• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de jmcn



  • jmcn 14 septembre 2013 13:50

    Quand je vois certains commentaires, je comprends pourquoi de moins en moins de personnes sont intéressées par l’enseignement. La profession est devenue très dévalorisée. Certains ne semblent pas comprendre qu’il y a des copies à corriger et des cours à préparer. Un cours ça se prépare et le faire correctement prend autant de temps, sinon plus que de le donner. Donc peut-être que 18h en classe, mais au moins autant à la maison en préparation. Plus les copies, plus les corrections du bac. Plus les gosses à supporter et les parents à se coltiner.

    Le problème c’est qu’une société qui se met à cracher sur ses profs est une société qui va péricliter. Les profs sont responsables de la formation des jeunes, et que ça plaise ou non, ils créent ce que sera le pays demain.

    En Chine Mao a massacré toutes les élites, alors ils leur faut les récréer avant d’être capable d’amener par eux-mêmes leur population à un niveau d’éducation élevée. Ceci explique pourquoi tant de Chinois vont étudier à l’étranger.

    Mes parents, au temps du plein emploi, le certificat d’études leur suffisait. Aujourd’hui des bac+5 galèrent, et mes gosses c’est un doctorat qu’il leur faudra. Un au minimum, l’idéal serait d’en avoir un en informatique, en biologie et en physique parce que les questions qui se posent à certains scientifiques demandent des compétences transdisciplinaires, et c’est seulement quelqu’un qui les possède qui sera capable de diriger l’équipe.

    Notre monde se complexifie, et plus que jamais nous avons besoin de nos professeurs de compétence excellente. Autant les valoriser au lieu de leur taper dessus. C’est inadmissible.

    Je le dis, et je ne suis pas prof.



  • jmcn 11 février 2012 15:53

    Sortez un peu de France ... et arrêtez de vous regarder le nombril.



  • jmcn 11 février 2012 12:27

    L’anglais est de facto la langue internationale. Il est indispensable de parler anglais, point. Il n’y a vraiment qu’en France où on crie à la déculturation, c’est franchement exagéré.

    La télévision française ne propose même pas une chaîne en anglais. En Chine CCTV propose une chaine en anglais et même une en français.

    Bref, on a déjà un train de retard. Parler anglais est aujourd’hui une possibilité d’ouverture sur le monde beaucoup plus grande, c’est plus de liberté. Rien n’empêche les gens d’apprendre d’autres langues, mais l’anglais, c’est essentiel.



  • jmcn 10 janvier 2012 02:26

    @scipion

    Je ne sais pas si le terme « saillie » soit bien adéquat. Une saillie ...



  • jmcn 9 octobre 2011 23:22

    Ça m’a fait tressaillir aussi.



  • jmcn 12 septembre 2011 21:29

    La presse a remplacé la messe aujourd’hui. Le curé au moins, ils étaient honnête, il disait ce qu’il croyait.

    Aujourd’hui la presse ne dit pas ce qu’elle sait, mais sait ce qu’elle fait : une fabrique à imbéciles, l’auteur de l’article a d’ailleurs son label qualité. C’est l’état de l’Art.

    Et il se croit tellement intelligent qu’il fait un article pour dire que ceux qui expriment leurs doutes sont des idiots.

    Un bon chien-chien ... il y a un os mais lui, il s’en délecte, au lieu de se demander pourquoi toutes les vidéos qui ont filmé ce qui s’est passé au pentagone n’aient pas pues être visualisées par la commission d’enquête. Il faudrait que ça le choque, mais non !!! ... il vit très bien avec ! Et si on lui disait que c’est parce qu’une femme montrait ses nichons à la fenêtre au moment de l’impact, il le croirait.

    La vérité libère ... Jusqu’à 20 piges je croyait qu’on vivait dans un monde de bisounours, le réveil fut dur. Concernant le 9/11 il vaut peut-être mieux que la vérité reste bien planquée. Imaginez que demain tout le monde sache que c’était un inside job et que Bush et sa clique s’en sont mis plein les poches et que c’était l’unique but, et que tous les gouvernements des pays dit « démocratiques » sont au courant depuis le début. Je ne dit pas que c’est ce qui s’est passé, c’est simplement un scénario possible, déjà vu pour l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale à Pearl Harbour et pour l’entrée des Etats-Unis dans la guerre du Vietnam. Ce scénario possible s’il était avéré déclencherait un marasme sans précédents. Ce serait le chaos le plus total.

    Le mérite de la version Officielle c’est qu’elle met l’occident du côté des gentils, et les autres du côté des méchants, et ça, ça va très bien à un paquet de monde pour qui les faits importent peu pourvu que l’histoire soit belle et bien racontée et coïncide avec la vision de leur cher petit « Moi ».



  • jmcn 12 septembre 2011 13:11

    Ecoute, c’est pas parce que tu te fais moucher qu’il faut te rebiffer. T’as rien demandé mais tu dis des conneries. Alors tu t’en prends plein la courge et c’est normal. Et moi je t’en remet une couche.





  • jmcn 14 juin 2011 09:23

    Bravo Alexandre !!! A ton âge tu penses déjà hors des sentiers battus.

    Ce chant est effectivement un chant de primitif qui ne correspond absolument pas à des idéaux civilisationnels respectable.

    Ce chant, c’est un film d’horreur, un hymne au massacre. Il est grand temps de le remplacer par quelque chose de plus pacifique.

    Et certains encouragent à chanter ces conneries. Lamentable.



  • jmcn 9 juin 2011 21:04

    Vous ne croyez peut-être pas si bien dire. La cour arbitrale suisse connait les noms de tous les destinataires des rétro-commissions. Une liste existe avec des noms.

    Sur la liste en question figure les 180 degrés de l’hémicycle : tout le monde a touché. Voilà la raison pour laquelle l’alternance droite-gauche ministérielle n’a jamais permit de lever le secret défense sur cette affaire.

    C’est juste trop gros et suffisant pour que plus personne ne croit à rien.



  • jmcn 27 février 2011 19:04

    Monsieur NDA,

    Normalement vous ne répondrez pas, comme c’est votre habitude (inacceptable par ailleurs) mais peut-être le lirez-vous. (Ce qui est inacceptable n’est pas que vous ne répondiez pas, c’est que ce soit la règle). Bref.

    Je bondis sur le paragraphe : "Passons sur l’épisode des jeux Olympiques à Pékin et l’accord officiellement signé par l’UMP (dont Sarkozy se revendique fièrement le patron) avec le PCC, parti au pouvoir d’une dictature tout aussi répressive que puissante économiquement."

    Je vis en Chine depuis suffisamment d’années pour avoir redéfini le mot dictature. En France par exemple nous avons une dictature. Il s’agit d’une dictature oligarchique où les médias tiennent le rôle de la vaseline pendant que les multinationales de l’industrie et du secteur financier, financent de manière occulte des hommes et partis politiques qui se retrouvent aux ordres. Ces donneurs d’ordre ne sont ni élus ni désignés.

    En France les gens tirent la gueule, ils ne savent plus à quel sein se vouer. Vous devriez venir en Chine, vous y verriez un peuple souriant et non surtaxé sur les besoins fondamentaux : produits alimentaires, électricité, téléphone ... Pourquoi ? Parce que l’état ne privatise pas ces secteurs là. Le PCC n’a de communiste que le nom. Ces hommes non élus sont là pour faire un job, ils savent que leur mission est à durée limitée et ne passent pas leur temps à essayer de plaire au peuple en le séduisant par des mensonges. Ils contrôlent l’information ? Je ferais pareil : Quand vous devez gérer un milliard de types qui vont réagir de manière primaire parce qu’ils ont un niveau d’éducation très bas, il est préférable de mettre au placard ses idéaux pendant un moment pour pragmatiquement limiter la casse et le nombre de morts.

    De même que le PCC n’a plus rien de communiste nos démocraties ont perdu l’esprit pour ne garder que le mot. Quel est le problème ? Le problème est que la démocratie quand on essaye, il faut arrêter tout de suite ... ce n’est pas gérable. Elire les gens ne sert donc qu’à maintenir une piètre illusion de semblant de démocratie. L’illusion a fait son temps et il est maintenant temps de briser les schémas mentaux pour former un nouvel ordre mondial, bien différent de celui qui nous a été préparé. Il est temps de sortir de tout forme de violence, de toute forme de compétition pour se consacrer à l’élévation de la société par le biais de l’éducation. Dans la société qui se prépare, le niveau minimal requis pour participer sera le niveau maîtrise : telle est l’exigence de la modernité. L’éducation se doit donc d’être la principale priorité budgétaire de tout gouvernement responsable. Le vieux schéma consistant à préparer la guerre pour avoir la paix est usé et doit être remplacé par une approche pacifique pour ne pas préparer la guerre. De ceci doit se libérer une manne financière colossale à réinvestir dans l’éducation.

    Je ne crois pas qu’il y ait d’autre manière raisonnable de penser l’avenir de la civilisation sur Terre. Tant que vous ne vous adresserez pas aux gens avec de telles visions grandioses, vous resterez dans vos petits souliers. Ce qu’il faut aux populations, c’est un projet de société, un renouveau, qu’elles voudront suivre, de là viendra la force.



  • jmcn 14 février 2011 22:10

    Ecoutez, il faut être sérieux, Mélenchon raconte des inepties économiques, est d’une mauvaise foi à la Georges Marchais, auquel il me fait penser par nombre de ses attitudes. Et vous au lieu de débattre sur le fond vous faites un copier-coller débile.

    Et puis franchement voter pour un type qui se comporte aussi mal et de manière aussi irrespectueuse lors d’un débat n’est pas digne d’un futur président. Cela confirme qu’il n’est là que pour amuser la galerie.



  • jmcn 17 janvier 2011 12:00

    C’est naïf de croire qu’il ne le sera pas, depuis le temps qu’on essaie de nous le vendre. Il y a tous les jours des articles à propos de lui pour savoir s’il sera candidat ou pas avec des sondages à la con.



  • jmcn 17 janvier 2011 11:58

    Je partage cette analyse sur strictement tous les points évoqués, tous sans exception. Tout est dit. Tellement tout, que je n’aurai pas besoin de le dire moi-même. Je n’ai qu’à acquiescer.



  • jmcn 14 janvier 2011 08:23

    Il y a des fois où le manque d’imagination est vraiment énorme.

    Imaginez deux guitares : Je fais vibrer la corde de Mi de la première, par résonnance la corde de Mi de la seconde vibre aussi mais personne ne l’a touchée.

    Un type vient et s’étonne que la corde vibre alors que personne n’a touchée la seconde guitare. Un autre arrive deux minutes après, la corde s’est arrêtée et puis il dit que les autres racontent des bobards.

    Voilà où nous en sommes : Quand on met une substance dans l’eau, celle-ci résonne avec la substance. Et la dilution ne stoppe pas la vibration, mais l’effet n’a qu’une certaine durée et cette durée dépendra de la fréquence initiale. Qu’ensuite un type ait des « mauvaises ondes » et fasse foirer toutes les mesures ou les perturbe est parfaitement envisageable.

    Est-ce si étonnant ?



  • jmcn 13 janvier 2011 16:38

    Tout ceci est fort bien maîtrisé par les militaires russes depuis 25 ans. A la clef une révolution médicale sans précédant mettant à terre toute l’industrie pharmaceutique telle que nous la connaissons mais fournissant également des armes terrifiantes parce que le vecteur est l’eau.

    A la clef, le Graal :

    • Guérison de maladie virales en avalant en verre d’eau énergisée selon la fréquence propre du virus à détruire
    • Stimulation, blocage ou destruction d’organes
    • Traitement des cancers.
    Et il n’est pas certain que l’Efferalgant ait encore un avenir. Il faut arrêter (je fais allusion à certains commentaires) de croire que tous les mécanismes sont connus. Le salut viendra des équipes transdisciplinaires car tout est devenu trop compliqué : il n’existe plus de physicien qui connaisse toute la physique, de mathématicien qui connaisse toutes les mathématiques, et de biologiste qui connaisse toute la biologie.
    Cela fait 50 ans au moins que les choses sont ainsi, et 50 ans au moins que nous n’avons pas eu de révolution scientifique. En voilà une qui se pointe et qui a dit qu’elle serait facile à appréhender ?


  • jmcn 10 janvier 2011 19:56

    Il me parait aussi judicieux de noter que la disparition du secret militaire mettrait, sans nul doute, d’un coup au sein de la société des technologies révolutionnaires du point de vue médical ou énergétique par exemple.

    En cela dans nos sociétés la technologie tient un rôle ambigu. En fait, si on y prête attention, n’émergent que des technologies qui maintiennent le statu quo en faveur de l’oligarchie dominante. Si demain, une technologie basée sur la mémoire de l’eau (je cite cet exemple non par hasard mais parce que les russes on développé cela depuis au moins une vingtaine d’années) détruit la manne financière détenue par l’industrie pharmaceutique, celle dernière mettra en le phagocitage de la technologie en question. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à Benveniste avec une violence inouïe. Si Internet est apparu, de ce point en vue, on peut en imaginer la contrepartie : marketing ciblé, profilage des individus etc ...

    Comme vous le dites justement la technologie n’est ni bonne ni mauvaise, est bon ou mauvais ce que les hommes en font. Pour l’instant le côté vampire à l’oeuvre en ce moment ne présage rien de bon, à moins d’une révolution dans les mentalités et les modes d’organisation de la société.



  • jmcn 10 janvier 2011 17:43

    Demorand est un collabo.



  • jmcn 10 janvier 2011 01:12

    Juste une remarque : certaines solutions techniques réclament le gigantisme. Par exemple il y a une taille minimale à partir de laquelle il est possible d’exploiter le différentiel de température entre le point le plus haut et le point le plus bas d’un immeuble de manière à profiter du flux d’air généré pour faire tourner des turbines qui rendront le bâtiment indépendant énergétiquement. Cette taille est de 800 mètres sauf erreur.

    Pour ce qui est de l’ingénierie collaborative, les systèmes open source comme Debian sont la preuve vivante de l’excellence à laquelle il est possible de parvenir en sortant complètement des logiques commerciales. Pourquoi pas le reste ? De fait il devient urgent de sortir du n’importe quoi qui conduit a breveter des séquences de l’ADN humain. Le projet Venus me parait de ce point de vue beaucoup moins délirant que la gabegie actuelle, et propose un changement paradigmatique salvateur sur de nombreux points. Il demeure donc un bon départ de réflexion.

    Citer Krishnamurti est particulièrement bien vu. Ca change des philosophes à la Onfray qui traitent de sujets dont on se fout complètement, comme savoir si Freud se paluchait.



  • jmcn 19 décembre 2010 14:27

    @Egosum

    Au mieux, ce que vous dites serait une méthode. La cause est un choix politique. On ne lutte pas contre le chômage, on fait en sorte qu’il reste haut pour prévenir l’inflation et faire en sorte que le capital ne perde pas de valeur.