• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Jurassix



  • Jurassix Jurassix 10 novembre 2009 09:13

    Je pense que Google est bien plus « dangeureux » que Microsoft.

    Microsoft, c’est une stratégie implacable pendant des années, basée sur des alliances, et un but : permettre à tout un chacun d’avoir un Personnal Computer à la maison et contrôler le marché. Malgré un produit OS dépassé, ils se sont construit autour d’un business plan d’une efficacité redoutable, relegant les autres produits à des marchés de niche, ou pour les Geek.

    Google, c’est une stratégie implacable depuis des années, et pour de nombreuses années, basée sur la publicité et la diffusion d’une image « sympa » que Microsoft aurait adoré avoir. Ils ont réussi là ou Microsoft à échoué : se mettre dans la poche non seulement le grand public, mais aussi ceux qui travaillent dans l’informatique, les geeks et les fana d’OpenSource, ou du moins devrait je dire de gratuit.

    Dans le futur, nous allons avoir :
    - des portables google gratos, qui nous envoie des sms dès que l’on passe à côté d’une boutiique qui paye une redevance annuelle ou sur la vente, en ventant les mérites de ses produits ou ses promotions. Vous pourrez payer avec ce Portable, et Google factuera en bonne et due forme le magasin, tout en sachant que vous avez « craqué »
    - un OS google, gratuit.
    - une suite bureautique gratuite (déjà en cours - en ligne)
    - un navigateur avec une plus grande portée, qui aura beaucoup de liaison avec d’auters programmes google, et qui le rendrons en ce sens indispensable pour bénéficier de toute la puissance Google, réduisant à navigateur de Geek le bon Firefox.
    - une gestion des email du même acabit.

    Notre vie, nos secrets les plus intimes vont être sur Google. En analysant vos faits et gestes sur un PC, ils auront votre profil, vous enverrons des pubs pour des sociétés obligées de les payer, avec des messages ou des produits qui vous correspondent à 100%.

    Microsoft n’avait pas pour but de contrôler le savoir, d’influencer votre vie ou votre prise de décision. Sous couvert de mise à disposition gratuite de tout un panel de « services », Google EST et DEVIENDRA de plus en plus le BigBrother tant décrié par nos amis Geek.



  • Jurassix Jurassix 6 novembre 2009 14:53

    Et pourquoi n’ont pas t-ils tous fuit si ce fut "le pire système que l’humanité ait connu" ? ce qui au demeurant est d’une subjectivité aberrante si l’on ce réfère au nazisme, à pinochet et à polpot pour ne citer qu’eux.

    Aucune attaque, juste une question smiley
    Le pire système : je maintient, c’est celui qui a fait le plus de mort dans l’histoire, qui s’est comporté comme les nazis avec certaines ethnies, et qui a déporté en masse tout ce qui pouvait éventuellement déranger le pouvoir.

    On ne peut nier que le système social des pays de l’Est était quand même plus humain et équitable que nos délires libéraux à l’Ouest ou les Limousine des people peuvent cotoyer les SDF sans sous, sans que personne ne soit plus choqués

    +1. C’est un fait, et c’est la base même du communisme. Tout n’était pas à jeter, le fond était bon, la mise en oeuvre des plus catastrophiques. Mais on ne peut nier que leur méthode pour maintenir un besoin du pouvoir centrale (spécialisation de certaines régions, les rendant dépendante absolue de Moscou) ne laisse pas une très bonne trace.



  • Jurassix Jurassix 6 novembre 2009 14:33

    Malheureusement, l’histoire comporte peu d’exemples de communisme non totalitaires, je me demande même si ça eu existé.
    La chute du régime soviétique russe met fin non seulement au pire régime que l’Humanité ait eu, avec des 10aines de millions de morts, mais aussi au conflit qui aura pourri notre planète pendant 40 ans avec les Etats-Unis. De ce fait, le symbole du mur (qui n’est qu’un symbole, l’ouverture à l’ouest était déjà une réalité ailleurs) est capital, et restera l’un des plus grand moments du 20ème siècle.

    On a certainement raison mais pourquoi ne pas aussi parler d’une absence de chomage, d’une société sans SDF ou chacun pouvait trouver sa place, ce que regrette grandement aujourd’hui les populations d’Europe de l’Est.

    On peut se poser la question autrement : pourquoi les gens de l’est fuillaient à l’ouest, et non pas le contraire ?



  • Jurassix Jurassix 6 novembre 2009 11:10

    Voilà, je me suis renseigné.

    L’Europe est passée à deux doigts de la catastrophe nucléaire le 25 juillet 2006 à cause d’un court-circuit qui a provoqué le black-out d’un réacteur à Forsmark en Suède. Selon un ancien responsable de cette centrale, "C’est l’événement le plus dangereux depuis Harrisburg et Tchernobyl".

    L’ancien Reponsable que vous citez est Lars-Olov Höglund, cité dans les site anti nucléaire en tant que responsable de la sécurité du site, directeur du site ou autre.
    Une petite recherche me donne celà (à partir du wiipédia Suédois, traduction google) :
    Lars-Olov Höglund, un ingénieur civil et kärnkraftssäkerhetskritiker. A travaillé de 1976 à 1986 pour le National Vattenfallsverk de la surveillance et la manipulation de la ventilation et système d’élimination, en qualité de chef de l’unité projektfrågor dans kärnkraftavdelningen (Forsmark), et en tant que chef de l’unité de Forsmark kärnkraftavdelningen associés.

    Acteur donc mineur au niveau sécurité, bien loin du « responsable ».

    Ensuite, le « blackout » : scientifiquement celà ne veux rien dire. Il s’agit en fait de la défaillance de 2 systèmes de secours sur 4 (selon certaines sources), ou d’un court circuit ayant entrainé une coupure de courant au niveau de la salle de controle. j’arrive pas à mettre la main sur un dossier « fiable ». D’alleurs, il s’agit d’un incient, et non d’un accident (échelon 2).



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 20:39

    Vous trouvez que 6 centrales arrêtées pour incident, c’est normal ?

    Et je vous signale que vous affirmiez, au contraire, que les centrales « c’est bien entretenu ». On vous prouve le contraire, et vous continuez à la ramener ? Vous ne doutez de rien !

    Vous entrenez bien votre voiture (je l’espère) chez votre concessionnaire, et pourtant, il arrive d’avoir des pannes non ? Il faut savoir une chose : changer ne serait ce qu’une vis dans cette industrie si exigente prend des proportions inimaginables. Juste un point : l’ASN doit TOUT valider, et celà prend du temps.

    Et je ne parle même pas du redémarrage d’un réacteur, et de son accouplement au réseau.

    Le moindre petit « incident » génère des arrêts incroyablement long, notre sécurité est à ce prix.

    6 centrales arrêtées pour incident sur 58, ça fait plus de 10% ! C’est énorme ! On peut affirmer que la situation est hors de contrôle, à ce niveau ! On n’est pas en train de parler d’un yaourt périmé qui file la gastro, là ! Incroyable à quoi on arrive à habituer les gens...

    Donc 6, celà s’explique sans problème vu l’ampleur qu’implique le moindre travail. L’incident en cours le plus grave étant l’incendie dans la salle des machines de Paluel, incident sans danger, qui est déjà arrivé à Bugey je crois.



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:44

    Aller, une dernière pour la route :

    Alors, vous avez le droit de prétendre le contraire, mais simplement croire que tous le monde va tenir votre explication pour vraie parce que c’est vous, vous vous ridiculisez, mon pauvre !

    C’est marrant, parce que mon explication, vous la retrouvez dans votre lien... Faut lire....

    Ridicule ? Ou Risible ?



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:38

    Le terrible lobby antinucléaire qu’est TF1 écrit :

    http://www.ushuaia.com/ushuaia-terr...

    Heuuu, entre l’ironie, et un site rattaché à l’écolopipostar Hulot, vous m’excuserez, mais on est pas loin du lobby quand même smiley




  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:36

    Donc sur 58 centrales, 18 à l’arrêt dont :
    12 en recharge combustible.
    6 pour incidents.

    Sur, c’est mal entretenu... S’il n’y avait pas eu de retard dans la maintenance, on aurait pas besoin d’acheter 4000MW...



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:18

    Par sisyphe (xxx.xxx.xxx.215) 5 novembre 15:46 

    Lol de lol !!
    Comme on l’a vu, il n’y a même pas un mois en Ukraine !
    Pétard, ils ont vraiment honte de rien, les nucléocrates !

    Je pense qu’il vosu a expliqué la composition des déchets, prenez la peine de répondre.
    Et si la Voynet n’avait pas fait fermer SueprPhoenix, on en aurait une de solution pour diminuer nos déchets....


  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:14

    Rohhlalala :

    « Et bien cela signifie que l’on n’a pas assez de centrales » : Une centrale nucléaire induit un coût d’entretien. Le fait qu’autant de centrales soient en rideau parce que mal entretenues signifie qu’on n’est pas capable de dégager le budget pour cet entretien. + de centrale, + de coûts, et donc, en l’absence de budget, + de problèmes !

    Le Mônsieur à lu ce qui est écrit plus haut ? C’est pas mal entretenu, c’est bien entretenu. Et aussi une preuve qu’EDF ne prend pas de risque vis à vis de ses centrales...

    Nulissime.



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 17:09
    • Energie Hydraulique : parc Français saturé, pas possiblité de contruire de nouveaux barages (certaisn ont même été construits de manirèe assez limite (Barage de Vouglans par exemple, je peux expliquer pourquoi si nécessaire).
    • Géothermie : OK pour l’habitat individuel, mais valable que dans certaines régions.
    • Solaire : arriver à 10% de notre conso serait déjà un exploit (voir autres articles Agoravox).
    Accepter le nucléaire revient à léguer nos déchets les plus toxiques à nos enfants et à les obliger à vivre dans un monde contaminé par la radioactivité.

    Il y a bon espoir scientifique de pouvoir retraiter ces déchets pour :
    - soit les réutiliser.
    - soit diminuer leur radioactivité.

    A savoir que Superphoenix aurait pu réutiliser du combustible usagé des centrales classiques pour produire de l’énegie, malheureusement fermée (lobby ecolo, quand tu nous tiens).

    L’Europe est passée à deux doigts de la catastrophe nucléaire le 25 juillet 2006 à cause d’un court-circuit qui a provoqué le black-out d’un réacteur à Forsmark en Suède. Selon un ancien responsable de cette centrale, "C’est l’événement le plus dangereux depuis Harrisburg et Tchernobyl« .

    J’en ai pas connaissance, mais petite anecdote. Lors d’une intervention de Framatome en Afrique du Sud, à cap town, la centrale qui possède 2 réacteurs a eu l’un des 2 arrêté pour maintenance. La salle qui comporte tout le contrôle electronique du réacteur se trouve entre les 2, les consoles, armoires etc sont parfaitement symétriques dans cette salle.
    La maintenance à eu besoin de couper une sécurité du réacteur arrêté pour une opération, et la personne qui est descendue dans la salle à coupé la bonne sécurité... du mauvais réacteur. Celui-ci s’est automatiquement arrêté, plongeant CapTown dans le noir.

    Comme quoi, niveau sécurité, ils ont du mettre un paquet »d’anti-cons"....



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 16:52

    La seule période de l’année ou la quasi totalité des centrales tournent à plein régime, c’est en hivers. une fois passé cette saison, EDF programme des arrêts de tranche afin de pouvoir réaliser la maintenance. Le gros de celle-ci se fait au printemps et l’été (parlez en aux personnes qui travaillent chez Framatome, ou du moins, ne leur parlez pas de vacances d’été...).

    Les grèves d’EDfFqui ont eu lieu au printemps ont décalé le programme de maintenance, et un grand nombre de tranches ne sont pas encore prêtes d’être redémarrées.

    Pendant les précédents hivers, EDF arrivait à revendre un peu d’électricité (le surplus) en allemagne, suisse et italie notamment. Cet hiver, ça risque d’être le contraire...



  • Jurassix Jurassix 5 novembre 2009 13:19

    Vous niez que le nucléaire et la bombe atomique sont liés, il n’y a pas l’un sans l’autre...

    Faux, il n’y a pas de bombe A ou H sans nucléaire civile (quoique), mais en aucun cas le nucléaire civile à besoin de bombe A ou H... Lorsque le programme Français a été lancé, c’était autant pour notre indépendance énergétique que pour produire le nécessare à la bombe.

    @ Carambar et FLORILEGE1975

    Il y a eu une explosion a Tchernobyl, mais lisez l’article, ou d’autres articles, l’explosion n’est pas celle du réacteur. L’explosion n’a rien de nucléaire : si le point de départ est bien une réaction nucléaire en chaîne, c’est bien une réaction chimique, et non nucléaire qui a provoqué la catastrophe.



  • Jurassix Jurassix 2 novembre 2009 14:03

    Ainsi, votre mail montre que le problème n’est pas dans les objectifs, ni dans les méthodes, mais bel et bien dans la volonté et le courage politique de mettre en oeuvre.

    Vous deformez mes propos. Ce que je reproche, c’est la méthode, ou du moins le manque de méthode de tous les partis. La concertation, c’est bien. Mais ce n’est pas une méthode.

    Vous suivez le même chemin que les autres. Le jour ou je revoterai, ce sera pour des Hommes qui m’auront expliqué concrètement comment ils vont :
    - transformer des objectifs généraux en une multitude d’objectifs.
    - atteindre ces objectifs.
    La seule chose nouvelle dans ce que vous dites, c’est le recours systématique au référendum. Un peu léger, et je doute de celà. C’est à dire que vous souhaitez vous faire élire sur des idées générales, comme les autres partis, puis une fois au pouvoir, concertation - projet de loi-vote. Ce qui ne change pas grand chose par rapport aux autres.

    Le referendum ne sert à rien, il y a des élus du peuple pour celà. Déjà, il faudrait commencer par eux., qui font partie des rares +50 ans a avoir un boulot, mais qui en cumulent d’autres et sont pour certains rarement présents.
    Quel pourcentage de français est capable de comprendre ce qu’impliquera à court, moyen, long terme la suppression de filières universitaires ? le changement des contrats de travail ?

    Contre le referendum systématique.

    Par contre, je souhaites des réponses claires aux questions que j’ai posé. ce n’est pas une fois au pouvoir qu’on y réfléchi, c’est avant. Une fois au pouvoir, on met en place.

    Je vous écoute.



  • Jurassix Jurassix 2 novembre 2009 13:43

    Ces objectifs sont strictement identiques à la plus part des autres partis. C’était ceux de l’UMP (entrepreneuriat...), ce sont ceux du PS, du Modem (refonte universités...) etc...
    Je pense que tout le monde est d’accord sur ces objectifs.

    Les points 1, 2 et 3 : du PS à l’UMP, tout le monde le souhaite.
    Point 4 : plutot centre droit et UMP.
    5,6,7,8 : du PS à l’UMP.

    C’est uniquement la méthode qui m’intéresse, et vous m’excuserez si j’étais été sec, mais entre les grands discours et les méthodes pour atteindre ces objectifs, il y a un monde.
    Preuve en est, si le gouvernement actuel avait fait ce qu’il avait dit, on n’en serait pas là.

    Assez des discours généralistes, donnez des méthode pour atteindre vos objectifs.



  • Jurassix Jurassix 2 novembre 2009 13:23

    - engager rapidement une véritable et complète « flexicurité » du travail : garantir une sécurité des parcours professionnels tout au long de la vie en conciliant un degré maximal de flexibilité et de fluidité du marché du travail avec un degré maximal de sécurité de revenu et de protection sociale ; la flexibilité, la mobilité et les changements d’activités doivent être réconciliées avec la recherche du plein emploi ;

    C’est beau. Maintenant, comment ? Quels type de contrat souhaitez vous ? Un contrat unique ? Un CDi qui se romps facilement ? Des CDD bien protégés ? Ce discours généraliste n’apporte rien.

    - repenser complètement les politiques de gestion des ressources humaines en entreprise vers une employabilité plus grande des plus de 50 ans et une employabilité rapide des jeunes travailleurs ;

    Concrètement, comment ferriez vous pour faciliter l’embauche des jeunes, et le maintient en activité des + de 50 ans ?

    - refondre les nombreuses filières universitaires qui sont encore et au su de tous, sans débouchés, et réhabiliter les métiers manuels par une relation avec une politique vigoureuse au service de la culture française (plutôt que de l’identité française) ;

    +1. Quelles propositions ? Quelles filières supprimer, comment refondre le filières, comment redorer l’image des métiers manuels ?

    - ré-introduire l’amour de son pays, le civisme et le culte de la performance et de l’excellence dans les écoles en remodelant les programmes pour les alléger en les réorientant vers une épanouissement intellectuel et humain des élèves grâce à un meilleur accompagnement des élèves par les enseignants pour réduire les inégalités sociales face au système scolaire ;

    Beau discours là encore. Mais alléger les programmes, comment ? Quelles matières diminuer, ou supprimer ?

    - développer l’entrepreneuriat comme expression noble de la créativité économique et de la liberté individuelle, en faisant levier sur d’une part à un accompagnement important de la part des collectivités locales notamment les régions, et d’autre part en favorisant les passerelles entre les statuts d’entrepreneur, de salarié du privé et fonctionnaire ;

    +1. Mais des structures sont déjà en place. Vous voulez les compléter, ou les supprimer pour en créer d’autres ?

    - redynamiser de façon rapide et spectaculaire notre politique industrielle dans le sens que nous avons préconisé dans une communication qui lui a été consacré il y a quelques semaines ;

    Lien ?

    - explorer de nouveaux eldorados d’emplois comme l’économie de la solidarité à l’égard des familles frappées par le handicap lié au grand âge, aux maladies psychiques ou aux accidents de la vie ;

    - enfin, garantir la qualité et la quantité des moyens humains nécessaires aux missions de l’Etat qui sont le socle de la protection actuelle et future des français : la justice, la sécurité (police et gendarmerie), l’enseignement et la santé.

    OK. Comment ? Des fonds ? Qui viendraient d’ou ? une réorganisation ? Comment ?

    Ce genre d’article ne donne aucune matière, c’est creux et vide, ça sonne bien, mais sans des « proposition », et non un programme comme c’est dit dans cette article, vos lettres resterons mortes...



  • Jurassix Jurassix 2 novembre 2009 08:51

    J’ai pas mal roulé ma bosse en aéroports, et CDG est l’u des pire aéroports que j’ai pu franchir. Résultat, je n’y passe plus.
    - 3 douaniers la matin, même pas une file UE pour aller plus vite, alors que trois 747 sont arrivés.
    - signalisation abominable, 1h pour trouver le loueur de voitures.
    - personnel froid, pas aimable, tirant la gueule, merci l’image du français.

    Assez d’accord pour dire que JFQ est aussi une horreur (2h30 pour passer l’immigration), mais au moins, on s’y retrouve.

    Pire aéroport Européen, peut être bien le pire au monde, du moins pour les pays « développés » (mais Paris, humainement parlant, est elle développée ?).



  • Jurassix Jurassix 30 octobre 2009 13:18

    Ce genre d’interventions est trop rare, surtout provenant d’hommes politiques (et non pas de politiciens).

    La position de Chirac etait plus que respectable, et il restera dans le livre d’Histoire pour avoir mené une fronde, avec De Villepin, anti « méthode forte ». A l’époque, la France avait récupéré tellement de soutient que les USA n’avait finalement pas attendu un vote à l’ONU pour intervenir.

    L’envoi des troupes françaises en Afghanistan n’était pas très controversé à l’époque, tout le monde était du côté des USA, contre les infâmes terroristes.
    Mais ne soyons pas dupes, la situation en Afghanistan est en grande partie de la faute des américains, qui n’ont pas attendu de stabiliser un pays avant d’en attaquer un autre. Les forces sont étalées, l’efficacité amoindrie.

    Devons nous partir ? Certainement pas. Quand on n’a pas réussi sa mission, qu’on est en partie la cause de ce qui se passe quotidiennement la bas, on n’a pas d’autres choix que de repartir en laissant une démocratie stable et sécurisée.

    Souvenez vous de la colonialisation, du moins de sa fin : alors que les anglais pliaient bagage en laissant le pays se débrouiller, la décolonisation française a été plus progressive. Aujourd’hui, politiquement parlant, les pays les plus stables en Afrique du Nord étaient majoritairement des ex colonies françaises.

    Partir, ce serait laisser un pays dans le chaos le plus total. Pays qui a pour voisins des contrées pas très stables.

    Un changement de méthode, oui. Un départ, non.



  • Jurassix Jurassix 29 octobre 2009 17:55

    @l’auteur : je trouve que vos réponses aux questions et problèmes soulevés sont malsaines, et le fait de toujours retourner la question, ou de dire « ce n’est pas le sujet » montre un manque d’arguments et de courage.

    Que voulez vous dire ? Ce n’est pas le sujet ? Allez au fond de votre pensée, étalez la nous !

    Pour revenir au sujet, est ce que l’affiche est choquante ? Non, pas dans une démocratie. Et très certainement que le cas ne serait pas isolé, notamment en France, si la liberté de parole était respectée.
    Voilà donc la Suisse qui se pleins de ses envahisseurs. D’abord les frontaliers français qui viennent piller vos campagnes, égorger vos fils et vos compagnes. Puis l’islam, et son symbole le plus visible, le minaret, avec le drap tant décrié qui cache sa propriété, une femme, comme on cache des économies sous le matelas.

    Lorsque dans la sombre nuit,  La foudre éclate avec bruit, Notre cœur pressent encore le Dieu fort ; Dans l’orage et la détresse Il est notre forteresse (extrait du cantique). La forteresse Suisse, l’imprenable neutre de toujours, collabo diront certains, souffre du même mal que les autres dès que la crise surgit. Un commencement de réflexion sur la nation, un protectorat de l’emploi.
    Une montée de l’extrème droite.

    Respirez le (bon) air suisse, ca va passer, comme c’est passé ailleurs.



  • Jurassix Jurassix 29 octobre 2009 15:23

    Pour aller plus loin, avec notamment cette énergie solaire si chere aux écologistes, qui voient là une solution miracle à tous nos problèmes.

    La plus grande centrale solaire au monde à été construite au portugal, et fonctionne depuis Décembre dernier.
    Quelques chiffres pour ne pas me faire taxer d’obscurantime :
    - 250 hectares.
    - 46MWc (46 MW crête)
    - 93 millions de KWh par an.

    93 millions de KWh par an, celà nous fait un bon 93GWh, à comparer à nos 67500GWh de conso annuelle. Il faudrait donc 726 centrales pour couvrir nos besoins, soit 181500 Hectares.
    Soit 1815km², soit un « champ » carré de 43km de côté.

    261 millions d’euros le cadeau. S’il nous en faut 726, ca fait 189 milliards d’euros. A comparer aux 3 à 5 milliards d’euros pour un EPR dernière génération...

    J’ai pas fait une erreur dans mes calculs ?