• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Les commentaires de Freebird



  • Freebird 12 octobre 2009 10:50

    Pourquoi devrait-il démissionner au juste ? Parce qu’il a écrit un bouquin il y a 4 ans, bouquin qui avait déjà été largement commenté à l’époque et dont tout le monde connaissait l’existence ? Non, non et non. Vous-même, Mr Taverne, nous ne vous avons pas entendu au moment de sa nomination ; pourquoi vous mettez-vous à hurler avec les loups aujourd’hui, à grands coups de lettre ouverte et de leçons de morale ?

    Sa seule erreur dans cette affaire a été sa réaction maladroite et déplacée à l’arrestation de Polanski ; est-ce que ça mérite une démission pour autant ? Personnellement, je ne le pense pas mais je reconnais que cela mérite d’en débattre. Or, nous ne débattons plus de cela depuis que tous les pères-la-morale de France (et manifestement, il y en a un paquet !) se sont jetés sur Mitterrand comme des chiens enragés.

    Deux points pour finir :
    1. La complicité médiatique entre le FN et certains cadres du PS, sans parler des milliers de gens qui se disent « de gauche », devrait en faire réfléchir certains sur ce qu’est devenu la gauche aujourd’hui. Personnellement, je suis très éloigné politiquement de Mélanchon mais ce week-end, il est vraiment remonté dans mon estime ; je ne suis pas le seul.
    2. Cela n’a pas semblé déranger grand monde de voter pour un pédophile avéré (ce que Mitterrand n’est pas) aux dernières européennes, en l’occurrence M. Cohn-Bendit. Dans « Salut les terriens » samedi dernier, ils ont ressorti des images d’archives datant de 1982 où l’on voit se monsieur expliquer avec un grand sourire aux lèvres le « bonheur » que lui procure une fillette de 5 ans qui commence à le déshabiller. Parmi ceux qui se sont lancés à la chasse au Mitterrand ces jours-ci, combien ont voté pour Cohn-Bendit il y a à peine 6 mois ? Moi, ce sont surtout ces gens-là qui me donnent la nausée.



  • Freebird 8 octobre 2009 15:50

    Deux structures juridiques indépendantes...mais avec les mêmes dirigeants. Vous n’avez pas l’impression de nous prendre pour des imbéciles ?!
    Rien que sur Agoravox, il y a des centaines d’articles et des milliers de pages de commentaires dénonçant les méfaits de ce mélange des genres dans d’autres entreprises, avec une foule d’exemples à l’appui ; pourquoi en serait-il autrement en ce qui concerne CybionVox ?

    Quant aux trolls, il ne tient qu’aux responsables du forum (vous en l’occurrence, enfin AgoraVox, enfin Cybion, je ne sais plus trop) de les empêcher de nuire. Encore une fois, il y a des centaines d’exemples de forums sans trolls, simplement parce que la modération fait son boulot correctement. Mais peut-être que les trolls qui sévissent ici sont justement utiles à AgoraVox (pardon, Cybion, décidement !) car ils permettent de collecter beaucoup d’information sur les comportements pour pas cher. Si les trolls posaient vraiment un problème aux dirigeants d’AgoraVox, il y a longtemps qu’ils auraient disparu ; par conséquent, s’ils sont encore là (et s’ils pullulent), c’est qu’ils doivent avoir une utilité pour le site (au hasard, je dirais « augmenter le nombre de clics et de pages vues, et donc les recettes publicitaires », j’ai bon ?)



  • Freebird 8 octobre 2009 13:08

    C’est, il me semble, le cheval de bataille de Tonton/Tall depuis déjà pas mal de temps, non ? Indépendamment de la qualité de l’article de Rue89, il est quand même très troublant qu’une société chargée de faire de la « veille de comportements » sur internet soit la même qui donne un terrain de jeu permettant à ces « comportements » de s’exprimer. Ne serions-nous pas finalement que des rats de laboratoire pour Cybion ?



  • Freebird 8 octobre 2009 13:00

    Deux choses :

    1. Le malaise est effectivement d’ordre politique, il est donc particulièrement déplacé de l’attaquer sur le terrain personnel et sur sa vie d’auteur. Même s’il n’avait jamais écrit ce livre, la réaction de Mitterrand à l’arrestation de Polanski était choquante et c’est là-dessus (et uniquement là-dessus) que nous devrions lui demander des comptes. Vous noterez d’ailleurs que depuis lundi, ses propos de la semaine dernière sont devenus secondaires, presque dérisoires. L’Express a magnifiquement joué le coup pour faire diversion et cette andouille de Hamon est tombé dans le piège.

    2. La responsabilité du bordel actuel incombe avant tout à celui qui l’a nommé ministre. Le livre est paru il y a quatre ans et avait déjà suscité beaucoup de réactions à l’époque ; on ne peut donc pas dire que guignol n’était pas au courant lorsqu’il a décidé de nommer cet auteur ministre de la Culture. En d’autres termes, Mitterrand n’a pas à s’excuser d’avoir écrit ce livre, a fortiori 4 ans après sa publication, et n’a surtout pas à démissionner à cause de ce livre (même s’il aurait dû démissionner/être viré pour sa défense de Polanski). En revanche, guignol devra rendre des comptes pour avoir fait entrer un tel type au gouvernement.



  • Freebird 7 octobre 2009 16:22

    Réponse hors sujet, wesson, le traité de Lisbonne ne propose rien qui pourrait ressembler de près où de loin à une moralisation du capitalisme (et c’est tant mieux) et n’a absolument rien de commun avec les doctrines et les idéologies ayant causé les conflits du XXème siècle (fondée essentiellement sur le nationalisme social et le protectionnisme économique, en contradiction totale donc avec ce qui est prévu dans ce traité). Il faudra trouver autre chose...



  • Freebird 7 octobre 2009 15:02

    « le libéralisme du traité de Lisbonne a bien conduit à 2 guerres mondiales »

    Première nouvelle : Hitler était libéral ; moi qui croyait bêtement que nazi signifiait « national SOCIALISME »...et que la paix en Europe n’a été possible qu’à partir du moment où nous avons commencé à échanger LIBREMENT du charbon et de l’acier, puis bien d’autres produits.

    Pauvre wesson, tellement englué dans ses certitudes et dans sa haine chronique de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une liberté qu’il en est réduit à mettre tout en n’importe quoi sur le dos de ce qu’il appelle le « libéralisme » sans plus même réfléchir aux ânneries que sa vision binaire et simpliste du monde lui fait dire. Je vous plains, sincèrement.



  • Freebird 6 octobre 2009 18:24

    Le plus drôle (enfin, si on veut), c’est que l’équipe en question a très probablement déjà joué contre des joueurs homosexuels d’autres équipes sans le savoir ; seulement, ceux-là étaient moins « visibles » que dans l’équipe du Paris Football Gay (qui soit dit en passant n’est pas composée uniquement de joueurs gays).

    Ce petit incident vaut à mon avis tous les grands discours pour démontrer toute la connerie contenue dans ces logiques communautaires (l’équipe des homos contre celle des musulmans, franchement, même dans Olive et Tom ils n’avaient pas osé !) D’un autre côté, on comprend bien l’obsession de tous ceux qui sont dans cette démarche pour les signes ostensibles d’appartenance à tel ou tel groupe : cela permet à la fois d’identifier ceux qui appartiennent au même groupe mais aussi les « ennemis », ceux que l’on cherche à tous prix à éviter. Ainsi, on peut éviter l’homo qui joue dans un club ouvertement gay, pas celui qui joue dans un club « normal ». A dimanche prochain pour le match au sommet entre les l’Union Sportive des Transsexuels et le Racing Club des Témoins de Jéhovah.



  • Freebird 6 octobre 2009 12:10

    L’auteur devrait écouter Lloyds, il en connaît un rayon en matière de « propagande visant à créer la terreur en créant des fantômes ». En à peine six mois sur Agoravox, il nous a déjà annoncé la fin du capitalisme (en mars), l’instauration de la loi martiale aux Etats-Unis (en février et environ tous les 15 jours depuis), la réduction de l’humanité à 500 millions de personnes (en février aussi, il semblerait que son stock de pilules ait été épuisé à l’époque), j’en passe et des meilleures. Un vrai pro...Prenez-en de la graine (ou plutôt de l’herbe) !



  • Freebird 5 octobre 2009 14:44

    Un peu facile, l’excuse du chef d’Etat militaire qui prétend n’avoir aucun contrôle sur l’armée, non ? Et puis que vient faire l’armée dans une manifestation de guinéens en Guinée ? N’y a-t-il pas de police en Guinée ?

    Toujours est-il que les faits restent et ne sont même pas contestés par Camara lui-même : les militaires ont tiré à vue sur la foule et en ont même profité pour donner dans le viol collectif, des méthodes que l’on ne retrouve que dans des zones où toute notion de droit a disparu (Somalie, Libéria, Sierra Leone). Autrement dit, la Guinée en tant qu’Etat n’existe plus, c’est devenu une simple zone d’anarchie totale ; Camara n’a de chef d’Etat que le titre.



  • Freebird 5 octobre 2009 12:29

    Petite question, avant de dépenser 18 euros pour du flan : l’auteur parle-t-il aussi de la façon dont les médias cubains traitent l’information relative à leur propre pays ? Je veux bien croire que les infos des médias occidentaux sur Cuba soient orientées m’enfin il ne faut pas non plus oublier que la liberté de la presse n’existe pas à Cuba. En d’autres termes, c’est très gentil de la part de l’auteur de se soucier de la façon dont nous sommes informés sur Cuba mais il devrait aussi et surtout se soucier de la façon dont les cubains eux-mêmes sont informés (sur Cuba et sur le reste du monde d’ailleurs). Peut-être faudrait-il songer à écrire un autre bouquin, qui pourrait s’intituler : « Cubains, ce que vos médias ne vous diront jamais » ?



  • Freebird 2 octobre 2009 17:46

    Venant d’un « journaliste » qui va jusqu’à déformer des propos (ceux d’Hortefeux en l’occurrence) pour pouvoir écrire ses articles, cela n’a rien de surprenant. Si Bonnet faisait dans la rigueur factuelle, ça se saurait...



  • Freebird 2 octobre 2009 15:27

    Et elle est où votre alternative, Bonnet ?! A un moment, il faut arrêter de prendre les gens pour des cons : sortir de l’Europe, revenir au franc, réglementer les salaires, mettre le SMIC à 2000 euros...ce ne sont des alternatives que dans les têtes de ceux qui les conçoivent. Il y a à peu près autant de définitions de « l’Europe sociale » que de personnes qui utilisent ce terme ; on fait comment en pratique ?

    En 2005, l’alternative était claire : c’est le TCE ou Nice, point barre. Le principe d’un référendum, c’est de n’offrir que deux choix possibles ; je ne sais pas par quelle vue de l’esprit certains ont pu croire qu’en refusant le TCE on allait en plus se sortir du bordel engendré par le traité de Nice. Un peu de réalisme, bon sang !



  • Freebird 2 octobre 2009 14:47

    Sarkozy ne ment jamais, vu qu’il n’a pas la moindre conviction profonde, pas la moindre idéologie (au sens noble du terme) ; en cela, il est un vrai populiste. De notre point de vue, ses propos apparaissent comme des mensonges ; de son point de vue, il ne fait que chercher à maximiser ses chances d’être réélu en racontant aux gens ce qu’il croit qu’ils ont envie d’entendre. Mais je suis persuadé qu’il ne croit pas plus en ce qu’il dit quand il nous affirme vouloir faire de la France un « pays de propriétaires » que quand il se transforme en anticapitaliste acharné.



  • Freebird 2 octobre 2009 14:38

    On se trompe de problème : la question n’est pas de savoir si le traité de Lisbonne est mauvais, c’est de savoir si le statu quo est préférable ; or, clairement, il ne l’est pas, on peut le voir tous les jours.

    Les européens, et en particulier les français, n’ont finalement que ce qu’ils méritent : en préférant garder le traité de Nice au détriment du TCE (car c’est cela que le « non » de 2005 a impliqué très concrètement), ils ont condamné nos dirigeants à « bricoler » dans l’urgence un traité de rechange qui, sans surprise, s’avère être bien plus mauvais que le TCE.

    Lorsqu’ils ont construit leur réthorique du « Plan B », les partisans du non n’ont pas réalisé que le Plan B en question pouvait en fait être pire que le Plan A ; ils ne peuvent désormais s’en prendre qu’à eux-mêmes. Au lieu d’inciter, voire d’encourager, les gens à ne pas voter ou à s’opposer bêtement à toute proposition concrète, on ferait mieux de bien les faire réfléchir à toutes les implications de leur vote et d’essayer de regarder autre chose que leur nombril au moment de voter.



  • Freebird 2 octobre 2009 14:29

    Avant de parler de castration chimique, nos politiques feraient mieux de modifier la loi existante pour empêcher qu’un violeur/assassin puisse sortir de prison après tout juste 5 ans. Cet homme n’aurait jamais dû sortir de prison si tôt ; sans même évoquer le risque que cela fait courir à la société de libérer ce genre d’individus, 5 ans de prison fermes est en soi une peine beaucoup trop légère pour un viol (suivi ou non d’un meutre d’ailleurs).



  • Freebird 2 octobre 2009 14:06

    Article sympathique mais cela n’enlève rien au fait que leur « Président » est un dictateur à la mode soviétique, un dinosaure. L’auteur laisse entendre que le pays et ses habitants est systématiquement « maltraité » dans les médias occidentaux mais c’est totalement faux ; c’est le malade qui leur sert de chef d’Etat qui y est maltraité. Les biélorusses, les occidentaux ont plutôt tendance à les plaindre de vivre dans une telle situation. Dommage que l’auteur s’abaisse à faire ce genre d’amalgames dignes des médias qu’il prétend dénoncer.



  • Freebird 1er octobre 2009 09:49

    Je n’ai pas écrit que Polanski avait violé la fille, je ne parlais même pas de Polanski en particulier mais du fait plus général que certains considèrent qu’on puisse faire des « erreurs de jeunesse » à 43 ans et, plus grave, qu’avoir des relations sexuelles avec une fille de 13 ans lorsqu’on en a 43 puisse être considéré comme pas très grave en fin de compte.

    Maintenant, libre à vous de considérer qu’une relation sexuelle entre un homme de 43 ans et une fille de 13 ans puisse être librement consentie par cette dernière. Vous changerez certainement d’avis lorsque vous verrez un pervers ayant dépassé la quarantaine venir chez vous pour tripoter votre fille adolescente.



  • Freebird 30 septembre 2009 15:04

    Lire un agriculteur français craindre de devenir un fonctionnaire de plus, c’est quand même fort de café ! L’auteur pourrait-il nous dire combien de milliers d’euros il a reçu sous forme de subventions et autres aides diverses depuis qu’il a démarré son exploitation ?

    Ceci dit, l’auteur a raison sur le fond : les agriculteurs ne sont pas responsables. Les vrais responsables, ce sont les gouvernements successifs, et avec eux tous les « décideurs » européens, qui, les uns après les autres, ont tous baissé leurs frocs face aux agriculteurs, leurs défilés de tracteurs et leurs lancers de tomates sur préfecture, pour simplement gratter quelques voix aux élections.



  • Freebird 30 septembre 2009 14:59

    Ne connaissant pas tous les détails de l’affaire, je me garderai bien de porter un jugement sur Polanski et son arrestation.

    En revanche, je m’étouffe en lisant tous ceux qui parlent d’une « erreur de jeunesse » à propos du viol d’une fille de 13 ans par un homme de...43 ans. Nous ne sommes quand même pas en train de parler d’un petit con qui se serait fait pincer en train de mettre 3 CD sous le manteau à la FNAC ; nous parlons d’un homme d’âge mûr et d’un des actes les plus barbares qui soient, un viol.

    Libre à ceux qui aiment Polanski de le soutenir ; mais par pitié, évitez-nous ce genre d’arguments à la con : le viol d’une fille de 13 ans par un homme de 43 ans n’est pas une erreur de jeunesse, c’est un crime...quelle que soit l’identité du criminel. Trouvez autre chose pour le défendre, vous lui rendrez service.



  • Freebird 21 septembre 2009 17:34

    Ah parce que selon vous le choix se limite à France 2 ou AgoraVox ? Drôle de conception de l’information...