• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Jurassix



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 15:24

    Si, il est grand temps d’agir. Mais cet engouement médiatico-environnemental composé de voitures « innovantes » de fabricants sans capacité industrielle, de constructeurs enchaînant les proto et concept car aux côté de SUV V8 me fait doucement rigoler...



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 14:04

    « hola ! hola ! ne vous exitez pas trop quand même !

    pourquoi croyez vous que ces chers américains, défendeurs de la « liberté »,
    aient attendu 2 ans pour entrer en guerre ???

    Revoyez vos images d’Epinal,svp... »

    N’allez pas si loin, c’est exactement ce que je dis. Sans l’attaque Japonaise sur Pearl Harbor, quand est ce que les américains seraient entrés en guerre ? Si les allemands n’avaient pas eu à craindre un débarquement américo-alliés à l’ouest, n’auraient il pas gagné à l’est (sachant qu’à l’ouest, il n’y avait qu’un tiers des troupes Nazi, les russes se battant contre les 2/3) ?
    Et combien de temps fallait il aux Nazi pour avoir la bombe A ? Si la guerre avait duré 1 an de plus, quels innovation technologiques les Nazi auraient eu ?

    Vous ne pouvez pas dire que ce n’est pas en partie grace à leur aide que les Nazi ont été vaincus.

    Pourquoi ont ils attendu Pearl Harbor ? Je n’en sait rien, mais je vais me renseigner...



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 13:24

    Bonne remarque oui, BetterPlace propose une vision plus globale de la voiture electrique, avec des « stations service » qui changent les batteries en moins de 5 minutes par un système automatisé (en voici un exemple).

    Israel a signé le contrat avec Renault, sur une base de Mégane tri-corps modifiée.

    Je ne sais pas à quelle échéance ce projet va fonctionner, mais il sera intéressant de le suivre.



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 12:19

    Les véhicules électriques proposés actuellement à la vente ne sont pas à mon sens dignes d’interêt car :
    - soit fabriqués par des constructeurs marginaux, et donc ne pouvant pas efficacement être commercialisées/distribuées, mais surtout avec des volumes de vente trop faibles.
    - soit adaptés de véhicules existants, et donc ne tirant aucun avantage d’un changement de conception général du véhicule s’il est conçu uniquement pour l’electrique (architecture générale surtout).

    Le seul projet actuel pouvant donner une vraie image de ce que sera un véhicule électrique, c’est la Nissan Leaf, conçu intégralement pour rouler uniquement electrique. La MieV de Mitsubishi est aussi dans ce cas, mais avec un tarif délirant.

    Ne regardons pas trop Frankfurt, et ses protos de constructeurs pseudo écolos, attendons encore 2 ans...



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 12:08

    Je ne le dirait pas comme ça. Jusqu’a il y a quelques années, oui, vous avez raison. Aujourd’hui, la « guerre » d’AlQuaida, la guerre IsraeloPalestinienne, qui a créé de toute pièce justement la première citée, n’ont rien a voir avec des ressources.

    Ce sont des croisades, pour la religion, pas pour les ressources.



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 12:06

    Parce que nous écopons du nouvel ordre mondial voulu au lendemain de la 2GM, où il y avait clairement, pour les fondateurs de l’ONU, les gentils et les méchants, une sorte de monde de Candy ou il fallait que les gentils de toujours puissent dire non, non pas d’une seule voix, mais uniquement de l’une d’entre elle.

    De De Gaulle, qui parlait du « machin », je pense qu’aujourd’hui, sa vision serait encore pire. La Tchéchénie, et plus généralement ses pays voisins, violés, ne seront jamais aidés pour 2 raisons, a vous de choisir :
    - La Russie est au CS de l’ONU
    - Personne ne veux se battre contre la Russie.

     L’ONU ne sert qu’a envoyer des troupes là ou ce n’est pas trop dangeureux...



  • Jurassix Jurassix 14 septembre 2009 11:28

    Plusieurs points m’interpellent dans cet excellent article.

    Tout d’abord, vous avez raison de le préciser, les militaires de demain seront à comparer avec des adolescents perfusés aux jeux vidéo. Le « virtuel-réel » qui est en marche, où l’on appuie sur un bouton pour descendre des humains, un big-mac dans l’autre main, donne aujourd’hui l’illusion d’une future guerre propre, où les pertes humaines ne seront à compter que du côté des assiégés, les seules pertes de l’attaquant se résumant en quelques millions, voir milliards de dollars de matériel.

    Qu’est ce qui fait froid dans le dos des européens quand on parle de guerre ? Le fait de s’être battus entre eux durant 2 guerres, ou les millions de victimes de ces guerres ? Faire la guerre n’est pas envoyer des troupes dans un pays tiers, faire la guerre, c’est l’occupation (au sens général du terme), les pertes civiles, les pertes humaines.
    Combien de temps encore se souviendra t’on des 1,5 millions de français mort pendant la 1ere guerre, sur une population de 40 ? Imaginez, vous prenez 100 de vos amis/connaissances, vous en éliminez 4 ! C’est encore pire si l’on compte sur la tranche d’ages des hommes entre 20 et 50 ans, ou si l’on compte encore les 4 millions de blessés militaires, amputés, handicapés...
    Et c’est juste pour la France...

    Pour celà, nous avons, dans chaque petite bourgade du pays un monument, avec des noms qui s’alignent sous les dates. Quand le village ne compte que 400 habitants, voir une liste de 10-15 nom depuis notre plus jeune âge fait froid dans le dos.

    Maintenant, qui sont ses américains qui nous parlent de guerre ? Certes, oui, nous leur devons notre liberté, et leur concours dans les 2 guerres (sachant que pour la deuxième, leur neutralité n’a été libérée qu’avec Pearl Harbor) a été essentiel.
    Mais quid de leur connaissance de la guerre ?
    Ils n’ont eu que 2 guerres, ou du moins 2 aperçus, si je m’en tiens à ma définition :
    - Pearl Harbor justement, une attaque sur une ile lointaine.
    - 911, première vrais attaque (et l’attaquant n’était pas un pays) sur le sol américain, et première attaque avec des pertes civiles, innocentes.

    Leur faut il 10 millions de pertes pour se rendre compte où ils nous mènent ? Leur pire guerre, le Vietnam, n’a couté « que » 52000 vies je crois. Le traumatisme a t’il été trop faible ?

    Avons nous, nous européens, une mémoire tellement courte pour les suivre ?



  • Jurassix Jurassix 7 septembre 2009 12:13

    Combien celà va nous coûter, à nous, contribuables ? On lit par là 1.5 milliard pour les vaccins développés à la hâte, des masques et autres artifices aptes à scléroser un pays entier pour une maladie pas plus mortelle que la grippe hivernale ?

    Oui, combien cela va nous coûter, car nous sommes encore loin de l’addition finale : la fermeture des établissements scolaires va inévitablement se traduire en un absentéisme dévastateur pour les parents devant garder la marmaille à la maison. Selon les discussions que je peux avoir avec des personnes travaillant dans de grands groupes, voir avec un proche aux Services de Santé de l’Armée, on estime l’absentéisme moyen sur plusieurs semaines entre 20 et 30%.

    Imaginez la pauvre PME, qui a vu passer sous son nez les aides attribuées aux « grands » pour faire face à la crise, avec 20 salariés dont 4 à 6 absents ?
    Elle aussi va tousser....



  • Jurassix Jurassix 7 septembre 2009 11:56

    On a surtout un des meilleurs communiquant avec le meilleur réseau d’amis médiatiques du monde. Y’a peut être que Berlusconi qui est pire. Et encore au dessus, les dictatures ;)

    Comme disais l’autre, plus ça va, plus on comprend le béarnais...



  • Jurassix Jurassix 7 septembre 2009 11:05

    L’info sur le critère métrique est aussi passée ce matin à ODS. Mais pour sur, aucun média majeur n’en parlera :D

    Quant à parler de PME, pour un groupe comme Faurecia, faut pas se moquer du monde....



  • Jurassix Jurassix 7 septembre 2009 09:55

    Pour parler de paillassons, encore faut-il balayer devant sa porte.

    Hans-Rudolf MERZ est Président de la Suisse. Qu’il m’autorise cet inutile conseil : merci, par respect pour les citoyens de ce pays, d’offrir votre démission.

    Je pense qu’en prenant une telle décision, il sait parfaitement qu’il est politiquement foutu, ce qui est une preuve de courage à mon sens, surtout pour un pays qui prend soin de rester éloigné de tout conflit (quels qu’ils soient), et dont la neutralité n’a (avait) d’égale que son secret bancaire.

    Bienvenue dans le monde des pays qui parlent mes amis.



  • Jurassix Jurassix 7 septembre 2009 09:41

    Sur le grand échiquier des intérêts économiques, les despotes de l’or noir sont les fous.

    Le président Suisse doit il démisionner ? Peut être, au moins devons nous reconnaitre le courage qu’il a eu, envers et contre tous, de s’excuser pour obtenir une hypothétique libération des otages.
    Une honte pour la Suisse ? Elle rejoint simplement la longue liste des pays à courbettes économiques, qui ne sont plus à un scandale prêt. Sauf que la Suisse n’ayant pas de rôle internationnal au niveau politique, celà fait plus mal quand on n’est pas habitué...