herzégovine :

    « (…) La République serbe de Bosnie s’est autoproclamée comme entité de l’ancienne Yougoslavie en 1992 par opposition à la proclamation d’indépendance de la Bosnie-Herzégovine, alors que la constitution yougoslave admettait l’indépendance des six républiques fédérées, mais non l’établissement de nouvelles frontières telles que celles de la République serbe de Bosnie ou du Kosovo. (…) » 


    C’est donc bien une « invasion des pro serbe » qui voulait au nom d’un passé historique reconstituer l’ancien empire serbe, qui a permis et justifié tous ces massacres contre la Bosnie-Herzégovine et non l’inverse. Avoir voulu imposer par la force un nouvel état pro serbe en voulant créer « La République serbe de Bosnie » sans vouloir accepter que la Bosnie-Herzégovine soit un état multiculturel. Cette démarche était donc par sa petitesse d’esprit, forcément vouée à l’échec. Et avoir persisté dans cette erreur en massacrant avec une sauvagerie innommable les populations non serbes, ne pouvait que provoquer la désapprobation internationale et laisser une tâche morale indélébile sur tous ceux qui participèrent à ces massacres. 

    En vérifiant vos données historiques, vous constaterez que la Bosnie n’a jamais cherché la guerre. C’est la Serbie et la population Serbe de Bosnie qui a dynamité ce pays qui avait voté pour l’indépendance. Les criminels de guerre Serbes et Serbes de Bosnie ont ensuite organisés les génocides. Rappelez-vous donc l’encerclement de la capitale de Sarajevo par les milices serbes qui pilonnaient les populations civiles. 

    L’erreur des Occidentaux c’est d’avoir considéré dans un premier temps que la Serbie ayant été une alliée pendant les deux premiers conflits mondiaux, elle devait être défendue alors qu’elle était l’agresseur en voulant imposer sa volonté aux autres régions de Yougoslavie.

    N’en déplaise au clan pro Russe et pro Orthodoxe de l’Est européen…


    Mais que l’on soit par Serbe, pro Russe, pro Orthodoxe ou pro Occidental et Européen de l’Ouest, le problème posé dans cet article est le même, quelque soit votre position partisane.

    En effet la vraie raison de cet article était centré sur la réflexion de la responsabilité de chaque citoyen quelqu’il soit et dans quelque conflit qui se soit déroulé depuis des siècles… 

    Je suis toujours étonné de constater que les citoyens se conduisent comme des moutons bêlant leur innocence, en invoquant leur non responsabilité dans ces conflits, comme si ce n’était que leurs « chefs » les responsables ! Cela me sidère même de constater cela. Pour le cas précis de l’extermination des 8 000 citoyens de sexe masculin à Srebrenica (http://www.lefigaro.fr/international/2009/02/27/01003-20090227DIAWWW00506-srebrenica-douze-ans-apres.php), comment peut-on honnêtement considérer que ce n’est la responsabilité que d’un ou d’une dizaine d’agités du bocal ! Comme si une seule ou une dizaine de personnes pouvaient en toute tranquillité et insouciance, avec leurs mitrailleuses, éliminer en une après-midi, autant de civils et les enfouir ensuite dans des fosses communes ! Où sont donc les autres responsables qui ont participé à ces massacres et qui en bons moutons qu’ils sont, disent ne rien avoir à se reprocher au nom d’une guerre patriotique et nationaliste ! Dans le genre d’irresponsables, on en a une illustration malheureusement édifiante. Tel était le vrai sens de cet article que je proposais comme réflexion pour un futur plus lumineux. En permettant à chaque citoyen de se dire : Mais au fait, comment se fait-il que nous soyons continuellement stupides au point de suivre tous ces chefs dont l’idéologie et la morale ne correspondent même pas à nos options de vie ? Comment pouvons-nous réagir et nous départir en êtres responsables en prenant nous-même notre propre destinée en assumant pleinement notre vie quotidienne sans avoir à la subir sous la contrainte de tous ces chefs qui ne pensent qu’à nous envoyer dans les gouffres de l’histoire du monde ? Voilà des questions qui motivaient un tel article. Le reste est illusoire. Profitez-en cette occasion pour méditer sur cette phrase : « Soyons dans notre quotidien des consciences du monde ! » 


    Avec mes courtoises salutations européennes citoyennes.



  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 10 juin 2017 13:33

    La vitesse sur les routes, première cause d’accidents mortels


    Selon la Cour des comptes, « en 2016, les résultats de la mortalité routière ont été confirmés à la hausse pour la troisième année consécutive avec près de 3 500 tués sur les routes françaises en métropole (+ 2,3 %) ».

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2017/06/10/securite-routiere-de-plus-en-plus-d-amendes-mais-aussi-de-morts_5142010_1655513.html#0CD7kSWG33LTiAo0.99




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 10 juin 2017 13:33

    La vitesse sur les routes, première cause d’accidents mortels


    Selon la Cour des comptes, « en 2016, les résultats de la mortalité routière ont été confirmés à la hausse pour la troisième année consécutive avec près de 3 500 tués sur les routes françaises en métropole (+ 2,3 %) ».

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/securite-routiere/article/2017/06/10/securite-routiere-de-plus-en-plus-d-amendes-mais-aussi-de-morts_5142010_1655513.html#0CD7kSWG33LTiAo0.99




  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 31 mai 2017 11:17

    Selon les chiffres provisoires de la sécurité routière, il y aurait eu en France en 2016 : 57 251 accidents corporels provoquant 3 469 décès et 72 199 blessés. 

    57 251 accidents corporels, cela représente une moyenne de 156 accidents par jour ! [ 3,482 more words ]